N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Un retour au bercail ? [Shinichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] EmptyMar 21 Mar 2017 - 22:16

L’épais brouillard caractéristique du pays rendait la respiration encore plus compliquée. Celle du Mizukage était maintenant saccadée et viciée par l’effort qu’il venait de fournir. Un brusque soufflement vint expirer une nouvelle fois l’air entassé dans ses poumons alors que retombait la pression de l’entraînement. Mains sur les genoux, légèrement plié en deux, il ne tarda pas à se redresser pour se diriger vers le banc qui se trouvait non loin de là. Une bouteille déposée là par ses soins l’attendait.

D’une traite le contenant fut vidé. Michiki n’avait pas chômé lors de cette séance. Il commençait à se rapprocher du résultat final. Il demanderait néanmoins quelques ajustements et rafistolages en laboratoire. Il était venu ici afin de tester quelques nouvelles créations cadavériques. Des mixes de plusieurs être autrefois vivants pour former de nouvelles espèce plus adaptées à ses combats. Il commençait à avoir quelques belles panoplies et il se réjouissait de cette avancée. Mais il lui en fallait toujours plus. son souci du détail en la matière le poussait à être perfectionniste, jusqu’au stade maladif du terme.

S’accordant donc une pause rondement méritée, il s’affaissa sur le banc pour profiter d’un instant de répit. Les bras allongés sur le haut du dossier, la tête reculée au maximum en arrière. Il ne voyait plus que le ciel, légèrement à l’envers au vu de sa position. Ce n’était certes pas le plus commode et le plus respectable pour quelqu’un de son rang mais dans son état, il s’en foutait éperdument. Qu’on vienne lui faire remarquer sa mauvaise posture et le fauteur de trouble se ferait rapidement recevoir.

- Seigneur Shinda !

Oh un malheureux « gagnant » ! Redressant très lentement sa tête, il revint à une position adéquate mais d’où débordait toute sa mauvaise volonté après avoir été dérangé aussi grossièrement. Son interlocuteur, un des agents administratifs du Palais, se montra quelque peu chamboulé par ce regard de prédateur prêt à lui sauter au visage. Mais il fit abnégation de ses sentiments pour mener à bien sa mission de messager.

- Un…hum…un homme vous demande au Palais, finit-il par lâcher.

Soupirant d’exaspération cette fois, le Shinda se leva en remontant ses lunettes sur son nez. Le regard toujours froid, il fixa un instant le bureaucrate. Il se souvenait bien pourquoi il s’était absenté il y a de ça quelques années. Les responsabilités prenant le pas sur le développement et le perfectionnement personnel. Même s’il y a de cela bien longtemps qu’il n’avait pas réellement accompli de progrès fulgurants. C’était là le triste sort des plus gradés et des plus puissants de ce monde. Leur progression stagnait pour tendre à se maintenir à un niveau malgré tous les efforts du monde. Mais le Fossoyeur avait bon espoir. Il pressentait qu’il n’était pas au bout de son potentiel et il était le premier curieux de le rencontrer. Il finit par répondre, non sans une certaine mauvaise volonté :

- J’arrive…

Puis il fit un pas avant que son employé ne fasse volte-face pour retourner à sa besogne. Mais ce fut le pas qui suffit au Shinda à lui indiquer une information bien précise et très claire : il avait la flemme de bouger. Son séant reprit place sur le banc en bois par conséquent. Puis il héla son interlocuteur un peu éloigné pour le faire revenir en arrière :

- Finalement dis-lui de me retrouver ici je te prie. J’ai beaucoup à faire, mentit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] EmptyMer 22 Mar 2017 - 18:12


« Passez. Laissez le passer ! »
La surprise se lisait sur le visage de Shinichi. Le ninja ne pensait pas qu'il serait si facile d'obtenir une entrevue avec le Kage de la brume. À son arrivée au village, il avait bien évidemment demandé à voir le nécromant mais il n'imaginait pas que sa requête soit écoutée. Non seulement elle l'avait été mais en plus on l'avait conduit au Rokudaime dans les plus brefs délais. L'espace d'un instant, le balafré crut à une mauvaise blague ou à un guet-apens pourtant il n'en était rien. On l'avait reconnu à son arrivée et les éclaireurs jugeaient bon de laisser l'ancien gradé de la brume voir le chef du village.

