N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Réveil en douceur [Feat Nozomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Senritsu Rei
Senritsu Rei
Informations
Grade : Genin
Messages : 1337
Rang : S

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptyMer 3 Déc 2014 - 18:36

Je revenais d'un long voyage. Kaminari no Kuni m'avait clairement épuisé, et cette utilisation du Hiraishin semblait m'avoir laissé des séquelles inattendues. Même si je fus prisonnier pendant un petit temps de Kumo, je ne pensais pas avoir aussi mal pour une simple utilisation. La longueur, peut-être ? Probablement. Mais il y avait autre chose.

Tsubaki arrivait devant moi, tandis que je me frayais un passage jusqu'à l'hôpital. S'agenouillant et m'appelant mon Roi, cela me faisait sourire. Cette femme et moi avions un rapport étrange... Et malgré le fait qu'elle ne me connaissait pas vraiment, elle avait accompli ici un formidable travail. Et même encore, je pouvais le voir à cette manière distincte de diriger les troupes présentent. Oui, j'avais devant moi un parfait Buta.

Sans perdre plus de temps, nous rentrions à l'hôpital. Déposant Nozomi dans un lit, il était temps pour moi de recevoir des soins. Et un examen relativement complet, afin de vérifier mes séquelles de mon emprisonnement. Le verdict tombait, tandis que nos médecins devenaient effervescents, tandis que je fermais les yeux. La fatigue m'avait pris...

****

Elle était encore là, devant moi...

    « Alors ? Content d'être de retour à la maison ? »
    « Qui es-tu ? »
    « Allons, ne me dis pas que tu n'as rien remarqué ? Ton pouvoir... »


Dans l'obscurité, je discernais un petit sourire de sa part.

    « Il est devenu stable... »
    « C'est parce que tu es enfin complet... »


J'ouvrais subitement les yeux. J'avais des sueurs froides... Me redressant, je vis Hiriko. La couverture se levant, mon tatouage en bas du ventre se fit voir. Je n'avais plus qu'un caleçon sur moi...

    « Ahh... Tu m'étonneras toujours ! »
    « Combiens ? »
    « Trois jours. Elle dort encore, si tu veux savoir. »
    « Je vois... Elle va bien ? »
    « Plutôt. Le Hiraishin n'a pas eu d'effet réellement néfaste, comparé à toi... »
    « Mhh... »


Je me levais, me rahabillant. Hiriko soupira, avant de sortir à son tour...

    « J'en éliminerai un maximum pour ceux souhaitant te voir. Par contre, pour les Aizuyake, je ne promets rien. »
    « Oui. Merci Hiriko. »


Il s'éloigna, tandis que je sortais de mon tour de ma chambre d'hôpital, retournant dans la chambre de Nozomi. Prenant une chaise, j'attendais son réveil... Et il ne fut pas long. Peut-être une vingtaine de minutes... Je prenais une voix douce, afin de ne pas la brusquer...

    « Comment va Nozomi l'errante ? »
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptyMer 3 Déc 2014 - 22:01



Ils étaient rentrés. Sains et saufs, ou presque. Mais en un seul morceau. Ce qui était déjà un miracle en soit, surtout après avoir vu Monwa, et après avoir étés menacés par lui. Seitô avait aidé Nozomi à aller à l'hôpital, et ils avaient tous les deux reçu des soins. Pour sa part, la jeune femme avait déjà fait la plupart du travail durant le trajet. Ce qui l'avait particulièrement fatiguée, son corps n'étant pas encore aussi endurant qu'elle l'aurait voulu. La fatigue avait eu raison d'elle, et elle s'était reposée durant plusieurs jours. Son sommeil avait été des plus agité.

