N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Passation de pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyJeu 24 Mar 2016 - 19:48

~ Itabei ~

Passation de pouvoir 346159Itabei1

Posée dans une vallée, à l'orée des montagnes de Taki no Kuni, Itabei se dressait dans la brume. Au centre de la ville, la tour où siégeait le chef semblait veiller sur le reste du territoire, gardien de pierre immuable. Itabei était comme en sommeil. Plongée dans le brouillard matinal, elle était silencieuse. Si l'on n'entendait pas quelques aboiements, par intermittence, on aurait pu la croire morte, ou dans un coma profond. Et pourtant, les gens habitaient toujours la ville. Terrés dans leurs maisons, mais toujours là. Comme s'ils attendaient quelque chose, ou quelqu'un.

C'est dans cette atmosphère de suspens que Seito passa les portes de la ville assoupie. Il jeta un regard observateur sur les murailles grises. Il constata que de la mousse commençait à se développer entre les pierres. C'était un gage de calme dans la région comme un gage de négligence concernant leur entretien. Maintenant qu'il devait prendre les rênes de la ville, Seito avait décidé de se faire juge neutre dans un premier temps. Il ne devait pas s'extasier devant son domaine, mais bien au contraire l'administrer avec sagesse et impartialité. Aujourd'hui, il devenait le nouveau maître d'Itabei. Et c'était comme s'il s'était fait la promesse solennelle d'en faire une ville rayonnante de l'Empire.

Derrière les portes, deux hommes l'attendaient. Le premier était d'un certain âge, comme le laissait deviner sa longue barbe d'argent et sa calvitie complète. Cependant, il était grand, imposant, et le poids du temps ne semblait guère peser sur ses épaules, que Seito devinait être celles d'un guerrier. Cet homme-là salua respectueusement celui qu'il reconnaissait comme son nouveau maître, et s'inclina bien bas.

"Ne salis pas ton honneur, vieil homme. Ce gamin n'est pas encore notre chef, il n'a pas reçu le pouvoir."

C'était le second homme qui avait parlé. Plus jeune, il avait tout de même une bonne cinquantaine d'années derrière lui, à vue de nez. Il était vêtu d'une robe richement ornée, et jetait un regard sévère sur Seito.

Le jeune garçon s'attendait à ce qu'il ne soit pas accepté par tout le monde dès son arrivée. Après tout, il avait été choisi par le Gouverneur pour administrer la ville un peu du jour au lendemain. Même s'ils avaient été prévenus, les habitants n'avaient sans doute pas pu se faire à l'idée de changer de dirigeant. Seito ne savait pas grand chose de son prédécesseur, simplement qu'il commençait à avoir une image négative dans le reste du pays. Il s'appelait Tanaka Akiji, et était surtout connu pour son penchant pour les jeux, qui lui avait fait écouler bien vite le budget alloué à sa ville pour l'année.

Seito salua les deux hommes également, avant de se présenter le plus formellement possible.

"Honoré de faire votre connaissance. Je suis Yôgan Seito, chef prochain d'Itabei, si tout se passe bien. Je crois deviner que vous êtes les deux conseillers dont on m'a parlé ? J'espère que nous ferons du bon travail ensemble. Je ferai en sorte que mon jeune âge n'empiète pas sur mon jugement. De votre côté, j'attends une loyauté et une obéissance irréprochables."

Le vieil homme s'inclina de nouveau, en signe de soumission, mais l'autre garda son dédain du premier regard. Sans plus de formules de politesse, Seito pénétra dans Itabei. Il devrait s'efforcer, dans un premier temps du moins, d'être le plus neutre possible. Il y avait mûrement réfléchi, avant de prendre la route vers la ville, et était arrivé à la conclusion que l'impartialité était la clé d'une justice et d'une administration sans taches. Cependant, il sentait clairement son coeur balancer pour le vieil homme, en ce qui concernait ses conseillers. Même s'il n'avait pas dit un mot, il respirait la sagesse, et de sa personne émanait l'expérience du temps.

Seito fit quelques pas dans la rue principale. Il lui semblait que la brume commençait à se dissiper. Il n'était pas étonnant d'en voir dans une région montagnarde comme l'était l'Ouest de Taki no Kuni. Même si elle donnait un air lugubre à la ville, Seito l'aimait bien. C'était une météo nouvelle, à laquelle il devrait s'acclimater. Cette ville serait son nouveau foyer, il devrait accepter ses défauts comme ses avantages.

Il tourna les talons, faisant de nouveau face à ses deux conseillers.

"Bon, ne traînons pas. Avant la passation de pouvoir, j'aimerais visiter la ville. J'imagine qu'on a le temps, non ? J'aimerais me familiariser un peu avec les lieux, en bénéficiant de vos commentaire éclairés. je veux savoir quels problèmes se posent, pour pouvoir dresser le plus tôt possible une liste des priorités à résoudre. Les maîtres-mots de mon administration seront l'efficacité et l'impartialité. Vous êtes prévenus !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyVen 25 Mar 2016 - 19:38

Sous la bonne escorte de ses deux conseillers, Seito marchait dans les rues maintenant débarrassées de la brume matinales d'Itabei. Son regard examinateur et sans faille se fixait sur chaque détail capable de retenir son attention. Les pavés des rues, défoncés par endroit ou arrachés, simplement, les failles dans les murs des maisons, les ordures qui s'amassaient le long des trottoirs. Beaucoup de choses semblait demander à être améliorées, en ce qui concernait les services publics. Il faudrait allouer des subventions à la remise en état des bâtiments les plus délabrés, voir les détruire pour reconstruire du neuf. Mais construire une maison ne se faisait pas en un claquement de doigts. Alors, que faire des habitants pendant le laps de temps où ils se retrouveraient sans domicile ? Ces questions, Seito les gardait en mémoire, se promettant d'y revenir en temps voulu. Il fallait pour l'instant faire la liste des projets prioritaires.

Le trio passa devant un terrain vague, un vaste monticule de boue d'où dépassaient des mauvaises herbes. Des déchets divers parfaisaient le portrait de la parfaite décharge publique.

"Pourquoi ce terrain est-il laissé à l'abandon ?