« Surprenant », souffla le Jisetsu.
L'ancien membre du Misuto n'avait jamais pensé être une célébrité à Kiri. Certes il était un bon shinobi mais de là à être reconnu après tant d'années par ses semblables, il n'en revenait toujours pas. Comme quoi avoir un physique atypique pouvait parfois jouer en sa faveur. Nul doute qu'on s'était rappelé de lui grâce à sa grande taille, son teint sombre et – surtout – ses pupilles dorées.

Quoiqu'il en soit, il profita de cette chance et suivit son guide sans plus de palabre. Une fois arrivé on lui indiqua d'attendre un moment, le temps qu'un messager prévienne le Mizukage de sa venue. Le nécromant n'était pas au palais mais devait revenir bientôt selon les dires des gardes. On l'avait en tout cas prévenu que quelqu'un l'y attendait. Finalement, il fut décidé que ce soit à Shinichi de se déplacer. Le Jisetsu se rendit donc au terrain d'entraînement, là où était supposé se trouver le Kage.

« Mes hommages. »
Il se souvenait que cette phrase était l'une des favorites de Michiki et trouvait de bon goût de saluer de la sorte celui qui était devenu Mizukage en son absence. Pas sûr que le shinobi aux lunettes soit de cet avis.

Le maître du temps avait demandé à voir le Rokudaime mais n'avait rien prévu de spécial pour l'occasion. Il faut dire qu'il n'avait pas anticipé la rapidité des autorités à accéder à sa demande. Ne sachant trop comment entamer la conversation, il songea à se présenter. Oui, c'était un bon début. Michiki se souvenait peut-être de lui puisqu'ils avaient travaillés ensemble à une époque mais on est jamais trop prudent selon l'ancien inquisiteur.

« Mon nom est Shinichi, du clan Jisetsu. J'étais anciennement membre de Kiri et de son unité spéciale avant sa destruction. J'ai eu vent il y a peu de la recréation du village, de votre accession au poste de Mizukage et suis venu demandé un retour en conséquence. »
Bien sûr il se doutait que Michiki ne répondrait pas immédiatement par la positive ou la négative à sa demande – encore que … Pour la seconde possibilité, on ne sait jamais – toutefois c'était là un bref résumé de la situation de notre héros. Il avait passé sous silence certains détails mais rien de bien important à son sens. L'essentiel était là : Le grand brun avait disparu des radars mais était revenu de lui même. Il était disponible, prêt à travailler, à combattre et même à mourir s'il le fallait.

« Je peux servir. »
Les choses étaient évidemment plus compliquées que ça. Il fallait enquêter un minimum sur lui, s'assurer qu'il n'ait pas pactisé avec l'ennemi et ne soit pas revenu dans l'unique but de voler des informations ou de se rapprocher du Mizukage pour le trahir. Il savait que des soupçons entouraient sa personne et son retour et ne s'attendait pas à ce qu'on lui déroule le tapis rouge. Néanmoins tout se résumait pour lui à cette phrase : « Il peut servir » et être utile à son village. Il en avait la force, l'expérience et la conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] EmptyMar 18 Avr 2017 - 22:29

Le Shinda accueillit sa propre formule de politesse d’un signe de tête. Il se souvenait vaguement de ce visage qu’il avait déjà croisé autrefois au sein de la Brume Sanglante. De là à remettre un nom sur cette tête, il n’en était pas encore là. Mais fort heureusement, une caractéristique physique flagrante permettait au moins de déterminer la lignée de son interlocuteur.

Le Jisetsu ne se fit pas attendre pour s’annoncer. Shinichi. Un autre encore. Le souvenir du Nidaime traversa l’esprit du Fossoyeur qui s’étonna de ne s’être demandé plus tôt ce qu’il était devenu. Au vu du caractère atypique du personnage, il devait s’être reclus dans un recoin obscur du monde pour y vivre paisiblement. Un sort que beaucoup auraient dû connaître. Michiki en serait presque jaloux s’il n’avait pu réaliser son rêve.

