N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyVen 13 Fév 2015 - 21:54

HRP : Chronologiquement, cela se suite à la suite de ce RP, et avant l'acte 5.

Les doigts d'Orihime pianotent d'un rythme régulier sur le comptoir du magasin, tandis que ses yeux parcourent la fiche que lui a présentée plus tôt le marchand. Il s'agit d'une sorte de demande d'achat de la part de la famille Chisei. Termes employés, noms cités, sceau en bas de page... tout semble être en ordre, pourtant ses ongles n'ont de cesse de cliqueter sur le bureau.

- "Quelque chose vous dérange, Mune-dono(1) ?" Seule une mou chiffonnée répond à sa question. Quelque chose dérange la jeune femme, quelque chose que le marchand a tout intérêt à découvrir rapidement. "Il reste encore une dizaine de jours avant que la maison Chisei ne me paie." La mesure s'arrête nette, et le visage placide d'Orihime se tourne vers lui. Déstabilisé, il tente de se justifier. "Regardez leur lettre, paiement sous quinzaine."

- "Pourquoi paieraient-ils ?" Le timbre plat de la femme fait hésiter le marchand. Il bafouille, bégaie, précise qu'il s'agit de la famille Chisei, reconnue pour payer la moindre achat jusqu'au dernier sous, mais elle l'interrompt.

- "Ces deux émissaires... un barbu et un avec de petite lunettes rondes c'est ça ? T'ont-ils apporté une preuve de leur affiliation aux Chisei ? Hormis cette lettre... ?" L'homme reste là, pétrifié, les yeux écarquillés. Aucun son ne sort de sa bouche... s'était-il... s'était-il fait berner par ces deux personnes ? S'étaient-ils fait voler ? Pis, leur avaient-ils offert toutes ces armes ? "Ne t'inquiètes pas pour la marchandise. Kumicho-dono(2) n'en saura rien. Disons que... tu viens de t'endetter envers moi." S'inclinant respectueusement, le marchand accepte l'offre d'Orihime. Car une dette envers l'un des Mune sera toujours moins risquée qu'une dette envers le Kumicho

L'hennissement d'un cheval derrière l'entrée, annonce l'arrivée d'un potentiel client. Mais à la place, la silhouette élancée et hirsute de Fuusho passe la porte. "Bonne nouvelle !" S'écrit-il alors, en souriant au marchand chétif, "la commande est annulée." Commence-t-il, avant de saluer la jeune femme d'un signe de tête. Ne lui prêtant pas plus d'attention, il précise au petit homme chauve que ses armes sont dans la charrue, devant le magasin.

- "C'est du plutôt bon travail." Intervient la jeune femme, en rendant la feuille signée des Chisei au trentenaire, sous-entendant clairement de la qualité d'une contrefaçon.

- "Et vous êtes ?" Lui demande-t-il, perplexe.

- "Shinoda Orihime. Et vous ?"

- "Gisei" Sans être sa véritable identité, cela n'en fait pas un mensonge pour autant. Gisei est bien le nom d'emprunt qu'utilise Fuusho lorsqu'il traite ce genre d'affaire... . La jeune femme quitte alors l'établissement. Souhaitant en savoir plus sur elle, et malgré l'attitude pressée d'Orihime, il lui emboite le pas.

- "Attendez !"

- " Veuillez m'excuser, le temps me fait cruellement défaut aujourd'hui. Je suis certaine que nous aurons l'occasion de nous revoir pour faire plus ample connaissance, Gisei-san. Et il semblerait qu'une inconnue s'intéresse à votre cargaison." Détournant le regard vers sa charrue, Fuusho interpelle la dite curieuse.

- "Hé ! C'est pas à vous !" Lui lance-t-il, bras tendu, tandis que la jeune Orihime bifurque à un croisement.

