N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hyûga Shiki
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyJeu 28 Juin 2012 - 21:53

Une matinée comme une autre. Le soleil est levé depuis quelques temps déjà, mais les nuages cache le moindre rayon d’atteindre la surface de notre Terre. Rien de nouveau en somme, nous savons très bien d’où sort le nom du village maintenant. Pour un lève-tard comme moi, il est rare de me voir debout à huit heure. Les passants dans la rue faisaient les dernières préparations pour ouvrir leur commerce. Certains adultes entamaient des rénovations ou simplement la construction de nouveaux bâtiments pour diverses utilités. Même après deux ans, bientôt trois, Kumogakure construit toujours et étant son territoire petit à petit. Bref, cela n’explique pas ma présence sur les rues du village des nuages de si bonne heure. Si je vous dis que je marche en direction de la grande porte du village équipé d’un sac à dos contenant tout ce qui est essentiel pour un long voyage, j’espère que ça vous sonne quelques cloches dans la caboche. Pour les déficients, je vais vous expliquez. Hier, je suis allé rendre une petite visite au Raikage pour lui demander la permission de quitter le village pendant quelques temps, histoire de faire quelque chose en particulier. Heureusement pour moi, il accepta à condition de lui faire un petit service en retour. N’ayant pas trop le choix, j’acceptai. Et que dois-je faire, un combat en équipe avec le réputé Yashira Mugen. Le combat ne fut pas éprouvant, mais était bien spécial.

N’étant plus très loin de la sortie, je m’arrêtais un instant pour réfléchir. Il n’y a pas longtemps, j’ai reçu une… nouvelle. Elle n’était ni bonne ni mauvaise, mais m’a quand même touché un peu. Ça vient tout juste de me revenir et je ne suis pas aller voir la personne concerné. Je me retournai et alla en direction d’un endroit calme, paisible et peut fréquenter. Oui, je me dirigeais vers le cimetière, l’endroit où repose les défunts civils et Shinobi. Je cherchais pendant quelques instants une tombe en particulier. Et je trouvai ce que je cherchais. Un petit monument avec des écriteaux inscrits dessus. Le nom écrit dans la pierre ne m’était pas inconnu, loin de là. Yugata Yugure… Tu as été capable de monter dans la hiérarchie jusqu’à atteindre le droit d’être dans le Satoru. Manipulateur de l’argile tout comme les Bakushô et t’as même éveillé un pouvoir unique, le contrôle du pétrole. Il faut dire que t’es un vrai kamikaze, mon gars. T’as formé une équipe plutôt polyvalente, mais il n’y a que moi qui est sorti du lot et qui a pu atteindre un sommet égal au tiens, à savoir Jônin. Les autres, disparut et mort. Ce n’est pas complètement grâce à toi que j’ai progressé, mais une bonne partie. Enfin, je t’en suis reconnaissant. J’aurais voulu te le dire vivant. Bof, après tout, tu m’aurais sûrement envoyé chier, hein ? À cette pensée, j’affichais un sourire moqueur. Lui répondre aurait été un plaisir sans fin.

Petit moment de silence. Respect pour le défunt. Je partis vers la sortie de cet endroit lugubre alors qu’une nouvelle idée me traversa l’esprit. Le monument d’un compagnon que j’ai rendu visite une seule fois et ce fut après sa mort. Non, pas Lamia Mayu. C’est une fille superficielle que je pourrai absolument me passer. Je crois même que la tuer de mes propres mains auraient été une vraie joie ! Bref. Je m’installai devant la tombe de mon ancien coéquipier. Un connard qui est devenu par la suite un vrai frère d’arme, une perle rare. Seki Feng… T’es devenu à ton si jeune âge chef de ton clan et tu te faisais poutrer par Yugure. Quel joie que cela a dû été pour lui. Nous étions deux à être dégoûté de cette fille à papa et je crois que ce fut la seule chose qui nous ait rapprochés vraiment. Par la suite, nous avons quand même passé des bons moments à combattre pour voir qui était le meilleur. Haha, j’en garderai toujours un bon souvenir, ces moments où je te faisais mordre la poussière et à ton tour, tu faisais de même. Je me demande qui serait le plus fort entre nous deux aujourd’hui. Désormais, ce n’est plus une question qui se pose malheureusement. Repose en paix, mon rival.

J’entendis un son. Des pas causés par un humain. Le son s’arrêta au bout d’un moment et je ne bougeais plus. Nous n’entendions plus que la brise du matin faisant virevolter mes cheveux bruns.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aéra
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyVen 29 Juin 2012 - 0:29

Aujourd'hui était un jour un peu spécial pour moi. Même si je m'en foutais un peu au début. J'allais rendre visite a notre chef de clan défunt, le cher Seki Feng. Quand je disais que je m'en foutais un peu, c'est a dire que je n'y accordais pas plus d'importance que ça, pas comme certains auraient pus le faire… Bref. Je n'avais aucune idée de quel genre de gars il était… Je savais juste qu'il était un Seki, Genin et déjà chef de clan. Il avait étè nommé après le départ de Raiken… En m'envoyant la-bas, je savais ou mon père voulait en venir… Et bon, il ne s'en était pas caché en me disant "c'est bon pour ton avenir". Je savais que mon avenir serait peut-être de devoir assumer un clan, chôse dont je n'ai pas forcement envie… Ce clan est surement l'un des plus fort du monde en vue de ses capacités de Shinobi… Nous sommes le clan qui est a l'origine de l'éradication des Uchiwa, celui qui est l'un des fondateurs de Kumo… Et aujourd'hui  ? Aujourd'hui, que sommes nous ? Nous ne sommes rien d'autre qu'un clan qui a perdu toute fierté, un clan qui commençait a sombrer dans les conflits internes. 
Il me fallait donc aller en direction du cimetière, qui se trouvait au nord. En cette athmosphére prématinale que j'avais priviligiée afin de liberer ma journée, choix plûtot nombriliste me direz vous, les commerçants ouvraient leur boutique en baillant sous la rosée matinal et une météo fraiche…

