N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Burning Paradise [feat Shinji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyVen 24 Oct 2014 - 0:54

Burning Paradise [feat Shinji] Oasis-10

Music ♫:
 

    Voilà plusieurs heures que nous déambulions dans le désert avec la hâte de rejoindre notre village. Notre mission s'était déroulée sans encombre et seule une journée avait suffit pour venir à bout des mercenaires pour lesquels nous avions été envoyés a la rescousse.
    Il fallait dire qu'entre la faculté de l'Akuzu et la mienne, ils n'avaient pas tarder à comprendre qui demeuraient les plus puissants...
    Une chose était certaine : le climat sulfureux du désert n'avait en revanche pas changé entre temps et nous resterions pour toujours les souffres-douleurs de sa tyrannie incandescente... Pas même le meilleur shinobi de tous les temps serait en mesure de faire quoi que ce soit contre ce climat aride et brûlant...

    Malgré le foulard qui recouvrait ma tête, une migraine pressante se faisait sentir... Shinji avait l'air de lui aussi subir les affres de la chaleur. Je décidais de concentrer mon chakra tout en marchant afin de réguler ma propre pression sanguine et d'en rendre sa circulation plus fluide pour retirer toute existence de la céphalée lancinante qui s'installait au creux de mon crâne.
    Nous nous faisions violence pour ne pas piocher plus que de raison dans notre réserve d'eau qui diminuait malgré tout a vue d’œil bien que Shinji aurait eu tout le loisir de boire de l'alcool en compensation... Il n'avait d'ailleurs toujours pas bu une goutte depuis notre départ en mission et ce détail avait eu le don de me surprendre a tel point que je l'avais remarqué.

    Nos pas saccadés et meurtris nous dirigèrent vers une zone que je reconnaissais et qui se situait à encore plusieurs heures de marches pour parvenir à Suna... Éreintés et épuisés de notre affrontement récent, je doutais que nous tenions jusque là...
    Heureusement pour nous, je connaissais également l'existence d'une oasis à proximité et je m'empressais d'en parler a Shinji, rompant le silence de plomb qui s'était installé entre nous depuis notre entrée dans la fournaise infernale :

    « Il y a une oasis non loin d'ici... Je pense que nous devrions y faire un tour pour nous reposer et reprendre des forces. Nous pourrions peut-être même envisager d'y passer la nuit si cela s'avère nécessaire. »

    L'Akuzu semblait plutôt enthousiaste à ma suggestion tandis que j'entreprenais un léger changement de cap pour me diriger vers notre futur havre de paix.
    C'est ainsi qu'à peine une demi-heure plus tard, nous arrivions sur l'Eden tant attendue : une oasis paradisiaque couverte de végétation et d'une source d'eau limpide et tempérée tout en étant emprunte de fraîcheur du fait d'un coin de palmiers qui la recouvrait de leur feuillage, offrant un point d'ombre propice à une sieste bien méritée... Quelques poissons semblaient même avoir élus domicile dans cette eau claire et revitalisante : ils avaient vraiment su dénicher le coin idéal...
    La simple vu de ce petit paradis me galvanisait d'énergie : je n'en manquais pourtant pas puisque j'avais fait le plein de sang auprès de mes gentils et généreux donateurs ennemis...

    Sans attendre davantage, je m'avançais sous le palmier et retirais mes chaussures pour sentir l'herbe fraîche chatouiller la plante de mes pieds fatigués. Je ne perdais également pas de temps pour ôter ma tunique blanche et laisser tomber mon pantalon marron ample au sol. Le reste de mes vêtements ne tardait pas à les rejoindre. Jusqu'ici dos à Shinji, je me retournais face à lui, dans le plus simple appareil, alors qu'il paraissait décontenancé, son visage trahissait un certain mal aise tout comme une gaieté non dissimulée. Pourquoi adoptait-il une expression si étrange ? J'inclinais la tête sur le côté tout en cherchant à comprendre alors qu'il me demandait s'il s'agissait d'une invitation.
    Je lui répondais, le plus sérieusement du monde :

    « Si tu n'as pas envie de venir dans l'eau c'est ton problème ! »

    Pour ma part, je comptais bien m'y rafraîchir.
    Cette dernière était délicieuse ! Lorsque mon corps y entra en entier, avant que je n'en ressortes ma tête mouillée, je sentais littéralement tous mes muscles se détendre...
    J'inspirais et expirais profondément avant de fermer les yeux tout en profitant de cette sensation de quiétude et de plénitude.


