N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyMer 7 Jan 2015 - 22:02

Ordre de mission:
 

La diplomatie. Il s’agissait d’une notion, qu’en tant que Bas droit de l’Oda, Aokiji devait maitriser sur le bout des doigts. En effet, il était le représentant de l’ordre et de la justice au sein des pays de l’Alliance. Contrairement au Buki, sa mission était dans un premier temps pacifique et il ne devait avoir recours à la force qu’en dernier ressort. Même si les individus partageaient des idéaux souvent différents, ces valeurs restaient indispensables pour n’importe qu’elle officier appartenant à cette section. Durant son parcours en tant que shinobi et plus globalement d’être humain, le Samui n’avait jamais privilégié la force physique à celles des mots. Sauf cas exceptionnels peut-être. Ce fut donc tout naturellement qu’il se tourna vers l’Oda lors de son arrivé au Shûkai. Un choix personnel, qui fut ensuite justifié par le test psychique qu’il passa lors de son examen Chûnin. Régler les conflits, maintenir l’ordre, oui, Aokiji pouvait se considérer comme un diplomate.

D’ailleurs, il avait reçu une demande de la part d’une famille résidant au-delà des frontières de l’Alliance, à Ki no Kuni. Il était très rare que l’Oda intervienne hors de ses terres, mais les instigateurs de cette requête s’avérait être des partenaires de confiance de l’Alliance des Pays neutres. Il s’agissait d’une branche appartenant à une grande famille ninja. Elle était alliée aux forces du Shûkai et avait déjà porté main forte à ce dernier à maintes reprises. La particularité de cette famille ? Sa diversité. En effet, véritable spécialistes dans le domaine du Ninjutsu élémentaire, chaque branche de ce clan possédait une des cinq affinités primaires. Il s’agissait donc d’alliés non négligeables, et ce fut donc tout naturellement que l’Oda décida de répondre favorablement à leur demande.

Le problème serait intrafamilial. Apparemment, des conflits internes seraient apparus entre les différentes branches de la famille, créant ainsi une pagaille monstre sur la propriété familiale. D’ailleurs, cette dernière était l’objet de cette discorde. Chacune des six branches souhaitaient revendiquer cette demeure ancestrale, chassant ainsi ses cinq autres branches. N’en pouvant plus de ces querelles, l’une d’entre elle sollicita donc le Shûkai pour y mettre fin. Il s’agissait de la branche neutre.. Selon les informations recueillies, ils seraient les plus paisibles et pacifiques des six et surement les plus intéressé par un cessé le feu.

Aokiji décida donc de se rendre sur place, mais il ne comptait pas y allé seul. Il souhaitait faire le déplacement avec deux de ses élèves, Aru et Ren. L’une était une jeune femme charmante et très – voir un peu trop – séduisante. L’autre était un jeune homme au caractère rebelle et assez orgueilleux. Le Samui était curieux de voir ce que leur collaboration pourrait donner. Il leur demanda donc de le rejoindre aux portes de la cité afin qu’il puisse faire le voyage jusqu’à Ki no Kuni ensemble. Posté devant les portes en marbres, Aokiji attendait patiemment l’arrivée des deux Genins. Très vite, l’un d’entre eux finit par arriver.


    « Oh, en voilà un. »


Dernière édition par Samui Aokiji le Mer 14 Jan 2015 - 1:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aru
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyDim 11 Jan 2015 - 8:01

Au lendemain d'une soirée un peu spéciale, Aru se réveilla dans les bras de son cher cousin, Ren. Contre le gré de son bien aimé père, la belle flavescente avait pris la décision d'aller passer la nuit chez le jeune homme. Contre tout attente, ce la reçut avec grand plaisir. Il était désormais la seule famille qui lui restait en ne comptant pas sa famille adoptive alors plutôt que de chercher à le fuir comme elle l'avait fait quelques temps auparavant, après qu'elle ait appris qu'ils étaient du même Clan, elle se décida à apprendre à le connaître davantage. Elle n'était plus une enfant, elle se devait donc d'affronter les choses de manière plus responsable plutôt que de chercher à se réfugier dans des mensonges qui ne la conduiraient qu'à une catastrophe. De ce fait chaque jour qui se levait, la belle allait voir Ren pour discuter. Étant donné qu'il résidait au Shozaichi comme elle, c'était l'occasion ou jamais d'approfondir leur lien, sur le plan amical bien entendu. Non pas qu'elle n'appréciait pas le fait qu'ils soient de la même famille, bien au contraire elle était contente de l'avoir auprès d'elle. Au départ elle avait évidemment eu beaucoup de mal à le regarder droit dans les yeux sans songer aux autres membres de sa famille qui avaient péri, maintenant ça allait mieux. La belle flavescente s'était résignée à avancer pour le bien des personnes qu'elle avait perdu.

Dès lors qu'elle prit cette décision, elle fit table table rase sur les atrocités de son passé à Ame no Kuni pour ne se concentrer qu'à ce qu'elle vivait au Shozaichi aux côtés de Shizuka, Shin'nosuke et Ren. Ces derniers lui donnaient une raison de continuer à croire que la vie n'était pas qu'obscurité. Songeant à tout ce qu'elle avait traversé jusque là, la belle blonde qui était couchée sur le torse de son cousin, arbora un visage radieux avant de sortir du lit. Se disant que Ren était certainement épuisé d'avoir passé la nuit à papoter, elle fit attention à ne pas le réveiller. À pas feutrés, elle quitta la chambre pour se rendre au salon, sur place elle se dirigea vers le réfrigérateur pour attraper une petite bouteille d'eau. Elle l'ouvrit pour la boire entièrement. Après ça, elle alla se doucher avant de s'habiller. Après qu'elle ait terminé ceci, elle prit place sur un fauteuil en attendant que son cousin termine sa douche. Pendant qu'elle faisait cela, quelqu'un vint frapper à la porte. Rapidement, la belle blonde se leva pour aller ouvrir. En ouvrant la porte, elle tomba nez à nez avec un officier qui lui fit savoir que leur mentor Samui Aokiji voulait qu'ils le rejoignent, Ren et elle, aux portes du Shozaichi. Ils allaient partir à Ki no Kuni pour une mission. Ni une ni deux, Aru se rendit dans la salle d'eau où se trouvait Ren. Lorsqu'elle pénétra dans la salle, elle trouva son cousin torse découvert avec une serviette autour de la taille.

« - Dépêche-toi de t'habiller, dit-elle d'un air très réjoui, nous avons une mission. Aokiji nous attend aux portes !...Hm ?, elle scruta Ren de la tête aux pieds. Shizuka a raison tu es plutôt beau garçon. »

Sur ses mots, Aru arbora un large sourire espiègle en quittant la salle d'eau pour laisser son cousin finir de se préparer. Dès qu'ils furent tous deux prêts, ils ne perdirent pas un instant de plus. Ils partirent promptement aux portes pour rejoindre leur senpai. La belle flavescente était impatiente de revoir son aîné qu'elle avait aussi laissé de côté lorsqu'elle n'était pas dans son assiette. Alors qu'ils se rendaient aux portes, la flavescente se demandait comment est-ce qu'elle allait se comporter devant Aokiji. Il y'avait longtemps qu'elle n'avait pas tenté de le charmer, sans doute devait-il penser qu'elle lui faisait la tête parce qu'il avait une petite amie. Devait-elle relancer les hostilités histoire de maintenir le lien complexe qui les unissait ? Se posant cette question, Aru avança à grands pas sans se soucier de savoir si son cher cousin suivait sa cadence ou pas.

