N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Les débuts dans le monde shinobi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Youshi Yuugiro
Informations
Messages : 17

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyMer 13 Juin 2012 - 11:10

Cela faisait déjà une heure que j’avais quitté mon grand père, marchant en pleine forêt, je finis par apercevoir l’entrée de mon nouveau chez moi. Kiri m’apparaissait au loin, quelques gardes était posté au devant, chacun d’eux arborait un bandeau bleu, dessus se reflétait la lumière du soleil, m’aveuglant. J’empressais le pas impatient de découvrir ce nouveau monde qui s’offrait à moi. Le son émis par le cliquetis de mes chaines s’amplifiait, je ne m’étais pas encore habitué à cette nouvelle arme offert par mon tutelle, ce pêcheur m’avait offert un toit, de la nourriture et une nouvelle vie, je lui en devais beaucoup. J’allais faire de mon mieux dans ma vie de shinobi, dans le but de ne pas le décevoir et de le rendre fier. A mi-chemin vers le village, je m’arrêtai brusquement et sortit mes deux épée de leur fourreau, admirant la beauté de leur lame, mais aussi la longueur de la chaine qui les relié, je voyais dans ces armes ce grand père qui m’a donné la volonté de continuer ma vie et de poursuivre celle-ci dans les pas de mon clan disparu. J’allais devenir shinobi, comme mes ancêtres l’ont été depuis des générations. La guerre inter clan était finie et la vie allait être plus paisible qu’autre fois. Je remis mes deux épées à leur place et sorti un parchemin de ma poche. Celui-ci était couvert d’un papier bleu, où le nom de Kiri était imprimé en grande lettre.

Quelques jour avant mon départ, alors que j’aidé mon grand père à la pêche, embarqué tout les deux sur un petit navire, tirant de toute nos forces le dernier filé de la journée. Au loin le soleil se couchait, le ciel se teintait d’un orange d’une grande beauté, la journée fut très fructueuse, j’admirais notre dernière récolte avec une grande gourmandise. Mon grand père avait le sourire aux lèvres, et cela était tout ce qui m’importait en ce temps là. Je savais bel et bien que ne nous partagions pas le même sang, mais que nous partagions était plus fort que ce lien. J’étais comme le fils qu’il n’a jamais eu et pour moi c’était mon sauveur, celui sur qui je pouvais compter à tout moment, la seule bouffée de bonheur dans toute la misère de ma vie. Ce jour là, nous rentrâmes le sourire aux lèvres et la joie au cœur, mon grand père mit notre récolte sur notre carrosse et se mit en route vers la ville la plus proche, Kiri. Je n’avais jamais eu la possibilité de le suivre, peut être me le défendait-il pour me protéger de la vue d’autre shinobi, cela pouvant me rappeler la mort de mes siens.

Ce soir là, la porte de notre petite baraque retentit plus tôt qu’au par avant. Mon grand père avait les clefs et avait pour habitude d’entrer directement. Je me levais de mon lit me dirigeant vers la porte qui n’était pas très lointe, quelques mètres au plus, notre maisonnette n’était pas très grande, j’ouvrai la porte, laissant apparaitre deux grands hommes, sur le front un bandeau sur lequel était gravé trois petit très. En ouvrant la porte, un petit courant d’air pris l’occasion pour infiltrer la maison, éteignons la seul bougie de la maison. On se trouva très rapidement dans une pénombre totale, l’un deux m’adressa un parchemin et l’autre m’expliqua la situation avant de partir aussi brusquement qu’ils avaient apparut. J’étais convié à intégrer l’armée de kiri, convié serait un faible mot, obligé serait meilleur, car un refus de ma part me ferait passé du statut de futur shinobi à nukenin qui serait condamné à mourir. Adieu ma vie paisible avec mon grand père, quelques heures après mon grand père entra à son tour, je me mis à tout lui expliquer. A la fin de notre discussion, le Viel homme se leva, ouvra un de ses placards en sortant les deux épées, et me les offrit, j’avais sa bénédiction et cela me suffit à prendre la route quelques jour plus tard.

Me voilà enfin arrivé aux portes, les gardes m’arrêtèrent, me fouillèrent. Je leur adressai le parchemin et me cédèrent le passage m’indiquant un bureau installé à l’intérieur du tunnel. Je m’avançais alors, un courant d’air vint me frappé en plein visage dés mon entrée dans le tunel, j’eu une sensation de vide en un laps de temps. J’apercevais dans le tunnel, les quelques personnes qui s’y trouvaient. J’accédais au bureau, un homme se trouvait derrière un bureau en bois, je lui passais le parchemin et il me donna un bandeau comme ceux que j’aperçu chez plusieurs shinobi, je le pris puis sortit après lui avoir donné toute les informations me concernant. Sortant du bureau, j’aperçu une fille, portant à sa ceinture deux épées, étonné par cette coïncidence je m’approchais d’elle, un sourire aux lèvres.

-Bonjour, je suis nouveau ici, j’aurais un service à vous demander, si ça vous n’êtes pas pressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyMer 13 Juin 2012 - 13:01

Je me réveillai quelques temps plus tôt dans le même lit que là où je m'étais reposée. Je me redressai lentement, cette fois-ci, il n'y avait plus personne dans la pièce.. Je me remémorai ce que m'avait dis le jeune ninja auparavant.. "Tu pourras les récupérer, ils sont à l'armurerie" ou quelque chose dans le même genre. Je m'approchai donc de la porte en toile coulissante lorsque je vu une petite table non loin d'elle où était posé un parchemin. Je déviai mes pas pour arriver à la table et pris le rouleau qui était là. Curieuse, je décidai de l'ouvrir, il y avait une carte dessinée dessus avec un point X, sûrement pour désigner là où je me trouvais. Il y avait d'autres points dessus: A et B avec une petite légende disant que ça correspondait à Armurerie et Bureau. Je déroulai alors le parchemin un peu plus pour voir s'il y avait autre chose d'écrit, et ce fut effectivement le cas, un petit mot désignant ce que je devais faire pour entrer au service du village.

Après avoir pris connaissance du rouleau, je me mis en route vers le point A qui était pour moi, le plus important de tous.. Car je ne l'avais peut-être pas remarqué au premier abord, mais il me manquait plusieurs choses dans mon équipement en plus de mes deux sabres. Lorsque je finis par arriver dans le couloir où le point A était désigné, je ne vu aucunes portes mais quelques fenêtres d'un seul côté du mur. Je m'approchai lentement de l'une d'elle pour voir à travers et j'aperçu une multitude d'armes en tout genre. Je continuai de marcher le long du couloir tout en regardant à travers chaque vitre quand je tombai nez à nez à un guichet, la jeune femme de l'autre côté de celui-ci me demanda si je devais récupéré des armes ou en acheter. Je répondis brièvement que je voulais récupéré mes armes et mon équipement et lâcha mon nom. La jeune femme parti du guichet et disparu dans l'armurerie sans rien dire.. Elle revint quelques minutes plus tard avec mes affaires, que je reconnu au premier coup d'oeil, qui débordait de ses bras. Elle me les rendit en les faisant passer dans le guichet. Je le remerciai et pris le temps de m'équiper de tout mon attirail. Il n'y a pas à chipoter quand même, il n'y a que comme ça que je me sens bien.

