N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Vers une constellation [Aoji - Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Kentaro Hattan
Kentaro Hattan
Informations
Grade : Godaime Mizukage
Messages : 229
Rang : E

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyMar 27 Mai 2014 - 4:29

Les étoiles lui renvoyèrent un clin d’œil, insaisissables oiseaux de nuits interplanétaires. Sa main se pencha pour prendre le bâton et brasser un peu les cendres du feu pour le raviver. Il aurait pu rester dans le noir, il ne faisait pas si froid. Mais bon, ça faisait un peu plus comme dans le bon vieux temps. Et il serait facile à repérer quand Princesse rappliquerait.

Le moment avec précision ressemblait plus ou moins à ça : après le groupe de samouraïs qui le dévisage, faire quelques kilomètres à l’est, puis au nord. Ensuite, retour vers le sud, et encore un peu d’est. Jusqu’à se rendre compte qu’il y avait une certaine déconnection entre sa tête, qui savait pertinemment déduire la présence de la future épouse, et ses jambes qui tentaient de vagabonder librement. Il y a des moments dans sa vie que l’on doit vivre seul et c’était sans doute un truc comme ça aujourd’hui, à la fois pour lui ou pour elle. Kaguya Shio était quelque part dans sa proximité, alors il n’était pas inquiet. Pas inquiet pour sa sécurité, davantage pour le risque qu’elle cause une catastrophe ou un truc du genre.

Néanmoins, c’est en tapotant l’herbe à côté de lui qu’il lui sembla que quelque chose manquait. Probablement un objet possédant des fesses et un cœur plus gros que le monde, seulement comparable à sa loquacité sans limite et ses envies extravagantes. Petit rire à cette pensée.

Pays de la cascade, hein ? Il alla se laver les cheveux dans le petit torrent à proximité de son campement de fortune. Un feu, un tronc d’arbre mort et un manteau de voyage comme matelas. On pouvait rire mais c’était mieux que ce qu’il avait eu pendant la majorité de sa vie. Ce soir, il pouvait dormir en étant certain de ne pas avoir faim, froid ou mal le lendemain. Il replia la manche de sa chemise et laissa l’eau couler sur sa tête, une opération glaciale qui lui plut pourtant. Le temps passé avec Aoji-chan l’habituait à la chaleur de ses bras, mais Hattan restait une personne affiliée à la basse température. Même son cœur était paresseux, endormi… Sauf peut-être quand on fait une demande de mariage, à demi vidé de son sang, à quelqu’un de demi éventré. Le destin est parfois particulier dans ses jeux.

Il se lava le visage et remonta la tête en regardant son reflet troublé par le courant. Ses yeux suivirent le flux jusqu’à ce qu’il disparaisse de sa vue. Le destin d’une rivière est-il scellé d’avance ? Peut-être : elle revient toujours à l’océan, comme l’homme nait, vie et meurt. Et son chemin peut rester identique pendant des décennies. Mais un jour ou l’autre, un arbre tombe et le chemin change, inonde les terres pendant un moment avant de se stabiliser. Et reprend son chemin…

Difficile et facile de tirer des conclusions par rapport à lui, à Kiri. On pourrait argumenter qu’il y a différence entre le chemin de l’eau, et la vie de milliers de personne. On pourrait répondre, laquelle ? Quelle est la valeur de la vie ? Et la responsabilité de ceux qui veulent la préserver ?

Qui mieux qu’une ombre de l’eau pour y songer ?

Il retourna regarder les étoiles dans l’herbe jusqu’à son retour. Et lorsqu’elle se glissa à ses côté, il prit sa main et l’embrassa. Elle semblait… Bien.

« Qu’as-tu découvert, Princesse ? »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Xia Chao Seng
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyMar 27 Mai 2014 - 5:16


Mal habituée, je devais certainement l’être, puisque cette fois, j’avais beau eu attendre, aucune ombre familière qui me rejoignait, c’était un poil agaçant en vrai ! Mais pouvait-on en tenir vigueur, après tout, pour ne pas changer, j’avais foncé tête baissée et sans grande réflexion, ma foi c’était payant au fond, tant mieux. Encore que rattraper les conséquences en devenait une leçon, je n’étais pas senseur, mais au moins je savais traquer… Mon métier après tout de base on me dirait… Mais étrange de traquer sa moitié quand même.