-Quatre maisons l'occupaient, Shuhan, avant qu'elles ne soient rasées par votre prédécesseur. Elles étaient jugées trop insalubres.

-Et que sont devenus leurs occupants ?

-On ne le sait pas. Des recherches ont été menées pour les retrouver, à la suite de la destruction des maisons, mais malgré les efforts de nos hommes ils sont restés introuvables.

-Ils n'ont pas pu disparaître du jour au lendemain. Un nouveau logement leur a-t-il été proposé ?"

Le vieil homme, puisque c'était avec lui que Seito avait parlé, resta muet, les yeux baissés. Seito avait déjà remarqué cette conduite à plusieurs moments, au cours de leur pérégrination. Le vieillard semblait alors se perdre dans ses pensées, et faire abstraction du monde extérieur. Cependant, Seito croyait devinait ce qui le minait. Sans doute n'avait-il pas été un fervent adepte des pratiques de l'ancien Shuhan.

"Non, on ne leur a rien proposé. Ces gens-là étaient des pauvres, des moins-que rien ! Ils ne travaillaient même pas, et ne payaient pas les taxes. On a bien fait de les laisser disparaître. Ils salissaient l'image de la ville."

Seito resta silencieux un instant, après cette réponse de son second conseiller, le plus virulent des deux. Etait-ce une bonne solution, de chasser par des moyens camouflés les personnes ne pouvant pas s'acquitter de leurs devoirs, notamment celui de payer les impôts ? Il se sentait plutôt confiant pour ce qui était de la mise en oeuvre de projets de construction, d'amélioration des services publics ou de sensibilisations aux dangers auxquels était confronté l'Empire en ce moment. Cependant, pour ce qui était d'administrer des châtiments, il sentait son impartialité s'effacer. Il ne savait pas s'il parviendrait à rester un juge juste, et à ne pas faire transparaître trop de laxisme lorsque la situation lui demanderait d'être neutre.

"De ce que j'en vois, laisser ce terrain à l'abandon salit tout autant l'image de cette ville ..."

C'était une phrase qui n'attendait aucune réponse, et qui imposait même plutôt le silence. Seito reprit sa marche, se rapprochant de plus en plus du centre de la ville. La tour où il siégerait bientôt se faisait plus imposante à chaque pas.

Il avait appris, au cours de leur promenade, qui étaient ses conseillers. Le plus âgé se nommait Gen -du moins c'était comme ça qu'il s'était présenté- et était un ancien shinobi à la retraite. Le second s'appelait Itaku Michibiku, et était le patriarche d'une famille ayant toujours vécu dans la région. Il ne s'intéressait pas à la guerre, et y préférait l'économie et les finances. Tous deux pouvaient parfaitement se compléter, aux yeux de Seito. Même s'il y aurait des débordements à recadrer dans les premiers temps, il était certain de parvenir à de très bons résultats avec une telle équipe.

Le trio arriva finalement au bord de la petite rivière qui coulait à Itabei, le Hogara. Ses eaux coulaient avec toute la joie que laissait deviner son patronyme. Cependant, Seito ne put s'empêcher de constater l'état de dégradation avancé du lit du cours d'eau, qui pouvait constituer une grave menace en cas de crue soudaine. Les habitations alentours seraient inévitablement submergées, et les dégâts se feraient ressentir. Ce problème se plaça en haut de la liste des priorités de Seito. Une catastrophe d'origine naturelle était par définition imprévisible, aussi fallait-il se tenir prêt à chaque instant. Intérieurement, il maudissait son prédécesseur pour sa négligence.

Les trois hommes n'eurent qu'à faire volte-face pour admirer un nouveau spécimen de décharge publique. Celle-ci était cependant en bien meilleur état que la précédente, puisque seules la boue et les mauvaises herbes la recouvraient. Mais elle n'en restait pas moins une décharge publique, c'est à dire une énorme verrue dans le paysage. D'autant plus qu'elle n'était entourée par aucun autre bâtiment, et que la rue la contournait.

"Pourquoi ce terrain est-il à l'abandon, presque au centre-ville ?

-C'est une affaire compliquée, Shuhan. Nous touchons à un problème de la plus haute importance dans la société d'Itabei: la religion."

Seito tendit l'oreille. Si son propre conseiller jugeait qu'il s'agissait d'un problème d'envergure, il y avait fort à parier que ce soit bel et bien le cas.

"Itabei est partagée depuis des générations entre deux religions. L'une, le Gamisme, prône le culte de la déesse de toute chose, Gami, qui aurait choisi Itabei comme nombril fertile du monde. Et, sans m'impliquer -je suis moi-même athée-, il faut reconnaître que la région est particulièrement propice à la culture du sol. L'autre est une forme d'animisme qui n'a pas vraiment de nom. C'est une croyance, qui se transmet par la tradition orale entre ses adeptes. Ceux-ci avancent que chaque élément de la nature serait doté d'une conscience propre, et que toutes les entités se doivent donc d'êtres respectées dans leur intégrité, puisqu'elles s'appartiennent à elles-mêmes. Eux aussi parlent dans leurs poèmes, l'équivalent de leurs textes sacrés, de la fertilité de la région, qui serait un fief d'envergure des esprits naturels.

-C'est intéressant, mais je ne vois pas le lien avec ce terrain.

-J'y viens, Shuhan. C'est à cet endroit précis que, selon les deux croyances, des événements particulièrement sacrés se seraient produits. Chez les uns, c'est une manifestation de la déesse. Chez les autres, c'est une apparition des esprits de la nature sous forme visible. Aussi, les deux communautés religieuses se disputent-elles le terrain pour y bâtir un lieu de culte, une sorte de Grand-Temple. Mais, comme aucune n'a réussi à prendre le pas sur l'autre jusque-là, le terrain a été laissé en friche.

-Je vois ..."

C'était, en effet, un problème épineux. Il s'agissait de trancher dans une situation qui impliquait directement la population. Il y aurait des mécontents quelque soit la volonté du Shuhan, c'est à dire de Seito. Là aussi, le projet remonta de quelques places dans la liste des priorités.

