N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Professional Interview [Grande Grue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] EmptyMer 13 Avr 2016 - 20:33

Vous connaissez la chanson ? Chacun créer son bout d’histoire, en l’enjolivant un maximum tout en essayant de rester crédible afin de passer pour un héros, ou un super-héros. Les vrais héros, ce sont ceux qui se sacrifient pour que d’autres puisse fuir en cas de pépin. Ils se donnent volontairement la mort pour emporter l’adversaire et ainsi protéger les êtres chers ou juste les retarder afin que ces êtres chers aient le temps de fuir. Ca vous rappelle quelque chose non ? Allez faites un effort. Bon d’accord, je suis un gentil chaper.. bonhomme rouge donc je vais vous mettre sur la voie. Un homme, un noble, un Konohajin étant mort il y a très peu de temps pendant une grande marche de sa nation, il s’est donné la mort pour pouvoir sauver un ami et ses clebs. Aaaah ! Je vous que maintenant vous arrivez à me suivre bien entendu, vous savez de qui je parle. Et bien ne vous méprenez pas, cette histoire n’a rien d’héroïque. A vrai dire, et pour tout vous dire, c’est tout le contraire. Le gentil monsieur est devenu un méchant bonhomme avec le temps. Lui aussi a connu son lot de mort et de sang, sauf que lui n’est pas revenu dans le droit chemin, il ne s’est pas laissé guider par la lumière, mais bien par les ténèbres. Par contre, il n’a jamais ô grand jamais essayé de revenir du côté lumineux, ou du moins, on le l’y a jamais aidé. Il n’avait aucun ami, et ses anciens amis étaient tous morts de sa main. Pas de son fait, mais de sa main.

Le grand méchant venait d’arriver sur les terres de Kawa no kuni. Bien entendu, il n’empruntait pratiquement jamais les grandes routes, afin de ne pas se faire reconnaître et surtout afin de ne pas se faire voir. Il faut croire qu’un homme qui se moule le cul au lycra ne passe pas forcément inaperçu. Perspicace le gars hein ? L’homme marchait donc en direction de la mégalopole de Kawa no kuni, avec son costume rouge et noir et son katana fermement accroché dans son dos, prêt à être dégainé. Il faisait sombre, car la nuit avait invité un voile d’obscurité. Ou le soleil s’était cassé, au choix. Toujours sur ses gardes, il visait donc une seule demeure, un seul endroit pour passer la nuit. A vrai dire, pour tout avouer, il avait entendu des dires selon quoi une dame assez véreuse surnommée « La Grande Grue » demeurait au sein du « Renard Rouge » de la mégalopole de Kawa no kuni. Quelle était sa particularité ? Simple. Qu’est ce qui fait la puissance d’un homme ? Le pouvoir ? Pas exactement, car même quelqu’un sans pouvoir, sans puissance shinobis pouvait devenir un homme ayant beaucoup de puissance. A moins d’avoir un grand charisme ou une grande capacité à parler à l’oral et à convaincre, il n’y a qu’une seule chose qui fait la puissance d’un homme : l’argent. Cette femme était une civile, mais elle avait de l’argent et ainsi de la puissance, du pouvoir, de l’influence, bref, tout !

C’était donc en quête d’argent, comme d’habitude que notre cher Yadōkai se dirigeait vers cette femme aussi intrigante que puissante. Mais il fallait tout de même a trouver et donc attirer son attention afin d’avoir le bénéfice de travailler pour elle. M’enfin, notre homme ne travaillera pour elle que si lui offre une rémunération qui convient à ses capacités. Et ça dépendra aussi des tâches, pas question de s’occuper de gosses ou de couper des choux, même à la mode de chez nous. C’est alors que notre super méchant ouvrit la porte du Renard Rouge. Son apparence était tellement étrange que beaucoup s’arrêtent dans leur activité afin de regarder le nouvel arrivant. Il y avait de tout ici, de l’alcool, très certainement des drogues, des gens pas très fréquentable, mais surtout, des jeux d’argent.
« Ouuuu, je vais me faire plein de fric. » Dit-il en tournant les talons rapidement, se dirigeant vers une table où ils jouaient tous à un jeu de dés. Vous savez, ce jeux bidon où ils cachent un dès sous un gobelet et en l’échangeant rapidement avec deux autres gobelets, ils gagnent ou font gagner de l’argent aux meilleurs.

