N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Nakamaru Miharu
Informations
Messages : 35
Rang : C

On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ] Empty
Message(#) Sujet: On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ] On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ] EmptyLun 4 Fév 2013 - 16:41

On mange un morceau ?

      Enfin un jour ou Nakamaru allait se reposer, il n'avait pas d'entrainement de prévu aujourd'hui, ni de mission d'ailleurs. Il était un peu fatigué quand même de ce rythme qui était soutenue entre mission et entrainement mais : Quand on s'entraine moins souvent on perd facilement la main et les missions se sont pas la pour rattraper le manque d'entrainement. Parfois elle son d'un ennuie terrible. C'est donc pour cela que Nakamaru est du genre à bien organiser sa semaine, et en plein milieux de celle-ci de se donner un jour ou il pourrait passer son temps à... Ne rien faire tout simplement, un jour ou il ne se fatiguerait pas. Pas d'entrainement, pas de passage par le bureau du Kage ni de paperasse à régler; la paperasse, encore une chose qu'il trouve inutile. Pour des missions ou il y a des combat ou des missions d'escorte passe encore. Mais des missions ou il ne se passe rien du tout, ou c'est une grande bulle blanche cela reste inutile de faire tout un dossier sur chaque endroit par ou on est passé et des personnes à qui on a parler pour dire qu'au final il ne s'était rien passé.

      Enfin bref, il n'y avait rien à faire aujourd'hui, Nakamaru pouvait se détendre comme il l'entendait; alors il décida de se rendre dans le restaurant ou il aime aller, il se trouvait non loin du bureau du Hokage, c'était un restaurant qui fessait un peu de tout, sauf des Ramens bien sur, Ichiraku était indétrônable pour cela. Et puis de toute façon, tous ceux qui ont voulut faire des Ramens aussi n'en ont pas vendu des masse et le peu qu'ils avaient vendus n'était pas au niveau de ceux d'Ichiraku... De toute tacon, Nakamaru n'aime pas les Ramens. Alors il allât s'installer dans son restaurant préférés ou il commanda quelques Yaki Gyoza et commença de suite à la manger avec appétit. Il joignit ses main dans lequel était misent les baguettes.

      ♋ « A l'attaque !... » ♋

      Puis il sépara les baguettes et commença à manger avec appétit, un peu de sauce spécial avec tout cela et c'était délicieux. Mais il n'eut le temps d'en manger que très peu qu'il fut stopper par la voix d'une femme l'interpelant. C'était une jolie fille au cheveux noirs charbon, et aux yeux de la même couleur. Un long Kimino dans les ton de noirs qui lui allait à ravir. La femme s'installa en face de Nakamaru et lui fit un grand sourire, il lui le rendis avec beaucoup de gène ne sachant pas quoi dire, c'était étrange une femme aussi belle qui venait aborder un homme avec un grand sourire aguicheur qui voulait en dire long. Alors la personne qui était en face de Nakamaru vint s'installer à coter de lui et le salut avec une voie qui ne collait pas du tout avec le personnage, et plutot tout l'inverse en fait. Un " Salut beau brun " Avec un timbre de bucherons, il était clair que c'était un travlot, tch, la poisse pour lui qui voulait se détendre. Un travestis venait de lui caresser la cuisse, donc, d'un bon sec il se leva accouru au comptoir pour payer et tenta de sortir le plus vite possible de cet endroit étrange.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ] Empty
Message(#) Sujet: Re: On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ] On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ] EmptyLun 4 Fév 2013 - 23:43

L'aube venait peu à peu ensoleiller les confins du village d'une couleur orangée. La brume encore présente scintillait au touché des rayons du soleil. Une magnifique journée venait de s'annoncer tandis que je balançais mes jambes dans le vide assise sur la barrière de mon balcon. A cette heure là les rues étaient calmes, les rares personnes à se balader étaient soit Kirijins en partance pour une mission, soit commerçant cherchant ouvrir dès que possible pour le bien de son chiffre d'affaire. Le soleil continuait son ascension dans le ciel alors qu'en bas, la rue commençait à prendre vie. Les commerces étaient maintenant tous ouverts. Etait-ce peut-être pour moi le moment d'aller faire chouchouter mes deux partenaires chez un professionnel. Je ne savais vraiment quoi faire et continuai donc de siroter mon verre de lait posée sur ma barrière. Il arrivait quelques fois que des vieux pervers jetaient un coup d'oeil à mes jambes nues qui pendaient côté rue. Ce fut d'ailleurs lorsque l'un d'eux me siffla que je me décidai à bouger mon postérieur de là. C'est donc d'un ample geste que je fis passer mes deux cannes sur mon balcon avant de rentrer dans mon appartement.

Je passai dès lors dans ma chambre pour y rafler mes deux compagnons tout en laissant posé sur mon lit le reste de mon équipement, y compris ma ceinture en forme noeud. Je fis marche arrière puis m'engagea dans la cage d'escalier qu'abritait le bloc d'habitation. Descendant marche après marche à pas légers, je débouchai sur dans la rue où, une poignée de minutes avant, je m'étais fais sifflé par un vieux voyeur. J'aimais me balader les jambes à nues. Sentir le vent frais caresser chacune d'elle. Ne pas être gêner lors de mes combats et de mes entraînements. Pour beaucoup d'avantage, cela imposait tout de même un gros inconvénient. Enfin bref, je m'étais mis à la recherche d'un quelconque établissement susceptible de pouvoir me servir un petit déjeuner malgré le fait que l'horloge s'approchait à grands pas vers midi. Pendant que je marchais, je posais les yeux sur chacune des échoppes qui arborait chaque côté du chemin. A mon grand plaisir, elles étaient toutes très diverses et variées. Mais je n'avais malheureusement pas trouver d'échoppe vendant des armes blanches qui serait capable d'aiguiser les miens à un prix raisonnable. C'est donc déçu que je me repliai aux abords d'un restaurant après avoir maintes fois entendu mon ventre hurler à la mort pour que je lui donne quelque chose d'autrement plus consistant qu'un simple verre de lait.

J'entrai donc dans l'établissement. Marchant en direction d'une des nombreuses tables disponibles afin de pouvoir m'y restaurer en paix. Je tenais toujours mes deux sabres dans la même main vu que j'avais décidé de laisser mon imposant noeud à la maison. Quand tout à coup, je trébuchai et vint me cogner contre quelque chose qui semblait vivant, lâchant mes sabres sous la surprise du fait, les fourreaux s'entrechoquèrent puis s'écroulèrent sur le parquet qui faisait office de sol. Je lâchai dans un même temps un petit cri strident familièrement féminin sans pouvoir m'en empêcher.
Hiiiiiiiiii
Je me rattrapai vivement sur le sol en y posant mes deux mains avant de récupérer mes deux compagnons de main dextre droite qui y gisaient eux-aussi. Puis, je me relevai sur mes deux jambes allongées à l'aide de mes sandales. Frottant légèrement mon pull pour en enlever la poussière qui avait pu s'y déposer, je me tournai en sa direction avant de venir frapper son crâne d'un grand coup de ma main libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
 

On mange un morceau ? [ PV : Kogo Kaede ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-