Burning Paradise [feat Shinji] Signa210

We're all mad here... :
 


Dernière édition par Ketsueki Yami le Mar 28 Oct 2014 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyVen 24 Oct 2014 - 2:08


♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyLun 27 Oct 2014 - 12:05


♫:
 


Ma question au sujet d'Oniri et de notre dernière mission au temple semblait susciter une certaine curiosité chez Yami et j'avais exactement atteint le but que je cherchais à éviter: éveiller son intérêt à ce sujet. Mais néanmoins j'avais la confirmation que le Saibogu n'avait pas partagé avec son amie - enfin, son amour plutôt si j'en croyais mon instinct - le récit de notre bref échange charnel. Je me détendis quelque peu même si le manque m'empêchait d'atteindre la sérénité que j'espérais retrouver depuis quelques jours.

- "Non pour rien..." répondis-je en haussant les épaules. "Je voulais savoir si elle t'avait dit que je m'étais comporté de manière exemplaire voila tout!"

Je lui adressai mon petit sourire en coin tout en la dévorant du regard. J'aurais sûrement du lui avouer à cet instant ce qu'il s'était passé pour éviter qu'elle l'apprenne d'une autre manière. Mais ce moment de tranquillité avec elle était trop délectable pour que j'en vienne à le gâcher avec ce genre de révélations. Plus tard...

- "Oui ça c'est pas trop mal passé en fin de compte! On est pas tombés sur de nouvelles momies et mis à part quelques pièges cette expédition ressemblait davantage à une simple exploration de routine qu'à une course effrénée pour notre survie! Bon on s'est bien tapés dessus à un moment mais rien de très exceptionnel non plus! Ça nous a permis d'évacuer nos griefs l'un envers l'autre. Je crois même qu'elle m'aime bien maintenant. Enfin si on peut dire ça comme ça..."

J'écoutai ensuite ses explication quant à la pâleur de sa peau tout en nonobstant complètement la référence à Oniri. J'avais parlé d'elle en premier, d'accord! Mais maintenant j'avais envie de profiter au maximum de cet instant de complicité avec la femme qui occupait constamment mes pensées et oublier tout le reste. Je crois que quelques jours plus tôt je n'aurais même pas pu imaginer que je me retrouverais nu comme un ver en train de me baigner avec elle dans un endroit aussi paradisiaque que cet oasis. Néanmoins lorsqu'elle me parla d'une certaine Megami je fronçais les sourcils en me demandant qui pouvait bien être cette femme. J'allais d'ailleurs lui poser la question quand la Ketsueki frôla la cicatrice sur mon torse et me fit complètement oublier ce que j'avais en tête. Ce contact me fit frissonner et lorsqu'elle me demanda qui m'avait fait ça je dus faire appel à toute la concentration que ma migraine m'octroyait encore pour me ressaisir.

- "Ho, ça?! J'ai été recruté pour une mission dans les égout de Suna avec un membre du clan Kawaguchi dernièrement et on est tombés sur une pile de cadavres. Un psychopathe qui se croyait médecin enlevait des jeune gens pour les... heu... opérer on va dire! J'ai été blessé lorsque nous l'avons affronté, d'où cette cicatrice! Mais ce n'est pas aussi impressionnant que ça en à l'air, je t'assure..."

Tu parles, ouais! J'en avais roté avec cette blessure mais la fierté masculine dont j'avais l'habitude de faire preuve m'empêchait tout simplement de le reconnaître. Et puis j'étais assez satisfait de cette séquelle puisqu'elle avait provoqué l'intérêt de Yami et que j'avais eu droit à un contact physique supplémentaire avec elle. Bon d'accord ce n'était qu'un simple toucher du doigt mais obnubilé comme je l'étais par cette demoiselle, la moindre petite marque d'attention était bonne à prendre n'est-ce pas? Je perdis néanmoins de ma superbe lorsque la noiraude me demanda ce qui n'allait pas. Malgré tous mes effort pour le cacher il semblait bien que je n'avais pas réussi à être aussi discret que je le désirais sur le manque qui me dévorait de l'intérieur. Mon premier réflex fut de détourner le regard tout en me demandant si je devais lui avouer ce qui m'arrivait.

D'un côté j'avais envie d'être honnête avec elle mais j'avais peur de replonger et de me faire passer pour un faible qui n'arrivait même pas à se défaire d'une simple dépendance. Comment me verrait-elle après ça? Sûrement d'une manière moins agréable je suppose... Mais je ne pouvais pas non plus lui dire que tout allait bien puisqu'elle avait senti que quelque chose ne tournait pas rond. Prétexter que c'était le cas reviendrait à faire preuve d'un manque de confiance à son égard et ce n'était pas ce que je souhaitais. Mais je n'eus finalement pas besoin de choisir puisqu'elle m'entailla le pectoral de sa bague dentée pour y récolter un peu de sang qu'elle porta ensuite à ses lèvres. J'en savais désormais assez sur elle et son étrange pouvoir clanique pour deviner qu'elle trouvait dans ce fluide vitale des réponses qui échappaient à l'extrême majorité des êtres vivants. Verrait-elle qu'il avait un goût différent, qu'il était exempt d'alcool ingurgité récemment? Il valait mieux partir du principe que oui...

