N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La dernière recrus [Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyDim 29 Sep 2013 - 19:50

Les contraintes des Ninjas sont diverses. Certaines anodines et d'autre plus ennuyeuse. Moi-même je ne passe pas à côté de ses petits traqua qui façonne en partit notre vie. Étant maintenant un Sensei de trois ninjas, j'ai eu un petit problème avec l'un d'entre eux. Depuis maintenant six mois, je ne l'ai même pas encore vue une fois venir à un entrainement quotidien. Pas un entrainement, pas une mission commune. Rien, nada, la seule fois où je l'ai rencontré ce fus pendant son recrutement et par tout hasard. Bon ce problème n'étant pas vraiment grave, je ne m'en préoccupe pas vraiment, préfèrent travailler avec mes autres élèvent qui eux au moins sont assidues. Les journées passent et un jour les hautes instances se mettent à voire le comportement de cette personne. Mécontent de cette nonchalance. Ils décident de le renvoyer et de le restituer de ses fonctions. Une chose qui me permet de pouvoir prendre un autre élève en apprentissage. Oui, et autant qu'à le faire, autant m'y mettre le plus rapidement possible. Le lendemain, je me mets au travail. Une ribambelle de nouveau Genin fit l'apparition dans le monde des Ninjas. Allant voir la personne s'occupent d'évaluer ses nouvelles recrues, il me conseille de prendre un homme en particulier. Un dénommé Aizen. Un homme maitrisant comme moi le Raiton. Une chose qui est plutôt positive, vue que grâce à cela je pourrais ainsi lui enseigner des techniques de manière plus simple. Ma décision est prise. Prenant en charge cette enfant j'ai maintenant l'obligation de me présenter en tant que nouveau Sensei.

Lettre en main je me mets à prendre la route jusqu'au domicile de cette personne. Laissant glisser une lettre sous la porte je disparut en un rien de temps. Cette lettre est simple, elle donne un rendez-vous dans une salle d'entrainement de ma part. Donnant nom et prénom, la lettre donne ça :

Bonjours,

Maintenant que vous êtes promu Ninja de Kiri en tant que Genin. Moi Kyu Shord, je suis honoré de pouvoir vous enseigner les rudiments nécessaires pour faire de vous un Ninja accompli. Pour cela je vous propose donc de se rencontrer dans un lieu adéquat pour une évaluation de vos caractéristiques. Je vous attends donc à 18h00 devant la porte de la salle d'entrainement numéros 1 .

Cordialement, Kyu Shord.


J'espère au moins que mon nouvelle élève sera assez assidue pour ne pas me faire attendre pendant des heures en pleines pluies. Enfin c'est d'après le temps ce qu'une personne pourrait penser, car les torrents se déchainent à cette fin d'après-midi, puis dans un sens c'est aussi une évaluation pour voir si je ne suis pas tombé sur un homme irrespectueux. Les bras croisés devant la porte j'attends. La pluie tombe, mais pourtant je n'ai gère l'apparence d'un homme trempé par ce torrent pluviale. Normal, vu que je maitrise la vapeur et donc l'utilise pour éviter de me tremper et cela même sous cette pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMer 2 Oct 2013 - 13:55

La journée avait à peine débuté qu'elle s'annonçait déjà bien pauvre en perspectives, le temps grisâtre et la pluie qui s’abattait sans répit sur l’ensemble de la région y étant pour beaucoup, car Dieu seul sait combien Aizen détestait ce genre d'intempéries. Il avait déjà eu son compte d'humidité au cours de ses nombreuses années passées à croupir dans les geôles du Mitsuto, c'était donc bien la seule chose de l'extérieur qui ne lui avait pas manqué. Si on fait bien sûr abstraction du clan Samui et ce bien que même là-bas il eut l'occasion de croiser quelques uns de ces péteux, à croire que même leur influence avait ses limites au sein de village caché de la Brume et que justice était parfois rendu de manière impartiale si on pouvait s'exprimer en ces termes en parlant de Kiri. Néanmoins il dut bientôt se rendre à l'évidence, lui qui espérait pouvoir profiter de toute cette eau pour ne rien faire du tout en glandant comme il savait si bien le faire dans son petit studio personnel, il était clair qu'il allait devoir bouger ses fesses si il espérait pouvoir renflouer ses caisses après une longue période de flemmardise. En effet il tomba sur une lettre, qu'on avait vraisemblablement glissé sous sa porte pendant qu'il se douchait, cette dernière venant d'un certains Kyu Shord qui si l'on passait au-delà du blabla administratif serait son nouveau senseï. Une bien bonne nouvelle en soi étant donné que cela voulait dire qu'il n'aurait plus à côtoyer son ancien maître: Samui Kyoji, à voir maintenant si ce type valait mieux que le manieur du Hyoton. Le rendez-vous étant fixé à dix-huit heures, il serait très vite fixé étant donné qu'il était déjà cinq heures et demi, lui laissant à peine le temps de revêtir des habits adéquats et de manger un petit peu en prévision d'un possible entrainement.

Ainsi une fois sorti de chez lui, il se dépêcha comme jamais de se rendre à cette fameuse salle numéro une, non pas qu'il avait peur d'arriver en retard, mais plutôt pour être le plus vite possible au sec et à l'abri du froid qui régnait alors que le village était déjà plongé dans l'obscurité. Sans doute cela ferait meilleur impression, et ce bien qu'il s'en moquait bien, la seule chose qui comptait pour lui étant l’expérience qu'il allait pouvoir en tirer. Et qui dit ça, dit surtout de plus grosses missions à disposition et irrémédiablement une hausse significative de ses revenus. D'ailleurs lorsqu'il arriva il put apercevoir à devant l'entrée un homme brun qui devait s'approcher de la vingtaine, peut-être son futur maître bien qu'il ne pouvait pas encore être fixé. En revanche ce dont il était certains c'est que c'était un shinobi, en effet il semblait avoir la faculté de rester sec même sous la pluie, une capacité qui aussi bête que ça pourrait l'être faisait éprouver à Aizen une certaine jalousie. Ce dernier n’ayant pas encore pris la parole, le Jisetsu prit les devants en engageant le premier la conservation.

"Oh excuses-moi mec, tu serais pas par hasard Kyu Shord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMer 2 Oct 2013 - 16:53

Le voilà enfin arrivé. Je dis enfin, mais le voilà en temps et en heure. Le regardant j'étais quasiment sûr que c'était lui qui vient en ma direction. Dans un sens qui d'autre viendrait dans ses lieux avec une telle abondance de pluie dehors. Un petit sourire j'ouvre la porte à mon nouvelle élève pour le faire entrer, puis le suis. Après cette petite action, l'homme me dévisage puis se met à parler. Il est trempé de la tête au pied et me demande si je suis belle et bien Kyu Shord, d'une manière plutôt familière. Déjà une chose que je n'aurais pas à rectifier. J'ai horreur du vouvoiement. Souriant je me mets à le regarder et à répondre :

Effectivement. Je suis Shord Kyu, appel moi Shord si tu veux. Bon avant toute chose débarrassons, nous de toute cette humidité que tu as sur toi.

Approchant ma main vers mon élève en le touchant je me mets à faire apparaitre une quantité de brumes chaude sous ses vêtements, me servant à enlever toute l'humidité qu'il a sur lui. En un rien de temps le voilà sec. Bon les cheveux un peu ébouriffer, mais cela je n'y peux rien. Lui faisant signe de me suivre je continue la discussion :

Tu n'es pas le seul élève que j'ai en charge et donc autant que tu sois mon élève, autant que tu sache à quoi t'attendre. Pour ma part, je ne sais pas mentir j'ai le grade de Chunin et j'attends dans peu de temps ma promotion pour une augmentation qui devrait arriver dans le mois. Pour le moment avec tous ses mouvements, ils ont autre chose à faire que de changer le titre d'une personne sur un papier. L'équipe est donc constituée de trois Genin en te content et de moi-même. Aya, Katano et toi-même. Je te présenterais les deux autres une autre fois. Pour là où j'habite tu n'as qu'à faire ta petite recherche ça te fera un bon entrainement, si un jour tu as besoin de quelque chose ou même pour rien tu peux venir à tout moment me voir. Bien sûr avec mon travail tu as peu de chance de me voir chez moi, mais avec les capacités de Ninja tu pourrais bien sur trouver un moyen pour me trouver. Bon pour le reste tu le sauras bien assez tôt. Sinon l'on m'a dit que tu es affilié au Raiton, tu as de la chance je suis aussi de cette affinité. Des questions ?

À vrai dire je n'ai pas vraiment cherché à trouver plus d'information sur lui et ce que je sais c'est ce que je viens de dire en gros son nom, prénom et son affinité et aussi qu'il maitrise l'ars du Taijutsu, après l'avoir écouté et surement répondu à ça question, je me mets à lancer relancer la discussion :

Bon on ne va pas se regarder dans le blanc des yeux pendant des heures. Commençons l'entrainement par un petit quiz. Comment j'ai réussi à sécher tes vêtements ?