Le chemin se faisait sur le coup d’un hasard à la pensée un peu farfelue avouons-le, je ne faisais que suivre un signal de fumée stable depuis un moment, peut-être lui, peut-être pas, mais en tout cas en revenant sur mes pas il n’était nulle part. Petite moue contrariée, qui avait semé compagnie à qui ? Là encore difficile à dire, il fallait un coupable ? Le Kaguya et puis voilà, tellement simple ! Sa faute d’ailleurs ce long détour ou alors grâce à lui, car après tout, sa présence avait été toute sauf inutile, j’étais rassurée sur la santé et la position de Yuki. Un poids et une épine en moins parfait ! En voilà un autre de point répondant à ce critère, bien sûr, inutile d’espérer une arrivée surprise, si tôt découverte et attraper, j’étais une mauvaise dans l’art de l’infiltration… Ce que j’avais découvert ?

~ Hum mis à part le fait que c’est moi qui doit te courir après ?

Sourire taquin, un œil perçant sur cette tignasse mouillée et longue à l’excès, un semblant de laisser aller qu’on ne connaissait pas au sabreur, du moins pas lui ça c’était certain, l’écharpe en lin « emprunté » en chemin avec Shio ferait parfaitement l’affaire dans le travail d’une serviette. Son fascié qui disparaissait un instant face à sa longueur exagéré, pas longtemps, j’avais tôt fait de dégager ça, je ne voulais rien raté de la tête qu’il ferait en vrai…

~ J’ai retrouvé Yuki ! Et appris qu’une nouvelle force shinobi est née… Shukai ou je ne sais quoi…

Mes doigts massaient le crâne pour sécher les cheveux, car l’homme semblait l’oublier au moins autant que moi…

~ Nous sommes en hivers Hattan, tu vas attraper froid.

Petite parenthèse peu utile n’est-ce pas et amusement en y repensant, on inversait les rôles cette fois, plus son style que le mien ça… Le Kentaro avait fini par déteindre sur moi faut croire.

~ Une histoire de petits pays rassemblés si j’ai bien compris. Shio qui m’a appris ça et pour Yuki aussi, elle est avec lui à leur nouvelle capitale apparemment, le vieux glaçon aussi il parait…

Roulement des yeux en parlant de lui, ce vieux rat et sa leçon de morale, peu de chances de lui échapper en se présentant là-bas, mais néanmoins, je n’étais jamais de nature inquiète pour ces choses-là.

~ Une visite par là-bas ça te dit ? On dirait que tout Kiri s’est rendu là-dedans… Les crétins.

Ou presque, être libres et s’enfermer dans un délire aussi farfelue, je finissais ma tâche sur les cheveux du brun non pas sans ricaner, car avouons-le…

~ Combien de saison de survie tu leur donnes avant de finir anéanti par les grandes nations ? Hum… Et toi beau brun, tu avais disparu où ?! ça t’a servi au moins, parce que tu as usé de ta carte liberté pour l’année là !


Emprise sur la tignasse pour tirer sa tête en arrière qu’il profite lui de ma tête là ! Une des plus sérieuses dans ses revendications !
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Kentaro Hattan
Kentaro Hattan
Informations
Grade : Godaime Mizukage
Messages : 229
Rang : E

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyMer 28 Mai 2014 - 20:44

Il grogna pendant qu’elle s’acharnait sur ses cheveux. Attraper froid ? Il n’avait pas froid. Il était bien là où il était. Dans la nature. C’était la seule vraie maison d’un type comme lui, quand on y pense. Enfin, autant laisser la Princesse s’affairer, donner de l’affection c’est son plus grand plaisir… Non ?

