N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Renouer avec ses racines [Samui Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyVen 16 Aoû 2013 - 19:14


Debout de bonne heure, la grande silhouette qui naviguait entre les ruelles ne se souciait pas de l’heure. Peu importe qu’il soit à peine cinq heures trente, c’était toujours une occasion pour s’entraîner en paix, tant que le village était endormi. Circulant dans les rues du quartier du Clan Samui, notre homme ne faisait guère attention aux premiers membres qui s’extirpaient de leurs demeures pour aller au travail ou en mission, pour les ninjas concernés. Lui ne rêvait que d’une chose : rattraper le temps perdu, et ses capacités effacées en moins d’une journée. Il avait subi suffisamment d’humiliation en moins d’une semaine pour comprendre ce qu’il lui restait à faire. Redoubler d’efforts, d’entraînement, suer sang et eau jusqu’à l’obtention d’un minimum de résultats.
Mais dans sa progression, le « nouveau » Genin avait fait preuve d’hésitation. Où pourrait-il trouver un lieu calme, sans que personne ne vienne le déranger ? Jusque là, où qu’il aille, il avait toujours trouvé quelqu’un capable de l’interpeler par curiosité ou pour une mission. Et généralement, cela finissait de la même façon : incapable de s’améliorer, notre quinquagénaire restait toujours dans cet état déplorable dont il rêvait de se sortir. Quelle misère, n’est-ce pas ? Raison de plus pour que cet inlassable schéma ne se reproduise pas.

Empruntant une nouvelle rue, celle-ci l’interloqua, allant jusqu’à imposer un temps d’arrêt. Il reconnaissait le bâtiment du coin de cette rue ; cette échoppe familiale qu’il avait régulièrement fréquenté par le passé. Les murs, les toits, l’éclairage de nuit, ces éléments jusqu’alors formant un puzzle, assemblèrent les pièces pour le ramener vers le passé. Il avait déjà navigué dans ces eaux, rencontré ses habitants à une époque plus jeune. Ce quartier appartenait à des cousins éloignés, avec lesquels il s’était amusé, puis entraîné tout au long de sa vie. La nature même du Ninja avait fait le reste ; plusieurs d’entre eux étaient morts, les autres estropiés. Lui, de son côté, avait échappé aux malheurs que connaît continuellement le combattant de l’Ombre. Montant quelques échelons suite à la création du système des villages ninjas, il avait lui aussi pris un mauvais coup. Entre temps, les relations s’étaient creusées, vidées du sang comme des sourires. Et même cette rue s’était effacée dans sa mémoire, jusqu’à être ravivée dans une petite matinée sans soleil.
Pourquoi ne pas y faire un tour ? Car notre ami n’a pas que ça à faire. De l’indifférence ? C’était ce même sentiment qui l’avait amené à cet oubli fatidique. Une goutte de sueur perla près de son oreille droite ; suivant son chemin, elle glissa le long du cou avant de disparaître. Le froid, sans doute. Non … de la crainte ? En effet, Kakeshuou Samui contemplait cette rue avec appréhension. Il savait également QUI vivait dans cette partie du quartier Samui.

Tapis dans ces lieux, un tigre indomptable avait déjà croisé le regard du Lion des Neiges. Froide, puissante, honorée, celle qui devait avoir atteint l’âge d’un fossile. Mais même les anciens étaient capables du pire. Et qui pouvait bien ignorer la vielle Chifumi ?
Déjà jeune, notre Kakeshuou Samui avait eu affaire avec celle qui devait aujourd’hui aborder les traits d’une vieille chouette. Lui qui était du clan Samui, mais d’une autre branche, plus lié à Asashi Samui, il connaissait bien ce côté de la famille. En l’occurrence, il avait même reçu certains enseignements de la part de cette femme. Dont il se souvenait encore. L’origine de ses sueurs froides ? Peu importe, le temps avait coulé, et l’eau passée sous les ponts. Il ne pouvait également ignorer les liens de parenté avec cette famille. N’avait-il pas été en bons termes avec son gendre, Daisuke Kojima ? D’ailleurs, ce dernier avait une fille, aux dernières nouvelles … ! Décidément, le temps passait bien trop vite. Serait-il bien reçu par ce pan de la famille ?

~ Peut-être la vieille saura-t-elle me conseiller quelqu’un pour m’améliorer … . Et avec un peu de chance, elle ne prendra pas trop de plaisir à me tourner en dérision … .

Notre quinquagénaire, dans sa fierté, investissait beaucoup dans le secret. Si la chef du Clan n’avait pas ébruité son cas désespérant, bientôt tout le monde le saurait. Ne restait plus qu’à trouver une solution au problème. Et ce, le plus rapidement possible. Si la vieille Chifumi pouvait garder un temps le secret, il n’y aurait que des avantages. Mais à connaître la harpie, serait-ce possible ?
Abordant les sentiers du passé, ce dernier le guida vers un portail, qu’il se contenta d’enjamber sans plus de protocole ni de respect. Aussi grossier pouvaient paraître ses arguments, ce lieu restait propriété du clan. S’aventurant dans la cour, où il s’était entraîné à plusieurs reprises par le passé, notre homme constatait que les lieux restaient calmes, sans vie. Il en avait oublié l’heure ! Six heures … qui serait debout à cette heure ?

~ Zut … Si je m’incruste et que ce n’est pas apprécié, je risque de perdre mon temps en excuses et en oublier les raisons de ma visite … !

Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMar 20 Aoû 2013 - 13:46

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Y9rl

Ce que le jeune homme ne savait pas, c'est que la vieille Harpie comme il l'avait appelé, était plutôt du genre matinal. Normal me direz-vous quand on est à la retraite. Toujours étant que la grand-mère de Yuki s'était une nouvelle fois levée bien avant l'Aurore pour commencer sa journée, comme à son habitude, en préparant le petit-déjeuner pour sa fille, son genre et sa petite fille.
Installée au fond de la cuisine, en train de préparer une brioche, elle aperçut le jeune (ou pas) Kakeshuou et sortit précipitamment dans la cour pour accueillir l'intrus comme il se doit.
Une vague de froid envahit soudain le caleçon de l'homme alors qu'elle se mettait sur le pas de la porte, l'observant d'un air dur et méfiant :


« Kakeshuou Samui ... Qu'elle plaisante visite ... »


Le ton était légèrement ironique et la vieille femme afficha néanmoins un petit sourire après quelques secondes de patiente :


« Déjà quand nous étions enfants, je t'avais dit que je n'aimais pas les inattendues, mais la tu me prends au dépourvus ! Si tu as réveillé ma petite fille attend toi à ce que je fasse en sorte que tu te souviennes de la bienséance ! »


Elle re rentra dans la maison en tournant les talons, laissant l'homme un peu pantois se poser multitude de questions. Puis revint sur le pallier quelques secondes après :


« Et bien ! Rentres puisque tu es là ! Je crois me souvenir que pour toi, c'est un thé avec une pointe de miel si je ne m'abuse ! Tu veux une part de brioche ? »


La matriarche était déjà installée devant la cuisinière en train de sortir du four une brioche bien gonflée de ce dernier qu'elle déposa au milieu de la table avant de servir une tasse de thé dans une grande tasse blanche au visiteur.
Elle s'installa alors en face de lui et le dévisagea longuement :


« Et bien ... Cela fait combien de temps maintenant ? Une bonne vingtaine d'année que je n'avais pas de nouvelle de toi ? Depuis que ma petite est partie s'installer à Yuki no Kuni, je dirais ... Qu'est-ce que tu deviens ? Et qu'est-ce qui t'amène à t'introduire chez moi comme ça au petit matin ? »


Tout cela était dit sur un ton, non pas de reproche, mais plus de franche curiosité. C'est qu'il n'y avait pas tant de Samui que ça qui l'avait connu à l'époque où elle était encore une fringante et belle jeune fille convoité de tous.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMar 20 Aoû 2013 - 18:46


Sans dire un mot, le visiteur impromptu restait sur place, comme givré par le froid. Ne pas faire de gestes brusques. Surtout ne pas marcher comme si de rien n’était. Bien qu’il ne songeât pas à avoir progéniture et descendance de son côté, ce n’était pas une raison pour subir un handicap de plus. Ayant serré les dents lorsqu’il avait senti ses roublons se contracter sous la fraîcheur du matin, il savait pertinemment que ce genre de blague pouvait très mal finir ; en particulier quand elle était initiée par une personne des plus fourbes dans toute l’histoire du Clan Samui ! La vieille bique n’avait pas changé d’attitude !! Et en ayant tourné la tête dans sa direction – sans pour autant prendre le risques de briser ses roubignoles – afin d’observer un visage autrefois familier, Kakeshuou souriait à de lointains souvenirs. Voir ce visage terni par le temps, agressé par les âges, ne changeait rien à la donne. Et malgré les abcès du temps, notre vieux briscard ne pouvait que confirmer les raisons qui l’avaient poussé autrefois - et jusqu’à aujourd’hui – à apprécier, admirer, désirer puis craindre cette vieille folle.

Les effets s’étant peu à peu dissipés, celui qui était retombé au rang misérable de Genin pouvait enfin faire face et s’adresser à celle qui avait manqué de peu de l’abîmer profondément. D’un pas presque effacé, comme s’il souhaitait l’éviter, le Lion des Neiges tournait autour de l’entrée de la demeure. La peur de réveiller l’enfante mentionnée par Chifumi Samui ? Ou la méfiance qu’il éprouvait toujours pour celle qu’il avait connu toute sa vie ?
Ce qu’il faisait ici ? Il se posait la question à l’instant même. Kakeshuou ne se rappelait plus pourquoi il avait franchi le seuil de cette famille ; les souvenirs, la nostalgie ? Des bricoles, hors de ses principales préoccupations ! Non, il n’était pas là pour ça … . A vrai dire, il ne savait quoi répondre ; raison pour laquelle ses premiers mots furent … vindicatifs.

~ J’ai du me tromper de chemin … . Une erreur que je n’avais pas faite pendant vingt ans … .

Quelle audace ! Mais si l’existence mythique de Sanbi était pour les enfants un conte, le caractère de chien de ce membre du Clan Samui était loin d’être une légende ! Mais il ne faut pas voir derrière ce masque une mauvaise personne. La preuve en images : lentement, il se rapprochait de son ancien compagnon d’arme et acceptait – de bon cœur mais sans le dire – ce morceau de brioche et le thé qu’elle lui proposait en guise de bienvenue.
Prenant place autour de cette table, l’homme à la crinière blanche gardait silence. Elle lui avait posé de nombreuses questions, et il ne savait vraiment à laquelle répondre en priorité. La vérité était surtout qu’il ne tenait pas particulièrement à y répondre ! Quelle serait la réaction de cette sorcière quand elle apprendrait sa faiblesse ?! Gardons cela sous secret pour l’heure ; nous verrons bien comment progressera cette rencontre et sa conversation.

