N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyJeu 30 Aoû 2012 - 19:27


Fraîchement rétabli de ma longue maladie, je pris la décision de rester chez moi quelques temps. En effet, il y avait des choses que je me devais de faire là-bas. Notamment m'occuper de mon Dojo et me ressourcer un peu. De fait, je laissais les occupations de Kage à d'autres. Oui, ça paraît assez simpliste mais le pire, c'est que c'était à peu de choses près comme cela que j'avais agi. « Salut, bonjour. Je refile la patate chaude à quelqu'un d'autre, bye ! » Elle est pas belle la vie ? Bon, okay je caricature un peu mais ce n'est pas grave. Car l'important, ce n'est pas le passé mais bien le futur et le présent ! Et là actuellement, j'étais Kitase Shinichi, shinobi du village caché de la brume et maître d'un dojo ! Dojo dont je ne m'étais quasiment pas occupé depuis sa création. Effectivement, mon pauvre second, Katsuo, réalisait toutes les tâches ingrates à ma place. Notons je vous prie, qu'entre lui et moi, ça a toujours été comme ça. Ce fait s'était même amplifié avec ma maladie. Le bougre faisait presque tout et je sentais bien que cette situation était difficilement tenable pour lui. Ainsi, je décidai de me re-concentrer sur la gestion de mon établissement. Pour bien faire comprendre cela au grand public qui avait plus ou moins déserté mon dojo depuis ma maladie, je devais taper fort. Désireux de redonner à mon établissement sa gloire d'antan, je plaquais des affiches un peu partout en ville. Enfin, quand je dis « je », je veux bien entendu parler de Katsuo hein ! Faut pas déconner non plus, il est hors de question pour un Noble Lutin comme moi de me salir les mains. Sur les flyers étaient lisibles les mots suivants :

«  Vous avez entre cinq et cent cinquante ans ? Vous avez les bases du combat ? Vous sentez le flux de l'univers couler en vous comme on sent un putois dans une forêt ? Vous avez envie de vous battre, là, maintenant, tout de suite ? Bien ! Venez tester vos aptitudes chez moi ! Venez tenter votre chance dans le Dojo Sanshōo ! Si vous réussissez à traverser toute les pièces, vous aurez le droit de demander une faveur au maître de l'école, Kitase Shinichi. Il exaucera vos souhaits les plus fous...Dans la mesure du possible. Venez !
PS : Interdiction de demander de l'argent au maître ou même encore attendre de lui qu'il commette toute action farfelues qui pourrait compromettre sa noblitude ! »


Bon. Personnellement le concept ne me plaisait pas des masses. Je sentais l'arnaque arriver à plein nez néanmoins il s'agissait d'une idée du Shiraichi. Et je savais par expérience que ses trouvailles étaient très souvent – pour ne pas dire tout le temps – bonnes. Là, j'avais besoin de monde pour renflouer mon école et lui avait une solution alors autant se prêter au jeu. J'espérais juste que cela ne se retourne pas contre moi. En effet, il n'était pas très difficile de passer tout les étages. Mon école n'étant pas censée faire concurrence à l'académie ninja, j'avais volontairement mis un niveau « assez bas ». Quand on y pense, un genin voire un chûnin bien entraîné pouvait aisément passer toute les pièces... C'est quand cette pensée traversa mon esprit que je vis une faille dans dans mon annonce. Oui, je n'avais pas interdit l'inscription aux shinobis. Mince. Katsuo devait vite rectifier son erreur. Au moment où je me levai histoire de prévenir Katsuo, ce dernier entra en furie dans ma chambre.

 
    « On a un gagnant Shinichi ! Notre premier gagnant ! Les gens se bousculent ! C'est pas génial, ça ? Un gars, un Samui vient de traverser toute les pièces. Je le fais entrer dans cinq secondes.
    – Eh, merde... Trop tard. » 


Oui, trop tard. Nous avions déjà un heureux élu. Et si ça se trouve, vingt autres shinobis attendaient de passer après lui. Quelle formidable méprise. M'enfin, je dois bien assumer les conséquences de mes actes...Ou plutôt devrais-je dire : Je dois assumer les conséquences des actes de mon second qui doit tout faire à ma place. Faisant entrer le jeune chûnin, je m'exclamai :

    « Bonjour bonjour. Fais vite, y'a vingt personnes qui attendent de défoncer mon défi pourri derrière toi. Alors, que désires-tu ? » 




Dernière édition par Kitase Shinichi le Ven 7 Sep 2012 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyVen 31 Aoû 2012 - 15:51

Lassitude, quand tu nous tiens. Une journée comme les autres, quoique largement plus ennuyante. Je m'étais dis que prendre un jour de repos me ferait du bien, après tout je venais d'être promu Chûnin. Une première pour moi, et j'étais plus qu'heureux. J'avais réussi à me faire un nom au sein de la hiérarchie du village, comme quoi toutes missions que j'ai faite n'ont pas été vaine. Bien que savourant cette victoire, je ne savais pas quoi faire. Une mission ? Trop tard. Un entraînement ? La flemme...J’arpentais les rues du village tel un fantôme. Allant de bar en bar, d'étalages en étalages je mangeais tout ce qui m'avait l'air bon. Autant vous dire que mon ventre était bien plein.
Je ne savais vraiment pas quoi faire pour égayer cette journée. À part manger à en exploser. Traînant des pieds, je traversais une rue dans laquelle se trouvait un homme qui accrochait des affiches un peu partout. Intrigué, je me rapprochais pour voir ce qu'il y avait d'écrit. Déjà il y avait un magnifique Dojo sur le fond du prospectus. Lorsque je lus le texte, je me mis à saliver. Un bâtiment du nom de « Dojo Sanshōo » venait d'ouvrir ses portes et il invitait les divers combattants à réussir des défis pour pouvoir avoir une entrevue avec le grand Kitase Shinichi. Oui, l'ancien Mizukage. Il était pas malade celui-là ? En tout cas c'était une occasion en or que je ne pouvais pas louper, demander une faveur à un Kage ça n'arrive pas tout les jours !

Mon corps s'était remplis de vigueur tout à coup. Je n'étais plus du tout sous le coup de la lassitude, au contraire. Je me sentais revivre, enfin quelque chose à faire ! Un défi que je comptais bien relever. Après tout traverser quelques salles ne devrait pas être si difficile que ça. Et puis si l'affiche s'adresse à des personnes de tout âges, un Chûnin devrait surement réussir à le faire. Courant à toute vitesse, je me retrouvais devant les portes d'entrées. Je me sentais petit devant leurs grandeurs. Les murailles étaient imposantes, et la porte gardait par des élèves. J'étais le premier arrivé apparemment, puisqu'il n'y avait personne d'autre.

« Bonjour ! Je m'appelles Samui Kyōji, je suis venu pour relever le défi. »

Dans un profond silence, ils m'ouvrirent la porte pour me laisser passer. C'était vraiment impressionnant. Cet endroit était magnifique, et regorgeait de décorations toutes aussi belles. Suivant un des élèves, il m'amena devant la porte de la première salle. Il ne me fallut pas plus d'une minute pour passer cette épreuve. Rentrant dans les autres pièces, je réussissais chaque défi un par un. Je n'y voyais pas de réelle difficulté, cela semblait même trop facile. La dernière salle me donna un peu de fil à retordre mais je réussis à la traverser. J'étais donc à la fin, et à moins que ce soit une énorme arnaque j'allais avoir l'honneur de rencontrer un des Mizukage. Des frissons parcoururent mon corps, je ne voulais pas paraître frêle devant un si grand ninja. Je ressentais aussi de l'honneur, j'allais rencontre Kitase Shinichi. Qui n'avait jamais rêvé de lui serrer la main ? Un homme du nom de Katsuo me fit passer dans un bureau, et derrière ce dernier se trouvait un grand homme.

