N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Festival nocturne [ft. Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyLun 28 Nov 2016 - 17:04

Ces quelques jours sur l'île du Démon, en plus d'avoir été éprouvants, m'avait fait comprendre a quel point l'absence de Kihran m'était pesante et a quel point il m'avait manqué : nous allions toutefois bientôt nous retrouver après cette première épreuve terminée.

En effet, le festival du village avait lieu ce soir. Ce n'était pas la première fois que j'y allais avec lui lorsque nous étions disponibles mais cette fois serait différente... Bien que j'avais l'impression de le connaître depuis toujours c'était pourtant bel et bien une nouvelle facette de lui que je découvrais depuis que notre relation avait évolué.

Mes parents étaient ravis et fiers de ma réussite mais j'étais bien loin d'être aussi confiante : il restait encore quelques épreuves avant de crier victoire, je n'étais pas encore promue. Ma mère passait d'ailleurs son temps à me féliciter tout en m'aidant a serrer ce fichu kimono. Je n'avais pas l'habitude de porter ce genre de chose alors heureusement qu'elle était là pour m'y aider. Je veillais même à ce que ça soit parfaitement ajusté à travers mon reflet dans la glace et l'oeil maternel avisé savait le remarquer et m'en faire la réflexion.

« Ne t'inquiète pas. Tu es magnifique Yell. Tu vas lui plaire, comme toujours. »

Je ne pouvais m'empêcher de rougir légèrement.
Attention, preuve de mauvaise foi dans trois, deux, un...

« Je veux être présentable, c'est tout. »

Bingo ! Ça n'eut pas l'air de la convaincre alors qu'elle se contentait de sourire d'amusement mais au moins elle me laissait tranquille. Il fallait dire que la dernière fois que j'étais rentrée de chez Kihran après y avoir passé la nuit – suffisant pour mes parents comme preuve que la soirée avait été plutôt bonne, si vous voyez ce que je veux dire, alors que les choses n'avaient pas non plus été jusque là – j'avais préféré leur dire ne pas vouloir en parler, ce qui évidemment suscitait leur curiosité.
Ils savaient aussi à quel point j'avais pu traverser une période douloureuse ces derniers temps et puisqu'ils adoraient Kihran, le considérant même comme leur propre fils, ils devaient être aux anges en pensant que c'était une bonne chose.

J'étais cependant beaucoup moins a l'aise avec l'idée qu'ils pouvaient l'être. Cette situation était... bizarre. Nous nous connaissions depuis si longtemps que ça aurait pu être finalement assez naturel mais c'était en fait complètement nouveau et aussi proches pouvions nous être depuis toujours c'était complètement différent. Pour la première fois de ma vie j'étais un peu nerveuse à l'idée de le retrouver et pourtant aussi tellement impatiente. J'étais assaillies par des sentiments contradictoires...

Finalement prête, je m'observais dans la glace dans ce kimono aux différentes teintes de bleus, ses fleurs blanches et sa ceinture d'un vert pastel serties lui aussi de fleurs de même couleurs. Le bleu et le vert... L'eau et la nature... Cela me correspondait bien et puis je trouvais que cela me symbolisait bien avec Kihran quelque part... Une pensée qui m'étirait un léger sourire.

Remerciant ensuite ma mère, j'enfilais mes sandales et m'engouffrais dans les ruelles animées du village. De nombreux stands étaient disposés un peu partout, pleins de senteurs qui parvenaient parfois à se mélanger en émanaient, donnant un rendu savoureux qui mettait l'eau a la bouche.
Il y avait visiblement un peu de tout mais j'évitais de trop lorgner en chemin, préférant découvrir tout ça avec Kihran.

Je me dirigeais ainsi vers le grand parc du village, longeant les rues parsemées d'éclairages qui donnait une ambiance presque féerique malgré ces temps de guerre. Les visages semblaient joyeux, certains riaient... c'était ce dont le village et ses habitants avaient besoin.