« - Aokiji !, lança-t-elle d'une voix enthousiaste dès qu'elle aperçut le jeune Samui. Bonjour...J'espère qu'on ne t'a pas trop fait attendre ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tao Ren
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyDim 11 Jan 2015 - 12:47

Le lien avec Aru était devenu spécial. La belle me parle, elle se confie et de ce fait, je me sens plus proche d'elle que jamais. Souvent, elle vient me voir pour discuter et croyez le ou non, jamais cela ne dérape. On pourrais croire qu'elle et moi c'est passionnel vu nos carrures et pourtant, ce n'est pas le cas, loin de là. Je l'écoute et suis là pour la protéger, comme je l'ai promis à sa tante et son père.

Ainsi donc, en ce doux matin, je me réveillais avec l'esprit brumeux. La veille, j'avais discuté avec la belle blonde et si je me souviens bien, elle a dormi ici. Bien sûr, sous le peu de draps qu'on a, nous étions habillés non mais... La belle s'était mise sur mon torse tandis que mon bras la recouvrait tel une aile d'ange là pour la protéger. La scène peut être amusane à voir, mais personnellement, je la trouvais touchante. Depuis que nous nous sommes rapproché, je ressens un attachement qui au fond de moi, me fait peur. Et si je la perdais ? Et si voulais plus et qu'elle refuse ? Et si un drame se passe entre nous ? ... Secouant la tête, je me réveil en douceur et remarque que la miss n'est pas là. Hm ?

Me redressant, je vins à aller à la douche et je m'y douchais en silence. Dans ma tête, plusieurs idées me tournaient dans la tête, mais aucune ne sera avouée dans cet écrit. Tout le monde a le droit d'avoir un esprit tordu non ? Quoi qu'il en soit, une fois propre, je m'essuyais et m'enroulais dans une serviette prévue à cet effet. C'est à ce moment que la belle pénétra dans la pièce me surprenant sur le coup. Haussant un sourcil, je la fixais et l'écoutais parler.
What ? Sa fin de phrase me fit légèrement rougir, et en guise de réponse, je lança sur la porte un simple peigne. Tch... Elle est pire que sa tante on dirais. Il suffit de briser la glace pour découvrir quelqu'un de charmante et espiègle.

Une fois habillé, je la rejoignais dejors prêt à partir pour la fameuse mission avec notre " mentor ". Samui... Aokiji... Bien qu'il soit mon " sensei ", on peut pas vraiment dire que je semble respectueux à son égard et pour preuve, rare sont les fois où je suis polis en sa présence. Simple raison personnelle dirions nous. Mais outre ça, je ne vais pas contre ses dires et j'allais le prouver aujourd'hui.
Aru allait plus rapidement vers le lieu que moi, si bien que je me demandais d'où lui venais cet enthousiasme ? Hm ? ... Serais-ce de la jalousie que je ressens ? N'awak... Secouant la tête, j'arrive sur le lieu de rendez vous quelques minutes après la belle et lui lance en reprenant mon souffle en douceur.

" Tu aurais pu être moins rude ... C'est le matin encore... "


Dit ainsi, c'est ambigüe, très ambiguë... Mais je ne m'en rendais pas compte. Regardant l'homme proche de la demoiselle, je vins simplement à trèèèèèèèèèèèèès légèrement m'incliner, pour dire bonjour. Ma suite, s'était à lui de la dire, car nous, nous étions que des pions aujourd'hui. Quoi que... Me plaçant à côté de cette chère Aru, je vins alors à lui donner une pichenette sur le front.

" On en reparlera... Miss."


Lui faisant un clin d'oeil amical, je vins simplement à attendre les ordres, prêt à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyMer 14 Jan 2015 - 0:53

Les Genins finirent donc par arriver. Aru suivit de Ren. Aokiji les salua chacun et fut pour le moins surpris par la proximité dont ils faisaient preuve l’un envers l’autre. Il semblait assez proche et à vrai dire, le Samui se questionnait sur la nature de leur relation. Etaient-ils de simples amis ? Non, des meilleurs amis ? Ou peut-être plus… Ils seraient des amants ? Non… Enfin qu’en savait-il ? S’il était en effet bien plus que des amis, il serait donc judicieux pour Aokiji de ne pas mentionner le léger baiser qu’il échangea avec la blonde dans son bureau. Ren semblait froid, mais comme à son habitude en fin compte. Le blond se faisait surement des idées. De plus, ils avaient des affaires bien plus importantes à régler.


    « Bonjour à vous ! Non, ne t’en fait pas Aru, je viens moi-même d’arriver. Content aussi de te voir, Ren. »


Toujours fidèle à lui-même celui-là. Enfin bref, maintenant que le trio était réuni et que tout le monde semblait prêt, tous se mirent en route. Leur direction, Ki no Kuni. Un pays situé hors du territoire de l’Alliance. Les deux Genins étaient chanceux. Aokiji se souvenait que lorsqu’il était à leur place, il n’eut jamais l’occasion de franchir la frontière du Shûkai. D’ailleurs, cette mission était l’une des rares occasions qu’il eut depuis longtemps de voyager dans des contrées lointaines. Le voyage fut donc naturellement long.

Il leur fallut deux jours et une nuit pour atteindre leur destination, le village abritant la famille qui avait fait appel à leurs services. Il s’agissait d’une immense propriété d’une architecture traditionnelle. A l’entrée, une jeune femme qui ressemblait de toute évidence à une domestique les accueillit.


    « Oh ! Bonjour. Vous devez être le vice-capitaine Aokiji? »
    « Oui, en effet. Je suis venu accompagné de deux de mes élèves, Aru et Ren. Nous avons rendez-vous avec Matsumoto. »
    « Oui, bien-sûr. Matsumoto-sama vous attends dans ces quartiers. Veuillez me suivre, je vous en prie. »



La domestique les invita à entrer. La demeure semblait aussi imposante vu de l’intérieur qu’elle l’était de l’extérieur. Après avoir traversé un long couloir, ils atteignirent une grande cour en forme de cercle. Six arches rouges avaient été disposées autour de celle-ci, à équidistance l’une de l’autre. Sur chacune de ces dernières on pouvait lire les kanjis des cinq éléments : eau, feu, vent, foudre et terre.  Sur la dernière était inscrit le mot « sacré ». Chacune de ces arches conduisaient de toute évidence aux quartiers de la branche de la famille à qui elle correspondait, ce fut donc sans surprise que la servante prit la direction de l’arche sacré.

Après avoir traversé un magnifique jardin, le trio arriva donc dans les quartiers de la branche les ayant sollicités. Il s’agissait de celle ne maitrisant aucune affinité particulière. A l’intérieur, l’instigatrice de la demande les attendait dans la salle de séjour. Il s’agissait d’une magnifique femme d’une quarantaine d’années. Elle avait de longs cheveux d’un brun sombre et des yeux dorés comme le soleil.


    « Bienvenu dans mon humble demeure, officiers du Shûkai. Je vous en prie, faites comme chez vous. »


Le trio prit donc place en face de leur hôte.


    « Merci d’avoir fait aussi vite. Nous devons régler cette histoire au plus vite. Comme je l’ai stipulé dans ma demande, les autres branches de ma famille se livrent une guerre sans merci pour cette propriété, dans son intégralité. Or, il s’agit d’un héritage que nous nous partageons de génération en génération. Avec l’ascension de nouveaux chefs de famille, plus jeunes, les mentalités ont changé et leur immaturité ajoutée à leur quête de pouvoir ont été à l’origine des conflits que nous connaissons aujourd’hui. Nous espérons que vous et votre équipe pourrait mettre fin à toute cette folie. »
    « Je vois. Nous allons faire tout notre possible. Mais avant tout j’aimerais me concerter avec mes compagnons. »



Aokiji et les deux Genins s’en allèrent donc à l’extérieur. Maintenant qu’ils se trouvaient sur place, ils n’allaient pas tout simplement foncer tête baissée. Il leur fallait un plan. Et comme son senseï l’avait fait avec lui lors de leur première mission, le Samui souhaitait laisser carte blanche à ses élèves.