« Bonjour Monsieur. C'est un honneur de vous rencontrer, vous avez été Kage. Ne vous inquiétez pas pour les autres cela m'étonnerait qu'ils passent les salles à présent. Je suis là car j'aimerais voir quel genre de ninja vous êtes. Vous êtes fort dans quel domaine ? Pourriez-vous m'apprendre des techniques ? »

Voila, c'était dit. Je rêvais qu'il m'apprenne une de ses techniques. Je pourrais m'en venter, mais ce serait un honneur pour moi d'être son élève ne serait-ce que durant une heure. Et puis j'avais « malencontreusement » bloqué une ou deux salles avec mon Hyôton. Je voulais ne pas être dérangé pendant cette discussion. J'étais en totale admiration devant l'homme qui se dressait devant moi. Bien que gêné, je m'avançais vers ce dernier pour lui serrer la main. Qui sait il allait peut-être accepter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyVen 31 Aoû 2012 - 16:53

Les banalités étant échangées, le chûnin de Kiri en arriva vite aux faits. En soi, c'était une bonne chose. Je n'avais pas forcément de temps à perdre sachant qu'il y allait avoir encore beaucoup de monde derrière lui. Quoique...D'après ses dires, personne ne pourrait désormais venir ici. Avait-il massacré les autres participants ? Peut-être bien. Ça aurait été drôle en tout cas. Mais passons ; Nous ne sommes pas là pour rire. l'adolescent attendait de moi que je lui apprenne un de mes jutsus. Pour cela, il me demanda dans un premier temps quels étaient les domaines où j'excellais. Sans trop réfléchir, j'étais en mesure de répondre à cette question. D'ailleurs j'étais assez surpris de voir que lui même, un chunin de la brume, ne connaissait pas la réponse. Comme quoi, on connaît peu de choses des anciens dirigeants de village ici, c'est bien dommage. Enfin, qu'importe. Alors que je m'apprêtai à répondre à sa question, le shinobi à la chevelure azure – ça nous faisait déjà un point commun – s'approcha et...Hein ? Il fait quoi là ? Il me tend la main ? M'ouai bon, pourquoi pas, pensais-je. Mes yeux passèrent succinctement de la dextre du Samui à son visage et ce à plusieurs reprises jusqu'à ce qu'au bout de cinq ou six secondes d'attente je daignais serrer la main de cet homme. Après tout c'est pas non plus comme s'il voulait que je lui fasse la bise, hein ! La poignée de main viril terminée, je repris tout en me grattant le crâne.

 
    « Je ne suis pas trop mauvais en Taijutsu, au sabre notamment. Je me débrouille aussi en Ninjutsu. Sans vouloir t'offenser, pour le Taijutsu t'as pas l'air d'avoir le profil, on va donc éviter. Par contre je crois savoir que t'es un Samui ? Si je ne m'abuse, les shinobis de ce clan maîtrisent bien la glace; tu dois donc avoir un bon niveau en Ninjutsu pour être apte à utiliser une affinité secondaire comme celle-ci. Ça tombe, j'ai quelques jutsus à apprendre à un maître en Ninjutsu. Seul petit soucis, je ne sais pas trop lequel t'enseigner. J'en connais plusieurs, tous assez utile donc bon. Lequel t'apprendre ? Hum telle est la question... Ah, attend ! J'ai une idée. »


Et là dans un éclair de génie, je pris un bout de papier pas trop loin de moi, je le déchirai en plusieurs morceaux puis annotai sur ces derniers plusieurs noms de jutsu. Ceci-fait, il ne me restait plus qu'à laisser la providence choisir. Que les dieux soient avec moi ! Trou trou ce sera cette technique que je vais apprendre à ce gamin au bout de trois : Une, deux, trois ! … Goshokuzame ? Bon, si les divinités du trou trou en ont décidés ainsi, il n'en sera pas autrement ! Certes tte technique avait une certaine valeur sentimentale pour moi – en effet, il s'agit du premier jutsu de rang A que j'ai maîtrisé – néanmoins je me devais de la lui enseigner. Espérons au moins qu'il ne soit pas aussi incompétent qu'Hojo pour ce qui est de comprendre le fonctionnement d'un jutsu. En effet je ne me sentais pas vraiment l'envie de passer une heure trente sur son apprentissage. Balayant d'un revers de main les bouts de papiers, je pris mon air le plus solennel et dis :

 
    « Trou trou a choisi ! Ce sera le Goshokuzame. J'espère que tu possède le Suiton ? Si non, tu vas devoir te débrouiller parce qu'on ne revient jamais sur une décision prise par les dieux du hasard, tu comprends ? Jamais ! Sur ce, on va opérer de la façon suivante : Dans un premier temps je te montre le jutsu et tu vas tenter de reproduire mes gestes. Si tu échoues et, je te rassure, tu vas échouer ; On fait ça par étape. J'essaierai aussi de t'expliquer en profondeur le pourquoi du comment de ton échec jusqu'à ce que tu y arrives. Bien maintenant que tout est mit au clair, on peut y aller. Suis-moi.  »


À ces mots j'ouvris le passage secret qui donnait sur le jardin. Oui, faut pas croire non plus que j'allais le faire s'entraîner dans une chambre close. C'était un coup à se faire massacrer le mobilier et dieu sait que j'avais pas envie de débourser le moindre centimes en réparation. De fait, direction l'extérieur, à l'abri des regards indiscrets. Arrivé dehors, je ne perdis pas le moindre instant. Je tendis ma main gauche devant moi, gardai les doigts bien écartés les uns des autres puis, soudainement, des petites gouttes apparurent aux extrémités de mes phalanges. Les gouttelettes grandirent jusqu'à donner plusieurs bêtes ; Des requins aux nombre de cinq. Ceux-ci foncèrent alors vers le lac et disparurent. Dans un soupire, je me retournai vers mon élève du jour.

 
    « Normalement ils se dirigent sur un adversaires pour le déchiqueter mais je suppose qu'on va éviter de faire le test. »




Dernière édition par Kitase Shinichi le Ven 7 Sep 2012 - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptySam 1 Sep 2012 - 11:26

L'hésitation...Durant quelques secondes il me scruta de haut en bas tandis que je lui tendais ma main. Il ne semblait pas enchanter d'avoir à serrer la main d'un Chûnin, mais il s'y résolut tout de même. Un sentiment de fierté m'envahit tout d'un coup. Ma main, je ne la laverais surement pas pendant quelques jours. Un tel honneur pour un ninja comme moi. J'avais eu une poignée de main avec un des Mizukage ! J'avais limite envie de me mettre à danser là tout de suite, mais quel image aurait-il de moi ? Non...Je me contentais de garder mon sang-froid. Qui sait il allait peut-être aussi répondre positivement à ma seconde requête à savoir m'apprendre un jutsu. J'attendais bien d'un Kage qu'il m'apprenne une technique de haut-niveau, à la fois puissante et utile. Après tout il devait bien avoir ça dans son répertoire. Un sabreur ? Intéressant, mais ce qui attira surtout mon attention c'était le passage sur le Ninjutsu. En effet, je maîtrisais assez bien ce domaine étant du clan Samui. J'avais par la même occasion une affinité particulière : l'hyôton. Affichant un léger sourire, je lui répondis :