J'avais beau le chercher du regard, Kihran ne semblait pas encore arrivé au lieu de rendez vous : ce qui n'était qu'une question de minutes. En attendant, je contemplais les lanternes suspendues entre les arbres, laissant mes pensées de côté pour simplement profiter de l'instant présent dans la douceur du climat de mon village.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyLun 28 Nov 2016 - 18:16





Les lanternes s’illuminaient dans tous le village, les stands affluaient tout comme les visiteurs. L’ambiance était festive et le temps encore assez agréable pour permettre à ses habitants de se vêtir de kimono. C’était là, une occasion de s’habiller de vêtement traditionnel et de parcourir le village en famille, entre ami et même entre couple. Qui aurait cru que cette année, c’était la dernière option qu’allait prendre le rouquin ? Et pas avec n’importe qui. Depuis peu sa relation avait son amie d’enfance avait changé de tout au tout.

Une chose qu’il s’était interdit d’imaginer depuis plusieurs années. Le changement soudain était encore un peu étrange, mais se sentait réellement heureux. C’est pourquoi, il avait décidé de l’invitée à ce festival, afin qu’ils aient l’occasion de passer du temps ensemble et de se familiarisé avec cette nouvelle relation.

Pour une fois, il s’était également appliqué sur son apparence. Bon, l’idée n’était pas vraiment venue de lui, mais plutôt de sa grand-mère Chiasa puis des encouragements de sa mère sans oublier l’amusement de sa sœur. Toutes semblaient plutôt heureuses de ce nouveau tournant et prenaient un malin plaisir à le taquiner sur le sujet.

Finalement, ce fut vêtu d’un kimono bleu-nuit qu’il sortit du quartier afin de rejoindre son amie.. ou plutôt sa petite-amie ? Bref, vous l’aurez compris, il alla la rejoindre au lieu rendez-vous d’un air plutôt serein. Il n’eut d’ailleurs pas vraiment de peine à la repérer et comme il s’en doutait, le kimono lui allait drôlement bien. Si bien, qu’il n’était de loin pas le seul à la regarder.

Sans trop attendre, il se glissa à son dos et vint placer l’un de ses bras autour de son cou pour dissuader toutes personnes voulant tenter sa chance. Il pencha sa tête vers elle tout en lui adressant un sourire au coin.

« Bonsoir… »

Il l’observa un moment, s’amusant à la voir ainsi rougir avant de se décaler pour lui redonner un peu de liberté. Il profita de leur nouvelle proximité pour mieux la détailler. Oui, il était plutôt chanceux.

« Tu es magnifique. »

Dit-il de manière sincère le sourire aux lèvres avant de venir doucement lui prendre une de ses mains et l’inviter à le suivre à travers la foule. Il tenta de ne pas aller trop vite, et plutôt se caler sur le rythme de Yell tout en se dirigeant vers les premiers stands.

« Par quoi veux-tu commencer ? »








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyLun 28 Nov 2016 - 22:58

C'était plaisant de voir ces sourires et cette joie de vivre dans le regard des Konohajins malgré la guerre. Je ne m'en lassais vraiment pas et je savais que cela était possible grâce en grande partie au duo Aburame qui veillaient sur nous. Ces femmes étaient puissantes aussi bien en tant que kunoichi qu'en tant que personne et savaient prendre les décisions qui permettaient a leur famille de se porter au mieux. Quant était-il de leur propre bonheur ? Je me demandais parfois comment elles faisaient pour endurer cette pression constante et j'espérais même qu'elles profiteraient elles aussi des festivités pour s'accorder une pause bien méritée au moins le temps d'une soirée.

C'était ce à quoi je songeais alors qu'un bras protecteur venait entourer mon cou. Baissant le regard dessus, je savais déjà qu'il s'agissait de lui et venais poser ma main dessus tout en cherchant son regard. Le kimono lui allait vraiment bien et même si ça m'était déjà arrivée de le voir en porter au sein de son clan, c'était particulièrement vrai pour celui-ci.

« Bonsoir... »

Lui adressais-je dans un sourire. Heureuse de le retrouver et finalement toute appréhension envolée.

« Tu n'es pas mal non plus. »

L'entendre me complimenter me faisait même lui répondre d'un air naturellement taquin et sincère. Je ne voyais pas vraiment pourquoi je m'étais mis la pression... Kihran restait Kihran : celui que je connaissais depuis presque toujours et même ce changement dans notre relation ne saurait pas nous défaire de cette complicité dont nous avions le secret.