Mais je ne m'exprimai pas par des mots mais bien par des actes. Je glissai un bras dans son dos nu et l'attirai doucement contre moi tout en passant une main derrière sa nuque. J'approchai ensuite ma bouche de son oreille et résistai tant bien que mal à l'envie de déposer des baisers dans son cou. Je ne devais pas presser les choses, je le savais. Néanmoins le contact de son corps contre le mien avait le don de m'émoustiller à un point tel qu'il m'était extrêmement difficile de distinguer la raison du désir...

- "J'essaie d'arrêter de boire..." fis-je finalement dans un murmure. "Et ce n'est pas évident! Pas évident du tout! Pour le moment je tiens le coup mais le manque devient... Je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens! C'est comme si je brûlais dans un volcan et qu'en même temps j'avais aussi froid que si me je roulais nu dans la neige. Le tout avec la désagréable sensation que je me fais transpercer par des dizaines de petites épines à chaque seconde. J'ai l'impression que mon corps ne me répond plus en fait..."

Malgré la situation je m'autorisai un petit sourire en me disant que ce que je venais de lui dire pouvait également s'appliquer à ce que je ressentais pour elle. Saisirait-elle cette subtilité involontaire? J'en doutais... Quoiqu'il en soit le contact charnel que j'avais présentement avec elle me faisait le plus grand bien et m’apaisait aussi bien l'âme que le corps.

- "Ne me repousse pas s'il-te-plaît..." fis-je sur un ton qui tenait plus de la supplique que de la simple demande. "J'ai besoin de quelqu'un pour m'aider à passer ce cap difficile et j'aimerai vraiment que ce soit toi! Est-ce que... tu peux faire quelque chose pour me soulager un peu, rien qu'un peu? Je ne crois pas que j'y arriverai seul..."

J'étais clairement dans un état de faiblesse et je me rendis compte que je me satisfaisais de ce simple contact avec elle, de la tenir dans mes bras. Car si je ressentais plus que de l'amitié pour elle depuis quelques temps c'était avant tout ce lien que j'avais besoin de privilégier pour l'instant. Et c'était la seule personne que je considérais comme une amie et en qui j'avais pratiquement tout confiance. Je fus parcouru d'un nouveau tremblement et un nouveau frisson descendit le long de mon échine tandis que je serrais les dents lorsqu'une douleur sur mon flanc se manifesta au niveau du foie. En réaction je raffermit mon étreinte et fermai les yeux.

- "Je... j'ai besoin de toi!"

À nouveau ma déclaration pouvait être prise de deux manières et ça tombait plutôt bien à vrai dire puisque les deux versions étaient véridiques. Je calai ensuite mon visage au creux de son cou tout en espérant qu'elle voudrait bien être celle qui arriverait à me sortir de tout ceci bien qu'elle soit déjà la source de motivation dont j'avais eu besoin pour prendre la décision d'arrêter l'alcool! Anxieux, tremblant et un brin perdu, j'attendis avec une crainte mêlée d'espoir sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyLun 27 Oct 2014 - 23:11


    Shinji m'expliquait que sa cicatrice était le résultat d'un coup porté lors d'une mission. Je compatissais pour lui car une telle plaie avait dû être issue d'une blessure horriblement douloureuse... L'idée qu'il ait eu a souffrir ne me convenait pas. J'étais irritée a l'idée de savoir qu'une personne chère a mon cœur avait été prise pour cible...
    J'espérais franchement que ce fou était enfermé ou avait été tué car si je venais a le croiser, il pourrait être certain que sa vie ne se prolongerait pas...

