N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Kadoria Led
Informations
Messages : 233
Rang : B+

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] EmptyVen 5 Oct 2012 - 2:08

Spoiler:
 

Aujourd'hui, j'entreprenais mon tout premier long voyage de Kumo. Je n'ai jamais vraiment voyagé. Pour être franc, le plus loin où je me suis rendu était l'extérieur de la frontière du pays de la foudre, et je n'étais pas resté si longtemps. Je n'ai pas vraiment de souvenirs non plus, car j'étais jeune à l'époque, et mon expérience se limite donc simplement au territoire Kumojin. Il faut cependant briser la glace un jour et franchir le grand pas, cette fois-ci pour une mission de la plus haute importance. Notre objectif ? Assurer la sécurité des villages frontaliers de Ta et de Tetsu no Kuni à l'aide de n'importe quel moyen. La tâche n'était cependant pas si simple, car nous ne devions pas affronter des bandits, des voleurs ou même un groupe criminel. Le coupable derrière cette vague de chaos n'était qu'un seul et unique homme, un samuraï doté d'une puissance inégalée parmi les soldats de l'armée de fer, dit-on. Les détails de la mission à part, il fallait tout de même définir le "nous" que j'emploie depuis tout à l'heure. Cette mission ne m'était pas confiée à moi seule, nous étions deux shinobis de deux villages différents à nous regrouper pour mettre fin à la sombre réputation du guerrier. Mon équipier venait de Suna, et tout comme moi était un Chûnin, quoiqu'il fût plus expérimenté que moi à plusieurs égards. Nos pays respectifs nous ont fourni une description brève de chacun, ainsi qu'un code à indiquer à l'autre lors de notre rencontre, qui était prévue à la frontière officielle de Tetsu no Kuni, à 8h00 matinale précise. Tout ce qu'il fallait réellement retenir comme détail était que l'un porterait un bandeau de Suna tandis que l'autre porterait celui de Kumo, c'était aussi simple que cela. En plus, j'avais du mal à visualiser l'apparence de mon partenaire. Je ne sais pas pourquoi, mais les descriptions sur papier ne me disent rien, il me faut absolument des images pour que j'aie quelqu'un en tête, ou au mieux une description microscopique -façon de parler, bien sûr-.

À cette heure-ci, je n'étais plus très loin de la frontière du pays des partisans du Bushido, je devais normalement arriver à temps, puisqu'il n'était que 7h00 et que je me déplaçait relativement vite. Les minutes passèrent longuement, et j'eut l'impression que cela faisait une éternité que je voyageai, mais j'apercevais enfin un grand portail possédant deux grands postes à chaque extrémité. En arrivant, je remarquai une foule en frénésie qui cognait sur les barrières pour qu'on les laisse sortir, mais le pays ne pouvait pas ainsi tolérer qu'autant d'individus quittent le pays en un coup, du moins pas sans les procédures nécessaires. J'aperçu également une longue file d'attente derrière l'un des postes, et de temps à autres quelqu'un ressortait par la sortie qui menait vers moi. Je m'avançai jusqu'à la grille, derrière laquelle se trouvaient plusieurs samuraïs, et leur demandai pourquoi autant de monde voulait quitter le territoire:

- Nous avons présentement un grave problème au niveau de la sécurité, me dit-il. Un rônin nommé Sakon a déjà ravagé son 5ème village, et les villageois sont terrifiés à l'idée que leur tour est peut-être le suivant. Nous attendions justement l'intervention de 2 shinobis, dont l'un est de Kumo, n'est-ce pas vous par hasard ?

- C'est bien moi, oui, répondis-je. Avez-vous des informations à me communiquer ?

Un autre garde m'interpella en sortant du poste de garde à l'est :

- Kumojin-san, votre équipier est là depuis peu et nous étions justement en train de lui faire part de nos rapports, me dit le samuraï.

Il me fit signe de le suivre et me mena à des escaliers qui montaient au sommet du poste, qui était une sorte de tour que l'on prendrait même pour une prison, puisqu'elle était toute faite de fer et peinte en gris foncé avec des barreaux aux fenêtres. Une fois arrivés à destination, nous entrâmes dans un couloir sur lequel se trouvaient plusieurs portes, et le garde m'indiqua d'entrer dans la salle du fond. Je traversai le couloir, dont les murs, le sol, et le plafond étaient faits de fer et tourna la poignet qui se trouvai face à moi. Je pénétrai dans un bureau dans lequel se trouvait une grande table entourée de chaises. Derrière le bureau était assit, je présume, le directeur du poste, tandis que mon équipier était installé sur l'une des chaises.