La main dans la sienne, j'entrelaçais nos doigts tout en le suivant à travers la foule. Marcher avec ces sandales n'avait rien de facile ni de confortable si bien que nous avancions assez lentement et que je commençais a songer à me mettre pieds nus pour gagner du temps et en confort mais ce ne serait pas vraiment convenable et la dernière chose que je voulais était de faire honte a Kihran d'une quelconque manière : a lui, ou a son clan dont certains membres nous épiaient peut-être tout en profitant eux mêmes de la fête. Après tout, cela ne m'étonnerait pas de Chiasa... Ni même de mes parents... Je soupirais intérieurement à cette idée.

Il y avait beaucoup de stands si bien que quand Kihran me demandait par quoi je voulais commencer je me prenais a réfléchir.

« Mmh... Il y a un groupe de musiciens là bas. Je suis passée devant tout l'heure. »

Je lui indiquais la direction du doigt. J'étais curieuse d'entendre plusieurs instruments traditionnels joués ensemble. Peut-être que cela me permettrait même d'affiner ma propre maîtrise de la musique.

Nous nous y rendions donc, profitant des lanternes suspendues qui parsemaient notre chemin. Un petit attroupement s'était formé devant les musiciens mais nous parvenions tout de même a nous frayer un chemin pour arriver a voir par dessus les épaules de ceux se trouvant devant nous. Plusieurs tambours de toute taille, un erhu et un autre instrument dont j'ignorais le nom déversaient leurs notes créant une atmosphère à la fois chaleureuse et un brin mystique.
Une danseuse se mouvait également au gré du rythme lent et gracieux imposé par le groupe. Elle était douée en plus d'être très jolie, maquillée aux couleurs des festivités. Je souriais d'admiration en l'observant avant de porter mon attention sur Kihran qui la regardait aussi... Cette vision me faisait aussitôt poser ma tête contre son bras tout en resserrant ma prise sur sa main, comme pour me rassurer sur le fait qu'il n'appartenait qu'a moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyJeu 1 Déc 2016 - 18:16

Aussi surprenant soit-il, Yell souhaitait aller écouter et observer un groupe de musicien un peu plus loin. Cela fit sourire le rouquin qui reconnaissait bien là l’artiste qui sommeillait en elle. Il accepta avec plaisir, appréciant également la musique avant de se frayer un chemin dans la foule. C’était vraiment un spectacle agréable, autant auditivement que visuellement. Il y avait de nombreux instruments traditionnels qui se mariaient à la perfection ainsi qu’une danseuse talentueuse pour animer la représentation.

Alors que ses yeux admiraient la scène, il sentit rapidement un poids supplémentaire à son bras et tourna la tête. Il remarqua dès lors que sa compagne semblait vouloir attirer son attention. La vue était alors encore bien plus agréable pour lui ainsi… Un sourire au coin, silencieux, il se pencha pour venir déposer ses lèvres sur les siennes.

« Possessive, mh ? »

Dit-il taquin avant de se redresser et de lui faire signe de le suivre. Lentement, il quitta le groupe d’individu pour retrouver un espace plus aéré et revenir sur la route principale. Sa main emprisonnant toujours celle de Yell, il se dirigea d’un air joyeux jusqu’à un stand de nourriture : son estomac avait faim ! Et puis, il savait que la gourmandise de Yell n’avait guère d’égal.

« Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? »

Il prit l’initiative de payer la nourriture avant de reprendre leur visite brochette à la main. Il y avait de nombreuses choses à faire et à voir. Il y avait d’abord ces stands animés par des jeux, puis la nourriture sans oublier les nombreuses petites boutiques. Pour finir, les talents innés (tousse) de Kihran parvinrent à lui faire gagner deux petits masques de kami : l’un pour elle et l’autre pour lui. Il fixa le sien au-dessus sa tête l’air fier avant de mettre celui de Yell dans un sachet, ne voulant guère lui abimer sa coiffure.

Ils continuèrent ainsi à profiter du festival jusqu’à ce qu’ils décident de faire une petite pause dans le parc lumineux. Ils s’assirent à un banc et se mirent à admirer le ciel et l’horizon.