Toujours est-il que le détenteur du Kinnegan se présenta comme une recrue avide de servir de nouveau sa patrie nouvellement constituée. Une conclusion succincte sur sa situation actuelle qui arracha un haussement d’épaules accompagné d’un large dépliement des bras du Mizukage qui le targua d’un :

- Eh bien au travail alors qu’est-ce qu’on attend ?!

Son air faussement ironique ne duperait pas un enfant de cinq ans. Son faciès retrouva tout son sérieux alors qu’il se penchait légèrement vers l’avant comme pour mieux observer l’ancien shinobi de la Brume. Ses yeux bleutés ne quittaient pas le doré de ceux de Shinichi. Il avait beau avoir souvenir de ce visage, il ignorait ce qu’il avait pu traverser depuis la dernière fois qu’il s’était croisé. Mort, trahison ou qui sait. Autant d’inconnues qui rendaient la résolution de l’équation délicate. Même si la Brume avait besoin de soldats, il ne pouvait y accepter n’importe qui se présentant aux portes. C’était un risque pour la sécurité interne du village. Mais le Jisetsu devait bien avoir conscience de cela.

- Comme tu t’en doutes ça ne peut être aussi facile. Pas après ce qui s’est passé sur ces terres que nous chérissions. De ta motivation je n’ai que des mots. Il me faudrait des actes. Ou bien un membre du clan Yamanaka afin de sonder ton esprit et savoir ce qui t’es arrivé entretemps. Mais je n’ai ni ce moyen ni le temps.

Puis le Shinda se releva de son banc afin de s’approcher un peu plus de l’ancien membre du Misuto. A l’époque, Pô lui avait fait confiance. Le Gekei avait toujours eu le flair pour repérer les potentiels. Devait-il s’y fier aveuglément encore aujourd’hui ? Il plaça ses mains derrière son dos, adoptant ainsi une posture assez militaire, plus qu’il ne le voulait à vrai dire. Mais il continua :

- Je me souviens de toi. Ton service au Misuto. C’est le seul élément qui t’as sauvé d’une incarcération immédiate. Tu pourrais avoir pris l’apparence de ce Shinichi mais tu n’es pas sous Henge, confirma-t-il après avoir usé de ses dons de senseur. Par conséquent je vais t’octroyer une chance d’être un peu plus convaincant que ça. « Je peux servir » est un peu faible comme argumentaire tu ne penses pas ?

Sortant une cigarette de la poche, le Shinda l’alluma sans cérémonie avant de questionner Shinichi :

- Si tu m’expliquais un peu plus en détail ce qui t’es arrivé depuis tout ce temps. De la destruction de Kiri jusqu’à aujourd’hui. En détails qui plus est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] EmptySam 22 Avr 2017 - 17:52

Retrouver ma place d’antan ne pouvait assurément pas être aussi simple. J’avais eu de la chance de rencontrer le Mizukage aussi rapidement et me doutais bien qu’il attendrait des garanties. Garanties que j’allais avoir le plus grand mal à lui fournir. Je vois le fossoyeur se lever de son banc et m’observer de plus près. Visiblement il a quelques souvenirs de mon passage au Misutô et cela joue en ma faveur. Cependant je n’aurais droit à aucun passe-droit ; Le nouveau locataire du palais attend de moi plus qu’un simple « Je veux servir ». Là encore, rien de surprenant. J’ai fait preuve d’une certaine naïveté et m’en rends compte un peu tard. Je baisse la tête, réfléchis mais me contente de répondre à sa question par un simple :
« Effectivement. »