    « Alors vous deux, comment pensez-vous procéder ? »



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aru
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptySam 17 Jan 2015 - 17:22

Une mission, voilà enfin une occasion de faire ses preuves sur le terrain mais aussi de se changer les idées. La flavescente en avait beaucoup besoin dans les circonstances actuelles. Par ce fait, la bellle blonde voyait en cela une chance exceptionnelle de se retrouver loin du Shûkai mais aussi d'être hors du champ de vision de son père, qui ne cessait de lui prendre la tête pour des histoires n'ayant aucune espèce d'importance. Pour sûr, cette fois il n'irait pas l'enquiquiner parce qu'elle partait loin avec deux garçons pour la simple et bonne raison qu'elle était avant tout partie pour accomplir son devoir de kunoichi. Se rassurant là-dessus, la jeune flavescente sourit légèrement en emboîtant le pas à Aokiji et Ren après qu'elle ait adressé un clin d'oeil complice à son très cher cousin qui n'avait pas manqué de souligner leur complicité. Durant leur périple vers Ki no Kuni où ils étaient attendus, Aru joua la fille plus ou moins irrépréhensible, elle ne fit aucun charme au jeune Samui malgré l'envie colossale qui brûlait dans sa poitrine. Sans compter qu'elle eut la bienveillance de se dire que ce n'était pas vraiment le moment pour se laisser aller à la débauche. Ils avaient d'autres chats à fouetter et c'était franchement plus important qu'un flirt sous la belle étoile.

Pendant leur trajet qui leur prit quand même deux jours ainsi qu'une nuit, Aru admira les merveilleuses contrées qu'ils croisèrent. C'était bien la première fois que la belle prenait autant plaisir à contempler le paysage l'entourant. Était-ce parce que pour une fois, elle était accompagnée d'autres personnes que Shizuka et Shin'nosuke ? Sans doute. Avec eux, elle ne pouvait pas vraiment dire qu'elle se délectait de contempler le panorama. Son père était constamment sur le qui-vive en ce qui la concernait. S'étant remémoré les instants passés à errer ici et là en compagnie de son père et de sa tante, Aru soupira longuement de lassitude. Par la suite, la belle adopta une posture convenable, elle ouvrit grand ses yeux pour regarder l'immense batisse qui s'offrait à eux. Il s'agissait de toute évidence de la propriété de leurs commenditaires, qui n'étaient visiblement pas de simples paysans. Les doutes d'Aru furent confirmés lorsqu'une fois devant l'entrée, une jeune femme vint à leur rencontre. Cette dernière s'adressa en premier lieu à Aokiji, qui ne lui était visiblement pas inconnu. Il en avait du succès auprès des femmes celui-là, ne put s'empêcher de se dire la belle blonde qui resta un peu en retrait.

Après ça, le jeune officier présenta Aru et Ren, en guise de salutation la flavescente inclina légèrement la tête. La jeune femme qui était manifestement une servante travaillant dans l'immense propriété, fit savoir à nos jeunes camarades que le régent des lieu les attendait dans ses quartiers. Elle leur demanda ensuite de la suivre jusqu'auprès du Maître des lieux. Nos compagnons ne se firent pas trop prier, ils s'exécutèrent sans demander leurs restes. Une fois à l'intérieur de la propriété, Aru se rapprocha un peu de Ren avant de se mettre à contempler l'immence résidence, qui témoignait pleinement de la richesse de leurs occupants. La flavescente était émerveillée devant tant de beauté architecturale. Lorsqu'ils parvinrent enfin à ce semblait être les appartements de leur commanditaire, Aru vacilla légèrement en mettant ses mains derrière son dos. Subséquemment, elle dévisagea la personne devant laquelle la servante venait de les laisser. Il s'agissait d'une brune d'une somptuosité à couper le souffle de tout homme ayant de l'esprit. Tout à fait le genre de femme que la flavescente aimait contempler. Pas pour des raisons libidineuses bien entendu, elle n'était pas de ce bord-là, cependant elle ne se retenait jamais de faire les éloges d'une belle femme dès qu'elle en croisait une.

Dans tous les cas, la belle blonde était impressionnée par la carrure de la brune qui semblait être une femme très avertie. Elle les salua humblement en leur disant de se mettre à l'aise. Dès qu'ils prirent place en face de leur hôte, les explications sur la raison de leur venue ne tardèrent pas à être abordées. Comme Aru le craignait, il était question d'un conflit familial. Il n'y avait rien de plus terrible, la belle qui en avait récemment fait l'expérience en savait quelque chose. Dans son cas, la situation n'avait bien sûr pas été aussi grave que celle dans laquelle cette famille se trouvait, néanmoins pour être passée par là, elle savait que ce genre de chose était très délicat à traiter surtout quand nombreux désaccords s'en melaient. Dans ces cas, il était fort à parier que la circonspection ne suffirait pas. Les mots n'arrangeaient pas tout, c'était bien connu. Qu'allaient-ils pouvoir faire à eux trois pour que cette famille retrouve la raison ? Étaient-ils seulement capable de trouver un moyen de mettre sur pied un quelconque plan qui permettrait à cette famille de se réconcilier ? Continuant à écouter la brune s'expliquer, la flavescente cogita sur la question de savoir ce qu'ils allaient pouvoir faire afin de ne pas décevoir les attentes de la femme qui comptait beaucoup sur eux.

Au moment où la brune finit de s'exprimer, Aokiji prit la parole pour lui dire qu'ils allaient faire leur possible, il lui fit ensuite savoir qu'il voulait conférer avec ses compagnosn avant d'entamer quoi que ce soit en rapport avec l'affaire présente. De ce fait, Aokiji, Ren et Aru se rendirent dehors pour pouvoir discuter de la marche à suivre pour la suite des évènements. Dehors, le jeune Samui demanda aux deux cousins ce qu'ils voulaient faire. Aru comprit que leur mentor avait l'intention de leur laisser carte blanche. Était-il sûr de ce qu'il faisait là ? Scrutant Aokiji, la flavescente croisa ses bras.

« - Il ne va pas être aisé d'aider cette famille en ayant simplement recours à des manières douces, formula-t-elle en bonne analyste qu'elle était et s'appuyant aussi sur son vécu. Je pense qu'il nous faudra taper du poing sur la table pour espérer pouvoir les réunir...Hm, à mon humble avis, nous devrions commencer par étudier de près la position de chaque famille avant de nous lancer dans de longues tirades diplomatiques ou autre. Si nous prenons le temps d'écouter les revendications de tout le monde, du moins des Leaders, nous pourrions peut-être trouver un arrangement à leur proposer sans passer par les armes. Qui sait ? »

Après avoir terminé son discours, Aru fit quelques pas en arrière. Elle attendit ensuite patiemment l'avis de son cher cousin. Pour que la mission soit couronnée de succès, ils se devaient de présenter leurs avis chacun, de les étudier et de décider ensemble de ce qui serait le mieux. Chacun devait faire le don de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tao Ren
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyMer 28 Jan 2015 - 0:41

La mission avait commencé. Allant avec les deux autres, je me contentais de suivre. Lors du voyage qui dura un petit moment, je m'étais contenté de servir les intérêts de chacun. Pour dire vrai, je pouvais presque sembler froid envers Aokiji alors qu'avec Aru, j'étais plus que sociable. La raison ? Il n' en a pas, bien qu'on puisse aisément se dire que je suis jaloux de ce dernier, ou que je ne veux pas qu'il approche Aru. Pourquoi autant protéger ma cousine ? On se connais que depuis quelques temps et je semble déjà tellement à cheval sur elle. Bien sûr, je suis loin de faire le cousin poule, ou me montrer agressif envers son entourage, mais bon... Elle prends de l'importance pour moi et cela me chamboule intérieurement. Il faudrait que je lui en parle, sans quoi, je ne sais pas ce qui se passera par la suite.