« Ce festival n’a jamais le même goût d’une année à une autre, mh… »

Fit-il remarquer presque à lui-même tout en se remémorant ceux des années passées. Chaque année les circonstances avaient été différentes : tantôt enfant, tantôt ado, tantôt seul, tantôt en famille, tantôt entre ami et enfin… ensemble.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyVen 2 Déc 2016 - 12:00

Bien évidemment, Kihran avait compris mon petit manège et sa réflexion me faisait étirer un sourire timide après qu'il eut déposer ses lèvres sur les miennes. J'avais toujours fait en sorte de le protéger et de veiller à son bonheur, tout comme l'inverse était vrai, mais désormais je ne voulais plus seulement qu'il soit heureux : je voulais être celle qui le rendrait ainsi.

Nous dégageant de la foule, nous nous dirigions ensuite vers les stands de nourritures. Il devait avoir faim et moi je n'étais pas contre goûter à tout ce qui me passerait sous la main : tout faisait relativement envie. Nous jetions notre dévolu sur des brochettes caramélisées, un vrai délice. Le sourire aux lèvres, nous dégustions tout en marchant main dans la main le long de l'une des allées principales remplie de monde.

Plus tard, Kihran s'essayait aux stands de jeux et finissait même par remporter deux masques de Kami. Il mit le sien sur sa tête, fier, avant de ranger le mien. Je le regardais interloqué et attrapais mon dû pour me l'accrocher à mon tour tout en lui disant bien à quel point je n'en avais rien a faire que ça me décoiffe un peu ! Toute fière à mon tour et ainsi assortis, nous continuions de profiter du festival et des diverses activités avant de faire une pause sur un banc du parc illuminés par les lanternes suspendues, contemplant l'horizon. Ce qu'il disait me faisait étirer un nouveau sourire alors que je posais ma tête contre son épaule.

« Cette année il est dans un contexte de guerre et pourtant, les Konohajins semblent heureux. Nous avions tous besoin d'un moment comme celui là. Profitant dans la bonne humeur de ceux que l'on aime. »

Mon regard cherchait le sien, me redressant légèrement pour venir poser mes lèvres sur les siennes dans un baiser emplit d'affection qui me faisait fermer les yeux. 
Après cet échange plein de tendresse, ma main venait cajoler sa joue de mon pouce alors que je posais mon front contre le sien.

« Tu sais... je mentirais si je disais n'avoir jamais songé à un « nous »... A travers le regard innocent d'une petite fille et même de temps à autre à travers celui d'une jeune femme. Mais... j'avais trop peur de m'y risquer et de finir par te perdre... »

Pourtant, il suffisait de voir les hommes que j'avais pu fréquenter pour comprendre, avec le recul, qu'ils avaient tous quelque chose qui ressemblait à Kihran. Une couleur de cheveux presque similaire, un regard d'émeraude ou un trait de caractère... J'avais toujours inconsciemment recherché quelqu'un qui s'y apparentait parce qu'il était l'homme avec lequel j'avais grandi et le modèle que je cherchais. Cependant, j'avais compris depuis peu que personne n'égalerait l'original qui lui ne m'avait jamais trahi et qui avait toujours été là pour moi depuis plus de quinze ans.

Puisque je savais que Kihran n'aimait pas vraiment faire part de ses sentiments je lui trouvais une porte de sortie pour qu'il n'ait pas à en trouver une par lui même. Je me reculais alors un peu de lui et mettais le masque de kami renard sur mon visage avant de plaisanter :

« Voilà. Je suis un membre de l'unité spéciale. Alors ? Ça en jette ?! »

Un grand sourire se dessinait sur mon visage masqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyVen 2 Déc 2016 - 20:01



En effet, il avait semblé important de maintenir ce festival malgré la situation politique du pays. Cela permettait au peuple et au shinobi de garder le moral, de s’évader et surtout ce remémorer les raisons de leur bataille : ils devaient protéger tout cela. A cette pensée, le rouquin jeta un regard sur Yell. Elle était, avait toujours été une personne importante à ses yeux. Il savait que s’était une battante, mais il souhaitait pouvoir la protéger et lui éviter tout danger.