Il correspondait bien à sa description, qui pourtant me donnait de la difficulté à me faire une image. Il avait des cheveux brun clair, avait les yeux bleus, et n'avait pas un gabarit très imposant. Il semblait bien équipé, et les vêtements de ses bras semblaient dissimuler beaucoup de choses, des armes peut-être ? Je saluai d'un geste de la tête le Sunajin, puis je pris place à côté de lui. Je serrai la main du directeur du poste et demandai professionnellement à mon équipier ce que nous avions comme informations pour le moment, puis j'attendis patiemment sa réponse.




Dernière édition par Kadoria Led le Dim 21 Oct 2012 - 0:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Taifuu
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: Re: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] EmptyDim 7 Oct 2012 - 12:25

Renzaburo s’était mis en route de bon matin pour se rendre à destination. Une nouvelle mission de rang B lui avait été confiée. Cette dernière était simple, il fallait mettre hors d’état de nuire un samuraï fou qui perpétrait des massacres à la frontière du pays. On avait envoyé le Chûnin se charger du problème. Seulement le marionnettiste ne serait pas seul pour accomplir cette tâche. Un autre shinobi provenant de Kumo serait avec lui. Il ignorait son identité. Cela serait à voir plus tard. Pour le moment, il devait marcher et encore marcher pour arriver à destination. Son périple le mènerait à traverser plusieurs pays. Il lui fallut donc plusieurs jours pour arriver finalement à son point de rendez-vous. C’était une sorte de poste de douanes placé à la frontière. D’ailleurs une étrange animation peuplait les lieux.

En s’approchant, il vit que le poste était assailli par une foule surexcitée. L’endroit était organisé de la manière suivante : un portail dont chaque extrémité était « décoré » de tours en fer. Les villageois se pressaient contre le portail pour quitter le pays. Apparemment ils avaient tous peur de ce qui amenait Renzaburo ici. Il comprenait leur peur et il aurait aimé les rassurer, leur dire que Suna était sur le coup, mais il ne voulait pas être en retard. Il se présenta à l’une des tours et quelqu’un le conduisit à l’intérieur. On le fit s’installer dans une pièce avec un bureau où il attendit le responsable. Ce dernier finit par arriver. Un homme qu’une quarantaine d’années, les cheveux grisonnants, une moustache en brosse.

-Bien ! Alors, je vais vous exposer les faits en attendant votre équipier Kumojin.

Renzaburo approuva d’un simple hochement de tête.

-Très bien. Notre homme s’appelle Sakon Akiyama. Il a grandi ici dans notre pays. Devenu samouraï à l’âge de dix-huit ans, il a tué de ses mains celui qui lui avait tout appris. Il a vagabondé pendant un moment avant de devenir un peu dérangé. On n’avait pas entendu parler de lui pendant quelques temps et là depuis il est tristement célèbre.

Il allait continuer le profil lorsqu’un nouvel arrivant fit son apparition. Un jeune garçon aux cheveux blancs, des yeux clairs et des vêtements assez simples. Il salua le Toshihide. C’était donc lui son équipier. Renzaburo lui rendit son salut. Ils feraient les présentations plus tard. Puis le Kumojin demanda au marionnettiste de plus amples informations. Renzaburo fit un grossier résumé :

-Encore un taré qui fait mumuse parmi les honnêtes gens.

Il avait adopté le ton de l’humour. Même s’il fallait qu’ils restent prudents lorsqu’ils seraient face à lui. Le directeur douanier leur apporta un dernier élément qui pourrait grandement les aider. Le dernier endroit où le fameux Sakon avait été vu se trouvait à quelques mètres d’ici dans un petit village. Avec un peu de chance, s’ils se dépêchaient, ils pourraient remonter sa piste. Les deux shinobis prirent donc congé. Ils sortirent du bâtiment et prirent la direction qu’on leur avait indiquée. Ils adoptèrent une allure rapide pour être sur place le plus vite possible. Sur le chemin, Renzaburo se souvint d’une tâche qu’il avait remise à plus tard.