Enclanchant mon Walkman, je marchais d'un pas décontracté entre les rues et les ruelles qui formaient Kumo prenant le soin de me reveiller a l'aide d'un café… Merde ! J'avais oublié de me raser la barbiche… Oh et puis je m'en fous, qu'elle pousse… Je trouve qu'elle me donne même un certain style. Je voyais déjà l'entrée du cimetière. Je repensais au clan encore une fois… Un clan implique une très grande résponsabilité, surtout quand il a de si grands pouvoirs, je ne suis pas a la hauteur pour le moment, mais je pense soumettre l'idée d'organiser un nouveau conseil, car tout pars en vrille… Éteignant mon Walkman afin de ne pas "violer le lieu de sépulture", je penetris…

Je cherchais maintenant des yeux mon "chef", celui qui trouva la mort dans des circonstances inconues… On me l'a decrit comme quelqu'un de calme et avide de pouvoir, ce qui je pense, est assez paradoxal a ma personalité… Mais aussi quelqu'un d'assez bon, du coup je ne savais plus vraiment quoi en penser, de ce gars. Et voilà qu'un peu plus loin, le gars qui m'avait fait passer un test et par la même occasion fait tourner en bourrique se trouvait devant un tombeau, imperturbable, quelque peu pensif… Et je fut assez étonné lorsque je vis le nom de Seki Feng. Le bougre devait donc le connaitre assez bien… Venant a sa hauteur, je m'acroupis tout comme lui… Lui qui avait quelque peu forcé mon admiration par son imperturbabilité, et qui en faisait preuve même devant un tombeau… Il avait près de lui un sac a dos rempli a craquer. Je lui tendis calmement la main en lui disant très simplement :
- Parle moi de lui...
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hyûga Shiki
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptySam 30 Juin 2012 - 19:37

Un lieu peu visité, cafardeux et pourtant, sacré. Le silence et le calme sont maîtres en ce lieu où les morts ne sont qu’à quelques mètres sous nos pieds. Peu nombreux sont ceux qui viennent s’aventurer ici pour la joie. C’est un monde à part du nôtre. Il est tout à fait normal de voir des gens se recueillir devant des proches décédés et je constate que je ne suis pas le seul en ce matin. Une autre personne vient en cet endroit désolé pour rendre ses respects à une certaine personne tout comme moi. Les pas se rapprochèrent avant de s’arrêter à mon niveau. Du coin de l’œil, je reconnu cet adolescent et je dois admettre que ce fus quand même avec une légère surprise. Le mec à mes côtés est Rikku, un membre du clan Seki. Un Genin que j’ai fait passer un test lorsque j’étais Chûnin, préparé par les hauts dirigeants du village. Il ne l’a pas vraiment aimé à juger sa réaction et je dois avouer que son attitude digne d’un connard m’a bien fait rire (ces excuses à la con aussi). Enfin, il n’a pas vraiment changé niveau puissance si j’en crois mon instinct. J’ai eu le temps de monter en grade alors que lui est resté un petit Genin. Bah bref, petite parenthèse amusante à constater. S’il est ici, c’est pour se recueillir devant le décédé Feng, ancien chef des Seki. Il a su remonter son clan vers la lumière pendant son court règne, mais à sombrer dans la mort et sa famille suit le même rythme.

Une courte réflexion sur le passé avant d’être tiré du monde imaginaire vers la réalité. Je remarquai que l’aspirant ninja me tendit sa main. Il enchaîna en me demandant de lui parler du défunt chef. Imperturbable face à cette demande, c’était quelque chose à prévoir après tout, je regardai un court instant sa main. Chiant, je suis obligé d’ôter une main de mes poches et de répondre à son salut. Je me demande sincèrement s’il le fait pas politesse ou simplement pour repartir sur de bonnes bases. D’un autre côté, cela m’oblige à lui donner mon nom ou quoi… Serrant sa main, je lui balançais mon nom d’un ton ne dégageant rien d’autre que la neutralité.

Aisaka Kira.

Donc, il veut que je lui parle de Seki Feng, le connard international de Kumo numéro deux. Bien sûr, il n’a su dépasser le classement de Yugure, c’est pratiquement impossible à battre comme record. Lorsque plus de la moitié du village te hais, c’est un exploit. Il n’y a que la reine des salopes qui a réussis. Pour en ajouter plus, si on compare Yugure à Feng, le Seki ne reste qu’une chenille en attente de faire son cocon pour évoluer en un beau monarque… Nan, j’vais me limiter à un papillon. Bref, revenons au présent. Prenant un instant pour choisir les bon mots pour décrire mon coéquipier, mon regard émeraude se posa sur la tombale en question. Un léger sourire apparu sur mon visage alors que je repensais à toutes les conneries possibles que ce mec et moi aient fait.

Il était d’habitude serein et avait une attirance particulière à la puissance pour atteindre son unique objectif : la reconnaissance de votre clan. Ajoute cela à un mec qui est associable et qui ne parle jamais, je crois être le seul à l’avoir entendu le plus souvent. Sinon, pour plus ample d’informations, il avait une grande haine pour le clan Kadoria. Je crois que c’est dû à leur reconnaissance qu’ils ont reçue dû à la position que tiens Uriô.