_____
(1) Il s'agit d'un titre et non de son nom. Elle est l'une des Mune (lit. "pilier"). Pourquoi ? Qui sont les autres ? Combien ? Gnéh ? Le reste sera développé dans d'autres RP (useless suspens, deal with it o/).
(2) Ici aussi il s'agit d'un titre. Celui du chef des Mune, donc d'Orihime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyLun 23 Fév 2015 - 18:00

Les multiples examens étaient enfin terminés. Après les rendez vous pour recevoir les personnes et les questionner, Nozomi ainsi que les médecins et les aides sous ses ordres avaient dû analyser tous les échantillons sanguins prélevés. Puis ils avaient ensuite complété les dossiers. Qu'ils avaient vérifié un par un, avant que Nozomi n'aille les remettre en mains propres à Seitô. Depuis, elle était relativement libre. Ses pensées s'étaient tournées vers cette île, et sur ce qu'elle y avait vécu. L'amenant à se poser bon nombre de questions, qui restaient sans réponses. Les jours passaient et l'idée faisait petit à petit son chemin, jusqu'à devenir une obsession : elle devait y retourner.

La jeune femme prépara alors ses affaires. Donna les consignes à son équipe. Puis prévint qu'elle serait absente quelques temps. S'ils avaient besoin d'elle, elle serait joignable via la bague. Et puis l'avantage du Shoraizen, c'était qu'elle avait tout à fait le droit de s'absenter pour des affaires personnelles, tant que cela n'allait pas à l'encontre de l'organisation. Et c'était le cas. Elle souhaitait simplement retourner sur les lieux où elle avait failli mourir. Peut-être que cette fois-ci elle y passerait. C'était aussi pour cela qu'elle n'avait pas prévenu les autres d'où elle se rendait : inutile de les inquiéter. De plus, la première fois Kohei était parti à sa rencontre, risquant sa propre vie pour elle. Et il ne l'avait même pas trouvée.

Elle désirait de plus perfectionner son nouveau pouvoir, que Seitô lui avait offert. Et c'était bien difficile de faire ça dans un lieu clos. Équipée de ses affaire, la nouvellement Sabakyô sortit donc de la base. Elle inspira une grande bouffée d'air frais. Savourant presque avec gourmandise le vent et le soleil sur sa peau. Combien de temps allaient ils devoir encore rester enfermés de la sorte ? Pourchassés comme des bêtes ? La base était magnifique. Mais la jeune femme restait une nomade, et ne pouvait rester cloîtrée ainsi bien longtemps. Elle avait besoin de sortir, de se ressourcer.

Et c'est ce qu'elle fit. Elle hésita à passer voir ses parents adoptifs. Mais tant que sa situation ne s'était pas clarifiée, il était dangereux pour elle qu'elle les revoie. Et ce, même s'ils n'avaient eu d'elle qu'une lettre en presque quatre ans. Cela lui faisait mal au cœur de les savoir si proches sans pouvoir leur rendre visite, mais pouvait-elle faire autrement ? Elle entreprit de se mettre en route pour sa destination : l'île. Elle quitta donc Yu no kuni, passant ainsi non loin de Tsuchiyu, le village où elle avait résidé durant son enfance. Et donc du couple qui l'avait recueillie. Mais elle ne s'arrêta pas. Et poursuivit sa route vers Tetsu no kuni, qu'elle traversa simplement. Elle évita au maximum de passer du temps dans ce pays, le sachant aux mains des Kumojins. Kumojins qui avaient piégés Seitô ainsi que Kôhei, les forçant ainsi à déserter. Puis enfin elle arriva à Taki no kuni. De là, elle pourrait aisément trouver un bateau pouvant l'emmener sur l’île, qui se trouvait juste en face.

Son voyage lui avait permit de rapidement reprendre ses marques concernant sa capacité à vivre seule dans la nature. Complètement seule. Car une présence qu'elle avait autrefois lui avait manqué lors de ce voyage : Haru. Ce petit caméléon qu'elle avait recueilli et qui ne l'avait plus quittée. Il l'accompagnait partout, présent sur son épaule. Mais elle l'avait perdu lors de son passage sur l'île. Et jamais il ne lui avait autant manqué. Même s'il n'était qu'un simple petit animal, sa présence était agréable, et offrait une oreille attentive.