    Ma rage fut vite rabrouée par la surprise puisque Shinji me collait à lui pour créer une étreinte intime entre nos deux corps nus. J'écarquillais les yeux de surprise, déglutissant pour la même raison avant d'entendre ce qu'il avait a me dire.
    C'était donc cela... il cherchait a arrêter l'alcool et c'était le manque face a cette dépendance qui le mettait dans un tel état... Je ne pouvais certes pas comparé mes ressentis aux siens mais je voyais quelques similitudes dans ce que j'avais pu éprouver ces derniers temps vis à vis de lui en premier lui puis d'Oniri qui m'avait révélé des sentiments similaires... Bien que mes propres émotions ne suscitaient aucune douleurs réelles, je ne pouvais nier que la sensation de frustration et de mal aise vis à vis de cette situation meurtrissait mon cœur...
    Je voulais découvrir les relations sociales et tout ce que cela impliquait mais dans ma quête d'apprentissage, je découvrais également les aspects négatifs de ce changement et de leur lots de tracas que cela causait si bien que je venais a penser que j'étais bien mieux auparavant, sans tout ce remue méninge qui me torturait l'esprit !

    Il semblait réellement désemparé et perdu... Je reculais la tête un instant, sondant ses yeux bruns alors qu'il me demandait telle une supplique de ne pas le repousser. Mon regard se posait sur le sien un instant avant que je repositionne ma tête comme auparavant. Notre contact m'apaisait quelque peu et j'avais l'impression de pouvoir lui redonner de l'énergie rien qu'à travers l'échange de nos peaux collées l'une à l'autre. C'était comme ci notre chakra résonnait à l'unisson, nous baignant dans une énergie invisible dans laquelle il pouvait se ressourcer.
    Il m'avouait vouloir que ce soit moi qui l'aide a garder le cap pour poursuivre ses efforts dans la voie du sevrage : ses mots me touchaient. C'est pourquoi, lorsqu'il me demandait mon intervention pour le soulager, je n'hésitais pas un instant.
    A vrai dire je ne savais pas vraiment ce qu'il attendait de moi... Était-ce du réconfort par mes propos ou pas mes actions via mon pouvoir de clan ?! Peut-être un peu des deux...
    Lorsque je le vis frémir de douleur et parcouru de spasmes, je me confortais dans l'idée de lui apporter mon aide en premier lieu via mes actes. Son étreinte se resserrait sous l'effet de crispation dû à l'affliction dont il était frappée alors qu'il trouvait la force de me dire qu'il avait besoin de moi...J'en profitais pour accentuer notre échange, plaquant mes mains sur ses omoplates tout en posant mon menton dans le creux de son épaule alors que le sien se retrouvais dans mon cou.

    Je n'étais pas certaine de ce que je pourrais faire mais si son foie souffrait et que son manque se manifestait par une vive souffrance, je pouvais peut être l'amoindrir grâce à ma maîtrise...

    « Je vais t'aider... »

    Je marquais une courte pause, ressassant un instant des souvenirs nostalgiques :

    « Je te ferais retrouver le sourire comme tu l'as fait pour moi le soir de notre rencontre... »

    A ces mots, je m'écartais de lui, tenant ses poignets de mes mains alors que je le mordais sous les côtes. La peau était fine et cet endroit devait être particulièrement douloureux mais j'avais besoin de prélever du sang ici pour voir si je ne pouvais pas dénicher des informations supplémentaires qui me permettraient d'agir en conséquences. Son élixir n'était plus alcoolisé et demeurait particulièrement ferreux. Sa pression artérielle était élevée et son pouls pulsait avec force pour rétablir le déséquilibre dont il était témoin.

    Je m'entaillais le doigt, couplant son sang au mien pour mieux le guider avec mon chakra et désengorger son foie qui semblait déstabilisé par cette absence de toxine. J'avais pu ôter son mal de tête de cette façon et j'espérais pouvoir agir de la même façon pour cette douleur ci. J'en profitais pour dynamiser ses globules rouges laissées pantoises par ce manque d'alcool.
    Grâce a cela, ses tremblements avait cesser et je sentais son corps reprendre peu à peu contenance sous mon action.
    Ayant fini mon mode opératoire, je laissais ma langue courir sur sa plaie, récoltant les dernières gouttelettes de son sang avant de la colmater.
    Je me redressais, mes mains encerclant toujours ses poignets, tandis que mes yeux rubis sondaient les siens en quête de réponse sur son état.


Burning Paradise [feat Shinji] Signa210

We're all mad here... :
 


Dernière édition par Ketsueki Yami le Mar 28 Oct 2014 - 16:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyMar 28 Oct 2014 - 5:47


♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyMar 28 Oct 2014 - 13:08


♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyMer 29 Oct 2014 - 5:30


♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyVen 31 Oct 2014 - 10:45


♫:
 

Je sentis Yami se crisper alors que je l'étreignais et je compris rapidement que la raison de ce mal être physique était certainement dû à Megami. Je la serrai plus fort contre moi avec l'espoir de réprimer quelque peu ses spasmes et de la rassurer par ma présence plus insistante. Comment imaginer ce qu'elle ressentait? Je me sentais responsable de cette situation puisque j'avais délibérément agressé verbalement ce parasite qui occupait son corps et cette manifestation de la comtesse déchue était sans doute sa façon d'y répondre. Je ne pouvais que constater la lâcheté de Megami qui préférait s'en prendre directement à son hôte plutôt que de m'agresser lorsqu'elle en aurait l'occasion. Impuissant et inquiet, je murmurai quelques paroles apaisantes à la noiraude en espérant que ça pourrait soulager quelque peu la souffrance à laquelle elle semblait en proie...