Je repris ma route à travers les couloirs du bâtiment où je me trouvais dans le but de trouver ce fameux bureau où on me décernerait me bandeau. Je finis par déboucher dans un tunnel en sortant d'un autre couloir. J'ouvris mon parchemin pour regarder le plan, c'était là que se trouvait le point B, j'allai alors dans sa direction après avoir jeté un bref coup d'oeil de part et d'autre du tunnel. Ce tunnel semblait interminable décidément, et lorsque je pensais à abandonner et rebrousser chemin pour vivre librement, je vu un regroupement de personne non loin devant moi. Je m'en approchai à pas rapide et trouvant alors le bureau dit B. Finalement, le destin m'a refusé ma liberté me disais-je... Je me dirigeai vers la personne assise derrière le bureau qui me tendit alors un bandeau bleu avec une plaque de métal où était gravé quatre petits traits ondulés en diagonal. Je fis instinctivement une grimace et demandai s'il n'y en avait pas des rouges ou des roses. Il me dit que non, ma grimace s'aggrava alors, je pris quand même le bandeau en me disant que je changerais moi même le tissu. je reculai alors jusqu'à l'autre côté du tunnel pour m'asseoir et faire le point lorsqu'un jeune homme semblant plus âgé que moi s'approcha et me dis

Bonjour, je suis nouveau ici, j’aurais un service à vous demander, si ça vous n’êtes pas pressé.

Il semblait nerveux et coincé, mais son sourire était appréciable et assez charmant. Je souris à mon tour me demandant s'il voulait vraiment un service ou s'il m'avait abordé pervertit par mes jambes...

Bah, dans la mesure du possible ça ne me dérange pas, mais je suis ici depuis peu de temps, vous désirez ?


Dernière édition par Kogo Kaede le Jeu 14 Juin 2012 - 10:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
Nouveau
Youshi Yuugiro
Informations
Messages : 17

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyMer 13 Juin 2012 - 14:13

La jeune kunoichi leva son visage vers moi, un sourire aux lèvres. Je posais mes yeux sur les siens, elle prit le temps de me sourire avant de me répondre. Je fus étonné qu’elle soit elle-même nouvelle au village, mais me rendit compte que le village n’était pas très ancien. Peut être avait-il commencé un recrutement massif ? Je n’avais encore aucune information sur celui-ci et donc me contentais de faire quelques suppositions. A ma main pendait mon nouveau bandeau, j’avais vu que la plus part des shinobis l’accroché à leur tête, ayant essayé de le faire cela ne m’avait pas plus, j’avais alors décidé de l’accrocher à mon bras, mais comment faire. C’est dans ce but que je m’étais adressé à cette fille, ou plutôt le prétexte que je m’étais trouvé en ces quelques secondes qu’a duré notre discutions. J’étais nouveau dans le village et me liée à ses habitants était mon premier but, le seul moyen de mieux m’habituer plus facilement à ma nouvelle vie.Un vent frappa le tunnel, créant un courant d'air qui souleva ma longue chevelure blonde, je sentis la fraîcheur du vent sur mon visage et mit remis mes cheveux à leur place.Je levais le bandeau timidement vers la kunoichi, dans l’intention d’engager la discussion.

-Moi c’est Yuugi, je suis nouveau moi aussi, je viens tout juste d’arriver.

Après cette brève présentation, je me sentis de plus en plus gêné. Je n’avais pas l’habitude d’aborder les gens ainsi ni même de trop parler, mais je sentais bien que les choses aller bien ce passer avec cette fille. Elle paraissait être assez sympa, et son sourire me donnai plus confiance, alors le bandeau dans la main je continuais dans ma poussé.

-Tu pourrais m’aider à attacher ce bandeau autour de mon bras.

Je ne m’en étais pas rendu compte avant la fin de la phrase, mais je l’avais tutoyé aussi facilement. Il fallait croire que je me sentais assez à l’aise avec cette personne, je lui passais mon bandeau. Je la regardais l'air un peu inquiet, elle portait sur elle un long pull rose et sur sa ceinture pendait les deux épées que j'avais remarqué au loin, deux magnifiques sabres, attachés par deux ceintures l'une au niveau de sa cuisse alors que l'autre se trouvait sur une ceinture plus en haut, sur sa taille, celle ci finissait sur son dos, où un grand nœud faisait office d'ornement, j'aimais bien son style vestimentaire, même si un peu trop court à mon goût. Tout en lui parlant je continuais mon admiration devant ses deux longues et somptueuse épées.


Ps:Pervertit par ses jambes XD, désolé pour la taille du post, j'ai pas trouvé d'inspiration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyMer 13 Juin 2012 - 15:00

Je détournai mes yeux sur son bandeau tenu dans sa main.. Il était approximativement identique au mien, mais son nouveau possesseur semblait quand même avoir plus de goûts que les autres en voulant le mettre autour de son bras. En tout cas, il avait au moins l'ambition de se démarquer des autres dès son entrée au village, j'aimais bien ça, je scannai toutes ses réactions discrètement du coin de l'oeil pour mieux pouvoir cerner sa personnalité. A la façons dont il me regardait, il me semblait naïf mais pas dangereux pour moi. Je me levai donc sur mes jambes, où, du haut de mes grands talons je faisais presque sa taille, alors qu'il semblait grand quand même. Je fermai les yeux et fis un nouveau sourire quand un vent frais s'engouffra dans le tunnel ce qui fit voler mes cheveux au vent et souleva mon pull. Je n'y prêta pas attention, cela pourrait être l'occasion pour moi de savoir si c'est un pervers ou non.

Pas de problème si ce n'est que ça.

Comme pour être en accord avec ma phrase je pris d'une main le bandeau qu'il tendait vers moi puis me posai net sur le côté de son épaule gauche. Puis je lui passa autour du haut de son bras et fis un noeud derrière.

Je te l'accroche à gauche, comme la majorité des gens sont droitier ça te gênera moins s'il est à gauche. Mais je te conseille quand même d'enlever ce morceau de tissu miteux pour l'accroché directement à ton vêtements, ça sera plus pratique.

Une fois son bandeau noué à son bras, je reculai de quelques pas puis me posai de nouveau sur le petit bord que le tunnel offrait comme office de siège. Je resserrais mes deux jambes pour que mes genoux se touchent et posai mon nouveau bandeau sur ceux-ci... Bleu, il m'en avait donné un bleu, quel manque de goûts. Puis je me rendis compte que le Shinobi était encore là lui aussi et je décidai d'engager une conversation.

Alors comme ça tu es nouveau toi aussi ?? Je suppose que tu ne connais pas plus le village que moi, si tu as besoin d'aide n'hésite pas, on m'a donné un plan des alentours.


Dernière édition par Kogo Kaede le Jeu 14 Juin 2012 - 10:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
Nouveau
Youshi Yuugiro
Informations
Messages : 17

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyJeu 14 Juin 2012 - 0:15

La jeune fille que je jugeais plus petite d'âge que moi se leva, me faisant croire le contraire, elle arrivait presque à me dépasser de taille, en la voyant debout, je lui donnais un plus grand âge, même si sachant le la taille ne fait pas l’âge. Je baissais mes yeux vers ses pieds, remarquant les grands talons qu’elle portait, me rendant compte que mon regard c’était fixé un peu trop longtemps sur ce détail, je relevai les yeux assez rapidement vers les siens, d’un geste assez espiègle. Il était clair que ce détail ne lui avait pas échappé, je me mis à sourire le plus bêtement possible. La kunoichi finit par accepter ma demande et prenant de mes mains le bandeau, elle s’approcher de plus prêt de moi et attacher ce dernier autour de mon bras en me donnant quelques conseil que j’acquiescer avec un simple mouvement de tête tout au long de son discours, même si l’idée de coudre mon bandeau à mes vêtement m’était parut un peu surprenante. Je regardai mes habits, découvrant l’état dans le quel j’étais. Ce long voyage n’avait pas épargné mes vêtements, ces derniers étant si poussiéreux que je sentais celle-ci monter à chaque mouvement. La seule théorie qui me vint sur le coup était une mauvaise compréhension de sa part, croyait-elle que je portais les mêmes vêtements chaque jour ? Cela aurait été logique vu l’état dans le quel je me trouvais.