Il lui accorda le baiser sans mal, y répondant tendrement avant d’écouter en silence ses paroles. Nous… Ainsi, elle y avait tout de même déjà songé. Cela rassurait quelque peu le rouquin qui avait eu l’impression d’avoir profité quelque peu d’un moment de faiblesse. Lui-même ne savait pas vraiment quand il avait commencé à voir son amie de la sorte mais… au final, il s’était toujours refusé de l’admettre…. Et cela pour les mêmes raisons qu’elle. Au final, avec la situation actuelle, il avait produit un incident en se laissant aller et… les voici aujourd’hui. Comme quoi, parfois faire des actions à moitié endormi avait du positif !

Il la regarda faire son petit manège comme pour changer de sujet. Était-elle gênée ou souhaitait-elle l’aider à changer de sujet ? Sans doute la deuxième option, elle le connaissait trop bien. Kihran baissa les yeux au sol pensif avant de prendre délicatement les mains de Yell dans les siennes puis de relever son regard sur elle, toujours assis sur le banc. Un tendre sourire se dessina sur son visage alors que ses yeux allèrent croiser les siens.

« Je t’aime, Yell. »

Avoua-t-il enfin de vive voix. Car oui, malgré tout, c’était la première fois qu’il exprimait ses sentiments envers elle de façon claire. Il n’avait pas l’habitude de le faire, sans doute une carapace qu’il avait monté à travers les années… mais il avait tenu à transmettre ses paroles. Ses sentiments étaient sincères et il était hors de question de laisser ne serait-ce qu’un instant Yell dans le doute.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyVen 2 Déc 2016 - 22:39

Je m'amusais avec mon masque, cherchant à changer de sujet pour ne pas l'embarrasser. Je n'avais pas besoin de l'entendre me dire des choses similaires et je comprenais que cela était quelque chose de difficile pour lui. Mais, contrairement à ce que j'aurais pensé, après un instant de réflexion il m'adressait un sourire ainsi qu'un regard plein de tendresse et de sincérité tout en venant prendre mes mains délicatement. Surprise, je l'observais en silence jusqu'à ce qu'il me dise ce que je ne m'attendais pas du tout à entendre.

Libérant une de mes mains, je relevais le masque sur ma tête tout en le regardant dans les yeux, sans voix tandis que mon cœur venait de manquer un battement pour finalement s'accélérer. Kihran n'était pas du genre à faire part de ses sentiments ce qui me touchait d'autant plus. Émue par ses paroles, des larmes se formèrent aux bords de mes yeux alors que je lui adressais à mon tour un sourire.

« Je t'aime aussi, Kihran. »

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas prononcé ces mots qui m'avaient fait tant de mal au moment de ma désillusion. Je m'étais promis de ne plus les dire si facilement, sans être véritablement certaine de mes sentiments et surtout sans savoir si l'autre en valait vraiment la peine, mais je n'avais pas de doute a avoir avec lui... Même si c'était différent, ça faisait des années que je l'aimais et maintenant que les choses avaient évolué je percevais cette nuance qui me faisait le lui dire en toute sincérité.

Ma main lâchait la sienne alors que je venais me lover dans ses bras, ma tête calée contre son cou. Fermant les yeux un instant, je ravalais mes larmes naissantes, profitant une nouvelle fois de la chance que j'avais de l'avoir.
Le regard finalement ouvert sur l'horizon après quelques instants, je finissais par me redresser et même a me lever du banc tout en lui tendant la main dans un sourire pour qu'il me suive : j'avais envie de marcher encore un peu en sa compagnie.

Il y avait également pleins d'activités dans le parc, des musiques traditionnels qui accompagnaient la parade de personnes déguisées avec des masques de Kami de toutes sorte et des kimonos de toutes les couleurs, le tout en rythme. Ce qui attirait mon attention était bien plus silencieux mais n'en restait pas moins un spectacle magnifique : des lanternes allumées flottant à la surface du lac qui s'en allaient au loin par centaines. Enjouée par cette vision, j'y attirais Kihran, prenant ma propre lanterne de laquelle j'allumais la bougie à l'aide d'un petit bâton de bois que l'on me fournissait et que je déposais sur l'une des torches présentes. Me rapprochant finalement du bord de l'eau, je m'accroupissais tout en déposant la lanterne en songeant à mon vœux : que la paix règne toujours à Konoha pour nous faire vivre bien d'autres moments comme celui là.