~ Ca fait effectivement un bout de temps. Et depuis, peu de choses ont changé. Il faut croire que malgré sa dangerosité, la vie de Ninja reste hélas prévisible et banale … .

Une gorgée de thé. Avec du miel. Le liquide vint caresser le palais de notre invité, avant de s’engouffrer dans sa gorge. Il l’avale ; un instant de pause. Et l’appréciation : un véritable délice. Par cette pensée, qui notre homme félicitait-il ? Celle qui lui servait ce breuvage, et qui s’était rappelé des goûts de son hôte après tant de temps ? Ou lui-même, pour avoir d’aussi bons goûts ? Vous êtes seuls juges, je connais la réponse.
Reposant sa tasse, Kakeshuou renchérissait. D’un commentaire dont il aurait pu s’abstenir, d’ailleurs. Rien ne garantissait que la vieille Chifumi apprécie ce genre d’avis et d’observation.

~ Mais le temps a bien quelques effets ! Regarde toi … . Tu étais une combattante aguerrie, et tu as échangé tes talents pour un tablier de cuisine dans une famille nombreuse. Le temps fait des ravages, et pas seulement sur le physique … .

Le ton devenait plus dur, lourd de reproches. Kakeshuou Samui était-il venu ici pour menacer l’un des membres les plus honorables du Clan ? Trois printemps séparaient nos deux protagonistes ; la raison habitait chacun d’eux de façon égale. Mais le manque de délicatesse était de toute évidence flagrant chez le soldat en service. Ou était-ce la blague mal digérée de l’accueil qui l’avait refroidie ? Le quinquagénaire ne modéra que très faiblement sa voix, et fit connaître la raison de sa venue.

~ Je suis ici pour des conseils. Nos expériences mutuelles ont guidé mes pas ici, en pensant y trouver quelqu’un qui avait connu l’histoire de notre Clan avant la fondation du Village. Mais es-tu toujours ce soldat de l’Ombre, ou n’es-tu plus qu’une grand-mère au seul service de sa gamine ?
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMer 21 Aoû 2013 - 0:40

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Y9rl

Une tasse de thé, quelques friandises, quoi de mieux pour réunir de très mieux amis me direz-vous. Chifumi regardé sa connaissance déguster l'excellent thé qu'elle parvenait désormais à réaliser avec des années d'expérience. Pour tout dire, elle n'avait même pas noté la remarque désobligeante de ce dernier quelques instants auparavant dans la cour. À l'époque, c'était une habitude entre eux de se charrier. Jusqu'à ce qu'il se perde de vue lorsqu'elle avait déménagé.
Un regard vers le lion lui fit perdre néanmoins son petit sourire lorsqu'il parla de la vie tout tracé d'un shinobi et la tasse que la Samui tenait entre les mains retomba lourdement sur la table et se brisa alors que la grand-mère se levait précipitamment pour réparer les dégâts :


« Nous avons tous deux vécu des expériences bien différentes Kakeshuou ... Sache que mon départ à Yuki no Kuni n'était pas quelques choses de prévus d'avance, mais je ne pouvais décidément pas abandonner mes deux filles et mon mari lui-même envoyé en mission là-bas. Cela a été une très bonne chose qui m'a d'ailleurs permis de pousser notre art à son paroxysme ... »


Alors qu'elle disait cela, sur la table devant son compatriote, une forme de glace commença à se rassembler rapidement, formant une sculpture petit à petit, tout en volute et en courbe ouvragé. Un objet d'art en soit et lorsque la femme revint s'asseoir à table, elle fixa de son lourd regard noir son homologue :


« Rica adorée ses sculptures ...Un art auquel je ne me serais jamais prêté avant ... Comme tu dis, j'ai peut-être perdu de ma prestance lors de ce voyage ... J'ai voulu me rapprocher de mes filles que j'ai négligées depuis tant d'année et maintenant, il ne me reste que ma petite fille ... »


Cependant, ses paroles ne semblaient pas forcément passer comme il le fallait auprès de la vieille femme qui réfléchissait tout en épongeant la table. Un geste, un simple, un rappel du quotidien alors que la sculpture qu'elle avait créait quelques instants auparavant volait en éclats en des millions de flocons de neige qui s'envolèrent par la porte ouverte.
Les morceaux de porcelaine rassemblaient et jetaient à la poubelle, elle se servit une nouvelle tasse tout en se rasseyant au côté de son ami :


« Tu as raison le temps fait des ravages, cependant une nouvelle motivation peut parfois montrer qu'on n'est pas aussi dépassé que l'on le pense ... »


Le thé descendait dans le gosier de la matriarche alors que le lion des neiges dévoilait enfin la raison de sa venue ici. Haussant un sourcil interrogateur et se redressant pour mettre sa tasse dans l'évier et préparer un autre bol qu'elle déposa sur la table devant une chaise vide, Chifumi fini par prendre la parole :


« Voila donc la raison de ta venue Kakeshuou ... Pour te répondre, je te dirais qu'au fond de nous ... Nous ne cessons jamais d'être des shinobis ... Et en continuant à l'être à l'insu de tous ... S'est ma progéniture que je protège ... Mais que souhaites-tu savoir encore ? Que cela reste entre nous malgré tout ! »


Dernière édition par Samui Yuki le Mer 21 Aoû 2013 - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMer 21 Aoû 2013 - 11:40



Un changement de carrière ? Non, d’orientation, pour saisir le sens exact des mots de son ancien camarade de combat. Un déménagement ? Certainement la raison pour laquelle elle avait disparu du paysage pendant de si longues années. Restant calme, mais distant avec ces histoires de famille, Kakeshuou essayait de comprendre ce qui lui était dit. Se consacrer à la famille, protéger les siens, rechercher de nouvelles portes vers un nouvel art ? Ces objectifs, bien que nobles et compréhensibles pour n’importe qui, ne l’étaient pas pour le quinquagénaire. Lui se consacrait au village et le Clan, protégeait le village et le Clan, mourrait pour le village et le Clan. C’était bien plus qu’un dogme ; c’était un destin, une mission sacrée à laquelle il n’abandonnerait rien !
Mais peut-être fallait-il un peu plus d’images et de beauté pour faire comprendre ces mots au vieux Lion des Neiges. La danse légère de la glace dans la création d’une fine et agréable sculpture de glace sur la table vint lui apporter un soutien nécessaire à ces arguments. Une maîtrise parfaite, emprunte de d’élégance, de précision et de finesse. Un objet d’art à n’en point douter. Déjà par le passé, celle qui aujourd’hui revêtait des traits affaiblis par l’âge, avait été une prodigieuse artiste et sculpteuse. Certaines choses ne changeaient pas ; ou plutôt le faisaient-elles en s’améliorant.

Ayant brisé la tasse dans un élan de frustration, geste qu’il regretta, observer sa vieille connaissance s’affairer à nettoyer et à disposer des affaires dans la maison pour le reste de la journée l’attrista. Comment avais-tu pu tourner ainsi ? Tu étais la seule femme du Clan capable de teinter les cristaux froids d’un rouge splendide ; la seule dans laquelle j’avais vu un modèle à poursuivre et à dépasser … . L’âge et tes priorités t’avaient réduites à un être à l’allure chétive, et aux préoccupations bien éloignées de nos anciens centres d’intérêts. Sans dire mot de tout cela, Kakeshuou Samui garda le silence un temps, et se contenta d’écouter calmement. Un instant de paix partagé avec une « amie » ne lui ferait pas de mal. Et lui calmerait les nerfs.

Quelques éléments et mots répétés vinrent chatouiller la rétine et l’ouïe de l’ancien Chuunin. Le tout lui fit rassembler sur ses lèvres un semblant de sourire qu’il maintint pendant prêt de dix secondes !! Profitez-en bien, et, Mesdemoiselles, contenez vos orgasmes !! Car voir ce vieux briscard sourire était un cadeau que seul le Père Noël en personne pouvait fournir aux intéressés. Fixant la table comme s’il allait y trouver ses prochains sujets de conversation, Kakeshuou comprenait bien que, désormais, Chifumi avait un intérêt tout particulier pour sa vie de famille, en particulier pour sa petite-fille. Sans dire un mot sur les enfants même de la combattante, il semblait évident qu’elle mettait la priorité sur la plus jeune.

~ Grand-mère, hein ? Tu as véritablement changé. Il fut un temps où tu pensais davantage aux missions, au village … davantage comme moi. Mais je ne te le reprocherai pas : peu de familles ont la chance d’avoir trois générations dans leurs rangs. Les morts sur le front sont celles des plus jeunes ou des plus vieux … .

Houla, quelle touche de fatalisme !! Quittons vite ce domaine, avant que la conversation ne tourne au sombre et au macabre ! D’ailleurs, ce bol n’était pas pour un mort, mais certainement davantage pour une gamine sur le point de se lever. Il était donc important que l’on rentre dans le vif du sujet, au risque d’avoir la discussion interceptée par de jeunes oreilles. Ce que Kakeshuou Samui tenait à éviter. Il souffrait assez de sa condition, pour ne pas voir les plus jeunes de son Clan le railler comme un minable.
Seulement … engager la discussion sur un thème aussi délicat … . Comment procéder ? Notre homme n’en avait aucune idée, et bien que la vieille chouette l’encourageait à s’expliquer et à étaler ses arguments et problèmes, notre Lion des Neiges n’était pas homme à se mettre à nu en recherchant une épaule sur laquelle pleurer. Contourner le problème, le présenter de la façon la plus douce possible. Que cela reste entre nous ? Il y avait même intérêt ! Cette phrase eut pour effet de l’inquiéter un peu – la vieille renarde était capable de tout, et même du pire ! – mais le persuada d’engager le sérieux de la chose.

~ Du temps où nous luttions ensemble, le village n’était qu’un rêve. Nous affrontions les autres Clans, sacrifiant nos jeunes générations et nos vies … . Pour qu’un Bijuu finisse par nous unifier. Cette bataille est certainement celle dont je garde le plus de souvenirs … . Et pour que de tels souvenirs ne se reproduisent plus, je me suis aguerri et endurci, afin de devenir un véritable pilier pour le Clan et pour ce village encore bébé … .