En arrivant à la table, il fut tout de suite alpagué afin de jouer pour gagner de l’argent. Il donnait donc quelques ryôs avec la garantie non fiable d’un homme grand et barbu comme quoi s’il gagnait, il récupérerait deux fois sa mise. L’homme se mit donc à bouger les gobelets super rapidement, avec une vélocité incroyable. L’homme devait avoir fait ça toute sa vie. Mais il n’en était rien comparé à la rapidité de Yadōkai. Il se mit alors à rire tout en se tenant le ventre en désignant le gobelet du milieu. « Allez lève lève lève et raboule le fric » Dit-il alors que son maître de jeu levait le gobelet pou y découvrir le dès. L’air de rien, son interlocuteur félicitait le bonhomme tout rouge avant de lui rendre lui propose un quitte ou double. Yado le voyait venir ce roublard. Là, il allait user d’un stratagème afin que celui-ci ne perde sa mise totale. Il suivait le dès alors extrêmement rapidement avant de choisir celui de gauche. Beaucoup de gens s’étaient aglutinés tout autour d’eux afin d’observer encore un pigeon se faire plumer. Ils ricanaient dans leur coin tout en buvant de l’alcool. En soulevant le verre, légèrement, il n’y avait pas de dés dessous, donc techniquement, il avait perdu sa mise. Mais souriant sous son masque, il mit alors une pression sur le verre, le dès tombait de l’intérieur. L’homme avait triché. Derrière lui, plus aucun bruit, tous avaient remarqués comment le joueur de dés avait gagné l’argent de tous les anciens ricaneurs. Tous étaient en colère et se mirent alors à hurler sur l’homme, comme quoi il devait rendre son argent. Celui-ci prétextait ne plus rien avoir.

« Messieurs. Il est à vous. » Dit-il avant de ramasser sa mise en quittant le lieu de jeu. Deux secondes plus tard, un brouhaha d’enfer éclatait dans le Renard Rouge. L’homme se faisait passer à tabac par les pigeons. Revenant ensuite à la principale préoccupation qui était la sienne, Yadōkai se dirigeait lentement et en bougeant ses fesses sur le rythme de la musique devant le barman qui nettoyait tranquillement ses verres, sans se soucier du reste. « Salut ! J’suis Yadōkai. Je cherche du taff, où es la Grande Grue ? ». Dit-il sans écart. Oui, je suis entièrement d’accord avec vous. La subtilité ou la discrétion n’était pas vraiment le fort de notre jeune protagoniste dont le corps était totalement brûlé. Très loin de là même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Re: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] EmptyMar 19 Avr 2016 - 14:41



Que devient-on quand on joue au fou dans une cage à fous ? Faut-il être fou pour entrer dans la cage ? ou le devient-on après y être rentré ? La folie est-elle un fruit de la complexe personnalité humaine, ou un ingrédient dans une recette écœurante de tarte aux pommes de grand-mère ? Et quand on la joue moule-cahuètes du Mexique dans un tripot où un autre fait loi, on devient quoi si ce n’est pas fou ?

Ayant déjà fait parler de lui, et sans s’être mêlé à la bagarre, l’homme au caleçon en mode « Superman » attire déjà les regards discrets. Non, ce n’est pas forcément le collant. Mais cette façon subtile de déclencher une bagarre sans y prendre part était une véritable marque de fabrique ! Autant faire breveter et arrêter le mercenariat ! Sauf pour raison personnelle évidemment … .
Ce que cet incident démontre, outre l’outrecuidance et l’audace de notre invité, c’est aussi la rapidité de réaction de la part des tenants de l’établissement. Sur un simple signe de tête du barman, trois gros bras se lèvent, attrapent les mauvais compagnons de soirée et les foutent à la porte avec assez de violence pour qu’ils ne remettent plus les pieds ici pendant un bon moment. Pas besoin d’engager qui que ce soit si ce n’est le gardien du comptoir dans cette noble maison : les clients les plus fidèles, et les « éternels reconnaissants » de la Grande Grue sont toujours prêts à rendre service gratuitement. Avec un peu de « dressage », Sliprouge-Man pourrait en faire partie ?

C’est donc le tenancier du bar qui est le maître incontesté de cette première partie ! Le dénommé Yadokai n’hésite d’ailleurs pas à s’adresser directement à ce dernier, ayant bien compris que tout le monde ne dispose pas de la bonne dose d’autorité pour tenir cette place stratégique. Du taff ? Tout le monde en veut, pourquoi aurais-tu plus de chance d’en avoir ?! Ce n’est pas en foutant le boxon qu’on se fait une bonne réputation au « Renard Rouge » … .