"Bon, il serait temps de se diriger vers la place centrale, je pense. Le soleil est déjà haut, je ne voudrais pas être en retard pour la passation de pouvoir."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyMar 29 Mar 2016 - 18:56

Onze heures sonnaient à l'horloge de la tour principale. Baignée dans la lumière du zénith, elle faisait résonner le son de ses cloches partout dans la ville. Un son pur, fort et en même temps très doux. C'était à l'image de ce son que Seito entendait diriger Itabei. Il allait mettre en place de nouveaux projets, beaucoup de nouveaux projets. Les idées fourmillaient déjà dans son esprit. Outre la résolution des problèmes qu'il avait pu constater pendant sa visite express, il avait la ferme intention de faire d'Itabei un pôle important au niveau national, et peut être même au niveau de toute l'Empire. Pour ce faire, il envisageait secrètement la construction d'une Grand Bibliothèque, sans égal dans le monde des shinobis, où seraient rassemblés les plus beaux trésors du savoir des divers pays.

Mais son administration passerait également par une résolution ferme de tous les problèmes accumulés pendant la débauche de son prédécesseur. Il résoudrait d'abord le conflit religieux qui divisait la ville. Il avait déjà une petite idée de la façon dont pourraient se régler les choses, mais il préférait s'entretenir avec les représentants des deux communautés avant de faire son choix. Il comptait bien parvenir à la construction d'un temple, dans cette friche industrielle située en plein milieu du centre-ville. Il restaurerait aussi le lit de la rivière qui traversait la ville, et organiserait un système de collecte des déchets. Si Itabei voulait s'élever, elle devrait avant tout soigner son apparence. Aussi, il prévoyait une campagne de rénovation des bâtiments les plus endommagés, dans un premier temps, pour à terme refaire du paysage urbain une ligne harmonieuse.

Il n'oubliait pas la tâche que lui avait confiée son maître, quand il lui avait fait "cadeau" d'Itabei: il faudrait sécuriser les alentours au maximum, afin d'éviter toute intrusion étrangère. Des erreurs comme celles qui avaient pu mener à l'attaque surprise contre le Shozaichi ne pouvaient plus se produire: les dégâts seraient trop importants pour que le Shûkai puisse se relever. L'heure n'était plus à la prévention, mais bel et bien à la contre-attaque. Solidifier le mur des frontières serait la première étape vers la sauvegarde du territoire. Après seulement viendrait peut être le temps de la vengeance. Mais le peuple était-il prêt à faire la guerre ?

Toujours est-il que Seito envisageait la création d'une Agence de Surveillance, un groupe d'une vingtaine d'habitants formés de façon à pouvoir prévenir le Temple Ao en cas d'intrusion. Le projet nécessitait là aussi dialogue avec la population et avec son maître, mais Seito avait bon espoir de le porter à terme: il s'agissait après tout de la sécurité de chacun. Qui s'y opposerait ? Renforcer la garde de la ville semblait également être de mise, par conséquent. les patrouilles devraient être plus fréquentes, sans pour autant transformer Itabei en terrain de chasse surveillé par l'autorité suprême du Shuhan. Le principal était d'assurer le bien-être des habitants, nul besoin de les oppresser.

Seito traversa la place principale, déjà pleine de monde. Ces gens, qui très bientôt répondraient à ses ordres, le dévisageaient. Il entendait les commentaires fuser en tous sens, pas vraiment discrets. La plupart le trouvaient très jeune, trop, même. Il s'en moquait bien. Ils auraient la preuve que le nombre de ses années n'entachait en rien sa capacité à mener une ville vers la gloire. Les obstacles qui se dressaient devant lui lui paraissaient être des broutilles, maintenant. Il avait confiance en lui.

Il entra dans la tour principale, et en gravit les étages, toujours suivi de ses deux conseillers. Lorsqu'ils arrivèrent au dernier étage, le bureau du Shuhan, un homme était déjà présent: son maître, Gouverneur de Taki, Van Hoheinheim. Seito s'inclina respectueusement devant lui.

"Bon, il est temps d'officialiser la chose. Ayez confiance. Vous mettez Itabei entre de bonnes mains."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyVen 1 Avr 2016 - 10:41

Passation de pouvoir Foules10

La foule s'était réunie plus tôt ce matin sur la place publique où se tenait fièrement la Tour Principale du village d'Itabei. Celle-ci surplombait de loin tous les autres bâtiments et offrait un parfait panoramique à celui qui y vivait. Pour l'heure et en l'état actuel des choses, le dernier Shuhan connu de la ville était mort dans d'étranges circonstances en laissant la place vacante au prochain qui serait nommé. De ce qu'il circulait en ville, certaines rumeurs parlaient d'un assassinat alors que d'autres évoquaient là une manifestation des esprits des Mamoru... Certains faits plus récents cependant parlaient davantage d'un haut-fait d'un membre de l'Empire qui serait parvenu à condamner l'entrée du Laboratoire de Bart que l'on disait maudit. Sans doutes n'étaient-ils pas loin de la vérité mais aucun n'avait réellement raison où tord. Loin d'être étranger à cette histoire, Hoheinheim était vraisemblablement le seul à savoir qu'il avait envoyé Setsuko éliminer chacun des anciens Shuhans du Pays des Cascades en vue de promouvoir ses propres élèves à leur place. Aujourd'hui comme les prochains où il confierait la responsabilité de ses villes à ses autres élèves, n'avaient rien d'une coïncidence. Quand bien même la mort de Setsuko était regrettable, Van n'aurait plus à se soucier de voir ressurgir cette histoire à l'avenir.

Tout sourire tant la situation lui était complaisante et sans même être soupçonné, Van accueillit le Yogan au sommet des escaliers. Une estrade avait été décorée en son honneur car pour lui ce jour marquerait certainement le début d'une nouvelle vie. Pendant les prochains jours Itabei festoierait probablement pour féliciter son nouvel élu Yogan Seito. Ce dernier qui avec toutes ses nouvelles idées promettait de rendre Itabei bien meilleure encore qu'elle ne l'avait jamais été. Le Lumineux de son côté espérait bien parvenir à convaincre son élève de construire une base militaire sur ses terres. Néanmoins il laissait cela pour plus tard lorsqu'il discuterait avec lui en aparté. L'heure était davantage aux émotions et à cette nouvelle gloire que soulèverait dorénavant le nom de Yogan Seito. Car avec l'appui du Seigneur de Guerre de Taki en personne, aucun risque que quelqu'un ne s'oppose à cette nomination sélective.
Après quoi le Trentenaire se tourna face à la foule, surplombant de ses mains le reste de la populace qui cessa aussitôt de faire le moindre bruit. Une atmosphère cérémoniale presque religieuse s'installa dés lors sur la place d'Itabei.

