N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptyJeu 5 Avr 2012 - 5:47

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Wtf10 - Mais what the fuck ! Pourquoi un élève ?!

- C'est comme ça... Les nouveaux ordres du Triumvirat ! T'es un ninja de haut rang donc tu dois former les générations futures. Maintenant, au lieu de venir gueuler, tu ferais mieux d'y aller ou tu risques d'arriver en retard...

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Blank10 - Euh... Comment ça en retard ?

- La date et le lieu de rencontre ont déjà été donnés à ton futur disciple. Tiens, voici le papier te concernant, ainsi que tous les renseignements qu'il te faudra pour ce rendez-vous.

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Ennuya10 - Bordel...


Si je m’attendais à ça… Pour en revenir un poil plus tôt, je me trouvais dans les bureaux de l’administration, lieux dans lequel j’étais censé être affecté. Bien que réquisitionné pour des missions, ma tâche principale consistait officiellement à m’occuper des archives, de la paperasse et j’en passe. Alors qu’officieusement, j’étais délégué pour des missions disons… fourbe ! Cela ne dérangeait pas trop à mon ancienne vie de mercenaire, de laquelle je gardais toujours quelques contacts avec des personnes louches mais sur lesquelles je pouvais compter. Enfin mis à part ça, Karas mon chef, était quelqu’un de cool, je n’avais pas trop à me plaindre.
Jusqu’à ÇA ! En nettoyant mon bureau et classant la montagne de truc amassé dessus, en haut de la pile se tenait un dossier à mon nom. Intrigué pas plus que ça, je décachetais l’ouverture pour en sortir la première feuille de papier. Mes yeux se posèrent sur le premier mot, faisant couler un long filet glacé le long de mon dos ! « Nom du Senseï : Yorisou Aibu » je pensais pouvoir dire sans me tromper qu’il s’agissait de moi…
Croyant à une erreur, le réflexe fut d’aller voir mon supérieur administratif pour éclaircir les choses (dieu que ça sonne bien comme phrase !). Et là, confirmation qu’il ne s’agissait pas d’une erreur, réaction impulsive qui fut de gueuler, jeter la lettre par la première fenêtre à porter sans même l’avoir lu et continuer à gueuler jusqu’à avoir des explications ! La suite, Nina’ tu la connais…

Bref, à présent en possession d’une nouvelle lettre dans laquelle se trouvait le lieu du rdv, mon instinct me poussait à la jeter elle aussi… Mais ça servirai à rien, et j’aurais l’air con après ! Déjà que le dossier de mon futur élève était dans la première enveloppe… du coup je ne sais même pas qui est ce que je vais former ! C’est dans ces moments là où j’ai envie de retourner me coucher…
Un rapide coup d’œil à la notice, m’indiquait que l’Oasis avait été choisie pour cette première rencontre. Une carte apposée au dos était censé me donner l’itinéraire. Bon, après tout, le lieu était pas trop mal, ça aurait pût être pire ! Il restait plus qu’à se mettre en route, et espérons-le, arriver en premier !

Une fois dehors, j’activais le sceau me permettant d’invoquer ma marionnette, avant de fusionner avec elle. Une fois des ailes, ainsi que deux réacteurs déployés, je prenais mon envol à grande vitesse en direction du lieu-dit. Lunettes de soleil vissé sur le nez, et cheveux aux vents, depuis le sol on aurait pu croire que j’étais un gros oiseau. Espérons qu’il n’y est pas un con pour me balancer quelque chose à laggle !
Très vite, la source d’eau miraculeuse était en vue (même sans la carte.. un bout de verdure au milieu d’un océan tout jaune, ça se trouve facilement !). Je me posais tranquillement en scrutant les horizons, détachant du même coup les sangles de ma marionnette, avant de la faire disparaitre. Inutile de l’ensablé plus que ça, et si mon futur élève me voit ainsi, il pourrait se poser des questions… ou me prendre pour un power rangers…

Après quelques minutes à tourner en rond, et à boire comme un trou l’eau de l’oasis, je sentais quelqu’un s’approcher tranquillement. Une jeune demoiselle faisait son entrée. De taille raisonnable, et à la silhouette fine, elle possédait une couleur de cheveux particulière, allant du blanc nacré au gris un peu plus pâle. De jolis yeux bleus avec ça, nous devions avoir sensiblement le même âge.
Sans déconner, si c’était elle la prétendante à devenir ma disciple, je voulais bien revoir mes précédentes réticences ! Ouai en gros j’étais plutôt dans ce genre-là : Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Wantin10
Bref… sans commentaires !