Bref, la mission primait sur nos quelconque relations. Ainsi donc, je me fis assez discret durant tout le long du reste de la mission. Ou du moins, son début. Nous apprenions rapidement ce qui se passait et il nous fallait vite réfléchir à la situation. Une fois une petite réunion terminée, nous devions nous concerter pour voir ce qui pourrais être bien à faire. Aru ouvrit le bal et ma foi, j'étais surpris de ses dires. Elle n'avait pas tort, mais son plan était trop simple... Iil est évident que des jeunes ne se laisseront pas avoir par des paroles diplomatiques. Et quant bien même nous arriverions à trouver un terrain d'entente, les jeunes des familles briseraient l'accord car c'est bien connu : les jeunes veulent toujours plus. Il me fallait expliquer mon point de vue.

" L'idée est bonne je trouve, mais à mon avis, il faut se charger des jeunes avant tout... Les anciens sont posés et arriverons à parler aisément je pense. En revanche, les jeunes veulent le pouvoir et à mon avis, trouver un accord, cela signifie perdre du pouvoir pour eux, mettre tout le monde à égalité, c'est le contraire de ce qu'ils veulent.. "


Bien entendu, Aru avait de quoi... marchander, mais je me refusais à cette solution. Pas que je sois égoiste ou que je suis possessif envers quelqu'un qui ne m'appartient pas, mais l'idée qu'elle ose charmer un homme, cela me retourne la tête. Pourquoi est-ce ainsi ? Secouant la tête à cette pensée qui ne me ressemble pas, je note une fois de plus mon attirance qui m'inquiéte.

" ... Analyser la situation et en apprendre plus sur chacun me semble l'idée la plus posée qui soit. Nous verrons bien sur le moment comment agir. Mais aussi chiant cela soit-il, pour le moment, il faut juste observer et non prendre des décisons hâtives, sauf si l'occasion se présente. En cas de conflit, nous sommes directement lié à l'histoire désormais. Et pas question de perdre la face dans ce genre de cas. "


Je ne suis pas doué pour la diplomatie, mais bon Aokiji et Aru devraient aisément se débrouiller. Perso, je comptais aider et surtout observer, jusqu'à ce qu'enfin, nous ayons le droit de bouger totalement. En cas de conflit, pour sûr , je trouverais mon utilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyDim 8 Fév 2015 - 15:22

Les deux Genins avaient donc opté pour une approche diplomatique. Intéressant. Aokiji devait avouer qu’il était assez surpris pour ce choix, surtout en ce qui concernait Ren. En effet, le jeune homme n’avait pas vraiment l’âme d’un diplomate, du moins de ce que le Samui avait pu observer jusqu’à maintenant. Le Samui resta silencieux dans un premier temps, puis une fois que chacun eut terminé d’exposer ses arguments, ce fut à son tour de prendre la parole.


    « Je vois. Vous avez tout deux eu la bonne réflexion, du moins, à mon avis. Dirigeons-nous donc vers le quartier de l’une de ses familles. »


Aokiji accompagné des deux Genins prirent donc la direction du QG de l’une des familles. Le hasard les conduit alors devant l’entrée de la famille maitrisant le Suiton. A l’image de cette dernière affinité, les jardins de cette branche étaient jonchés de nombreux bassins et jets d’eau, qui, il faut l’avouer, était d’une divine beauté. Mais il ne devait pas se laisser distraire par ce décor paradisiaque. Alors qu’ils s’approchaient de plus en plus de la demeure, deux hommes s’avancèrent vers le trio shûkaïjin.


    « Halte là. Vous croyez allez où comme ça ? »
    « Ceci est une propriété privée. Veuillez décliner votre identité. »
    « Nous venons du Shûkai. Nous souhaiterons voir votre chef. »
    « Le Shûkai ? Vous n’avez rien à faire ici ! »
    « Ça suffit ! »



Une voix retentit alors derrière les deux gardes. Ces derniers s’arrêtèrent alors net et s’inclinèrent quasi-instantanément. Derrière eux, un vieil homme grisonnant et à la barbe bien fourni. Son regard n’avait rien d’hostile, il semblait plutôt intrigué. Mais par en jugé par la réaction des deux hommes, il devait de toute évidence s’agir de quelqu’un d’influent.


    « Suivez-moi, shinobis du Shûkai. »




Le trio entra donc dans la demeure, et, à l’instar de la maison précédente, fut accueilli dans la pièce principale. Ils furent placés juste en face de leur hôte, qui ne tarda pas d’ailleurs à prendre la parole.




    « Eh bien, que me vaut votre visite ? Quoique, je pense avoir une vague idée… »
    « Nous sommes venus pour mettre fin aux querelles qui font rage ici ces derniers temps. En que chef de famille, nous pensions que… »
    « Helas, je vous arrête tout de suite. J’ai beau être le doyen de cette branche de la famille, je ne suis cependant pas le chef, du moins, plus maintenant. Je suis bien trop vieux. C’est désormais ma fille qui est chargée de ces fonctions… »
    « En effet ! »


Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Sans_t11

Décidemment, on semblait prendre un plaisir à interrompre les discussions dans cette maison. Une jeune femme fit alors irruption dans la pièce. Elle avait le teint très pâle et une chevelure bleue azur si longue qu’elle trainait au sol. Elle se mit entre le vieil homme et le groupe et, contrairement à son père, on pouvait clairement ressentir de l’hostilité dans son regard.


    « Je suis le chef de cette famille et, si je puis me le permettre, nos affaires ne vous regardent en rien. Vous n’avez aucune idée de ce que nos chers cousins nous font subir. Nous méritons ces terres et nous allons nous battre pour les obtenir ! »


Eh bien voilà ce qu’on pouvait appeler une entrée fracassante. Aokiji se tourna alors vers ses deux élèves. Eux qui voulaient se montrer diplomates, il était donc temps de passer à l’action.


Dernière édition par Samui Aokiji le Lun 23 Fév 2015 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aru
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyJeu 12 Fév 2015 - 20:55

Aru avait expressément exposé son opinion sur la façon dont ils devaient procéder, durant cette mission, pour essayer de réunir les familles. Dès que la belle eut terminé, son cousin prit aussitôt la parole. Son avis à lui rejoignait un peu celui de la flavescente, à quelques exceptions près. De son côté, Aru pensait qu'il serait plus raisonnable de privilégier les quérulences des Leaders de chaque famille. Ren quant à lui pensait qu'au contraire, ils devaient d'abord s'attarder sur les plus jeunes. Il s'expliqua par la suite, en donnant nombreux arguments pour la plupart implacables et très pertinents. Ils obligèrent Aru à se plonger dans la profondeur de ses pensées et à méditer sur ce qu'elle avait exprimé quelques instants auparavant. Ils devaient donc tout miser sur la nouvelle génération pour espérer qu'il y'ait amélioration ? La flavescente se devait de reconnaître que tous les points que venait de soulever son cousin n'étaient pas mauvais néanmoins, elle ne savait pas trop pourquoi, elle ne pouvait pas y adhérer totalement. Il manquait quelque chose là-dedans. Quoi ? La flavescente ne savait pas encore. Elle ne lâcherait, à coup sûr, pas la chose aussi facilement avant d'avoir réussi à mettre la main dessus.