« Tu n’aurais pas à me courir après si tu arrêtais de courir partout sans m’avertir… »

Son regard se pointa vers le ciel et ses lumières. Le Shukai ? Jamais entendu parler. Il n’avait jamais pensé que les pays mineurs se soulèveraient un jour. Leur force militaire est insuffisante… Individuellement, du moins. La question était, à quel point était soudée cette alliance ? L’histoire avait prouvé que rassembler trop de dirigeants sous la même bannière n’était jamais que temporaire. Les intérêts de l’un venaient à bout de la fragile chaîne qui les lie l’un à l’autre… Voilà sans doute un rayon d’espoir pour les loyalistes de l’ancienne Kiri, des hommes comme Samui Kakeshuou qui s’acharnent sur un tas de cendre.

Kentato Hattan passait certes pour un lâche en abandonnant son village, du moins ce qu’il en reste. Mais qui oserait prétendre savoir ce qu’il ressentait en pensant à Kiri ? Le poids de son choix, avait dit Aoji-chan, mais elle ne l’avait pas obligé à rester non plus. Les sentiments prenaient le dessus sur l’honneur et les valeurs, au final…

La proposition de la princesse le fit rire un peu et un roulement d’yeux s’en suivit. Son regard sombre se pencha sur la damoiselle.

« J’ai littéralement observé des ours plus subtils que toi. La première à fuir la civilisation et la voilà qui propose de retourner dans un autre. La seule raison qui puisse justifier ça est que Yuki y est. »

Il eut envie de se répondre à lui-même « et alors ? ». Ce moment était inévitable, et Hattan ne s’y était jamais opposé. La princesse était peut-être anxieuse du résultat, le Kentaro pouvait se douter. À lui de répondre « Et alors ? ». Comme s’ils avaient mieux à faire.

Elle tira sur ses cheveux et il tourna la tête pour l’embrasser doucement. Tricheuse, c’était son mouvement à lui… Quoique…

« Aïe…Avec Kiri dans le décor, je ne leur aurait pas donné longtemps… Mais maintenant ? Konoha est aussi végétative que sa forêt. Suna n’a été agressive que sous l’égide de Raiu no Kenji. Et Kumo… Peut-être Kumo éventuellement. Ce Shukai a le temps de s’installer. Je suis surpris qu’ils aient accueillis si joyeusement les ex-Kirijins, ceux qui ont profité et conquéri leurs territoires dans le passé… »

Il se redressa en fouillant dans son sac pour en sortir une pierre à aiguiser qu’il s’appliqua à frictionner contre la partie tranchante de Kaï.

« Si on va là, ils vont essayer par tous les moyens de nous recruter… Il faudra que je me fasse discret du moins. Je doute qu’ils aient que des louanges pour un Mizukage. »

Pour le reste… Il s’arrêta un instant et lui jeta un regard.

« Et si Yuki te demandait de rester, tu ferais quoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Xia Chao Seng
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyJeu 29 Mai 2014 - 2:50


Il se méprenait quant à mes intentions pour le Shukai et je le sentais qu’une mauvaise humeur palpable… Fâché que je m’étais élancée au loin sans lui… Nouveau ça, en général, ce genre de chose ne le dérangeait pas, mais pas besoin de chercher à comprendre, Hattan avait des démons que je ne pouvais comprendre le poursuivant…

~ Oui effectivement Yuki est là-bas, d’où mon envie d’aller là-bas, quant à toi, oui je pense qu’ils essayeront clairement de te garder ou alors de te tuer.

Petit rire amusé, ils pouvaient espérer du moins. Mais l’homme n’avait pas faux cependant, mieux valait se faire petit en y allant ou alors… Petite idée qui me paraissait satisfaire tout le monde, pour le moment du moins. Une main sortait un papier pour y gribouiller un petit mot à Yuki un truc du genre, j’arriverais bientôt au shukai ou du moins proche de là, voir si elle pouvait nous y rejoindre et j’avais bien dit nous ! Cependant un problème… Ma main s’écartait, plus de fuin… Expression significative, j’avais oublié, plus de sceau et mine boudeuse…

~ Peu importe, on ne les laissera pas faire, moi en tout cas, de toute façon seule Yuki m’intéresse et ne t’inquiète pas trop pour là-bas, Shio est le capitaine de l’armée du buki je crois… Une sorte de triumvirat le gouverne et il en fait partie, donc ça devrait aller. On y sera couvert pendant notre visite pour le coup, ça te dit ?...