Lorsqu’elle fut assez près, je pris la parole en essayant d’adopter une voix classe et un air sûr de moi.


Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Mpf10- Yô ! C’est moi qui serai ton Super-Senseï ! Faisons les présentations : Yorisou Aibu, le ninja d’élite ! A qui est-je l’honneur ?

Fuck Yeah… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sabakyō Azukiyo
Informations
Messages : 115

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptySam 7 Avr 2012 - 4:35

    Cela faisait à peine quelque jours que Kiyoshi avait remis les pieds à Kaze no Kuni, le lendemain, elle faisait partit du dernier village en date ; Suna. Elle ne savait d’ailleurs pas trop quoi en penser, plutôt du genre indépendante et solitaire, elle avait en image stéréotypé que dans les villages elle ne pourrait pas continuer son petit train de vie et ses affaires. Mais autant laisser ces angoisses derrière, la jeune Saibōgu avait été d’accord de suivre la chef de leur grande famille qui avait donné son appuis pour la construction de ce village. Et puis bon, l’idée de s’installer avec Kamei dans un endroit fixe et surtout d’avoir la possibilité de se voir plus souvent était diablement tentante !

    Contrairement à certain, elle n’eut pas besoin de passer des tests pour déterminer de quel rang elle était, promu assez rapidement au rang Chuunin, la « chef du clan » Saibōgu savait déjà ce dont elle était capable. Kiyo' avait alors pensé qu’elle n’aurait pas de trop grande responsabilité envers qui que ce soit, pas d’élève donc, déjà une bonne nouvelle. Et étant donné le grand nombre de nouveaux arrivants qui pour certain venaient de petit village civil et qui c’était recyclé en ninja, il devait y avoir un grand nombre de petit Genin attendant gentiment un adorable Sensei, donc en toute logique, elle n’aurait pas eu de foutu Sensei ! Elle en rageait encore d’ailleurs, l’idée d’obéir à quelqu’un qu’elle ne tenait pas en estime lui tordant l’estomac ! M’enfin, si elle le dégoutait assez, peut-être qu’il la laissera tranquille, mais avant d’en arriver à de telles extrémité autant aller voir sa tête en premier lieu. Histoire de se faire un avis et d’avoir plus d’argument pour se persuader soi-même de le troller.

    La petite missive au creux de sa main elle hésitait à suivre les directives pour rejoindre cette personne. Dire qu’elle allait devoir se taper en supplément du sensei, ses charmants coéquipiers, certes ça disait qu’elle allait juste rejoindre ce prof’ mais comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule mais pas paire voir plus… elle n’allait pas échapper aux coéquipiers tout naze qui voudraient faire ami-ami avec elle. Une corde s’iou plait !

    Il lui fallut peu de temps pour arriver à l’Oasis et dès qu’elle arriva tomba sur un personnage insolite. UN ELFE ! Se désintéressant jusqu'à l’existence même de son rendez-vous, elle s’approcha furtivement de la créature sauvage. Elle la voulait, ce serait trop la classe de l’attraper ! En plus l’était trop mimi avec son petit bonnet. Toutefois la magie disparut alors qu’elle c’était avancer un peu plus, les yeux brillant de convoitise. En tant que collectionneuse, elle aimait avoir plein de chose rare près d’elle. Et assurément cette petite créature– bon, certes elle faisait la même taille que la jeune fille mais dans sa tête la créature, pour atteindre ne serait-ce que le un mètre, devait user d’une obscure technique pour s’agrandir ! – Bref, elle était rare donc.