-Au fait, Renzaburo. Enchanté de te connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kadoria Led
Informations
Messages : 233
Rang : B+

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: Re: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] EmptyLun 8 Oct 2012 - 22:13

Nous nous étions mis en route dans ce pays au bien médiocre paysage, Tetsu. Mon équipier se présenta en tant que "Renzaburo", et je rendis bien évidemment la politesse.

- Moi de même, appelles-moi Led, lui répondis-je.

Vu sa manière de parler, Renzaburo n'avait pas l'air du genre maladroit ou négligeant de ses priorités. J'appréciais cette attitude professionnelle qui dégageait également de la confiance en soi, j'imaginais déjà notre succès écrasant face au samuraï. Nous courrions très vite sur les champs massacrés de Tetsu no Kuni, on pouvait bien voir des morceaux d'habitation enterrés dans le sol, et on devinait facilement que Sakon avait dû passer par là il n'y a pas très longtemps. C'était impressionnant qu'une seule et unique personne soit capable d'un tel ravage, mais en même temps cela piquait notre curiosité à nous autres, les shinobis. Je ne sais pas ce qu'en pense Renzaburo, mais il y a une certaine importance à cette mission qui va au delà de la paix du pays ou de notre récompense. On faisait face à un fléau national, et c'est un réel privilège d'avoir été choisi pour mener la poursuite de cet individu. En ressortant du pays du fer, nous pourrions être vus comme des héros, et ça, c'est ce que j'appelle du développement personnel.

Les débris devenaient de plus en plus nombreux, même la terre se fendait sur certains endroits. On aurait bien dit qu'une tornade avait touché la région, mais nous n'étions plus très loin de notre cible car nous vîmes de la fumée provenir d'un point dans l'horizon. Sous une inspection plus rigoureuse, je pouvais distinguer une silhouette, bien bouffie et baraquée. On ralentit notre cadence et on s'approchait calmement en marchant vers l'individu. Il avait le dos tourné, et il portait une armure qui semblait extrêmement lourde, en plus d'être portée sur tous ses deux mètres de hauteur. Elle était bien crasseuse, pleine de charbon, de cendre, et autres résidus de la civilisation. Elle avait un aspect très médiéval, mais cela ne changeait pas le fait qu'elle était toujours intacte, et probablement très difficile à pénétrer.

Je jetai un coup d'oeil à Renzaburo qui analysait calmement notre client, puis je décidai de briser la glace en m'approchant de ce dernier. Je sifflai pour signaler ma présence, mais aucun geste de reconnaissance ne fut donné par mon interlocuteur. Je perdis mon calme et donnai un coup pied sur le corps de l'armure, et cette dernière s'effondra devant mes yeux, partant en pièce. Ce qui était étrange, c'est que l'armure était toute découpée, comme si un sabre l'avait tranchée au préalable. En inspectant l'intérieur, je vis un vieillard qui gisait ensanglanté, respirant à peine. Je retirai le heaume - ou ce qu'il en restait - et demandait des informations à cette personne.

- Où est le type qui a fait ça ? Demandai-je au vieillard.

Et ce dernier, de son faible souffle, de me répondre : - Fu...Fuyez...la colère de Sakon...

C'étaient les seuls mots qu'il prononça, je le laissai profiter de ces derniers souffles en paix, car ses blessures étaient loin de ce que la médecine moderne pouvait traiter dans l'immédiat.

Je retournai voir Renzaburo qui avait compris ma déception, et je lui confirmai qu'on devait trouver une nouvelle piste.

- C'est mort... Je pense qu'il est parti loin d'ici, lui dis-je.

J'eus à peine achevé ma phrase qu'une forte explosion retentit près de nous, à une centaine de mètres je dirais. Un énorme nuage de fumée se propageait dans l'Est, et Renzaburo et moi-même comprîmes tous deux que notre client n'était pas si loin que ça, finalement.

Nous bondîmes jusqu'à la provenance de l'explosion et nous nous arrêtâmes à l'extérieur du cratère qui avait été formé, des dizaines de corps humains, civils et samuraïs inclus, étaient éparpillés de parts et d'autres de l'énorme trou, et certains tentaient désespérement de ramper pour s'enfuir. Au centre de ce cratère, une silhouette se traçait peu à peu au fur et à mesure que la fumée se dissipait, et nous allions bientôt avoir face à nous le visage de notre adversaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Taifuu
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: Re: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] EmptyMar 16 Oct 2012 - 11:58