Ses souvenirs revenus y étaient pour quelque chose. Ses cauchemars qui s'étaient estompés avec le temps étaient revenus, et s'étaient intensifiés. Ils étaient devenus encore plus précis et récurrents. Et perturbants. Surtout qu'elle en savait maintenant la signification. Et elle s'était réveillée plusieurs fois haletante, tremblante et en sueur. Le cœur battant la chamade. La sauvageonne allait devoir combattre ses propres démons, ses propres souvenirs. Si elle voulait pouvoir vaincre ses peurs. Celle du feu ainsi que celle des hommes. Concernant la troisième, la foule, elle avait été à peu près guérie grâce à Kôhei. Il lui avait apprit à contrôler son pouvoir, et il s'était avéré que les deux étaient liés. Ce n'était pas encore tout à fait ça, et elle se sentait encore mal à l'aise dans la foule, mais il y avait nettement du progrès.

Le feu. Brûlant et destructeur. Elle vivait cela encore une nouvelle fois. Luttant désespérément contre l'élément. Et elle se réveilla brusquement de son cauchemar. La jeune femme ouvrit les yeux sur sa chambre d'hôpital. Cette fois-ci, elle ne s'était pas réveillée seule. Il y avait une présence dans la pièce. Une voix douce confirma son impression. Elle se tourna vers celle-ci. Seitô. Elle l'observa quelques instants. Le temps de reprendre ses esprits et que son cœur reprenne son rythme normal. La présence rassurante du jeune l'y aida grandement. Il lui avait posé une question, la nommant par le surnom qu'elle portait autrefois. Elle se scanna alors elle-même, à l'aide de son chakra. Les médecins avaient bien travaillé et avaient terminé de la soigner. Puis elle prit soudain conscience de n'être qu'en sous-vêtements et remonta le drap, avant de regarder de nouveau le jeune homme. Ses joues s'étaient légèrement teintées.


- "Nozomi va bien. Ce n'est plus une errante. Elle a trouvé un foyer. Une famille."

Son père était d'ailleurs resté sur l'île. Avait-il réussi à s'en sortir? La maitresse des lieux avait été tuée. Peut-être que les créatures qu'elle avait créées avaient disparu avec elle? Konjo état robuste, il s'en sortirait certainement. La seule chose qui l'inquiètait, c'était qu'il ne fuirait pas devant la menace. Même devant plus fort que lui. Le ferait-il s'il venait à rencontrer un furyou? Elle n'en avait aucun idée, mais l’espérait. Elle adressa un sourire au Sabakyô.

- "Et comment se porte le brouillard plus si solitaire?"

Leur base était grande, et abritait un nombre impressionnant de personnes. C'était assez fascinant de savoir qu'il y avait une telle ville cachée sous la surface de la terre. Et il était le leadeur de toutes les personnes y vivant. Elle ajouta, un peu hésitante.

- "Tu.. As changé, non?"

Son chakra était légèrement différent. Ou bien peut-être qu'elle se trompait. Après tout, la dernière fois qu'elle l'avait vu, elle ne maitrisait pas sa sensorialité. Pour le reste, il semblait bien se porter, à première vue. Il avait également dû être entre de bonnes mains. Même si ça n’avait pas été les siennes. Elle était déçue d'elle-même. Elle n'avait pas pu remplir son rôle. Ça aurait dû être à elle de s'occuper de lui à son retour. Et au lieu de cela, c'était elle qui était allongée dans ce lit et lui qui était à son chevet. Elle n'était pas encore assez résistante. Et quelque part, c'était frustrant. L'Uma ne voulait pas décevoir son Tsugurike.


Dernière édition par Myouga Nozomi le Sam 20 Déc 2014 - 0:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Senritsu Rei
Senritsu Rei
Informations
Grade : Genin
Messages : 1337
Rang : S

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptyMer 10 Déc 2014 - 21:26

Elle se redressa doucement, dévoilant une partie de son corps, avant de le camoufler grâce au drap médical. Je détournais alors mes yeux... Pourquoi avais-je fais ça ? Je l'ignorais. La vision d'une Femme, et même d'un homme, ne m'avait jamais fait chaud ou froid. J'étais habitué au sang, et aux corps en décomposition. La vivante n'était qu'une version plus belle et chaleureuse que la morte, ça s'arrêtait là. Quant à moi, je n'avais plus qu'un manteau noir, mon torse couvert de bandage, et un pantalon, lui aussi, noir.