Se tenant fermement l’épaule droite, il avait des relans. Le combat contre Sanbi, le Démon à Trois Queues, avait laissé des séquelles. Mais il n’était pas le seul. Cet affrontement l’avait en effet mené à développer son art à une vitesse fulgurante ! Le tout dans l’unique but de seconder et de rivaliser avec celui qui, à cette époque, s’était hissé comme la figure emblématique des Samui : le Shodaïme.

~ Lors de la création du village, j’ai reçu le grade – plutôt insignifiant de Chuunin – et c’est à cette époque que nos contacts ont diminué. Pendant cet intervalle, j’ai participé aux principales élaborations du village … . Et lors de notre dernière intervention sur l’île des Cendres, à Haï no Kuni …


Un ton de plus en plus grave, voire funèbre. Une tristesse évidente, qui se métamorphosait presque en dégoût. Une déception et un rejet de soi évident, sur lequel il avait eu du mal à faire bonne mine. Etait-ce cette même impression qui le rendait dans cet état ? Ou le fait de parler pour la première fois de son handicap à quelqu’un de son entourage ?

~ Chifumi, je suis handicapé. J’ai eu mon danjeon brisé, et ai perdu la quasi-totalité de mes capacités. Et … je viens d’être rétrogradé au rang de Genin … .

Une nouvelle sèche, brutale. Comment l’ancienne réagirait-elle ? Par compassion ? Ou par moquerie … .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMer 21 Aoû 2013 - 20:15

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Y9rl

Des paroles, encore des paroles. Chifumi n'avait à présent que faire des paroles. Déjà, sept heures et demi. Yuki allait se réveiller et comme tous les matins, la grand-mère m'était un point d'honneur à ce que la table soit dressée et pleine de victuaille afin de lui apporter l'énergie nécessaire à toute cette belle journée. Les guerres claniques revinrent alors sur le tapis et Chifumi se retourna violemment vers son congénère :


"Ne parle pas de cela ici ! Yuki n'en a jamais entendu parler et je fais tout pour qu'elle soit maintenue à l'écart de ce terrible drame !"


Elle se retourna et commença à s'affairer furieusement en commençant à pétrir une pâte à pain rageusement tout en continuant à parler et en lançant des regards au vieil homme :


"Tant d'enfant ! Tant de nos amis de nos proches ont péri lors de cette période ... Oniruku (son mari) en est mort en essayant de nous défendre ! Je refuse qu'une t'elle chose se produise ... Cela apporte trop de haine !"


Puis un changement de sujet. Seulement la vieille femme ne comptait pas en rester là et elle posa violemment son morceau de pâte devant son compagnon :


"Kakeshuou !!! Cette guerre est une tâche dans notre histoire ! Yuki s'est déjà faite attaquer deux fois par des membres du clan Kaguya ! Elle a déjà fini à l'hôpital et je ne peux même pas lui en expliquer les raisons ! La haine n'entraine que la haine ! Il faut que nous changions cette vision du monde mon ami ! Pour nos enfants ! Pour notre village ! Ce village à besoin de changer, d'évoluer !"


Pourtant, la nouvelle d'après sembla la geler sur place. De glace face à son homologue, elle sembla faiblir légèrement et ne parvint qu'à dire :


"Comment ça ..."


Puis elle s'assit en face de lui en l'écoutant. Comment Kakeshuou avait-il pu perdre à ce point de sa prestance, jusqu'à être rétrogradé ? Elle frémit à la simple évocation de cette pensée et son regard ne quitta pas celui du lion alors qu'elle se redresser :


"Laisse-moi vérifier quelques choses s'il te plait !"


Sans plus attendre, elle passa derrière lui et sans lui demander la permission, car de toute façon, il n'avait pas le choix, elle glissa sa main au travers de son kimono jusqu'à ce que cette dernière, glacée, effleure son torse poilu juste au centre de la poitrine, au niveau du cœur. Elle insuffla alors violemment son chakra Hyouton en lui. Non pas qu'elle est le désir d'être violente, mais c'était surtout le seul moyen de vérifier ce qu'elle voulait voir.
Kakeshuou devait sentir le chakra de Chifumi s'immiscer en lui, brisant toute intimité et explorant chaque recoin de ses viscères avant que la vieille femme se retire et s'éloigne de lui :


"Tes Tenketsus sont obstrués ... Ce n'est pas normal ça ..."

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMar 27 Aoû 2013 - 11:12



Laissant Chifumi réagir avec violence, Kakeshuou préféra garder silence. Quelle importance, il savait que tous n’avaient pas le même regard sur le passé. Pour lui, le combat contre les Clans était une chose essentielle de l’Histoire. Certes, pleine d’erreur, cette Histoire devait également être louée. Car c’était elle qui avait bâti les Clans et leur puissance ; c’est cette même puissance, qui avait ensuite constitué le village : son pouvoir, son influence sur le monde … ses divisions. Et cette partie n’était pas à réduire ; comment parler d’Histoire, d’identités, si on oblitérait cette partie essentielle du récit ? La vision du vieux Samui était bien plus étriquée : il y avait deux catégories de personnes. Les plus faibles et les plus affaiblis faisaient tabula rasa du passé, en pariant sur l’avenir meilleur. Les plus forts et les plus avisés regardaient ces anciens temps avec fierté, et savaient l’exploiter pour se propulser vers le haut. Libre à tous de faire son choix : Kakeshuou ne visait plus le haut. Désormais, il visait les cieux !

Ce qui rendait son sort d’autant plus risible. Lui qui souhaitait se hisser au sommet avec son Clan comptait bien ne pas se laisser réduire par son infirmité. Qu’il aurait tôt fait de contrebalancer. Et cette frustration passée, il ne prendrait plus de gants avec qui que ce soit (en prenait-il vraiment à l’heure actuelle ?). Aussi, même si choqué de savoir que la petite-fille de Chifumi ne connaissait pas les sources des conflits au sein du Village, il ne lui en parlerait lui-même qu’au moment opportun. La priorité restait sur sa remise en pleine forme ; raison pour laquelle il était venu ici.

Avouer sa faiblesse ne fut pas chose facile. Mais il y avait bien plus frustrant que cela ; si ce n’était pas une fierté de plaider coupable, il craignait surtout la réaction. Après avoir annoncé cet handicap nouveau qu’il devait porter comme sa propre croix, le visage blanchâtre de son ancien mentor lui apparut comme un soulagement ; en tout cas, comme un bon présage.
Sans attendre, la femme – qui restait belle malgré son grand âge – se glissa tel un serpent dans son dos, pour aller fouiller son intimité. Ses mains glissèrent sur son torse ; Kakeshuou ne dit rien. Fut un temps (lointain), il eut espérer un tel rapport. Aujourd’hui, cela était presque de la violation de vie privée : mais le Genin savait déjà à quoi s’en tenir. Les doigts froids de son hôte le parcoururent un instant, puis s’effacèrent avec un regard d’incompréhension. Elle prenait conscience de ce que représentait ce hadicap ; avoir son danjeon brisé était tout sauf un cadeau du ciel.
Kakeshuou ne tenait pas à en faire cas d’étude. Se contenter de résumer la situation et ses attentes serait le plus simple. D’ailleurs, il ne tenait pas véritablement à s’éterniser ; que son secret soit révélé serait pour lui sa plus grande honte. D’autant plus si cela passait par les membres les plus jeunes du Clan … .

~ Je suis réduit à l’utiliser que mes techniques les plus basiques. Mon usage de chakra s’est dramatiquement réduit. A cause de ces faiblesses, j’ai été estimé comme ne pouvant plus prendre part aux missions prioritaires, ce qui expliquerait ma rétrogradation … .

Ces mots étaient dits de façon amère, car dans ses tripes, le Lion des Neiges avait toujours considéré ce moment fatidique comme profondément injuste. Après s’être démené toute sa vie dans des situations des plus complexes, il en était réduit à être « du même niveau » que les plus jeunes Ninjas de Kirigakure, alors qu’il avait derrière plusieurs décennies d’expérience ! Une véritable humiliation pour le vieux briscard ; chose qu’il laissait bien ressentir dans son discours.
Son kimono ayant été quelque peu entrouvert, il réajusta correctement le vêtement sur son épaule droite, afin de conserver une tenue correcte. La question majeure ayant été abordée, il tenait à passer à des aspects plus techniques. Voire une aide plus directe. Après tout, Chifumi Samui était presque l’une des doyennes du Clan ; peut-être avait-elle dans ses connaissances quelqu’un qui saurait régler ce genre de problème. Même si cela n’aiderait qu’à moitié. Dès le jour de sa rétrogradation, notre quinquagénaire avait bien compris qu’il devrait tout reprendre à zéro, jusqu’à atteindre son objectif final.

~ Je recherche des personnes susceptibles de m’aider, et qui pourraient restaurer une partie au moins de mes anciennes capacités. Cela me permettrait de retrouver mon titre et mon honneur … . Mais cela semble difficile ; même Masayuki Samui, la chef du Clan, n’a pu trouver de solution viable.

D’après les médecins, aucune sortie pour l’ancien. Si ce n’est l’abnégation, le travail sur soi, et un entraînement continu pour retrouver son niveau d’antan. Kakeshuou ne voulait pas y croire ; il y avait certainement un moyen. Ne serait-ce que pour débloquer un minimum de trous. Assez pour réveiller un peu son passé et développer sa puissance … .
Le regard de notre homme bourru se portait de nouveau sur un détail de la pièce : ce bol posé en évidence sur la table, signe très clair que quelqu’un allait se joindre à eux. Ne souhaitant pas être pris par surprise dans une discussion qu’il n’avait jusque là partagé avec personne, le « martyrisé » s’empressa de savoir à qui il devrait avoir affaire sous peu.

~ Tu attends quelqu’un … . Tu préfères sans doute que je prenne mes quartiers … ? Je ne voudrais pas bousculer tes habitudes … .
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyJeu 29 Aoû 2013 - 1:27

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Y9rl

Chifumi écoutait en silence les palabres de son ami. Elle continuait ses occupations du matin, mais n'en démordait pas pourtant une oreille attentive aux paroles du vieil homme si bien que cette phrase lui échappât accompagnait d'un petit rire moqueur :


"Masayuki à toujours était un imbécile indigne de régir notre clan correctement ! Ça ne m'étonne même pas qu'il n'ai pas trouvé de solution ! Depuis la disparition de Mahan de toute façon tout va de travers dans notre clan !"