Malgré cette absence, elle arriva finalement dans un petit village où elle fit une halte. Elle se promena dans les rues, découvrant des odeurs et des personnes qu'elle ne connaissait pas encore. Mais elle fut arrêtée par une charrue. Celle ci prenait de la place sur le chemin, mais il ne s'agissait pas que de cela. Un bout de métal brillant attira son attention. La jeune femme souleva doucement le drap recouvrant la cargaison. Lui permettant de découvrir bon nombre d'armes. Elle fronça les sourcils, et une voix lui fit remettre la protection en place.


- « Et est-ce à vous ? Qu'est-ce que vous comptez faire avec tout ça ? Armer des soldats en vue d'une guerre ? »

Le ton se voulait sec et menaçant, même si l'allure de la jeune femme ne s'y prêtait pas vraiment. Certes elle n'était pas un shinobi elle-même, mais il était hors de question de laisser passer ça. Surtout s'il répondait par l'affirmative à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyDim 1 Mar 2015 - 17:38

- « C’pas à moi. » S’empresse-t-il de répondre, sans s’approcher davantage. Quelque peu intimidé par le ton de la jeune femme, Fuusho préfère garder ses distances, au pire, si ça dégénère, il pourra toujours s’enfuir en courant.

- « C’est à lui. » Le trentenaire pointe du doigt le petit homme chauve, vendeur et gérant de l’annexe de la forge. « Pour l’heure, nous avons trouvé un moyen plus diplomatique de régler notre conflit et ces armes ne nous sont plus d’aucune utilité. Tout ceci lui est donc légitimement retourné. Nul doute qu’un jour ou l’autre ces armes seront vendues, par petite quantité ou en gros, mais elles le seront. C’est le propre de certains hommes, après tout, de vouloir s’armer pour défendre leurs idéaux, faute de savoir le faire par le dialogue. »

Le vendeur relève la bâche pour en compter les caisses et détailler l’état de leur contenu. « Tout y est » Précise-t-il à Fuusho, content de voir revenir sa marchandise. Puis, aidé de deux colosses, la réintègre à son propre stock.

De quelques pas, le trentenaire atteint l’intersection où a disparu Orihime quelques instants plus tôt, mais aucune trace de cette intrigante jeune femme. À défaut d’assouvir cette curiosité, il se tourne vers une seconde indiscrétion.

- « Qu’est-ce qu’elles vous ont fait ces armes ? C’est leur commerce qui vous dérange ? Ou l’utilisation qui en est faite ? » Sa Curiosité, encore et toujours, qui lui dicte les questions à poser. Que l’inconnue veuille répondre ou non, au final, cela lui appartient. Lui se contente de vider son esprit des interrogations qui l’encombrent.

Sortant un paquet de l’intérieur de sa veste, il en extirpe une cigarette et la porte à ses lèvres. D’un craquement sec d’une allumette il en brûle l’extrémité et profite de la fumée qui inonde petit à petit ses poumons. Puis s’adresse une nouvelle fois à la jeune femme. « Moi c’est Gisei, enchanté, enfin je crois. Et vous êtes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyLun 2 Mar 2015 - 21:04

L'homme ne bougeait pas d'un pouce. Et il répondit quasiment immédiatement. Comme si les questions qu'elle avait posées s'étaient agis d'un ordre venant d'un supérieur. Ce qui n'était pourtant pas le cas. La jeune femme fut un peu surprise de cet empressement, d'autant plus qu'il devait avoir environ dix ans de plus qu'elle. Si jamais un jour on lui avait dit qu'elle aurait pu faire peur à quelqu'un, elle ne l'aurait jamais cru. Et pourtant... C'était bien l'impression que ça donnait. Elle se retint de sourire face à la situation. Il aurait pu mal le prendre, déjà qu'elle l'avait quasiment agressé...