Alors, pourquoi ? La réponse était floue. J'étais dans le flou. Était-ce par peur de lui faire mal ? Une question qui restait encore sans réponse. Nozomi était une énigme plaisante, attachante, et à la fois frustrante. Elle était différente, et c'est cette différence qui m'attirait... Et qui me faisais aussi peur. Peur de la perdre, peur de la blesser, peur de la tuer. Je n'étais pas le Brouillard Solitaire pour rien.

Je ne pouvais m'empêcher de sourire à sa réponse. Ce n'était plus une errante, elle avait trouvé une famille. Cela me rassurait de voir qu'elle s'habituait à cette nouvelle vie. Je pouvais comprendre qu'il était difficile de passer d'un être seul à une communauté. Revenir dans la société... C'était chose difficile. Ce le fut pour moi, même encore aujourd'hui. Il y avait de nombreuses raisons à cela, mais la principale était mon sceau du destructeur, trop instable pour contenir les virus au sein de mon corps. La seule chose qui m'empêchait de perdre mon chakra et de tuer toutes personnes autour de moi était ce masque. Une barrière infranchissable entre moi et les autres.

    « Pour quelqu'un ayant fait un séjour en prison, et usé du Hiraishin juste après, bien. Mais le Brouillard Solitaire le restera jusqu'au jour où le fait d'enlever ce masque ne sera pas synonyme de mort. »


La suite me surprit. Elle posa une question... Étrange. J'étais perplexe... Pourquoi une telle question ? Avait-elle ressentit cette âme inconnue qui avait trouvé refuge au sein de mon corps, disant me compléter ? Avait-elle compris que certaines de mes capacités, depuis lors, était bridés ? Je ne le savais pas, mais j'avais essayé et il m'était désormais impossible d'invoquer les morts. J'espérai sincèrement que cette incapacité n'était que temporaire.

    « Changé mentalement, non. Mon objectif est toujours le même, malgré ce qu'il s'est passé. Au niveau de mon chakra, un simple imprévu. Il est encore difficile de dire s'il sera bon ou mauvais... Mais il me faudra un certain temps pour récupérer la totalité de mes capacités. En soit, il me suffit d'attendre et d'observer comment cela évolue. »


Je réfléchissais. Cette faiblesse n'était pas réellement handicapante, j'avais encore de quoi me battre, cadavre sous la main ou non. Était-ce le contrecoup de la technique utilisée pour envahir Kumo ? C'était une chose expérimentale, et il n'était pas prévu que je me vide de mon chakra lors de l'expédition. Mais jusqu'où avais-je repoussé mes limites ?

Hors, il y avait une autre question. J'ignorais que Nozomi disposait de capacité de senseur. Même à notre mission avec les morts-marchant, elle n'avait rien de cela.

    « Je ne me souviens pas que tu es eu des capacités de senseur, je me trompe ? »


Une simple question. Au fond, c'était mieux pour elle. Le progrès était naturel... Quelqu'un qui ne progressait plus avait soit atteint le stade de divinité parfaite, soit atteint ses limites humaines.

    « En tous les cas, Errante ou non... Je vois que tu as toujours besoin que je te vienne en aide. Au moins, je suis sûr que tu n'essayes pas de te débarrasser de moi, c'est rassurant. »


Je disais cela d'un ton léger et provocateur. Je pense que c'est ce que les gens appeler : taquiner quelqu'un d'autre. Une chose plaisante, en soit... Cela me fit faire un sourire, cacher derrière mon masque de fer. Seul mon regard traduisait cette taquinerie.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptyJeu 11 Déc 2014 - 22:26

Il répondit à sa question. Il allait plutôt bien pour quelqu'un qui avait été enfermé. Le Hiraishin, hein ? Ainsi c'était donc le nom de cette technique. Mais la suite de la réponse n'enchanta guère la jeune femme. Son sourire disparut. Il aurait beau être entouré de toutes les personnes du monde, ça ne changeait rien au fait qu'aucune d'entre elles ne pourrait l'approcher sans mourir. Il était toujours aussi seul, au final.