Elle s'installa en face de lui en buvant une nouvelle tasse de thé fumante et fini par sourire :


"Je connais peut-être quelques choses ou plutôt quelqu'un qui pourra t'aider ... Mais ..."


Il venait de lui couper la parole au même moment ou Chifumi entendit des bruits de pas à l'étage. Yuki était en train de se lever pour venir prendre son petit-déjeuner. Elle n'allait pas tarder à descendre à la cuisine et Chifumi entendu d'une oreille à peine attentive son compagnon lui propose de prendre ses quartiers. D'instinct, la main de la vieille femme vint saisir celle du Lion des neiges alors que des bruits de pas se faisaient entendre dans l'escalier tout proche. Un souffle sortit alors de sa bouche :


"Non reste ... Je vais te présenter ma merveille ..."


Puis plus rien ... L'attente jusqu'à ce que l'enfant arrive ...


~*~


Je m'étais réveillé étrangement bien ce matin-là. Shiro dormait encore contre mon ventre, me tenant chaud et je m'étais longuement étirée avant de me glisser hors de mon lit et de prendre mon chat dans mes bras. J'avais faim ! Très faim ! Je me regardais à peine dans le miroir lorsque je sortis de ma chambre, mais, mes cheveux étaient légèrement en bataille bien que j'aie pris la peine de les tresser la veille. D'un geste rapide, je défis cette dernière et laisser ma longue chevelure boucler naturellement autour de mon visage avant d'ouvrir la porte et de descendre doucement l'escalier, ma longue chemise de nuit blanche trainant sur le sol.
J'entendis des bruits de conversation provenant de la cuisine. J'étais intriguée et donc je tendis l'oreille en m'avançant désormais timidement vers cette dernière, car il ne me semblait pas reconnaître l'une des voix.
À mon entrée dans la pièce j'aperçus alors grand-mère le regard tournait vers moi, un petit sourire aux lèvres et un étrange homme que je ne connaissais pas. Mes yeux le regardèrent longuement et je le détaillais avec minutie en restant sur le pas de la porte, avant de tourner un regard interrogateur vers ma grand-mère qui prit alors la parole :


"Entre Yuki ! Ton petit-déjeuner est prêt !"


Elle versa du chocolat chaud dans le bol devant l'un des chaises de la table et continua ensuite sur sa lancée :


"Je te présente Kakeshuou Samui ! Un ami de longue date !Kakeshuou ... Voici Yuki, ma petite fille ! "


Toujours aussi intriguée, je finis par relâcher Shiro et m'avancer vers l'inconnue où je lui fis une petite révérence après avoir saisit timidement, mais comme grand-mère me l'avait appris, les deux pans de ma robe de nuit :


"Enchantée monsieur ! Excusez-moi pour ma tenue ... Je ne savais pas que nous avions un invité !"


Je regardais alors une nouvelle fois mon ainé attendant une réponse à la question silencieuse par la phrase que je venais de prononcer. Devais-je aller me changer pour paraître plus présentable. À cela, elle se contenta de me tirer une chaise :


"Kakeshuou est comme un membre de la famille Yuki, tu peux rester ainsi, il ne t'en tiendra pas rigueur ! Du moins, je ne pense pas ?"


Elle avait tourné son regard vers ce fameux "ami" en disant cela, attendant une réponse de sa part. Moi, je me contentais de m'asseoir et de saisir un morceau de brioche en observant discrètement cet homme qui avait fait irruption dans notre maison. Qui était-il ? Que venait-il faire ici ? Je n'en avais aucune idée, mais mon aïeul semblait le tenir en considération ce qui était plutôt rare et digne d'intérêt. Ça devait être vraiment quelqu'un de très puissant au sein du clan Samui.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyDim 1 Sep 2013 - 2:55



Comme un membre de la famille ? Carrément, même ! Après tout, tous les protagonistes ici présents étaient membres à part entière du glorieux Clan Samui ! Il n’y avait pas de scission dans cette élite du genre humain. Peu importe les branches, et les mariages qui dissolvaient progressivement le Clan ; un Samui ne pouvait être autre qu’un Samui. Sur cette idée dont il ne décollerait pas, Kakeshuou gardait son raisonnement pour lui seul. Même s’il savait la raison de son côté, inutile de chercher des poux. D’ailleurs, autant être honnête : notre quinquagénaire était toujours sous le coup d’une décongélation progressive, mais qui n’était pas pleinement achevée. Cette ancienne … quelle garce !

Toujours assis, sans vraiment réagir à l’intervention d’une nouvelle actrice sur cette scène, notre vieux loup restait songeur. Les sentiments de l’ancienne vis-à-vis de la Chef de Clan lui étaient étrangers jusqu’à présent. Maintenant qu’il savait, cela l’intéressait. Aussi, même si la vieille Chifumi tenait à montrer sa « merveile », notre Lion des Neiges entendait bien en apprendre davantage. Après tout, les projets de notre homme étaient pharaoniques. Si son soudain handicap semblait le traîner loin de tout cela, il n’y faut pas croire. Car rien n’était plus déterminant pour lui que de rejoindre le sommet de la pyramide, quitte à marcher dans la boue et le sang, pourvu qu’il soit celui à admirer la vue panoramique.

La fillette qui fit irruption était un véritable spectacle comique : de toute évidence, elle venait d’être jetée hors de son lit. Sa tenue tout comme son apparition laissait un image déconfite, presque distrayante aux yeux du vieux briscard. Qu’était-ce que cela ? Une gamine ? La vieille Chifumi était donc bel et bien grand-mère. Quelle horreur … . Mais après tout ; il s’agissait, dans cette forme comme dans une autre, d’un devoir envers le Clan. Pour assurer sa puissance et sa fierté, il était naturel de lui apporter des héritiers. Kakeshuou Samui faisait partie de la seconde catégorie : sa mort figurerait parmi celles des braves qui avaient défendu une cause à travers les décennies et qui avaient hissé le Clan au pic de la montagne du succès. Cependant, malgré cette réflexion pleine d’autosatisfaction et de congratulations autoportées, le visiteur s’interrogeait sur un point.
Que faisait cette enfante debout à une heure aussi matinale ? Etait-elle vraiment tombée du lit ? Ou était-ce le timing requis pour un entraînement d’arrache-pied avec l’ancienne ? Supposant du tempérament de la matriarche, Kakeshuou paria sur le second facteur. Cette vieille femme était cinglée ! En tout cas, assez cinglée pour lui geler les … horloges suisses familiales. Elle devait donc avoir un certain niveau pour avoir comme Maître l’une des plus grandes combattantes de l’Ombre du Village caché du Brouillard.

Devant les questions et remarques, l’étranger restait distant. Sans bouger ni changer d’attitude, il accueillait l’arrivée de la fillette comme la venue du brouillard au petit matin dans le village. Bref, comme rien du tout, quoi ! La réaction ne fut donc guère appropriée, ni nécessairement agréable.

~ Ne fais pas attention à moi. Je ne suis que de passage. D’ailleurs, la vue de jeunes filles en petite tenue ne m’affecte pas plus que cela … .

Une réponse qui eut autant d’effet qu’une claque dans la gueule, allez savoir. Mais notre homme n’était pas du genre sociable. Aussi, sans dire mot, il préférait observer la scène et comprendre quelle éducation avait été décernée à cette enfante, qui restait des plus civilisées. Serait-elle un jour une grande kunoichi ? Avait-elle déjà intégré le système fatidique et mortel du monde Ninja ? Mais surtout : Chifumi lui avait-elle correctement enseigné les rudiments ? Lui avait-elle parlé du Clan, de sa puissance et de la nécessité de le maintenir au plus haut niveau ? Quelle fierté l’animait au quotidien ?
Le sujet devenait assez intéressant pour que le nouveau « Genin » soit amené à poser la question à l’ancienne. Mais il tenait à comprendre l’attitude et le comportement général de ce nouveau membre du Clan. Aussi, la titiller serait à l’ordre du jour afin de mieux cerner sa personnalité. Se tournant directement vers la personne la plus âgée de la pièce, il pratiqua son rôle le plus naturellement aisé : celui de l’Inquisiteur et du Faiseur de moral.

~ Et comment l’entraînes-tu ? A voir sa tête, elle ne doit pas encore être capable du minimum … . Mais si c’est toi qui te charge de la former, je ne doute pas qu’elle sera aussi redoutable que tu l’étais par le passé ? A moins que tes méthodes se soient adoucies avec le temps … .

Il disait cela, mais n’en croyait rien. Le froid ne l’avait pas encore complètement quitté depuis son accueil dans la cour. Saviez vous que les légumes résistent difficilement au froid de l’hiver … ??
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyLun 2 Sep 2013 - 17:47

La première phrase de cet homme eut l'effet d'une balle dans la gueule si je puis me permettre. Je n'étais pas, en effet, habituée à ce qu'un inconnu débarque dans notre cuisine à une heure aussi matinale, par conséquence, j'avais pour habitude de descendre en chemise de nuit prendre mon petit-déjeuner. Bien que cela ne semblât pas le déranger, la remarque était pourtant blessante et j'enfouis aussitôt mon nez dans mon bol de lait chocolaté pour éviter de croiser une nouvelle fois le regard inquisiteur de cet homme, gênée par la situation. Mais grand-mère m'avait assuré qu'il n'y avait pas de soucis. Malgré tout, je ne me sentais plus à l'aise alors qu'à la base, j'étais chez moi.
J'essayais de faire fit de la présence du vieillard en mangeant un morceau de brioche, ou plutôt en me forçant car il va s'en dire qu'il m'avait coupé l'appétit. Pourtant, même en essayant de ne pas y prêter gare j'entendis la suite de la conversation qu'il avait avec ma grand-mère. J'avalais alors de travers, manquant de m'étouffer alors que ma parente s'empressait de venir me tapoter le dos en adressant un regard glacial, mais aussi un sourire qui en disait long sur le fond de sa pensée à son homologue :


"Kakeshuou, puisque tu sembles là sous-estimer, que dirais-tu d'assister à l'un des entrainements que je lui donne ?"


Moi pour ma part, j'étais devenue bien vite rouge de honte devant les paroles. Un homme de plus dans ce village qui me sous-estimait sans vraiment avoir vu mes capacités. J'en étais dépitée. Je baissais les yeux regardant une nouvelle fois la table timidement sans oser prononcer la moindre parole, n'y m'adresser directement à ce mystérieux visiteur.
Pourtant un claquement de doigts de ma grand-mère et un regard dans sa direction me fit comprendre ce qu'elle attendait de moi.
Après m'être donc redressé et incliné devant l'éminence de notre clan, je m'en retournais précipitamment dans ma chambre pour m'habiller.

