N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 La mission [Kyôji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Keigo
Informations
Messages : 50
Rang : C+

La mission [Kyôji] Empty
Message(#) Sujet: La mission [Kyôji] La mission [Kyôji] EmptyMar 11 Fév 2014 - 19:42

Samui Kyôji, la dernière cible de Kal. Il fallait s’y rendre le plus vite possible. Tout gain de temps était bénéfique pour la mission. Une mission importante, capitale. Et cela autant pour Kal que pour l’ami de son oncle, le Raïkage et évidemment pour tout Kumo. Il savait quoi faire, et malgré les dangers, il n’avait pas peur. C’était grâce à son oncle, qui lui avait montré le véritable sens de la vie. Les shinobis avaient rendu ce monde différent et rien n’était impossible. Si Kal devait mourir en faisant sa mission, cela voudrait simplement dire qu’il n’était pas assez fort ou qu’il n’avait pas assez réfléchi. Mais quelque-chose lui disait, au fond de lui, qu’il allait réussir.

Kal était suivi de près par le garde et ce depuis son entrée. La visite de Yuki, où il avait d’ailleurs découvert son nom sans aucune forme de torture, sa courte discussion avec Yanosa et maintenant… Il arriva au pied de la cellule et regarda ses pieds, en attendant que le garde lui ouvre la porte. C’est alors qu’il entra simplement et logiquement dans la pièce, et entendit derrière lui le glissement des barreaux.

C’est là qu’il regarda le jeune homme, et commença à l’analyser. Cette fois, il n’allait pas s’asseoir. Il resta debout, et regarda le Samui pendant plus d’une minute.
    Bonjour Samui Kyôji.
Une marque de politesse qu’il n’avait pas réellement eue avec les deux autres. Cependant, il savait quoi faire. Et tous ses actes et toutes ses paroles étaient réfléchis. Lui donnaient-ils toujours raison ? Pas forcément. Mais il suivait le plan qu’il s’était fixé. La mission, tout pour la mission.
    Qui est la jeune kunoïchi de Kiri que l’on a capturé ? Il nous faut son identité.
Rien de plus. Pas une menace, qu’elle soit physique, psychologique. Pas un geste, pas un mot. Juste une regard, dont un des yeux était orné d’une balafre. Le Genin n’avait pas peur. Le chakra était bloqué ici, il ne pouvait rien lui arriver. Il avait prévu l’essentiel.

La suite allait se montrer intéressante, comme tout le reste d’ailleurs. Mais le meilleur était encore à venir. La mission… Il fallait que ça soit un succès. Le Yondaime l’avait bien fait comprendre. Et Rako, son oncle, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

La mission [Kyôji] Empty
Message(#) Sujet: Re: La mission [Kyôji] La mission [Kyôji] EmptyVen 14 Fév 2014 - 23:02

La dernière chose que je me souvenais était d'avoir violemment heurté le sol, juste à côté de Zennosuke. J'avais participé à un combat des plus violents face à deux Jônins du village cachée de la foudre. J'avais à mes côtés Yuki, qui n'avait pas été d'une grande utilité lors de cet affrontement puisqu'elle avait privilégié, au début, une approche pacifique. Nos opposants n'avaient bien évidemment pas vu ça du même œil, ce qui expliquait l'état dans lequel nous avions finis. Et même si cette bataille, à l'allure d'un deux contre un, c'était mal finis pour moi j'avais tout de même entraîné Zennosuke dans ma chute.

C'était froid et humide. Il faisait noir, j'avais du mal à discerner où je me trouvais. Ma vue était troublée. Je sentais une étreinte au niveau des mes poignets ainsi qu'à mes jambes. Comme si j'étais enchaîné. Et lorsque ma vision s'améliora, je compris que c'était bel et bien le cas. Jetant un rapide coup d’œil autour de moi, je remarquais un environnement plutôt hostile. En effet, je me trouvais dans une cellule. Ainsi donc le Kumojin, qui se tenait encore debout à la fin du combat, avait décidé de faire de nous des prisonniers. Voyons le bon côté de la chose : on était encore en vie. Mais pour combien de temps ?
Ma geôle était bien vide. Il n'y avait même pas un rat, ni même de la nourriture. Il m'était impossible de savoir depuis combien de temps j'étais ici. Il n'y avait aucun rapport avec l'extérieur, et je n'avais pas la notion du temps. Mais en tout cas, mes blessures semblaient avoir guéries. Pas totalement, seulement assez pour rendre la douleur supportable voire insignifiante. Et alors que je me demandais où pouvait bien se trouver ma coéquipière, j'entendis des cris provenant de la cellule voisine. Cette voix...Il n'y avait aucun doute : c'était Yuki. Qu'est ce qu'on était entrain de lui faire ? Je ne pouvais pas rester sans agir, mais au moment où je tentais de concentrer mon chakra ce dernier se fit absorber. Je ne savais même pas pourquoi j'avais tenté ce geste, il était évident qu'une prison était équipée avec ce genre d'outils. Quand bien même je voulais la sauver, je n'en avais pas la capacité. J'étais pieds & mains liées, et le chakra était inutile. La seule chose que je pouvais faire était d'attendre que cela cesse.