Van ~ " Habitants d'Itabei ! Je m'adresse à vous en ce jour afin de vous révélez le nom de celui que j'aurais choisi pour devenir votre nouveau Shuhan ! Il s'agit de Yôgan Seito et le voici à mes côtés ! Ce jeune homme comme peut être quelques uns d'entre vous l'auront entendu, n'est pas moins que celui qui aura mit fin à la menace que représentait le Laboratoire de Bart. Rappelez-vous ce scientifique que vous aviez banni et qui avait tenté de ranimer son fils en dépit de ce qu'il avait crée... Seito ici présent peut vous affirmez que l'endroit ne représente plus aucun danger désormais... "

Quelques commentaires par ci par là se dégagèrent de l'amas de foule sans vraiment prendre forme. La plupart connaissaient la terrible histoire et le danger qui rôdait autour de cet endroit et ne seraient pas mécontent d'entendre la nouvelle. Finalement ce Yogan Seito était peut être bien l'homme qu'il leur faudrait pour redorer le blason de leur petite ville située aux abords des montagnes. Puis sans que cela ne tarde le Hoheinheim reprit la parole.

Van ~ " Par ailleurs, Seito est aussi mon élève et sera je suis sûr se porter garant de la sécurité de chacun. Soyez assurer que je fournirais toute mon aide et mon soutien aux projets de cet homme qui feront de cette ville un joyau de Taki ! "

Une ovation retentit dans toute l'assemblée qui manifesta sa joie de voir un véritable héros locale être nommé à la tête de leur ville. Même si certains pourraient être réticent sur le fait qu'il ne soit en réalité qu'un étranger venu de Ki, peu pourrait redire sur ce qu'il avait accompli. Finalement le Seigneur de Guerre se retourna vers son élève qu'il invita plus discrètement à prendre la parole.

Van ~ " Je te laisse les rennes à partir de maintenant. Je suis fier de mesurer les progrès que tu as fais depuis ton arrivée dans l'équipe Kogane Seito- Kun. Saches que je place toute ma confiance en toi et que ces deux messieurs malgré leur tempérament... Te seront très utiles et fidèles. N'hésites pas à les solliciter. Je les paies gracieusement pour cela... "

Un regard qui en disait long sur le sentiment du Lumineux à leur égard. Il était clair qu'il ne tolérerait aucune erreur de leur part et que Seito devrait quoi qu'il en coûte parvenir à ses fins. Une certaine pression reposait sur les deux hommes qui parvenaient plus où moins à cacher leur gène. Gen qui était sans doute le plus vieux et sage des deux connaissait les enjeux d'un tel rôle au sein d'Itabei. Doyen du village il ne laisserait pas non plus la ville de toute sa vie finir en composte pour les vagabonds. De cela Van en était certain. Il dirigeait davantage ses mauvaises intentions sur le plus jeune qu'il connaissait pour être plus impulsif et têtu. Il n'en restait pas moins un parfait as du commerce et de l'art de la négociation. Ses idées pouvaient parfois être présentées de telles sortes à ce que les enjeux rapportent gros sur du long terme. Il savait placer l'argent et en garder suffisamment pour assurer une pérennité stable. Des qualités parfaitement adéquate au rôle d'un conseiller.

Van ~ " Quand tu en auras terminé retrouves moi au sommet de la tour. Je devais te parler de quelque chose avant de partir. En attendant profites bien de ce moment car celui-ci est tiens. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptySam 2 Avr 2016 - 17:59

Seito sourit pendant le discours de son maître. Plus à cause de la flatterie dont il faisait l'objet que parce qu'il était vraiment heureux. En cet instant, son bonheur était compromis par l'appréhension de se présenter devant ce peuple qu'il connaissait si peu et qu'il allait devoir gouverner. Quelle serait leur réaction en le voyant ? Certains se diraient certainement, et à juste titre, qu'il était trop jeune pour occuper la fonction de Shuhan d'Itabei, d'autant plus qu'il ne venait même pas de Taki no Kuni. C'est vrai, Seito n'avait pas vraiment de lien qui l'unissait à la ville, à part la mission de démantèlement du laboratoire de Bart qu'il avait menée à bien quelques mois auparavant. Il faudrait qu'il se montre digne de son rôle, des charges qu'on lui attribuait. La première impression n'était pas forcément la meilleure, mais elle restait la plus importante. Il devait marquer le début de son administration avec une allocution qui en laisserait deviner le ton.

"Merci, pour tout. On se revoie tout à l'heure, donc."

Il laissa son maître s'effacer derrière lui. Il inspira profondément. Quel accueil lui réservait son peuple ? Suspens ... Il s'avança finalement au grand jour, montant sur l'estrade qui lui était réservée. Un bruit sourd monta de la foule. Un grognement, un son disparate, sans homogénéité. D'une part on huait, d'autre part on acclamait. Des ambiances opposées s'affrontaient dans les miasmes de la populace, amassées aux pieds de Seito. Devait-il y voir un mauvais présage ou au contraire un encouragement ? Toujours est-il que quand il leva la main, le silence se fit quasi-instantanément. Un air sérieux s'afficha sur son visage. Il prit une grande inspiration.

"Habitants d'Itabei, je vous salue. Comme vous venez de l'entendre, c'est à moi que revient la charge de Shuhan de cette ville. J'ai pu avoir un aperçu de l'état dans lequel mon prédécesseurs a laissé cette vile. Ce matin, j'ai visité les rues, et j'ai vu ce que j'avais à voir. Itabei est une ville décadente, plongée dans une médiocrité qui ne fera que s'accroître avec le temps."

Le grondement de la foule revint, plus fort. On sentait que cette fois, Seito avait provoqué une partie plus unie des esprits. Il s'attirait les foudres du peuple, et c'était bien évidemment voulu. S'il les piquait, c'était pour mieux les retourner de son côté par la suite. Il ramena le calme, et poursuivit son discours.