La jeune kunoichi revint à sa place et revint à sa contemplation, me laissant seul devant l’horizon du long tunnel où nous nous trouvions. J’avais cru que ma seul demande d’aide aurait pu enclencher une discussion, même celle-ci ce contenta d’achever sa tâche avec succès, sans vraiment enclencher une quelconque discussion. Je fis surpris du fait que les présentations ne furent que d’un sens, car malheureusement je ne savais pas encore le nom de cette jeune demoiselle. Je restais planté quelques secondes à réfléchir à la réaction que je me devais d’avoir, sans vraiment trouvé une bonne raison de continuer la discussion. Etait-elle peut être occupé ? Peut être me croyait-elle juste sensible à son charme ? Où serait-elle aussi nul que moi dans les relations social ? Toutes ces questions passait dans ma tête, mais je finis alors par me détournais quand soudainement, la kunoichi fit de même et se tourna vers moi. Je revins alors à ma position, ouvrant l’oreille à ce qu’elle disait. A la fin, de son discours, je m’approchai d’elle et hésitai avant de finir par ouvrir la bouche.

-J’aurais besoin de trouvé un hôtel pas chère ici en ville, je viens tout juste d’arriver et j’aurais bien besoin de repos et d’une bonne douche, votre carte pourrait bien me servir sauf si vous vous y connaissait. Désolé, mais je n’ai pas retenue votre nom.

Le vouvoiement revint automatiquement après ce petit malaise de quelques secondes et la seul chose qui m’importait pour le moment était de trouver un lit le plus vite possible, car la douleur s’intensifier de plus en plus dans mes jambes et cela risquer de ne plus pouvoir me tenir pour très longtemps. Je ne savais pas si l’oubli de la présentation était intentionnelle ou non, mais j’avais trouvé la manière la plus poli d’une reformulation, même si je m’attendais au pire. N’ayant plus la capacité de tenir debout, je m’approchai du bond où elle se tenait.

-Je peux? lui dis-Je en pointant la place libre près d’elle.

Sans vraiment attendre de réponse je m’assis, ayant un grand mal à tenir debout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyJeu 14 Juin 2012 - 12:07

Alors que je venais de finir mon mince monologue -Très mince si je puis dire- Je retournai à la contemplation de mon bandeau encore posé sur mes deux genoux. Mais pourquoi ils nous donnent une ignominie pareille sérieusement, la prochaine étape c'est un numéro de série tatoué directement sur la peau ? Mais vraiment, j'aime pas ce côté là du Shinobi de village. On a l'impression d'être un numéro parmi tant d'autres, ils connaissent l'individualité ? On croit rêver c'est un truc de malade. Je me dis que je ne le mettrais jamais lorsqu'une idée me monta à la tête, je découperai le morceau de la plaque où se trouve le logo de Kiri pour le mettre à la place de la petite amulette marron que je porte dans mes cheveux, ça sera visible et esthétique. Et puis comme ça, je pourrais garder mon individualité, j’acquiesçai mon idée satisfaite de moi même, et pas qu'un peu.

Lorsque je me souvins que je venais de poser une question au Shinobi encore planté debout devant moi. Je levai mes yeux vers son visage étonnée de ne toujours pas avoir entendu de réponse lorsqu'il se mit à bouger les lèvres de façon hésitante. Que se passe-t'il donc ? Est-ce que je l'intimide ou bien quoi ? Puis il finit par déglutir quelques mots sur un hôtel et sur mon nom... Mon nom, je n'ai pas halluciner, il a parlait de mon nom, sans me le demander directement en plus. Moi-même je n'avais que très rarement entendu mon nom, dans mon enfance mon père ne m'a jamais appelé par mon nom de famille ou même mon prénom, il s'était toujours servi d'adjectifs ou de surnoms sauf à sa toute fin mais là je considéré cet évènement comme extrêmement spécial et différent des autres fois. Je regardai alors le Shinobi avec une insistance modérée tout en me demandant pourquoi il voulait savoir mon nom, et surtout à quoi cela allait lui servir. Puis je préférai opté pour une touche d'ironie dans ma réponse afin de ne pas trop le vexé mais surtout de ne toujours pas le lui dire. Mais peu de temps avant que je commence ma phrase, il en dit une autre accompagné d'un geste désignant le rebord où j'étais assis mais quelques centimètres à côté. Puis il s'assit sans attendre ses réponses.

Bah c'est pas grave je ne t'en veux pas tu sais. Je marquai une petite pause. Alors comme ça tu veux aller à l'hôtel ?? Je pense que je vais louer un petit studio ou un deux pièces, ça te dit d'être mon colocataire ??Je fis une autre pause avec un grand sourire aux lèvres. Peut-être que tu pourras y apprendre mon nom dans un futur proche

Il y eut un petit silence pendant lequel je pu entendre une autre bourrasque de vent arriver puis caresser ma joue et mon corps. Je levai ma tête vers le haut du tunnel comme si je pouvais voir les nuages à travers. Ce village n'était peut-être pas une grande plaie et dans la même foulée je passai ma main sous mon pull par le col de celui-ci et attrapa le parchemin que j'avais rangé sans même y avoir fais attention. Je le sortis donc de sous mon pull puis l'ouvrit sur mes jambes encore collés l'une à l'autre pour faire apparaître la carte dessinée tout en baissant mon regard sur celle-ci. Et je dis calmement quelques mots.

Le quartier résidentiel se trouve non loin d'ici, on peut y aller si tu veux, je pense qu'il y a aussi des hôtels là bas si tu veux. Tout en désignant du doigt ce qu'il semblait être le quartier résidentiel sur la carte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
Nouveau
Youshi Yuugiro
Informations
Messages : 17

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyJeu 14 Juin 2012 - 21:19

M’asseyant au près de cette fille dont j’ignorais encore le nom, je sentis enfin mes pieds se reposer un peu et les maux finirent par disparaître tout doucement, je m’étirais attendant une réaction de la jeune fille me faisant face, j’aperçu d’un petit coup d’œil vers son dos, la même plaque métallique accroché à ses cheveux. Je trouvais ce style plus original que le mien et en même temps je le trouvais assez beau, posé ainsi sur sa chevelure rouge. Je revins à ma place, l’entendant commencer la discussion. Je la regardai attentivement, impatient de découvrir le nom de mon interlocuteur et aussi de prendre une douche dans un des hôtels de la ville.

Grande fut ma surprise, quand celle-ci me demanda d’emménager avec elle ou plutôt une collocation pour être plus correcte. Cette idée ne m’avait pas traversé l’esprit, surtout que l’idée venait d’elle. Je n’avais pas bien compris mais j’avais supposé avoir gagné sa confiance ou du moins un minimum, ce qui me parut bizarre, étant donnée la longueur de notre discussion et la normalité de celle-ci. La seule idée qui me parut la plus logique fut la bizarrerie du monde ninja, à laquelle je devais m’habituer. Je feignais ne pas être surpris par sa demande et lui sourit. Il m’était clair maintenant que comme moi, cette fille était à son premier jour ici, le plan qu’elle portait sur elle et le fait de ne pas avoir de domicile m’avait mit sur la piste. Elle reprit la discussion, sortant une carte d’une sous son pull, ce qui me surpris un peu.