Alors que je commençais à supporter ce calvaire, la porte de ma cellule grinça laissant apparaître devant moi ce qui semblait être un ninja de Kumo. Était-il ici pour me torturer ? Il ne semblait pas agressif mais il ne fallait jamais se fier aux apparences. Après avoir prononcé mon nom, il me demanda qui était la fille dans la cellule adjacente à la mienne. Malgré la torture, elle n'avait pas dû parler. Cela ne pouvait être ma cousine qui avait divulgué mon nom puisque j'avais décliné mon identité lors du combat. Et même s'ils me réservaient un sort similaire à celui de Yuki, l'issue en serait la même.
Je ne pouvais pas lui dire la vérité. C'était mon ennemi, et cela reviendrait à trahir ma famille. Même si ma vie était entre ses mains jamais je ne commettrais un tel acte. Faisant abstraction des liens qui me tenaient, je réussis à me relever. J'eus du mal à tenir sur mes jambes au début, surement un contrecoup de l'affrontement. Ma condition ne me permettait pas de courir, ni même de le frapper. Je pouvais à peine marcher. J'étais impuissant, mais j'avais encore la parole. Comme certains pacifistes s'entendaient à dire : "La parole est la plus puissante des armes". J'espérais que c'était vrai, car même si j'étais plutôt du genre à frapper avant de parler, cette fois je n'avais pas tellement le choix. Je m'approchais lentement de lui, tout en lui parlant :

« Si tu parles de la fille que vous avez capturé en même temps que moi, dans ce cas je ne te dirais rien sur elle. Si on en est là, c'est de sa faute. Son nom n'a plus d'importance, pour moi c'est une lâche. Je me contrefiche de son destin. Et si tu compte sur moi pour te révéler des informations, tu peux faire marche arrière. »

Je ne pensais pas un mot de la première partie de mon discours, concernant Yuki. Quant aux informations, il était évident que je n'allais rien divulguer sur mon village. A présent, tout dépendait de cet homme. Même si je ne pouvais pas utiliser mes poings et mon chakra, j'avais toujours ma tête. Au sens figuré, comme au sens propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Keigo
Informations
Messages : 50
Rang : C+

La mission [Kyôji] Empty
Message(#) Sujet: Re: La mission [Kyôji] La mission [Kyôji] EmptySam 15 Fév 2014 - 12:03

Il était faible. Pouvant à peine marcher, Kal avait devant lui le mal du combat et celui de la prison. Combien de temps avait-il été enfermé ici ? Il ne le savait plus précisément, mais cette prison comme sans doute toutes celles des villages shinobis étaient terribles. Et puis pour un shinobi, être seul, ne plus sentir une goutte de son chakra… C’était autre chose. Même le Bakushô l’avait senti. C’était comme si on lui avait volé quelque-chose pour le remplacer par du plomb.

Était-ce d’ailleurs du plomb que le jeune Samui voulait mettre dans la tête du Kumojin ? Si la première partie de son dialogue était logique, et que la deuxième l’était aussi : elles ne se combinaient pas. Si, effectivement, Kyôji avait une haine ou une rancœur voire une indifférence totale envers Yuki la « traître », pourquoi n’aurait-il pas dévoilé son nom sachant les risques que ça pouvait donner ?

Il y avait des détails faux, ou des ambigüités que Kal ne devrait pas avoir à trouver ou à repérer. Ce dernier soupira.
    Bien.
Et le coup partit l’instant d’après. Un coup de poing d’une extrême violence et inattendu, qui vint casser le nez du Kirijin.

Cela rompait le rythme que s’était donné le Bakushô depuis son entrée dans la prison, avec Yuki et Yanosa, mais c’était loin d’être illogique de sa part. C’était une action à la fois réfléchie et impulsive. Kal n’était pas tendre, surtout lorsque les choses ne se passaient pas comme il le souhaiterait.

Mais ce dernier ne reprit pas la parole. Il n’était pas nécessaire selon lui d’en rajouter. Un nez cassé était suffisant pour montrer sa détermination à obtenir ce qu’il voulait. Et ce, aussi étrange que cela puisse paraître car il fallait peut-être rappeler que Kal connaissait déjà le prénom de la jeune femme. Mais c’était prévu. Pour le Raïkage, pour Kumo.