Je savais pertinemment ce que grand-mère allait attendre de moi. Mais s'était aussi une chance de lui prouver que j'avais fait bien plus qu'appliquer ses leçons, enfin la chance qui m'était donnée de passé au dessus du niveau que l'on pensait que j'avais. Une chance d'être la fierté de ma grand-mère, mais aussi de montrer à cet inconnu que je n'étais pas l'enfant qu'il pensait.

Sans plus attendre, je me retrouvais dans ma chambre où j'ôtais ma chemise de nuit et me précipiter vers mon placard nu comme un ver pour en sortir mes vêtements d'entrainement.
Je sautillais sur une seule jambe en enfilant une paire d'épais collant noir ainsi qu'un sous pull de la même couleur avant de passer par-dessus ce dernier un short et un débardeur blanc comme la neige.
Me précipitant alors dans la salle de bains, je m'empressais de coiffer mes longs cheveux et de former deux macarons à l'arrière de mon crâne pour ne pas être gênés par ces derniers.
J'étais fin prête et je dévalais à présent l'escalier dans le sens contraire, tout en sautillant à cloche pied pour enfiler mes bottes en même temps.
C'est donc dans un calme relatif que je rentrais dans la cuisine une nouvelle fois et faisais signe à ma grand-mère que j'étais prête.
Chifumi se leva donc de sa place et fit signe à son ami de sortir de la maison :


"Allons-y si tu veux bien Kakeshuou ! Terrain d'entrainement numéro 3 !"


Puis nous primes la route tous les trois pour ce même terrain d'entrainement. Je préférais pour ma part rester en retrait pour pouvoir observer l'étrange ami de ma grand-mère pendant que ce dernier lui faisait la conversation.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMar 10 Sep 2013 - 17:50



Quelques tirades, une provocation par-ci par-là, et la jeune demoiselle en perdait ses moyens. Bien que discutant avec la vieille Chifumi, notre vieux renard ne perdait rien du spectacle. Pour lui, rencontrer quelqu’un de nouveau revenait sans arrêt à l’observer, l’analyser, l’évaluer. Était-ce un bon soldat, se montrerait-il capable, était-ce un couard plus apte à fuir qu’à se battre ? En l’occurrence, cette gamine était rapidement effarouchée. Tout portait à croire qu’elle était très jeune, et facilement influençable. Notre Lion des Neiges grogna intérieurement, mais n’en fit pas acte devant son hôte. Il n’avait aucune intérêt à montrer une quelconque hostilité face à une enfante. Après tout, n’était-elle pas de son Clan. Quelque part, même, de son sang … .

Cela ne changeait rien aux faits. A voir la teinture que prenait cette fragile figure, la honte ou la colère semblait la saisir. Pas de doute, elle lui en voulait. Et alors ! Si Kakeshuou faisait dans le social, il serait derrière un bureau en train de regarder des marmots chialer ; or, il était soldat. Son job était de faire pleurer les orphelins, pas de les consoler. Sans prêter attention à son cas, il continuait sur sa lancée dans la discussion avec l’ancienne.
Mais celle-ci semblait particulièrement amusée par les derniers propos de notre ronchon, d’autant plus par la réaction visible de sa petite fille. Sautant certainement sur cette occasion, elle invita son congénère à participer à un entraînement. Et sur un ordre sourd, la fillette avait disparu après avoir englouti son petit déjeuner, pour se préparer aux festivités.

De son côté, notre Lion des Neiges maudissait intérieurement la vieille peau. Sale guenon ! Tu connais mon état, et mon caractère ! Tu sais pertinemment qu’à l’heure actuelle, je suis trop affaibli et trop vulnérable pour lutter contre le plus simple des Genin. Maintenant que tu avais lancé cette suggestion, tu ricanais certainement dans ta tête, en songeant à
l’embarras dans lequel tu me plaçais. J’avais certainement l’expérience et le sens tactique de mon côté pour lutter contre tout type d’adversaire ; mais les techniques et les ressources en chakra ne suivaient pas. Ca, tu le savais parfaitement ! Et le vieux briscard ne doutait plus qu’elle avait profité de l’occasion pour mettre en avant sa progéniture. Tu me le paieras … .
Sans mot dire, et une fois l’expédition prête, le trio prenait le chemin du terrain d’entraînement n°3.

Une petite marche, dont le début resta sans voix ni intervention de quiconque. Un auteur de romans d’horreur aurait sauté sur l’occasion : « Trois personnes marchent au petit matin dans la brume et l’obscurité. Une gamine, un ancien, une vieillarde. » De quoi faire frémir les plus puérils. Mais chacun avait déjà l’esprit bien en place sur ce qui allait se passer. Pour Kakeshuou Samui, c’était telle une seconde nature. Mais si sa cervelle bouillonnait à l’envie d’écraser le cou d’oisillon de Chifumi entre ses mains, sa raison l’en retenait. Il tenait à certaines parties de son corps … .

~ J’espère que tu sais ce que tu fais, l’Ancienne. Ne viens pas m’agresser s’il arrive malheur à ton rejeton … .

Le terrain était maintenant en vue. Avançant calmement et sans continuer sur cette conversation, notre ancien Chuunin fut le premier à pousser le portail et à mettre pied dans l’enceinte. Personne dans les environs. Évidemment ! Qui s’amuserait à s’entraîner à une heure pareille … si ce n’est les frustrés. BREF ! De son côté, le vieux guerrier portait instinctivement la main à son attirail … . Qu’il n’avait pas sur lui. Il se rappelait la raison de sa présence dans les rues d’aussi bonne heure : il souhaitait s’entraîner ! Ne partant pas en mission, il avait donc mis de côté les outils classiques de son travail, estimant ne pas avoir à en faire usage. Grosse erreur, car, en fonction de ce qui serait demandé, il y avait fort à croire que cela lui manquerait cruellement. Il avait certes l’une ou l’autre technique pour pallier certains manques. Mais serait-ce assez ?
Se plaçant d’emblée au milieu du terrain d’exercice, il ouvrit sèchement un pan de son vêtement. Le geste desserra la ceinture qui tenait l’ensemble du vêtement lourd qui lui couvrait les épaules et le dos. Par ce simple mouvement, il allégeait considérablement son matériel : voila qu’il se présentait avec cette même épaulette qui faisait sa défense sur le côté droit ; le reste de l’habit avait un caractère sombre, couleur propre au rôle des Soldats de l’Ombre. Laissant entrapercevoir le haut de son corps, le bas du corps restait dissimulé de façon originale. Un pantalon ample était caché un tissu large, à l’apparence d’un bas de kimono. De quoi camoufler ses prochains mouvements sans pour autant gêner ses mouvements. Un style bien à lui, que notre ami avait mis en place dès son plus jeune âge. Et ses nombreuses batailles avaient montré ce processus comme étant efficaces.

Désormais présenté, ne restait plus qu’à savoir en quoi consisterait le soi-disant exercice. La mention de l’entraînement avait piqué la curiosité du quinquagénaire au vif ; car il avait déjà eu un avait goût des méthodes il y a bien longtemps. Mais les choses avaient-elles changé ? Qu’avait notre mère-grand derrière la tête ?

~ Alors ! Annonce ! Qu’attends-tu de nous pour cette fois … ?
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyVen 13 Sep 2013 - 0:12

En soit, le terrain d'entrainement n'était pas vraiment loin, pourtant, je profitais de ce moment de d'apaisement pour faire le point sur la situation. Grand-mère et notre curiosité étaient juste devant moi et ils marchaient tranquillement sans me prêter attention. Moi, je commençais à me plonger dans une profonde réflexion afin de faire le point avec moi-même et surtout de trouver un moyen efficace de ne pas paraître ridicule devant mon pair. Je ne pouvais m'empêcher de continuer à l'observer en silence, de regarder chaque détail de son corps qui traduisait bien toute l'expérience du combat qu'il possédait. Un frisson me parcourut l'échine alors que nous pénétrions enfin dans le large terrain d'entraînement après avoir franchit les grilles de ce dernier.
Mes pas s'enfonçaient dans une neige épaisse et je progressais avec difficulté par rapport aux deux adultes jusqu'à ce que Kakeshuou se dévêtissent légèrement afin d'avoir une tenue plus apte à l'entraînement.
Mes yeux miroitèrent quelques secondes en l'observant, puis mon attention se reporta à ma grand-mère que je continuais d'observer en silence alors que le lion des neiges lui demandait ce qu'elle attendait de nous.
Moi, je savais très bien en quoi consisté nos entraînements et je me préparais déjà à ce dernier quant à son tour Chifumi laissa tomber au sol après l'avoir refermé sa lourde ombrelle de tissu et qu'elle défit la ceinture de sa tunique d'un geste rageur avant de la jeter au sol. Une seule réponse sortie de ses lèvres et elle prononça une seule phrase, une seule élocution qui confirmait bien mes pensées :


" Défendez-vous !"


Puis sans plus attendre, je la vis rassembler ses mains en deux mûdras et aussitôt une vague de neige se précipita vers nous à une vitesse stupéfiante comme les immenses vagues du tsunami qu'avait provoqué Sanbi.
Je n'avais pas besoin de trop réfléchir pour savoir quoi faire et mes mains se lièrent pour former cinq mûdras le plus rapidement possible :


"Hyouton ! Hyôro no Jutu !"


Un bloc de glace sortie de terre et je me faufilais derrière ce dernier pour laisser passer la vague avant de sortir précipitamment pour attaquer ma grand-mère.
Ce que faisait Kakeshuou durant ce temps ? Et bien je m'en foutais, pour moi c'était un entraînement comme tous les autres, mais étant deux, je savais que grand-mère serait encore moins tendre que d'habitude, c'était peut-être le moment de lui montrer tout ce dont j'étais capable....
Je sautais en avant et formait de nouveaux mudras tout en courant vers l'ancienne :


"Hyouton, Tsubane no Jutsu !"


Des aiguilles de glace se formèrent à part égale dans mes deux mains et d'instinct, je les envoyais vers l'ancienne qui fit apparaître un fin bouclier de glace pour les neutraliser avant qu'une grosse boule de neige se forme devant elle et se dirige vers moi.
De son autre main je la voyais diriger vers le vieux genin une autre attaque. Une dizaine de renards de neige se dirigeait à présent vers le vieil homme, prêt à en découvre avec lui.