Une question piège car en théorie des manieurs comme moi, il y en a très peu. À vrai dire le seul connu est l'ancien Mizukage qui est maintenant disparu. Pourtant j'ai hâte de voir ce qu'il va me répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMer 2 Oct 2013 - 19:15

Le premier contact se passait plutôt bien, ce dernier n’ayant pas l'air d'être très attaché aux convenances, Aizen ne s'en porterait que mieux lorsqu'il prendra à l'avenir la parole. De plus il le fit même profiter de cette fameuse capacité qu'il avait pu observer en direct tout à l'heure, une technique des plus attrayantes puisque en plus de protéger de la pluie elle permettait de se faire un séchage express. D'ailleurs pour la petite anecdote, il eut l'impression qu'il lui avait envoyé de la vapeur chaude sous les vêtements pour faire s'évaporer l'eau en un clin d’œil, c'était d’ailleurs une sensation plutôt agréable surtout qu'il n'avait pas souvent l'occasion d'expérimenter ce genre d'expérience. S'en suivant un petit enchaînement d'informations à la fois sur l'équipe et ce Shord, et bien que la partie sur l’évolution de son grade ne l'intéressait pas vraiment hormis pour être sûr qu'on ne l'avait pas confié à n'importe qui et lui surtout lui rappeler qu'il ne pourrait sans doute pas agir comme il l'entend au vu de la grande différence de puissance qui doit les séparer, le fait d'avoir pas moins de deux coéquipiers le faisait plutôt sourire. A voir maintenant si la seul fille du groupe était canon ou non, ou encore si l'autre garçon était du genre bien chiant ou non. En tout cas c'est certains, sa première impression de ces derniers seraient sans doute décisive en ce qui concerne son comportement à leur égard par la suite. Néanmoins ce qui l'intéressa le plus était que lui et son senseï avait l'affinité raiton en commun, surtout que si il avait pris la peine de lui en parler c'était qu'il avait bien l'intention de lui faire profiter de ses connaissances en la matière. En fin avant que l'entrainement ne débute, Aizen prit la peine de lui posait une ou deux questions quant à l’organisation de son planning, lui permettant ainsi de vérifier si il aurait une réelle marge de manœuvre vis-à-vis des contraintes horaires qu'impliquaient une équipe shinobi. Non pas qu'il ne souhaitait pas voir ses coéquipiers trop souvent étant donné qu'il ne les connaissait même pas encore mais plutôt qu'il appréciait toujours d'avoir un minimum de temps libre, ce qui je vous l'accorde n'est pas très adéquat à la fonction de shinobi mais que voulez-vous il faut bien gagner de quoi remplir son assiette dans le vie, surtout lorsque l'on est brouillé avec la quasi totalité de son clan.

"En faite j'aurais aimé connaitre nos horaires en tant que membre de l'équipe.", dit-il avant d’enchaîner directement sur la question de Shord, "Franchement je dirai que tu utilises une capacité en lien avec de la chaleur et qui s'apparente un peu à l'effet d'un sèche-linge vu que mes vêtements sont tout froissé. Donc un truc du style la vapeur non ?"

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyJeu 3 Oct 2013 - 13:27

Nos horaires ? Il demande à savoir le temps que je demande à mes élèves pour leur enseigner un art qui leur sera nécessaire pour évoluer dans leurs futurs métiers ? Je n'y ai même pas réfléchi moi-même à ce genre de chose. À vrai dire ça ne m'est même pas venu en tête d'obliger un de mes élèves à venir à mes entrainements. S'il veut venir, qu'il vienne, s'il ne veut pas. Ben qu'il ne vienne pas. Ses entrainements que je propose ne sont pas des entrainements faits pour m'entrainer moi, mais bien mes élèves. S'ils ne viennent pas, ça me fera plus de temps pour que je m'entraine pour mon propre compte ou pour entrainer ceux qui veulent vraiment de mon enseignement. Je le regarde puis dis :

Ben je n'ai pas d'horaire précis. Quand j'ai un temps libre je vous le signale et vous venez si vous le désirez. Sache une chose, je considère que mes entrainements font partie d'un enseignement que je vous offre. Si tu n'en veux pas ne viens pas. Je n'en tirerais pas rigueur. Mon clan fonctionne comme ça et je trouve que c'est une très bonne manière pour que vous évaluiez votre propre motivation concernant l'envie que vous avez de devenir puissant. En gros je ne changerai pas les méthodes de mon clan. Même si ici on est à Kiri. Regarde mes premiers entrainements fus la base qui m'ont mené ou je suis. Les seules choses que j'impose d'être obligatoirement présent. C'est si l'on nous insigne ensemble à une mission pour le village. Notre travail nous oblige à prendre ses missions le plus à cœur possible. Pour ta réponse tu es dans le vrai. C'est bien de la vapeur. Et je concentre bien la chaleur de la vapeur pour sécher les vêtements. Néanmoins tu as oublié de dire un détail. L'odeur est aussi une chose que tu aurais pu trouver pour dénoncer cette vapeur. La vapeur peut enlever l'odeur des vêtements. Ce qui est le cas. Tu es plutôt doué. J'ai hâte de voir si tu vas gâcher ton potentiel ou au contraire que tu vas le faire fructifier

Ce type est plutôt doué, ça fait plaisir de voir de tels potentiels à nos côtés. Les choses misent aux claires, voilà maintenant que l'on peut passer aux choses sérieuses :

J'ai lu que ton répertoire de technique est quasiment nul. On va rectifier ça. On est le soir donc pour aujourd'hui nous allons-t'en apprendre qu'une, et une simple. Demain j'ai ma journée et donc je t'enseignerais d'autre technique. Bien sûr si tu le souhaites. Dans cette sale il y a un lieu de repos pour information. Bon, démonstration avec un clone simple.

Faisant apparaitre un clone, je fis ensuite un autre signe d'incantation. Cela faisant apparaitre sur le clone un œil de foudre dessus. Je me mets à me bander les yeux. Et à demander à mon élève de montrer un nombre X de doigts à mon clone. Les énumérant au fur et à mesure qu'il change de nombre je voulais bien montrer que cet œil que j'ai implanté à mon clone me permet de voir à travers. Souriant, je lui propose te tenter la même chose sur mon clone :

Pour faire de même ce n'est pas vraiment compliqué. Tu dois simplement concentrer ton Chakra Raiton pour former ton troisième œil et concentrer du Raiton dans ton propre nerf optique. Ça semble difficile, mais il en est rien. Elle est catégorisée en technique de rang D. Une technique simple quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyVen 4 Oct 2013 - 19:25

On pouvait dire que ces fameuses horaires qui n'en étaient pas vraiment convenaient parfaitement aux envies de Aizen, en effet ce type n'avait pas du tout l'air rigide quant à la fréquence à laquelle on devait se rendre aux entraînements qu'il faisait. Ainsi bien que le Jisetsu comptait bel et bien se donner à fond pour devenir le plus puissant possible, il savait aussi que se vider de son énergie lui permettrait de bien se vider la tête histoire de ne pas trop partir en vrille, lui qui n'avait été réinséré dans la société que depuis peu. En bref il était gagnant sur tous les plans, et avait même la possibilité si il le souhaitait de gérer son temps libre comme il l'entendait, du moment que cela n'empiétait pas sur ses missions qui il ne faut pas l'oublier restaient à l'heure actuelle ses seuls sources de revenu. Après en ce qui concerne sa réponse donné un peu à la va vite, il s'avérait qu'il était bien plus doué à ce petit jeu qu'il ne le pensait, surtout que pour le coup de l'odeur l’argument de son senseï tombait à l'eau étant donné que ses vêtements n'avaient de base pas une mauvaise odeur pour la simple et bonne raison qu'il les avait mis il y a peu et qu'en plus de cela il n'avait couru que l'espace de quelques instants. Enfin bon c'était juste un petit détail comme ça histoire de dire qu'il ne pouvait vraiment pas le savoir, n'étant pas non plus un spécialiste de la vapeur.

Malgré tout ce qui le choqua un peu plus, c'était que ce type connaissait apparemment son dossier étant donné qu'il était au courant du manque cruelle de techniques ninjas dans le répertoire de son élève, mais qu'en revanche il ne semblait absolument rien connaitre sur son lourd passif. Peut-être n'avait-il pas envie de lui en tenir rigueur pour le moment en préférant le connaitre d'abord, ou peut-être ne savait-il vraiment rien à ce sujet. Aizen préférant la deuxième hypothèse étant donné qu'il ne passerait pas pour un éventuel criminel récidiviste devant son professeur si il commettait un écart de comportement par la suite. Bien que pour le moment tout ce qu'il risquait de faire c'est de rater l’exécution de la technique que Shord tentait de lui enseigner si il ne se focalisait pas un peu plus là-dessus. Surtout que ça n'avait pas l'air si compliqué que ça, hormis la connexion entre l’œil de foudre et son propre œil peut-être. La seule chose dont il était certains c'est qe malgré ses lacunes en ninjutsu il n'avait pas intérêt à trop galérer, si il commençait déjà comme ça avec du rang D, son sensei hésiterait surement à lui enseigner de puissantes techniques. C'est donc soucieux de son image qu'il entreprit de créer à son tour un troisième œil sur le clone qui avait servi un peu plus tôt à faire voir à Shord les différents chiffres que le Jisetsu avait indiqué avec ses mains.

La première étape fut bien sûr d'effectuer un bref signe incantatoire histoire de malaxer convenablement son énergie spirituelle, puis après avoir dessiné dans son esprit la même forme qu'un globe oculaire en y ajoutant bien évidemment tout ce qui va avec, il s'essaya dans un premier temps sans trop de succès à la matérialisation de ce dernier. Néanmoins sa concentration était telle qu'il ne se découragea pas pour autant et finit en fin de compte par remplir son premier objectif, s'attelant ensuite à l'établissement d'un lien électrique entre son cerveau et sa création raiton. Et on pouvait dire que c'était déjà bien plus casse-tête à faire, mettant ainsi son esprit zen du moment à rude épreuve. A tel point qu'il dut à maintes reprises faire le vide dans son esprit, avant de reformer ensuite ce fameux œil qui enfin de compte avait tendance à disparaître assez facilement si il ne gardait pas un contrôle assez fort sur son propre esprit. Persévérant jusqu'à ce qu'enfin la lumière soit, créant une sorte d'assimilation du champs de vision de sa production sur le clone avec l'hémisphère gauche de son cerveau alors qu'il cachait son oeil droit.