Avais-je tout dit ? Non, certainement pas. Toutefois, le nécessaire est là. Je ne vais pas commencer à lui décrire les moindres valeurs, qualités et défauts. Après tout, s’il se tient au courent de ce qui se passe à l’intérieur de son clan, je suppose qu’il a déjà entendu une description similaire à ce que je lui ai dit. Enfin, je laissais un silence en suspens pour laisser le temps à mon camarade de profession d’assimiler ce qu’il vient d’entendre. L’atmosphère n’était ni lourde et ni légère. Plutôt, mort. Du coup, ça colle à l’endroit où nous sommes présentement. Je n’avais point bougé depuis cette brève description de Feng. Je restais là à fixer la tombe de mon défunt compagnon, sans jeter un seul regard sur le jeune Genin à ma gauche. Pour casser ce silence si harmonieux, je posai une question au jeune Seki qui restera peut-être sans réponse.

Et toi, suivra tu le même chemin que lui, ou préféra tu suivre tes propres ambitions ? Peut-être même que tu partages ses idéaux, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aéra
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptySam 30 Juin 2012 - 23:33

Au beau milieu de cette place sordide et quelque peu déconcertante, se trouvaient deux silhouettes, cote a cote devant la même tombe. Conversant normalement. Qui aurait cru que moi, Seki Rikku, ait pu reparler a quelqu’un qui m’avait fait un coup des plus bas. Ceci signifiait clairement que j’avais mûri. J’étais passé du stade d’homme des bois déballant des rimes débiles a longueur de journées a petit garçon impulsif. Et voilà que maintenant je pouvait canaliser mes émotions. Quel était la prochaine étape de ma transition mentale ? Est-ce que j’allais enfin avoir le sens des responsabilités ? J’allais pouvoir m’occuper de ma famille et lui redonner son éclat d’antan ?

Oui, peut-être, un jour pas si loin que ça... Mais pas maintenant, certainement pas maintenant. Je suis un neutron libre, avide de connaître des personnes et de se lier d’amitié avec eux, peu m’importe leur village ou leur classe sociale. Au fond, n’étais-ce pas la mon plus grand défaut ? Non... Je deviendrais rapidement un monstre si je suivais cette voie. Qu’ils se le mettent là ou je pense le prestige si c’est ça son prix.
Mon cerveau revint a l’instant présent. Je me trouvais certainement avec l’homme qui me méprisait le plus au monde, ou plutôt le seul qui me méprisait, pour l’instant. Moi qui lui avait tendu la main en lui posant une question des plus simples sur un ton des plus neutres, j’attendais une éventuelle réaction. Il mit du temps mais sortit finalement la main de sa poche tout en me révélant du même ton que j’avais employé son nom. Aisaka Kira. Ce geste des plus simples avait beaucoup de significations, tout d’abord, je voulais lui montrer le fait que je n’étais plus le même écervelé, et puis repartir sur des bases saines, je n’avais pas pour habitude de m’embrouiller longtemps avec les gens, et a ce que je sache, il en était un.
Il mit de nouveau du temps a répondre. Sûrement cherchait-il les mots justes pour le décrire.

Un sourire légèrement perceptible se fit ressentir sur sa bouche avant qu’il ne prenne la parole, me disant que c’était un gars associable et avide de pouvoir, vouant une haine sans égal aux Kadoria... D’ailleurs pourquoi cette haine envers les Kadoria ? Cette ville, c’était la ville co-fondée par les Seki, les Bakusho et les Kadoria. A ma connaissance, seul les deux derniers étaient en conflit, et voilà que j’apprenais que notre ancien leader en était de même. Et bien je ne serais pas comme eux... En tout cas, a part cette information, Kira ne m’avait pas apprit grand chose, il avait fait dans le court et explicite. Peut être ne voulait il point évoquer ce sujet... Un silence des plus paisible s’installa, durant lequel il me posa une question :

- Et toi, suivra tu le même chemin que lui, ou préférera tu suivre tes propres ambitions ? Peut-être même que tu partages ses idéaux, qui sait ?

Ma réponse se fit assez rapide :

- Non, je ne partage pas ses idéaux. Je suis quelqu’un de pacifiste qui préfère laisser le leadership aux autres, je suis tout le contraire de Feng, je n’ai jamais recherché le pouvoir. Mais bon, c’est mon clan, je dois donc prendre certaines initiatives, de près comme de loin. Si je ne suis pas indiscret, comment vous vous êtes connus ?



Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hyûga Shiki
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyMar 3 Juil 2012 - 5:49

Une brève description assez explicite suivit d’une question sur les ambitions du jeune Seki. Maintenant qu’on y est, pourquoi ne pas se renseigner sur le futur idéal de ce Rikku. Quels sont les idéaux auquel il aspire, voilà quelque chose qui capte mon intérêt. Kumogakure a été fondé par de nombreuses familles, des clans qui ne peuvent se sentir de prêt. Pour une raison qui m’est complètement égal et inconnu, les kamikazes et les manipulateurs de la gravité sont voués à être des ennemis à jamais. Les papiers de toilette et les illuminés passe inaperçu dans plusieurs domaines et les manipulateurs de chakra… Bah, les Seki est une famille normale. Pourtant, en ayant Feng comme leader, cela aurait pu changer. La haine qu’il éprouvait pour la famille d’Uriô aurait pu avoir une influence grave sur les autres membres et on aurait pu assister à une vraie petite guerre inter-village. Un conflit auquel je n’aurais pas fourré mon nez dedans et je m’aurais contenté de contempler ces imbéciles se taper sur la gueule pour des raisons aussi idiotes qu’inexistantes. Mon point dans tout ça ? Oh, c’est seulement pour dire que Kumo est un pilier instable déjà au départ et aurait pu l’être encore plus au point de s’écrouler sur lui-même.