En tout cas moi ça me disait, Yuki me manquait trop pas moyen que je passe plus de temps loin d’elle, j’avais besoin de la voir, sentir son parfum la prendre dans mes bras… Cependant quel accueil elle réserverait à Hattan… Nouvelle grimace, compliqué tout ça, mais nécessaire, finalement le mot serait pour Shio, pour le prévenir de mon arrivée, nouveau gribouillage, pratique de l’avoir croisé à Taki finalement. J’omettais de préciser quelques détails bien sûr, par prévention… Quant à sa dernière question…

~ Si elle me demandait de rester ? Je lui dirais qu’elle ne tient pas beaucoup à sa nouvelle nation !

Rire amusé, plaisantin, mais des plus sérieuses, pour rappel…

~ Je suis un chat noir t’as pas vu encore, Ame m’a vu naitre… Soumise à Konoha… Kiri m’a recceuilli détruite, Suna m’a offert les bras et l’affection d’une princesse, je n’ai réussi qu’à lui offrir la mort. Je lui dirais une mauvaise idée de me garder ma princesse, oublie-la.

Un doigt pour tapoter son nez.

~ Je te sens de mauvaise humeur, j’ai faux ?
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Date Freya
Date Freya
Informations
Grade : Jônin
Messages : 831
Rang : A

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyJeu 29 Mai 2014 - 22:32

Une nouvelle vie, de nouveaux amis, de nouveaux liens. Tout à recommencer, de zéro. Tout à refaire en partant de tout en bas. Evoluer toujours, faire l'enfant en apparence. Manque de force, ces diverses pensées sont constamment en moi. Je ne peut oublier le fait que Kiri est détruite, pas plus le fait que personne n'est venue sauver notre village. Aucun des trois grands villages cachés est venus pour nous. Pour reconstruire ce qui pouvait l'être.

Imbéciles, laches et traitres! Beaucoup partent, peu demeurent fidèles à leurs principes. Je ne suis qu'une enfant alors qu'ils sont des adultes! Des gens au sommet de leurs forces. Je ne suis rien de plus qu'un boulet qui freine l'ascension d'Aoji. Je me dégoute, mais je fais avec. Il faut savoir prendre sur soi, une des leçons que m'a apprise cette Kaguya. Sacrée Aoji. En si peut de temps tant de choses accomplies ensemble, des liens tissées plus vite que le destin n'aurait pu le faire. Des liens cousus par nos besoins respectifs. Des liens pour oublier la réalité.

Quel réalité d'ailleurs, je suis une enfant dans une époque ou règne l'apocalypse. Je deviens une enfant soldat, je souffre non pas physiquement mais mentalement. Au fond de moi, je gratte à en casser mes dernières innocences, à perdre mes dernières pensées d'enfant. De chipie, je grandit précocement. Je deviens plus mature à chaque épreuve. J'évolue plus vite que mon corps ne le fait.

Pourtant parfois il faut savoir rester à son niveau, en l’occurrence s'écraser et écouter les grands parler. C'est le cas aujourd'hui, aujourd'hui de nouveau avec Maman. De nouveau je reste derrière elle, je me traine parce que c'est pas drole tous les jours de marcher. J'en peut plus, une pause dans tous les cas je la retrouverais. Le problème c'est qu'elle a l'air soucieuse, soucieuse et préoccupée. Chacun vogue à ses préoccupations principales.

Je reste avec lapis, elle me distrait, même si elle ne m'aidera jamais à sortir de mon enfance au moins n'accélère-t-elle pas le processus visant à me transformer en adulte. Car oui parfois je perd le pied, j'ai l'impression de devenir quelqu'un que je ne maitriserais pas. Une bête machine de guerre alors que j'arrive à peine à trancher un pain sans avoir peur de me couper avec.