C'est donc après vingt longues minutes qu'il s'autorisa enfin à reprendre la parole pour signifier à Shord que l'entrainement était enfin terminé:

"C'est bon j'ai réussi, ce lien est tellement chiant à cerner, mais ça en vaut vraiment la peine."
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 5 Oct 2013 - 13:20

L'entrainement, il n'y a rien de mieux pour faire parler nos corps. Travaillant le physique, mais aussi le mental, rien n'est mieux pour un Ninja que des exercices pour augmenter nos facultés, qui seront plus tard nos armes. Pendant qu'Aizen s'entraine avec ses yeux j'en profite pour faire mes exercices de méditation. Pour beaucoup ses exercices sont inutiles. Pourtant je sais exactement ce que je fais. Je tente de me mélanger avec les éléments autour de moi. Améliorer ma perception des choses aux alentours. Bien évidemment, ça n'augmentera pas mes techniques Raiton ou à crée un puissant Ninjutsu, mais mon objectif n'est pas de faire cela. Mon objectif et d'augmenter le potentiel Sensoriel que j'ai en moi. Le repérage, cacher mes alliers. Brouiller la perception des autres. Voilà à quoi je m'entraine. Vingt minutes, voilà le temps qu'il lui à fallut pour maitriser sa technique. Me relevant et ouvrant les yeux, je me mets à le regarder et à le féliciter. L'heure n'est pas à se reposer et je me mets donc à réfléchir avant de me mettre à dire :

Bon technique suivant, on va corser les choses. Les autres se passeront demain, malheureusement les dégâts qu'elle engendre, ne feront que me donner une mauvaise note à encore devoir au village. Regarde bien.

Après mes mots, je me mets à faire apparaitre un fouet de foudre. Puis à la suite un second. Brandissant les armes en l'air. Je montre en même temps que ses fouets peuvent facilement se manier et que la foudre ne se disperse pas. Reprenant la parole, je me mets à faire disparaitre les fouets :

Bon une technique de catégorie C. Elle fait partit du répertoire de la transformation du chakra en arme. Je nomme cette technique les fouets du maitre dragon. Ce nom à ses raisons pour mon idée personnel. Bien sûr tu pourras nommer cette technique comme tu le souhaites. L'idée est simple, ton Chakra de Raiton doit pouvoir se confondre en maniabilité et en forme à deux fouets. Elle semble plus simple que l'œil que je t'ai montré, pourtant ce n'est pas le cas. Tu relèves le défi ?

Un léger sourire, puis je me mets à souffler. Cet entrainement me laisse une petite idée de technique pour ma panoplie personnelle. Je réfléchis tout en faisant signe à mon élève d'attendre. Puis d'un coup je me mets à lui dire :

Cet entrainement tu vas le passer sous une couche de brume, une brume plutôt épaisse. Elle fait partie de mon répertoire, mais sache que tu ne pourras pas maitriser cette technique. J'ai besoin de faire un entrainement sous les yeux de personne, même toi. Donc tu devras te contenter de cette atmosphère. Que l'entrainement commence.

Un petit sourire puis, faisant des signes une brume apparait. Une brume chaude. Notre entrainement peut commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 5 Oct 2013 - 23:05

Aizen fut plutôt rassuré en entendant son senseï lui dire qu'il avait encore une technique à lui enseigner, sachant qu'il avait comme même fait le déplacement, il aurait été tout à faire aberrant d'en rester là et de rentrer tranquillement chez lui sans avoir véritablement suer. En plus de ça il paraîtrait que dès le lendemain il aurait l'occasion d'en apprendre pas moins de deux nouvelles qui se classerait sans aucun doute dans un registre bien plus destructeur que celle de l’œil de foudre, tout comme le jutsu qui allait suivre d’ailleurs. Ainsi bien que le Jisetsu ait l'impression que ce type était bien parti pour le tuer à la tâche, il restait tout de même plutôt satisfait de la qualité de son enseignement qui contribuerait sans aucun doute au bon développement de son ninjutsu. Surtout qu'à ce rythme il était bien parti pour combler toutes ses lacunes en peu de temps, à voir maintenant si il deviendra à l'avenir un maître de l'affinité raiton. Sachant que pour le moment c'était bien parti puisque la technique en question était ni plus ni moins de cette affinité, servant par ailleurs à créer deux fouets longs fouet de foudre, en bref une technique parfaite pour un adepte du combat rapproché tel que lui.

C'est donc avec un léger sourire qu'il répondit à son entraîneur lorsqu'il lui posa une question quasiment rhétorique:

"Et comment que je relève le défi."

En revanche ce qui le fit encore plus sourire c'est les conditions qu'il lui imposait, mettant en avant le fait qu'il souhaitait mener un entrainement de son côté que personne ne devait voir pour justifier le fait qu'il plonge la salle entière dans le brouillard. Enfin bon, après tout Aizen s'en moquait un peu du moment qu'il remplisse son job en le formant il pouvait bien faire ce qu'il veut de son côté. Néanmoins il ne put s'empêcher de le taquiner un peu en lui lançant une petite vanne sans aucune arrière pensée:

"Sa marche, par contre il faudra pas m'en vouloir si tu te reprends un coup de jus sans prévenir."

C'est donc après cette courte prise de parole que Kyu procéda comme convenu, et que son élève put enfin commencer à mettre la main à l'ouvrage, non sans ironie étant donné qu'il ne voyait même pas à deux mètres devant et qu'en fin de compte sa plaisanterie pourrait très bien se réaliser sans qu'il ne le veuille. Il finit tout de même pas reprendre son sérieux en commençant par l'étape obligatoire de toutes acquisitions d'une technique ninjutsu: malaxer convenablement son énergie spirituelle, après quoi il pourrait enfin de matérialiser ces fameux fouets électriques.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyDim 6 Oct 2013 - 11:09

Mon élève semble plutôt envieux du savoir que je peux lui offrir. Surtout que qu'il n'attend pas une éternité pour reprendre son travail. Moi du mien je cache mon apprentissage, non pas pour la raison que je ne lui fais pas confiance, mais pour simple fait que cette technique va servir le Misuto. C'est donc plus par obligation que par précaution. Le brouillard posé et le défi relevé. Aizen se met à me dire qu'il risque de me toucher avec cette brume. Une chose qui ne risque pas de se passer. Usant d'une technique de détection afin d'éviter cela mon entrainement va passer sur plusieurs étapes. Prenant une bonne respiration je concentre mon chakra. Après cela je tente de le propager dans la pièce, mais en vain. Le chakra se disperse, mais n'a pas la forme que je souhaite, aucune vibration. Le chakra reste le même que celui que je dégage. Je comprends de suite que ce que je veux faire va me prendre beaucoup de temps, je suis même sur que mon élève aura surement appris toutes les techniques que je lui enseigne avant même que je ne maitrise la mienne. Je me dois de procéder par étapes. La première changée l'apparence de mon chakra serait un bon début. Me concentrant sur la forme de mon aura, je tente de lui donner un sens différent. Faire en sorte de montrer qu'il est différent pour les autres sensoriels que moi. Cet entrainement me coute beaucoup de chakra et changer cette aura n'est pas aisé.

Regardant de temps à autre mon élève. Je regarde que lui aussi de son côté se donne a font. Pourtant je le vois bloquer. J'observe et dis :

Tu devrais plus te concentrer sur la quantité à mettre dans ta technique. Même si tu donnes la forme si tu n'en mets pas assez ton chakra ne pourra jamais faire le fouet et tu auras utilisé du chakra pour rien et à l'inverse tu ne pourras lui laisser la forme de fouet. Dans vingt minutes-t-on arrête. Je commence à fatiguer et entendre une personne s'entrainer dans la sale d'à côté m'embêterais. Mais ne t'en fais pas j'ai d'autre occupation à te proposer si tu n'es pas fatigué.

Bon continuons de mon côté avec mes dires il devrait pouvoir palier au problème qu'il a. Après s'il arrive bien sûr à doser son chakra. Après tout je ne sais même pas s'il a appris les bases de l'enseignement. Je n'arrive pas à changer l'aura de mon corps et donc me concentre sur une parti avant de faire l'entièreté de mon corps. Ma logique étant de garder du chakra en réserve le temps d'arriver à comprendre cette subtilité.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyDim 6 Oct 2013 - 15:47

Ainsi lorsqu'il se sentir enfin prêt, Aizen put enfin commencer à matérialiser un semblant de fouet, et non deux puisque pour le moment il trouvait déjà cela assez difficile comme cela. Préférant donc procéder par étape au lieu d'y aller d'une traite et de prendre le risque de bacler le travail, il libéra dans un premier de l'énergie électrique de sa main droite tout en tentant de la stabiliser pour pouvoir finalement la modeler selon sa volonté. Et le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'avait déjà plus rien à voir avec la matérialisation d'une forme aussi simpliste qu'une boule ovale s'apparentant à un oeil, ici le fait d'étendre à ce point l'électricité rendait sa condensation bien plus hardue qui s'il s'agissait d'une boule où on avait enfin de compte qu'à compresser toute cette énergie de manière égale de part en part. C'est donc avec une certaine frustration qu'il observa à maintes reprises le courant partir en vrille avant de se propager de tous les côtés en disparaissant par la même occasion, surtout qu'à certains moment il avait même le droit à une légère électrocution histoire de lui rappeler qu'il ne jouait pas avec un élément anodin. Un fait qui n'avait pas dû échapper à Shord qui s'exerçait de son propre côté, entendant lorque cela arrivait quelques injures prononçées dans le vent par son élève qui extériorisait par là les émotions négatives qu'il accumulait, faisant chuter par la même occasion son seuil de concentration à force de s'énerver.