Hochant légèrement la tête après la fin du discours de Ren, la belle flavescente prêta une oreille attentive aux dires de leur instructeur. Ce dernier semblait être satisfait par les choix de ses deux élèves. Subséquemment, il leur proposa de se diriger vers le quartier de l'une des familles. Ne s'attardant pas, Aru se hâta de suivre son mentor après avoir donné une petite tape amicale au niveau du dos de son cousin à qui elle adressa un sourire enthousiaste. À cela on pouvait facilement deviner que la belle était gonflée à bloc et prête à attaquer n'importe quelle difficulté. Gare aux montagnes qui décideraient de se mettre en travers de sa route. Elle n'éprouverait aucune angoisse à les escalader afin d'atteindre leur sommet pour y planter son drapeau. Voguant vers le lieu suivant, Aru se concerta avec son esprit, qui cherchait toujours une solution impartiale qui conviendrait à tout le monde. La flavescente était tellement préoccupée par cette histoire de querelle familiale qu'elle ne put pas vraiment profiter de la magnifique vue. Elle fut cependant obligée de sortir de ses pensées au moment où elle ouït la voix d'une personne qui leur demanda de décliner leurs identités après leur avoir fait savoir qu'ils se trouvaient dans une propriété privée. Comme s'ils n'étaient pas au courant.

Alors qu'Aokiji s'expliquait avec l'un des individus, Aru afficha un air hostile en toisant du regard les deux types qu'ils avaient en face d'eux. Ces derniers leur firent comprendre qu'ils n'avaient rien à faire là. Ils n'étaient décidément pas accueillants dans cette famille, se dit Aru en soupirant légèrement d'exaspération. Par la suite, un vieil homme intervint, il demanda à nos trois camarades de les suivre. Ce qu'ils firent sans demander leurs restes. Par la façon dont agirent les deux hommes, Aru comprit que l’ancêtre était quelqu'un d'important. Si cela n'avait pas été le cas, ils l'auraient très certainement envoyé balader lui aussi. Lorsque la flavescente et ses camarades pénétrèrent dans la demeure, Aokiji conversa avec le vieil homme qui voulut connaître la raison de leur venue. Le jeune mentor lui expliqua ce qu'ils étaient venus faire. Par la suite, le vieil homme leur révéla qu'il n'était plus le Chef de famille et que la personne qui occupait désormais ce poste n'était autre que sa fille. Qui ne tarda pas à faire son apparition dans la pièce pour couper la parole à son père en confirmant au passage ce que venait de dire ce dernier.

Le moins que l'on pouvait dire c'est que la femme ne faisait pas partie de ses personnes dont la présence passe inaperçue. Sans mentionner l'aura qui se dégageait d'elle encore moins l'hostilité de son regard, bien entendu. Elle crâcha une bonne partie de son venin devant nos compagnons. Arquant un sourcil, Aru se demanda jusqu'où cette femme était-elle bornée. Elle la dévisagea avant de regarder Ren puis son mentor, qui avait les yeux rivés sur eux, l'air de dire « Maintenant c'est à vous d'agir ». Ah bon ? Vraiment, il tenait à ce que la flavescente prenne la parole et dise le fond de sa pensée ? Vu ce qu'elle en avait en tête, la flavescente resta indécise. Au bout de quelques secondes à peine, elle soupira de lassitude en se décidant finalement à prendre la parole.

« - Vous comptez rester butée sur vos idées encore longtemps ?, commença-t-elle par dire d'une voix montrant son sérieux ainsi que son exaspération. Et croyez-vous très franchement qu'en vous déchirant ainsi les uns et les autres, vous parviendrez à bâtir quoi que ce soit d'extraordinaire dont on vous enviera ? Vous ne m'avez pas l'air d'être une femme naïve, elle posa un regard pesant sur la femme à la chevelure azur. Réveillez-vous ban song, vous êtes une famille ! Il ne vous arrive jamais de vous dire que c'est en vous unissant que vous deviendrez plus forts ? »

Aru était très franchement agacée. Elle ne pouvait pas continuer à suivre la voix de la diplomatie, comme elle l'avait précédemment formulé. Après avoir écouté le discours de la femme, elle se rendit très vite compte que ses membres manquaient très sérieusement de claques et que ce n'est pas en étant doux avec eux qu'ils réussiraient à les raisonner. Surtout s'ils possédaient tous un caractère aussi enflammé. Ce n'était pas suffisant qu'il y'ait des guerres partout, il fallait encore que des membres d'une même famille se déchirent pour quelque chose d'aussi périssable que le « pouvoir » ? Leurs capacités, ils pouvaient les perdre n'importe quand, mais leurs liens eux non. Mais encore fallait-il qu'ils arrêtent leurs stupides querelles incessantes et qu'ils ouvrent leurs yeux pour se rendre compte de cela. S'ils s'alliaient tous, ils pouvaient construire quelque chose de fantastique. Ceci Aru en était persuadée. Elle qui n'avait pas eu la chance de connaître sa véritable famille, qui s'était entre-tuée pour pas grand-chose au final, rageait en voyant comment cette famille agissait. Elle les jalousait même. Ils avaient entre leurs mains la clef du bonheur et au lieu de la saisir, ils passaient à côté.

« - Vous voulez entendre l'avis d'une pauvre fille qui a vu son Clan s’entre tuer pour des banalités ?, demanda-telle d'une voix remplie d'amertume. Si vous persistez à continuer vers cette voie, vous irez droit dans le mur et tous autant que vous êtes, vous en souffrirez lorsque viendra votre fin...Excusez-moi... »

Après s'être exprimée, Aru qui sentait qu'elle ne tiendrait pas une seconde de plus sans laisser sa colère exploser, quitta la pièce pour aller à un endroit éloigné où elle pourrait être au calme pour se ressaisir. La rage dont elle fit preuve devant la femme, elle aurait exprimé la même devant les membres de sa famille, s'ils étaient encore de ce monde pour leur apprendre que rien n'était plus merveilleux en ce bas monde que les liens qui unissaient une famille. Et que quoi que la vie puisse réserver, on se devait de toujours les protéger. Quel qu'en soit le prix. Songeant à sa famille disparue, Aru qui s'était rendue dans un coin du jardin, se mit à genoux. Elle sentit quelque chose d'étrange monter en elle. Des larmes de tristesse ne tardèrent pas à perler le long de ses joues jusqu'à venir mouiller son avant-bras qui était assez proche de sa bouche sur laquelle étaient placées ses deux mains. La belle ne tenait pas à ce que qui que ce soit la voie dans cet état, elle espérait donc qu'aucun des deux garçons ne viendrait la chercher, surtout pas Aokiji. Elle qui s'était toujours montrée forte devant lui, n'avait pas besoin qu'il la voie ainsi, si...faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyLun 23 Fév 2015 - 0:08

Aru fut la première à prendre la parole. Elle semblait avoir pris cette histoire très à cœur. Aokiji pouvait percevoir sa colère dans le ton de sa voix. Elle était agacée par le comportement de ces gens et pour être franc, le Samui l’était également. Le moins que l’on pouvait dire, c’est qu’il n’avait pas grandi dans un environnement familial très enviable. Pourtant, jamais ô grand jamais il en était arrivé au point de haïr ses frères et ses cousins. En ce qui concernait les autres membres de son clan, ceci était une autre histoire, mais enfin bref. La blonde se montra franche et directe. Aokiji apprécia cela. Elle avait du caractère, et Dieu sait à quel point le jeune homme valorisait ce genre de comportement. Ren quant à lui, toujours fidèle à lui-même, était plutôt passif. Cette passivité pouvait-elle être assimilée à de l’indifférence, voir même de la désinvolture ? Le Chûnin n’en était pas sûr. D’ailleurs, il n’eut pas le temps de se pencher sur la question, que sa fulgurante élève, folle de rage, décida de quitter la pièce. Aokiji ne comptait la laisser s’en aller sur une telle note.


    « Aru ! Attends… »
    « Laissez la partir. Elle ne connait rien de nous. Elle vient ici nous juger, nous dire toutes ces belles paroles, mais elle ne connait rien de nous ou notre histoire. Des cinq branches armées de la famille, nous avons toujours été la plus pacifique. Et cela a été pris comme de la faiblesse par nos cousins. Ils s’en sont pris à nous à de nombreuses reprises. Ils ont mis une pression énorme sur mon père, allant jusqu’à le rendre malade. Mais aujourd’hui les choses vont changer. Aujourd’hui, je… »



Soudain, un éclair vint s’écraser au niveau de l’issue par laquelle ils étaient entrés. Aokiji se jeta sur Aru afin de la tirer vers lui et lui permettre de ne pas sur faire toucher. Mais que venait-il de se passer ?