Elle ne dit rien pour le moment. Écoutant ensuite la réponse à sa seconde question. Il y avait effectivement eut quelque chose, qu'il appelait un « imprévu ». Mais qui lui bloquait certaines capacités. Il n'avait visiblement aucune idée de la suite des événements, ou même s'il allait récupérer ses capacités un jour. Il ne pouvait faire qu'attendre. Mais combien de temps pourrait-il attendre, avec les villages shinobis sur le dos ? Il ne pouvait pas se permettre de ne pas être au top de sa forme. Si jamais quelqu'un les trouvait, cela pourrait lui en coûter la vie. Mais ça n'avait pas l'air de le déranger plus que ça. Ou alors il cachait bien ce qu'il ressentait. Et elle, pourrait-elle l'aider sur ce point ?

Il posa à son tour une question. Sur ses capacités sensorielles. D'après lui, elle ne les possédait pas à l'époque où ils avaient fait leur mission ensemble. Pourtant, si. Un nouveau sourire se dessina sur son visage. Et elle répondit à son interrogation.


- « Si, je les avait déjà. En fait, je les ait toujours eues. C'est un héritage de clan. Mais je n'ai jamais su m'en servir, et ça m'a longtemps pesé. C'est Kôhei qui m'a apprit, lors de notre mission dans le désert de Kaze no kuni. »

Et elle lui devait beaucoup. Il lui avait enlevé un poids. La suite de la conversation eut le don de la surprendre. Elle avait toujours besoin qu'il lui vienne en aide? La jeune femme baissa la tête, honteuse. Ses poings se fermèrent sur le drap. Oui c'était vrai. Encore une fois il l'avait aidée. Qu'avait-elle fait pour s'en sortir ? Rien. Mais après tout, qu'aurait-elle pu faire ? Elle avait été seule dans une pièce avec deux furyous ! Elle allait s'excuser quand elle entendit le reste de la phrase.

Essayer de se débarrasser de lui ? Pourquoi est-ce qu'elle ferait ça ? La survivante releva la tête pour planter son regard dans le sien. Et les yeux rieurs du jeune homme l'étonnèrent. Est-ce qu'il... Blaguait ? Voilà une partie de sa personnalité qu'elle ne connaissait pas encore. Il avait dit que c'était rassurant... Elle lui adressa un sourire timide, visiblement gênée.


- « Je n'ai aucune raison de vouloir me débarrasser de toi, Seitô-kun. »

Au contraire. Elle appréciait sa présence. Elle aimait être avec lui. Et profitait de chaque instant passé en sa présence. Elle avait beaucoup pensé à lui durant la dernière année passée. Ils ne s'étaient vus que deux fois en trois ans, et par hasard. Maintenant elle allait enfin pouvoir le voir régulièrement. Peut-être même tous les jours. Et ce, parce qu'ils l'avaient décidé.

- « Seitô-kun ? »

Son visage se fit plus grave. Oui, elle devait le lui dire. Parce que ça lui tenait à cœur.

- « Je... Te trouverais une solution. Pour ton pouvoir. »

Une promesse qu'elle s'était déjà fait lorsqu’elle l'avait rencontré. Et depuis lors, elle avait cherché. Même si elle n'avait pas encore trouvé, elle n'avait pas baissé les bras. Elle observa quelques instants sa réaction, puis reprit.

- « J'ai subit mon héritage de clan également durant des années, moi aussi. Je ne pouvais pas me mêler à la foule. Et j'ai dû vivre seule et isolée. Non pas par choix, mais parce que mon pouvoir m'y obligeait. Au départ, j'ai apprécié ça, c'est vrai. Mais au fil du temps, la solitude s'est faite de plus en plus pesante. Alors, même si le tien est différent, je crois que je comprends ce que tu peux ressentir. Et quand Kôhei m'a aidée, j'ai été tellement soulagée ! J'aimerais que tu ressentes cette joie et ce soulagement, toi aussi. »

Elle posa doucement une de ses main sur la sienne.