« Effectivement, je fais partis du clan Samui. Comme vous vous en doutez j'ai l'affinité qui va avec. Je me débrouille plutôt bien en Ninjutsu, donc je ne pense pas que cela sera un problème. C'est un honneur pour moi d'apprendre un jutsu d'un homme comme vous, je tenterais d'être un élève assidu. »

Et là, c'est le drame...Il se met à sortir plusieurs bouts de papiers et à écrire dessus avant de tous les mélanger. Non, il n'allait tout de même pas choisir la technique qu'il allait m'apprendre comme ça ? J'aurais bien aimé choisir, ou au moins connaître quelques détails sur les techniques. Car en effet si le hasard désignait une technique Raiton, je ne pourrais pas l'apprendre...Tandis qu'il faisait valser sa main au-dessus des petits papiers, le stress montait aussi vite en moi qu'une montagne-russe. *Pitié pitié qu'il tombe sur une technique puissante que je puisse apprendre !* Je priais de toutes mes forces, et lorsque j'ouvris les yeux le choix était fait. Je pus lire sur le papier un bout du nom de la technique "Goshoku..". Qu'est ce que c'était que ça ? Il fallait que ce soit du Suiton, que les dieux du troutrou soient de mon côté ! Et là ce fut le soulagement lorsqu'il m'expliqua qu'elle était la technique et la manière dont il allait me l'apprendre.

« Ok ok, c'est parfait je maîtrise le Suiton ! J'écouterais au mieux ce que vous direz et je m'efforcerais de bien reproduire les gestes pour ne pas vous faire perdre votre temps. Et puis votre assistant va surement déblayer les salles et d'autres gens vont arriver. »

À la fin de ma phrase, je ne pus empêcher ma mâchoire de se décrocher. Il venait d'ouvrir un passage secret qui menait à un magnifique jardin. Deux arbres, un lac. Un véritable paradis, de quoi rester paisible et s'entraîner en toute tranquillité. L'ancien Mizukage ne s'embêtait vraiment pas, son Dojo était immense et d'une rare beauté. On voit que ses gouts sont honorables. Il ne perdit pas une seule seconde pour me montrer sa technique. À peine arriver dehors, il me la montrait déjà. Au bout de ses doigts se formèrent quelques gouttes, qui se transformèrent en cinq requins d'eaux. Ils foncèrent dans le lac avant de disparaître dans le liquide. Ouuuaw ! Énormissime ! Si j'arrivais à maîtriser ça, je ferais un grand pas dans la maîtrise du Ninjutsu. Cela ne devait pas être facile de créer des requins comme ça. Et puis la puissance de cette technique devait être grande, puisque Shinichi dit lui même qu'ils déchiquètent un ennemi. Tendant ma main en avant, je tentais de faire la même chose. Grossière erreur de ma part ! Je ne savais ni comment il fallait s'y prendre, ni les gestes à faire.

« Votre technique est énorme Shinichi-dono. Il faut faire quels sceaux ? Sanglier ? Lièvre ? Bœuf ? Tigre ? »

Il fallait bien une combinaison de mudras pour enclencher cette technique, mais je n'avais pas vu le maître du Dojo les faire. Peut-être était-il allait trop vite, ou alors à son niveau il n'a même plus besoin de faire les signes ? En tout cas, ce n'est pas juste avec cette démonstration que je pourrais réussir. Car j'avais beau me concentrer sur ma main, rien ne se passait. Il fallait qu'il me détaille plus le fonctionnement de sa technique, et une fois que je la réussirais je ne l'embêterais plus. Il pourra se la couler douce le reste de la journée, si seulement j'arrivais à l'apprendre en quelques heures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyDim 2 Sep 2012 - 14:14

Déblayer le terrain ? Il avait donc bloqué les pièces menant à cette salle ? Que dieu soit loué. S'il avait bien empêché les autres d'entrer, nous étions tranquille un bon moment. Espérons que cet abruti de Katsuo ne soit pas en mesure de remettre en ordre les salles bloquées. Normalement, je n'avais pas à m'en faire pour ça. Certes mon ami d'enfance avait quelques capacités bien utiles – dont celles de percevoir les sons à des mètres au loin – cependant je ne le connaissais pas comme étant un bon shinobi, et pour preuve, il n'avait même pas le grade de genin si mes souvenirs sont bons. De fait, sauf poussée de croissance – et de force – exceptionnelle du petit Katsuo, nous allions être seuls le Samui et moi ce qui, je le répète, n'était pas plus mal. En parlant du Samui, l'entraînement s'annonçait bien. Effectivement, d'après ses dires il possédait le Suiton. Cela allait grandement facilité l'apprentissage de la technique des cinq requins affamés. En outre il considérait, je cite, « Qu'il se débrouille plutôt bien en Ninjutsu ». J'étais donc assez confiant au moment de commencer. Un chûnin, Samui, maître du Suiton, normalement tout les éléments étaient réunis pour que le cours improvisé se passe de la meilleure des manières.

La technique réalisée sous ses yeux, je m'écartai puis regardai le garçon faire. S'il avait bien écouté et s'il jouait le jeu en respectant les règles que j'avais moi-même imposées, il allait essayer de reproduire mon jutsu. Chose qu'il fit dans un premier temps. En effet il leva le bras, le tendis droit vers lui. Autant dire que ça démarrait sous les meilleures hospices. Bon, relativisions, il n'avait encore rien fais de bien exceptionnelle mais dès la première tentative sa posture était la bonne. À priori il semblait avoir compris le truc concernant la position à adopter. Soudainement, alors qu'il était plutôt bien parti, l'adolescent s'arrêta. Un haussement de sourcil plus tard, le shinobi de la brume me demanda quelles étaient les signes incantatoires à effectuer pour une création parfaite des cinq requins. Voilà une question bien étrange à laquelle je n'avais aucune réponse à lui apporter. C'est vrai quoi ; Sans vouloir être offensant, était-il aveugle ? Avais-je composé des mudras moi, hein ? Non. De fait ce jutsu de rang A ne requérait aucun sceau pour être réalisé, tout simplement...

 
    « Non tu n'en as pas besoin. Tu crées les requins à partir de tes doigts, et uniquement à partir de ceux-ci. C'est tout simple en théorie puisqu'il n'y a pas à apprendre de combinaison exubérante de signes. C'est d'ailleurs l'un des grands avantage de cette technique. Même si tu es bloqué entre des fils, même si tes membres sont engourdis voire paralysés et que donc, tu ne peux pas composer de mudras, tu peux créer ces cinq bêtes pour te sortir d'affaire ou même, qui sait, lancer une offensive. »


Expérience personnelle dites-vous ? Ah ah, oui un peu. Je me souviens – à l'époque où j'étais chûnin – m'être servi de ce jutsu contre l'homme désormais appelé le shinobi en carton, j'ai nommé : Kadoria Uriô. Le bougre m'avait momentanément paralysé et empêché d'utiliser toute technique. Toute sauf celle des cinq requins aqueux. D'ailleurs il ne l'avait pas vu venir celle-là ! Par contre, mon niveau de l'époque étant, le combat n'avait pas tourné en ma faveur mais cela importe peu. Oui, nous allons tout de suite éviter de parler de ça et en revenir aux faits : Kyoji avait eu sa réponse, il était donc temps pour lui d'exécuter le fameux jutsu de haut rang. Comme d'habitude lorsque j'enseignais quelque chose à quelqu'un – et Dieu sait que j'en ai appris des techniques à des gus ; de Law à Yoru en passant par Hojo et Froturak – je regardais attentivement les gestes de l'élève avec une certaine appréhension. Réussira, réussira pas ? Joueur comme je le suis, je m'amusais souvent à faire des petits pronostiques sur la question. Là, sachant qu'il s'agissait de son premier essai, ça sentait l'échec à plein nez. Je dirai même plus, ça sentait l'échec cuisant ! À moins qu'il soit aussi brillant pour son âge que l'était un autre Samui bien connu, j'évoque bien entendu là le décédé Samui Mahan. Enfin, nous verrons bien. Pour l'instant, je me devais de motiver le garçon aux cheveux azurs car si je ne le faisais pas, nous y étions encore pour l'année prochaine avant qu'il tente le coup.