Ce dernier se permit donc d'intervenir en lui rappelant en fin de compte ce qu'il savait déjà, à savoir le lien entre la quantité de chakra utilisée et la création des fouets, Aizen ayant expérimenté les effets pervers qu'impliquaient la difficulté à donner forme à ses deux armes lorsqu'il libérait bien trop d'électricité. Le but étant donc de faire la part des choses, en n'en mettant assez sans pour autant en faire trop histoire de réduire la difficulté lorqu'il tentait de la maintenir. C'est donc en faisant le point un petit moment, mais pas trop puiqu'il ne lui restait que vingt minutes à cause des réactions bizarres de Shord qui ne supportait apparemment pas de s'entrainer en même temps que quelqu'un d'autre, qu'il tenta de faire la part des choses. Et à son grand étonnement ce petit temps de pause lui fit bien plus profitable qu'il ne l'aurait espéré, faisant des progrès colossaux en l'esapce d'un quart d'heure, il réussit au final à créer l'un de ces satanés fouets avant de tester sa résistance ne le faisant claquer sur le sol, créant par la même occasion une importante quantité d'étincelles à chaque choc. Et il devait bien avouer que cela procurait un aspect plutôt fun et agréable à l'utilisation de ce jutsu qui restait pour le moment encore incomplet. En effet il mit bien deux minutes encore avant de parvenir à la compléter, signe que sa formation journalière était enfin terminée pusique mine de rien ça lui avait bien pompé plus de la moitié de son chakra avant qu'il n'arrive à ce résultat.

C'est donc non sans une certaine fierté qu'il annonça la nouvelle à son senseï tout en gardant bien evidemment sa technique active pour bien le lui prouver:

"C'est bon Shord, j'ai finit par maitriser ces saloperies, tu n'as qu'à virer ta brume pour pouvoir t'en rendre compte par toi-même."


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyDim 6 Oct 2013 - 17:23

Mon entrainement ne montre rien, mais à vrai dire j'use beaucoup de chakra et les résultats ne semblent pas vraiment être fructifiant. À vrai dire changer la nature de son chakra semble, comment dire. Poser quelques inconvénients. Les reprises pour faire de ce chakra un autre différent semblent quand même presque acquis, mais le prix en fus assez lourd. Entendant mon élève de terminer sa technique, je me mets à regarder par le biais de ma détection de chakra. C'est vrai, elle semble bien faite. Je fis un petit sourire. Pour ma part, je suis totalement épuisé. Tenir ma détection et m'entrainer est un poids assez conséquent. Tout en félicitant mon élève, je me mets à enlever la brume, la brume faite, je me mets à dire :

Oui, je pouvais nettement la voir grâce à une petite technique de détection. Bon parton si tu veux rentrer, je ne t'en empêcherai pas, si tu veux continuer demain, là-bas il y a de quoi se reposer manger et dormir.

La brume totalement enlevée mon élève peut me voir sueur comme dit hommes. Pire qu'un mec ayant fait l'amour a dix-sept femmes sans une seule pause. Mais mains fut brulés par mon entrainement. Le chakra que je transforme ne semble pas accepter de rester sans m'infliger de lourds dégâts. Il faut que je me pause. L'entrainement de cette technique ne semble pas pouvoir se faire plus d'une fois par semaine et ça si je n'ai pas de mission importante qui requiert la totalité de mes compétences. Avançant vers la sale dite. Je me mets à ouvrir la porte puis à dire :

Regarde ce n'est pas le parait. Un confort que tu ne trouveras jamais dans les bois. Enfin sauf si tu arrives à y rester assez longtemps et que t'as le temps de faire un camp de fortune.

Me posant sur une chaise, je me mets à souffler, puis à reprendre mon souffle. Bizarrement, je suis tout courbaturé et cela malgré le fait que je n'ai quasiment pas bougé. Foutue entrainement, si je veux réussir à inventer ce que je veux, je vais en baver. Enfin comme si ce genre de détail peut m'arrêter. Après quelques secondes. Je me relève pour prendre la trousse de secours, puis la tends à mon élève lui disant :

J'espère que tu sais faire les premiers soins ? Sinon ben c'est parfait pour que tu les apprennes. Bon tant que l'on en est à se reposer. Que dis-tu que l'on fasse plus ample connaissance. Pour être franc j'ai lu le strict minimum te concernant. Je peux me suffire de ça, mais si l'on doit se côtoyer assez régulièrement, autant que l'on fasse plus connaissance. Je commence si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyDim 6 Oct 2013 - 21:13

C'est avec stupéfaction qu'Aizen observa son senseï lorsque sa brume eut fini de se dissiper, lui qui pensait s'être bien défoncé au cours de son entrainement, il était très loin du niveau de Shord à qui l'expression s'appliquait littéralement. En effet en plus de toute la sueur qui s'écoulait de son corps, ses mains auraient vraissemblablement été brûlées par une concentration excessive de son chakra, à tel point qu'il comprenait maintenant pourquoi ce denrier avait souhaité écourter la séance. Ainsi malgré son état il tint tout de même à lui présenter comme si de rien n'était la fameuse pièce où il pourrait se restaurer et se rpeoser aussi souvent qu'il en avait envie, une véritbale aubaine pour un type fauché comme lui qui galérait pour garder une vie décente, même si à côté des geoles du Mitsuto c'était tout de même le paradis. Nénamoins il n'était pas non plus du genre à s'attendrir sur ce genre d'attentions, c'était bien plus un profiteur qu'autre chose, surotut que là il devait tout ceci au même village qui l'avait envoyé vivre comme un rat dans un trou humide qu'on osait appeler une prison. Ainsi il se contenta simplement d'acquiescer du regard tout en s'installant à son tour sur l'une des chaises faisant face à celle de Shord avant de se relever pour aller chercher une trousse de secours tout en disant:

"On peut dire que quand tu t'entraines tu rigoles pas toi, t'as dla chance jm'en sors plutôt bien pour ce genre de job, bouges pas je reviens de suite."

Puis une fois revenu sur son dossier, il reprit en concluant sur un léger sourir histoire de briser un peu la glace:

"Ouai tu peux commencer le temps que je termine ça, c'est pas que je veuille pas parler de moi mais c'est surotut que jrisque de merder si jamais je fais quelque chose d'autre en même temps."

Une fois sa phrase temrinée il sortit de la trousse une petite bouteille d'alcool pour désinfecter en plus de quoi réhydrater la peau de son senseï, avant de prendre sa main pour la palcer sous l'eau du robinet se situant juste à côté. Laissant ainsi largement le temps à son interlocuteur de lâcher une ou deux informations à son sujet. Lui de son côté se demandait surotut si il était avisé de lui parler de ses problèmes avec la justice et sa réinsertion très récente dans la société, car d'un côté il préférait garder ça pour lui, mais d'un autre il était son senseï et finirait donc tôt ou tard par l'apprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyLun 7 Oct 2013 - 19:00

Très bien, il sait faire les pansements et semble être d'accord pour faire connaissance. Je trouve ça toujours mieux de connaitre les gens avec qui il y a de grandes chances que l'on passe pas mal de temps avec eux. Le travail est ainsi. Etant mon élève, il y à peu de chance que je ne sache pas ses secrets et cela aussi c'est les aléas des Ninjas. Les choses ne se cachent que rarement et seulement si l'on a de grandes qualités pour cacher nos renseignements. Aizen se met à dire qu'il est doué pour les bandages et aussi que je m'entraine de manière très sérieuse, puis il me dit aussi de commencer à parler de moi. Un sourire, puis en le regardant faire les bandages. Tout en me laissant faire, je commence à prendre la parole :

Oui, je ne suis pas vraiment du genre à faire les choses à moitié. J'ai considéré que pour obtenir quelque chose, il faut y mettre toute sa volonté. Sinon c'est peine perdu. C'est ce que mon clan m'a appris, ainsi que beaucoup de choses. Il faut dire que ce ne sont pas vraiment des gens ordinaires. Certain peuvent les prendre pour des fous avec une utopie idiote. D'autre ont beaucoup de reconnaissances. Je ne suis pas originaire de Kiri à vrai dire. Mon clan l'est, mais a quitté le village à l'époque de ma naissance. Une sorte de malédiction pèse dans notre famille. Chacun d'entre nous est rongé par une noirceur dans l'âme. Au départ sans véritable menace, mais quand l'un d'entre nous est rongé par la haine et qu'il cède à cette noirceur, cette personne peut changer du tout au tout. Regarde-moi. Sensei de trois élèves, je ne ferais jamais de chose pouvant nuire au bien fait des autres et pourtant, si je cède à cette noirceur je pourrais devenir tout le contraire et même tuer les proches que j'ai et sans le moindre remords. C'est pour cela que mon clan a décidé de quitter les terres maudites de nos ancêtres. C'est pour préserver la raison de nos membres. Nous avons aussi fait de deux autres clans une union et donc fait de trois clans un seul et unique. Le clan de l'étoile. L'un des deux autres avaient aussi cette malédiction à quelques détails près. L'autre détenait le secret pour nous l'enlever. Malheureusement, se clan fut quasiment anéanti. D'après mon père, ils n'étaient plus qu'une dizaine et au jour de maintenant, nous n'avons jamais eux le secret et seul mon père fut débarrassé de cette noirceur.