- « Parce que si j'ai pu rencontrer de nouveau Kôhei pour qu'il m'apprenne, c'est grâce à toi. C'est toi qui nous a recrutés tous les deux. Et c'est à toi que je dois cette nouvelle vie. Merci. »

Nozomi fit ensuite glisser sa main sur le drap. Elle s'empourpra un peu. Honteuse d'avoir osé faire ça. Pourquoi avait-elle fait ça d'ailleurs ? Elle avait toujours fuit les hommes comme la peste. Repoussé leurs avances. Et leur contact la faisaient frémir de dégoût, tout comme les regards lubriques qu'ils pouvaient lui adresser. Elle s'était toujours protégée des hommes. Sauf celui-ci. C'était même elle qui l'avait touché. Alors que lui, la peste, il l'avait à l'intérieur de lui. Alors pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Senritsu Rei
Senritsu Rei
Informations
Grade : Genin
Messages : 1337
Rang : S

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptyVen 19 Déc 2014 - 10:33

J'écoutais attentivement les dires de Nozomi. C'était donc un pouvoir qu'elle avait déjà lors de notre première rencontre, mais un pouvoir qu'elle ne maîtrisait pas. Quelque chose lui pesant, similaire au mien... Hors, elle avait repris une certaine maîtrise dessus. Ce pouvoir sensoriel était désormais sous son contrôle... Et le mien ? Il semblait plus complet, mais toujours aussi incontrôlable. Ce souffle de mort, rien ne pouvait l'arrêter.

Je ne pouvais m'empêcher de sourire. Étrangement, ce devait être une des seules personnes ne souhaitant pas se débarrasser de moi. En ce monde, le Brouillard Solitaire que j'étais n'avait que très peu d'alliées, mais de nombreux ennemis. Cela me faisait-il quelque chose ? À l'heure d'aujourd'hui, plus rien. J'avais pris l'habitude de recevoir la haine et la méfiance à mon sujet. Mais l'appel de mon nom de sortie de mon introspection...

    « Mmh ? »


Je la regardais, mes yeux intenses s'enfonçant dans les siens, l'observant avec une attention sans pareille. Elle avait encore cet objectif de trouver une solution à mon pouvoir... Elle disait qu'elle avait ressenti la même chose avec son pouvoir, et le fait d'avoir la maîtrise sur ce dernier l'avait soulagée. Je doutais qu'elle puis-se ressentir ce que je ressentais... En vérité, j'avais oublié ce que cela voulait dire d'être proche avec quelqu'un d'autre. Pouvais-je considérer que Nozomi et moi étions proches ? Malgré le fait que nous nous soyons rarement vus, je le crois. Mais le soulagement dont elle parle, je n'y croyais pas. Je n'y croyais plus.

Elle posa ensuite sa main sur la mienne. Mes bras se contractèrent soudainement à son contact, mais la douce chaleur qu'elle dégageait. C'était une sensation plus qu'agréable... Je pouvais me souvenir de son parfum, lorsque nous nous étions revus après pas moins de 3 ans. Son parfum de rose... Tout faisait d'elle une rose pure mystérieusement apaisante. Elle me dit ensuite que c'était grâce à moi qu'elle avait eu cette nouvelle vie... Elle me remercia, avant de retirer sa main.

Mais la mienne rattrapa la sienne, et se posa à son tour sur elle. J'ignore si c'était par manque, ou simplement par désir de continuer un peu le contact entre elle et moi. Tous nous opposent. Je suis un Sabakyô, le Brouillard Solitaire, un assassin, un meurtrier, je ne compte plus les morts que j'ai commis. C'est une Myouga, L'Errante médecin, un soigneur, aidant la vie, et elle ne compte plus les vies qu'elle a sauvées. Le seul point commun que nous avions était la solitude...

    « Ferme les yeux... »


Tandis que ses paupières se fermèrent, j'invoquais un masque à Gaz d'un des nombreux sceaux que j'avais sur moi. Le Fuînjutsu était une capacité que j'allais bientôt perdre, je le sentais. Elle partait, doucement et sûrement... Déposant cette protection sur son visage, je concentrais mon chakra afin de brider mon propre pouvoir. Ma main se déplaça, et enleva mon propre masque, tandis que l'autre était toujours positionnée sur ses yeux. Le souffle robotique de ma respiration s'éteignit, mais mon vrai souffle ne prit pas la suite, afin de ne pas prendre de risque. M'avançant vers elle, je déposais un baiser sur son front... C'était une chose que je n'avais pas eu l'occasion de faire depuis mon plus jeune âge. C'était une chose égoïste. Je n'avais aucune certitude que les virus présents sur mon corps n'avaient pas profité de ce contact entre mes lèvres et son front pour s'infiltrer dans son organisme.