 
    « Bon, tu y vas maintenant ? »


Allez, let's go !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyLun 3 Sep 2012 - 16:43

Lorsque je lui demandais les signes incantatoires de cette technique, il écarquilla les yeux. Qu'est ce que j'avais dis de si mal ? Car je l'avais bien observé mais je ne l'avais pas vu réaliser des sceaux. Je devais poser la question car peut-être était-il tellement doué qu'il n'avait plus besoin de mudras. Mais apparemment il n'y avait pas besoin de s'encombrer de tous ces mouvements. Il suffisait juste de se concentrer et de matérialiser les requins au bout de chaque doigt. Rien que ça...J'imagine que la consommation de chakra ne devait pas être infime. J'allais galérer pour apprendre cette technique, et surtout gaspiller mon énergie dans de vaines tentatives. Mais il fallait bien que je m'entraîne. On n'apprend jamais rien du premier coup. Cela me dérangeait un peu de travailler en écoutant les conseils d'une personne. Mes techniques, je les avais pour la plupart crée. Certes j'avais eu du mal à les manipuler, ce n'était pas si difficile car j'avais une idée de leur fonctionnement. Là, je devais juste me baser sur ce que Shinichi me disait. Il valait mieux pour moi que je comprenne, sinon je ne pourrais jamais y arriver.
Retroussant mes manches pour éviter un fâcheux incident, je me mis en position pour utiliser la technique. Il me suffisait de faire le même mouvement que l'ex-Kage, et d'y mettre du chakra. Rien de bien compliqué aux premiers abords. L'utilité du jutsu est grandiose. En théorie, on peut l'utiliser n'importe quand tant qu'on a du chakra et une main libre. Technique dangereuse. J'avais bien de la chance qu'il ait accepté de me l'enseigner mais déjà fallait-il que j'arrive à la maîtriser. Alors que j'allais tenter de faire apparaître les gouttes d'eaux sur l'épiderme de mes doigts mon maître du jour se mit à me brusquer. Comment voulait-il que je me concentre ? Mais bon, je n'avais pas à lui crier dessus. Il avait la gentillesse de m'apprendre le Goshokuzame. Je me devais de le respecter et de l'écouter.

Sans plus attendre, je tendis ma main droite vers l'avant en prenant exactement la même position que Shinichi. Je ne savais pas si cela changeait grands choses, mais je devais recopier à l'identique la démonstration qu'il avait faite. Je fermais alors les yeux pour tenter de visualiser le tout dans ma tête. Ok, il fallait faire apparaître des gouttelettes mais il fallait ensuite les modeler en requin. Et pas une seule, mais cinq. La concentration devait surement être la clé pour réussir cette technique, avec le chakra. J'avais beau user de mon chakra, et même fixer mes doigts méchamment, il ne se passa rien. Foutu jutsu. J'étais contrarié de ne pas réussir, mais après tout ce n'était que le début. Il m'avait montré la technique il y avait à peine quelques minutes. À part un ninja faisant parti de la crème de la crème des génies , personne ne pouvait le faire.

« Ça à l'air facile, mais en faite pas du tout ! L'eau s'est faisable, mais en faire des requins c'est un peu chaud quand même. Si vous avez deux-trois astuces je suis preneur. »

Avant de m'en remettre à la légende qui se dressait à côté de moi, j'essayais une dernière fois le Goshokuzame. Je plaçais mon bras exactement comme le sien, avant de me concentrer sur mes doigts et plus précisément leurs extrémités. Je sentais peu à peu mon chakra affluer dans ma main, et mon effort ne fut pas inutile. En effet, il y avait bien des gouttes mais cela ne dura à peine que quelques secondes. Je les avais tout de même entraperçu, à part si c'était une hallucination. J'étais sur la bonne voie, enfin je l'espérais. Il valait mieux ne pas faire perdre son temps à un ninja de la trempe de Shinichi. Je tenais à ma vie après tout, mais il semblait plutôt sympathique et cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyLun 3 Sep 2012 - 20:44

Il n'y était pas arrivé. Oui, le Samui avait eu beau tenter son coup et imiter ma posture, il avait échoué. En même temps, le contraire aurait été étonnant. Certes les Samui sont connus pour être naturellement doués néanmoins évitons les hyperboles et caricatures en tout genre. N'est pas Samui Mahan qui veut. D'autant qu'une rang A, ça ne s'apprend pas en un instant, même pour les plus grands de ce monde. Bref, comme dit précédemment, lui, il avait visiblement du mal, beaucoup de mal même. Des gouttes d'eau apparaissaient bien le long de ses doigts toutefois ces dernières ne prenaient pas forme. Un problème dans la matérialisation des requins ? Hum, voilà qui est problématique, m'étais-je dis sur le coup. Je dirai même plus, ça s'annonçait compliqué. Car la technique de rang A Suiton qu'il désirait apprendre ne consistait pas juste en la création d'un requin, mais bien de cinq. Il faut savoir que lorsque j'avais appris ce jutsu, je maîtrisais déjà le Suikoudan, qui est en quelque sorte la version « sous évoluée » du Goshokuzame. Le chûnin, lui, ne semblait pas maîtriser cette technique, d'où le caractère complexe de cet apprentissage. C'était un peu comme si vous demandiez à un enfant de nager le crawl alors que ce dernier n'est pas capable de flotter cinq secondes dans l'eau sans boire la tasse. Enfin bon, ce n'est pas très grave. Il est là pour apprendre et sachant qu'il avait bloqué les salles, j'avais tout mon temps. Procédons donc par étape et donnons lui les « deux trois astuces » qu'il attendait tant.

    « Tu n'arriveras pas à faire cinq requins si, de base, tu n'es pas capable d'en faire un bien constitué. Tu as aussi quelques problèmes pour ce qui est de la matérialisation des bestiaux. Faire d'une gouttelette une bête, c'est dur et ça nécessite du temps. On va donc décomposer la technique et faire ça dans l'ordre. Après tout, pas besoin de se précipiter, j'ai tout mon temps. D'abord, tu vas créer une boule d'eau dans ta main. Ensuite tu vas faire en sorte que ça devienne un requin, okay ? Si t'y arrives, tu diminues la taille de la boule, tu réessaies jusqu'à ce que ce soit bon et ainsi de suite. Pas trop compliqué je suppose ? Tu t'arrêteras seulement quant je te le dirai. »


Cet exercice avait pour but de lui apprendre à faire sortir d'une goutte un requin et de l'habituer à ça. Connaissant la difficulté du jutsu, j'étais persuadé que le ninja de la brume allait prendre entre deux ou trois heures avant de bien maîtriser cette partie de la technique. De fait, j'avais tout intérêt à prendre mes précautions. Car comme tout être humain, j'avais des besoins naturelles à effectuer ! Non, cessez de rire bêtement, je ne parle pas de ces besoins là. Je pense plutôt à une nécessité bien plus profonde que celle d'uriner ou de déféquer ; Je parle de la bouffe. Poussant un petit bâillement, je regardais celui qui était, pour un jour, mon élève.