      + Désolé mon gars, mais ce sera très dur d’avoir un travail si ton seul talent est de mettre de foutoir dans mon honorable établissement ! Et la « Grande Grue » n’est pas du genre à favoriser ce genre de profil …
      Mais moi, je veux bien y donner une chance …


L’homme qui apparait dans le dos du « Sans-Village » est un homme de main directement sous les ordres de la Compagnie. Son regard est blanc, alors que sa peau s’accommode à celle d’un serpent blanc. Portant le kimono représentatif de la Compagnie marchande, l’homme fait usage d’une voix glissante et sifflante, passant discrètement dans le dos de l’invité, pour lui tourner autour et se retrouver face à lui.

      Mais je dois d’abord savoir en quoi ce genre de pratique peut être utile à ma Reine … . Outre ce genre de tour de passe-passe dont tu sembles être un fervent pratiquant, qu’as-tu d’autres à offrir comme capacité ?




Dernière édition par Xia Chao Seng le Mer 27 Avr 2016 - 1:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Re: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] EmptyLun 25 Avr 2016 - 17:19

Le temps de réponse est assez lent pour perdre le fil de l’histoire. Remettons nous donc tranquillement dans le rythme si vous n’y voyiez pas d’inconvénients. Notre très très cher super vilain habillé qui se moule le cul au lycra était entré dans Kawa no kuni afin de trouver du travail –clairement parce qu’en ce moment, c’est la merde- et plus précisément du travail de la Grande Grue, cette femme aussi mystérieuse que manipulatrice dont tout le monde dit qu’elle à main mise sur toute le pays avec son entreprise de mafieux. En même temps, un super vilain ne pouvait pas travailler pour des super gentils. Vous vous croyez où exactement, chez les bisounours ? Tout le monde il est beau tout le monde il est… Oh mais tagueule ! Mais revenons à notre histoire. Yadokai était donc entré dans une taverne où créchait la Grande Grue, un certain Renard Rouge, enfin un nom de merde comme ça. Il s’était ensuite laissé tenté aux jeux d’argent, avait délogé un tricheur et donc déclenché une bagarre. Par la suite et pour conclure, il était donc allé demander au barman du travail de la Grande Grue. Todo simplemente.

Mais la réponse du barman ne fut pas vraiment convainquant. Il prétextait qu’avec le genre d’attitude à foutre le boxon partout où il allait il ne trouverait pas forcément de travail, et encore plus vu qu’il faisait ça dans cet « honorable » établissement. En entendant le mot honorable, un pouf de rire échappait de la gorge déployée du super vilain qui rétorquait tout de suite.
« Hooonorable noooooon ! Il y a un tricheur, juuuuuste ici » Dit-il en levant bien haut le bras d’une façon très efféminée avant de montrer du doigt l’homme par terre, roué de coups par ceux qu’il avait dupés. Mais alors qu’il venait de terminer sa remarque tout en regardant fixement le barman, une personne apparue derrière lui, en prétextant que lui voulait bien lui donner sa chance. Une petite minute de silence et sans bouger, il se retournait doucement, tout en essayant de ne pas bouger. Il se voulait de rester totalement immobile en se tournant. Marrant non ?

« Oh je t’aime toi »

Première réaction : Uuuuurkkk. Moche.Moche.Moche. Un mec louche, avec une apparence louche, qui parlait de façon louche d’une certaine Reine. Pouvait-on donc être asservi à ce point ? L’homme qui était apparu derrière Yadokai était assez grand, avec la peau d’une blancheur extrême et dont la peau ressemblait plus à celle d’un serpent. En d’autres circonstances, le samurai l’aurait découpé pour se faire un portefeuille, ou un nouveau fourreau stylé en écailles de serpent, mais scalper son employeur, c’était mal vu de nos jours. Où va le monde je ne vous le fais pas dire. Après un temps de latence et de dégoût –quoi que comment pouvait-il parler de l’apparence d’autrui, lui qui était brûlé au trente sixième degré sur la totalité de son corps, qui ressemblait à une carte du Nevada ayant eu des rapports avec un bœuf albinos unijambiste et qui du coup sa cachait sous cette combinaison- il écoutait les prochaines paroles de son interlocuteur qui voulait lui offrir du travail. Il voulait donc savoir –mis à part foutre le bordel- quelles étaient les compétences du samurai. Se mettant du coup tout droit, il listait avec les doigts toutes ses compétences.