Ma main redéposa rapidement mon masque sur mon visage. Le souffle au son métallique se refit entendre... Et mon autre main, lui cachant les yeux, se déposa une nouvelle fois sur sa main.

    « La prochaine fois que mes lèvres toucheront ton visage, elles seront libres de cette malédiction qui me hante. Grâce à toi... »


Je faisais silence à la suite de ça, la regardant toujours avec intensité. Un instant de calme, sacré, que je n'échangerai pour rien au monde.

    « Je te protégerai. Quoi qu'il arrive, tout le monde me trouvera sur sa route s'ils cherchent à t'atteindre. Peu importe ma mort, ma vie n'a aucune valeur comparée à la tienne. »


Mes yeux se baissèrent. C'était une triste vérité... J'étais un tueur-née. Une arme de destruction massive. Elle était un médecin, quelqu'un utilisant son pouvoir pour sauver. J'étais un agent de la destruction, elle était un agent de la création.

    « Entre la vie d'une arme de destruction, et celle d'un brillant médecin altruiste, personne n'hésiterai. »


Ma voix se tue. Je souriais... Car au fond de moi, je n'aurais aucun regret si je devais mourir pour elle. Non... Vraiment aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptySam 20 Déc 2014 - 0:05

Sa main s'était à peine posée sur le drap qu'il la rattrapa. C'était lui qui posait sa main sur la sienne, maintenant. Comme s'il l'autorisait silencieusement à continuer. Ce qui dissipa un peu sa gêne. Mais elle n'osait pas le regarder. Il lui demanda d'ailleurs de fermer les yeux. Et elle le fit, intriguée. Il l'empêchait pourtant de voir en lui cachant la vue. Puis il la lâcha. Et elle sentit une fluctuation dans le chakra du shinobi. Que pouvait-il donc être en train de faire? Elle lui faisait pourtant confiance, attendant patiemment. Mettant tout de même tous ses sens en éveil, pour savoir ce qu'il se passait.

Et elle s’inquiéta un peu quand elle ne l'entendit plus respirer. Puis il s'approcha pour la toucher sur le front. Était-ce... Un baiser? Ça y ressemblait. C'était doux et chaud. Et agréable. Surtout parce qu'elle savait que ça venait de lui. Le contact avait été bref. Mais pourtant il pouvait signifier beaucoup de choses. Un simple merci. Ou une toute autre signification... Et elle l'entendit de nouveau respirer. Puis la laissa regarder de nouveau, avant de reposer sa main sur la sienne. Elle ouvrit doucement les yeux pour les poser sur lui. Et elle sentit son cœur battre à tout rompre suite à sa déclaration. Une prochaine fois? Était-ce une promesse? Voulait-il vraiment qu'il y ait une prochaine fois? Elle ne sut quoi dire. Et profita simplement de son contact sur sa peau. Savourant ces précieux instants de quiétude. Observant aussi son torse recouvert de simples bandages.

Il rompit le silence. Lui disant qu'il la protègerait. Et que sa vie n'avait aucune valeur comparée à la sienne. Elle fronça les sourcils tandis qu'il baissait les yeux. Il poursuivit, en se comparant à une arme de destruction. Le pensait-il sérieusement? Et pour sa part il la décrivit comme un "brillant médecin altruiste". Brillant? Elle en doutait fortement. Altruiste? Oui, ça c'était possible. Même si elle avait en partie rejoint le Shôraizen pour un désir égoïste: rompre la solitude. Elle voulut enlever le masque qu'il avait laissé sur son propre visage, mais le drap glissa alors. La dévoilant en partie. Elle se hâta de récupérer le tissu et se couvrir de nouveau. Laissant l'objet en place. Elle lui jeta alors un rapide coup d’œil. Et prit la parole pour ne pas s'attarder là dessus.