Le paysage environnant n’était pas beau à voir. Les dégâts occasionnés par ce samouraï parsemaient le chemin que prenaient les deux shinobis. Cette piste macabre les conduirait à leur cible. En attendant, le Kumojin s’était présenté sous le nom de Led. Un ton mesuré allant à l’essentiel. Ce type restait professionnel. C’était une vertu que le marionnettiste ne pouvait qu’admirer. Ils continuèrent donc leur route sans un mot. Les marques du passage de Sako, le samouraï fou, se multipliaient et semblaient gagner en intensité. De larges marques dans le sol et autres signes de destruction profilaient la campagne du pays. Ils allaient bientôt faire ça à leur cible. Au loin, une colonne de fumée. Cette dernière devait être annonciatrice du passage de Sakon. Les shinobis s’y rendirent et ils aperçurent une silhouette en s’approchant.

Le type leur tournait le dos dans une imposante armure médiévale. Renzaburo observait la constitution de cette dernière pour dénicher une éventuelle faille tandis que Led s’approcha. C’était très imprudent d’être aussi prêt. Un sifflement ne le fit pas remarquer. Manifestant son impatience, le Kumojin donna un coup de pied dans l’armure. Etait-il fou ? Un dangereux forcené massacrait les environs, il y avait fort à parier qu’il se tenait devant et lui il l’agressait comme ça ? Renzaburo se tenait sur le qui-vive prêt à combattre mais il n’eut pas besoin de sortir les armes. L’armure se désagrégea au coup qu’avait donné Led pour laisser apparaître un petit vieux tout ensanglanté. Le Kumojin se rendit près de lui pour lui demander d’expliquer ce qui s’était passé. Le murmure adressé à Led ne fut pas perceptible par Renzaburo qui vit son coéquipier revenir auprès de lui après ce bref échange. La déception se lisait dans ses yeux. Ils étaient arrivés trop tard. Mais alors que Led partageait son impression avec le Chûnin, une explosion les ramena à la réalité.

Ils se dirigèrent vers l’endroit d’où provenait cette détonation et ils arrivèrent au bord d’un cratère. Des corps jonchaient le sol alentour et, derrière un épais nuage de fumée opaque et noire, une silhouette se dessina au centre du trou. La fumée se dissipa finalement pour laisser apparaître l’objet de la présence des shinobis ici. Le tandem put faire face à un homme portant l’amure typique des samouraïs. Seul le casque lui manquait. On pouvait voir sa tête, peu avenante. Un menton long et fin, des traits burinés par les combats, des yeux fins et clairs fixant les cadavres semés par son attaque et des cheveux gris mi longs. Le type paraissait plonger dans une transe. Dont Renzaburo ne tarderait pas le tirer. Il leva sa main droite pour la placer en direction du rônin. Il y concentra son chakra Raïton et il commença à lui tenir ce discours :

-Sakon Akiyama, tes méfaits s’arrêtent ici. Tu as fait couler trop de sang en te croyant au-dessus des lois et à l’abri de nos villages mais c’est fini. Je ne suis pas du genre à tuer aussi impunément mais nous avons des ordres. Disparais et emporte tes regrets dans ta tombe.

Un rire guttural s’échappa des profondeurs de la gorge du dénommé Sakon. Il se mit à ricaner d’une manière très malsaine. Puis il pencha la tête de côté en regardant le Sunajin qui s’était adressé à lui. Et rien qu’en le regardant dans les yeux, Renzaburo put y lire la folie de l’homme. Ce dernier s’arrêta tant bien que mal de ricaner pour reporter toute son attention sur le Chûnin :

-Des regrets ? Qu’est-ce que c’est ?

Et sans laisser le temps au marionnettiste de répliquer, le rônin fut sur lui en un éclair. Quelle rapidité ! Renzaburo n’avait pas prévu le coup et il eut le droit à un violent revers de la part de Sakon. Son imprudence avait été punie d’une blessure aux côtes. Il fit quelque pas en arrière puis regarda son adversaire droit dans les yeux. Détermination et concentration se lisait dans son regard. Il ne doutait pas de la riposte de son coéquipier mais il devait en faire de même. Il saisit donc le rouleau de sa marionnette fétiche pour l’invoquer sur le terrain. Kobura, l’immense serpent de bois se tenait face à son maître, sa lourde tête dirigée vers Sakon. Et avant que ce fumier ne puisse faire quoique ce soit, une salve de senbons chargés d’électricité fila vers le rônin. Qu’il goûte à ça avant de lever impunément la main sur le Toshihide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Kadoria Led
Informations
Messages : 233
Rang : B+

