N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
anipassion.com
Partagez
 

 " Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 115

" Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée] Empty
Message(#) Sujet: " Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée] " Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée] EmptyMer 8 Fév 2012 - 10:38

Spoiler:
 
" Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée] Finpar13

___________________________________________________________________________________________

    Le bonheur et la tranquillité d'un village repose essentiellement sur le comportement de ses habitants, si tous décident de vivre en harmonie les uns avec les autres alors tout ira pour le mieux, mais dans le cas contraire c'est dans une véritable anarchie que le village évolue. Autant dire que la plupart des villageois l'ont vite compris et préfère donc se respecter mutuellement, seulement il y en a toujours qui ne respecte pas ces règles de vie et chaque village à son lot de boulet qu'il doit traîner continuellement, qu'il doit remettre sur le droit chemin. Mais le groupuscule de boulets ne se manifeste pas tout le temps, non, il a des heures et des jours précis où sa connerie est à son apogée la plus totale : les jours de fêtes nationales. On y pense pas mais ces jours qui sont synonymes de joie et de tranquillité pour tous, sont synonymes de casse-couillage intensif pour les boulets qui se font un réel plaisir d'interrompre les conversations des gens en vomissant un ramassis d'idiotie et d'énormité, croyant désespérément au plus profond d'eux qu'ils apportent la solution au problème. Pathétique mais tellement atypique. C'est donc avec l'épiderme chaud, le sang en fusion et les neurones tournant à mille à l'heure que beaucoup de villageois se réunissent au centre ville afin de célébrer comme il se doit la venue du printemps, cette année le festival sera sous le regard bienveillant de Jisetsu Dosan et quelques bénévoles ; les boulets sociopathes, les soûlards de bas étage et les cassos cleptomanes n'auront qu'a bien se tenir, sous peine de se voir infliger une sanction avec une égale sévérité à la règle à laquelle ils auront désobéit. Méfiance : l'Oeil d'Or vous observe attentivement.

    Un léger zéphyr doux et sucré zigzaguait entre les ruelles encore endormis de Kiri, tout avait été préparé la veille : les boutiques, les stands, l'estrade... Tout avait été soigneusement préparé, le centre ville n'attendait plus que la venue des habitants. Il était 9h00 à présent, peu à peu la ville sortait de sa torpeur, les rayons du soleil commençaient à réchauffer la place, les oiseaux piaillaient leur plus belle mélodie et le vent caressait la cime des arbres ; les organisateurs faisaient un dernier tour afin de s'assurer que tout était en ordre. Dosan arriva en même temps que l'organisateur en chef avec qui elle allait parler des potentiels futurs soucis :

    - Dosan : " Bonjour Monsieur, je suis Jisetsu Dosan, je suis là pour s'assurer qu'il n'y aura aucun dérapage. "

    - Chef : " Bonjour Dosan, enchanté de faire votre connaissance. Je suis heureux de pouvoir constater qu'un ninja va se charger de la sécurité, ça devrait dissuader les fouteurs de troubles de voir qu'ils auront à faire à une personne expérimenté dans le combat. Bref, je suis navré mais je dois vous laisser, je dois encore préparer l'ouverture du festival, en ce qui vous concerne vous avez carte blanche. Je vous demanderais juste de ne pas trop vous faire remarquer si vous intervenez, je ne voudrais pas que la fête soit gâchée à cause de quelques personnes. Bien sur ce je vous laisse et encore merci à vous. "

    Elle acquiesça et sauta sans plus tarder sur un toit. Point stratégique, ici elle avait une vue d'ensemble et rien ne pourrait échapper à ses yeux. Pour le moment tout était calme, les gens arrivaient petit à petit et les boutiques/stands commençaient à étaler leurs produits : rien à signaler, à une heure pareille les boulets ne sont pas encore de sortis, c'est principalement après mangé ou le soir que les ennuis arrivent. À midi pile elle décida de s'octroyer un petit pose pour manger elle aussi, voir les villageois consommer sans modération les friandises ainsi que les plats préparés lui ouvrit considérablement l'appétit. Elle descendit de son perchoir pour acheter de quoi s'alimenter, elle se déplacer tant bien que mal dans la masse compacte de gens, se faufilant tant bien que mal pour arriver enfin devant une boutique. Devant elle de nombreux plats préparés, aux odeurs délicieuses, s'offraient à elle, elle pouvait les entendre l'appeler " OoOHh DoOosaAnN... MaAnge NoOus... "

    - Dosan : " Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée] Chat-faim" Je vais vous prendre ce plat et ça s'il vous plait."L'homme l'a sert. " Merci bien, bonne journée ! "

    Retournant tranquillement vers le toit, elle sentit une petite main se faufiler à l'intérieur d'une de ses poches arrière, celle où elle rangeait les shurikens, il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu'un petit cris de mioche se fasse entendre ; Dosan se retourna doucement pour faire face au voleur, l'enfant s'était taillé la paume de la main, une plaie relativement profonde pour quelqu'un de si jeune. Elle se baissa au niveau du gamin et déclara sèchement :