-S’il ne faut que ça pour obtenir ton nom.

Je me levai du bond, regardai en direction du plan mémorisant le chemin le plus direct vers le quartier résidentielle. Je pris la fille par sa main et la tirée vers moi et dans un pas de course je pris la direction des quartiers résidentiels. Quelques pas après je lâchai sa main et ralentissant le rythme de la course, me tournant vers elle, le sourire aux lèvres.

-Qu’est ce qu’on attend ? j’ai vraiment besoin de me trouver dans mon chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyJeu 14 Juin 2012 - 23:11

Alors que j'étais encore assise bien tranquille sur mon rebord. Je regardai mon voisin se lever du coin de l'oeil alors que lui fixai d'un oeil attentif la carte qui était alors posée sur mes jambes et prit ma main assez rapidement et brusquement puis se mit à courir ce qui me fit lever très rapidement, je baissai rapidement mes yeux au sol quand je vu mon rouleau et mon bandeau tomber au sol, je voulu les récupérer mais il m'avait déjà tiré assez pour qu'ils soient hors de portée de mes mains et de mes jambes. Pourquoi diable fallait-il que les gens soient aussi pressé et stressé, je haïssais déjà ce côté là de la ville, pas question d'abandonner ma sérénité, c'est déjà dur de garder le contrôle de soi, alors si en plus il fallait faire face au stress des gens ça va pas le faire, je posai ma main droite qui était encore libre sur mon Katana gauche et je m'enquis de le dégainer, avec une rapidité surprenante, hors de son fourreau pour le placer habilement sous le parchemin et le bandeau qui tombèrent dessus sans faire plus d'histoires, je redressai donc le Katana d'un geste brusque du poignet qui fit voler les deux objets au dessus de moi, je profitai de ce petit moment de répit pour remettre mon Katana dans sa niche et me tournai dans la direction du jeune Shinobi qui venait tout juste de lâcher ma main gauche et de ralentir son rythme quant à moi je ralentis tellement que je me trouvai déjà en train de marcher quand j'attrapai les deux objets, qui venez tout juste de me dépasser, dans une main chacun.

Je posai mon regard sur le visage du jeune homme d'un air hautain, il s'était retourné vers moi et souriait de long en large. J'étais peut-être allée un peu vite en besogne là, mais bon pas grave, on verra bien comment ça se passera, au pire des cas je déménagerais. Je roula le parchemin et le remis son pull en passant ma main une fois de plus par le col de celui-ci. Puis levai du pouce le bas de mon pull tout en coinçant mon nouveau bandeau entre ma cuisse et ma culotte avec le reste de mes doigts quand je l'entendis dire une phrase dans laquelle je compris son empressement, et bah dis donc, pour quelqu'un qui étais en train de souffrir il y a quelques minutes à peine il est soudainement devenu très énergique, les gens ne cesseront de m'étonner décidément. Je lui répondis vaguement quelques mots pour le satisfaire.

Tu sais, rien ne presse, que tu cours ou pas, s'il y a un appartement libre il ne s'envolera pas.

Enfin, j'espérais vraiment qu'il ne s'envolerait pas mais bon, nous ne sommes jamais sûr de rien en ce bas monde. Il ne semblait pas m'avoir écouté et continuait sur son rythme de marche, même si c'était plutôt de la course, de mon côté je décidai que rien ne pressai et je marchai donc en conséquence tout en baillant assez longuement. Je n'avais connu que mon père en tant qu'homme dans ma vie jusque là et il était très différent de ma nouvelle connaissance ce qui me fit pensé que j'avais déjà oublié le prénom du Shinobi, tant pis, j'aurais bien l'occasion de le réapprendre à un autre moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
Nouveau
Youshi Yuugiro
Informations
Messages : 17

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyVen 15 Juin 2012 - 0:30

En me retournant, j’aperçu la kunoichi d’un geste habile de son épée récupéré le bandeau et le parchemin qui lui avait échappé lors de mon geste. Je ne pris pas le temps de mon excuser et continuer le chemin ralentissant le pas, laissant cette dernière arrivait à mon niveau avant de jeter un regard vers elle, elle avait l’air de s’ennuyer car je la vit bailler. Sans vraiment y prêter attention, je suivis de mémoire la route qui allait nous menait vers notre destination. Le reste de notre parcours à travers la ville se fit dans le silence, me laissant le plaisir de la découverte. N’ayant jamais connu celle-ci, elle m’impressionnait et me paraissait aussi différente du village où résider mon clan que de la maisonnette aux bords de la plage. Il était clair que mon ancienne vie allait me manquer, surtout le temps passait en la compagnie de mon grand père sur son bateau. J’étais assez curieux de savoir ce qu’il faisait sans moi, mais mon étonnement devant les nouveautés qu’offrait la ville finit par l’emporter sur ma curiosité. Nous passâmes par des ruelles les unes plus bondé que les autres, et de plus en plus bruyante qu’on s’enfonçait dans celles-ci.

Je n’avais plus d’yeux que pour les boutiques et autres restaurants, oubliant complètement ma nouvelle amie et peut être même ma nouvelle colocataire. Serait-il bizarre de l’appeler amie dans les circonstances où j’ignorais même son nom en ce temps là ? Pour moi tout était un ami tant qu’il n’avait pas prouvé le contraire. A un moment nous passâmes près d’une échoppe de forgeron, où le bruit de l’entrechoquement du fer me fit frémir et me rappela l’habilité dont avait fait preuve la jeune fille quelques minutes au par avant. Je pressentais déjà la présence d’un certain talent chez celle-ci, même s’il ne pouvait dépasser ma maîtrise de l’arme combiné au pouvoir de celle-ci. Je m'imaginer déjà entrain de batailler contre celle-ci avec peine pour finir vainqueur. J'étais sabreur et le pouvoir de mes épée m'accordait un certains avantages, espérant qu'elle n'en bénéficie pas.

Arrivé au quartier résidentiel, je mis ma main dans la poche, serrant la bourse qui s’y trouvait, espérant que celle-ci allait faire l’affaire. Cet argent était la récompense d’un long travail de quatre ans avec mon grand père à la pêche et constituait un assez important montant. Je me retournai vers la kunoichi à qui depuis notre départ je n’avais adressé aucun regard, tellement mes yeux restaient scotchés à la beauté du village. Je m’approchai de celle-ci, espérant que le petit tour en ville lui aurait donné envie à une quelconque discussion.

-Nous y voilà enfin, on commence par où ? J’ai bien vu quelques pancartes sur certains appartements à toi de voir.