Mais il poursuivit, montrant du doigt un homme qu'elle regarda à son tour. Celui-ci observa les armes et s'en empara. Ainsi c'étaient les siennes. Et l'homme à barbe les lui avait visiblement vendues. Ou redonnées, à en croire ce qu'il disait. Le nouveau propriétaire ne se fit pas prier pour les emmener, aidé de deux autres personnes. Sur ses gardes, Nozomi observait la scène. Mais ils ne s'occupèrent pas d'elle, bien trop pressés de ramasser leurs biens. Biens qui serviront certainement à semer la mort.

L'homme s'éloigna de quelques pas. Et elle pensa alors que la conversation était terminée, et s'apprêta à repartir. Mais il se tourna de nouveau vers elle pour lui poser plusieurs questions pertinentes. Et avant qu'elle ne puisse lui répondre, elle le vit prendre quelque chose dans sa veste. Elle s'apprêta de nouveau à se défendre, au cas où. Mais la seule personne qu'il tentait de tuer était lui-même. La jeune femme se félicita d'être à distance du fumeur. Elle n'aurait pas à subir l'odeur nauséabonde du tabac. D'autant plus qu'avec sa sensorialité très développée, tous ses sens l'étaient également. Et dans certaines situation, c'était plus désagréable qu'autre chose. Il finit par se présenter, et elle en fit de même.


- « Myouga Nozomi. Enchantée également. »

Même si son nom complet était plutôt « Sabakyô Myouga Nozomi Yumei ». Mais il était plus simple et plus court de se présenter ainsi. Et puis l'homme n'avait donné qu'un prénom, elle n'avait pas besoin de lui donner sa biographie. Son regard le quitta pour aller se poser successivement sur la charrette ainsi que vers l'endroit où le marchand avait disparu. Avant de se reposer sur lui.

- « Concernant les armes... Je dirais, les deux. Mais leur vente ne me dérangerait pas si ce n'étaient pas des objets servant à semer la mort et la destruction. »

Elle voulut prendre une grande inspiration avant de poursuivre. Mais la vue de la cigarette l'en empêcha.

- « Et vous ? Ça ne vous dérange pas de vendre des objets qui vont servir à tuer des gens ? »

Elle n'osa par contre pas lui demander si ça le gênait de se tuer lui-même à petit feu. Puis elle observa la rue, ainsi que les passants. Et ajouta plus doucement, presque pour elle-même.

- « Même si les shinobis n'ont guère besoin de ça pour arriver au même résultat... »

Elle avait malheureusement pu le voir de ses propres yeux, et à de nombreuses reprises. Alors si jamais un civil pouvait acheter une arme pour se défendre contre un ninja, la vente de ces armes n'était plus aussi dérangeante. Tout n'était toujours qu'une question de point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyVen 6 Mar 2015 - 17:09

La réticence de la jeune femme à la vue de la cigarette arrache un sourire à Fuusho. Mais ne souhaitant pas rentrer dans un débat stérile entre danger et dépendance, il se contente de cracher la fumée sur le côté, la poussant le plus loin possible de Nozomi. L'agilité avec laquelle celle-ci s'est positionnée avec méfiance le laisse penser qu'elle n'est pas indifférente aux arts du combat. Kunoichi ou non, cette jeune femme vit avec son temps où les combats s'immiscent dès le plus jeune âge dans la vie d'une personne.

La seconde remarque de Nozomi ôte les arguments du trentenaire. Tant pis, il enfoncera le clou, ne serait-ce que pour lui montrer son approbation face à sa propre réaction.

- "Comme je vous l'ai dit Myouga-san, j'ai pu régler mes... problèmes, sans ces armes. Mais si vendre des objets de mort signifie réajuster la balance entre shinobi et non shinobi, alors non. Cela ne me dérange pas. L'injuste dans laquelle baignent les second est entretenue par les premiers pour qu'une paix ne s'installe jamais trop longtemps."

Une nouvelle bouffée, un nouveau nuage qui s'échappe par-dessus son épaule, avant qu'il ne reprenne, afin d'ajuster ses propos à sa pensée. "Mais ne vous-méprenez pas. Ce sont bien l'argent et le pouvoir les moteurs de tout ceci. Saviez-vous que les plus grandes familles de marchands d'armes sont intimement liées aux clans shinobi ? Voire, pour certaines d'entre elles, ne sont qu'une seule et même entité ?"