    « Bon sinon c'est pas tout mais tu peux commencer. Attends moi cinq minutes, je vais me chercher un petit truc histoire de patienter. Car je n'en doute pas, l'entraînement va être long, très long. Soit dit en passant, j'espère que personne ne t'attends chez toi car il n'est pas dis que tu sortes d'ici avant demain matin. »


Ceci dit, j'ouvris de nouveau le passage secret puis partis me chercher deux ou trois cochonneries. D'abord, il était essentielle pour un être affamé – et certainement futur diabétique – tel que moi d'avoir du sucre. De fait, je pris deux ou trois paquets de bonbons chocolaté, des gâteaux aussi et même des brioches. En outre, j'avais bien envie de lire. Histoire de subvenir à ce besoin, j'emportais avec moi quelques mangas. Dans la foulée, je pris un journal bien connu dont le nom est tiré d'une souris de dessin animé. Tout ça en main, je retournai voir ce qui Kyoji. Il s'entraînait. Moi dans l'histoire ? Bah...Je posai mon saint derrière sur un arbre, pas trop loin de l'eau et ouvrai mon paquet de bonbons.
J'en bave rien que d'y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyMar 4 Sep 2012 - 21:03

C'était dur. Je n'aurais pas imaginer devoir apprendre une telle technique. La plupart des techniques que j'avais développé seul ne poussait pas la matérialisation d'animaux à un tel niveau. J'allais en baver, c'était sur et certain. Mais j'avais Shinichi pour me guider dans mon apprentissage, après tout ce jutsu était le sien. Si quelqu'un devait en connaître les secrets et les détails c'était bien lui. Baissant mon bras au niveau de mes hanches, je me posais quelques instants le temps d'écouter ce qu'il avait à me dire. Car en effet, je lui avais demandé quelques conseils et il venait de me donner des réponses. Si je voulais maîtriser cette technique il fallait faire étape par étape. Je devais tout d'abord apprendre à matérialiser un seul requin à partir d'une boule d'eau. La suite semblait logique : un requin à partir d'une goutte, et cetera. Ça coulait de source si je puis dire...Passons sur ce jeu de mot plus que douteux ! Je devais m'exercer à présent, plus le temps de papoter ou de rigoler. Ce jutsu, je comptais bien l'apprendre. Il me serait une grande utilité dans mon périple de ninja, et pourra me servir qui sait durant mes péripéties pour faire naître ma légende. Oui, j'étais un peu mégalomane sur les bords. Je ne voulais que dépasser les plus grands Samui, sans pour autant marcher dans leurs pas mais prendre mon propre chemin et créer ma propre légende. Alors que je me mis en position, l'ancien Mizukage retourna dans son bureau pour prendre « un petit truc ».

« Oh ne vous inquiétez pas, je vis seul. Je peux rentrer quand je veux et faire ce que je veux. »

Mes parents étaient morts, je ne devais de compte à personne. Que je rentre à huit heure du soir, ou à huit heure du matin personne ne s'en préoccupait. Depuis que je m'étais rendu compte que je devais devenir fort pour moi, j'avais beaucoup progressé. Et ça je le devais à Hojo-sensei. Tout les progrès que j'avais fait je les devais à d'autres ninjas : Hojo, Pô et maintenant Shinichi. Comme quoi, s'intégrer dans la communauté ne peut être que bénéfique.
Tandis que le patron des lieux partit chercher à manger, je commençais déjà à m'exercer. Il ne fallait pas chômer, cela n'allait pas être aisé d'apprendre le Goshokuzame. Mettant ma main en position, je faisais apparaître une boule d'eau dans le creux de ma main. Jusque là rien de bien difficile, c'était comme le Teppō Dama à la différence que je garde le globe dans ma main. Maintenant, je devais en faire un requin. Si je voulais réussir, je devais prendre un exemple. Je possédais une technique me permettant de faire apparaître un dragon de glace. Cette fois je devais créer un animal à partir d'une boule d'eau, et non à partir de la glace. Cela se ressemblait, et si je prenais ça comme base j'y arriverais certainement. Me concentrant sur ma main et ce qui se trouvait à l'intérieur, j'insufflais mon chakra pour modeler le liquide comme je le souhaite. C'était plus dur, l'eau n'était pas une matière solide ce n'est pas facile de lui faire prendre une forme. Mais je n'abandonnais pas : cela commençait à donner des résultats. Je faisais comme l'avait dit le maître du Dojo, sauf qu'au début je façonnais un requin petit et au fur et à mesure je le faisais de plus en plus grand jusqu'à qu'il soit stable et de la taille voulut. Première étape : réussie ! Maintenant, je n'avais plus qu'à faire la même chose avec une boule plus petite...Car oui, celle que j'utilisais de base était assez grande. Alors que pour la technique finale il faut se servir de simples gouttelettes.

« En faite, j'ai une technique qui me permet de créer un dragon de glace. J'ai juste à faire pareil, sauf que là c'est un requin d'eau. C'est à peu près pareil. En tout cas votre conseil a été bénéfique ! »

Travaillant depuis déjà plusieurs minutes, je jetais un petit coup d’œil à mon sensei du jour. Il était tranquillement assis avec une multitude de gourmandises autour de lui. J'en avais l'eau à la bouche mais ce n'était pas pour moi. Ce que je devais faire se limiter à apprendre, pour le moment. Tournant les yeux, je me remis à la tâche. Je ne devais pas avoir la tête à penser nourriture, sinon mon ventre se mettra à faire des siennes. Je ne devais visualiser que le requin et la boule d'eau, rien d'autre. Une fois remis en position, je créais une boule d'eau plus petite. C'était plus dur de créer un requin de même taille avec moins de quantité. Mais je fis pareil qu'il y avait quelques minutes à savoir créer un requin petit tout en le faisant grandir à chaque nouvelle tentative. Ce n'était pas si difficile que ça en faite, j'y arrivais de mieux en mieux surement à force d'essayer.
La taille de la boule avait considérablement raccourcit, et la plupart des requins que je créais à ce niveau ne tenaient que quelques secondes à peine. Je devais me concentrer pour les stabiliser, sans trop user de mon chakra à tout va. Si je devais m'entraîner toute la soirée et même la nuit, je serais surement à cours d'énergie je devais donc faire mon possible pour ne pas le gaspiller. En tout cas, une chose était sûre : je commençais à maîtriser la première partie de la technique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyJeu 6 Sep 2012 - 18:29

Il vit seul ? Bien ! Ça m'évitera tout problème avec son hypothétique génitrice. Car dieu sait que je voulais éviter les soucis et autres désaccords avec la famille des shinobis que j'aidais. Sa situation familiale étant, je pouvais m'amuser avec le Samui ! Ainsi, si je le désirais – et si le besoin s'en faisait ressentir – il pourrait passer la nuit ici, dehors, pendant que je retournais chez moi pour m'endormir bien tranquillement dans mon lit. Ah, je voyais déjà la scène, ce serait bien drôle en tout cas. Bien drôle mais de moins en moins probable. Malheureusement pour moi, plus le temps passait mieux il réussissait. Dommage au fond. Remarquons toutefois que même s'il réussissait plutôt bien à matérialiser des requins, ces derniers étaient au moins tout aussi résistant que ces billes chocolaté fondants dans ma bouche. En parlant de mes friandises, j'étais en manque. C'est à ce titre que je repartis plusieurs fois dans la cuisine, à l'intérieur du dojo, pour refaire le plein de cochonneries. Après quelques dizaines de minutes et cinq ou six allés-retours dans la salle à manger, je vis que le travail du Samui était plutôt concluant. Bon, toujours ce même problème pour ce qui est de faire tenir la bestiole mais dans le fond y'a du progrès. Pour faire apparaître un monstre aquatique il avait toujours besoin d'une boule – plus petite certes mais une boule tout de même – et non d'une goutte mais cela importait peu. Qu'on soit bien clair, je devais lui apprendre le jutsu, pas lui apprendre à l'utiliser parfaitement. En même temps, cela était impossible en une journée. Seuls le temps et la pratique allaient lui permettre de faire sortir d'un très faible volume un requin. Toujours allongé à m'enfiler des chocolats, je baillai volontairement, comme pour annoncer mes paroles futures, puis dis :