Je lui passai une main sur la joue en acquiesçant lorsque m'indiqua qu'il s'agissait bien de la comtesse qui se manifestait et lui décocha un regard empli de compassion. Je pensai alors que c'était moi que ce parasite essayait d'atteindre en faisant ainsi souffrir l'élue de mon coeur. Puisqu'elle ne pouvait pas prendre le contrôle de Yami elle se contentait alors de s'en prendre à son hôte en sachant pertinemment le mal que ça m'infligerait. Mais quelque part j'étais tout de même satisfait de cette manifestation puisque cela signifiait que mes propos ne l'avaient pas laissée insensible. Je me serais certainement plus inquiété si c'était par l'ignorance qu'elle m'avait répondu puisque ça aurait sûrement signifié qu'elle ne me prenait pas au sérieux. D'une façon ou d'une autre, Megami me voyait comme une menace. Et je ne pouvais que m'en féliciter car c'était exactement ce que je m'étais promis de devenir pour elle.

- "Ça va aller Yami!" fis-je sans réellement savoir si mes propos étaient fondés. "Tiens le coup!"

Cette agression intérieure dura quelques longues minutes - j'avais l'impression que c'était plutôt des heures - pendant lesquelles la Ketsueki eut une respiration haletante et de long tremblements qui n'avaient rien à envier à ceux que causaient le froid le plus mordant. Impuissant face à cette situation je me contentai de la réconforter de ma présence et en lui chuchotant des paroles d'encouragement. Puis finalement la noiraude sembla reprendre le dessus et se détendit quelque peu tout en me disant que Megami n'avait pas apprécié mes propos. Le sourire qu'elle me décocha alors me fendit le coeur car je savais pertinemment qu'elle avait sérieusement souffert. Ce courage avait le don d'éveiller en moi un profond respect pour le courage dont elle faisait preuve. Beaucoup de gens auraient craqué depuis longtemps face à cette adversité...

- "C'est plutôt bon signe, non?" répondis-je en tentant de ne pas paraître désinvolte. "Si elle réagit ainsi c'est qu'elle doit au moins avoir un peu peur je suppose. Et elle a raison!"

Je lui adressai un clin d’œil tout en déglutissant avec peine en songeant que cette pétasse pouvait très bien revenir à la charge et tenter de faire à nouveau souffrir la sublime jeune femme. Je me promis donc de ne la plus provoquer ce soir et fit de mon mieux pour parvenir à détendre la demoiselle en caressant longuement son dos avec toute la douceur dont j'étais capable. Elle se blottit ensuite contre moi et posa la tête sur mon torse tandis que je l'enveloppais plus efficacement dans mon manteau pour m'assurer qu'elle n'avait pas froid. Je l'imaginais en train d'observer le paysage baigné par l'apaisante clarté lunaire alors que je glissais une main dans ses cheveux et déposais un baiser sur sa tête.

- "Tu ferais mieux d'essayer de dormir..." fis-je dans un murmure pour l'inviter à se reposer. "La journée a été longue. Je vais prendre le premier tour de garde!"

Il valait mieux rester prudent même si nous semblions être seuls dans ce coin de désert. Les pillards parcouraient parfois les oasis à la recherche de voyageurs à détrousser. Je ne sais pas combien de temps Yami mis avant de s'endormir mais ce qui était certain c'est que je n'étais pas prêt de trouver le sommeil. Ma sensation de manque avait été atténuée et restait toujours présente, ce qui ne favorisait guère l'assoupissement. Et puis surtout j'avais une foule de pensées qui se bousculaient en tout sens dans ma tête alors que je repensais à ce qu'il s'était passé. Je réfléchis longuement à ce qu'il venait de se produire et aux possibilités qui s'offraient à moi pour venir en aide à la noiraude. Mais je n'avais pas le moindre début d'esquisse de réponse même si j'allais faire des recherches approfondies dès que nous serions rentrés. La bibliothèque de Suna avait sûrement en son sein quelques documents concernant la possession d'un corps par un esprit. Je ne savais pas vraiment comment définir ce dont était victime Yami à vrai dire...