    « Comment as-tu osé, Katsuyu ? Comment as-tu osé mêler le Shûkai à nos affaires ? Je n’aurais jamais pensé que ta faiblesse te mènerait à une telle bassesse… »
    « Kogitsu ?! »


Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Sans_t10


Un homme plutôt grand, mince et doté d’une longue chevelure immaculé sortit alors lentement de la fumée. Ils regardaient les personnes ici présentes avec un mépris sans nom. On pouvait lire l’hostilité, l’agressivité, la rage sur son visage. Mais qui était-il donc ? Ses vêtements étaient nobles et il était accompagné de deux gardes du corps. A ce moment, Aokiji comprit qu’il s’agissait d’un autre chef de famille. Mais de quelle affinité ? Le Raïton ?


    « Je suis au courant de tes manigances Katsuyu. Quand comptais-tu nous attaquer avec tes nouveaux alliés ? Et puis merde, cela n’a plus d’importance. Nous avons décidé d’agir au lieu de subir ! »
    « Kogitsu ! Ce n’est pas ce que tu crois ! Ces gens… »
    « LA FERME ! ATTAQUEZ-LES ! »



Les deux hommes chargèrent le groupe, l’un prit Ren pour cible, tandis que l’autre semblait avoir pris Aru et Aokiji. Le combat semblait inévitable. Pourtant, il se trouvait encore dans la demeure de cette Katsuyu. Qu’allait-il faire ? Allait-il se laisser faire ou se défendre ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aru
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyJeu 26 Fév 2015 - 16:05

Pour quelle raison les membres de cette famille refusaient d'ouvrir leurs yeux pour voir ce qui était vraiment important ? Aru qui ne s'était pas encore remise de sa colère, ni de son chagrin de voir à quel point la bêtise humaine pouvait être monstrueuse, se posait la question. À ses yeux, rien, vraiment rien n'était capable de surpasser les liens unissant une famille pas même une puissance incommensurable. Pourquoi cette famille refusait de comprendre cela ? Fallait-il qu'ils changent de stratagème pour espérer leur faire entendre raison ? Se posant de nombreuses questions sans réponse, la flavescence cessa de verser des larmes. Elle se releva tout doucement. Dès qu'elle fut debout, elle prit une grande inspiration. Elle essuya ensuite l'ensemble de son visage pour qu'il n'y ait aucune trace de larmes dessus. Ses yeux rouges et légèrement enflés pouvaient témoigner qu'elle avait pleuré mais cela ce n'était point grave. Ça finirait bien par revenir à la normale. Alors qu'elle était sur le point de rejoindre l'endroit où se trouvaient les autres, Aru fut interrompue par un terrible vacarme. Tout alla très vite par la suite, si vite qu'elle n'eut pas vraiment le temps de comprendre quoi que ce soit.

Lorsque la flavescente ouvrit enfin ses yeux après le bruit assourdissant, elle se rendit compte qu'elle était contre Aokiji. Écarquillant rapidement ses yeux, la belle totalement perdue, se demanda ce qui venait de se passer au juste. Scrutant les alentours et entendant des voix retentir, elle ne mit pas longtemps à comprendre que la situation avait tourné au vinaigre. En très peu de temps qu'il fallait dire «ouf» en plus. Heureusement pour elle que son cher mentor était là, si non qui sait ce qui lui serait tombé dessus. Dès lors qu'elle comprit que la situation était partie pour devenir conflictuelle, Aru se dégagea très rapidement des bras du jeune Samui. Subséquemment elle adopta une position défensive en se plaçant devant son mentor qu'elle comptait protéger au péril de sa vie. Enfin, les choses n'étaient pas ainsi bien sûr, elle savait qu'il n'avait pas besoin d'elle pour se défendre. Mais franchement s'y mettre à deux pour donner une leçon à l'énergumène, ce n'était pas la peine. En gros Aru n'avait pas envie que son instructeur se fatigue à affronter un minable qu'elle pouvait remettre en place avec un peu de bonne volonté. Dans l'optique de faire ceci, la jeune kunoichi sortit au passage un kunai qu'elle brandit.

Maintenant qu'elle était remise de ses émotions, il était hors de question qu'elle reste là les bras croisés à attendre qu'on vienne l'embrocher. En parlant d'embrocher, la belle se dit que si elle avait eu sur elle un naginata, une lance ou une arme de longue portée, elle n'aurait pas hésité un seul instant à viser le Chef de la petite troupe qui venait de faire irruption. Cela calmerait certainement ses ardeurs à lui et à ses deux hommes. Arborant un visage déterminé, Aru fixa tout d'abord l'homme à la chevelure argentée avant de regarder celui qui était censé venir s'occuper d'Aokiji et elle. Se battre, ce n'est pas vraiment ce que la demoiselle avait en tête de faire. Le moins que l'on pouvait dire c'est que cette situation ne plaisait pas du tout à la flavescente, qui préférait ne pas recourir aux armes pour démêler les choses. Alors qu'elle cherchait un moyen pour apaiser les tensions des uns autant que des autres, leur assaillant qui avait la ferme intention de les attaquer, arriva à leur hauteur.

« - Mais bon sang de bonsoir, nous ne sommes venus ici pour nous battre contre vous. On est là pour aider votre famille à se rabibocher !
- Inutile d'essayer de nous rouler dans la farine, petite. Tu apprendras, que Katsuyu est une femme sachant faire preuve d'une sournoiserie sans nom pour parvenir à ses fins. Elle me l'a déjà prouvé à de nombreuses reprises, alors ne viens pas me sortir tes paroles de rabibochage à la noix, petite !
-Je n'ai pas vraiment envie qu'on règle cette histoire à coup d'armes, dit-elle en reprenant une position offensive. Bon sang, faut commencer par calmer leur Chef là-bas si on veut éviter un bain de sang inutile ! Mais comment ? »

La flavescente qui cherchait un moyen d'arrêter le conflit, se retourna rapidement vers son mentor. Le dévisageant un court instant, elle posa son regard sur le katana qu'il avait. Ne réfléchissant pas trop longtemps, elle attrapa l'arme qu'elle retira de son fourreau, dépassa ensuite l'homme qui venait vers eux et se plaça à une hauteur qui lui permettrait d'atteindre l'homme à la chevelure argentée. Elle mit en place son stratagème d'atteindre le cerveau des opérations pour ralentir les sous-fifres. Tout ceci en très peu de temps. Ayant fait ceci, la flavescente sortit en même temps deux notes explosives de sa petite sacoche. Comme prévu, le Chef écarta rapidement le katana, de son côté Aru ne le laissa pas avancer, elle lança les notes explosives qu'elle tenait à quelques micro centimètres des pieds du dénommé Kogitsu. Ce dernier secoué par l'explosion, recula assez rapidement. il mit sa main devant son visage pour se protéger de la fumée provoquée par l'explosion.

« - Il suffit que tout le monde se calme !, dit-elle d'une voix haute très perçante dégageant une tonalité austère. Ouvre bien tes esgourdes, le grand ténébreux !, elle désigna du doigt Kogitsu. Nous ne sommes pas venus ici pour nous battre avec vous mais pour aider votre famille à surmonter ses conflits inutiles qui n'ont fait que trop durer. Écoutez, soit nous nous asseyons tous quelque part pour discuter tranquillement, soit vous continuez ainsi et ce sera la guerre. N'espérez pas que vous vous en sortirez facilement si vous vous en prenez à des ninjas de l'alliance des pays neutres. Vous croyez être assez forts pour arrêter une armée d'un milliard d'hommes ?! »

Pas une seule fois, elle n'avait pris le temps de respirer entre ses phrases. Maintenant qu'elle avait parlé, elle espérait que les choses reviendraient à la normale. Elle avait évidemment fait preuve de bluff dans ses paroles, mais ça ses interlocuteurs n'étaient pas censés le savoir.