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: Re: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] EmptyDim 21 Oct 2012 - 18:20

On la voyait enfin, sa sale rengaine. Sakon n'était pas très vieux, il paraîtrait de notre âge si ce n'était pas pour la fatigue que lui avait causé le combat. Il avait probablement plus d'expérience que nous, mais nous ne laisserons pas faire, car nous sommes après tout des shinobis, et deux de ça, en plus. Renzaburo lui lança un petit discours confectionné bien de chez la maison du théâtre, j'imaginais donc qu'il planifiait combattre sérieusement, c'était parfait. Le samuraï rit, très fort, horriblement fort. C'était comme si un sanglier était en train d'avoir un fou rire, mais cela ne dura qu'un très court instant, car, avant même que l'on le voit s'arrêter de rire, il fonça vers Renzaburo en lui portant un coup d'épée aux côtes. D'un réflexe, Renzaburo se recula, et il semblait être capable de supporter sa blessure. Sakon avait pris une pause et me regardait, tandis que Renzaburo fit apparaître une sorte de marionnette.

Je me précipitai vers Sakon, épée à la main, et en plein dans ma course je lui portai un coup droit sur le visage, mais il le bloqua de son épée. Ce mec m'égalait en vitesse, ou peut-être même me dépassait, car il a attendu le dernier moment pour bloquer mon coup. J'avais heureusement réussi à le distraire pendant une seconde, et, alors que je m'éloignai de lui, des senbons électriques se dirigeaient vers lui à pleine vitesse. Il eut à peine le temps de se retourner lorsque son armure fut transpercée par l'attaque de la marionnette de Renzaburo, et des gouttes de sang giclèrent sur plusieurs centimètres au sol et sur son armure. Il se retourna vers Renzaburo et couru vers lui, comme s'il voulait à nouveau l'attaquer, et je m'apprêtai à partir à l'aide de mon coéquipier. J'avais tord, c'était moi qu'il voulait attaquer, et il m'avait bien eut avec sa feinte. J'avais le rônin qui était sur le point de m'attaquer de côté, et à pleine vitesse. Il était encore plus rapide qu'avant, comment était-ce possible ? Alors qu'il arriva à quelques centimètres de moi, je sautai au sol droit devant moi et utilisai ma technique de dissimulation pour m'enfoncer sous terre. Sakon avait quasiment anticipé mon mouvement, et il enfonça son épée à l'endroit où je m'étais caché. Je m'attendais à ce que l'épée s'arrête en touchant le sol rocheux, mais le coup était plus fort que ça, et le coup me coupa le haut de la clavicule, il s'en fallait de quelques centimètres pour qu'il m'arrache le bras entier.

J'étais donc sous la terre, avec une épée juste à côté de mon cou, je n'avais pas assez d'espace pour composer de mudras, quoi faire ? Je sentis l'épée remuer près de moi, et le rônin semblait vouloir la retirer. Sentant que ma fin serait proche si je le laissais tenter quelque chose à nouveau, je surgis de la surface en évitant la lame, et poussai un cri juste avant d'attaquer Sakon :

- TOBOEEE !!!!

Sakon ne pu rien voir venir, et mon coup de pied métallisé le frappa en pleine côte tout en causant un bruit semblable au grondement d'un loup, fracassant son armure à cet endroit par la même occasion, voila de quoi venger mon coéquipier. Il fut projeté à quelques mètres de moi et retomba sur ses pieds, en face de Renzaburo. Il avait eut le temps de sortir son épée du sol, donc le combat allait encore continuer.

Nous étions chanceux d'être deux, car cet adversaire était hors du commun, surtout pour un samuraï. Il arriva à garder son équilibre même après mon coup, malgré la lourde armure qu'il portait, quel diable d'entraînement avait-il reçu ?