La voix du Genin retentit dans ce lieu sordide au point d’entendre un petit écho. Sa réponse est remplie d’argument pour se défendre de tout jugement possible alors qu’il aurait seulement pu me répondre par un seul et unique mot. En résumé bien simple, il ne cherche pas à prendre les rênes de Feng. Ce qui est intéressant dans tout ça, c’est qu’il a admis d’être un pacifiste, moi qui croyait tout le contraire. C’est comme dire que Yugure fut autrefois gentil, sage et diplomate. Dur à avaler, hein ? C’est exactement ce que je me dis en ce moment. Peut-être a-t-il réellement changé depuis la dernière fois que je l’ai rencontré, une possibilité à ne pas négliger. Il a vraiment prouvé qu’il était un connard et s’est pris la tête pour un rien, chose qui m’a bien fait rire par la suite. Pour revenir à notre cher Seki, il finit sa tirade par une question qui pourrait paraitre plutôt indiscrète aux yeux d’une personne normale. Dans mon cas, je m’en fou totalement. Ce n’est pas comme si je vais déballer toute autre information me concernant permettant à un quelconque ennemi de me vaincre. Mon regard perçant aux iris d’émeraude se plongea dans ses yeux charbons pour la première fois depuis cette rencontre singulière. Cette fois-ci, je lui donnais une réponse vite et claire avec un visage tout aussi flegmatique que d’habitude.

Nous avons tout simplement été choisis pour être dans la même équipe.

Mes répliques se font brèves et assez vague, dois-je conclure qu’inconsciemment, je ne souhaiterais pas d’en parler ? Non, c’est plutôt ma nature qui agit. Dans un moment comme celui-ci, il est normal que je me pose cette question, mais je réponds souvent de cette manière. À croire que la mort de mes coéquipiers ne me fait aucun effet sur le cœur. Après avoir vu à un jeune âge le sang et la chair, les personnes déchirés par des pertes sentimentales, il n’y a pratiquement rien qui peut me faire un effet… de tristesse profonde. Une réflexion de ce genre m’a amené à m’emmurer dans le silence en regardant la tombale du Seki à nouveau. Tout d’un coup, je fis signe au mec à mes côtés de me suivre. Je ne l’obligeais pas, mais j’aime mieux me taper une conversation dans un lieu animé que dans un cimetière. Je me dirigeais vers la sortie de cet endroit, sac à dos toujours en place. Histoire de faire à nouveau la conversation, je mis en place un nouveau sujet.

Tu dois certainement savoir que nous avons fait la guerre à Kiri il n’y a pas si longtemps que ça. J’aimerais connaître ton avis. En étant quelqu’un de pacifique, crois-tu que le choix du Shodaime Raikage fut le meilleur ?

Je m’arrêtai et posa mon regard étincelant sur Rikku. Je voulais connaître l’avis d’un Genin qui se dit pacifique, qu’il ait participé à la bataille ou non.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aéra
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyMar 3 Juil 2012 - 21:21

Le gars me regardait de cette même monotonie depuis le début. Je suppose qu'il ne m'as pas cru a 100%, pour ne pas dire pas du tout quand je lui ai dis que j'étais quelqu'un de pacifiste, vu que j'avais fais preuve d'une connerie légendaire lors de notre précedente rencontre. Et voilà que j'enchainais avec une question des plus connes. Moi qui voulait "détendre l'athmosphere", je l'avais définitivement plombé. Du moins c'est ce qui resortait de par la réponse du gars a mes côtés. Sa réponse, aussi bréve que froide, révelait qu'il avait recemment fais équipe avec le défunt. Après m'avoir fixé de ses yeux de jade, il retourna dans son silence habituel, tandis qu'il regardait la pierre tombale de son ami.

L'endroit faisait un peu froid dans le dos et ce n'était sûrement pas le meilleur endroit pour converser, et je crois bien que c'est pour cette raison que Kira se leva, mis son sac a dos et se dirigea en direction de la sortie. Tout d'abord, je crus que c'était la fin de la discution, mais il me fit signe de le suivre. Il voulait donc bien continuer la papote avec moi, si on pouvait appeler ça comme ça… Bref. Il continuait son chemin calmement en me posant une question bien plus complexe que ce que laissait parraitre les apparences. A savoir :

-  Tu dois certainement savoir que nous avons fait la guerre à Kiri il n’y a pas si longtemps que ça. J’aimerais connaître ton avis. En étant quelqu’un de pacifique, crois-tu que le choix du Shodaime Raikage fut le meilleur ?

Ma réponse se fit cependant du tac au tac :

Non, loin de la. Avant cette guerre, Kumo était l'un des villages les mieux placés politiquement car elle jouait le rôle d'arbitre. De ce fait, sa neutralité lui attirait les faveurs d'a peu près tous les villages, même si je n'ai pas d'infos concrétes. Mais le pays de la foudre a fait le mauvais choix de se retourner contre un village qui venais juste de lui proposer le ralliement. Pourquoi ? Je ne sais point. Il reste cependant que notre Kage est un homme serieux et intelligent.