Je levai régulièrement la tête en direction de la lune et durant toute la nuit je pus la voir bouger lentement de position alors que les heures s'écoulaient. De temps à autre j'allongeais mes bras pour récupérer des morceaux de bois que je jetais ensuite dans le feu pour l'entretenir. Mes mains revenaient ensuite se poser sur la belle demoiselle pour la gratifier de quelques caresses que j'espérais apaisantes pour son sommeil. Puis l'aube pointa lentement le bout de son nez tandis que le soleil reprenait ses droits sur cet océan de sable qui caractérisait Kaze no Kuni. Je n'avais pas eu le coeur de réveiller la Ketsueki après ce qu'il venait de produire quelques heures plus tôt. Elle avait besoin de sommeil et le mien pouvait bien attendre que nous soyons rentrés à Suna...

- "Salut la marmotte!" chuchotai-je alors qu'elle ouvrait lentement les yeux. "Bien dormi? Tant mieux parce que c'est l'heure du bain!"

Je la soulevai avec un mélange de fermeté et de douceur avant de courir avec elle dans l'oasis sans oublier de retirer le manteau - bah oui fallait pas qu'il soit trempé hein? - qui la recouvrait. Ce réveil était sûrement un peu brutal mais d'un autre côté j'avais envie de lui faire oublier sa mésaventure de la veille. Et rien de tel qu'une petite plaisanterie du genre même si elle pouvait la qualifier de mauvais goût. Cette baignade se transforma bien vite en bataille lorsqu'elle frappa du plat de sa main la surface de l'eau pour m'en envoyer en plein visage. Nos rires se mêlèrent longuement et nous finîmes à nouveau dans les bras l'un de l'autre à nous caresser du regard. Ce petit interlude passé, nous prîmes un petit déjeuner rapide mais copieux grâce au restes de nos provisions. Je crois que j'aurais pu passer ma vie entière dans ce petit coin de paradis en sa compagnie...

- "Dis-moi Yami... Tu as encore des choses à m'avouer? Je pensais qu'on pourrait profiter de notre présence en ces lieux pour mettre tout à plat pour qu'on puisse partir sur des bases plus saines toi et moi."

J'attendis quelques instants pour lui laisser le loisir de s'exprimer avant de prendre une longue inspiration que j'expirai ensuite en un soupire ennuyé. Moi, en revanche, j'avais quelque chose à lui dire. Et je redoutais sa réaction...

- "Moi oui! Tu sais lorsque nous sommes retournés dans ce temple avec Oni? Et bien nous avons échangé un baiser furtif après nous êtres battus." je détournai légèrement le regard avant de le reporter presque immédiatement sur elle. "Mais ça ne voulait absolument rien dire je t'assure! Je ne sais pas ce qui m'a pris et pourquoi elle y a répondu mais je suis certain de mes sentiments envers toi! C'était un instant de faiblesse que je n'arrive pas à expliquer même si pendant que nous nous embrassions je n'ai pas cessé de penser à toi. C'est... C'est un peu comme je t'embrassais à travers elle..."

Je n'étais pas fier de lui avouer ce fait mais d'un autre côté je tenais à ce que les choses soient claires. Et puis je préférais qu'elle l'apprenne par moi que par Oniri qui aurait sûrement profité de cette erreur pour la retourner à son avantage. Peut-être même qu'elle lui aurait dit qu'elle m'avait repoussé et qu'elle ne désirait point unir ses lèvres aux miennes. Quoi qu'il en soit je me devais d'être honnête envers la noiraude pour pouvoir envisager un éventuel avenir commun sincèrement. J'en avais marre des secrets et des non-dits et même si ça devait m'exploser à la figure je préférais que la Ketsueki ait toutes les cartes en main lorsqu'elle prendrait sa décision. C'était la moindre des choses...

- "J'espère que tu comprendras que ça ne signifie absolument rien même si je n'excuse pas cet acte. Pas plus que je ne me l'explique d'ailleurs..."

Voila, c'était dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyVen 31 Oct 2014 - 17:13

Music ♫:
 

    Shinji me proposait d'aller dormir : ce que j'acceptais sans broncher. Cette épreuve de force m'avait épuisé... C'était difficile de constater que Megami était parvenue a accroître son emprise sur moi. Difficile et effrayant...
    Elle était parvenue a communiquer avec moi alors même que mon sang était des plus sain.
    Je n'osais imaginer de quoi elle pourrait être capable a l'avenir lorsque mon fluide vitale commencera a s'empoisonner un peu trop...