Je fis une petite halte et pense à ma dernière rencontre avec eux. Ce n'est il n'y a pas si longtemps. Il y a à peine un moi, mon clan passe une mauvaise période et c'est vu perdre plus de la moitié de ses membres. Je connais la réelle menace et pourtant ne peux rien y faire, s'en est vraiment triste à y penser. Je me mets à enlever mes lentilles de contact qui cache mes véritables yeux. D'ordinaire de la même couleur que mes pupilles. Quand je ressens des sentiments bons ou mauvais cela change pour montrer des pupilles de couleur bleue en forme d'étoile. Quand j'enlève mes pupilles ses yeux étoilés font apparition. Prenant une respiration, je me remets à lever la tête montrant ses fameuses pupilles :

Voilà ce qu'on chacun des trois clans en commun. Comment c'est possible sans lien de sang. Je ne le sais pas, surement cette malédiction qui nous court après. Certain disent que c'est possible que ce soit un sceau, d'autre pense que c'est un don héréditaire non développé. Personnellement, je ne préfère pas m'avancer dans des hypothèses et cherche par moi-même. Bon, parlons plus des bons côtés maintenant avant que je ne te fasse fuir. Mon clan en partant de Kiri a donc commencé sa longue route sans fin. Vaguant de paysage en paysage, aidant les gens sans rien leur demander en retour. Cela et des quantités de méditations obligatoires nous aide à résister plus aisément à cette noirceur. Notre seul moyen de revenus et l'alcool de mon oncle. Un alcool que j'ai gratos et à une quantité considérable. Surement trop, vue la quantité que j'ingurgite. S'en n'ai pas une addiction, mais j'avoue en abuser quand même. Ha, ha. Si tu connaissais mon oncle tu te demanderais comment j'ai fait pour pouvoir en avoir à volonté. C'est un vrai radin. Il peut détecter une pièce sur dix kilomètres. Certain disent qu'il a créé une technique pour les entendre. Mon chemin m'a fait quitter mon clan non pas par ce que je ne m'y plaisais pas ou par ce que j'avais d'autre conviction. C'est surtout que je pense que ma destinée veut que je fasse de cette utopie que mon clan m'a enseignée. Que je la face de manière différente. Que je tente les choses de la façon que je choisis. Sinon me concernant. Mon histoire me décrie plutôt bien. Sinon malgré le sérieux que j'ai des fois je peux vraiment être un vrai gamin. Ouai moi, tu y crois. Pourtant certain te le dira. Pour le reste, je ne sais pas vraiment quoi te dire d'autre. Tu as des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMer 9 Oct 2013 - 18:04

Est-ce que ce type était vraiment sérieux? Il lui avouait comme ça d'emblée qu'il faisait partie d'un clan avec une forte tendance pour la psychopathie, surtout qu'Aizen avait toujours tendance à éviter de trainer avec les fous lorsqu'il était encore incarcéré, un gage de survie dans un tel monde. Seulement là on était dehors et il se retrouvait avec un potentiel comme senseï, un type qui disait clairement qu'il était possible pour lui de péter un plomb sans prévenir en tuant tous le monde sans le moindre remord, faisant instantanément froncer les sourcils du Jisetsu qui se préparait à toutes éventualités. En effet quitte à rester dans la même pièce que lui autant être un maximum sur ses gardes, et ce bien qu'il émettait intérieurement l'hypothèse que leur écart de niveau était bien trop grand pour qu'il puisse réellement faire quelque chose. Enfin bon pour le moment c'était une optique des plus pessimistes, il ne faisait que parler et jusqu'à preuve du contraire Shord lui aurait déjà sauté dessus depuis belle lurette s'il était rentrer dans un tel état. D'ailleurs il n'aurait même pas pris la peine de lui enseigner deux de ses techniques si c'était pour le trucider directement ensuite, surtout qu'en fin de compte la Brume Sanglante était remplie de types bien plus barges que lui et pourtant Kiri était encore debout.

Ce n'est qu'une fois qu'il eut terminé de lui prodiguer des soins adéquats que son senseï retira ses lentilles de contact pour lui laisser voir ce qui semblait en tout point être un dojutsu, tout du moins à première vue, peut-être n'était-ce en fin de compte qu'une anomalie génétique sans aucun rapport avec le chakra. Puis il continua sur sa lancée en lui avouant limite qu'il était un alcoolique fan de la médiation, en bref un type un peu différent de l'idée qu'on aurait pu se faire d'un haut gradé de l'armée de Kiri, surtout d'un ninja prenant en charge une équipe de geins. En tout cas c'était clair, il n'avait aucun souci à se faire en abordant ses problèmes personnelles, à côté du clan maléfique son histoire n'était relativement plus si terrible que ça.

"Bah on va dire que c'est pas courant ton histoire, enfin j'ai rencontré tellement de timbrés dans les geôles du Mitsuto que je devrai être capable de cohabiter avec un type qui ne l'est pas vraiment enfin de compte. Ouai t'as bien entendu, j'ai été incarcéré pendant trois ans pour avoir tuer un Samui de mon âge, ce ptit merdeux était responsable de la mort de ma frangine et m'a valu un joli séjour en enfer pour ça. En gros on peut dire qu'on a chacun eu not' part de pulsions meurtrières. Sinon là jsuis en quelques sortes en conditionnel assez libérée vu que ces enflures du Mitsuto n'hésiteront pas à me ramener à la maison si je déconne."

Il prit la peine d'employer des mots crus rien que pour pouvoir voir si son senseï réagirait positivement ou négativement à ce qu'il venait de lui avouer, même si il était clair qu'il ne pourrait pas vraiment lui faire la morale au vu de sa propre situation.



Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyJeu 10 Oct 2013 - 13:32

J'ai l'impression que mon élève était un peu gêner du fait que j'ai dévoilé ce que d'autre auraient surement gardé pour soit. Je ne me refais pas, c'est vrai que je ne suis pas du genre à mentir ou garder secret les choses me concernant, comme le fait de poser des questions et cela même indiscrète. Mon autre impression ne semble être qu'il avait mal tourné mes dires. En les interprétants de manière à lui. Ses bandages finis, je me mets à attendre avec un sourire. Peu de temps passe sans que les mots comblent le silence de notre discussion. Ce que je dis semble être pour lui une histoire des plus étonnante. Je ne peux le nier que c'est totalement bizarre, une malédiction, un clan bougeant sans arrêt pour travailler sans échange de monnaie. La vie est pourtant faite ainsi et je ne pense pas que l'on soit les seuls dans ce monde à avoir une histoire étonnante. Je laisse donc parler Aizen pour qu'il m'explique à son tour son histoire. Un homme qui s'est vengé lui-même. Ça lui a valu trois ans d'incarcération pour cela. Un meurtre pour un meurtre. Ce genre de chose est peu rare, pour ma part je préfère arrêter une personne que de devoir le tuer, puis s'il fut arrêté, c'est que se meurtre ne devais pas être vraiment approuvé. Dans tous les cas, la loi la condamnée et il a maintenant expié ses fautes envers la loi et donc envers toutes personnes. Qui serai-je donc pour lui le juger maintenant. Ses dires étaient asses crue et porte sur le fait que j'avais aussi moi-même pu faire ce même genre de chose. Je le regarde puis dis :

Trois ans, les geôles sont vraiment des lieux rudes, tu as dû vraiment en baver dedans. Enfin je vais quand même rectifier une petite chose. Pour cette malédiction, je n'ai bien entendu jamais tué d'homme à cause de cette folie. C'est seulement une malédiction qui prend effet si je cède à cette noirceur à cause d'une trop forte émotion et qui change notre comportement pour toujours. Si c'était le cas, je ne serais surement pas face à toi. Sinon, ses pulsions ? Sont-elles un caractère apparent de toi ou c'est un simple revers lié au meurtre de ta sœur ? Sinon, bon, je vois bien que tu as un peu de rancœurs auprès du Mizuto, ce qui est normal dans un sens. Les prisons ne sont pas vraiment une belle petite colonie, mais après un certain temps, penses-tu pouvoir voir cette sorte de milice d'un autre angle ? Ha, ha je sais mes questions sont plutôt directe et farfelue, mais je ne change pas. Je suis plutôt directe et si mes questions te gênent, n'y répond pas. Tu sais je ne suis pas du genre à mentir ou à cacher ce qui me concerne et cela provoque souvent le fait que je pose des questions qui sont pour moi anodine, mais qui mettent mal à l'aise les gens.

Oui, je suis comme ça, toujours en train de poser des questions qui sont souvent une gêne pour mon interlocuteur. Je ne le fais pas vraiment exprès. Un sourire placé sur mon visage, la faim commence à ronger le ventre qui commence à gronder.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 12 Oct 2013 - 13:00

Tu m'étonnes qu'il en avait bavé dans ces fichus cachots souterrains où les prisonniers étaient comparables à des âmes damnés dont les gardiens faisant office de démons n'étaient autre que ces enflures du Mitsuto à qui il avait tant à reprocher. Il était donc clair dans son esprit que pour le moment sa rancœur vis-à-vis de cette institution était encore bien trop ancrée en lui pour être apaisée ou même occultée. D'ailleurs en parlant de haine, le fait que Shord lui parle de sa noirceur intérieure avant de lui demander si lui aussi était susceptible de replonger dans les ténèbres lui fit prendre conscience d'une chose: il ne savait me^me pas lui-même si son esprit exposé à une trop forte haine ne serait pas susceptible de lui faire faire quelque chose qu'il regretterait par la suite. Après tout il avait déjà tuer quelqu'un, une chose anodine à Kiri sauf si l'on omet de dire que c'est un kirijin qu'il a assassiné sans que personne ne l'y force, qui dit qu'il ne pourrait pas recommencer. Enfin bon, comme pour l’histoire de l'unité spéciale du village, seul le temps nous le dira. D'ailleurs Aizen ne s'en faisait pas tellement que ça, au vu de ses ambitions personnelles il serait forcé de devenir si puissant que plus personne ne pourra plus jamais lui imposer de contraintes, et même si il venait à être renvoyé en prison il était décidé à mourir au combat comme un véritable guerrier avant que cela ne se puisse arriver.