Le village était encore nouveau et ce n’était pas les maisons qui manqué, je supposai que leur prix de location ne serait pas très chère ayant l’espoir de ne pas gaspiller la totalité de mes gains de pêcheur. Il était connu que la plus part des villages ninja, kiri aussi, avait mit en place un système de mission qui me procura un gain monétaire en l’échange de quelques uns de mes services. Arrêtant de penser je contemplais la fille, la fatigue ne l’avait pas encore atteint et je voyais sous son plus la forme du parchemin, m’interrogeant de la façon dont il pouvait tenir là bas. Je finis par abandonner, m’apercevant que mes yeux se baladaient un peu trop et que cela n’avait pas échappé à la jeune kunoichi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shuji
Informations
Messages : 732
Rang : A+

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyVen 15 Juin 2012 - 19:51

Spoiler:
 
Je rentre d'une des nombreuses missions de rang C que me confie en ce moment le village. Comme d'habitude c'était une mission solo et dois maintenant aller faire mon rapport pour ensuite toucher l'argent qu'il m'était dû. En effet j'avais réussi cette mission avec quelques difficultés mais bon je l'ai réussi et c'est la principale! Bref, j'arrive à l'entrer du village et je me fais interpeller par les gardes qui commencent à me fouiller. Nan mais tranquille le monsieur! Il arrive comme ça et me tripote alors qu'ils savent très bien qui je suis. Ha, ce n'est pas les mêmes gardé que d'habitude. Les autres m'auraient laissé passer facilement car à force de quitter le village et en revenir après chaque mission il connaisse ma tronche de " bonjour je suis crevé et je reviens de mission ! " Car oui il faut le dire, je suis totalement morte. C'est limite si je n'ai jamais été autant fatigué de ma vie! Je ne bronche donc pas puisque j'ai vu que ce sont de nouveau gardé et je repartis de plus belle après leur avoir montré mon bandeau de Kiri. Finalement je ne pense pas faire mon rapport de suite. Je suis franchement trop crevé pour marcher jusqu'au centre-ville... Changement de direction! Je mets donc le cap vers les quartiers résidentiels!

Je marche depuis déjà un bon quart d'heure et arrive enfin devant les quartiers résidentiels. mais bien sure comme j'ai une chance de fou, ma maison se trouve au fin fond des quartiers... Je dois me dépêcher si je veux arriver avant qu'il fasse nuit. Je presse donc le pas et comme une débile qui doit vite s'acheter des lunettes je bouscule deux personnes sur mon passage. Nous tombons tous les trois à terre et je me relève rapidement en balançant quelque injure à moi-même. Je m'excuse en vitesse avant qu'ils croient que je l'ai fait exprès et m’arrête pour les détailler. Il y a une jeune fille et un jeune garçon. Je m'arrête tout de suite sur la jeune fille qui arbore une couleur de cheveux peu commune, du rouge pour être exacte. Elle porte aussi un pull rose et est ornée de deux magnifiques sabres ranger dans leurs fourreaux eux-mêmes accroché à une sorte de ceinture blanche. A vu de nez je lui donne 16 ans ou peut-être plus... En tout cas elle est plus âgée que moi. Je remarque aussi un détaillé qui me fait sourire. Elle a de plus petits seins que moi! Ouais bon je sais que je me plains souvent des deux obus qui me servent de seins mais bons sa donne toujours une sorte de micro supériorité dans la hiérarchie féminine. bref je regarde ensuite le garçon qui l'accompagne. Il arbore lui une couleur de cheveux peu commune à Kiri. Un magnifique blond qui se rapproche de la dorée. Il est légèrement plus grand que moi ce qui m'énerve un peu. A vrai dire je n'aime pas parler aux personnes plus grande que moi mais bon après tous c'est tout à fait normale puisque c'est un garçon et moi une fille. Je ne l'avais pas remarqué mais les deux personnes qui se trouvent devant moi portent elle aussi le bandeau des Shinobi de Kiri, pourtant je ne les ai jamais vu. Serait-il des nouveaux? dans ce cas la je me dois de montrer l'exemple! Je m'exclame donc avant qu'il me tourne le dos pour retourner à leurs occupations.

" Heu... Si je ne me trompe pas vous êtes bien de nouveaux ninjas non? S'il y a quelque chose que je peux faire pour vous aider se sera avec plaisir! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyVen 15 Juin 2012 - 21:10

Kiri… Le beau soleil qui nous frappe sur le corps, la chaleur pour se foutre en costume de bain, la température ambiante… J’suis entrai de décrire Konoha ? Ouiiinn, maman… Me voilà planter devant ma fenêtre, le menton écrasé sur le bureau. Las de faire quoi que ce soit, je ne fais que regarder le temps nuageux dehors. C’est fou tout ce qu’on peut faire dans ce village ! Mission, mission, magasiné, mission. Sérieux, il n’y a pas un cirque dans le coin ? Quelque chose pour les enfants de mon âge ? J’aimerais bien voir un clown… Enfin, peu importe. Cela ne change rien qu’il y a une fuite dans mon appartement. Ouais, je vous jure. Une fucking fuite dans mon appart ! Un tuyau sous mon lavabo de toilette n’est pas bien serré et je dois attendre que l’on coupe la circulation de l’eau pour pouvoir réparer cette fuite. La classe. Mes jambes décidèrent de trainer mon corps jusqu’à l’endroit tant connu et à l’aide de mes deux petits bras, je pris le sceau et le remplaça immédiatement par un autre. Je me dirigeai sans grande motivation vers ma chambre et monta sur mon bureau. Par la suite, j’ouvris la fenêtre et balança l’eau dans la rue. C’est la troisième fois que je fais ça… Je poussai un soupir et sauta de sursaut lorsque j’entendis des cris. Jetant un coup d’œil par la fenêtre, mes globes oculaires passèrent à deux doigts de sortir de ma tête. Il y avait du monde en bas, trois pour être précis ! Oh punaise, la gaffe !

Sous le coup, je ne bougeai pas, me contenta de regarder c’était arriver. Moi, sceau d’eau, trois personnes sous ma fenêtre… Tout s’explique ! Dans le temps de le dire, j’étais déjà dans la salle de bain et ouvra une armoire. On y retrouve serviette, savon, débarbouillette et plein d’autre truc sympa. Ouais bon, ce que je veux, c’est trois serviettes. Je pris le nécessaire et me dépêcha pour retourner dans ma chambre et sauta par la fenêtre pour atterrir devant les trois adolescents qui sont de loin plus vieux que moi. Je leur balançais les serviettes dans leur gueule « gentiment » avant de prendre la parole sur un ton nerveux.

Je suis vraiment désolé ! Ce n’était pas mon intention de vous donner une douche.

De première vue, je vois que ces personnes sont des ninjas de Kiri vu qu’ils ont leur bandeau, preuve indiscutable qui définit une personne étant un Shinobi du village caché de la brume. Les deux filles semblent avoir le même âge ou presque. La première est doté de cheveux rouge et l’autre de cheveux bleu et un tatou sous l’œil gauche. Rien de normal en somme. L’autre est un type blond qui semble normal. Enfin, ce sont les premières impressions. De leur côté, recevoir de l’eau sur la tête de la part d’un gamin de douze ans habillé d’un accoutrement pas normal dans le coin et qui a des oreilles d’Elf n’est pas commun. Je joignis mes mains dans mon dos et commença à balancé légèrement le corps de l’avant vers l’arrière. On voyait bien que je me mordais la lèvre inférieure. Certes, je ne peux m’empêcher de penser que ce scénario m’amuse. Surtout la gueule qu’ils ont faite lorsqu’ils ont pris leurs douches…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyDim 17 Juin 2012 - 11:32