    Elle revint vite à la réalité lorsque l’elfe lui adressa la parole. D’abord sonné qu’il soit capable de parler, puis ensuite qu’il parle la même langue. Elle eut du mal à placer les mots qu’il lui avait adressé à la bonne place et lorsqu’elle y parvint, elle pu juste penser : WTF, y a un bug dans la matrice !

      « Euuh… » Ça devait pas être du joli-joli là, sa tête. Heureusement qu’elle était pas blonde, sinon elle recevrait pas mal de blague vaseuse en pleine tronche… Se raclant la gorge elle reprit ses esprits, L’elfe ne l’aurait pas ! Oh ça non, tu t’es trompé de cible petite créature pour troll. « Moi j’suis Saibōgu Kiyoshi mais peu importe petit elfe ! Je sais pas d’où tu t’es échappé mais ça aussi on s’en fiche ! L’important c’est que je t’attrape avant que d’autres ne te vois. Enfin soit gentil, laisse toi attraper gentiment tu veux, ça m’attristerait mon petit de te blesser, toi et tes jolies oreilles ! »

    Elle se mit face à lui, bien décidé à l’attraper. Elle ne laisserait pas l’Elfe sauvage fuir ! Jamais elle ne se le pardonnerait dans le cas contraire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptySam 7 Avr 2012 - 5:40

Je me sentais subitement beaucoup plus emballé à l’idée d’avoir un élève s’il s’agissait de cette charmante demoiselle ! Finalement la chance serait-elle de mon côté ? Les bras croisé et une moue légèrement boudeuse, je prenais une allure sûre de moi, histoire de montrer que j’avais de l’autorité, tout en restant cool. A l’ombre de quelques palmiers, le soleil ne tapait plus si fort que ça, et le fait d’avoir bu de nombreuses rasades de flotte, je me sentais assez bien. Mais pour en revenir à elle, sa réaction n’évoquait pas tout de suite une hystérie totale. Après un petit moment de blanc où elle me fixa d’une manière étrange, une longue hésitation de sa part me fit hausser un sourcil perplexe. J’ai dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Ce n’est pas elle mon élève ? Suis-je encore dans mon lit en train de dormir ?
Tant de questions et pourtant si peu de réponses…
On aurait pu croire que malgré tout, elle allait me répondre tranquillement, que tout se passerait pour le mieux dans le meilleur des mondes… C’est fou comment un simple mot, pouvait vous ruiner une conversation, voir une journée entière. Mes oreilles pointues se dressèrent, et une veine commença à se former et à palpiter au niveau de ma tempe droite. Venait-elle de dire… ?


Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Dafuk10- … Un elfe ?!

Je la laissais finir sa phrase, ne voulant croire à ce qu’elle avait osé sous-entendre, contenant un élan de fureur soudain. Mais, malgré tout elle continua sur sa lancé… Prétextant vouloir m’attraper moi et mes jolies oreilles… Le point de non-retour avait été franchi ! Le démon inexistant en moi, venait de faire jaillir la quatrième queux ! Prenant une grande bouffer d’air entre mes dents serrer, je répondais de manière courtoise à ses provocations :

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Enraga10- J'SUIS PAS UN ELFE MOTHAFUCKA ! J’SUIS TON SENSEÏ ET T’AS INTERET A ME RESPECTER SINON J'TE FERAIS BOUFFER DU SABLE !

Tout en hurlant et en agitant les bras, j’hottais une de mes bottes pour la lui jeter à la figure. Manque de concentration, la botte frôla sa tête d’une quinzaine de centimètre avant de finir sa course dans l’eau, accompagné d’un « plouf » sonore… Me voilà énervé et avec une chaussure en moins ! Journée de merde !
Je ne voulais même pas savoir si le fait de lui avoir gueulé dessus lui ferait changer d’opinion sur ma personne. Bon sang, mais elle me prenait pour un elfe… sur quelle taré j’étais tombé moi ! Bref, ressaisis-toi ! Tu ne dois pas lui montrer de faiblesse, tu dois lui montrer que tu es fort et que ce qu’elle te dit ne t’atteint pas ! Oui mais elle a dit que j’étais… TA GUEULE ! Tu fais ce que je te dis ! Ok ok…