Les heures continuèrent de défiler alors que nous profitions toujours pleinement du festival, allant même nous servir des barbes à papa que je prenais soin d'offrir à mon tour.
Je commençais a avoir vraiment mal aux pieds avec ces maudites sandales mais la soirée était si agréable que je pouvais bien faire avec. L'idée de rentrer les retirer me faisait d'ailleurs penser a quelque chose...

« Au fait, j'aurais quelque chose à te montrer lorsque nous serons rentrés. J'espère que tu aimeras... »

J'étais un brin nerveuse à l'idée que ce ne soit pas la cas... ce n'était pas comme si je pouvais y changer quoi que ce soit désormais et l'idée qu'il doive « faire avec » ne me plaisait pas vraiment. En tout cas, il était certain que j'allais piquer sa curiosité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyVen 2 Déc 2016 - 23:02



Les larmes coulèrent sur les joues de Yell. Pendant un instant, Kihran eut peur que cela ne soit pas bon signe mais… il semblait s’inquiéter pour rien. Doucement, il la prit contre lui afin de l’enlacer tendrement. L’entendre retourner également ses sentiments lui faisait un bien fou, aussi il se promettait de ne jamais la faire souffrir.

Le moment d’émotion gentiment passé, Yell voulut refaire un petit tour afin de déposer elle aussi une lanterne sur l’eau. Il l’observa faire avec le sourire aux lèvres, attendrit par cette vision avant d’admirer les lumières flottantes. Au fond, il ne voulait pas que cette journée se finisse…

Et pourtant, il fallait bien une fin. Les heures défilèrent peu à peu alors qu’ils continuaient de profiter des festivités. Avec toutes les animations prévues par le village, on ne s’ennuyait jamais, même si malheureusement le corps se fatiguait…

Le rouquin arqua un sourcil lorsque cette dernière lui déclara avoir quelque chose à lui montrer. Il n’avait aucune idée de ce que cela pouvait être et cela l’intriguait. Qu’avait-elle encore préparée ? Mh… pour le coup, il avait vraiment envie de rentrer, mais cela aurait été dommage de louper les feux d’artifices, non ?

« Alors on fonce dès que les feux sont terminés ! »

Déclara-t-il avant de se diriger vers un point stratégique : il fallait trouver un endroit où la vue en valait le coup tout en évitant d’être écraser par la foule. Et pour ce genre de cas, le mokuton était rudement efficace. En quelques signes, l’Hayashi créa une petite plate-forme de bois qui les permit de profiter pleinement du spectacle final. Les lumières éclataient dans le ciel, c’était magnifique.

L’événement clôturé, le couple se mit à rentrer au quartier Hayashi. Il faut dire que gentiment, mais sûrement, Yell prenait ses marques dans la maison du directeur. Une chose qui ne le dérangeait absolument pas, au contraire.

« Tu n’as pas trop mal aux pieds ? »

Demanda-t-il en remarquant le rythme légèrement modifié de celle-ci. Il l’aida du mieux qu’il pouvait à marcher jusqu’à leur destination. Là, ils retrouvèrent Maoh, à moitié endormi sur le canapé après avoir passé la soirée avec sa sœur. Il déposa leur affaire de côté et referma la porte avant de regarder son invitée curieusement et de reprendre la parole amusé.

« Alors ? Que suis-je censé aimer ? A part toi, je veux dire. »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptySam 3 Déc 2016 - 0:40

Kihran semblait plutôt impatient de savoir ce dont je parlais mais il avait raison : il restait les feux d'artifices. Avec son don clanique nous avions une vue imprenable sur le spectacle, assis l'un contre l'autre sur cette branche servant de plate-forme improvisée : nous en prenions pleins les yeux.

Cette soirée resterait assurément gravée dans ma mémoire et j'étais même peinée qu'elle se finisse. Mais voilà... les feux venaient de clôturer l’événement et tout le monde rentrait peu à peu chez eux, nous de même, bien que pour ma part je squattais juste pour l'instant.

Marchant avec de plus en plus de peine, Kihran me demandait si je n'avais pas trop mal aux pieds me faisant lui répondre que si et que ces sandales étaient définitivement horribles mais puisque nous étions presque arrivés il ne me restait plus beaucoup a tenir.