    - Dosan : " Les voleurs de ton espèce n'ont pas leur place dans ce monde... Retient la leçon : on ne vole pas un ninja car on y perd toujours quelque chose... " Elle se releva et saisit le shuriken imprégnait du sang du môme, elle le déposa dans la main blessée. " La bêtise est la maladie qui se propage le plus rapidement dans ce monde, je te conseille de te faire vacciner au plus vite. "

    Elle tourna les talons et disparu dans la foule. Enfin arrivait sur son perchoir elle ne perdit pas de temps et déballa son repas qu'elle engloutit en un rien de temps, les gens affluaient de plus en plus et il venait de plus en plus difficile de scruter tout le monde. Pour le moment aucun problème, mais elle sentait que ça allait arriver plus tôt que prévu, un brouhaha géant retentissait dans toutes les rues du village, on pouvait douter sur l'ambiance festive qu'il pouvait régner tant ce bruit laisser supposer à une manifestation. La jeune fille aux yeux d'or vit arriver un petit groupe d'homme qui semblait bien trop joyeux, ils titubaient et " parlaient " très fort, trop fort. Elle descendit du toit pour leur faire face, elle ne désirait pas que ce genre d'individu imbibés d'alcool participe à la fête ; surpris de la voir ils se mirent à rire en coeur un rire lourd et désagréable, elle présentait un visage sévère aux traits durs, elle ne plaisantait pas et elle désirait le faire comprendre. L'un d'eux vint vers elle lui demandant ce que " la jeune mignonnette " souhaitait, joignant le geste à la parole il posa sa patte lourde sur son épaule, en profitant au passage pour s'appuyer et continuer à tenir debout : d'un geste sec et vif elle le repoussa violemment, l'homme tomba sur ses collègues qui avaient essayé de le rattraper :

    - Dosan : " Je vous interdit formellement de venir ici, le festival n'est pas un lieu où vous pouvez cuver votre vin. Maintenant partez ! "

    Elle sortit un kunai pour les intimider, ce qui fonctionna parfaitement puisqu'ils firent marche arrière sans même broncher. Peut-être avait-elle été trop dure, n'avait-elle pas outrepasser ses droits ? L'organisateur en chef lui a bel et bien donné carte blanche et Dosan comptait jouir de se droit. Elle remonta sans plus attendre sur le toit, se rassurant en se disant que le festival avait échappé à un esclandre monumental. Toujours sur le qui-vive elle observait la foule, il devait bien y avoir des voleurs dans le coin et elle se devait de les arrêter. Ses yeux jaunes passaient au peigne fin chaque personne présente, les scrutant de la tête aux pieds, regardant chacun de leur fait et geste, et comme elle s'y attendait elle finit par tomber sur un voleur : un homme d'une trentaine d'année à peu près, il glissait sournoisement sa main dans les sacs des femmes afin de récupérer leur argent. La Jisetsu jeta un shuriken depuis son perchoir, l'arme vint se planter dans la manche du voleur planté à son tour dans le sol ; elle descendit à nouveau, se faufilant furtivement et rapidement jusqu'à l'individu, une fois arrivé elle l'amena avec lui dans une impasse, un endroit où il n'y avait personne. L'homme assez surpris de s'être fait prendre la main dans le sac par une enfant, l'a regardé d'une manière assez significative, son regard voulait dire à la fois " Bien joué " et " Tu crois pouvoir me faire quoi ? ". Désirant lui donner une bonne leçon afin de le dissuader pour ses prochains vols, elle ne dit mot et se contenta de le fixer dans les yeux pendant quelques minutes, le brouhaha pouvait couvrir n'importe quel cris et Dosan en avait conscience ; elle joignit ses mains et dit dans un murmure : Vision de l'enfer. Elle enferma le brigand dans un genjutsu lui faisant voir sa pire terreur, des cris retentissaient mais personne n'était là pour les entendre, elle disparu à nouveau pour retourner à son poste de garde. Quoi ? N'a-t-elle pas carte blanche ?

    L'après-midi passe enfin, 17h00, le festival va bientôt finir et le plus gros du travail fut fait, apparemment les soûlards se sont fait passé le mot et très peu d'entre eux sont venus, s'étant vite fait chassé par la jeune ninja. Tandis qu'elle se promenait parmi la populace elle entendit une dispute éclater, elle s'y pressa pour voir ce qu'il se passait : on assisté à une véritable scène de ménage entre un homme et sa femme, tandis qu'ils commençaient à se battre Dosan s'interposa, se prenant par la même occasion la claque que le mari avait destiné à sa femme. Un regard violent, l'écume aux lèvres, elle fixa celui qui venait de la frapper, comprenant aussitôt qu'il avait fait une terrible erreur il recula doucement, puis partit. Au même moment on pouvait entendre un des organisateurs remercier tout le monde pour ce festival, annonçant par la même occasion la fin de se dernier.

    Sa mission finit elle alla rapidement remercier l'organisateur en chef puis partit... Quelle mission barbante...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

" Sans alcool la fête est plus folle " Mr. Cocktail [Mission Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-