Notre petit échange de coup avait laissé un petit peu de temps à Renzaburo pour analyser la situation et préparer quelque chose, j'étais sûr qu'il allait nous surprendre avec sa marionnette. Qu'allait faire le Sunajin ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Taifuu
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 546
Rang : B

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: Re: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] EmptyMar 13 Nov 2012 - 11:45

Ce foutu rônin était incroyablement balèze. Le marionnettiste s’était pris un coup dans la première seconde du combat et la salve de senbons électriques n’avaient pas semblés avoir un gros impact sur Sakon qui continua attaquer mais en se concentrant sur le camarade Kumojin. C’était parfait. Au moins, Renzaburo avait le temps de réfélchir à un plan d’action suite à une analyse rapide de son adversaire. Il fallait déjà admettre que ce bougre avait une rapidité assez incroyable. Ils enchaînaient les coups et les attaques avec ce Led. Le Sunajin n’avait pas une vitesse hors du commun, du moins elle restait basique pour un shinobi lambda. Il ne pouvait donc compter sur cet atout en combat. Le coéquipier Kumojin se débrouillait assez bien. Il parvint d’ailleurs à esquiver de peu un formidable coup de lame en se cachant sous terre. Mais cela ne dura pas éternellement.

Alors que le samouraï cherchait à extirper son arme du sol, Led refit son apparition avec un coup de pied phénoménal. Le rônin fut projeté quelques mètres plus loin, son armure endommagée là où le pied avait frappé, mais il se tenait sur ses jambes. Le Chûnin de Suna ne pouvait pas rester là en tant que simple spectateur pour laisser le Kumojin faire tout le boulot ! Il avait récolté assez d’informations pour prévoir une stratégie adéquate. Il avait pu noter certaines habilités de Led à manier une lame. Il pourrait lui en fournir une de bonne qualité au cas où. Mais il n’allait pas se contenter de cet assaut-là. Maintenant qu’il avait les grandes lignes de ce qu’il allait faire, il ne lui restait plus qu’à agir pour mettre tout ça en place.

D’un simple mouvement de doigt, le mécanisme présent dans la queue du serpent qui lui servait de marionnette s’activa. L’extrémité fut remplacée par une épée. Le marionnettiste dirigea ensuite la lame vers son adversaire qui se trouvait dans le même alignement que Led. Un second mouvement enclencha le deuxième mécanisme qui lui permettait d’éjecter l’épée pour la propulser sur le rônin. Dans l’éventualité où il parviendrait à esquiver ça, Led pourrait essayer de rattraper l’arme afin de la réutiliser. De toute manière, Renzaburo avait prévu le coup en visant légèrement sur le côté. Ainsi, au moindre mouvement de Sakon, le Kumojin ne risquait pas une blessure grave. Et en effet ça ne rata pas. Le rônin avait eu le temps de tourner la tête pour voir la lame arrivée. Il put l’esquiver en faisant une bref esquive sur le côté. Une action que le marionnettiste avait prévue. Il leva sa main libre chargée en chakra Raïton pour le libérer d’un coup sur sa cible.

Un puissant rayon électrique jaillit de sa paume et fonça sur Sakon. Ce dernier avait beau être rapide, il ne pourrait pas esquiver ça. Il encaissa l’attaque du mieux qu’il put. Il fut plaqué au sol par la force du jutsu, une blessure importante au niveau de la poitrine. Là où avait frappé Led avant. L’armure commençait à se morceler et à tomber par petits débris. Mais pour le moment, Sakon tâchait de se relever de cette attaque. Elle l’avait atteinte sans pour autant l’empêcher de combattre. Mais Renzaburo n’en attendait pas moins. Leur ennemi n’était pas n’importe qui et il avait prouvé qu’il ne fallait pas le prendre à la légère. C’est pourquoi le marionnettiste fit venir son deuxième pantin : un crocodile spécialisé dans la capture. Et il remplit d’ailleurs son rôle en fonçant sur le rônin. Un compartiment s’ouvrit sur son ventre et Sakon fut happé dans la prison que représentait Wani. Un sceau apparut devant les portes du compartiment pour renforcer la résistance de cette cage. Mais Renzaburo savait que ce ne serait pas suffisant.

Comme il avait consommé énormément de chakra pour effectuer toutes ces actions, il soufflait à en perdre haleine. Il avait un peu exagéré mais quand il faut y mettre les moyens, il ne faut pas lésiner. Déjà, les portes du compartiment de sa marionnette crocodile commençait à trembler, preuve que Sakon avait assez de force pour se libérer. Le Sunajin parvint à formuler une phrase entre deux soufflements :

-Led ! Prépare toi en face de là où il va sortir. Si tu uses d’un jutsu assez puissant on peut en finir. N’hésite pas et t’en fais pas pour ma marionnette, ça se répare. La mission passe avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty
Message(#) Sujet: Re: [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] [B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[B] Le samuraï d'acier [Toshihide Renzaburo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-