"Aussi, je ne peux que penser que mon affectation à cette ville est une bonne chose. De toute évidence, notre Gouverneur a bien compris l'urgence face à laquelle était Itabei. Il vous en a convaincu comme il l'a fait pour moi: j'ai bien l'intention de redresser cette ville en perdition. Oh, ce ne sera pas sans prix ! Les premières mesures seront restrictives, peut être trop, pour certains, mais elles auront pour objectif de rétablir un certain équilibre dans la balance de la société, qui pèse pour l'instant bien trop d'un côté. Si nous commençons à nous encombrer de disparités sociales, comment nous sortirons-nous de cette situation ? Et oui, il s'agit bien ici de nous. Moi comme vous, le peuple d'Itabei, sommes responsables de la bonne conduite de cette ville. Je m'efforcerai de mener à bien mes projets, mais je ne pourrai le faire qu'avec votre soutien. Les tensions sont inutiles, ce n'est qu'un encombrement. J'ai commencé à parler sans m'encombrer du voile du mensonge ; je vous ai dit clairement ce que j'avais vu, ce matin, en marchant dans les rues sales de cette ville. A vous de me dire clairement ce que vous penserez du travail que j'accomplirai. Pour mener une politique efficace, et en communion avec ses bénéficiaires, vous, j'ai besoin de connaître votre opinion. Il ne s'agira pas d'une dictature, certainement pas ! Si j'avais des ambitions de gourou, me contenterais-je d'une petite ville comme Itabei ? Prenez ces paroles comme un gage de ma bonne foi. Il s'agit ici de votre intérêt, pas du mien."

Cette dernière phrase suscita une vague d'applaudissements dans le public. Seito sourit. C'était gagné. Il s'était déjà mis une bonne partie du public dans la poche, et pour ceux qui résistaient encore, il gardait un atout dans sa manche.

"Si vous voulez tout savoir, j'ai déjà eu l'occasion de mûrir quelques projets pour Itabei. Je ne compte pas seulement, durant mon investiture, améliorer la situation de la ville. Ce serait trop simple. Si on m'a confié les commandes, c'est bel et bien pour que je fasse d'Itabei et de son peuple un centre rayonnant de Taki et de l'Empire ! Il s'agit là de mesures concrètes, à savoir: la prise en charge des quartiers délaissés. On ne peut pas se permettre de prétendre à une renommée particulière si notre propre peuple est en désaccords et subit des écarts trop importants. Ensuite, j'ai bien l'intention de m'attaquer au conflit qui, si l'on me l'a bien exposé, divise la société en deux groupes religieux. Un tel schisme est inacceptable, et doit être urgemment résolu. Qu'advienra-t-il d'un peuple divisé en deux, prêt à s’entre tuer au nom de ses croyances ? Il m'incombe à moi seul de décider du sort de cette affaire. Mais gardez bien à l'esprit que je serai le juge le plus impartial et neutre possible dans cette situation comme dans n'importe quel autre cas. J'ai ensuite l'intention de renforcer le lit du Hogara. C'est un danger majeur à prendre au sérieux: en cas de crue, les dégâts sur les bâtiments avoisinants seraient désastreux. Enfin, j'ai pour projet de mettre en oeuvre la construction d'une Grande Bibliothèque. Afin d'être identifiable, Itabei doit avoir un symbole fort: le savoir. C'est avec le savoir que l'on bâtit des civilisations millénaires, et c'est avec l'aide de la science et de la culture réunies que je compte faire de cette ville un centre majeur du Shûkai."

Une fois de plus, acclamations de la foule, dans sa totalité, cette fois.

"Mais, tout ceci ne sera pas fait d'un coup. Rétablir l'ordre, remettre Itabei à niveau sont des priorités urgentes. Pour espérer avancer sur le chemin de la gloire, qui n'attend que nous, il faut que nous renforcions nos bases. Pour bâtir la maison de la puissance, assurons-nous d'en consolider les fondations ! Et ce travail ne pourra être fait qu'avec un peuple soudé, et prêt à s'unir face aux obstacles. Pour ma part, je me contenterai de diriger les opérations. Le plus gros du travail, c'est à vous de le faire. Alors, travaillons ensemble, hum ?"

Ainsi se termina le discours de Seito, sous une ovation de la foule. Il resta un instant sur l'estrade, observant ce peuple qui n'attendait visiblement plus que ses ordres pour se mettre à l'oeuvre. Quel destin attendait Itabei ? Grande question ...

Après un salut de la main, Seito tourna les talons et rentra de nouveau dans la tour. Il monta les derniers escaliers qui menaient à son sommet. Le pinacle de l'édifice était à ciel ouvert. Il s'agissait d'une vaste terrasse d'où l'on surplombait toute la ville. Van Hoheinheim attendait là.

"Comment vont les affaires au Temple ? Même si je n'y suis pas resté longtemps, je me suis attaché aux lieux ... Quelles sont les nouvelles de l'équipe ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyMer 13 Avr 2016 - 12:09

Face à l'horizon, Van se tenait de dos lorsque Seito son élève, arriva au sommet de la tour. La foule n'était finalement pas mécontente d'avoir trouver en ce Yôgan la détermination nécessaire à faire de leur ville une grande force pour leur Pays mais aussi pour l'Empire. Même si beaucoup pourraient se montrer réticent à son approche, le grand nombres de convaincus laissaient présager un bel et glorieux avenir pour le garçon. Bien sûr, certains risqueraient de se dresser contre lui. Pour la simple et bonne raison qu'il n'était rien d'autre qu'un étranger à leurs yeux et que sa place n'était pas légitime. En cela Seito allait devoir prouver qu'il méritait d'avoir été nommé Shuhan et ce sans compter sur l'aide du Lumineux. Hoheinheim souhaitait responsabiliser le garçon et le rendre plus mâture. Aux côtés des deux vieux hiboux que Van avait choisi, ce dernier ne doutait pas un seul instant qu'il finisse par y parvenir...