Alors que Yuugi courrait de vitrine en vitrine avec euphorie, je marchai non loin derrière à mon rythme tout en ressassant dans ma tête tous les évènements récents afin de faire le point dessus, la rencontre de Yuugi, mon nouveau bandeau miteux, un futur colocataire, un futur logement. Jusque là, il n'y avait rien de vraiment très exceptionnel, mais ce n'était pas pour me déplaire, j'aime bien les journées banales dans lesquelles on peut apprécié chaque instant de la vie et où on peut se rendre compte qu'il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux, il faut savoir ce satisfaire du nécessaire owi, enfin bref. C'est sur cette note musicale que je sortis de mes pensées en remarquant que le soleil commençait à décliner de sa très haute et majestueuse place dans le ciel, il allait bientôt se trouvait au même niveau que l'horizon. Il allait bientôt faire nuit noir et nous n'avions toujours pas trouver d'appartement où loger. Lorsque soudainement je vus Yuugi se retourner dans ma direction tout en marchant vers moi. Une fois arrivé à une distance convenable il me proposa de choisir l'appartement pour nous deux, j'étais contente de le voir aussi sympa, mais ça me déstabiliser un peu beaucoup quand même, je ne connaissais pas du tout le village vu que j'étais nouvelle, enfin, lui non plus ne le connaissait pas, pas plus que moi en tout cas. Cela expliquait son enthousiasme lors de notre passage devant les boutiques. Enfin bon, c'est pas le tout, mais si je continue de parler à vous chers lecteurs, Yuugi va prendre un vent donc voilà. Je décidai de lui répondre aimablement.

Euh bah, merci, mais c'est qu'il y a beaucoup de choix quand même, et nous ne connaissons pas le village. J'enchaînai sur ma lancée sans attendre quelconque réponse de sa part. Mais merci de l'attention, je vais faire de mon mieux pour trouver un bon appartement.

J'avais déjà repéré, au préalable, trois appartements lors de notre balade dans les rues du village. Hélas pour nous, l'un des trois se trouvait trop loin dans notre dos, et je haïssais marcher sur mes pas. Je fis donc une croix dessus en espérant que c'était le moins bien des trois. Le deuxième était à une centaine de mètres derrière nous, il semblait grand mais pas forcément en très bon état. Et enfin, le dernier se trouvait devant nous, j'ai pu remarqué son affiche proposant de louer l'appart, il se trouvait à une cinquantaine de mètres de notre position, c'était un T2, donc ni trop grand, ni trop petit, et ni trop cher, ni trop peu cher, même si ce n'était pas grave si le loyer était trop "peu" cher. Je lui fis part immédiatement de mon choix.

Oui donc, j'en avais repéré trois, mais je pense que pour le moment je pense que l'app...

J'eus même pas le temps de lui faire part de mon choix que nous nous fîmes percutés par quelque chose ou quelqu'un d'inconnu, ça, c'était vraiment atypique comme fin de phrase, et encore, je pense que c'est vraiment peu dire vous ne trouvez pas ? Le percutant fini par se relever en poussant un nombre incalculable de jurons (C'est pas du joli joli tout ça) Je me pressai de me remettre sur mes jambes une fois qu'il fut debout. Je secouai un peu mon pull pour faire tombée la poussière ramassée sur le sol et pris le temps de regarder le percutant, c'était une femme, une jeune femme même, elle a à peu près le même âge que moi, et a pour signes distinctifs, une chevelure bleue violette qui lui tombée jusque dans le bas du dos, une mèche cachait son oeil droit tandis que son oeil gauche arborait un magnifique tatouage rouge sur sa pommette juste dessous celui-ci. Elle portait un pantalon de la même couleur que sa chevelure. Et pour haut qu'un maigre morceau de tissu ceinturant ses deux énormes seins. D'ailleurs, en parlant d'énormes, ils avaient l'air un plus gros que les miens, je me dis donc qu'ils faisaient sensiblement la même taille que mes seins. Après avoir repris son calme, la jeune femme nous demanda indirectement si nous étions bien des nouveaux Genin du village, puis nous proposa de nous aider si, par le plus grand des hasards, nous avions besoin d'aide, et c'était le cas d'ailleurs, cette fille tombait bien au bon moment.

Euh oui, tes seins c'est bien du 90 D non ?? Et merde, à peine ma question finis que j'avais déjà l'impression d'être la honte du village, quelle question vraiment trop conne à poser à une inconnue nous proposant son aide. Je m'empressa d'en poser une deuxième pour lui faire oublier la première. Euh merde désolé, donc oui on veut bien ton aide, nous sommes bien de nouveaux Genins au village et nous cherchons un appartement pour une colocation mais c'est dur de choisir quand on ne connait pas le village, en plus la nuit commence à tomber, tu pourrais nous aider ?

Mais à peine ma phrase finis que quelque chose d'encore plus anormal que de se faire percuter par une jeune inconnue dans la rue. Une vague de flotte s'écroula sur nous 3 alors que nous venions tout juste de reprendre nos esprits. Je poussai un gloussement de surprise et de rage lorsque je sentis toute cette eau s'affalant sur moi. Je ne pris pas la peine de lever les yeux pour voir d'où venait toute cette eau. Au lieu de ça, j'enlevai mon pull pour l'essorer en le tournant plusieurs fois sur lui-même, même si en faisant cela je me retrouvais en sous vêtements devant la Kunoichi et Yuugi. Puis, une fois bien essoré, je décrochais tour à tour mes Katanas pour les sécher avec mon pull. Puis je remis mes Katanas en place sur leurs ceintures et enfila mon pull pour la deuxième fois de ma journée tout en attendant leurs réactions et leur réponse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
Nouveau
Youshi Yuugiro
Informations
Messages : 17

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyDim 17 Juin 2012 - 19:48

La journée touchait déjà à sa fin, le soleil allait laisser place à la noirceur de la nuit, les étoiles commençaient à se dessiner dans le ciel, celui-ci c’était teintait d’un magnifique orange, offrant à mes yeux un chef-d’œuvre de la nature, du quel mes yeux ne purent s’en lasser. Le quartier devenait de plus en plus calme, le vent soufflait dans celle-ci. Seul le son des chats et autres créatures se faufilant dans les poubelles du quartier me faisait sursauté de temps à autre n’étant pas habituer à la ville. Cette harmonie fut brisée par nos pas dans les ruelles sombres du village, le cliquetis des chaines ornant mes longues épées et les gros sabots de ma première connaissance à Kiri. Celle-ci s’arrêta, prenant le temps de répondre à ma demande. La kunoichi, se mit à réfléchir, balayant les ruelles du regard. Je me contentais de la regarder paisiblement, baissant parfois les yeux vers ses deux épées, subjuguées par la beauté de celle-ci et attendant que son choix se fasse. A un moment je me pris au jeu et commençai à mon tour à balayer du regard les ruelles. Le décor s’assombrissait de plus en plus vite et mes recherche furent moins fructueuse que la jeune fille qui m’accompagner, car celle-ci se tourna vers moi voulant me faire part de ses trouvailles.

Mais soudainement, alors que je m’étais tourné vers mon interlocuteur, je sentis quelque chose me percuter de force. Fatigué et à bout du rouleau, ce choc me fut tombé à terre, sur le coup je n’avais rien compris, jusqu’au mot où une douce voix féminine percuta mes oreilles à coups d’injures. Je retournais la tête doucement, surpris de trouver une fille à terre, celle-ci était dotée d’une chevelure bleue. La nouvelle venue se releva, fatigué je décidai de rester à terre, regardant la jeune kunoichi aux cheveux bleuté, elle ne portait sur elle qu’un petit chemisier et un pantalon bleu, je levai mes yeux vers son visage essayant de mémoriser son visage peu ordinaire car elle arborait un tatouage sous son œil, qui me donna envie d’en avoir. Je passai mon regard vers celle qui m’accompagné l’entendant parler. Cette dernière parle de sein, ce qui au premier coup me surpris, mais me fit ravir d’avoir une colocataire aussi étonnante. Cette dernière enchaina avec une autre question, mais je ne fis pas attention à celle-ci car mes yeux se dirigeaient instinctivement vers la poitrine de notre bousculeur poussé par la curiosité, mais je fis arrêter net.