HRP:
 


Dernière édition par Samui Yuki le Dim 22 Sep 2013 - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyJeu 19 Sep 2013 - 2:35



Un combat, hein ? D’accord, envoies la sauce ! J’ai déjà été fracassé, tabacé, massacré, mutilé des centaines de fois par toi : la vieille sorcière du Clan Samui, Chifumi la Maudite ! Ce n’est pas cet entraînement qui va m’entraîner, j’en ai déjà vu de pire !
Étrange, n’est-ce pas ? Car si cette pensée faisait une indéniable démonstration de détermination et d’autopersuasion chez notre visiteur à la Crinière de Lion, elle révélait surtout que jamais auparavant il n’était parvenu à faire quoi que ce soit contre celle qui engageait les hostilités contre lui ! Bref, il beau, il est grand, il est fort ; mais il est débile. Pas de bol – il se trouve que ces traits vont souvent ensemble chez les êtres humains. Mais retrouvons un peu notre sérieux ! Même si ce RP ne doit pas assez aussi froide qu’une paire de roubignoles refroidies par la bise d’une technique glacée, il faut savoir conserver un peu de son sérieux et faire preuve d’intelligence et de subtilités pour continuer cette aventure.

Un exercice classique ; après tout, c’était une habitude de voir les ninjas s’affronter pour un entraînement standard. Ce ne serait pas la première fois que ce terrain, avec ses murets et ses arbres, verrait ce genre de scène. En revanche, que le village soit ravagé et réduit en cendres par un duo ancestrale dont les origines remontaient bien avant la création de Kirigakure no Sato, ça, c’était fort possible ! Et à l’aube, qui se douterait de cela, et surtout qui interviendrait ?

La première attaque représentait une vague de neige. De façon dédaigneuse, Kakeshuou ne bougeait pas, et regardait l’attaque avancer avec mépris. Comme dit précédemment, il avait déjà combattu avec, aux côtés de, et contre Chifumi ; et ça, c’était du pipi de chat ! Il ne comptait même pas contrer un assaut aussi dérisoire. Portant son pied droit en arrière, ce dernier serait le pilier qui permettrait au château de tenir face au tsunami. Le choc vint : comme un bain de mousse ! N’importe qui ayant été joué dans l’eau de la mer aurait cru sentir là le courant venant frapper la côte pour y laisser son écume et se retirer. Pour notre vétéran, ce n’était que pacotille et mauvaise blague. Elle ne le prenait pas au sérieux ? Elle le regretterait amèrement ! Il avait certes reculé de quelques mètres ; mais rien de plus ! Et si cette neige épaisse ralentissait ses mouvements pour l’instant, une fois passée, il pourrait de nouveau retrouver son rôle dans cet affrontement.

~ Ce n’est pas avec ça que tu me prouveras quoi que ce soit ! Te fous pas de moi, l’ancienne !

Mais rassures-toi, Kakeshuou ! Elle ne te prend pas pour une bille … . En tout cas pas pour l’instant. La première attaque n’était certainement qu’une façon de comparer les techniques employées entre les deux candidats pour voir où on en arrivait. Résultat : la gamine recherchait le refuge ; Kakeshuou était prêt à tout endurer, en sachant analyser le danger. Restait à voir la suite. Le côté animal qui suivit était … assez captivant : des renards de glace ? Pour une fois, l’idée était … ingénieuse ! Et il était amusant de voir que les deux membres les plus anciens du Clan Samui en étaient venus à développer le même type de construction de glace.

Dans un sourire narquois, notre Lion des Neiges laissa l’attaque arriver. Tendant ses doigts, il fit craquer les articulations et les agita comme pour les dégourdir. Il allait enfin passer à l’action ! C’était une heureuse nouvelle. Il en avait marre de voir qu’il n’avait droit à aucune attention. Regarde, Môman ! Moi aussi, je sais faire ! Et dans l’original, en plus !

~ Koutetsu … .

Par ces simples mots, quelques signes et une caresse de la main droite sur la jambe du même bord, le membre bas se recouvrit délicatement mais avec assurance et fermeté d’une couche de glace. Celle-ci doubla le volume de la jambe, et la rendit plus lourde. Peu importe, une fois lancé dans l’assaut, le poids ne deviendrait que plus simple pour battre ces bestioles. Elles n’étaient plus qu’à quelques mètres ; d’ici là, il avait le temps de mettre au point sa tactique.

~ Hyôton. ZOUKYOU !

Des pics de glace prirent forme sur la jambe glacée, transformant le membre humain en gourdin à clous aux abords pointus et menaçants. Rien que ça ; ou comment transformer son corps en une arme puissante et en pleine capacité d’action. La minute d’après, notre homme s’engagea dans une lutte endiablée, lançant sa jambe dans tous les sens pour briser nuque, pattes et gueules béantes des renards. Rien de plus appréciable qu’un corps à corps sanguinaire, avec pour objectif de réduire à néant la tentative ennemie.
En moins de cinq minutes, les renards étaient éliminés ; et la glace qui recouvrait la jambe de Kakeshuou Samui était presque brisée. Chose à laquelle il mit un point final, en frappant son pied contre le sol. Le choc fut assez fort pour que la glace se scinde en deux, et tombe au sol. La situation était plus calme ; mais pour notre ancien Chûnin, il était temps de passer à l’offensive pour cette fois.

Pour vaincre cette vieille peau, il serait nécessaire de ralentir ses mouvements. Certes, l’âge avait amenuisé ses forces et ses capacités de base. Autrefois, sa vitesse avait fait partie de sa légende écrite. Si aujourd’hui, ce n’était plus nécessairement le cas, autant s’en assurer définitivement. Il espérait malgré tout qu’elle serait capable de passer outre : ce n’est pas à cinquante ans passés qu’il pensait prendre revanche sur elle en lui arrachant les jambes.

~ Hyôton. Tora !

De la glace et de la neige présentes, un grognement se dressa tel un chat sauvage, tandis qu’un tigre s’extirpait du sol comme par magie. Regard furieux, en flammes, le félin bondissait sur ses pattes et se rapprochait dangereusement de sa cible. La patte droite chercha l’aventure, et voulut attraper les pieds de la grand-mère. Qu’allait-elle faire ? Régirait-elle à temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyDim 22 Sep 2013 - 23:33

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Y9rl

Le vieux lion était résistant. Chifumi sourit intérieurement en le voyant réduire un à un en éclat de glace les renards qui s'attaquaient à lui. Finalement, il n'avait pas tout perdu lorsque son danjeon c'était brisé. Il lui restait encore quelques réflexes sortis dont ne sait où.

La vieille femme sourit en voyant le tigre s'approcher d'elle et comme une mère qui attend son petit, elle n'agit qu'au dernier moment, lorsque la patte de l'animal frôla sa jambe. Exécutant un magnifique saut, sa jambe vint s'écraser avec force sur le cou de l'animal, le brisant à son tour en mille morceaux.

Elle se redressa d'un bond, sans exprimer la moindre difficulté et reporta son attention à son vieil ami :

"Je suis peut-être l'ancienne, mais je n'ai rien perdue de ma hargne et de ma prestance Kakeshuou !"

D'un large mouvement de main alors qu'elle prononçait une incantation, elle fit apparaître un fin sabre de glace qu'elle prit ensuite en main avant de se remettre en position face à Kakeshuou :

"Attaque maintenant !"

L'ordre était donné et la vielle femme attendait que son compagnon l'attaque pour pouvoir se défendre. Un combat rapproché allait à présent se développer.

~°~

De mon côté, moi, j'étais en train de me débattre avec mon énorme boule de neige. Grand-mère avait à peine bougé à l'attaque de mes senbons de glace et semblait complètement se désintéresser de ma personne, préférant se concentrer à une toute autre sorte de combat avec son vieil ami.

Il ne me fallut pas longtemps pour faire exploser la boule devenue énorme d'un coup de pied dans cette dernière. Je me retrouvais alors devant un spectacle hors du temps.

Grand-mère venait de faire apparaître "Seiiki", l'épée de grand-père et elle la dirigeait à présent vers Kakeshuou, l'invitant à venir au corps-à-corps. C'était la première fois que je la voyais se battre ainsi, aussi, je préférais me faire discrète. M'éloignant doucement du champ de bataille pour leur faire plus de places, je grimpais agilement dans un arbre et m'installais sur la branche de ce dernier afin d'avoir un meilleur point de vue sur le spectacle qui allait bientôt se dérouler devant moi. Cela promettait, sans aucun doute, d'être passionnant.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyMer 25 Sep 2013 - 21:11



La gamine déclarait forfait. Dans sa tête, notre vieux félin ne pouvait s’empêcher de grogner. C’est donc ça, la nouvelle génération de notre Clan ? Des singes lançant des cahuètes avant de prendre la poudre d’escampette ? Magnifique … . Il était désormais seul face à un démon des glaces ancestrales. Non pas qu’il pensait être en équipe dès le début, mais bon … .

Mon tigre anéanti ? De la même façon que tes renards ? Décidément, l’humour ne t’a jamais lâché, quel que soit ton âge ! Et sois sûr que je saurais te le rendre, au centuple, si nécessaire ! Être capable de détruire la technique adverse avec un simple renforcement et un bon jeu de jambes était une satisfaction personnelle ; voir sa propre technique détruite de la même façon, une injure sans précédent !
Mais les choses ne devaient pas s’arrêter là : puisque la mère-grand donnait naissance à une bien étrange relique, faite de glace. Un sabre ? Pourquoi pas. Après tout, la Glace était la perfection du Ninjutsu. Rare matériau palpable, pouvant adopter toute forme existante, tout laissant croire que rien au monde ne pourrait vaincre un tel pouvoir. La création de ce sabre ne faisait que démontrer que cet art ne cesserait jamais de surpasser toute autre chose sur cette terre, dans un élan artistique éternel.

