N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Sur le Billard (feat. Jisetsu Xaldin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) Empty
Message(#) Sujet: Sur le Billard (feat. Jisetsu Xaldin) Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) EmptyVen 5 Juil 2013 - 8:16

Une semaine c'était donc passé depuis ma dernière rencontre avec mon sensei. Une semaine d'angoisse et de question, une semaine pour réfléchir surtout. Pourtant, ce matin, j'étais bien là. Devant l'hôpital tenant ma mère par une main et mon père par l'autre. Une jeune fille n'affronte pas une telle opération seule faut dire. J'hésitais encore un peu, pourtant je suis rentrée dans l'hôpital et ma mère nous a guidé jusqu'à la chambre qui m'avait été attribué la veille. Là, je restais de longues minutes seules pendant que mes parents s'occupaient des derniers documents administratifs.

Tout comme une semaine auparavant, je ressentais le même malaise à me trouver dans un hôpital. J'avais la tête qui tourne et les premières nausées n'étaient pas très loin. Avisant les fenêtres, j'hésitais à les ouvrir pour me jeter dans le vide. Mais j'étais dans un hôpital. C'était une chose que j'avais oubliée et lorsque j'essayais de tirer les portes retenant les ouvertures, ces dernières s'écartèrent d'une bonne dizaine de centimètres avant de se bloquer complètement. En d'autres termes, de quoi éviter les suicides de malade mentaux comme je pouvais l'être de temps en temps. Je me mis à pester oralement contre la fenêtre, prétextant pour moi-même (car je n'avais aucun spectateur) que je voulais juste respirer.

Bref, quelques minutes plus tard, la porte de ma chambre s'ouvrit alors que j'étais en pleins désarrois et ma mère arriva avec mon père. Je ne tardais pas à me précipiter dans leurs bras jusqu'à ce que j'aperçoive la chemise de nuit blanche que tenait ma mère dans une main et d'autres paquets dans l'autre. Elle me fit un câlin avant de se redresser et de me désigner la salle de bains d'un coup de tête vers cette dernière :


« À la douche ! Lave-toi avec ça, y comprit les cheveux ! »


Elle me tendit alors un flacon de solution désinfectante spéciale clinique et sans un mot, je m'exécutais, prenant une douche soigneuse avant d'entrouvrir la porte de la salle de bains, enroulait dans une serviette, j'interpellais ma mère :


« Fini ! »


Elle se leva et me rejoignit dans cette dernière où elle me fit asseoir sur un siège qui se trouvait là et commença à me coiffer les cheveux, les tressant et formant une couronne tout autour de ma tête pour ne pas qu'il me gêne. Puis, elle m'aida à mettre la tenue blanche et l'attacha dans mon dos avant de me ramener dans la chambre :


« Je vais me renseigner et ensuite, je te descends en salle d'opération. »


Je n'eus pas vraiment à attendre bien longtemps, car cinq minutes après, mon père déposait un baisé sur ma joue avant de me laisser descendre dans les méandres de l'hôpital pour y rejoindre le bloc B, J'étais un peu angoissé par le lugubre couloir avant cette porte y menant et j'y frappais timidement, ma mère n'étant pas dans une tenue adéquate pour y rentrer. Je poussais doucement la porte pour me retrouver face à mon sensei et ... Un bébé. Je ne vous le cache pas, j'eus un regard plus que surpris et je murmurais difficilement un :


« Bonjours Sensei ! »


Avant d'attendre la suite de ses instructions.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aéra
Informations
Messages : 678
Rang : A+

Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sur le Billard (feat. Jisetsu Xaldin) Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) EmptySam 6 Juil 2013 - 19:38

‘Faut dire que je me trimballais avec ce truc partout depuis une semaine. Vous me diriez bien, pourquoi ne pas le laisser à la maison, avec quelqu’un, ou merde, mais non. Il est coriace le mioche, il veut pas me lâcher. Du coup je suis obligé de le trimbaler partout, même en mission et au bureau. Hahah, c’est sûr que ça a un peu fait baissé ma côte de sérieux à l’hospi’. Même mon équipe d’intervention trouve ça drôle. Foutu bébé. Mais pa le temps de me plonger encore plus dans mes songes, mon élève arrivait enfin. Ah bah, c’pas trop, on peut commencer le truc.

Lui rendant rapidement son bonjour –Suivi de l’habituel Dabu de l’enfant sur mon dos-, je fis mine de zapper son expression faciale interlocutrice. M’enfin, elle était venue sans sa mère, peut être étais-ce une sorte de confiance qu’elle « m’accordait », accorder étant bien sur un trop grand mot étant notre différence de niveau. Mais passons, passons, il était donc maintenant temps de commencer cette fichue opération.