Cette phrase, je ne l'avais pas préparé, ni pensé. Elle était sortie tel qu'elle, sans ajout. Et elle pouvait très bien se passer de conservateurs.
En parlant de co servateurs, ces derniers sont souvents employés dans les aliments, et je commençais a avoir faim, et le restaurant a ma droite avait l'air particulièrement bon. De plus, si j'invitais ce jeune homme, ça sera peut-être une occasion de me ratraper. Poussant la porte de la salle, je lui dis :


- Viens Kira-san ! On sera bien plus a l'aise pour parler ici. M'adressant au serveur Une table pour deux personnes s'il vous plait !

Il m'en indiqua une, un peu a l'écart, l'endroit idéal pour deux gars qui voulaient se rassasier. M'asseyant, je lui lançais en lui montrant le pianiste :

- Que pensez vous de la musique ? Personnelement, c'est un art que j'apprecie et que je connais dés mon plus jeune âge, malgrès le fait que je fus élevé dans un bois.

 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hyûga Shiki
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptySam 7 Juil 2012 - 18:50

Une interrogation des plus ou moins étranges. Un simple Kumojin comme moi qui remet en question les ordres du plus haut dirigeant du village des nuages. Étrange. Tout compte fait, je ne suis pas un larbin d’Uriô, mais bien un homme libre. Si j’ai quelque chose à dire sur un point, ce sera Kumo tout entier qui m’entendra. Cette fois-ci, je n’ai rien dit tout simplement puisque le Raikage connait déjà mon ressentit sur son choix et argumenter alors que le fait soit déjà passé ne sert à rien. Lui reprocher des morts ? Non, inutile. De plus, je gage qu’apprendre une telle chose ne lui ferai ni chaud ni froid. La réponse du Genin marqua un temps d’arrêt dans ma réflexion. Il disait qu’en étant neutre, le village s’attirai des faveurs des autres villages. Ce qu’il ne savait pas, c’est que nous nous attirions aussi les attaques des nukenin, comme cette maudite nécromancienne. Il enchaîna en accusant le Raikage d’avoir fait le mauvais choix de s’attaquer à un seul village bien qu’il ne connaisse pas la vraie raison. Oui, c’est justement ce qui m’inquiète. Kadoria Uriô est un homme intelligent et utiliser le prétexte de faire la guerre pour rétablir la gloire de notre village n’est qu’illusion. Un objectif en particulier se cachait derrière cette guerre totalement inutile.

Bien que je dise ça sans avoir de preuve pour soutenir mon hypothèse, je ne peux me permettre d’en faire part à quelqu’un. Surtout si ce dernier est un Kumojin. Je commence à avoir mes doutes sur le dirigeant de notre village. La dernière attaque a donc bien fait un tel changement de mentalité ? C’est incroyable de voir comment les gens peuvent changer en si peu de temps et généralement pour le mauvais côté. Je pourrai en parler avec le seul ninja de ce village militarisé qui m’inspire la confiance, à savoir Kaze, mais il n’est toujours pas revenu du raid que nous avons porté contre Kiri. Tant qu’il n’est pas mort, tout m’arrange. Je sortis du cimetière en compagnie du Genin. À peine fait quelques pas à l’extérieur de cet endroit sordide que Rikku m’interpella pour manger un petit quelque chose dans un restaurant voisin des catacombes. Mmh, charmant ? Quelque d’autre ne m’arrangeais pas et je le montrais en affichant une mine contrarié. Il m’avait appelé « Kira-san ». Nous avons ou presque le même âge et il ose m’interpeller comme on le fait pour un vieux cramoisie ? Enfin, bref. Je suivis le serveur qui nous assigna une place.

L’ambiance dans ce petit restaurant est bien relaxante. Dans un lieu que je n’ai jamais visité et de plus, proche d’un cimetière, ne dois pas intéresser beaucoup de clients. Un pianiste qui joue de la musique dans une petite auberge comme celle-ci, ce n’est pas donné. Peut-être s’agit-il simplement d’un passant qui profite d’un instrument de grande qualité offert à tout le public. Peu importe, cela apaise bien l’atmosphère. Alors que nous attendions le serveur pour qu’il prenne notre commande (malgré que je n’aie pas encore regardé le menu), le Seki ouvrit sa gueule une nouvelle fois pour me demander quelque chose de bien inutile. Qu’est-ce que j’en pensais de ce genre de musique… et il ajoute à cela qu’il a vécu dans les bois ! Non, mais c’est quoi le rapport avec la précédente question. T’as beau avoir vécu dans un trou de merde ou dans la nature, cela ne change en rien tes goûts musicaux. Bref, calme-toi Kira. Ce n’est pas sa faut s’il est déficient. Répond avec ton impassibilité naturel et fais semblant d’être intéressé pour continuer la conversation.

Ce n’est pas le genre de musique de j’écouterais à longueur de journée, mais disons que pour relaxer, j’aime bien. Au fait, tu dis avoir été élevé dans les bois. En tant que membre du clan Seki, tu n’as pas vécu avec le reste de ta famille ? À moins que vous avez réellement tous vécu dans les bois, chose que j’ignore complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aéra
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptySam 14 Juil 2012 - 13:51

Kira me fixa une poignée de secondes avant de me répondre que c'était une musique bien relaxante mais qu'il ne l'écouterais pas a longueur de journée. Apparament la musique ce n'était pas sa tasse d'après sa réponse. Mais il enchaina de suite en me questionnant sur le fait que je vivais dans un bois, préscisant au passage si c'était applicable a tout le clan ou non. Et voîlà… Moi qui voulait changer de sujet je m'étais enfoncé dans celui-ci jusqu'au cou. Il fallait que j'apprenne a tenir ma langue et a ne plus lâcher des informations a tout bout de champ.