Tu m’invites donc au corps-à-corps ? Je suis de la partie !
Créant de mon côté une arme fort importante, notre quinquagénaire malaxait son chakra en grande quantité pour pourvoir à la suite des évènements. Ayant inventé de toute pièce ce pieu de glace, l’objet aussi dangereux que le plus aiguisé des couteaux conservait pour l’heure sa place en main gauche. Encore quelques secondes avant de passer à l’action … : ca y est ! Notre homme est fin prêt pour lancer son ultime assaut !
Se jetant en avant, le vétéran marquait déjà un avantage : rien ne garantissait qu’il ne subirait pas de nouvelles attaques à distance. Voilà qui le préservait d’un mauvais coup du sort. Mais il devait marquer un point supplémentaire ; sans cela, le contact risquait d’être difficile. Il ne restait plus que quelques mètres … cinq, à tout casser ! Que peu de temps ; mais assez pour lui. Inspirant profondément pour accumuler le plus d’air possible, il relâcha un souffle glacé en direction du sol. En un instant, ce dernier se trouvait prisonnier d’un givre soudain, sans explication aucune. A la deuxième seconde, le givre se durcirait et cristallisait chaque brindille, chaque espace minime. A la troisième seconde, c’était un véritable espace de glace qui avait saisi les lieux sur une vingtaine de mètres autour de l’Ancienne. Une véritable patinoire. Que notre soldat de l’Ombre comptait bien employer à son avantage.

Dans son élan, son corps était courbé, voire dangereusement penché. Ne risquait-il pas de tomber, dans une position aussi peu stable ? Ah, que vous disais-je ! Voilà que Kakeshuou chute la tête en avant, la partie la plus (ou la moins ??) évoluée de son corps fonçant en piqué vers la surface de glace ! Avait-il perdu la raison pour se lancer ainsi à corps perdu, sans aucun intérêt ? Détrompez-vous : le Lion des Neiges ne fait jamais rien sans raison !
Dans sa chute – volontaire, précisons-le !! – droit devant, l’ancien combattant fit preuve d’une souplesse qu’on ne soupçonnerait pas à son âge ! Avant de toucher le sol, la tête alla chercher les pieds, et les poussa devant, de sorte qu’après une roulade aérienne, c’était le corps face à face que le Genin se jetait sur sa proie. Voici une bonne démonstration d’attaque surprise !

~ Que penses-tu de ça !!

Pieu en avant, glissade sur les fesses, c’est parti pour un coup de chance … qui pourrait devenir un coup de maître ! Après tout, cette habile manœuvre n’était dans aucun manuel ! Cela aurait l’avantage de la surprise. Le pieu saurait certainement faire son office ! Prends donc ça !!
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyLun 30 Sep 2013 - 19:37

Ce que notre lion des glaces oubliait sans aucun doute dans toute sa manœuvre ... C'est qu'il n'affrontait pas un simple genin de son niveau, mais bel et bien l'une des plus dignes et des plus puissantes représentantes du clan Samui.
Une attaque en surprise, comme il le pensait, était une chose bien faible par rapport à la puissance que pouvait dégager Chifumi en quelques demi-secondes et bien que lui laissant la chance d'effectuer sa manœuvre risquée. L'ancien afficha un sourire machiavélique lorsque le quadragénaire se retrouva propulser face à elle, prêt à frapper.
Elle n'eut pas besoin de faire grand-chose, juste, lever la main vers lui tout en composant deux mudras avec celle restante.
Des paroles sortirent de sa bouche presque comme un murmure et alors que le pieu de glace allait s'abattre sur elle, un vent glacial s'échappa de sa main, se projetant sur l'ancêtre et le gelant sur place dans son élan, immobilisant ainsi son mouvement et son attaque.
C'était fini pour ce-coup ci et dans un petit pouf sonore, Chifumi se permuta avec un rocher non loin de là, prenant sa place et se faufilant ainsi derrière son adversaire.
Elle glissa tranquillement son épée contre le cou du vieux et son rire lui atteignit enfin clairement les oreilles alors que dans un claquement de doigts, elle relâchait son étreinte :


"N'oublie jamais quel adversaire tu affrontes vieux lion ! N'importe quel enfant se serait laissé avoir certes ... Mais je ne suis pas une enfant, je te rappelle.


Elle laissa sa lame s'effacer et poussa un soupir. Le combat était à présent terminé :


"Bon, c'est pas mal ... On va voir ce que l'on, peut faire pour toi ..."


Puis se tournant vers l'arbre où j'étais perchée, elle s'écria :


"Yuki !!! Descend de suite !"


Je n’eus aucun problème à deviner que le ton de sa voix était loin d'être amical, aussi, je descendis timidement de mon arbre en prenant soin de ne pas abimer ma tenue. Je m'avançais alors vers ma grand-mère le regard baissé où elle se mit à me parler d'une voix mauvaise :


"Je t'ai demandé de me combattre ! Pas de te sauver dès que tu en avais l'occasion !"
"Mais ... Tu semblais vraiment occupé ..."
"Pas de discussion ! Tu seras puni !"



Je levais des grands yeux vers elle. Des yeux remplis d'incompréhension et de rage contre l'injustice dont je venais de faire preuve. Une lueur mauvaise me passa dans le regard et sans que j'ajoute un mot de plus, je partis en courant en direction de la maison en lançant un regard outrancier envers le vieil ami de ma grand-mère.

Tout ceci était entièrement sa faute ...

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyDim 6 Oct 2013 - 18:44



Ce combat s’avérait être une grosse déception.
Après avoir redoublé d’ingéniosité, de stratagèmes en tout genre et de fourberies surclassant toutes les précédentes, notre Lion des Neiges n’était pas parvenu à placer un seul coup ! Pas une seule de ses attaques n’avait fait mouche ! Pas une seule n’était passée au travers de cette stratégie défensive adoptée par une folle dingue revenant des plus sombres souvenirs de Kiri. Un véritable déshonneur ; un ridicule que l’on n’aurait pu dire aux autres sans éviter une honte sans nom.

« Pas mal », d’après cette vieille folle ? C’était loin d’être ça. Après tout, il n’avait pas marqué le moindre point. Essayait-elle de le consoler pour lui faire oublier son échec ? C’eut été pire que tout. Après lui avoir gelé les noix et lui avoir fait subir mille et une techniques, elle chercherait à le réconforter ?! Quelle mauvaise blague … .

Et pourtant, il fallait bien reconnaître quelques progrès. Il y a encore quelques semaines, notre homme n’aurait pas été capable de faire correctement deux techniques en même temps. Depuis, de nombreux évènements s’étaient alignés. Il avait su reprendre le contrôle de son style de combat, et s’affirmer comme un homme déterminé qui ne craignait rien malgré sa faiblesse apparente.
Aujourd’hui, pourtant au niveau Genin, il était resté relativement indemne malgré un adversaire des plus redoutables face à lui. Devenait-il plus puissant ? Pas vraiment ; en revanche, son handicap n’était bientôt plus à considérer comme tel. Il retombait dans un état clairement affaibli ; mais la première faiblesse était de n’être pas capable de surmonter cette situation. Désormais, avec ses propres capacités, il parvenait à placer un pied devant l’autre et à faire usage du peu de compétences qu’il avait à disposition. Pas une révolution. Mais un progrès indéniable.

Si la dernière technique exécutée sur lui l’avait glacé jusqu’au sang, il avait gardé sa conscience éveillée. Et il était resté bien réveillé devant les étapes suivantes. C’était une évidence : sa défaite était totale. La vieille bique eut pu en profiter pour lui trancher la gorge. Et elle avait certainement assez de rancœur pour vouloir mettre ce plan à exécution. Être encore de ce monde ne portait qu’un message : « je t’ai vaincu, et tu ne vis que grâce à ma mansuétude. » Grinçant des dents, le quinquagénaire ne pouvait hélas prendre sa revanche maintenant. En quelques tours de manche et échanges de coups, il avait déjà consommé une grande partie de son chakra. A l’avenir, il se devrait d’être prudent. Ce qui ne l’empêchait pas de maudire en toute discrétion.

~ Un jour, je t’aurais, l’ancêtre … . Tu ne conserveras pas toujours la pole position, crois-moi …

De la jalousie ?? C’est MAL !! Mais peu importe, on ne change pas au cours d’un combat le comportement d’individus irrationnellement prévisibles.
S’étant détourné du principal intéressé, la vieille Chifumi avait reporté son attention vers sa petite-fille. Qui, fallait-il l’enfoncer davantage, n’avait finalement pas fait grand-chose ! Alors que ce petit affrontement était destiné à montrer au vieux briscard à quel point la gamine était forte, il fallait avouer que le résultat était des plus décevants. Et la vieille chouette comptait bien le faire comprendre ! Réprimandant son élève, la marâtre espérait sans doute lui secouer les puces ! S’approchant de la scène, pour avoir un meilleur goût du ridicule de cette morveuse, Kakeshuou Samui s’époussetait pour enlever la neige qui restait dans son col. Et lorsque ses yeux se braquèrent sur l’enfante, il y vit un signe bien particulier ; qui lui plût, sans faute !

Se rapprochant et posant un genou à terre, il se saisit de la mâchoire de la gamine, et la poussa à lever la tête. Il voulait revoir ce reflet qu’il venait d’attraper sur les traits de la prépubère. Un éclat splendide qui n’était pas assez développée. Son emprise ne faisait pas mal ; mais elle n’était guère confortable pour l’enfant qui se voyait presque manipulée comme une poupée.

~ Remontre moi ce regard ! C’est de là que tu dois tirer ta motivation ! Ta détermination dans un combat ! C’est avec cette lueur dans tes yeux que tu te sens pousser des ailes qui t’élèveront sur le champ de bataille !

Cet instant d’excitation, de révélation ! Ce n’était pas le vieil homme qui avait traversé les champs de bataille qui parlait. C’était le passionné des conflits, l’homme dévoré par cette joie de la guerre et de la victoire. Ce visage, si réjoui, si animé, il ne l’avait montré à presque personne dans son entourage. Un regard plein de fougue et de pétillement. Un sourire qui montrait qu’il prendrait plaisir à donner sa vie dans un combat qui en valait la peine. Pour un nouveau-né … un regard terrifiant !
D’ailleurs, le membre du Clan Samui réalisa bientôt cet emportement. Et ce visage illuminé par une rare joie s’effaça derrière la pierre et le marbre. Et le danseur de la Mort reprit ses allures de statue égyptienne. Le teint terne, le regard fixe et dur, les traits appuyés et sévères. Accompagné dans cette métamorphose faciale, l’ensemble du corps reprit de la hauteur. Pour finalement observer cet être chétif de haut.