Le mégot n'étant plus suffisamment grand pour être tenu, Fuusho l'éteint sur le sol et le range dans une poche, avant de reprendre. "La diplomatie semble être un luxe, une utopie, dans ce monde où les Grands Noms s'imposent par la force. Alors j'estime, peut-être à tort, que la vraie liberté réside en la manière dont nous pouvons mettre tout un chacun sur un pied d'égalité. Et à mon sens, la vente d'armes aux non shinobi y participe. Si vous pensez le contraire Myouga-san, je suis tout ouïe aux arguments que vous pouvez m'opposer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyLun 16 Mar 2015 - 16:47

L'homme barbu poursuivit la conversation. Et ses premières phrases piquèrent la curiosité de la jeune femme. Ou plutôt, ses mots firent mouche. Malgré les apparences, il semblait penser de la même façon qu'elle-même. Il avait réglé ses propres soucis avec le simple poids des mots. Le dialogue. Une chose que certains semblaient avoir oublié en ce monde. Et c'était pour cela qu'il avait dû vendre les armes, pour équiper les seuls à vouloir discuter et qui ne pouvaient pas se défendre face à ceux qui en avaient. Alors que tout serait plus simple si tous dialoguaient. Ou mieux encore, si personne n'avait d'armes... Mais cela était difficile à cause des shinobis. Car leurs armes, c'était eux-mêmes. Et il fallait bien avouer que dans le fait de se détruire eux-mêmes, ils étaient champions. Et détruire les autres également.

Gisei continuait de fumer, en prenant soin de ne pas envoyer cette fumée vers elle. Ce qu'elle appréciait. Il ajouta plusieurs questions, qui méritaient à réflexion. Elle répondit par un soupir d’exaspération. Non pas à cause de lui, mais plutôt à cause de ce qu'il lui disait. L'argent et le pouvoir, deux choses qui étaient bien inutiles à ses yeux. Pire encore, à qui profitait la vente d'armes...


- « Les shinobis me surprendront toujours... »

De l'ironie ? Certainement. Ainsi ils s'amusaient à équiper eux mêmes les civils qu'ils iraient tuer par la suite. Pour donner un peu plus de challenge à leurs proies, certainement. Tout comme certains chasseurs s'amusaient à donner de l'avance à la cible qu'ils traquaient. Alors qu'ils savaient pertinemment qui allait gagner à la fin. En vérité, plus elle en entendait sur le monde shinobi, et plus elle en était dégoûtée. Peut-être aurait-elle du rester sagement dans son petit village à sauver des vies. A soigner l’arthrose des vieillards et les régurgitations des nourrissons. Au moins, elle se sentait utile. Que désormais, elle se battait contre le monde lui-même. Contre quelque chose... Qui la dépassait. Elle cherchait à comprendre, c'était certain. Mais est-ce que eux en faisaient de même ?

L'homme continuait, après avoir préservé le sol de son mégot. Un nouveau geste marqué de respect, qui ne faisait qu'augmenter celui ce la jeune femme envers lui. Oui, la discussion se poursuivait. Et alors qu'ils s'étaient tous les deux adressés l'un à l'autre sans même se présenter et de manière abrupte, voilà qu'ils avaient établit le dialogue. Où les deux parties étaient ouvertes aux arguments de l'autre. Oui, tout serait tellement plus simple si les grands de ce monde se réunissaient autour d'une table pour discuter, comme eux venaient de le faire. La table en moins. Mais ils évoluaient dans un monde où les puissants avaient acquis leur puissance sur le sang, les opportunités et l'argent. Et pas un seul ne voulait céder un pouce à l'autre.


- « La liberté... ? »

Un mot qui trouvait écho en elle. Elle resta silencieuse un moment, avant de répondre à ses questions.