M'enfin bon, il m'avait très bien entendu et ça serait un peu bas de ma part si je feintais la question… Je lui répondis avant d'entammer le steak alléchant que venait de nous apporter le serveur :

Non non, les Seki n'ont pas vécu dans les bois, ils sont trop orgueilleux pour ça. Ça serait trop dur a expliquer… Le majordome qui s'occupait de moi s'est brouillé avec mon père qui l'a liscencié. Ce même majordome m'a élevé toute mon enfance et de ce fait est très attaché a moi, c'est pourquoi il m'a pris avec moi avant de s'enfuir dans un bois reclu, en dehors de Kaminari. Dernièrement il a appris que les Seki faisaient partie de Kumo et a contacté ma famille. *J'avais fait dans le long sans m'en appercevoir, peut être étais-ce du au fait que je n'avais personne a qui parler de ça*, puis je rajoutis, pour me justifier ou pour je ne sais quelle raison : Celà explique aussi le fait que je ne suis pas vraiment très sociable ou que je ne m'en sorte pas défensivement parlant. M'enfin bon, je me ratrape, du moins je crois.

A moi de poser les questions maintenant. Il en savait assez sur moi, et même si je voulais continuer la conversation, je ne voudrais pas qu'elle tourne a l'inspecteur/voleur. Une question me titillait particulierement…

- Voyage de détente ?
J'avais terminer la phrase en montrant des yeux le sac a dos gonflé a bloc.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hyûga Shiki
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyVen 20 Juil 2012 - 0:24

Nous vivons dans une ère où la paix y est fragile, instable. Elle tient sur un même pilier qui peut s’écrouler sur son propre poids. Pourtant, il y a certains moments qui nous font oublier ce genre de soucis. C’est exactement l’effet que produit la douce musique de l’instrument à queue chez moi. J’ai admis que j’aimais peu ce style musical, ce qui est totalement. Je ne vois pas pourquoi j’aurais mentis sur la réponse. Le son du piano me détend, comparé au style métal que j’écoute lorsque je fais quelques travaux de paperasse. Bref, pour en revenir au sujet du moment présent, je viens tout juste de demander à notre cher Genin adoré, alias Seki Rikku, si son clan a réellement autrefois vécu dans la nature. Il a mentionné qu’il vivait dans les bois avant de s’installer à Kumo, je me suis dit que cette situation était peut-être applicable à tous les membres de la grande famille des Seki. Pour être franc, je n’ai aucune connaissance sur l’histoire des Seki, ni leur mode de vie ou la localisation qu’ils appelaient leur territoire avant de venir s’installer à Kumo lors de la création de ce dernier. Cela ne m’étonnerait pas qu’ils vivaient auparavant dans un village quelque part sur les terres du pays de la foudre, mais au beau milieu des bois ?

Enfin, je n’ai pas eu vraiment le temps de me poser la question d’avantage que Rikku se reprit assez vite. Il a d’ailleurs un don pour se reprendre assez vite. Je me demande s’il parle souvent sans réfléchir ou qu’il prépare ses réponses d’avance mentalement. Nan, j’opte pour la première option ! Pour en revenir au jeune Genin, il m’annonça que son clan n’a jamais vécu dans les bois. De sa propre bouche, il admit que les Seki sont trop orgueilleux. Intéressant. Nous avons bel et bien un mouton noir dans le troupeau. Reste à savoir s’il passe inaperçu aux yeux de tous. Puis, vient ensuite la partie de sa tirade où il me raconte son enfance. Misère, j’ai simplement demandé si son clan vivait dans les bois et non l’histoire de sa vie ! Pour se rattraper, comme s’il venait de s’apercevoir qu’il venait de commettre une erreur, il se justifia de n’être pas vraiment sociable. Ouais, l’excuse qui tue. Il a bien une grande gueule pour quelqu’un qui se dit associable. Si vous voulez un vrai type silencieux, je vous conseille de prendre exemple sur Feng. Le type qui ouvre la tronche seulement lorsque c’est nécessaire, faudrait savoir un jour s’il avait l’occasion d’ouvrir la bouche pour se laver les dents… Quoi, elle est mauvaise ? Ouais, j’suis nul dans les conneries. Le Seki pointa du regard mon sac à dos en demandant si je me préparais à entreprendre un voyage de repos. Je laissais échapper un petit rire avant de répondre avec franche.

Si seulement ce n’était que ça et que le Raikage m’ait permis de prendre des vacances. Cette excursion n’a que pour seule but d’entamer une longue et pénible recherche. Cela pourra prendre plusieurs semaines comme voir quelques mois.

Tête légèrement incliné vers le bas et le regard émeraude levé dans sa direction, j’avais plongé mes iris d’émeraude éclatant dans ses prunelles de charbon. Très peu d’information pour expliquer la raison de cette randonnée hors du pays de la foudre. Je ne souhaitais pas balancer les raisons de mon départ. Même l’illustre Kadoria Uriô n’a pas connaissance de la raison qui me pousse à partir du village en toute légalité. Ouais, faut le préciser que je pars avec un accord. Enfin, tout ce qu’il sait, c’est que ma destination est Yuki no kuni, le pays de la neige où les tempêtes de neige sont présentes pendant la moitié de l’année. Heureusement, nous sommes dans la saison de la pluie là-bas, je n’ai pas à m’inquiéter pour la température glaciale. Alors que le jeune Genin entama son déjeuner, je m’installais dans le fond de ma chaise en bois franc. Pas très confortable et ni désagréable. Rien de plus normal en somme. Le serveur, avant de repartir, me demanda si je souhaitais prendre quelque chose en particulier. Sur le coup, je demandais quelque chose que je n’ai pas pris depuis des lustres : un lait frappé à la fraise. Mis à part ça, je repris la parole lorsque le garçon partit faire mon breuvage. Je désirais continuer la conversation, mais je ne voulais pas poser des questions personnelles. Premièrement, ce n’est tout bonnement aucunement de mes affaires et ensuite, je ne voulais pas me taper une longue tirade de sa part pour qu’il me raconte sa vie une nouvelle fois. C’est alors que j’eu la merveilleuse idée de poser une question que je m’amusais à poser à tout le monde lorsque j’étais Genin : leur avis sur les clans de Kumo.