Il est vrai que pour le moment il s'emportait un peu, il était préférable de profiter de l'instant présent avant de songer à un futur si tragique et ensanglanté, c'est d’ailleurs pour cette raison qu'il préféra ne pas répondre honnêtement à son senseï. Après tout quelqu'un qui vouait une grande haine à l'unité spéciale du Mizukage était susceptible de bien trop attirer l'attention sur elle, tuant ses rêves de grandeur et de vengeance dans l’œuf.

"Au moins c'est un minimum rassurant que t'ais pas déjà plongé dans la folie. Après pour moi, j'pense en avoir suffisamment bavé pour comprendre au moins que j'avais pas intérêt à trop déconner une nouvelle fois, sinon pour le Mitsuto il y a peut-être moyen que j'oublie tout cette rancune un jour ou l'autre."

A vrai dire il en avait justement trop bavé pour espérer la rédemption de son âme, pourquoi aurait-il repris sa vie de ninja si ce n'est pour obtenir la puissance et le pouvoir qui reste dans ce monde la seule chose qui puisse assurer notre survie. Néanmoins il avait d'autres besoins pour le moment, en effet il ne s'était pas alimenté depuis un petit moment déjà, c'est donc pourquoi il commença à prendre un bol qu'il remplit de ramens et de quelques autres assortiments en prenant la peine de proposer un second bol à son senseï avant de passer à l'attaque.

"Tiens, t'as surment plus besoin que moi de reprendre des forces. Ah oui et j'avais aussi une question pour toi, qu'est-ce que tu penses des Samui, ils sont toujours aussi influent qu'à l'époque de Mahan ou ça a un peu changé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 12 Oct 2013 - 16:31

Connaitre les gens, savoir leurs opinions. Une des choses qui montre un certain intérêt que l'on peut porter à une personne. Si l'on ne se pose pas de question concernant une personne, cela signifie simplement que l'on se contre fou de lui et donc que ce n'est pas une personne considérée comme un ennemie ou un amie, mais simplement une personne qui n'a aucun véritable intérêt à nos yeux. Pour ma part j'ai autant d'intérêt que possible à mes élèves et disons le franchement toutes personnes pour ma part est intéressante.

Bizarrement, je voyais bien mon élève entrer dans le Misuto et pourtant je sais bien qu'il ne doit pas vraiment les porter dans son cœur. Devrai-je lui dire que je suis l'un de ses membres? Non, de toute façon vaut mieux éviter de parler du Misuto, même si de savoir que je fais partie de ce service n'est pas en soi une information importante. Après avoir fait cela, Aizen se met à prendre un Bole pour manger m'en proposant un j'acquise et part manger avec lui. Le repas fuse sur un sujet. Un sujet qui semble pas mal fuser en ce moment. Respirant je semble suivre le sujet de mon boulot quotidien du moment. C'est donc après un petit bouché que je me mets à dire :

Les Samui, j'ai connu une ou deux Samui Une Rei Samui, dont le caractère laisse à désirer, j'ai connu une Yuki Samui qui est une fille plutôt prometteuse et un Kake pour le travail. Qui, ben semble trop sûr de lui à mon goue, mais je ne juge pas une personne pour son clan et inversement. Pour être honnête ce clan fus vraiment un pilier à une époque et on fait des choses des plus extraordinaire à l'époque, mais je prends les exploits de Mahan comme les exploits d'un homme et de la cohalition de plusieurs clan. Non pas celui d'un seul, les Samui sont un clan qui a un fort potentiel et je pense qu'il a sa place comme toute autre clan. Non, ni moins, mais pas plus, non plus. Ce sont des membres fiers de leur clan et ils ont raison. Pourtant Kiri est sur une pente nouvel et nous avons besoin que le village fonctionne comme un vrai village. Ha, ha enfin c'est pas mal de politique interne tout cela. Sinon ton avis sur le sujet ? Après tout c'est aussi bien d'avoir l'avis d'un membre d'un autre clan. Mais aussi un homme du conseil clanique. Le temps de notre repas sera donc bercé sur cela, mais après le repas il nous faudra dormir, car demain les exercices seront bien plus rudes.

Et oui, car demain les techniques que je compte lui apprendre risquent d'être plus difficile à maitriser. Surtout celle étant la formation d'un dragon de foudre.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 12 Oct 2013 - 21:37

Encore une fois il ne préférait pas déballer toute sa haine envers le clan Samui d'un coup, et ce bien qu'il été évident qu'il ne pourrait s'empêcher d'exprimer ce qu'il pensait réellement. Quant à la position de Shord, il était clair qu'il ne partageait pas la même tous les deux, tout du moins en ce qui concernait le désir constant de ce clan d'avoir une hégémonie totale sur le village caché de la Brume, un fait qui avec les tensions actuels entre ces derniers et le Kage n'était plus à prouver. D'ailleurs ce qui amusa un peu Aizen c'est qu'ils avaient une connaissance en commun, Kakeshuou le sanguinaire avec qui il avait effectué une mission de rang C qui avait fini par se transformer en une véritable exécution quand bien me^me elle ne consistait à la base qu'à aller récupérer un parchemin pour le ramener au village. Et bien que ceux qui étaient mort l'avaient bien cherché, l'arrogance de ce type ne pouvait pas lui revenir tellement il représentait l'archétype même du Samui, c'est-à-dire l'un des choses qu'il détestait le plus en ce bas-monde. C'est donc avec une grande retenue qu'il s'exprima sur la question entre deux bouchées tout en regardant avec un air sérieux son senseï, faisant osciller ses yeux sur les côtés de temps à autre pour ne pas non plus avoir un air trop grave.

"Ouai je connais un peu ce Kakeshuou, un grand type avec de longs tiffes blancs qui a presque toujours l'air de s'la péter, un peu un sale type si tu veux mon avis. Après pour le clan Samui, on est pas exactement sur la même longueur d'onde toi et moi, franchement j'pense surtout qu'ils sont bien trop attachés à leur ancienne gloire et que c'est ce qui leur fait croire que tout leur revient. C'était comme ça avant que je rentre en prison, et d'après s'que j'ai vu ça a même empiré avec le temps, surtout maint'nant que le pouvoir est réparti équitablement entre les différents clans."

Prenant le temps de terminer ses ramens, le Jisetsu décida qu'il était temps de passer à un autre sujet, car à vrai dire cela le saoulait un peu de débattre de ce sujet avec quelqu'un qui ne les voyait comme une véritable menace. Un jugement un extrémiste il est vrai, mais que Aizen assumait pleinement

"Sinon en parlant de demain, tu comptes m'apprendre quelle technique au juste, ça sera plus offensif que les deux premières pas vrai ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyDim 13 Oct 2013 - 20:16

Voilà que le repars touche quasiment à sa fin. Je suis à vrais dire épuisé. Je ne pensais pas que cet entrainement en plus de m'avoir infligé des brulures elle ne m'épuise à un tel point. Physiquement ça allait, mais mentalement. J'avais le cerveau qui semble vouloir exploser. Pourquoi je ne sais pas vraiment, mais autant le dire j'ai hâte d'être dans mon lit et cela n'a aucun rapport avec le fait qu'Aizen soit avec moi. Ce type semble plutôt cool. Dans un sens, je m'entends avec quasiment toutes les personnes que je côtoie. Le membre du clan Jisetsu semble lui aussi connaitre Kakeshuou, mais il ne semble pas l'apprécier, dans un sens moi pour le moment la seule fois que je l'ai vue c'était pour l'arrêter et donc je n'ai pas encore eux d'opinion vraiment précise à lui mettre sur le front. Pour lui c'est un homme trop fier de sa personne. J'écoute avec attention ce que dit mon élève sur ses pensées concernant les Samui. Dans un sens il a vue sa sœur se faire tuer par l'un des leurs donc comment avoir une bonne opinion de ses gens, après une telle chose. Je ne sais pas du tout comment cette histoire s'est passée, puis ça ne me regarde pas, mais ce qui est certain c'est que cet homme à de la haine en lui et toute haine ne peut qu'être mauvais. Je ne l'adule pas, j'ai vue des miens mourir. J'ai même dû tuer deux de mes semblables qui ont succombé à la malédiction de notre clan. Une atroce histoire qui me marquera à vie. Je me mets donc maintenant à répondre à sa phrase, une discutions qui comme toutes autres est mise avec deux points de vue différente. Une chose des plus passionnante, c'est vrai si chaque personne dans le monde le vois dans la même optique, rien n'avancerais. C'est en débâtant que les choses tournent :

Je n'ai pas assez fréquenté ce clan pour voir s'ils sont tousses comme cela. Après ce qui est certain, c'est que même s'ils le veuillent ou non, les choses se dérouleront comme l'a prévu le nouveau Kage. Tenzo n'est pas du genre à faire une chose dont il n'a pas envie par simple menace. Puis regarde, il nomme des personnes pour le conseiller, pour partager les idées pour le village. Il a instauré une sorte de délégation du pouvoir. Une chose qui n'a jamais eu lieu dans tous les grands pays. Je ne pense pas que les Samui trouvent sincèrement des alliés au sein de Kiri pour soutenir leurs idées.