Un coup de pied dans un morceau de bois, mince à la fin moi aussi je dois m'entrainer. C'est décidé Maman va m'entendre. Et je cours à en perdre haleine, elle n'est pas loin. Elle n'irait pas loin sans moi et dès que je m'éloigne je finit avec une fessée dans tous les cas donc bon. D'ailleurs j'ai encore les fesses rouges de ma dernière colère. Mais je ne fus pas la seule et Tei prit aussi son tarif. Revenons au présent, j'arrive enfin à sa portée et je...

Un homme et elle, s'embrassant et s'enlaçant. Vite Lapis se met sur mes yeux. Idiote si ça continue comme çà je vais tomber ils vont me voir. Je trébuche, je glisse, et me voilà face à l'homme. Première fois que je le vois et en plus je tombe juste sur son torse. Mince alors il est costaud lui. Je recule effrayée parce que bon il embrasse peut être Ao' et il lui fait des trucs de grands aussi mais moi je peux pas être melée à çà. Je me met donc derrière elle, ne laissant que ma frimousse dépassée. Et bon comme faut faire bonne manière être polie etc...

-Bon-bonjour!

Sérieux quoi c'qui ce type? Un regard à Maman/Ao. Je comprend rien et c'est p'tet mieux ainsi
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Kentaro Hattan
Kentaro Hattan
Informations
Grade : Godaime Mizukage
Messages : 229
Rang : E

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyVen 30 Mai 2014 - 0:44

« Ils essaieront de te garder. Qui sait s’ils ne l’ont pas déjà fait. »

Malgré cela, Hattan n’était pas particulièrement inquiet sur le sujet. Il connaissait de mieux en mieux sa fiancée : son désir de liberté étal réel, même s’il était peu compréhensible pour lui, qui n’avait vécu autrement, au final, que peu de temps. Ce n’était pas de la liberté pour lui, c’était juste… Vivre. Peut-être que c’était juste ça, la réponse : Aoji voulait vivre. Et Hattan voulait la voir heureuse. Du moins, davantage.

« Kaguya Shio, capitaine ? Je vois. »

Le témoin de sa demande de mariage avait pris du galon au dirait. Avait-il changé depuis ce jour où Hattan l’avait expulsé de la tour du Mizukage ? Par la fenêtre ? Du dernier étage… Le Kentaro n’était pas une personne négative d’ordinaire, ni cynique. Pas non plus du genre à s’en faire pour le futur, aussi il n’avait pas d’appréhension à rencontrer Yuki ou revoir le Kaguya. Mais… Comment dire, il n’était pas non plus enthousiaste. L’épéiste était le premier à voir les démons qui marchaient dans son ombre. Il n’était pas certain de les voir disparaître… Et ces gens, ce Shukai, ne ferait que rendre plus vivants les images qui voyagent dans sa tête. La pierre fit des étincelles sur Kaï.

« Je vais envelopper Saïtan dans mon manteau. Avec un peu de chance, on passera inaperçu, du moins aux yeux de la population. Au moins, nous ne sommes pas pressés dans le temps. »

Pas de rendez-vous, pas d’évènement, pas d’administration à faire… Ce poids avait disparu des épaules d’Hattan , alors pourquoi semblaient-elles toujours aussi lourdes ? Elle lui tapota le nez et il grimaça en souriant faiblement. Il déposa Saïtan et la pierre avant de l’attirer à lui par la taille, près du feu. Il ne faut pas prendre froid, non ? C’est ce qu’elle a dit alors… Autant ne pas lui avouer qu’avoir passer sa vie dans la nature l’avait non seulement endurci à la température mais également appris à repérer le froid dangereux... Il la serra contre lui en l’embrassant doucement encore.