Alors il attendit, debout face à celui enchaîné et le nez cassé. Le sang coulait un peu, mais c’était loin d’être mortel voire même terriblement gênant pour un shinobi, surtout de ce calibre. Qu’est-ce que ça faisait pour Kal, jeune Genin, d’avoir frappé d’un bon coup sec un gradé de Kiri ? Pas grand-chose en réalité. Le plus important, c’était que Kyôji comprenne. Parce que la torture ne faisait pas partie du programme initial. Mais le Bakushô avait pour habitude de ne jamais exclure d’hypothèses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

La mission [Kyôji] Empty
Message(#) Sujet: Re: La mission [Kyôji] La mission [Kyôji] EmptyLun 17 Fév 2014 - 12:26

La distance entre nous était à présent infime. C'était mon choix de me rapprocher autant. Ma seule chance pour le frapper était un coup de boule. Le reste de mon corps était paralysé. Ce sentiment d'infériorité était horrible. Ne pas pouvoir agir, je ne pouvais supporter ça. C'était atroce. Pour un ninja, ne pas pouvoir utiliser son chakra était comme se faire retirer son âme. Je n'étais plus rien, à part un corps ayant du mal à se tenir debout. Qui plus est, un corps en piteux état. Je n'avais même plus assez de force pour haïr l'homme en face de moi, j'étais à bout. La dernière fois que j'avais ressenti cela, c'était face à Sanbi. J'avais survécu à un affrontement avec un Bijuu, et j'allais pitoyablement mourir dans une cellule de Kumo ? Je me dégoutais. J'étais faible. Je ne ressentais rien à part de la douleur. Cette dernière était entrain de s'estomper, ce qui était mauvais signe. Je n'allais surement pas tarder à tomber dans un coma, ou du moins m'évanouir.
Le Kumojin attendit la fin de mon discours avant de soupirer, et de ne laisser échapper de sa bouche qu'un seul et unique mot : Bien. Que voulait-il dire ? Me croyait-il ? Ou au contraire avait-il compris que je me jouais de lui ? L'action qui suivit me donna clairement la réponse. Un coup d'une violence inouïe m'atteignit au nez. Je fus projeté en arrière, et pendant quelques instants mes jambes ne réagirent plus me faisant tomber à genoux. Le sang coulait abondement de mon nez, il était cassé. Je ne le sentais plus, mais la douleur était inimaginable. Je ne pouvais même pas me soigner. J'étais obligé de subir, je ne pouvais rien y faire et surtout pas contre-attaquer. Si seulement je pouvais me défaire de ses liens, je lui ferais vivre le pire cauchemar qui pouvait exister. La seule chose qui me permit de rester debout à ce moment était la haine. La douleur était encore là, mais j'étais tellement enragé que j'arrivais à l'oublier. Ce n'était pas pour autant que mon corps pouvait faire de même, je sentais bien que je ne tenais quasiment plus debout. Mais je ne me laisserais pas abattre par cet avorton.

Ce qui fut plus perturbant, c'était le silence qui régna dans la cellule après le coup qu'il m'avait porté. Je n'avais même pas gémis, et il ne s'était même pas expliqué. Il n'avait même pas posé une nouvelle question. Je ne savais pas ce qu'il voulait, ou ce qu'il attendait de moi. Mais je savais au moins une chose : ce gars était impulsif. Il était passé tout d'un coup de calme à agressif. Et j'en avais pris pour mon grade. Déjà que c'était pitoyable pour moi d'être enfermé ici, alors me faire frapper de la sorte. Je ne savais même pas si je voulais sortir d'ici à présent, mon égo avait pris un sale coup. Mais je ne pouvais pas baisser les bras. Même si j'allais crever ici, il n'était pas question de leur donner la moindre information quelle qu'elle soit.

J'avais beau forcer, mes jambes tremblaient. Cela s'arrêta après quelques instants, me permettant d'avancer de nouveau vers lui pour me remettre dans la même situation que tout à l'heure. Je n'avais pas d'autres choix à vrai dire. S'il voulait se défouler sur moi, qu'il le fasse. Je ne comptais pas faire le lâche et le supplier d'arrêter, ou même rester à terre. Je n'étais pas comme ça, j'étais l'Iceberg de Kiri. Rien ne pourra me faire tomber.

« Vas-y. »

Je le provoquais. Allait-il répondre comme je m'y attendais, c'est à dire me frapper une nouvelle fois ? Il pouvait faire ce qu'il voulait, je m'adopterais en fonction de ses agissements. Mais une chose était sûre : si je ne pouvais pas utiliser mon chakra entre ses murs, lui non plus. S'il venait à sortir une arme tranchante, je pourrais tenter de retourner la situation à mon avantage pour couper mes liens. Même si cela semblait être impossible, après tout il n'allait pas faire une telle erreur, je pouvais toujours espérer. Je ne pouvais faire rien d'autre que d'attendre, que ça soit en prenant des coups ou en me faisant questionner. Kiri allait-il intervenir ? Est-ce que au moins le village savait qu'on était prisonnier ? Je ne pouvais pas compter sur cette hypothèse. Je ne pouvais que compter sur moi-même à présent. Et dans ma folie, je crachais au pied du Kumojin. Qu'il me frappe, j'étais près à encaisser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

La mission [Kyôji] Empty
Message(#) Sujet: Re: La mission [Kyôji] La mission [Kyôji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La mission [Kyôji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Prison-