Finalement arrivés, je retirais immédiatement mes chaussures et posais mes pieds nus sur le sol avec une désagréable sensation après avoir porté ces petits talons pendant plusieurs heures. Je poussais un soupir de soulagement avant de jeter un œil attendri sur le canapé où j'apercevais un Maoh a moitié endormi. J'avais bien envie d'aller le caresser mais je craignais de le réveiller alors je n'en faisais rien, me retournant plutôt pour sourire à la remarque de Kihran, amusée.

« Ouvre grand tes yeux ! »

Je me tournais dos à lui et commençais a défaire la ceinture de mon kimono. Il allait certainement se demander ce que je fabriquais... Bref, je desserrais le vêtement de manière à avoir suffisamment de leste pour dénuder mes épaules et mon dos sur lequel il pouvait voir un tatouage qui prenait presque la moitié de ce dernier au centre. Il représentait deux carpes koï qui nageaient dans le même sens positionnées à la manière du yin et du yang, l'une d'un bleu plus foncé que l'autre. Une symbolique forte pour moi qui mêlait mon amour pour le milieu aquatique, l'équilibre dans une vie, le fait d'avancer et de progresser ensemble dans la même direction tout en ayant toujours quelqu'un pour me suivre et me guider d'un œil protecteur...

Je lui laissais admirer avant de tourner timidement ma tête vers lui :

« Alors ? Comment tu le trouves ? »

Son avis comptait beaucoup pour moi. Puisque ce tatouage se trouvait dans mon dos, il le verrait bien plus que moi même et je voulais qu'il lui plaise au moins autant que c'était mon cas.

Tatouage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptySam 3 Déc 2016 - 14:35



Mhhhhhh comment dire… ? Cette situation était un peu… ambiguë, oui c’était bien le mot. Il devait ouvrir grand les yeux, elle souhaitait lui montrer un truc et commençait à se déshabiller partiellement ou du moins défaire son kimono ce qui en revenait au-même. Le rouquin se mit à se craquer la joue embarrassé, que devait-il comprendre ? A quoi devait-il s’attendre ? Il n’en savait rien, mais il avait jamais imaginé Yell si…. Si entreprenante…. Enfin, au final, il ne l’avait jamais connu de manière intime alors peut-être que..

Ah non…

Finalement se fut un tatouage qui se dévoila face à lui. Il prenait place sur la peau claire de son dos et représentait deux carpes sous la forme du ying de du yang. Ses yeux observaient attentivement chaque trait du dessin ainsi que les courbes généreuses que lui offraient Yell. Avec un peu d’hésitation et sans casser le silence ambient, un vint délicatement effleurer les traits de son dos d’une de ses mains. Il ne s’était pas tout à fait attendu à voir un tatouage sur celle-ci, encore moins qu’elle ne lui en parle pas avant… il imaginait assez aisément la douleur qu’elle avait dû ressentir lorsque l’encre vint marquer sa peau. Le choix du tatouage ne le surprit cependant point. Yell était en harmonie avec la nature depuis le début, l’eau était son élément et ce tatouage la représentait parfaitement. Il trouvait également assez amusant de la voir se tatouer des carpes koi, sachant qu’il avait toujours affectionnés ces poissons se trouvant juste dans l’étang longeant sa propre maison. Bon et en y repensant, il n’avait jamais été le seul à apprécier leur présence.

Sa main remonta doucement à son épaule avant qu’il ne se penche pour venir embrasser son cou. Il l’enlaça délicatement tout en gardant le sourire.

« C’est très beau. »

Murmure-t-il avant de venir lui voler un baiser plus langoureux.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Yell
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyDim 4 Déc 2016 - 13:33

J'attendais sa réaction mais plus que des mots ce fut par des gestes qu'il me répondait, me faisant frisonner au contact de ses doigts parcourant mon dos. Il semblait observer chaque trait du tatouage mais je voyais bien à son attitude que ce n'était pas la seule vue qui l'intéressait.

Je le regardais avec un sourire taquin alors qu'il embrassait le cou que je venais lui exposer. Mes mains se posèrent sur les siennes pour renforcer notre étreinte et ainsi répondre à son baiser langoureux qui éveillait une passion ardente.