~ Si tu n’as pas de conviction au combat, parce que ce dernier ne tourne pas autour de toi, alors tu n’as pas d’avenir sur le champ de bataille. Un Ninja ne combat pas pour sa fierté personnelle ; il doit être prêt à planter une arme dans le dos sans la moindre hésitation pour accomplir sa mission !
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyLun 7 Oct 2013 - 13:15

Mes yeux lançaient sans aucun doute des éclairs à cet homme inconnu qui se permettait d'être aussi familier avec moi. Lorsqu'il me saisit délicatement le menton, le coinçant entre son pouce et son index en m'obligeant à le regarder, je ne cillais pas, je plongeais mes pupilles dans les siennes avec une lueur de défis qui n'avait d'équivalent que l'injustice que je ressentais à cet instant-là.

Mes paupières frémirent légèrement à ses paroles et lorsqu'il me relâcha, je m'empresser de détourner les yeux, trop heureuse d'en avoir fini avec cet examen que je jugeais totalement inapproprié. Qui était-il pour se permettre de me juger de cette façon.
Un grognement silencieux s'échappa d'entre mes lèvres alors que je m'en retournais sur le chemin pour reprendre la direction de ma maison.
Mais les paroles du vieux singe m'atteignirent une nouvelle fois et mon regard flamboya de plus belle alors que je me retournais une nouvelle fois d'une façon rageuse :

"Qui êtes-vous donc pour me juger ! Vous vous basez sur ma piètre performance d'aujourd'hui, mais la vôtre n'était pas mieux ! Vous n'êtes qu'un vieux crouton !"
"Yuki !!!"



Je n'avais pas laissé le temps à grand-mère de m'interrompre et je me précipitais à présent en courant vers le village, heureuse de mettre un peu plus de distances entre moi et ce vieux lion dégarni.
Chifumi s'approcha de Kakeshuou la mine vexée :


"Désolée ... Elle ne se comporte pas comme ça d'habitude ... L'adolescence qui arrive, je suppose ! Bref, rentrons ! J'ai sans aucun doute une solution pour ton problème !"


Elle prit la direction du village à son tour et ramena Kakeshuou au quartier Samui ou après l'avoir fait pénétrer dans la cour, elle s'approcha de la première maison à sa droite et frappa trois coups à la porte. Une femme d'âge mûr aux cheveux longs vient lui ouvrir et la salua :


"Bonjour Da-Xia ! J'aurais besoin de votre aide et de celle de Lu-Hsing pour résoudre le problème de mon ami !"


Elle désigna Kakeshuou d'un signe de tête et Da-Xia approuva :


"Quel est le problème ? Entrez, je vous pris !"


La maison était sommes doutes tout à fait ordinaire bien que la plupart des décorations soit faites de calligraphies très joliment ouvragées. La vieille femme les fait s'installer autour d'une table et leur sert le thé avant d'appeler son mari qui se joint au groupe :


"Que pouvons-nous faire pour vous monsieur ?"


Chifumi ne lui laissa pas le temps de parler et s'expliqua alors :


"Il a perdu son Danjeon ! Je suppose que vous pourriez peut-être faire quelques choses pour l'aider grâce à vos talents ?"


Da-Xia ne dit rien et Lu-Hsing lui regardait fixement Kakeshuou, attendant une remarque, un avis de sa part.


"La manipulation est risquée ..."

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Samui Kakeshuou
Samui Kakeshuou
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyJeu 24 Oct 2013 - 1:00



Une véritable petite effrontée ! Elle pouvait montrer un peu de vivacité quand elle s’y mettait ! Dommage qu’elle n’ait pas été capable de faire démonstration de cette force de caractère pendant l’affrontement : à cause de cela, il y avait désormais peu de chances que notre homme fasse confiance en ses capacités ! Passons. L’exercice de routine était terminé. Dans des conditions peu flatteuses, certes ; mais cela restait important pour Kakeshuou de savoir qu’il avait donné le maximum et qu’il était arrivé à quelque chose. Même s’il s’agissait seulement d’avoir approché la féline Samui ; c’était déjà cela. Son cas n’était peut-être pas désespéré … .

Les excuses de la grand-mère ne suffirent pas ; il était hors de lui pour autant d’insolence !! Non, c’est une blague : il s’en contrefoutait. Et sérieusement en plus ! Une gamine s’énerve sur lui : Mahan-sama avait l’habitude de les envoyer au trou pour si peu. Ce n’était pas lui, avec le peu d’autorité dont il bénéficiait en tant que Genin, qu’il allait agir contre elle. Et puis, ça reste une enfant : il ne comptait pas se salir les manches avec la morve d’une gamine.

En revanche, une solution au problème ? Aussi gros que cela ? Ce serait un véritable miracle !! Mais Kakeshuou Samui n’y croyait pas une seconde. Cette douleur, cette faiblesse, il la devait à une attaque surpuissante qui l’avait frappé en un instant. Il avait à peine franchi la première ligne de combat qu’il avait été mis K.O. Par la suite, sa respiration avait été haletante, et il s’était engouffré dans un trou sans fond. Son danjeon était brisé, la circulation du chakra presque réduite à néant. Il avait fallu une hospitalisation d’urgence, et près d’un mois entier de soins pour stabiliser les flux, créer une voix annexe de passage … . Tout un remue-méninge sur son corps, afin qu’il ne perde pas toutes ses capacités. Le Clan avait d’ailleurs beaucoup investi pour sauver le vieux Lion des Neiges, cet homme pas si vital pour le Clan, mais qui s’était déjà bien consacré à sa famille et au village. Tout cela pour un si maigre résultat. Et une rétrogradation qui l’attendait au bout du chemin. Le Mizukage avait vraiment le sens de la formule et de la prise en compte des priorités.
Au réveil, tant d’évènements, tant de circonstances. La victoire était nôtre, mais lui avait tout perdu. Et ses yeux s’étaient ouverts sur la faible Masayuki, qui avait pris son courage à deux mains pour lui annoncer la nouvelle et le remettre au pas. Pas forte en diplomatie, la petite ! Mais une grande force : certainement son plus bel héritage de la part de son aïeul Mahan Samui. Peu importe. Il s’était donc retrouvé Genin, sans chakra, et avec l’obligation de tout reprendre à zéro aux côtés des moins-que-rien, traine-savates et autre petit glandeur de douze ans. Qu’on puisse le tirer d’affaire maintenant … il n’y croyait plus.

Mais suivons quand même cette folle aux grandeurs démesurées. Le but n’était pas de trouver au bout du chemin un espoir ; mais de conserver le peu d’années qu’il restait à cet homme, en tâchant de ne pas énerver cette vieille dingue capable de tout.

* * *

Pour une surprise, on peut dire que c’en était bien une ! Da-Xia et Lu-Hsing ! Ces deux vieux de la vieille du siècle dernier étaient encore de ce monde ! Alors que certains mourraient avant de connaître leurs vingt ans, eux duraient éternellement ! Incroyable … . Mais ce teint terme, ces rides et cette fascination à suivre une vie paisible et heureuse dans une maison spacieuse mais spartiate : leur voisin avait certainement un champ de céréales qu’il cultivait lorsqu’il n’avait rien d’autre à … faucher … .
Et c’était ces deux anciens qui devaient apporter une solution au problème ? Ne disons rien, ils restent influents au niveau du Clan … et Chifumi est toujours là. La moindre réflexion ferait passer l’inspection médicale à une autopsie à la morgue.

Une remarque. Opération risquée ? Nooooon, vous croyez ? C’était le genre d’opération qui pouvait le réduire à néant le peu qu’il avait obtenu après plusieurs mois d’effort et d’entraînement. Et il devait prendre un risque d’autant plus grand afin de retrouver sa gloire passée ? Qui accepterait une telle chose ?! Non, encore quelques semaines, quelques mois tout au plus, et il serait sur pied, après avoir récupéré son niveau et capable du meilleur comme du pire. Comme autrefois !

~ Je me mets à votre disposition. Voyez ce que vous pouvez faire. Tant que cela ne finit pas dans une situation pire qu’avant … .

HEIN ?! Et tout le paragraphe d’avant ?! Il servait à quoi ?!?!
A rien … .
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Samui Yuki
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] EmptyJeu 24 Oct 2013 - 22:19

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] G1aiRenouer avec ses racines [Samui Yuki] 3msl

Da-Xia se leva alors et observa un instant Kakeshuou, puis Chifumi. Elle hocha doucement la tête en direction de cette dernière qui se leva pour laisser les trois vieux seuls. La vieille femme fit alors signe à Kakeshuou de la suivre et elle le conduisit dans une pièce adjacente. Une pièce aux allures de cabinet médical si ce n'était les nombreuses plumes, encres et rouleaux de parchemin qui ornaient l'endroit.
Elle s'installa à une chaise et commença à moudre une grande quantité d'encre alors que Lu-Hsing s'approcha doucement de Kakeshuou est demanda :

"Installez-vous sur la table ! Si vous voulez bien retirez votre haut de Kimono ! "

Le vieil homme attendit que son homologue s'exécute puis, il se pencha sur son torse et déposa une main délicate sur la poitrine du Samui, laissant son chakra s'insuffler en lui pour y rechercher quelques choses. La manipulation n'était pas franchement agréable pour le lion, et Lu-Hsing expliqua :

"J'essaye de voir l'état de votre Danjeon pour voir si on peut le recomposer ou si nous devons essayer d'en créer un nouveau. Dans les deux cas, il y en a pour une dizaine d'heures ... Da-Xia peux-tu venir voir avec moi s'il te plait !"

La grand-mère de Yuki se leva à son tour et positionna ses mains de part et d'autre du torse du glacier à côté de celle de son mari.
Leurs regards se croisèrent rapidement, car apparemment, Lu-Hsing cherchaient juste une affirmation, une affirmation qu'il ne tarda pas à avoir lorsque sa femme prit la parole :

"Cinq canaux brisés ... Il faut un sceau à seize points de liens et aussi mettre en place un sceau des cinq éléments en place. "

C'est ainsi que commença le travail des deux Kojimas. Tous leurs talents furent mis à mal pour reconstituer le cœur de chakra détruit par le passé du vieux lion. Le Sceau désormais présent sur son torse se compose de trois parties. Un cercle central reconstituant le cœur par lequel le chakra, afflux. Une deuxième partie composait des cinq symboles des éléments, eau, feu, terre, vent, foudre. La dernière partie composait de seize cercles de mêmes tailles permettant de faire circuler le chakra dans le corps.
Dix heures après le début de l'intervention, les deux Kojima s'affalèrent sur des chaises à côté de la table. Le sceau était apposé, il ne restait qu'a Kakeshuou de trouver le moyen de l'utiliser à sa convenance pour qu'il devienne de lui-même un nouveau danjeon.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Renouer avec ses racines [Samui Yuki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Renouer avec ses racines [Samui Yuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-