    « C'est bon. Tu peux t'arrêter là. Ce n'est pas encore parfait, c'en est même très loin mais on ne va pas s'éterniser sur ça. Nous n'avons pas le temps et je pense que ce soit réellement utile en vérité. De toute façon, avec ce genre de technique il n'y a pas de secret : Plus tu utiliseras ce jutsu plus tu auras de l'expérience et donc, plus tu pourras modéliser des requins via de petits volumes. Là c'est les débuts, c'est laborieux mais qu'importe. L'essentiel est là, la sphère aqueuse ressemble plus à une petite balle de ping pong qu'à une boule de pétanque, c'est donc pas mal. » 


Oui ce n'est pas problématique s'il en est encore au stade où il a besoin d'une sphère d'eau. Ce qui serait dramatique en revanche ce serait de s'attarder sur des détails alors qu'il avait encore des choses à apprendre, beaucoup de choses. Déjà, la consistance de ses bêtes marines était mauvaise. En outre, il était capable d'en faire apparaître qu'une, soit un cinquième de ce qui devait normalement être produit en matière de bêtes. Autant donc dire qu'il y avait du pain sur la planche. M'enfin, ce garçon avait le truc ! C'était maintenant une question de temps, de pratique et, accessoirement, de talent avant qu'il ne maîtrise ce jutsu Suiton. Continuant sur ma lancée, je repris le flot de mes paroles et des consignes données au shinobi de la brume :

    « Toujours est-il que maintenant tu vas essayer de faire des requins. On commence doucement, tu vas essayer d'en faire deux. Pas trop compliqué, non ? Pour ça, tu crées à partir de tes doigts, n'importe lesquelles ça n'a pas d'importance, le même nombre de boules que tu veux de bêtes. Fais en sorte que les monstres soient apte à déchiqueter un être humain. En bref, donne leur une certaine solidité sans quoi il ne serviront à rien, si ce n'est à éclater en une vulgaire flaque d'eau. » 


C'est sur ces mots pleins de sens que j'ouvris un énième sachet de gâteaux. L'eau à la bouche, je tournai ledit paquet et constatai qu'il s'agissait d'un plastique contenant des madeleines. Une trentaine de madeleines. Cool, j'aime bien ces gâteaux-là pensais-je. En effet, c'est bon les madeleines ! Très bon. Vous ne trouvez pas ? Moi je trouve que ça faisait un excellent repas nocturne. Pas très équilibré, j'en conviens mais délicieux tout de même. Soit dit en passant, il commençait à être un peu tard pour un dîner. Le Samui à la chevelure azure avait tout intérêt à se presser s'il ne voulait pas rester ici ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptySam 8 Sep 2012 - 10:23


Ce n'était pas vraiment une partie de plaisir. Mais après tout je n'étais pas venu pour me relaxer, au contraire. C'était de mon plein grès que j'étais venu ici pour lui demander de m'apprendre un jutsu. Et puis ce n'était pas si difficile que ça, j'avais connu pire avec Hojo-sensei. Il m'en avait fait baver, mais je ne pouvais que le remercier. Il ne m'en voudrait surement pas d'être alors voir un autre maître, après tout je n'avais fait que répondre à une annonce et relever un défi. Le défi qui de base consistait à traverser les pièces c'était transformé en l'apprentissage d'un jutsu. Qui plus est, un jutsu de haut niveau. J'étais en galère totale avec la matérialisation des requins, mais je m'améliorais et c'est tout ce qui comptait. Par rapport au début du cours, j'avais fais de véritable progrès. Maintenant je n'avais plus besoin d'une sphère de la taille d'un ballon de foot, mais plutôt d'une balle de tennis. C'était déjà ça, et puis je n'allais pas maîtriser cette technique dès le premier jour. Une fois que j'aurais la base, je pourrais l'utiliser en combat et c'est là que je pourrais la personnaliser et l'améliorer.
Puis vint le soulagement, après des minutes d'acharnement j'eus enfin le feu vert pour m'assoir quelques secondes. Il fallait que je souffle un peu, ce n'était pas de tout repos d'apprendre une technique de ce genre. Il semblait plutôt satisfait de mon travail même si cela ne relevait pas de la perfection. Comme je l'avais pensé, je devais utiliser ce jutsu en combat pour le perfectionner. Je n'étais pas obligé de le copier exactement, mais au moins de l'imiter.

« Et puis je pense qu'on a pas les mêmes styles de combats. Je ne l'utiliserais certainement pas comme vous, à force de l'utiliser je trouverais la manière qui me convient. Après tout je ne vais pas copier votre jutsu à l'identique, et puis je n'en ai pas les capacités. »

Il devait avoir des années d'entraînements derrière lui. Moi, je n'avais que quelques heures. Autant vous dire qu'avant de maîtriser la technique comme lui j'allais devoir patienter un bon moment. D'ailleurs le cours allait reprendre. Maintenant je devais matérialiser deux requins, qui plus est assez solide pour déchiqueter une personne. Cela n'allait pas être du gâteau...Je me relevais, près à continuer. Je devais fournir plus d'effort que tout à l'heure, mais surtout plus de chakra pour pouvoir faire apparaître non pas un mais deux bestiaux. Mettant ma main en position, je fis apparaître deux boules d'eau. Pour le moment, cela n'avait rien de compliqué. Il fallait à présent que je les façonne à l'image de l'animal. Le premier essai fut un cuisant échec. Cela ne ressemblait même pas à un requin, ce fut une masse d'eau qui s'effondra à peine quelques secondes après sa création.
Les minutes passèrent, je n'arrivais à rien. À chaque fois que je voulais les créer en même temps cela ne marchait pas. Je devais me concentrer sur les deux en même temps, et déjà que j'avais du mal avec un seul je pataugeais complètement. Puis j'eus l'illumination tant attendu. Et si je les créais un par un ? Ensuite je n'aurais plus qu'à réduire le temps de matérialisation pour les faire apparaître quasi en même temps. Pour le moment, je devais faire comme ça. Pour la création simultanée, cela allait prendre plus du temps. Sans attendre, je m'attelais à la tâche. Les deux sphères d'eau créaient, je matérialisais un seul requin. Il semblait plutôt stable, il ne s'évaporait pas. Tout en gardant un œil dessus, je me concentrais sur le second. Il commençait à se former, c'était déjà mieux. Certes il semblait moins solide que le premier, le résultat était tout de même là. Je les lâchais alors sur l'eau. Malheureusement pour moi, seul un entra en contact avec la surface : le deuxième c'était défait avant d'atteindre le liquide.