« Non, ça va… Peut-être un peu … »

Bruissement et quelque chose lui tombe dessus. Sa main glisse instinctivement vers son arme mais il est déséquilibré et finit sur le dos. Pas quelque chose, quelqu’un ! Le résultat de se laisser aller sur la sensorialité les derniers jours… Jeune, très jeune, avec de grands yeux et des cheveux sombres. De vieux vêtements. Et pas mal de chakra pour sa taille. Tei’ avait du retard…

La gamine recula et le Kentaro se redressa sans dire un mot, sans toutefois toucher son arme. Ce n’était qu’un enfant. Et vu la façon dont elle alla se cacher derrière Aoji-chan, ce n’était pas la première fois qu’ils se voyaient. Voilà une histoire que la Princesse avait omis de raconter. Toujours aussi inhabitué aux enfants, lui qui n’en avait jamais vraiment été un, il se contenta de faire bonjour de la main.

« Bonjour… Tu m’as pris un peu par surprise… Je suis Hattan. »


Et un regard vers sa fiancé qui veut dire... Parle.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Xia Chao Seng
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] EmptyVen 30 Mai 2014 - 13:52


Oui peut-être que cacher Saïtan serait une solution, même si j’étais certaine que les shinobis de là bas eux auraient vite fait d’attirer l’attention sur nous… Foutu senseur. Ce qui me faisait penser, lors des opérations spéciales, le Misuto savait camoufler le chakra ! Mais aucun pro fuin dans le coin… Sauf Rei, mais le médecin était à Nami no kuni. Un sourcil arqué et une idée !

~ Rei étudie le fuinjutsu depuis longtemps, tu penses qu’il serait capable d’imiter les combines du Misuto et nous camoufler pour le coup ? Plus aucun souci ainsi non ?!

Quant à son humeur… Un peu ? Seulement, un peu qui durait longtemps alors, quoi que l’on fasse, l’humeur de l’homme ne se faisait jamais meilleure, ce n’était pas les rares sourires qu’on lui décrochait qui faisait une différence de toute… Avait-il peut-être besoin de temps, mais l’option ne me convenait pas vraiment, pas une nature patiente de toute, néanmoins, face à son manque de motivation, je pouvais avoir un argument, qui de toute façon je me doutais bien m’avait pas bien grande valeur pour lui… Mais mieux que rien en glissant mes bras autour de son cou avec un petit air espiègle.

~ J’ai une promesse à Yuki tu te souviens, je pensais que tu aurais aussi hâte que moi de la retrouver…

Mais la conversation se stoppait là, quand un réflexe me faisait m’esquiver sur le côté, laissant ainsi le champ libre vers le Kentaro à ce qui me tombait sur le dos, une seconde de plus et c’était tous les os dehors… Mais après la surprise qui m’avait faite rejoindre le sol à l’opposé de mes deux amours, le rire, un contenu. Un long regard pour le roi histoire de lui rendre le sien qui disait parle, le mien disait alors « eh bien surpris par une enfant ?! »… J’aimais de plus en plus cette petite qui venait se planquer vers moi maintenant. Oui Hattan pouvait paraitre effrayant la première fois… Un ours.

~ C’est Hattan ma choupette ! Je t’en ai parlé, celui qui partage ma vie !

Sourire de carnassier en la sortant de sa planque et avant toute chose, un petit rappel…

~ Tu n’étais pas censé rester avec Vash et Tei’ ?

Mais peu importe pas plus mal, il était vrai que je n’avais pas eu le temps de parler de ça avec le Kentaro, disons que ce n’était pas le moment, il avait déjà ses chats à fouetter…

~ Voici Nelliel, une rescapée de Kiri que j’ai trouvée pendant l’évacuation avec les sujanins, impossible de retrouver les siens, je l’ai donc gardé avec moi, on dirait pas, mais c’est un kunoichi déjà… Montre lui ce que tu sais faire avec tes cheveux !

Gentiment, mais sûrement la voilà devant pousser pour faire sa démonstration, tandis qu’en arrière fond je faisais les yeux doux à un brun qui allait hurlé en comprenant finalement, qu’il n’y avait pas moyen de négocier… La fille resterait avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty
Message(#) Sujet: Re: Vers une constellation [Aoji - Libre] Vers une constellation [Aoji - Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Vers une constellation [Aoji - Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-