J'ai une nouvelle question pour toi. En étant un membre d’un clan qui fait partie des fondateurs de Kumogakure, je me suis dit que tu dois être bien placé pour savoir au moins le minimum de ce domaine. Enfin, j’aimerais savoir ce que tu penses des clans de Kumo. Crois-tu qu’on a une chance que tout dégringole du jour au lendemain par la faute de la haine qu’éprouve les Bakushô envers les Kadoria ou bien tu crois que tout peut s’arranger. Personnellement, je dis que c’est un cas instable.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aéra
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptySam 21 Juil 2012 - 11:14


Un petit silence s'installa après les deux mots que je prononcit. J'étais bien décidé a ce que les questions ne se passent pas toutes dans le même sens. J'étais bien décidé a faire avancer la conversation moi aussi. Que pensait "Kira" de toutes les questions qu'il m'avait posé ? Que pensait il de la guerre avec le pays de la brume ? Moi aussi je voudrais connaitre l'opinion des autres, son opinion… Et puis quelle place tenait il dans Kumo, ce gars ? Peut être n'étais-ce simplement qu'un autre test. Non, celà n'expliquait pas le sac de voyage. 
Il laissa échaper un petit rire avant de me répondre que ce n'étais pas le cas. D'ailleurs je m'en doutais un peu mais j'avais préferé formuler ça autrement, ce n'est pas vraiment intelligent de ma part de dire une connerie du genre "tu pars en mission ?". Et apparament, c'était bien la cause du depart, une mission confiée par je ne sais qui, qui consistait a faire des recherches sur je ne sais quoi. Il vaudrait mieux ne pas le titiller plus sur le sujet, qui sait, peut être le théme exact de la mission est tenu top secret… Ou alors peut être me mentait il. C'était la première fois depuis "nos" rencontres qu'il se lachait un peu et placait plus que trois ou quatres mots, ce qui me faisait penser a deux options, soit il aimait vraiment les missions, soit il me mentait.

Il me fixa droit dans les yeux, je ne sus point pourquoi. Peut être pour me dissuader de m'aventurer un peu plus sur le sujet… Il se mit a l'aise en se calant sur la chaise et demanda autre chose au serveur avant qu'il ne parte.

Il enchaina en me posant une question qui consistait dans le fait de savoir mon opinion sur les clans de Kumo, se justifiant en me disant que je devais m'y connaitre étant moi même un Seki. C'est tout bon ça, c'est tout bon, en tout cas le "gars aux yeux d'émeraudes" savait poser les bonnes questions… Il me demanda si moi aussi je pensais que tout pouvait s'écrouler du jour au lendemain a cause des deux autres clans. Oui… la question n'était pas anodine…

- Serieusement ? Je penses que non. Je veux dire, au pire si une "vraie" guerre éclatait entre ces deux clans, les autres shinobis de kumo seront là pour stopper l'hémoragie. Je ne sais pas si le fait qu'on soit les seuls a ne pas avoir changer de kage soit signe de stabilité ou non. Les Kadorias sont égoistes, les bakusho débiles, les seki des orgueilleux incappables de régler les conflits familiaux, et les dento n'ont pas vraiment leur mot a dire… Ce qui nous laisse… Les Hakushi. Ce sont les plus prompts a faire avancer Kumo pour l'instant, a mon avis. Toi, a ton avis, quel clan pourrait enfin instaurer une paix au sein de kumo ? A moins que tu penses a une personne seule…
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hyûga Shiki
Hyûga Shiki
Informations
Grade : Genin
Messages : 708
Rang : B

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyVen 27 Juil 2012 - 22:46

Les clans de Kumo, de vraies perles rares sur cette Terre. Chaque famille à sa propre capacité autant rarissime que puissante. Le contrôle du papier, le contrôle du chakra, la manipulation de la lumière, la manipulation de la gravité et les explosions. Comment voulez-vous que Kumo ne soit craint par la représentation de tels clans ? Le seul problème, c’est les relations que tiennent ces familles dans le village de la brume. Les Kadoria et les Bakushô ne peuvent pas se sentir pour diverses raisons complètement débiles. Avec Feng à la tête de la famille Seki, d’autres relations tendues ont presque été créés au sein de Kumo. La famille Dentô et Hakushi sont les mieux placés pour parler je dois dire puisqu’ils n’ont rien fait encore. Aux yeux du peuple du village, cela peut sembler normal que quelques clans aient des mauvais liens. À mes yeux, c’est tout à fait différent. Dans un scénario que j’imagine et que je dis quelque peu probable, mais existante, une guerre pourrais commencer entre deux clans en particulier. Et ces deux clans demanderont certainement de l’aide à des alliés de l’intérieur. Et puis, comme je dis toujours et que je vais redire une fois de plus, le pilier s’écroulera sous son propre poids. Je me demande si c’est le cas chez les autres villages…