La discussion semble clôt. Oui car Aizen se mettant à parler de ce qui va se passer le lendemain, il demande si les attaques serons plus offensive que les précédents. Je le regarde, fais un sourire, puis réponds :

Surement, je te laisse découvrir ça demain quand je te ferais une démonstration. Sinon j'ai aussi un autre entrainement que tu pourras faire sans ma présence. Je pense que ça pourrait t'être très utile si tu te tiens à le faire. Je t'explique l'entrainement que je te propose, un entrainement que je n'ai pour le moment pas proposé à mes autres élèves pour la simple raison que je ne pense pas qu'ils en ont besoin. Mon clan l'utiliser depuis des années et je pense que tu n'auras pas besoin d'explication pour comprendre pourquoi. C'est des heures de méditations. C'est con mais tu prends une position assis, les jambes croisées. Tu te concentres sur ton toi intérieur en faisant bouger tranquillement ton chakra dans ton corps. Tu fais le vide dans ton esprit et quand tu immerges de cet état tu te poses une question. . Une question qui te semble importante à te poser à toi-même. C'est tout. Tu fais, ça deux fois par semaine pendant environ une heure. Je ne te force pas, ensuite c'est à toi de prendre tes propres décisions.

Je lui avais proposé de faire cet entrainement pour simplement qu'il mette un mot sur sa haine, qu'il en prenne conscience et qu'il puisse s'en libérer. Le Misuto, les Samui. La mort de sa sœur et qui sait s'il n'y n'en a pas d'autre. Pouvoir comprendre la véritable haine qu'il a en lui pourra surement plus l'apaiser. Sur ses mots j'ai pris la direction de mon lit tout en faisant les au revoir respectueux à mon élève. Pour ma part j'en ai fini pour aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMar 15 Oct 2013 - 19:01

Même si il était évident que le nouveau Mizukage avait accordé bien plus de pouvoir aux clans que son prédécesseur, Aizen n'était pas crédule au point de penser que Kiri était devenue du jour au lendemain le berceau de la démocratique. Surtout que si lui s'en rendait compte alors qu'il n'avait jamais connu autre chose, c'était bien qu'il y avait un réel souci de ce côté-là, enfin bon de toute manière il n'était pas non plus un grand fan de ce genre de régime politique. En effet du moment qu'il pouvait obtenir ce qu'il voulait, il en avait vraiment rien à faire du reste et surtout pas des conditions de vie de ses pseudos compatriotes, sachant combien s'étaient préoccupés de son sort en prison on pouvait juger ce comportement égoïste comme plutôt prévisible de sa part. Au moins ils étaient tous les deux d'accord sur un point, c'était que personne n'irait plaindre les Samui s'ils persistaient dans cette voie et c'était tant mieux d'après lui.

Maintenant pour en revenir à son apprentissage, bien que Shord tienne à garder le suspens jusqu'au bout en ce qui concerne la technique, il lui proposa dès maintenant un exercice de méditation sans doute pour endiguer la haine bien prononcée qui le ronge. Quelque chose que le Jisetsu n'était sans doute pas encore prêt de faire, puisque du moment où il ne voyait pas en quoi cet entrainement pourrait améliorer sa puissance au combat, il était clair qu'il n'en avait plus grand chose à faire. Surtout qu'à son âge les trucs du style zen attitude n'étaient vraiment pas son genre, mais qui sait, peut-être un jour s'y mettra-t-il et ce bien que pour le moment c'était peu probable. Ne souhaitant tout de même pas braquer son senseï qui restait la seule personne en mesure de l'aider à progresser, il préféra ne pas y émettre d'objection en répondant de la manière la plus naturelle qui soit:

"Sa marche, j'essaierai surement une fois pour voir s'que ça donne", prenant une légère pause alors que son interlocuteur s'éloignait peu à peu pour aller dormir, il poursuivit en disant: "Vas-y à demain Shord."

Après il n'en restait pas moins que ce dernier partait sans même débarrasser ses affaires, et puisque Aizen était loin d'être du genre lèche-cul, il était tout à fait hors de question qu'il débarrasse tout à sa place. C'est ainsi qu'il prit malgré tout d'entasser sa vaisselle dans le lavabo avant de lui-même prendre le chemin de l'un des lits pour y prendre un repos bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMer 16 Oct 2013 - 19:02

La journée s'est finie et je, n'ai même pas pensé à débarrasser la table que je suis parti directement me coucher. La nuit fut paisible et je n'ai pas vraiment mis beaucoup de temps pour dormir. Cette nuit m'ayant bien requinqué en Chakra et en forme. Je n'avais quasiment que mes mains qui me gêne encore. Une blessure que je vais devoir garder pendant un petit temps. C'est une petite compensation pour maitriser un ars. Je semble être le premier debout. Enfin, c'est ce que je pensais quand je ne voyais plus mon élève sur son lit. Il a donc choisi de partir ? Quoi qu'il en soit c'est comme il souhaite, comme je l'ai dit, il fait ce qu'il veut. Me mettant quand même à attendre de voir si c'est simplement qu'il s'est levé avant moi et donc qu'il est parti faire un truc rapide, je me suis mis à faire le brin de ménage que je n'ai pas fait avant. Oui, même les Senseis peuvent être des fées du logis. Ça de fait, j'attends avec impatience mon élève. Dix minutes passent et toujours personne. Mon ménage fait je me mets donc à prendre mes affaires puis commencer à prendre la porte quand d'un coup, je vois la porte s'ouvrir. Ha en fait il est bien partit faire quelque chose. Pour ma part je m'en fou, il peut bien être partit faire ce qu'il veut. Je le regarde puis lui dis :

Bon ben go Dehors derrière le bâtiment il y a un espace où l'on ne risque pas d'abimer quelque chose d'important.

Faisant le tour, le terrain était une sorte de zone terreuse ou rien n'était entreposer sauf une chose. Encastré sur le mur du terrain d'entrainement clos que nous avons quitté est posé des parchemins dans une sorte d'armoire encastré dans le mur. L'ouvrant on peut voir un grand nombre de parchemins avec des noms de ce qu'invoque le sceau. J'y jette un rapide coup d'œil pour voir si les affaires donc j'aurais besoin plus tard y sont. Après vérification je referme le tout sans rien prendre. Il y avait bien le nécessaire pour son apprentissage des deux techniques que je souhaite lui apprendre :

Bon, premier technique. Une autre technique de catégorie C. Une technique offensive, mais pas que. Elle est surtout plutôt utilisable de manière stratégique. La placer à certains moments peut être très utile au combat. Je te montre sur un de mes clones.

Faisant un clone de brume plutôt résistant car celui-ci n'était pas qu'un simple clone. Mon clone se posant plus loin, j'attends qu'il se place. Ainsi fait, je me mets à poser ma main au sol et à faire apparaitre des petites étincelles apparaissant au sol. Des étincelles allant jusqu'au clone qui se met à faire apparaitre des petites têtes de dragon mordant la cible. Cela fait, ses dragons insufflent du chakra Raiton pour engourdir et infliger des dégâts au clone. Le clone n'explose pas. Mais on pouvait voir que les dégâts sont bien donnés :

Mon clone est une version améliorée du Hengen. C'est pour cette raison qu'il n'a pas disparu à l'attaque, avec lui c'est plus simple de montrer les effets de la technique. Bon, donc la technique comme tu as pus voir engourdie l'adversaire et lui inflige des dégâts. Cette attaque étant faite pour passer par le sol et toucher l'adversaire à longue, moyenne et courte distance. Elle peut aussi cependant être faite par le biais d'une arme qui peut être un atout des plus utiles, mais cela se sera à toi de le comprendre en combattant.

technique:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyMer 16 Oct 2013 - 19:54

Alors que son senseï pionçait encore tranquillement dans son coin, Aizen s'était levé aux aurores de par l'habitude qu'il avait pris de peu dormir durant la nuit, surtout que cette dernière fut plutôt agitée pour lui. En effet ressasser ainsi le passé la veille lui avait rappelé à quel point sa sœur lui manquait et tout ce qu'il avait perdu, le tout sous forme de flash-back du jour de sa mort et de toutes les choses horribles qui lui étaient arrivés mais aussi qu'il avait lui-même fait à la suite de ce douloureux événement. A croire que son senseï avait en fin de compte plutôt raison de lui avoir proposé un exercice de méditation pour tempérer sa noirceur intérieure, et cela Aizen s'en rendrait obligatoirement compte un jour ou l'autre, me^me si pour le moment il avait plutôt préféré aller manger un petit bout en ville histoire de faire le plein d'énergie avant cette longue journée qui s'annonçait devant lui. Non pas que la nourriture du terrain d'entrainement était infecte, mais c'est plutôt qu'elle restait assez sommaire et que le Jisetsu comptait bien mettre à profit sa liberté pour manger de bonnes choses en ne se contentant pas simplement d'un repas de militaire.