- « C'est possible, oui, que d'équiper les non shinobis leur permettre de lutter. Ou d’espérer vivre, quelques instants de plus. Croyez vous vraiment qu'un paysan ou un marin armé d'un sabre soit à égalité face à un ninja confirmé ? »

Elle le regarda quelques secondes, avant de poursuivre.

- « Mais j'imagine qu'il est encore pire de ne rien faire pour lutter contre ça. »

Elle lui adressa cette fois ci un faible sourire. Non, elle ne blâmait pas ses efforts pour rendre ce monde plus juste. Elle s'avança vers lui, puis le dépassa. L'invitant à marcher à ses côtés pour éviter les oreilles indiscrètes.

- « Et les shinobis nés dans un village, sont-ils libres ? Ont-ils choisit d'y vivre ? Peuvent-ils refuser des ordres donnés, même quant il s'agit de tuer des innocents ? Ils n'ont pas la liberté de choisir pour qui et contre qui se battre. Car s'ils se retournent contre leur village, ils seront traqués par ceux qui étaient leurs propres camarades par le passé. »

Elle observa du coin de l’œil sa réaction.

- « Ce que je pense, c'est que les shinobis devraient se mettre au service des civils. Et non pas l'inverse comme c'est le cas actuellement. Mais je ne sais pas si le monde est prêt pour ça. Et encore moins ceux qui le dirigent. Et pourtant... Ne serait-ce pas là un juste retour des choses ? Un moyen de mettre tous les shinobis ainsi que tous les civils sur un même pied d'égalité ? »

Et de mettre fin aux conflits inutiles ? De plus, avec un seul et même but, les shinobis seraient libres de choisir leur village sans crainte des représailles. Voilà ce qu'elle pensait, et désirait. Un monde d'échange, d'entraide. Ou une utopie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yuuryo Fuusho
Informations
Grade : Taichou
Messages : 246
Rang : B+

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyVen 20 Mar 2015 - 21:07

- "Malaxer son chakra est une chose, élever les foules en est une autre." Paysan ? Marin ? Pourquoi vouloir systématiquement réduire les non shinobi à des castes de non combattant ? Le travail, l'entrainement et la pratique d'arts tout aussi anciens peuvent rivaliser face à l'utilisation du chakra. Poussant la réflexion plus loin, Fuusho estime que le pouvoir résonne à travers des aptitudes plus que des compétences dans l'art ninja.

- "Ils seront traqués ? Oui. Mais ils seront l'exemple. Ils seront les premières graines portées par le vent en dehors des champs. Ils seront le sacrifie nécessaire, des individualistes distillées à travers les villages pour modifier la conscience collective. Ils sont et seront nécessaires."

Et l'idée émise par le jeune femme où le décideur devient l'exécutant, semble déplaire au trentenaire. Est-ce réellement un revirement de tendance ? "Des shinobi au service des civils... il me semble que c'est déjà le cas à travers les Daimyo auxquels les villages cachés rendent des comptes. Mais voilà un problème bien vaste sur lequel nous ne pourrons trouver réponse aujourd'hui, je le crains." Tandis que leur discussion semble toucher à sa fin, son esprit comme sa curiosité reprennent la direction de cette Shinoda Orihime rencontrée quelques instants plus tôt.

Quelques pas de plus aux côtés de Nozomi avant que Fuusho ne bifurque à l'intersection. "Ce fut un échange assez révélateur sur deux pensées qui se rapprochent." Une invitation accompagnée d'un petit papier vierge et d'une indication pleine de mystère. "Ecrivez dessus lorsque vous le jugerez nécessaire et je serai ravi de pouvoir le poursuivre, Myouga-san."