« - Tu as vraiment du cran, petite !, lança-t-il en souriant.
- Si vous le dites et arrêtez de m'appeler petite, j'ai un prénom et c'est Aru. On peut parler maintenant ?
- Tu sais ma petite Aru, je ne suis pas un homme qui cause beaucoup. Ce que j'aime par-dessus tout c'est l'action !
- Cela je l'avais remarqué. Mais pour une fois, pourriez-vous je vous prie, faire une exception ? Rien que cette fois. Je vous en prie... »

Sur ces mots, Aru s'inclina légèrement en signe de respect. On pouvait bien voir dans les yeux de Kogitsu qu'il n'avait nullement envie de partir dans une discussion d'aucun genre avec les shinobi du Shûkai mais prenant un laps de temps pour réfléchir, il posa son regard tout d'abord sur Ren ensuite sur Aru puis finalement sur Aokiji. Par la suite il s'avança de quelques pas.

« - Dites-moi que comptez-vous faire pour nous rabibocher ? Quel stratagème extraordinaire comptez-vous mettre sur pied pour déraciner des années de litige ? Je suis curieux de savoir ce que vous comptez faire. »

Kogitsu esquissa un large sourire enjoué en regardant nos trois Shûkajins. Si lui était impatient de connaître les plans de nos chers amis, Aru qui n'avait plus vraiment d'idée diplomatique en tête, ne savait quoi répondre. Elle se tourna vers ses deux compagnons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Tao Ren
Informations
Grade : Heishi
Messages : 43
Rang : C

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptySam 7 Mar 2015 - 15:37

Cette mission devenait vraiment périlleuse. Plus le temps passait, plus je me demandais si nous pouvions régler cela de manière purement pacifique. Entre les vieux qui campent sur leurs positions et les jeunes qui sont bornés... Au final, est-ce qu'on arrivera à quoi que ce soit ? Visiblement.. Non, car alors que nous étions en train de discuter en paix, voilà qu'un tiers apparait. Visiblement accompagné en plus de ça, son humeur semblait similaire à la mienne après un réveil à l'eau froide. Traduction : exécrable ... Ni une ni deux, nous nous retrouvions attaqué par cet homme et ses sbires. Parler ne semblait pas servir, car actuellement, ils sont totalement sous l'emprise de la colère. Saisissant un kunai je m'inquiétais pour ma chère cousine . Mais alors que j'allais aller dans sa direction, voilà qu'un mec fonce sur moi et mon "sensei".

" Tch..."


Reculant rapidement, j'esquivais quelques coups armés de mon adversaire. Sur la défensive, je tentais d'analyser le style de combat de mon adversaire, mais celui-ci semblait totalement aléatoire. Il n'y avait aucun rythme dans ses coups et avouons, cela me déstabilisais, au point qu'à un moment, un kunai coupa légèrement ma joue. Faisant un pas vers l'arrière, j'en concluais que la meilleur défense était l'attaque. Tentant de prendre le dessus en lançant une offensive classique, je pouvais ainsi jauger sa capacité d'esquive qui semblait égale à la mienne.

Mais alors que je commençais à en avoir marre et que je joignais mes mains en faisant un mudra, signe que j'allais utiliser une technique de ninjutsu, voilà qu'une explosion retentit et que ma cousine parle de manière assez sérieuse. Stoppant tout le monde visiblement sur le coup, je l'écoutais attentivement. Ainsi donc, elle semblait attirer l'attention et surtout réussir à gagner une " paix " temporaire. L'homme convaincu à quelque pourcent, il nous laissait la main pour l'impressionner. Jugeant que s'était à Aokiji d'ouvrir sa gueule pour régler le problème, je me contentais d'ouvrir la mienne pour lui donner un avant goût de ce qui allais l'attendre.

" Discuter... Car se battre dans ce genre de situation, c'est tout simplement puéril. Mais si vous voulez améliorer la situation dans le sens négatif des choses, ne changez rien... Allez-y, venez combattre. Au final, qu'allez vous gagner en détruisant votre propre famille ? Des ruines ? Quelle est l'utilité de se battre pour obtenir rien du tout ? Si vous combattez pour des valeurs, soyez au moins sûr de les maintenir en place, au lieu de les réduire à néant... "


Soufflant de lassitude, je m'essuyais la joue qui saignait légèrement. Regardant Aru en coin, je gardais à l'oeil les autres, espérant qu'ils ne pétent pas de câble de plus belle, car là, vu les provocations lancées, ce ne serais pas un petit assaut, mais bel et bien un combat à mort qui débuterait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samui Aokiji
Informations
Grade : Onshi, Gouverneur de Tori no Kuni
Messages : 367
Rang : A+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyMer 18 Mar 2015 - 15:56

Aru démarra au quart de tour. Subtilisant le sabre d’Aokiji, elle prit pour cible ce Kogitsu qui venait de mettre une sacrée pagaille. Le Samui n’eut pas le temps de stopper la Genin, un des sbires de l’assaillant avait déjà pris le jeune homme pour cible. Son opposant était armé d’un simple kunaï auquel il avait insufflé du chakra Raiton. Le Samui connaissait très bien cette pratique. En effet, elle visa à rendre l’arme utilisé beaucoup plus aiguisée et donc beaucoup plus dangereuse. Pas mal, mais il en fallait plus pour surprendre Aokiji. D’un mouvement latéral, il esquiva l’attaque de son adversaire. N’ayant plus son arme, le Chûnin allait devoir en revenir au basique, avec du Taijutsu à mains nues. Il agrippa alors le bras armé de l’ennemi et le lui mit dans le dos. Suite à sa prise, il bascula le corps de l’adversaire afin de le plaquer au sol. Le jeune homme n’avait nullement l’intention de tuer qui que ce soit lors de cette mission. Il chargea alors à son tour du chakra Raiton dans sa main et balança une décharge au sbire. Rien de bien dangereux, justement assez pour l’assommer. Ren quant à lui semblait s’être plutôt bien débrouiller face à son adversaire. Il devait maintenant se concentrer sur Aru.

La jeune femme semblait être parvenue à raisonner l’homme. C’était déjà une bonne chose de faite. Il fallait maintenant trouver un moyen de calmer toutes ces tensions une fois pour toute. C’est alors que Matsumoto, la chef de la branche pacifique qui les avait appelé fit son entrée dans la pièce.


    « Moi j’ai mon idée. Je vous l’avais déjà proposé à plusieurs reprises ces dernières semaines. Nous devons nous assoir tous autour d’une table pour en discuter calmement. Avec les officiers du Shûkai pour superviser cette réunion de famille, je suis persuadé que nous parviendrons à un terrain d’entente. Qu’en pensez-vous ? Katsuyu ? Kogitsu ? »


Chacun semblait chercher l’autre du regard, mais tous deux finirent par accepter. La suite des évènements s’enchaina assez vite. Des messagers furent envoyés auprès des trois autres branches de la famille restantes et leur chef furent convoquer dans un lieu neutre, situé sur le territoire de Matsumoto. Malgré de nombreux doutes, tous répondirent à l’invitation et tout ce petit monde prit place autour d’une table ronde situé dans une pièce relativement grande.


Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Sans_t10Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Sans_t11Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Sans_t12


Il y avait Ishikirimaru, chef de la famille du Vent. Li Long, chef de la famille de la Terre. Et enfin Natsu, chef de la famille du Feu. Les six protagonistes étaient donc près ouvrir le débat. Les Shukaijins quant à eux étaient placé au niveau de la seule issue de la pièce, observant la scène tout en restant en retrait. Matsumoto prit alors la parole.