« C'est grave si je ne les créais pas en même temps ? Après tout vous l'avez dit ça viendra avec le temps. Si je les matérialise assez vite cela donnera l'impression que je les créais tous ensemble. »

En tout cas cela rassemblait déjà plus à la technique originale. Ne baissant pas les bras, je réessayais plusieurs fois. Après plusieurs tentatives, les deux requins étaient stables. Assez solide pour déchiqueter un humain. Certes je ne les créais pas à la même seconde, c'était tout de même un bon résultat. Il devait y avoir à peine une intervalle d'une quinzaine de secondes entre chaque requin. J'y étais presque, j'en étais à deux sur cinq. Presque la moitié. Mon corps commençait à mémoriser la technique. Je me rapprochais de plus en plus du résultat final, tout en étant assez éloigné de ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyDim 9 Sep 2012 - 17:48

«  Après tout je ne vais pas copier votre jutsu à l'identique, et puis je n'en ai pas les capacités. »

Tu crois pas si bien dire mon coco ! Pour sûr que t'es encore loin du compte, l'ami, m'étais-je en l'entendant parler. Bon, d'un coté il était réaliste et ne s'attendait pas à un miracle. C'était déjà ça. Ceci dit, cela ne devait ni entraver son désir d'apprendre ni diminuer sa volonté. Bon pour ces deux choses là je n'avais visiblement pas à m'en faire. Désireux d'en finir avec cette entraînement, le maître du Hyoton était vite reparti s'entraîner. Comme on s'en doute tous, il suivit mes consignes et tenta de les appliquer au mieux. Sans trop de surprise, il rata à de très nombreuses reprises. Qu'on se le dise, créer deux requins en même temps n'était pas la chose la plus aisée qui soit. Pour continuer la difficulté, mon disciple d'un jour trouva subterfuge malin auquel même moi je n'avais pas pensé. Personnellement je ne me souviens plus avec exactitude combien de temps avais-je mis pour apprendre ce jutsu toutefois je suis persuadé que si j'avais procédé comme lui, j'aurai été plus rapide dans mon apprentissage. En effet, mettre une dizaine de seconde d'attente entre la création de chaque requin était assez malin. Plus sa maîtrise sera élevé, plus il pourra se permettre de réduire le temps de latence. Pour l'instant le shinobi avait besoin d'un break d'environ quinze secondes... Au fond, pourquoi pas. Ce n'était pas non plus comme si ses bestioles sortaient de sa main à une minute d'intervalle.

    « Non ce n'est pas grave. C'est même assez malin, je n'y avais pas pensé. Par contre, ça te fera beaucoup de choses à travailler seul, m'enfin je suppose que ce n'est pas plus mal. » 


Si je résumais bien il devait : Réduire la boule aqueuse jusqu'à en faire une goutte et réduire le temps d'attente entre la création de chaque monstre marin. Autant dire qu'il allait en avoir des choses à travailler ! D'un autre coté, comme je le lui avais dis, cela allait nous permettre de sauter certaine étapes qui, en temps normal, aurait duré deux ou trois jours. Là, je ne faisais que lui apprendre dans les grandes lignes comment maîtriser le Goshokuzame. Le perfectionnement de cette technique en revanche, c'était son problème. Et puis bon...Agir de la sorte lui permet de personnaliser son jutsu comme il le disait si bien lui-même. De fait, passons ! Oui mes frères, vous n'avez pas rêvés, j'ai bien dis : PASSONS ! Apprenons lui une technique vite fait mal faite ! Quand j'y pense, c'était un peu comme si je lui offrais des pièces ou des miettes de jutsu. À lui ensuite de les agencer et de les retravailler comme il le désirait pour en faire quelque chose de bien.

Alors qu'il continuait ses efforts, je m'enfilais de nouveau un paquet de gâteau. Cette fois-ci, c'était des boudoirs. J'avais aussi eu la bonne idée de faire le mélange : Boudoirs et chocolat ! Autant dire que c'était vachement bon, un délice. Enfin bref ; Cela a peu, voire pas, d'intérêt. C'est pourquoi nous allons éviter de nous étaler sur le sujet fort intéressant qu'est la nourriture, et nous concentrer directement sur les progrès réalisés par le Samui. En quelques temps le gamin avait réussi à matérialiser deux requins. Par « deux requins » je veux bien entendu dire deux monstres parfaits, capable de mordre, de suivre un ennemie. Bref, des bêtes féroces apte à faire mal. Ne lui restait maintenant plus qu'à être capable d'en sortir cinq du même niveau et « c'était tout bon » comme on dit chez moi.

    « Bien. Respire un peu. À ton prochain essai, tente de produire une fournée de quatre ou cinq requins comme ceux que tu viens de faire là. Tu peux toujours prendre un peu de temps entre chacune de tes créations bien sûr. Ce n'est pas un problème en soi.  » 


Et on est reparti pour un tour. L'entraînement reprend. Peut-être est-ce la dernière ligne droite avant la fin ? Peut-être bien... Ou peut-être pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Kyōji
Informations
Messages : 382
Rang : A+

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyVen 14 Sep 2012 - 18:53

Deux requins aptes à déchiqueter un humain. Voila ce que je venais de créer. En soit, je venais de faire un grand pas dans la maîtrise de cette technique. Pas comme certains pourraient le penser. Il ne me restait plus qu'à en créer cinq à présent, mais aussi à réduire la taille de la boule ainsi que le temps de création de chaque requins étant donné que je n'arrivais pas à les créer en même temps. Autant vous dire qu'il me restait encore beaucoup de choses à peaufiner mais le résultat était là : un requin me prenait dix à quinze secondes. Cela devient énorme lorsque je dois en créer autant que j'ai de doigts dans une main, puisque cela ne fait pas moins d'une minute. Mais j'avais le principal. La matérialisation était le plus dur, maintenant il ne me restait plus qu'à perfectionner le tout. Shinichi me laissa me reposer en voyant les progrès que je venais de faire. Finalement, ça prenait moins de temps que je ne l'aurais cru. Sans trop être prétentieux j'étais plutôt doué. En plus il me félicitait d'avoir trouvé cette parade à la création simultanée des squales. Mais comme il l'avait dit, j'avais encore énormément de choses à travailler. Je ne la maîtriserais pas totalement avant plusieurs semaines, jusqu'à que je sois habitué à l'utiliser. M'allongeant quelques minutes, je n'osais pas piquer des gourmandises à l'ancien Mizukage. Je n'avais pas tellement envie de subir sa fureur, peut-être était-il possessif voire égoïste. J'avais faim, trop faim pour continuer comme ça. Avec le ventre vide je ne pourrais rien faire.

« Si vous le permettez, je vous pique deux-trois bonbons avant de reprendre, j'ai la flemme de retourner chez moi pour prendre à manger. »