Bon, après ce petit monologue schizophrénique, il fallait à présent enchainer sur la fameuse épreuve d’évaluation. Oui, c’était la tradition après tout ! Mais qu’est-ce que je pouvais bien lui faire faire à cette folle ? Lui dire de me ramener un lutin bleu de Kiri ? Attend une minute… ce n’est pas déjà le Mizukage ça ? Bref, il me fallait trouver autre chose. Vite, avant qu’elle ne me saute dessus et que je sois obligé de la ligoter à un cocotier et de la laisser cramer au soleil…
Je plongeais une main dans ma poche, avant d’en ressortir une simple clochette. Comment ça, c’est cliché ? Mais que pouvais-je en faire ? Un coup d’œil au regard avide qu’elle avait sur le visage, fit germer une idée sadique dans ma tête. J’allais lui en faire baver de toute façon.


Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Mignon10 - Alors comme ça je suis un Elfe hein ?

Je me retournais avant de jeter le grelot au loin, en plein milieu du désert, derrière une dune de sable.

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Really11- Tiens ! Démerde-toi maintenant pour la rapporter ! Et tu seras peut être l’élève de l’Elfe aux jolies oreilles ! Cinglé…

Oui, j’étais passablement énervé, lessivé et vexé en quelques secondes à peine ! Elle avait intérêt à se dépêcher d’y aller sinon je risquais fort de lui envoyer ma deuxième chaussure !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sabakyō Azukiyo
Informations
Messages : 115

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptySam 7 Avr 2012 - 20:46

    Mais c’est qu’elle était susceptible la bê-bête. Voilà qu’elle gueulait, qu’elle insultait et même qu’elle balançait des chaussures à la tête des honnêtes gens ! Non mais dans quel monde il vivait lui ?! Il était plus à Hyrule, il allait falloir le lui montrer ! Mains sur les hanches et lui jetant un regard furieux, ses si beaux yeux emplit d’une colère pas le moins du monde contenu, Kiyoshi tentait de transpercer à l’aide de ses yeux seuls le petit elfe sauvage aux si jolies oreilles. En y pensant, elle avait la drôle d’envie de les lui tirer, ça se trouve c’était du Fake… ? Ça caserait un peu le mythe s’il avait de fausses oreilles, ça faisait tout son charme ! et si jamais c’était des fausses, elle se promit de lui faire regretter très fortement ce foutage de gueule !

      « Okay… Donc en plus de nier tu veux du Fight ? No problem Zelda ! »

    Malgré ses propos elle n’attaque pas, le regardant avec défis, lui soumettant l’idée de commencer les hostilités s’il en était capable. Quoi qu’il arrive elle s’en sortirait, si c’était un elfe, elle le tabasserait ou lui balancerait une de ses propres chaussures à la tronche pour l’assommer, s’il se trouvait être son Sensei, elle irait juste à la case Hôpital avant de pouvoir revenir lui faire vivre un cauchemar. Tout était ainsi sous contrôle pour l’instant !

    Suivant le plus possible le grelot des yeux jusqu’à disparaitre entre les dunes, la veine à sa tempe commença tout doucement à pulser et ressortir. Il la prenait pour quoi exactement ? Bien décidé à laisser à l’abandon le grelot dans un premier temps, elle eut d’un coup une idée. Toujours en train de fixer le blondin, un sourire d’où l’on ne pouvait pas réellement déterminer de quel genre il était se forma sur les lèvres de la Saibōgu.

      « Devenir ton élève, hein ? Qui me dit qu’un petit elfe me servirait à quelque chose à part m’apprendre à jouer de l’ocarina ? » Retenant un petit gloussement moqueur, elle reprit sur sa lancée. « Déjà que tu ne sais pas viser…» elle pointa du doigt là où la chaussure y avait fait un gros plouf sans toucher la jeune femme.