« Je fais bien la cuisine, je suis drôle il paraît, je fais le ménage des fois quand j’en ai marre que ce soit sale, je fais la vaisselle, le repassage aussi et je chante très bien, surtout quand je suis heureux. Il marquait une courte pause avant de reprendre, d’une voix plus grave et sérieuse. Je suis aussi un samurai, expert de la traque et du meurtre. Je ne garderai pas de gosses, mais je veux bien me salir les mains là où la Grue ne souhaiterait pas voir sa réputation salie. Puis sans pause il reprenait enfin. Oh j’ai oublié, je danse aussi. Mais plutôt le genre disco vous voyez. » Continuait-il sans s'arrêter avec des tas de caractéristiques qui lui étaient propres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Re: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] EmptyMer 27 Avr 2016 - 1:33



L’homme n’a aucune manière et est un mariole de première. Mais ce n’est pas un énorme problème : la personnalité n’importe que si elle est néfaste au boulot. S’il est capable d’assumer sa difformité comportementale, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le tout maintenant est de le convaincre de bosser sans faire trop d’esbroufe ; et ça, ce n’est pas gagné ! Ca ne lui suffisait pas de glisser ses préoccupations principales entre deux loisirs, voilà qu’il s’éclate à faire une liste sans fin de ses préférences en matière sportive ! Non mais vas-y, amigo t’emmerdes pas ! Envoies nous aussi tes positions sexuelles assumées avec ton futal de striptease en bar gay ! Ya une moustache sous la capuche ?!

Cette présentation atypique ne perturbe pas le « Serpent des Sables », venu occasionnellement du Village de Suna pour s’entretenir avec sa Reine. Ce n’est pas la première fois qu’il voit un énergumène ne répondant pas au code le plus élémentaire de l’éducation et de la bonne conduite. Et si le Johoukokan avait pour souci de s’attirer les gens de la bonne société, la Compagnie finirait avant tout dépensière plutôt que créancière. Bref, autant dire que la rencontre promet d’être amusante avec autant de personnages aussi détraqués !

Je vois qu’on t’a menti sur pas mal de points dans ta vie : l’humour, en particulier. Mais ne t’inquiète pas, la « Grande Grue » ne cherche pas à recruter un comique. En revanche, tes autres facultés pourraient être utiles. Suis-moi … .

L’homme-Serpent n’attend pas vraiment de savoir s’il est suivi ou pas. Ses pas l’orientent vers une porte en fond de salle, dont il ouvre la porte sans interroger le garde qui se tient droit comme un pingouin. Un escalier se présente à eux, et il gravit les marches sans attente, avec un pas certes un peu lent mais confiant. L’homme connaît les lieux sur le bout des doigts, et il sait très bien ce qui les attend au sommet. La décoration dans un style purement chinois donne de l’espace aux rideaux de soie, au bois finalement sculpté et décoré, et à l’encens ambiant.

Quelle sera la rencontre ? En vérité, Fa Auhn-Lua l’appréhende déjà ! Le comportement excentrique d’un homme sans foi ni loi peut-il vraiment aller de paire avec le caractère exubérant et sensuel d’une sublime femme comme la « Grande Grue » ? Pourvu que ca ne fasse pas des étincelles … . Pire !! Pourvu que ca n’engendre pas une nouvelle race complètement dégantée et capable de tout !

Professional Interview [Grande Grue] 293671xxxHOLiCfull840341

Le couple étrangement formé arrive dans une salon richement garni. Celle qui les accueille à déjà le sourire aux lèvres. Un de ces sourires charmeurs, qui peut éduquer un singe aux manières de la haute société en quelques secondes … . L’hôte se penche légèrement en avant, et se permet les présentations.

Ma Dame, un homme est venu proposer ses services … . Il se nomme Yadōkai et chercher du travail. Il se spécialiserait dans la traque et le meurtre.
Professional Interview [Grande Grue] 363260yinyangicon Je vois ! Dans ce monde, il y a toujours moyen de profiter de ce genre de talent ! Et ce ne sont pas les vermines qui manquent, il y a donc toujours du travail pas vrai beau garçon ?

C’t’une joke ?! Ce mec a un masque qui fait penser à des slips de super héros ! Difficile de savoir si elle se moque ou si elle tente d’être agréable. En vérité, elle n’a pas du tout mauvais fond et tend plutôt à mettre les gens de son côté. Elle croise ses jambes interminables et écarte le fume-cigarette de ses lèvres. Toujours ce même sourire accrocheur.