    Le sommeil me gagnait ; m'empêchant de craindre davantage pour mon futur. Mes yeux se fermaient alors que j'étais dans les bras de Shinji, exténuée et confiante.

***
    Je me réveillais doucement, l'aube me baignant de ses rayons chaleureux. Je me sentais si détendue a présent que j'en oubliais un instant où je me trouvais. Le regard dans le vague, je percevais Shinji qui se moquait de mon sommeil profond en plaisantant avant d'aborder ce que j'avais vaguement entendu a propos d'un bain. Semblable a une poupée de chiffon, je me sentais soulevée du sol alors que l'Akuzu me menait inévitablement vers le point d'eau chatoyant.
    Je fus brusquement saisi par l'eau fraîche, écarquillant les yeux de surprise, avant de reprendre mes esprits rapidement et de taper sur la surface pour éclabousser vigoureusement Shinji.
    Tous ces enfantillages et ces rires, me faisaient oublier un instant les événements de la veille et c'était tant mieux. Tout cela aurait bien le temps de me torturer l'esprit plus tard alors autant profiter de ce sursis...
    Toutefois, une chose était certaine : j'étais heureuse de passer ces instants en sa compagnie.

    Le petit déjeuner me fit le plus grand bien mais je n'étais pas a plaindre a voir les traits tirés de mon compagnon... Il avait dit vouloir faire des tours de garde mais s'était gardé de me réveiller pour se reposer a son tour, si bien qu'il avait fait une nuit blanche pour surveiller les alentours...

    Il me demandait si j'avais des choses a avouer autres que ce que j'avais pu déjà dire. Je secouais la tête de gauche a droite, lui révélant que non... Il savait désormais tout de moi et je n'avais rien omis de lui dire.
    En revanche, il avait l'air pour sa part, d'avoir quelque chose sur le cœur. Je plissais les yeux à son encontre tout en inclinant la tête sur le côté, cherchant a savoir ce que cela pourrait bien être.
    Il m'avouait quelque chose à laquelle je ne m'attendais pas du tout. Lui et Oniri s'étaient embrassés lors de leur mission en duo dans les ruines. Cela me surprenait... A chaque fois où je les avais vu ensemble, les hostilités et les sarcasmes étaient de rigueur, même si nous avions tout trois coopéré pour notre survie entre ces murs enfouis.
    Oniri avait visiblement répondu à son baiser... Il faudrait que je demande à cette dernière ce qu'elle pensait de tout cela et ce qu'il en était vraiment de ses sentiments pour Shinji. Je me sentais déjà assez confuses comme cela alors ce n'était pas pour apprendre que ma meilleure amie avait des sentiments également pour l'homme que j'affectionnais ! Je ne voulais pas d'une rivalité entre nous : ce point me semblait primordial a aborder avec elle.
    Shinji m'assurait qu'il avait eu un moment de faiblesse et qu'il regrettait son geste : ses remords avaient l'air sincères,allant même jusqu'à dire qu'il n'avait eu de cesse de penser à moi en cet instant si solennel qu'il avait partagé avec elle... Il ne pouvait s'empêcher d'ajouter que cela ne signifiait rien pour lui et qu'il n'arrivait pas à s'expliquer lui même le pourquoi du comment : j'étais capable de comprendre cela alors même que des émotions similaires me traversait quand je passais du temps avec l'un et que je m'en voulais par rapport à l'autre et inversement.
    Mais alors pourquoi cela me faisait-il tant de mal ?! N'aurais-je pas dû me réjouir de voir les deux personnes les plus chères a mon cœur partager ce moment d'intimité pour manifester de leur attachement ?
    Je détournais le regard et étirais un faible sourire tout en parlant à voix basse :

    « Je vois... »

    J'étais indubitablement touchée par cela sans que je n'en comprennes pas la cause : une fois de plus... Je n'avais pourtant pas le droit de jalouser cet instant et de maudire leur échange. Non... Celle qui se jouait d'eux deux sans comprendre comment réagir face à ses émotions nouvelles et chamboulées et qui n'arrivait pas a refuser les témoignages d'affections de l'un des deux n'avait pas le droit de ressentir de la jalousie : cela serait vraiment malvenu de ma part.
    Ravalant les traces de rancœur qui m'avait traversée, je m'exprimais a lui, naturellement :

    « Ne t'en fais pas, je comprends. »

    Je baissais un instant le regard avant d'ajouter :

    « Ce n'est pas à moi d'en juger ou de mal le prendre. Vous deux tolérez mon manque de réactivité à propos de tous ces sentiments confus pour moi envers vous, il est normal que j'accepte votre écart. »

    Faire des erreurs cela arrivait. J'étais d'ailleurs convaincue que la vie était faite d'erreurs qui nous faisaient progresser.
    Je lui adressais un sourire chaleureux, puis reprenais :

    « Je pense qu'il est temps de lever le camp. Qu'en dis-tu ? »

    J'avais passé des moments agréables avec lui dans cette oasis et même Megami ne parvenait pas à détruire ce ressenti. J'étais heureuse d'avoir pu lui confesser la présence de mon hôte, ainsi, je n'avais plus de secret envers lui ou Oniri : tout deux étaient sur un pied d'égalité.
    J'étais également contente qu'il me parle de ce qu'il s'était passé entre eux : au moins avait-il eu le courage de m'en faire part.