*****

J'avais passé une bonne soirée en sa compagnie et la nuit n'avait pas été en reste...

J'ouvrais les yeux et étirais un sourire en apercevant le sien avant de me rapprocher de lui davantage, posant ma tête et mon bras en travers de son torse nu.

« Bonjour toi... »

Nos lèvres se rejoignirent dans un élan d'affection alors que je me montrais câline.
Voilà où nous en étions rendus après toute ces années... Le fait de me retrouver ainsi avec Kihran avait quelque chose de déroutant parce que j'avais beau le connaître depuis presque toujours c'était en revanche une véritable nouveauté dans l'intimité. J'apprenais encore à le découvrir après toutes ces années... C'était particulier comme sentiment et pourtant j'étais vraiment heureuse que les choses aient évolué de cette manière.

Mes doigts effleuraient distraitement sa peau jusqu'à ce qu'une lueur taquine s'éveille dans mon regard. Je venais insister près de ses côtes pour essayer de le chatouiller ce à quoi il répliquait, nous faisant partir dans un moment de rire complice.

Finalement, nous nous finissions par nous lever après nous être habillés, descendant au rez de chaussée pour retrouver un Maoh ayant fait le plein d'énergie. Le portant contre moi, j'allais ouvrir l'un des panneaux coulissants tout en le caressant, observant dans la fraîcheur matinale les jardins Hayashi toujours aussi magnifique.

J'avais encore du mal a réaliser ce changement qui semblait même plutôt naturel. C'était d'ailleurs cette sensation d 'évidence qui laissait une impression étrange. Nous étions peut-être désormais ensemble mais cela ne modifiait pas le reste : nous serions toujours quelque part des meilleurs amis confidents, en mieux.

Me détournant de cette vue splendide, je l'observais s’affairer à la cuisine et me dirigeais vers lui pour l'aider tout en déposant Maoh sur le sol après une énième caresse.

Les dernières années avaient été difficiles mais à présent la vie avait un goût de paradis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Kihran
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] EmptyDim 4 Déc 2016 - 13:52



« Bonjour toi… »

Ses yeux entrouverts se posèrent sur Yell, encore à moitié endormi. Il n’avait jamais été du matin et avait toujours trouvé difficile de sortir de son lit, encore plus en si bonne compagnie. Il étira un sourire avant de venir l’embrasser tout en passant sa main dans sa chevelure bleuté. Finalement, celle-ci décida à l’aider à se réveiller en venant lui chatouiller les côtes… chose qu’il retourna avant de rire doucement et de l’observer se lever.

Il était encore enfoncer confortablement dans le matelas lorsqu’il la regarda de manière pensive. La réalité semblait presque à un rêve éphémère et ce serait mentir de dire que cela ne lui faisait pas peur. Il voulait que le temps s’arrête et que les soucis ne viennent jamais le tirer de ce moment, mais voilà… fallait bien finir par se lever.

Couché sur le dos, regard sur le plafond et mains sur le front, il soupira alors qu’il tentait de se motiver de se bouger. Yell ne le laissa pas faire son flemmard bien longtemps, et il finit tant bien que mal à se redresser et aller déjà prendre une douche.

Chose faite, il enfila l’un de ses boxers et une de ses chemises avant de descendre rejoindre Yell au rez. Alors qu’elle admirait encore le jardin, il se dirigea à la cuisine pour sortir de quoi faire le petit-déjeuner. Il n’avait pas beaucoup de temps avant de rejoindre le monde du travail par obligation, mais souhaitait tout de même profiter de ce moment. Il prépara un assortiment de fruit, toujours bon pour la santé et l’énergie. Il profita pour en donner un morceau à Maoh, déjà sur son épaule avant de tout installer sur la table et de profiter d’un repas à deux bien mérité.

Les rayons du soleil illuminaient la pièce pendant que les deux mangeaient sourire aux lèvres avec le petit Maoh toujours aussi turbulent. Une image qui promettait un avenir plus serein, du moins, il l’espérait.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Festival nocturne [ft. Kihran] Empty
Message(#) Sujet: Re: Festival nocturne [ft. Kihran] Festival nocturne [ft. Kihran] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Festival nocturne [ft. Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels :: Quartier Hayashi-