    « Mais chers frères, nous sommes rassemblé aujourd’hui pour mettre un terme à tous ces conflits qui gangrènent notre famille. Mais avant de commencer le débat… »


Soudain, du gaz indigo se mit à jaillir des quatre coins de la pièce. Par réflexe, Aokiji fit un bond en arrière, tirant Aru et Ren avec lui. Joignait ses deux mains, il forma une barrière de glace, condamna ainsi la seule issue de la salle et les protégeant du gaz. Mais il n’était pas hors de danger pour autant…


    « Tiens tiens, on dirait que la vermine a réussi échapper à notre piège… »
    « On va devoir se montrer plus direct… »



Deux hommes masqués faisait face au groupe.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Aru
Informations
Grade : Taichou
Messages : 125
Rang : B+

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] EmptyVen 27 Mar 2015 - 13:51

Au bout de leurs peines, Aru se doutait bien qu'ils étaient très, très loin d'y être. La catastrophe était, semblait-il, être écartée. Ce n'était cependant que pour quelques instants, la belle s'en rendit compte assez rapidement. Tout se déroula à une vitesse ahurissante ensuite. Le vieux Matsumoto, qui était celui qui les avait fait venir en ce lieu rempli de cinglés, fit son apparition. Ce dernier proposa qu'ils se réunissent tous autour d'une table pour dialoguer ensemble et essayer de trouver une solution qui pourrait arranger les uns ainsi que les autres. Il eut là une idée très sage. Il désigna les Shûkajins en tant que superviseurs de la réunion familiale. Qui la blonde se doutait d'avance n'allait pas manquer de rebondissement. Après s'être regardés Kogitsu et Katsuyu acceptèrent la proposition du vieil homme. Les choses poursuivirent leur cours ensuite. Les Chefs des autres familles se virent convier à la réunion qui eut lieu dans une immense salle se situant chez le vieux Matsumoto. Ce dernier fut le premier à prendre la parole dès que tous les protagonistes principaux prirent place autour de l'immense table ronde.

Aru et ses compagnons étaient quant à eux placés non loin de la seule sortie permettant de quitter la pièce. Ils étaient sommé de surveiller tout ce qui se passait depuis leur position. La flavescente qui n'avait pas eu le choix, comme ses camarades d'ailleurs, dut se taire et s’exécuter. N'étant pas si contente que cela, du fait qu'elle trouvait que cette histoire n'avait fait que trop durer, elle soupira longuement de lassitude en regardant la troupe qui était autour de la table et en croisant ses bras pour bien exprimer son exaspération du moment. Alors qu'elle partait légèrement sur le côté, elle stoppa son geste et écarquilla ses yeux en voyant quelque chose d'une couleur bleue légèrement violacée commencer à apparaître aux recoins de la pièce. Elle ne mit pas longtemps à remarquer qu'il s'agissait d'un gaz. Ils allaient à nouveau être attaqués. Voilà qui n'était pas du tout du goût de la belle demoiselle à la chevelure dorée, qui n'eut encore une fois pas le temps d'agir. Elle se fit soudainement tirer en arrière par son mentor. Ce dernier créa dans la seconde qui suivit une barrière de glace qui les protégea du gaz et qui boucha au passage l'issue. Subséquemment des voix retentirent pour faire comprendre à nos compagnons que les choses étaient loin d'être finies et qu'ils allaient désormais devoir avoir recours à la violence pour espérer s'en sortir indemnes de cette situation incongrue.

L'apparition de deux hommes masqués confirmèrent les doutes de la jeune flavescente. Fixant les deux hommes, Aru se redressa tout doucement. À quelle branche de la famille les deux hommes pouvaient-ils appartenir ? La belle n'en avait aucune idée, vu qu'ils étaient bien dissimulés derrière leurs masques, il était impossible de savoir quelle branche attaquait cette fois. Tant pis au fil des choses, ça finira bien par se savoir, se dit la jeune kunoichi. En tout cas, il apparaissait clairement aux yeux de la flavescente que l'heure de la signature d'un traité de non-agression était loin, très loin. Peut-être même que cela ne se ferait jamais si les choses continuaient sur cette voie pénible et dans ce cas-ci, cela signifierait leur échec. Non pas question, que les choses se terminent sur cette note-ci. Cette mission n'allait pas être un échec. Arborant un visage décidé, la blonde jaugea leurs opposants.

« - Qu'est-ce que c'est que ça encore ?, demanda-t-elle d'un ton irrité.
- Nous n'avons pas besoin que des parasites dans votre genre viennent de mêler des histoires de notre famille.
- Vous êtes complètement siphonnés, ma parole et tous autant que vous êtes. Si c'est la guerre que vous voulez, vous allez l'avoir bande de cinglés ! Il y'a même pas deux secondes tout le monde était prêt à discuter pacifiquement pour essayer de trouver une solution et vous... Vous venez tout gâcher ! Croyez-moi vous n'allez pas vous en sortir comme ça.
- Et qu'est-ce que tu vas nous faire, petite ? »

L'homme qui venait de s'adresser à Aru eut un rire prouvant bien qu'il n'avait que faire des paroles de la demoiselle. Avant de s'enfoncer à nouveau dans la profondeur de la hargne, la flavescente qui était stupéfaite par autant de stupidité, décida tout d'abord d'aller voir comment se portaient les personnes qui se trouvaient dans la salle de réunion. Vu que la barrière de glace qu'avait érigé Aokiji s'était entre-temps effritée, elle n'eut aucun mal à pénétrer dans la pièce. La scène qu'elle vit ensuite, lui obligea à écarquiller et à pousser un petit cri d'étonnement. Voyant que tout le monde était inconscient, la blonde serra légèrement son poing de colère. Ni une, ni deux Aru desserra son poing puis retira son bras de devant son visage sans se préoccuper que ce geste pourrait lui être préjudiciable par la suite. Elle concentra son chakra entre ses mains puis exécuta en premier lieu une technique de type fûton qui dispersa le reste du gaz. Elle enchaîna avec une autre technique qui lui donna la possibilité de créer un puissant courant d'air qu'elle lança en direction de l'un de leurs assaillants.

Qui contre toute attente, parvint à esquiver l'assaut d'Aru et qui se dirigea assez rapidement vers elle pour en découdre. La belle n'étant pas décidée à se laisser faire sans se battre, alla à la rencontre de son adversaire. Dès lors qu'ils se retrouvèrent face à face, un combat au corps-à-corps s'amorça. Au départ, la flavescente n'eut pas beaucoup de mal à parer les attaques Taiijutsu de son opposant qui au fil des coups, augmenta la cadence au point d'en surprendre à blonde. Par la suite, il usa de l'une de ses techniques médicales qu'il combina avec son Taijutsu pour donner un grand coup qui propulsa la jeune kunoichi en arrière. Ayant reçu le coup au niveau de la poitrine, Aru eut pendant un court instant le souffle coupé, ce qui la fit respirer difficilement.

« - Vous feriez mieux de vous en aller si vous tenez à vos vies Shûkajins ! », lança-t-il d'un ton agressif en pointant son doigt vers nos trois compagnons.

Après ceci, l'autre opposant qui était un peu resté en retrait pendant que son collègue affrontait Aru, prit Aokiji pour cible. De son côté la belle flavescente, qui avait un genou à terre, respirait toujours aussi difficilement.

« - Faites ce que... vous avez à faire... Ne vous occupez pas de moi... », dit-elle d'un ton qui se voulait rassurant sans relever sa tête pour regarder Ren et Aokiji, qui était déjà en plein affrontement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty
Message(#) Sujet: Re: Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Conflits familiaux [Mission Rang B - Aru & Tao Ren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-