Malheureusement, je ne vois pas vraiment ce que je peux lui dire de plus. La solution la plus simple pour prouver ma bonne foi serait de sonder mon esprit comme il l’a suggéré plus tôt mais les moyens techniques nous font défaut. Le Shinda sort une clope de sa poche, la porte à sa bouche, l’allume puis me demande de faire la lumière sur mes sept années d’errance. Lui faire un rapport exhaustif de cette période de ma vie risque d’être long et fastidieux mais soit ; allons-y.
« Suite à la destruction du village, j’ai quitté le pays de l’Eau un long moment. J’ai gardé contact avec quelques membres de mon clan qui ont par la suite rejoint le Shukai. Pour ma part, je me suis mis à travailler en tant que mercenaire pour différents groupuscules dont un en particulier à Kawa no Kuni. J’ai espionné des entités et tué des personnes sans grande importance pour des gens qui payaient bien. Je peux fournir les noms des différentes personnes et entreprises pour lesquelles j’ai travaillé si vous le désirez mais cela risque de prendre un temps fou. Le mieux est donc que je rédige un rapport que je vous ferai parvenir au plus vite. Vos secrétaires pourront vérifier que les dates et événements coïncident. J’ai en outre réalisé de nombreuses missions au Pays de la Foudre et ai failli effectuer un petit séjour dans les geôles de Kumo. La faute a une affaire qui a mal tourné avec un Jonin de chez eux. Je ne me souviens plus de son nom ni des détails de l’affaire mais je peux retrouver tout ça je pense. Je dois être fiché chez eux comme étant un criminel endurci. En somme, j’ai fait la rencontre de beaucoup de shinobis, pas tous très fréquentables et pas tous alliés au village ou à l’empire. Il est même plus exact de dire que les trois quarts des gens que j’ai rencontré sont hostiles au Shukai et à son empereur. Moi-même je le suis un peu, d’où mon retour tardif au village. Ça ne joue pas en ma faveur je pense. »

Je n’ai sûrement pas été aussi précis que Michiki l’aurait souhaité mais il est difficile en quelques mots de résumer sept années d’une vie. Et bien que je ne sois pas un fervent supporter de l’empire, je sais mettre mes sentiments de côté. En tout cas une chose est sûre :
« Je n’ai passé d’alliance avec personne avant de venir ici. Vous voulez des actes et j’entends bien cet argument. Malheureusement je vais avoir du mal à prouver ma bonne foi et le mieux est encore de me mettre à l’essai. Donnez moi le poste le plus bas qui soit, mettez-moi dans une équipe où je serai surveillé à chacun de mes déplacement si vous le désirez et confiez-moi les missions les plus ingrates que vous ayez pendant une année entière. En tant que Genin je ne risque pas de nuire au village. »

J’y ai peut-être été un peu fort en lui suggérant de me tester « pendant une année entière » mais, en soi, cela ne me dérangerait pas plus que ça qu’il le fasse réellement. J’ai erré sans but pendant sept ans, je peux bien attendre une année de plus avant de regagner ma place au sein de la brume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] EmptyMar 23 Mai 2017 - 23:30

Le Jisetsu se plia sans aucune autre forme de résistance à la demande du Mizukage. Il entama donc le récit de ces dernières années où il n’avait pas été à Mizu. Chaque mot, chaque phrase était décortiquée puis soigneusement enregistré par l’esprit du Shinda. Aucune des informations énumérées ici ne quitterait le cerveau de Michiki qui comptait bien prendre ses mots à la lettre. Rapports et vérifications attendraient les agents administratifs du Palais le temps que le voile soit levé sur les intentions et la sincérité du bonhomme. Toujours est-il qu’il énonçait à la fois de bonnes idées et des détails assez poussés.

En général un bon menteur ne pouvait facilement tenir le change jusqu’au bout en raison des détails. S’ils ne sont pas assez présents, cela peut indiquer que le mensonge est mal ficelé, truffé d’erreurs et de parfois même de contradictions. S’ils sont trop étoffés, cela peut aussi témoigner de l’inventivité du menteur et de son tempérament à trop exagérer les choses pour qu’on le croie. Le fameux Shinichi en l’occurrence énumérait dans le plus grand calme dans un timing millimétré. Pas de ton trop rapide, pouvant indiquer qu’il tentait d’éluder un passage. Pas de moment de latence, pouvant démontrer qu’il cherchait un élément inexistant pour se justifier. Tout était parfaitement ficelé et tenait la route. C’est ce qui provoquait la méfiance chez le Shinda.