- "Tu as une bien piètre opinion de toi-même. Crois-tu vraiment que ce soit une arme de destruction que les gens du Shôraizen ont suivit jusqu'ici? A qui ils font confiance? Ne serait-ce pas plutôt un leadeur charismatique, porteur d'espoir?"

La sauvageonne marque un temps d'arrêt le temps de sentir sa réaction.

- "Je veux bien que tu me protèges, mais..."

Elle baissa à son tour la tête. C'était rassurant de savoir qu'il veillait sur elle. Cependant, il y avait une ombre au tableau.

- "Ne meurs pas. Je ne veux pas qu'on meure pour me protéger. Je ne veux plus. Il y en a déjà eu bien trop."

Altruiste, hein? Alors pourquoi dans ce cas elle avait tant de morts sur la conscience, sans même le vouloir? Jusqu'à quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. C'était insensé. Elle releva de nouveau la tête.

- "Des gens comptent sur toi. Et puis toutes les vies ont la même valeur."

Même si la sienne en avait plus à ses yeux que n'importe qui.

- "Et aussi... La prochaine fois, j'aimerais pouvoir voir ton visage."

Un petit sourire se dessina sur le sien, qui s'empourpra de nouveau légèrement. Voilà des années qu'elle travaillait sur ce projet. Peut-être qu'elle allait enfin pouvoir toucher au but. Surtout qu'il avait réussi à enlever son masque dans la même pièce qu'elle. Même si elle avait été protégée. Était-ce pour cela qu'il lui avait laissé le sien? Le temps que ça s'estompe? Désormais, ils ne seraient plus seuls chacun de leur côté. Mais ils allaient pouvoir y travailler ensemble. Et ils trouveraient certainement comment faire.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Senritsu Rei
Senritsu Rei
Informations
Grade : Genin
Messages : 1337
Rang : S

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptyVen 26 Déc 2014 - 18:54

Un leader charismatique porteur d'espoir ? Je l'ignorai. C'était bien loin de l'image que j'avais de moi. C'était donc ce que j'étais devenu ? Peu probable. Mon corps était toujours une arme, seul mes convictions donnaient cette illusion de chef. Était-ce suffisant pour prétendre à être important ? Tout était encore bien flou. Avais-je cette force de porter tout un peuple vers la victoire ? Non, il était trop tard pour me poser cette question. Car je n'avais plus le choix.

En fondant le Shôraizen, j'avais donné ma vie à cette cause. Au final, n'étais-ce pas mon fonctionnement de vie ? Vouer ma vie à une cause ? Au début, cette cause était de sauver ceux que j'aime, ensuite, ce fut le village de Konoha, et enfin, c'était le Shôraizen. Le premier, j'avais tout simplement échoué. Le second, on m'avait tout simplement trahi. Le troisième, il n'y avait que deux proverbes. Jamais deux sans trois, qui annonçaient un échec cuisant, et la troisième sera la bonne, qui annonçait une réussite magistrale. En gros, soit sa passe, soit sa casse.

La protéger à condition que je ne meure pas... C'était sa demande. Voir mon visage aussi... Je fermais les yeux d'un air calme et doux, avant de dire tout simplement.

    « Mourir est la dernière étape de la vie. Ma pire crainte est de mourir sans raison, inutilement... »


J'ouvrais mes yeux, plongeant mon regard intense dans le sien.

    « Mourir pour toi est quelque chose que je considère utile. Au fond, si cela arrive, c'est toi qui me rends service... Mais ne t'inquiète pas, je ne compte pas mourir maintenant. Pas tout de suite. Pas avant d'avoir réussi mon objectif... »


C'était un tiraillement. Un dilemme intérieur. Je n'arrivais pas à comprendre clairement ce que je voudrais faire si jamais Nozomi était en danger de mort. Devais-je me sacrifier pour elle ? Alors où irait ma volonté de sacrifice pour le plus grand nombre ? Que devais-je faire ? Toutes ces questions se poseraient en tant et en heure, mais pas tout de suite...