Bref, l’heure est venue d’entendre la réponse d’un membre d’un de ces clans et je suis tout ouï. Seki Rikku, Genin et membre de la famille des manipulateurs du chakra, croit qu’une guerre inter-village serait peu probable vu que les autres Shinobi seront là pour soigner l’hémorragie. Sinon, il croit que seul les Hakushi ont une chance de faire avancer Kumo puisque c’est la seule famille qui a supposément aucun défaut, le clan parfait. M’ouais, j’aime mieux ne pas me fier trop la dessus. J’ai entendu dire qu’une femme de cette famille a déserté il n’y a pas trop longtemps et depuis la fin de la guerre, le chef de ce clan n’est pas encore revenu du champ de bataille. Je ne juge pas, cela laisse seulement un petit présumé que ce clan n’a aucune loyauté envers Kumo et tout le monde sait que cette possibilité est valable pour tout le monde, moi-même y compris. Le Seki enchaîna une question plutôt directe. Il me demanda carrément qui pourront instaurer une paix à Kumo, qui pourrait bien faire cesser les tensions existantes dans le village des nuages ? Un groupe de personne, ou une personne en particulier ? Sincèrement, sur le coup, je me laissais bercer par la réflexion. Pendant ce temps, le serveur arriva avec mon lait frappé à la fraise, surmontée d’une crème fouetté avec une petite cerise sur le sommet. Miam ! Enfin, pour en revenir à Rikku…

Une personne seule pourra difficilement accomplir cette tâche. Je crois plus que ce sont aux clans d’ouvrir les yeux et de se rendre compte qu’ils font du tort à cette fragile sérénité dans laquelle nous vivons. Enfin, peut-être qu’une seule personne suffira pour commencer cette opération. Par contre, je n’ai aucune idée de qui peut bien faire ce job.

À l’aide de ma langue, je pris directement la cerise parsemée d’un peu de crème et l’avala tout rond. Ah, comme c’est succulent ! Je n’ai pas pris ce breuvage depuis l’automne dernier à Konoha avec un jeune Genin. En parlant de lui, il doit être probablement Chûnin maintenant. Mon attention se refocalisa sur le Seki. Je lisais dans ses yeux la même question qu’il se pose depuis déjà quelque temps sur le but de mon voyage. Je lâchai un soupir. Dois-je lui dire pour savourer sa curiosité ? Après tout, il n’y a rien de secret ni d’exceptionnel à la tâche que je m’apprête à faire.

Je vois que tu es toujours curieux sur la raison de mon voyage, ça se lit si facilement dans tes yeux. Enfin, pour te satisfaire, je vais te le dire. Je vais seulement à Yuki no Kuni pour retrouver un membre de ma famille.

Empoignant le verre, je commençai à engloutir d’un trait mon lait frappé à la fraise jusqu’à la moitié. J’allais rester silencieux jusqu’à une quelconque réaction de la part de mon interlocuteur. Oui, je voulais laisser le court de la discussion aller à son rythme. Intentionnellement, je laissais au Genin la chance de mener la dance.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Aéra
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] EmptyLun 30 Juil 2012 - 0:04

La conversation devenait de plus en plus interressante, tandis que je prenais conscience que mes paroles ne me donnaient pas vraiment l'air mur. En fait, ça faisait un bon moment que j'entendais des allusions sur mon sensei. Pour tout dire, il s'était barré, du jour au lendemain, après qu'il m'ait demandé lui même que je devienne son élève. J'ai aussi ouïe dire qu'il avait laissé une femme de son clan, une certaine Ozuka filer, après un combat acharné… Bien sur je suis persuadé que ce ne sont là que des rumeurs, mais je pense que des rumeurs suffisent a changer moultes choses. En fait, ce qu'il faudrait… Qu'est ce qu'il faudrait ? Peut être faudrait il que tous les clans puissent gouverner en union. Bien sur des clans seraient plus avantagés que d'autres, mais tous trouveraient leur mot a dire.

Pour en revenir a Kira, il avait dit que la tache était très difficilement accomplissable par une seule personne, et que c'était aux clans de se bouger le fion ! Parcontre il est probable qu'une personne puisse être a l'origine du changement. Voilà maintenant qu'il prenait la cerise avec sa langue… Mouais, j'avais beau avoir vécu dans les bois, le respect et la bonne tenue étaient de mise chez moi. L'orgueil est dans mon sang, me direz vous.

En tout cas sa précedante réponse sur ma question concernant son voyage ne m'avait pas rassasié. Je ne sais même pas pourquoi je lui demande ça après tout, ma curiosité était l'une de mes tares les plus récurentes. Mais qu'est ce que j'y gagnerais a savoir ou il allait ? Rien. Cependant je ne peux m'empêcher de lui poser cette bête question et de fixer la saccoche… Et Kira ne tarda pas a satisfaire ma curiosité, soulignant au passage la facilité a la quelle ça se voyait dans mes yeux. Apparament il devait aller au pays de la neige a la recherche d'un membre de sa famille. Il prit sa coupe et l'engloutit, tout en restant silencieux…

En fait cette discution me gavait, et c'était l'une des rares personnes que je n'appréciais pas. En tout cas la façon dont on était la a faire les faux culs ne me plaisait clairement pas. J'ai bien voulu mettre fin a ce climat froid qui s'était glissé entre nous depuis la première rencontre, mais il n'a pas voulu. Qu'il en soit ainsi, en tout cas je n'étais pas prêt a continuer cette conversation si il ne voulait pas… Je n'irais pas plus loin.


[HRP : Désolé, je dois clore cet rp, je te laisse le post de conclusion. En tout cas ça a étè sympa, merci ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty
Message(#) Sujet: Re: Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Regret, remord ? Non, aucun. [PV Seki Rikku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-