Puis une fois fois ceci fait, il revint tranquillement à la salle où Shord l'attendait pour poursuivre l'apprentissage dans un coin dégagé à l'arrière du bâtiment. Et même si le jutsu de rang C qu'il lui montra n'était pas non plus super impressionnant, il restait plutôt classe en plus de sembler efficace lorsque les circonstances s'y portent. D'un autre côté il s'intéressa un peu plus à ce fameux clone que son senseï venait de faire apparaître, et qui selon lui était bien plus résistant qu'un double normal, faisant que même si il préféra pour le moment se taire à ce sujet il s'était inconsciemment fixé pour objectif de s’approprier ce genre de technique à l'avenir. Après tout c'est avec ce type-là qu'il pourra espérer devenir aussi redoutable qu'un Kage. Après en ce qui concerne celle de foudre, il acquiesça les dires de Shord d'un signe de tête avant de se lancer d'entrée de jeu et sans un mot, montrant par la même occasion à quel point il était déterminé et confiant en ses propres capacités. En effet il était déjà accoutumé au fait de concentré de l'énergie raiton dans ses mains ou bien encore au travers d'une arme pour la rendre incroyablement tranchante, un savoir qui l'aiderait grandement aujourd'hui, lui qui était déjà en train d'accumuler cette fameuse électricité pour la libérer après avoir touché le sol. Et ce bien que sa première tentative fut plutôt décevante, sans doute en raison de son trop grand empressement ou tout simplement parce qu'il était très peu probable qu'il réussisse du premier coup de toute manière, le raiton s'étant ni plus ni moins disperser dans le sol sans jamais en ressortir.

Lui faisant expulser sa première marque de déception de manière poétique comme toujours bien sûr: "Et merde, il va falloir que j'me concentre un peu plus. Si t'as des conseils à m'donner j'suis toujours preneur."


Dernière édition par Jisetsu Aizen le Sam 26 Oct 2013 - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptyVen 18 Oct 2013 - 14:23

Première tentative échouée. Dans un sens c'est un peu logique. Réussir du premier coup une technique que l'on ne connaît pas revient à avoir un bol pas possible. L'homme se met à tenter et à faire une sorte de concentration dans le sol de la foudre, mais qui ensuite s'éparpille un peu dans tous les sens faisant de ça technique un amas de pas grand-chose. L'homme se mettant à dire de ça manière qu'une aide ne serait pas de refus, je me mets à m'asseoir puis à dire :

La terre et un conduit conducteur d'électricité pour pouvoir maitriser dans le sol la foudre. Il faut se concentrer sur le lieu que tu cibles et la forme de ton chakra. Si tu matérialises ton chakra sous une forme qui t'est favorable tu y arriveras encore mieux. Moi la forme que prend mon attaque c'est celle de plusieurs petits dragons. J'ai aussi appris cette technique à un de mes élèves. Lui l'attaque prend l'apparence des plusieurs têtes de lion. Si tu veux savoir, j'ai même hâte de voir la forme que va prendre l'apparence de ton attaque.

Je me mets à l'écart, puis à lires des papiers pour mon travail. J'avais une liste d'informations à trier et à mémoriser. Bien sur ses papiers sont des papiers tops secrets, mais cela mon élève ne le sait pas et donc s'il veut jeter un œil. Je n'aurais que simplement à rétorquer que c'est privé. C'est donc en lisant, soulignant, mémorisant, que je regarde en même temps mon élève. Le regardant progresser. J'avais une sorte de mélancolique en repensant aux jours où je l'ai inventé cette technique. Du temps a coulé sous les ponts, j'arrivais tout juste dans ce village avec des espoirs de grandeur et aussi d'avoir la possibilité de réaliser mon objectif. Utilisant le savoir que mon père m'a inculqué. J'ai créé des techniques qui font maintenant ma fierté et que j'apprends à mes élèves. Je suis content d'avoir pu autant progresser sans avoir reçus vraiment d'aide. Un Sensei. Ouai j'en ai eu un, un faux noble radin est flémard. La seule chose qu'il m'a apprise c'est de ne pas lui faire confiance. Oui un apprentissage vraiment bizarre, mais bizarrement maintenant qu'il est parti, il me manque. Comme quoi on peut vraiment s'attacher à des cons.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 26 Oct 2013 - 15:40

A en croire son senseï il lui fallait agir d'une manière bien précise si il voulait éviter que l'énergie électrique se disperse aléatoirement dans le sol sans jamais vraiment en ressortir, en effet il lui fallait donner une forme définie à son chakra pour gagner en stabilité et en précision, une idée plutôt ingénieuse. C'est d'ailleurs le sentiment qu'il exprima lorsqu'il s'adressa à Shord tandis que ce dernier de son côté feuilletait différents papier dont le Jisetsu n'avait pas grand chose à faire en partant du principe qu'il s'attendait à ce que cela soit de la paperasse.

"C'est vrai que c'est pas mal comme idée, je vais essayer ça de suite et on verra bien la forme que prendra mon chakra dans ces conditions."

C'est donc après ce bref interlude qu'il poursuivit son entrainement qui avec les conseils que lui avait prodigué Shord ne devrait plus être très long. Ainsi plus ou moins comme la fois précédente son énergie spirituelle dans sa lame à l'exception du fait qu'il tenta de se concentrer cette fois-ci sur la forme adéquate qu'il allait lui donner avant de la libérer sous l'apparence d'une technique raiton. Et bien que cela puisse paraître un peu stupide, il avait du mal à trouver le format approprié,lui qui tentait tant bien que mal de s'imaginer quel animal conviendrait le mieux à ce type de jutsu. Il en vint finalement à la conclusion que les dragons étaient peut-être ce qu'il lui fallait, après tout cette ils avaient déjà fait leurs preuves et il était fort probable que cela fonctionne aussi pour lui si l'on s'appuie sur un raisonnement purement théorique. Seulement voilà il avait complètement tort, c'était bien plus une histoire de ressentiment et de communion avec son esprit qu'autre chose, les bêtes qu'il allait créer devaient être en quelques sortes le reflet de son âme. Une raison qui fit qu'il échoua encore un fois, l'électricité ayant néanmoins atteint le clone mais sans pour autant jaillir du sol pour venir l'électrocuter avant de finalement se disperser comme la dernière fois. Ce n'est qu'au moment où il s'apprêtait une fois de plus à exprimer sa frustration que lui vint une idée lumineuse: et si il se contenter de laisser son subconscient le guidait pour cet étape finale, quoi de mieux donc qu'une légère méditation pour s'apaiser et faire le vide. Une initiative de sa part, inspirée tout de même par son senseï, qui porta ses fruits. En effet une fois serein il réitéra sa démarche de tout à l'heure sans vraiment y penser, ou plutôt comme si c'était un réflexe naturel. Puis alors que la foudre poursuivait son cheminement en direction du clone de vapeur, elle finit par faire son apparition à la surface sous la forme de plusieurs têtes de serpents qui vinrent le mordre avant de libérer une décharge non négligeable même si elle ne parvint pas à le faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] EmptySam 26 Oct 2013 - 22:48

Les papiers, les papiers, toujours des papiers. Oui ça c'est ce que l'on appelle du travail forcé. Un homme comme moi ne devrait vivre que d'action. J'en ai marre de mettre le nez dans des paperasses inutiles. « Une mamie crie scandale, on soupçonne ses voisins de cacher quelque chose », « Un chat anormalement gros est soupçonner de cacher des substances louche pour traverser la frontière du village », « Une femme de ménage semble trop aimer les mini-jupes et on la soupçonne de vendre son corps illégalement ». Des ramassis de mensonges pour la plupart de ses choses, mais pourquoi me filer ce genre de merde. J'enrage. Tellement que je me vois lâcher un :

Boulot de merde et trieur à la con.

Oups, c'est sorti plus rapidement que je ne l'ai crue. Enfin c'est vrai, mes employés ne voient pas que je suis déjà débordé. Donc ils peuvent au moins trier ses papiers correctement. Après un petit temps, je me mets à sentir la technique de déployer de manière cohérente. Je lève la tête et voix la technique se déverser dans mon clone. Un groupe de serpent se met à mordre les pieds de mon clone et de lui déverser une quantité de chakra. Ben voilà, au moins j'ai une personne en face de moi à laquelle je n'ai pas besoin d'expliquer cinquante fois :

Des serpents, c'est vraiment étonnant. Tu sais ce que l'on dit des serpents. Ce sont des animaux à deux facettes. C'est aussi le symbole du Yin et du Yang. Un animal difficile a cerné. Bon je suppose que l'on continue sur la suite de l'entrainement. La technique suivante fut la technique la plus puissante de mon répertoire en tant que Genin.

Je me mets donc à prendre le sceau que je voulais en deux fois. J'en ouvre un qui fit apparaitre un grand pilier en béton. Je recule prenant une bonne distance, puis fait les signes incantatoires, ces signes finis un dragon de foudre apparait et fonce sur la poutre l'explosant en des milliers de débris faisant ainsi de la cible un nuage de poussière. Un petit sourire je me mets à faire apparaitre de nouveau un autre pilier en béton, lui je le montre à mon élève et dis :

Voilà ta cible, tant que la poutre n'est pas totalement détruite. Tu peux considérer que la technique n'est pas maitrisée. Là tu peux parler d'une technique purement offensive, le but, visé et lancer, rien à prendre d'autre en compte. Enfin presque. Bon quant à moi je vais m'éloigner un peu et m'entrainer à viser mon clone. Hé clones t'es prés ?

Ouais va y et à fond.

Ok, eux Fais quand même gaffe Aizen, car si mon clone explose tu risques d'être surpris.

Je l'aurais prévenu au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

La dernière recrus [Aizen] Empty
Message(#) Sujet: Re: La dernière recrus [Aizen] La dernière recrus [Aizen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La dernière recrus [Aizen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-