Van ~ " Le Temple se porte plutôt bien. Les cours sont toujours assurés et nous recevons toujours plus d'étudiants chaque jour. Je dois dire être assez fier du travail que toi et le reste de tes camarades avaient accompli durant mon absence. Malheureusement Setsuko et son escouade envoyée à Ta no Kuni ont disparu lors de leur rencontre avec les ambassadeurs du Pays de la Foudre. Je suis depuis sans nouvelles... Detsuo quant à lui semble avoir contracter une maladie. Il est en ce moment même alité au Temple en attendant que nos médecins parviennent à trouver une solution. "

Ce qu'il était advenu du reste de l'équipe n'avait donc rien de très joyeux bien au contraire. Seito était finalement le seul qu'il restait de valide et disponible pour continuer d'assurer son rôle au sein de l'équipe. Depuis peu le Trentrenaire s'était employé à chercher de nouveaux candidats qui sauraient garantir l'activité de la team Kogane. Le but de cette rencontre était donc de lui révéler les noms de ses futurs camarades.

Van ~ " Je souhaitai justement te parler de l'avenir de notre équipe. Je compte bien entreprendre des recherches à Ta pour retrouver Setsuko mais aussi réussir à guérir Detsuo. En attendant Gekei Takoyaki et Mamoru Kaya seront tes prochaines partenaires.. Je vous convoquerai prochainement au Temple afin de tous vous présentez. "

De lourdes nouvelles pour de grands changements. Seito aurait sans doute du mal à se faire à l'idée que Van puisse tout bonnement remplacer les membres de son équipe aussi facilement. Pourtant son rôle de Seigneur de Guerre ne lui laissait guère d'autres choix que celui de rapidement reformer un trio apte à travailler. Il restait encore beaucoup à faire à Taki et bien d'autre encore à travers le Shukai. Van ne pourrait décemment être partout et assurer le bon développement du Pays seul.

Van ~ " J'aimerai aussi te faire part de quelques unes de mes exigences pour Itabei. Le Pays des Cascades se doit d'être armé et de préparer au mieux ses habitants à se défendre par eux mêmes. J'aimerai que tu établisses ici un camp d'entraînement dans lequel nous instaurerons un service militaire obligatoire aux civils. Tu as peut-être entendu parler des deux dernières tentatives d'assassinats de l'Empereur et des risques de conflits avec Kumo après la destruction du Palais à Shozaishi... Le Mouvement de la Nation pourrait très probablement chercher à s'en prendre à notre système à travers lequel seulement les shinobis dirigent... "

L'heure était grave, car beaucoup de choses s'étaient passées lors de l'examen chunin qui avait eut lieu à Suna. Il ne fallait pas oublier ni mettre de côté la possibilité que d'autres attentats surviennent sur le territoire. Taki avait jusqu'ici été épargnée mais rien ne garantissait qu'elle le serait encore à l'avenir.

Van ~ " Nous devons impérativement nous tenir prêt face à toutes éventualités. Il me parait inutile de te faire part des risques qu'un pays désarmés saurait encourir. Voici donc quel sera ton rôle dans ce gigantesque dessin que tu accepteras je l'espère... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyJeu 14 Avr 2016 - 18:42

Seito fut attristé d'apprendre le sort de Setsuko. Ce fut même plutôt un choc. Il s'appuya à la rambarde, aux côtés de son maître. Lui qui avait connu Setsuko si débrouillarde, il avait peine à l'imaginer perdue dans un pays inconnu, sous les feux combinés d'ennemis hargneux. Quels monstres de brutalité s'en prendraient à une fillette à première vue désarmée ? Dans quelle contrée avait-on des moeurs aussi dissolues, des idées aussi tordues ? Le Shûkai avait perdu la trace de Setsuko ? Une raison de plus pour que Seito ne se rende jamais à Ta no Kuni. Il plaçait d'ors et déjà ce pays sur sa liste noire. Et Detsuo qui était cloué à l'hôpital ? Quelle idée de tomber malade quand l'Empire avait tant besoin de soutien de la part de ses soldats comme de ses civils ... Enfin, l'équipe Kogane se retrouvait réduite à ... deux membres valides. Seito et son maître. C'était un peu maigre.

Mais quand certains partaient, ou se reposaient, de nouveaux arrivaient. Seito pouvait tout à fait comprendre qu'il faille remplacer au plus vite ceux qui avaient été laissés derrière. Même si les sentiments avait leur certaine importance, il ne fallait pas qu'elle entache l'efficacité de l'équipe. Gekei Takoyaki -un nom complètement inconnu aux oreilles de Seito- et Mamoru Kaya, c'est ainsi que Van présenta à Seito ses nouvelles camarades. Lorsqu'il entendit le second patronyme, le garçon tiqua, cependant. Mamoru ? Son maître ne semblait pas choisir ses élèves tout à fait au hasard ? Accordait-il une importance toute particulière à ce clan de par ce qu'ils subissaient à Taki, cherchait-il à se rapprocher d'eux, ou avait-il simplement reconnu chez cette nouvelle manipulatrice de spectres des qualités qui l'avaient touché ? Le mystère resterait entier, Seito n'ayant aucune envie de se risquer à poser la moindre question à son maître à ce sujet.

Il écouta d'une oreille tout aussi attentive lorsque la discussion s'orienta sur la tâche que Van confiait à Seito concernant Taki. Très naturellement, la conversation devait dériver dans cette direction. Après tout, c'était l'actualité brûlante, non ? Le Gouverneur souhaitait installer à Itabei un centre d'entraînement pour les civils, et instaurer un service militaire. Il faudrait bâtir une caserne, faire la promotion du système auprès des jeunes gens en âge de participer au programme ... Il se perdait déjà dans les détails de la mise en place d'un tel projet. La moindre idée semblait maintenant soulever une tonne de petites choses supplémentaires.

"Oui, je comprends, évidemment. Je ne peux que comprendre. J'étais au Shozaichi, quand l'attentat s'est produit. J'ai ressenti la secousse qui a plongé l'Empire dans les larmes, et j'ai vu celles des centaines, des milliers de gens laissés pour compte dans les rues détruites. Oh ... Oui, je comprends qu'on ait besoin de se protéger. Sans doute pourra-t-on utiliser les récentes attaques comme un moyen de persuader les jeunes éligibles pour le service militaire que vous envisagez d'y participer. Certes, je le mettrai en place en le mentionnant comme obligatoire, mais je ne souhaite pas commencer mon mandat avec une mesure comparable à un diktat, dans le sens où elle irait à l'encontre de la volonté des habitants d'Itabei. Voyons ..."