Professional Interview [Grande Grue] 363260yinyangicon Mais il faut dire que si je te donne un travail, c’est surtout moi qui y gagne ! Et le Johoukokan fonctionne par principe d’échange, donc ma question sera assez simple : que veux-tu en échange, et quelles sont tes ambitions, mon ami ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Re: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] EmptyLun 13 Juin 2016 - 13:46

Oh bah dis donc ! Finalement, Coco n’était pas si drôle que ça ! Avec un visage impassible, l’homme venait de prétexter que le monde entier avait mentit à Yado Yado sur son sens de l’humour. Le bougrichon n’était visiblement pas axé sur l’humour. Très sérieux, il lui demandait alors de le suivre sans attendre. Figé pendant quelques secondes avec une bouche bée, il se mit à regarder autour de lui, croiser le regard du barman avant de hausser les épaules de façon très exagérée. Puis il se mit ensuite à suivre son interlocuteur pas drôle avec une bonne grosse marche de vantard. C’était sa dance de la victoire. Visiblement, son sens de l’humour n’était pas utile, mais ses autres atouts seraient bien entendus, et comme il s’y attendait, appréciés de la Grande Grue, la femme qui contrôlait dans l’ombre le pays de Kawa de par ses machinations, son argent, et son pouvoir politique, sous couvert d’une organisation industrielle qui n’en était pas vraiment une. M’enfin bref, cela n’importait que peu notre Ronin qui continuait de suivre son interlocuteur un peu trop sérieux jusqu’à un endroit où l’attendait la dame qu’il recherchait enfin. Cette fameuse Grande Grue.

Il est ensuite accueilli par une femme assez grande et qui malgré sa fine taille, imposait de par un charisme sortit de nul part. Lorsqu’il comprit qu’il avait effectivement en face de lui la femme qu’il était venu chercher, un large sourire se dessinait sur ses lèvres cachées par son masque rouge. Un large sourire s’était aussi affiché sur les lèvres de la jeune femme qui attendit patiemment que le « pas drôle » ne fasse les présentations. Ce qu’il fit de suite, le présentant comme étant Yadokai, spécialisé dans la traque et le meurtre. Oui c’était effectivement ça. Un peu grossier pensait-il sans rien dire, mais il n’allait pas intervenir pour corriger le « pas drôle ». La femme enchainait alors, prétextant qu’il y avait toujours moyen de profiter de ce genre de talents, surtout que le monde ne manquait pas de vermines à éliminer. Clairement, il allait se mettre au service de ses intérêts contre rémunération. Et Oui ! Yadokai n’était pas un pru chevalier sur son fidèle destrier, prêt à découper les méchants pour secourir une pucelle en détresse. Non lui, il mangeait le cheval, et je vous laisse imaginer avec la pucelle… Mais soit, une petite blague sur son apparence. Ouuuuu.

Tournant la tête vers le « pas drôle » il fit un mouvement perpendiculaire avec la main, montrant alors la Grande Grue d’un doigt.
« Ouuuuu, elle me plait déjà celle-là. Dit-il avant de se taper les mains rapidement l’une dans l’autre juste devant son visage, afin de montrer son excitation. Oui je suis d’accord. Et il est toujours bon de compter sur les autres pour se débarrasser des parasites. » Dit-il en continuant de frapper ses mains l’une sur l’autre, sans faire énormément de bruit. Puis il laissait lors la Grande Grue continuer son discours.

Elle continuait donc en prétextant que son entreprise pas crapuleuse du tout fonctionnait pas système d’échange, mais qu’elle devait bien entendu en tirer du bénéfice. Mettant ses deux mains dans ses poches de pantalon, il en retira les poches justement, tirant dessus pour montrer à quel point elles étaient vides. « Je suis sans le sous. Dit-il en remettant ses poches dans son pantalon, croisant alors les bras, dégageant cette fois-ci une aura bien plus sérieuse et meurtrière comme il savait le faire. Voici mon marché. Je liquide la vermine et tous ceux qui vous posent problème. Cependant, je veux être payé pour chaque tête que je ramènerai. Commençons par un échange réciproque comme celui-ci, et si ça fonctionne, je vous confierai mes ambitions, et les bénéfices que vous pourrez tirer de cette collaboration. » Dit-il le plus sérieusement possible, avec un ton froid et toujours cette aura meurtrière qui montrait qu’il n’était pas un amateur. Puis reprenant ensuite avec un pose pas très viril, tenait ses mains croisées devant sa tête comme s’il priait, avec une jambe levée de façon très féminine.