Un élément en revanche attira son attention forcément. Le fait d’évoquer son hostilité envers l’Empire avait de quoi intéresser Michiki. Mais il continuait d’être sur ses gardes. C’était toujours une bonne manière de l’aborder dans le sens du poil. Le nécromancien s’était montré extrêmement vigilant sur les personnes à qui il confiait son manque d’amour pour le Shûkai et son Empereur. Ce n’était donc pas une information qui pouvait filtrer aussi facilement. Les chances pour que cet homme en ait entendu parler étaient donc minces. Mais il y avait toujours un facteur risque.

Toujours est-il que cette conversation prenait une tournure inattendue. Michiki souhaitait en savoir plus mais vu ce qu’il venait d’apprendre, il ne comptait pas avoir cette discussion en public. Shinichi eut d’ailleurs la même idée puisqu’il lui proposa également de se rendre autre part pour mener la suite de cet entretien. Une suggestion à laquelle le Shinda répondit très sobrement :

- En effet. Suis moi. Le Palais sera meilleur endroit pour avoir ce genre de discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] EmptyMer 31 Mai 2017 - 23:14

Au travers de ses lunettes aux verres violacés, les yeux du Shinda me scrutent de sorte à repérer la moindre faille, le moindre rictus ou mouvement de tête indiquant un mensonge de ma part. Je le vois bien mais ne change pas d’attitude pour autant. Je suis un bon menteur et ai des années d’expérience dans le domaine toutefois je n’aurais pas besoin de cette aptitude ô combien utile aujourd’hui. La vérité se suffit à elle même dans le cas présent.

Ainsi j’essaie de rester clair, même s’il n’est pas évident de mentionner tout ce que j’ai pu faire par le passé. Si ses sens sont aussi aiguisés que le dit la rumeur, le chef de file de la brume va vite pouvoir voir que je ne mens pas. En tout cas je ne pense pas avoir menti jusque là. Il se peut que j’ai omis des détails – et certains d’entre eux peuvent avoir une importance, il est vrai – néanmoins je n’ai cessé de dire la vérité depuis le début, que ce soit sur moi, mes convictions, ou encore mes fréquentations au cours de ses sept dernières années : Tout est vrai, j’en ai bien peur.

À noter que ma proposition un tantinet cavalière ne semble pas retenir l’attention du Mizukage. Cette dernière s’est sûrement noyée dans l’esprit du Shinda qui a eu a traiter de nombreuses informations au cours de ces deux dernières minutes. Tant mieux en un sens, qu’il oublie ma proposition s’il le peut, cela fait mes affaires ! Certes je n’ai rien contre le fait d’être testé durant une année entière néanmoins il est préférable pour moi – et probablement pour le village – que ma mise à l’épreuve ne soit pas aussi longue. J’ai des qualités, je le sais, il le sait, nous le savons, autant en faire profiter le plus grand nombre une fois que la lumière sur mon passé et mes intentions sera faite.

Selon toute logique l’enquête devrait durer quelques semaines voire mois et une fois que cette dernière aura été menée à bien, je devrais pouvoir retrouver la place que j’occupais auparavant ou du moins un grade à peu près semblable à celui-là.

Durant mon petit speech, le nécromant ne m’interrompt pas ni ne rétorque mot. Son calme et ses mimiques faciales ne laissent rien transparaître, il est par conséquent difficile de savoir si je l’ai convaincu ou non. La conversation pourrait s’éterniser un moment mais Michiki me rejoint sur le fait qu’il serait préférable de discuter de tout cela à l’abri des regards indiscrets. S’il y a une chose que j’ai appris au cours de ma carrière, c’est ne sommes jamais trop prudents. L’empire – ou une autre nation, qu’en sais-je – a des oreilles partout.

Ceci-étant, nous quittons le terrain d’entraînement, direction le palais du Mizukage. L’éminente bâtisse est plus sûre et, là-bas, nous pourrons tout les deux parler sans langue de bois ni crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un retour au bercail ? [Shinichi] Un retour au bercail ? [Shinichi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour au bercail ? [Shinichi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-