Je m'approchais lentement d'un de ses paquets, au cas ou il ai un réflexe protecteur. Je n'avais pas envie de me faire mordre la main car vu comment il dévorait toutes ces friandises il était encore plus glouton que moi. Je pris à peine quatre bonbons au chocolat, histoire de ne pas rester le ventre vide avant de reprendre l'entraînement. Il ne semblait pas tellement content que j'ai piqué dans sa réserve, mais il me laissa tranquille. À part s'il les avait truqué, avec du laxatif par exemple. Enfin, je ne l'espérais pas...En tout cas je me remis en position. J'avais déjà de base deux requins, j'essayais donc d'en ajouter un troisième et ainsi de-suite jusqu'à avoir le nombre voulu. J'arrivais à tenir les deux premiers sélachimorphes, il était bel et bien matériel. Le plus difficile était d'en ajouter. Mais au fur et à mesure que je tentais d'en matérialiser un nouveau je me rapprochais du but. Il me fallut une petite quinzaine de minutes pour arriver au nombre de trois. J'avais franchi le cap de la moitié. Un pas important. Mais je n'étais pas à la fin, loin de là. Car si je réussissais ça maintenant, la technique ne serait pas un parfait Goshokuzame. Il m'avait enseigné quelques brides de la véritable technique, il ne tenait qu'à moi de m'en servir à bon escient pour me rapproche de l'originale.
Les minutes passèrent, la sueur s'accumulait et le chakra était brûlé très vite. Je ne savais pas combien d'heures cela faisait que j'étais là, mais il faisait quasiment nuit. Il se faisait tard, mais je ne partirais pas d'ici tant que je n'aurais pas réussis les cinq. À part s'il en venait à me virer. Tandis que j'approchais du quatrième requin, je tentais par la même occasion de réduire le temps de création, et même d'en créer quelques uns en même temps notamment le deux premier. Pour le moment cela marchait, et les trois déchiqueteurs étaient stables. Je les avais crée en à peu près vingt secondes ce qui n'est pas si mal. Le quatrième était plus dur. Se concentrer sur la matérialisation et le maintien des autres n'étaient pas si simple. Mais j'étais un Chûnin, qui plus est un Samui. Je n'abandonnerais pas comme ça. Il en fallait plus pour me décourager. Même si je devrais y passer des jours, et bien je le ferais. Maintenant que j'avais vu ce jutsu je voulais le maîtriser. Il était puissant, je dirais même artistique. Créer des animaux comme ça, c'est magnifique. Et voila que le quatrième montre le bout de son nez ! Depuis le temps que j'essayais de le créer. Mais il ne me restait plus beaucoup de chakra.

« Et de 4 ! Par contre c'est pas que je suis à court de chakra mais presque...Ça fait je sais pas combien d'heures que j'en utilise, j'arrive à saturation. »

M'écroulant par terre, je fixais le ciel et les quelques étoiles qui commençaient à apparaître. Je ne pourrais faire que deux voire trois tentatives avant d'être vraiment à sec et de m'évanouir. Je devais me relever et réussir à faire apparaître ce foutu dernier requin. Je devais puiser dans mes dernières ressources. Lui montrer que je n'étais pas une larve, et que je pourrais maîtriser - en partie - son jutsu. J'avais envie de l'impressionner. Après tout, être considéré comme un valeureux ninja par un shinobi de cette trempe serait un énorme honneur. Me redressant, j'étais bien déterminé à clôturer cette entraînement.
Mettant ma main en position, je fis apparaître cinq boules d'eau de l'envergure d'une balle de golf. Les premiers requins furent crée en peu de temps, j'avais déjà pris l'habitude. Il ne me restait plus qu'à en rajouter un. Une masse d'eau se forma, cela n'avait rien de ressemblant mais ça allait venir. Avant que ce soit totalement crée, cela s'effondra mais les autres étaient toujours présents. Mon chakra en avait pris un sale coup. C'était la dernière tentative cette fois-ci. Matérialisant une nouvelle masse liquide, je lui fis prendre une forme de requin. Cela n'en était pas tout à fait un, mais ça y ressemblait. Ils se mirent à percuter l'arbre à l'opposé de Shinichi. Il fut littéralement déchiqueté.

« Yes... »

Je m'écroulais au sol. J'étais mort, au sens figuré bien sur. J'avais à peu près mal partout dans les bras. Mes muscles me faisaient eux aussi souffrir. Mais j'avais le sourire aux lèvres, j'avais réussis. En revanche, je lui avais détruit un arbre. J'avais envie de lui dire que j'étais désolé, mais je n'avais même plus de force pour parler. Je pourrais toujours lui rembourser. Fixant les étoiles, je vis une étoile filante passer. Comme le veut le mythe, je fis un vœu. Devenir une légende...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] EmptyDim 16 Sep 2012 - 0:02

L'enfoiré ! Il m'a volé ma bouffe ! En le voyant agir de la sorte, une pléthore de mots tous plus péjoratifs les uns que les autres me vinrent à l'esprit : Fumier, enflure, chacal, vicelard, fourbe, vile personnage, crevure, crevard, cre...Euh...Oui bon bref, en résumé c'était un sale rapace ! Ne désirant pas créer de scandale – oui, ça le fait moyen, pour quatre vulgaires bonbons – je ne dis mots. Notons que, malgré tout, je n'en pensais pas moins. Son comportement outrageant m'avait réellement choqué ! Contenant ma colère, je vis le chûnin de la brume reprendre l'entraînement. En une quinzaine de minutes il réussit l'exploit de créer un troisième requin. Bien, très bien même. C'était bon signe, pensais-je. Le quatrième mit plus de temps à venir mais il arriva. L'heure défilait sous mes yeux, les tentatives aussi et rien. Toujours pas de cinquième monstre aqueux en vu. Peut-être était-il à bout ? Peut-être bien...Au fond, cela n'avait rien de bien impressionnant. Le Samui avait beau faire des pauses, il consommait à chaque fois une quantité de chakra phénoménale. Si ça se trouve, nous allions devoir attendre demain matin avant de reprendre l'apprentissage. Enfin, trêve de spéculations. Si ça se trouve il allait y arriver.

Plus le temps passe, plus les chances du chûnin sont minces. Voilà à peu de choses près ce que je m'étais dis en le voyant continuer. L’acharnement est souvent bénéfique mais là, je doutais de sa capacité à réussir l'exploit. Puis vint le moment où, allez savoir comment, le miracle se produisit. La cinquième bête aquatique sortit d'un de ses doigts et fonça droit vers un arbre qui se trouvait là. Pauvre végétal, il se fit déchiqueter et s'écroula. Impressionnant. Incroyable. Au bord du gouffre, le garçon avait trouvé les ressources nécessaires pour passer outre les difficultés. Petit revers de la medaille : Le maître de la glace, en plus de m'avoir piqué des sucreries, avait détruit un de mes beaux chêne. Cela-dit, l'apprentissage était maintenant terminé. Le Goshokuzame n'avait désormais – presque – aucun secrets pour lui.

Exténué, le garçon tomba de fatigue. Chose assez prévisible quand on y pense mais totalement problématique pour moi. Non parce que sans vouloir faire le rabat-joie ; Ce mec, en plus de me piquer ma bouffe et de péter mon jardin, se met légèrement en position pour dormir chez moi, dehors comme si de rien était. Comme un squatteur en bref. Alors bon ; qu'on se le dise, je n'ai rien contre les SDFs mais faut pas déconner non plus, okay ? Je ne suis pas l'abbé Pierre, ni les Restos du cœur et encore moins la banque du logement pour payous. De fait, faisons simple : Kyoji devait dégager. Illico !

N'étant pas spécialement d'accord pour qu'il squatte ce soir dans ma baraque, je le fis sortir de mon jardin en le portant puis demandai à Katsuo de l'installer dans une chambre, une de celles dédiées aux élèves du Dojo. Normalement, si tout se passait comme prévu, au réveil le Shiraichi lui expliquerait la situation et il rentrera chez lui bien en forme, apte à reprendre ses entraînements, ses missions, ses travaux. Bref, il sera en parfaite conditions pour reprendre son train de vie normal.

    « Bon, sur ce. Moi aussi je suis fatigué. Let's go dodo. » 


Ces sur ces belles paroles dites à moi-même que je m'allongeai, tirai la couette vers moi et fermai les yeux. J'avais aidé quelqu'un aujourd'hui. Certes malgré moi mais tout de même ! Moi, Shinichi, j'avais fais une bonne action.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin fait des faveurs. [Kyoji]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-