    Une chose était certaine, je n'oublierais pas ces instants qui m'humanisaient, passés en leur compagnie...


Burning Paradise [feat Shinji] Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Suchiru Saori
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 1238
Rang : A

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] EmptyLun 3 Nov 2014 - 10:34


♫:
 

La réaction de Yami m'étonna carrément. Encore une fois elle réagissait d'une façon que je n'avais guère prévue car pas vraiment compatible avec les rapports entre être humains conventionnels. Sa réponse oscillait entre l'indifférence et la compréhension ce qui me vexa tout de même un peu. Je crois que j'aurais préféré me prendre une gifle ou à une explosion de colère plutôt qu'à cette forme de maturité. Pour autant je n'allais pas vraiment m'en plaindre puisque maintenant les choses étaient au clair entre nous - du moins de mon côté - et que j'avais en prime réussi à éviter l'orage. Malgré Megami nous avions passé un moment agréable tous les deux dans cette oasis et je ne pouvais que me réjouir d'avoir pu ainsi me rapprocher d'elle. Mais il était maintenant temps de rentrer à Suna et de reprendre le cours de notre existence...

J'avais envie de rappeler un parasite dans le corps de la noiraude que je ne l'avais pas oubliée mais la crainte de la voir se manifester à nouveau pour faire souffrir son hôte m'en dissuada. Et puis s'il était certain que je n'avais pas oublié cette comtesse déchue, j'étais prêt à parier que l'inverse était également vrai. J'espérais qu'elle en était encore à se demander si j'avais les moyens de mettre mes menaces à exécution ou qu'au moins elle évaluait mes chances de réussir. Le moindre doute qui pouvait l'habiter était bon à prendre et rivait au moins son attention ailleurs que sur la noiraude. Quoi qu'il en soit de mon côté j'avais bien l'intention de me rendre dans le manoir Ketsueki dès notre retour pour aller détruire toute trace de son existence même si pour le coup je décidai de ne pas en parler à Yami. Elle savait ce que j'avais en tête et n'avait pas jugé bon de m'en dissuader. Un consentement, même silencieux... Voilà ce dont j'avais besoin!

- "Oui allons-y!" fis-je en approuvant d'un signe de la tête. "Nous devrions arriver à Suna vers midi si nous ne traînons pas!"

Je pris alors conscience que nos discussions et nos étreintes n'étaient pas seulement une mise à plat de notre passé commun mais également une promesse d'avenir. Même s'il n'allait certainement pas être radieux et qu'il faudrait compter sur le destin pour nous compliquer la tâche, nous avions au moins la volonté de regarder devant nous. Et ce changement invisible ne pouvait qu'être positif quelles que soient les embûches qui se dresseraient sur notre route. Même Oniri que j'avais jusque-là perçue comme une menace me semblait insignifiante. J'avais fais une erreur en la considérant comme une rivale alors qu'elle était simplement une concurrente dans la course aux sentiments que nous nous livrions pour Yami. Comme je le lui avais dit quelques jours plus tôt lors de notre virée nocturne, seul le bonheur de la noiraude importait. Le reste n'était que dérisoire...

Nous emballâmes rapidement nos affaires et après nous être habillés en vitesse nous prîmes donc le chemin de Suna non sans profiter au passage une dernière fois du spectacle qu'offrait cette merveilleuse oasis. Malgré le manque qui commençait à nouveau à se faire insistant et la prise de conscience à laquelle j'avais eu droit sur la condition de la Ketsueki, cette vision de calme naturel me fit le plus grand bien. Je gratifiai alors la noiraude d'une dernière étreinte avant de tourner le dos à l'oasis qui avait vu tant de vérités et de tendresse s'exprimer. Le retour à la réalité allait sûrement être plus difficile qu'escompté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Burning Paradise [feat Shinji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Burning Paradise [feat Shinji] Burning Paradise [feat Shinji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Burning Paradise [feat Shinji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Oasis d'Eden-