Mon regard se déplaça sur l'horloge, en haut de la chambre. Il affichait l'heure de la réunion... Il fallait bouger. Sans perdre de temps, je me levais, avant d'annoncer.

    « J'ai convoqué les Aizuyake. La réunion est pour très bientôt... Je suis désolé de te demander ça, mais il faut que tu y participes. »


J'attendais dans la pièce, replaçant mon manteau. En voyant son regard gêné, je compris qu'elle était en petite tenue sous ses draps blancs. Détournant le regard, je pivotais sur moi-même avant de dire.

    « Désolé. On se revoit à la réunion. »


Sortant dehors, je me dirigeais vers mon bureau...

Fin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hayashi Nozomi
Hayashi Nozomi
Informations
Grade : Genin
Messages : 1384
Rang : A

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] EmptySam 27 Déc 2014 - 19:22

Il répondit à son inquiétude. Lui livrant la sienne : mourir inutilement. Voilà ce qu'il craignait le plus. Pour sa part, sa pire peur était de rester la seule survivante dans un monde à feu et à sang, sans avoir pu sauver les siens. Il ajouta que mourir pour elle était utile. Elle baissa les yeux à ces mots. Non ! Trop de sang avait déjà coulé pour elle. Mais il ajouta qu'il n'avait pas l'intention de mourir. Elle y comptait bien. Et puis s'il mourait, c'était qu'elle aurait échoué dans son rôle de médecin. Et elle ne comptait pas échouer !

Elle le vit observer la pendule, et elle en fit de même. Il y avait une réunion à laquelle elle était conviée. Ils allaient pouvoir parler de tout ce qu'il s'était passé. Pouvoir éclaircir certaines zones d'ombres. Rencontrer ceux qu'elle n'avait encore jamais vus. Oui, la première réunion des Aizuyake allait avoir lieu. Elle se devait donc d'y participer. Et puis, elle s'était assez reposée comme ça. Elle se sentait bien, désormais. Enfin, un peu moins bien qu'au réveil, tout de même.

Il avait l'air de vouloir qu'ils y aillent ensemble. Il attendait debout dans la pièce. Mais elle ne pouvait pas se lever... Enfin, techniquement, si. Mais elle tenait toujours le drap pour se recouvrir. Elle adressa un sourire timide ainsi qu'un regard gêné à son leader. Il eut l'air de comprendre car il s'excusa en se retournant.


- « Oui, je n'en ait pas pour longtemps. »

Ils se rejoindraient là bas. Pour le moment, il fallait déjà qu'elle se lève et s'habille. Si elle avait assez de temps, une douche ne ferait pas de mal également. La jeune femme ôta le drap dès qu'il referma la porte derrière lui. Puis elle posa les pieds à terre. Mais à peine fut-elle debout que la tête lui tourna. Elle posa une main sur son front. Il était chaud. Son front, non... Elle se posa sur le lit et fit parcourir son corps de son chakra.

E
lle soupira en comprenant ce qu'elle avait soudainement . Puis elle posa les mains sur elle et son chakra parcourut de nouveau son corps. Cette fois-ci, il détruisit le microbe que Seitô avait dû déposer bien malgré lui sur elle, lorsqu'il l'avait embrassée. Elle s'assura une nouvelle fois que tout allait bien. Et effectivement, elle se sentait déjà mieux. Le pauvre, ce n'était franchement pas une vie... Heureusement, elle était médecin et avait su se soigner seule.

Nozomi se leva et prit ses affaires dans le placard, avant de se diriger vers la salle de bains présente dans la chambre. Elle se lava, ôtant toute trace de microbe. Une fois cela fait, elle vérifia qu'elle n'avait rien oublié dans la pièce. Puis elle partit prévenir l'hôpital qu'elle en sortait. Avant de se diriger vers le lieu de la réunion, où elle était conviée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Réveil en douceur [Feat Nozomi] Réveil en douceur [Feat Nozomi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Réveil en douceur [Feat Nozomi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yu no Kuni :: Base du Shôraizen-