Il prit un moment pour réfléchir. Au travers de sa documentation, de ses rencontres, de sa visite, il avait commencé à se forger une image assez fidèle à la réalité d'Itabei et de ses habitants.

"Je commence à bien cerner ces gens-là -mes protégés. La plupart d'entre eux sont des ruraux. Il serait difficile de les convaincre d'abandonner un enfant en âge adéquat pour le service militaire pendant une période sans doute importance, au moins six mois, j'imagine, alors qu'ils pourraient l'utiliser comme main d'oeuvre gratuite aux champs. Et pour ceux qui n'ont pas un esprit tourné vers le combat, ou vers le patriotisme, il faudra également faire des efforts. Je ne propose pas d'abandonner le projet dans ces cas-là -si nous voulons qu'il soit obligatoire il faut se montrer intransigeants- mais plutôt d'adopter quelques mesures. Verser une indemnité pendant la durée du service aux familles rurales auxquelles il manquerait un enfant parti pour faire son service militaire à la ville, par exemple. Pour les réfractaires d'esprit, je pense que de la sensibilisation serait suffisante. Mais si je veux que celle-ci soit efficace, il faut que je sache ce que vous comptez faire de ce service militaire très exactement."

Il regarda son maître droit dans les yeux. Il était sérieux au possible.

"Je ne compte pas mentir à mon peuple. Si j'avance des arguments pour les convaincre, je veux que ceux-ci soient irréprochables de vérité. Qu'est-ce que vous voulez faire de ce service militaire, donc ? Une initiation aux arts ninjas, une ouverture à l'exercice physique, ou un programme de propagande pour le Shûkai ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Hoheinheim Van
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyMer 20 Avr 2016 - 19:16

Van perçu la tristesse de Seito qui s'appuya sur la rambarde en apprenant la nouvelle. Il imaginait bien quels genres de sentiments devaient animer le garçon en ce moment. Désolé pour lui, Hoheinheim connaissait le lien qui unissait l'équipe Kogane entre elle. Les trois élèves de Van avaient accomplis de nombreuses missions ensembles et se connaissaient depuis leur arrivée au Shukai... Le poids d'une telle tragédie devait peser lourd sur la conscience du Yogan qui se séparait aujourd'hui de deux amis. De son côté le Seigneur de Guerre connaissait les ravages de la guerre et les pertes qu'elles engendraient. La mort de Setsuko ne devrait pas être vaine bien au contraire. Elle devrait animé chacun de la dévotion dont elle fit preuve le jour où elle décida de se dresser contre ses ennemis et de mourir pour ce en quoi elle croyait.

Van ignorait tout des circonstances de sa mort mais se plaisait à imaginer que jusqu'au bout la fillette se soit battu avec ferveur. Si le combat contre Kumo s'était soldé par la mort de toute l'escouade, Samui Yuki comprise, alors leur adversaire avait dû être redoutable. Afin de le découvrir cependant, le Trentenaire espérait bien se servir des talentueux pouvoirs des Mamoru pour ramener l'âme de son élève. Il pourrait ainsi l'interroger et mieux cerner ce qu'il s'était passé à Ta... Il ne serait pas bien difficile de trouver un corps hôte qui accueillerait l'âme de la fillette. Néanmoins et ce en dépit de la relation élève Maître que pouvaient avoir Van et Seito, le Seigneur de Guerre ne révélerait en rien ses intentions qui il le savait d'avance, choquerait sans doute l'âme innocente de son élève le plus droit...

Seito pour le coup saisi rapidement l'enjeu des responsabilités que lui avaient confiés Hoheinheim. Diriger Itabei ne serait pas de tout repos et le Yogan devrait quoi qu'il arrive être capable d'assurer la défense de sa ville tout comme ses finances.

Van ~ " Tu es libre d'amener ce service Militaire comme tu l'entends Seito. Tu es le Shuhan désormais et toi seul peut prendre les décisions pour ton peuple. Quant à l'intérêt que je porte à créer un centre militaire et bien celui-ci me semble évident compte tenu de mon rôle au sein du Shukai. Je fais parti de l'Hogo et l'Empereur m'a nommé Uesuegi. Il en revient donc de ma responsabilité de protéger et de défendre l'ensemble des Pays Neutres que nous dirigeons... "

De somptueuses révélations concernant les unités si spéciales créées par le Kamui. Seito devait être le seul à savoir que Van en était le dirigeant. En dehors du Lumineux et de l'Empereur, personne n'avait été mit dans la confidence jusqu'à aujourd'hui. Certains secrets selon Kakeshuou se devaient d'être gardés sous silence...

Van ~ " Tu imagines bien que seul je ne pourrais jamais assurer l'entière protection du Shukai... J'ai besoin de soldats valeureux et prêts à défendre leur patrie contre les dangers auxquels nous devrions faire face. Je compte faire d'Itabei la force de frappe du Pays des Cascades et ainsi fournir du travail à tous ces enfants de cœurs qui comme tu l'as si bien dits, perdent leur temps aux champs... L'avenir de notre Empire ne réside pas dans nos petites habitudes. C'est en prenant les commandes que nous pouvons faire changer les choses. Ne crois-tu pas que ces hommes seraient fier eux aussi de défendre l'idéal de notre Empire si ils le pouvaient ? "

Il ne fallait pas oublier que le Shukai avait jusqu'à aujourd'hui été la cible de nombreuses attaques. Toutes visaient à détruire la cité de la Paix, malgré l'espoir qu'elle pouvait représenté. Le peuple lui aussi avait son rôle à jouer et devait être impliqué de manière active dans la sécurité du Pays. Si le service serait obligatoire, le centre militaire n'en resterait pas moins un lieu où l'on trouverait quoi qu'il arrive toujours du travail. Puisque la plupart souffraient de pauvreté, le centre leur fournirait un revenu et de quoi nourrir leur famille. Bien sûr tout cela n'était que détails administratifs dont la pleine charge revenait à Seito. Aidé de ses conseillers Van était persuadé qu'il serait capable de s'en sortir.