Alors que mes yeux c’était laisser pousser par la curiosité, je fis refroidis par une douche froide. Pile, ce dont j’avais besoin, je sursautai dans un long cri de surprise. Je soulevais le pull que je portais, séchant ma tête avec, en remettant mes habits, je surpris ma colocataire nu devant moi ou plus tôt en petite tenue, mais craignant une nouvelle douche d’eau froide je ravisai mon regard vers l’autre Kunoichi, cherchant la source de cette douche. Maintenant que j’étais plus propre, il ne me fallait plus qu’un lit pour dormir. Soudainement un jeune shinobi apparut, assez petit, habillé d’un drôle d’un accoutrement assez drôle. Je retirai le bandeau que m’avait accroché la kunoichi au bras le séchant, je me dirigeai vers le petit bonne homme, une main sur l’un de mes sabres.

-Hé toi ! Merci pour la douche, moi c’est Yuugi…

Je me retournais, adressant un regard au deux kunoichi, attendant leur réaction. Pour ma part je n’étais pas le genre de personne rancunier et une bagarre dès mon arrivé au village n’allait pas être bien perçu. Ainsi, j’avais pardonné au jeune shinobi et pris les choses du bon coté, au moins là je n’étais plus sale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Shuji
Informations
Messages : 732
Rang : A+

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyJeu 21 Juin 2012 - 19:16

Suite à ma précédente question la jeune kunoichio qui me faisait face répond en parlant de mes seins... Heu ouais ok c'est un peu louche comme conversation là. Elle se reprend aussitôt en me confirmant le fait que ce sont des nouveaux genins et continue en me disant qu'ils sont tous les deux a la recherche d'un appartement. Des amoureux? Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu un joli petit couple de genin! Ou pas. Elle me casse direct dans mon délire avec le mot démoniaque " colocation " enfin je dis que c'est démoniaque mais je vis aussi en colocation avec Hiroto... Bref elle finit par me demander de l'aide pour leur trouver un appartement. Bonjour je m'appelle Anna et je suis agent immobilière. Nan sérieusement, c'est moi qui suis proposé mon aide alors je ne vais pas me plaindre... Seulement je ne m'y connais pas trop en appartement à louer et tous les trucs moi... je crois avoir vu quelque appart' à vendre par si par la mais je ferais mieux de ne pas essayer de me rappeler. C'est un coup à se perdre sa. Car oui, j'arrive à me perdre dans Kiri. Je ne suis pas ici depuis super longtemps non plus hein! Reste plus qu'à chercher maintenant En plus les appartements ce n'est pas ce qui manque dans ce village! Je capte un regard un peu baladeur venant du garçon que j'ai bousculé. Je sais que je suis habillé assez légèrement mais bon faut pas pousser mémé dans les orties hein! Alors que je m’apprête à le remettre à sa place une grosse giclée d'eau nous tombe en pleine tronche. Un jeune garçon accourra tout de suite vers nous et s'excusa aussitôt. Il porte une sorte de chapeau vert et des vêtements assortis de la même couleur. Ça me rappelle étrangement quelque chose. Le jeune garçon commence à se tortiller en arborant un petit sourire. Le garçon qui avait louché sur mes seins s'approche de lui et le remercie... Ouais bah normale quoi! Tout le monde est content quand on se fait asperger d'eau sans avoir rien demander. Je m'avance à mon tour vers le mini farceur et l'aborde sur un ton amical car oui, je ne compte pas engueuler un petit garçon même s'il ne doit pas être si jeune que sa.

" Merci pour les serviettes. Je m'appelle Natsumi, ravi de te rencontrer. "

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Seiei Kira
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1109
Rang : S

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyVen 22 Juin 2012 - 18:31

Malaise. C’est le seul mot qui peut décrire l’étrange situation dans laquelle je me suis fourré. Abordant un léger sourire nerveux et me balançant le corps de l’avant vers l’arrière, je regardais les trois adolescents qui venaient de s’asperger d’eau. Ou plutôt, que je venais d’asperger par erreur. C’est décidemment pas ma journée. Les deux filles en profitèrent pour se déshabiller pour sécher leurs vêtements avec la serviette que je leur ai donné au plus grand bonheur du blond. Misère, je prie pour ne pas devenir comme lui lorsque je serai plus vieux. Quel pervers ! Non seulement, il profite de la situation et il n’a aucune subtilité, zéro savoir-faire. Je grimaçai légèrement en voyant le grand mec loucher sur les seins des deux adolescentes. Seigneur, mon Dieu, je vous en supplie, faites en sorte que je reste un ange toute ma vie. Bref, pendant qu’ils s’essuyaient avec les serviettes que je leur ai données, je restais néanmoins toujours nerveux. J’avais un peu peur de recevoir la foudre des jeunes femmes. Eh oui, je sais ô à quel point une fille peut passer en quelques secondes du stade « gentille » à celui du « démon venu des Enfers ». Ce n’est pas très beau à voir, croyez moi.

Ma petite parenthèse fut coupée par l’approche du blond qui louchait les seins de ses deux amies. Enfin, peut-être juste des connaissances. D’un côté, ça ne change rien à ce qu’il soit un pervers fini. Eh oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, je sais vivre en société ! Je remarquai quelque chose de déplaisant dans la marche du blond. Il vient dans ma direction, la main sur un de ses deux sabres. Mes mains joins dans mon dos il y a quelques instants étaient maintenant sur le long du corps et mon mouvement que je répétais avec le corps s’arrêta immédiatement. Tout ça par automatisme. Il y en a un qui n’a pas aimé la douche à ce que je vois. Il s’arrêta à un bon deux mètres de moi. Je le jaugeai un instant. Un sabreur, comme je l’étais avant. Enfin, je ne le suis jamais devenu car le Ten’batsu Tachi, communément appelé l’Épée du Châtiment, est bien trop grande pour moi. Maudit soit ma petite taille. Dans ma main gauche, j’y concentrai mon chakra, prêt à y faire apparaitre une quelconque arme en cristal résistant. Après un moment, il me remercia pour la douche. Gné ?! J’ai bien entendu ? Il est fou ou quoi ? J’affichais sur le moment une mine surprise. C’est peu commun que quelqu’un vous remercie pour lui avoir balancé de l’eau froide dans la gueule. Il me donna par la même occasion son nom. Yuugi… Nan, jamais entendu. La fille aux cheveux bleus s’approcha et employa un ton qui fit passer un frisson tout le long de mon épine dorsale. Non, mais ils font joue-joue avec moi ou quoi. Elle s’appelle donc Natsumi…

Euh… Enchanté.