Et si elle le perd ? Peu importe, car rien n'est jamais vraiment perdu pour tout le monde... . La saluant une dernière fois, il tourne les talons et emprunte les sentiers vers l'Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] EmptyDim 22 Mar 2015 - 10:23

Le point de vue de l'homme était des plus intéressants. Oui, les shinobis avaient le pouvoir de malaxer leur chakra. Pour en faire des attaques plus destructrices les unes que les autres. Mais le pouvoir des mots était plus puissant encore. Pour ceux qui savaient écouter. Car contre les brutes n'étant pas ouvertes au dialogue, même un bon orateur ne pourrait rien s'il ne savait pas se défendre physiquement. Soulever les foules était quelque chose, c'était certain. Mais que pourrait faire une foule avec leurs mots contre un homme malaxant son chakra et ayant les capacités de dévaster toute la zone ? Rien. Ils ne pourraient absolument rien faire. Si ce n'était de trouver la mort. Sauf s'ils étaient protégés par d'autres shinobis.

Pourtant d'après lui ils étaient déjà au service des civils. Ceux qui avaient la plus grande force de persuasion. Vraiment ? Les Daimyos avaient-ils eu leur mot à dire lors des différentes guerres ? Ou lorsqu'ils avaient décidé de protéger Makka contre les furyous ? La jeune femme n'en avait pas l'impression. Leurs pays avaient été dévastés sans qu'ils ne puissent rien faire. Leurs avis n'avait pas été pris en compte.


- « Les villages shinobis ont-ils vraiment rendu des comptes aux Daimyos lorsqu'ils ont décidé de s'attaquer les uns aux autres, notamment lors de la guerre du Furyou ? Dans tous leurs conflits, les pays neutres se sont vus pris malgré eux dans la tempête.»

Même sans être shinobi soi-même, n'importe qui avait pu entendre parler des différentes guerres qui avaient eu lieu ces dernières années. Et Nozomi faisait partie de ces personnes qui avaient suivit cela de loin. Ou de près... Si l'on en jugeait par le décès d'Hajime, qui avait été l'élément déclencheur la faisant repartir sur les routes.

- « Mais je suis d'accord avec vous sur le fait que nous ne pouvons pas résoudre ce problème, malheureusement. »

Leurs deux avis divergeaient quelque peu. Mais quelque part, ils se rejoignaient sur un point : le monde actuel était injuste. Et les deux n'aspiraient qu'à la paix. Mais que pouvaient-ils faire, à leur niveau ? Elle ne pouvait même pas déserter afin d'être une graine portée le vent, comme il l'avait si bien dit. Peu importe. Elle continuerait à croire en ses idéaux, et à en discuter avec qui voulait bien l'écouter. Et si un jour un shinobi l'attaquait avec l'intention de la tuer, alors elle regarderait la mort en face avec fierté. Et peut-être qu'un jour ce seraient ses mots qui germeraient dans l'esprit d'un shinobi dévoué à son village. Des mots qu'il distribuerait à d'autres...

- « Merci. »

Elle prit le papier tendu. Il n'y avait rien d'indiqué sur celui-ci, et semblait à première vue banal. Mais au toucher elle pouvait sentir qu'il avait quelque chose de particulier. Une invitation à la discussion, hein ? Elle sourit. Quelques personnes avec qui elle avait discuté lui avaient déjà laissé des cadeaux, des invitations. Katano Yusuke lui avait laissé la vie sauve, et l'avait invitée à le rejoindre à la grotte du traître. Shôna Freya lui avait proposé de l’entraîner au sabre. Samui Yuki lui avait offert un morceau de glace éternel, un laisser-passer pour entrer au Shukai. Kyu Goren lui avait proposé de faire partie de sa famille, et lui avait donné une étrange fiole d'alcool. Elle avait gardé durant quelques temps un cliché de son père, datant de leur première rencontre. Sabakyô Seitô... Elle avait toujours son masque obtenu lors de leur mission en commun, et elle suivait désormais la même route que lui.

- « Portez vous bien, le monde a besoin de personnes comme vous. »

Possédait-elle ce pouvoir des mots ? Elle n'en avait aucune idée. Elle ne faisait que suivre ses envies et ses idéaux. Et de les partager aux personnes souhaitant bien l'écouter. La Myouga suivit l'homme du regard, qui disparut dans un coin de rue. Elle jeta un coup d’œil sur le papier avant de le ranger précieusement dans un sceau. Puis prit à son tour la route, celle de l'île.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit poisson dans une grande mare [Nozomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-