Van ~ " Dans ce cas proposes un salaire et une formation militaire à quiconque souhaite rejoindre nos rangs. Le service quant à lui restera obligatoire pour tout homme/femme âgés de seize ans. Inutile d’indemniser les familles si leurs enfants sont payés lors de ce service de six mois. Quant à ceux qui rejoindraient notre armée, tes conseillers se feront une joies de t'aider à estimer leurs revenus en fonction de ce qu'ils te rapporteront... C'est en travaillant ensemble main dans la main que nous parviendront à étendre l'influence de Taki ne penses-tu pas ? "

Le regard du Lumineux se plissa légèrement pour accentuer les traits de son sourire. Van ne demanderait jamais à Seito de mentir à son peuple bien au contraire. C'était bien sur son honnêteté et son innocence que le Lumineux comptait pour persuader tous ces gens de sa propre bonne foi...

Van ~ " Si tu n'as pas d'autres questions je pense retourner dés maintenant au Temple. Comme je te l'ai dis plus tôt je compte prochainement réunir l'équipe afin que vous puissiez tous vous rencontrez. J'espère pouvoir compter sur ta présence en temps voulu. "



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Ao
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir EmptyLun 25 Avr 2016 - 16:12

L'Hogo ? Le nom semblait familier, mais Seito n'arrivait pas à se remémorer quoi que ce soit en rapport avec ce mot. De toute évidence, c'était rapproché, de près ou de loin, à l'armée de l'Empire. La façon dont son maître avait tourné les choses ne pouvait que supposer ça, pour Seito. Etait-ce une branche détachée de l'armée, peut être en lien avec Taki no Kuni ? Ou alors s'agissait-il simplement d'un groupe d'élite, dont Van serait devenu le leader, le Uesugi ? Compte tenu de sa position au sein du Shûkai, c'était une hypothèse tout à fait pertinente. Après tout, il était Seigneur de Guerre. Oui, cet Hogo pouvait tout à fait être un corps des meilleurs soldats de l'Empire chargé de la protection des frontières. Une sorte d'armée optimale. Des guerriers sélectionnés avec soin, la crème de la crème.

L'attention du jeune Shuhan fut cependant très vite reportée sur le sujet de la discussion, à savoir le service militaire que Van souhaitait mettre en place à Itabei.

"Je comprends. Je ferai en sorte de mettre ça en place très rapidement. Pour un projet à long terme comme celui-ci, mieux vaut commencer le plus rapidement possible, non ? Je dois dire que je suis assez impatient de voir quels résultats on pourra avoir. Et puis, si ça peut sensibiliser les habitants à la sécurité de l'Empire, ce n'est pas plus mal. Je ne sais pas comment ont été ressentis les attentats du Shozaichi par ici, mais je doute qu'ils aient eu la même ampleur qu'à Tsuchi, par exemple. C'est normal, après tout. Taki n'a pas eu à subir ce genre d'assaut, peut être les gens se sentent-ils plus en sécurité dans un pays encore épargné. Il faudra, à l'avenir, penser à développer la communication avec la capitale. J'ai peur que les informations ne soient déjà diluées quand elles arrivent jusqu'ici ..."

C'était sans doute un problème qu'il aurait à régler, et ce dans les plus brefs délais. Il ne savait pas encore ce qu'il en était véritablement de ce qu'il venait de conjecturer. Peut être les événements avaient-ils eu autant d'écho à Itabei qu'au Shozaichi. Il en doutait cependant. La région était rurale, le sentiment patriotique n'était certainement pas aussi fort ici que dans le pays au sein duquel se trouvait la ville-mère de l'Empire.

"Je m'égare, pardon. Chaque question en soulève tellement d'autre ... J'y réfléchirai à tête plus reposée. Il faut que je m'organise, et que je fasse part de ce nouveau projet à mes deux conseillers. Je ne vais pas retarder votre retour au Temple plus longtemps. En tous cas, sachez que je suis à votre entière disposition, et à celle de l'équipe. Je suis assez curieux de découvrir ces deux nouvelles camarades ..."

Qui donc pouvait bien avoir réussi à conquérir le coeur de Van au point d'être digne de remplacer Setsuko et Detsuo ? C'était un mystère que Seito souhaitait élucider le plus vite possible. Peut être en apprendrait-il plus sur son maître et ses desseins en voyant comment étaient ses nouvelles partenaires ?

Il s'éloigna de la balustrade. La foule était toujours là, en bas. Un brouhaha incessant montait jusqu'au sommet de la tour.

"Je dois vous remercier encore une fois, avant de partir. Pour la confiance que vous avez en moi, certes, mais aussi pour les expériences que vous m'avez fait vivre. Ca fait à peine un an, même pas, que je suis arrivé au Shûkai, et vous êtes celui qui m'en a fait le plus voir. Oh, ce n'était pas toujours très agréable ... Mais chaque expérience est bonne à prendre, non ? Alors, pour tout ça, merci."

Son regard sincère ponctua sa phrase. Il lui restait de nombreuses chose à accomplir, ne serait-ce qu'à Itabei. Il en avait le sentiment profond. Mais il avait maintenant derrière lui un petit bagage.

Il s'inclina une dernière fois devant son maître, avant de redescendre les escaliers de la tour. Un étage plus bas, il était dans son bureau. Ses deux conseillers l'attendaient, debout, l'air cérémonieux. Seito caressa du bout des doigts la surface lisse de sa table de travail -un épais meuble en bois de chêne, vide pour l'instant mais qui semblait réclamer les papiers. Il s'assit ensuite sur le fauteuil qui lui était réservé, et joignit ses mains, plongé dans une intense réflexion. Il resta quelques instants ainsi, sous l'oeil de ses deux collaborateurs. Au bout de ce temps de silence, il releva le regard vers eux, l'air enjoué.

"Bon ! On a une ville à faire marcher, non ? Alors, au travail, messieurs !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Passation de pouvoir Empty
Message(#) Sujet: Re: Passation de pouvoir Passation de pouvoir Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Passation de pouvoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-