Le cacher ou le nier est impossible. Je suis bel et bien déstabilisé par leur comportement. J’ai beau être un gamin, ce n’est pas une raison de me prendre à la légère. Enfin, peu importe. Ils sont bizarre, peut-être atteint d’une maladie mental quelconque. Ne jugeons personne, mes frères. Ce n’est pas leur faute s’ils sont comme ça. Passez votre chemin et tout ira bien. Le problème, c’est que je ne peux partir après ce que j’ai fait. Je les arrose, je les aide et dégage. Mmh, comme je l’ai mentionné plus tôt, je sais vivre comparé à l’autre pervers. De plus, je ne sais vraiment pas comment réagir face à du monde qui me fixe comme ça. Malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Syracoti
Informations
Messages : 96
Rang : C

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptySam 23 Juin 2012 - 11:19

Je ne détestais ni la pluie, ni l'eau, mais j'aimais bien savoir à l'avance quand j'allais me retrouver trempée. Mais bon, il avait de la chance qu'aujourd'hui je ne voulais pas faire de vagues (jeu de mot bidon je vous le concède). Pour ma première journée je ne voulais pas être la source d'un désordre quel qu'il soit, je m'efforçai donc de garder une contenance certaine afin d'afficher mon calme. Je venais tout juste de me rhabiller avec mon pull que je les entendis tous se présenter à quelqu'un que je n'avais pas encore vu arriver. Ils donnaient tous leur nom bien trop vite à mon gout, certes nous ne sommes pas des ennemis mais bon voilà quoi, j'avais l'impression que personne ne savait garder sa langue, de bien piètres shinobis à mon goût même si je ne suis pas là pour les juger ou autre. Je gardai donc un visage impassible jusqu'à que j'entendis notre arroseur prendre la parole pour seulement dire qu'il était enchanté mais, toutes fois avec un petit air gêné dans sa voix que j'entendis parfaitement, malheureusement pour lui ce ne fut pas la seule chose que j'entendis dans sa voix, je pu comprendre grâce à son petit mot que c'était encore un enfant et je ne pu m'empêcher de glousser à ce propos d'ailleurs.

Tss, un gosse.

J'espérais qu'il avait une mauvaise ouïe et qu'il n'y ferais pas attention mais bon au pire des cas je doute qu'il puisse faire quoi que ce soit contre moi. Je repris donc ma route vers l'appartement que j'avais repéré un peu plus loin devant moi dans la même rue de ma démarche habituelle, je me rendis compte que mon futur colocataire ne semblait pas me suivre alors je lui lâchai quelques mots afin qu'il choisisse que faire.

Rejoins moi une fois que tu auras terminer ici, Yuugi.

Une fois cela dit j'activais mon rythme de marche et finis par arriver en bas de l'immeuble où je pu voir un bureau de locations, c'était sûrement là qu'il fallait aller pour prendre un appartement. Je m'enquis donc d'y entrer et de parler au jeune homme qui semblait gérer le bureau. Je lui demandai poliment l'appartement que j'avais repéré tout en m'informant sur sa taille et son état qui semblait convenable après ses argumentations, une fois tout cela fait je signai le bail de location quand il me demanda soudainement une avance sur notre loyer. Je lui donc d'aller demander au jeune homme se nommant Yuugi qui se trouvait maintenant au bout de la rue à une petite centaine de mètres. Et c'est d'ailleurs ce qu'il s'empressa de faire, de mon côté j'étais restée là dans son bureau, j'en profitai donc pour passer de l'autre côté de son bureau et ouvrant un tiroir je trouvais où étaient entreposées toutes les clefs. Je pris la notre après avoir vérifié le numéro et sorti de la salle en passant de nouveau par dessus son bureau, une fois dehors je sautai jusqu'au deuxième étage où se trouvait notre appartement. J'incérai la clefs dans la serrure et ouvris la porte en moins d'une minute puis entrant dans l'appartement je pu me rendre compte qu'il était meublé au minimum vital, un lit de camp et une penderie en toile servant d'armoire pour le côté chambre se trouvant dans le coin opposé à la porte à droite, deux plans de travail dont l'un creusé d'un évier et un frigo pour la cuisine qui se trouvait au coin gauche toujours opposé à la porte, j'ouvris une porte situé dans un coin et y découvris la salle de bain qui était seulement meublée d'une douche et d'un WC. C'était sobre et ça sera donc suffisant je pense. Seulement il manquait un lit, je ressortis donc de l'appartement en vérifiant que personne regardait dans ma direction et entrai dans l'appartement voisin qui était lui aussi à louer pour y prendre le lit de camp qui y était entreposé et le transporta jusque dans notre appartement. Lorsque j'y entrais pour la deuxième fois je remarquais une petite porte se trouvant sur un mur, c'était un placard où je posai le lit que je venais de prendre, j'avais trouvé ma chambre. Je refermai la porte de l'appartement qui donnais sur la rue et m'approchai de l'évier où je m'arrosai abondamment le visage d'eau fraîche pour m'efforcer de faire le point sur la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/yuhi.yuki
Nouveau
Shuji
Informations
Messages : 732
Rang : A+

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi EmptyJeu 5 Juil 2012 - 1:29

Alors que je m’étais poliment présenté au jeune homme qui se trouvais maintenant devant nous, la jeune femme aux cheveux rouges qui m'accompagnaient Lance un regard noir au jeune garçon qui nous avaient préalablement arrosé d'une jolie gerbe d'eau venant tout droit du ciel. Elle prononce un " sale gosse " avant de faire volte-face et de reprendre sa route vers son appart' the luxe. Même si ce n'est qu'un gosse qui nous a aspergé d'eau, il n'en reste pas moins qu'elle ne doit pas oublier les règles de politesse... Même si j'ai dû légèrement me forcer pour faire un magnifique sourire a cette enfant alors qu'en réalité je l'aurais volontiers fait mordre la poussière à coup de Hyôton pour lui faire réviser sa leçon. Bref je me retourne en demandes à la fille d'attendre mais il se trouve qu'elle se trouvait déjà loin, tellement loin que je ne la voyais presque plus. Pfuuh. Dommage, l'enfant aurait pu nous aider à trouver un bon appartement. Mais bon ce n'est pas grave. Je me reretourne afin de tiré Ma Révérence à l'enfant mais je reste figé quand je vois le garçon qui m'accompagnait courir à toute vitesse pour rejoindre la fille. Ha bah c'est sympa sa! Ils ne m'attendent même pas... Je décide d'embarquer l'enfant avec nous car habitant dans le coin il doit surement connaître des apparts' à louer. Enfin je dis sa mais moi-même j'habite dans le coin et pourtant je ne sais pas quel appart' il y a loué. Je me retourne vers le garçon et prononce la phrase suivante.

" Tiens pour te faire pardonner tu vas venir nous aider à trouver un appart'! "

Je l'attrape par le bras et me mets à courir afin de rattraper l'autre pervers qui essaie de mettre la main sur la jeune rousse tels une jeune idylle naissante. J'entends l'enfant grincher mais je ne fais pas attention et continue à ma route vers l'endroit ou se dirigeais surement la jeune femme. Je remarque petit à petit que même en courant je n'arriverais pas à rattraper le jeune pervers et je ralentis donc ma course éffréner où j'avais entraîné le petit garçon. Enfin je dis petit mais il ne doit pas avoir moins de 12 ans... À son âge moi j'habitais encore dans la forêt et je me nourrissais encore e bais et de poisson pécher maison. Bref j'arrête de parler comme une vieille grand mère de 70 balais et tente d'entamer une conversation avec le jeune garçon qui était essoufflé après notre cours.

" Alors dit moi, ça se passe bien l'école? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Les débuts dans le monde shinobi Empty
Message(#) Sujet: Re: Les débuts dans le monde shinobi Les débuts dans le monde shinobi Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les débuts dans le monde shinobi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Longs Tunnels-