« Qu’en dis tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Re: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] EmptyVen 1 Juil 2016 - 2:39





« Grande Grue »



En soi, le personnage est un individu grossier, imbu de lui-même et un poil trop plaisantin. Il n’est inquiété par rien ni personne, et avance tranquillement dans sa vie d’assassin sans se poser de questions. Les hommes qui agissent de la sorte sont souvent les plus inquiétants. Mais ils sont aussi ceux qui ont le plus de marge de manœuvres, et qui sont prêts à tout pour réussir l’objectif qu’ils se sont fixés. En résumé, ce sont de vrais chieurs mais bien capables.

La Princesse des lieux l’observe d’un air amusé. Elle ne s’est pas laissée surprendre lorsqu’il a changé de ton, même si son cœur a fait un léger saut. Que ces hommes savent me faire chavirer ! Ils sont mystérieux, énigmatiques et mauvais genre ; mais c’est ce qui plaît le plus aux femmes ! Un brin d’inconnu et d’indomptable dans leurs vies ! Mais la Chef de la compagnie commerciale n’oublie pas que c’est son rôle de manipuler les hommes et d’en faire ses loyaux sujets, prêts à tout pour satisfaire ses requêtes et ses désirs ! C’est pourquoi garder ce sourire dragueur et doucereux est une absolue nécessité. Sans ce visage de femme séduite et à séduire, elle perd tout pouvoir, toute crédibilité.

Professional Interview [Grande Grue] 363260yinyangicon Il est vrai que Auhn-Lua n’est pas un comique … . Tu as l’œil, mon garçon, ca ne t’a pas échappé !

Le gloussement s’accompagne d’une main délicate qui vient cacher ses lèvres et son rire amusée. Elle critique certes son subordonnée, mais elle le sait trop fidèle et dévoué pour craindre une mauvaise réaction de sa part. De plus, il vaut mieux trouver quelque point commun avec l’invité pour se rattacher ses services. Après tout, les liens ne se font pas seulement pas contrat, n’est-ce pas ?
Sa main vient glisser le long de sa chevelure ombre, parfait contraste avec sa peau pâle, et elle reporte son regard vers son interlocuteur et candidat du jour.

Professional Interview [Grande Grue] 363260yinyangicon Et si cela peut te rassurer, je suis très attachée à certains principes. Si tu me rends service, je te rendrais service à mon tour, qu’il s’agisse d’une faveur ou d’un financement. En revanche, la réciproque s’applique sans conditions ni négociations. Et je suis extrêmement claire sur ce point … .

Elle continue de sourire, mais la Grande Grue ne peut être plus claire. Et en agissant ainsi, elle répond au petit jeu du provocateur qui tentait quelques minutes plus tôt de l’intimider. Puisque l’homme ne tient pas à faire part de ses projets et de ses envies, autant passer au propre même des affaires, et tester cet individu qui pense pouvoir obtenir des soutiens dans ce modeste et honnête établissement de commerce et de négoce … .

Professional Interview [Grande Grue] 363260yinyangicon Un client très important pour moi a besoin d’un bras … . Et nous avons une clinique à proximité où de nombreuses personnes peu honnêtes ne méritent pas que la vie leur soit aussi souriante au quotidien … .

Elle place sa main sur la table, et laisse glisser délicatement un petit message qu’elle détient du bout de l’index. Elle laisse la note à la disposition du mercenaire pour qu’il prenne en compte toutes les données nécessaires pour cette mission.

Professional Interview [Grande Grue] 363260yinyangicon J’ai un médecin sur place. Je le paye grassement depuis plusieurs mois déjà pour qu’il t’apporte son assistance médicale sur ce cas particulier. Pour le reste … fais toi donc plaisir ; mais évite de tout détruire ? Ce lieu pourrait m’être profitable à l’avenir … . Si tu réussis cette première mission, tu peux compter sur moi pour des suggestions plus audacieuses à l’avenir … .
Est-ce un contrat entendu ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Professional Interview [Grande Grue] Empty
Message(#) Sujet: Re: Professional Interview [Grande Grue] Professional Interview [Grande Grue] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Professional Interview [Grande Grue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni :: Mégalopole :: Le Renard Rouge-