  • Allez, sur la table d’opération Yuki ~


Pas de temps à perdre mon coco. Finalement en place, je commençais par la base. Un petit anesthésient. Voilà, avec ça elle ne devrait plus rien ressentir, mieux, ça devait lui éviter de paniquer pendant l’opération. Maintenant, scalpel de chakra. Le meilleur outil pour les chirurgies de ce genre, même pas besoin de lui ouvrir le pied qu’il faudra ressouder, il me faut juste quelques ligaments un peu plus haut. Mais pour l’instant, il me fallait la pâte pour prendre la mesure de l’os à remplacer. Je regardais pour la première fois la blessure de l’intérieur. Bwah, c’est pas joli. Bon, il faut y aller, et briser la partie d’os mal ressoudée.

  • Augmentez la dose d’anesthésiant. Maximum.


Quand ‘faut y aller, ‘faut y aller. Enfin, encore une fois grâce aux scalpels, pas besoin de force, ni de précision de oufzor. Juste un bon coup sec, et la mauvaise partie est tranchée. En temps normal, après ça, elle resterait sans os à jamais, ou alors avec un faux os, donc plein de dérèglements motrices, mais c’est là qu’intervient mon bidule kaguya. M’enfin, ne brûlons pas les étapes. Maintenant, la pâte pour qu’elle prenne la forme du bout d’os manquant..

  • Kuroso-Sama, la pâte.



  • Euh... Votre... Enfant est entrain de la... Manger.


  • *chomp*. Babu ?


Oh non, oh non putain oh non. Pourquoi ces trucs n’arrivent qu’à moi, et toujours au mauvais moment ? POURQUOI ! Passant mon bras à travers mon dos, je tint le bébé par le pied, et le ramenais devant ma face, et le secouant dans tous les sens, je criais « Recrache, recrache » d’un ton furibond. Bien sur, la réaction fût... Des pleurs, et donc une électrocution.

Foutu bébé, foutu démon, foutue foudre, foutue pâte... Mais au moins je l’avais en main. Heureusement qu’elle n’avait pas été trop humidifiée, sinon elle aurait été inutilisable. Modelant la pâte pour qu’elle prenne l’espace de la fente que j’avais crée dans le perron de mon élève, je m’attaquais à une autre partie. Prélever des ligaments.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Samui Yuki
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 3965
Rang : S

Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sur le Billard (feat. Jisetsu Xaldin) Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) EmptyLun 8 Juil 2013 - 8:37

Spoiler:
 

Je pensais qu'il allait m'endormir, mais non, ce n'était pas le style de Jisetsu Xaldin. Au contraire, après m'avoir monté sur la table d'opération, il m'avait passé une petite pommade sur la jambe après avoir fixé cette dernière à la table pour ne pas que je bouge. J'étais en position assise et de la façon dont j'étais installé, je voyais absolument tout ce qui se passait. Non pas que je sois chochotte (un peu quand même) mais voir l'intérieur de son corps n'est jamais quelques choses d'agréable et pourtant, je ne pouvais m'empêcher de garder les yeux fixés sur ce que je voyais.

J'avais beau avoir la jambe anesthésiée, je sentis très bien la lame de chakra s'enfoncer dans mon corps en même temps que je la voyais tracer une longue ligne tout le long de mon mollet. Je ne me sentais vraiment, vraiment pas bien. Mes mains tremblaient doucement et lorsqu'il demanda une dose supplémentaire d'anesthésiant, bien qu'attirer par ce qui se passait, je sentis que je n'arrivais plus à contrôler mes mains et je les attachais fermement au rebord de la table de billard pour essayer de les contrôler. Peine perdue. Le crac qui suivit lorsque l'os se brisa me fit tourner de l'œil alors que je me sentais défaillir. La panique m'avait gagné et finalement je n'avais pas autant confiance en ce que je croyais en mon sensei :


« Sensei ... Ça va pas ... Je vais pas bien ... »


J'avais des nausées et une irrépressible envie de cracher tout mon estomac vide. Xaldin continua pourtant son opération comme-ci de rien n'était alors que je n'arrivais pas du tout à garder une conscience positive. Cette opération était une vraie connerie et voila que le môme se mettait à bouffer les outils du médecin. Les constantes s'affolèrent soudainement et la machine qui les contrôlait se mit à biper dans tous les sens alors que mon rythme cardiaque et ma tension faisaient un bon monumental. Moi, je n'arrivais tout simplement plus à reprendre ma respiration et une infirmière s'écria :


« Elle fait une crise d'hyper ventilation monsieur ! »

Elle me plaqua immédiatement une sorte d'entonnoir sur la bouche pour m'aider à respirer, mais je ne parvenais pas à perdre de vue le gosse qui mâchonnait la pâte et ma crise ne s'en faisait que plus grande encore. Cette opération était une mauvaise idée ... Une très mauvaise et je n'en prenais conscience que maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) Empty
Message(#) Sujet: Re: Sur le Billard (feat. Jisetsu Xaldin) Sur le Billard  (feat. Jisetsu Xaldin) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur le Billard (feat. Jisetsu Xaldin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-