    Peut-être qu’elle entrerait dans son jeu, si seulement il était capable de lui prouver qu’il n’était pas juste une créature sauvage qui n’avait comme unique dessein de remplir son bestiaire mais qu’elle avait évolué en ninja, ninja d’élite qu’il disait même – ce point restait tout de même une Joke, pour la cinglé qu’elle était. Enfin si jamais ce dernier point ce révélait être vrai, elle allait être dans la mouise, il se vengerait à coup sûr … Haha, dire que j’avais eu peur de m’ennuyer dans ce village ! Go me faire bouffer du sable si t'en est cap' Zelda !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptyLun 9 Avr 2012 - 22:29

Plus les secondes et les minutes s’écoulaient, et plus je me reposais inlassablement la même question. Qu’est ce qui avait bien pu prendre à ces attardés de me la coller comme élève… Elle ne me prenait même pas au sérieux, elle n’avait pas la moindre once de respect, et le pire… elle ne me croyait même pas humain pour le moment ! Comment voulez-vous que je fasse en partant de ce postulat ? J’aurais l’air de quoi si je reprenais subitement mon sérieux pour lui faire entendre raison ? Le plus blasant était que de base, je n’étais pas spécialement enclin à prendre quelqu’un sous mon aile ! Déjà que je ne pensais pas avoir la fibre enseignante.
De toute manière j’aurais dû m’en douter. Une telle jeune fille, d’une beauté pareille, qui aurait pu réellement penser que tout se passerait le plus simplement du monde ? Sa manière de me défier de son regard bleuté, me faisait presque frissonner. Mais elle oubliait sans doute le fait que mes yeux étaient de la même couleur que les siens…
Enfin passons sur ce détail, puisqu’elle me défiait bel et bien silencieusement. Ma petite boutade qui se voulait être un test, n’étais pas à son goût puisqu’elle ne scia même pas d’un pouce. Manquait-elle d’un sens de l’humour avec ça ? Arf, je sens que l’aventure à ses côtés va être plus qu’ennuyeuse… Si bien sûr elle se faisait ! Ce dont je commence à douter petit à petit.

Un air cassant et moqueur se forma sur son visage, m’interpellant sur le fait que la veine de ma tempe allait bientôt grossir une fois de plus. Comment deux personnes qui se sont rencontrer pour la première fois y a à peine 1 minutes, peuvent-ils vouloir s’égorger autant ? Enfin je ne sais pas pour elle, mais de mon côté, je serais satisfait si je voyais sa tête au bout d’une lance ! J’exagère un peu vous pensez ? Bof, qui s’en soucie de toute manière ! ELLE M’AVAIT APPELEZ ZELDA EN PLUS !... Attend mais c’est qui Zelda ? Dans tous les cas je savais que c’était vexant !

Son air blessant n’était pas usurpé, au vu de ce qui s’en suivit. Elle prit la parole pour me reprocher le fait de n’être qu’un elfe sans grand talent. Une grosse pique que je me recevais en pleine gueule, sachant que j’étais censé être celui qui la formerait. Une petite créature, bonne qu’à lui apprendre à jouer de la musique ? Voilà tout ce que je représentais pour elle pour le moment ?
Même sa remarque concernant mes talents de viseur, était tout aussi blessante. Quitte à se méprendre sur moi sans le vouloir, même si je partais au quart de tour, je pouvais cautionner… mais lorsque ce genre de remarques fusait, je prenais les choses d’une tout autre manière. S’il y a bien quelque chose que je détestais par-dessus tout, c’était bien la méchanceté gratuite.
Je serrais les dents en fronçant les sourcils, lui lançant un regard de véritable haine. On ne dirait pas comme ça, mais j’étais plutôt du genre à laisser une deuxième chance aux gens… Cependant, si elle loupait cette occasion, je me fichais complètement de savoir si elle rentrerait au village en un seul morceau ou non.
Inutile de prendre la peine de répondre plus que ça à ses provocations…


- Tchh…

D’un claquement de doigt, j’invoquais ma marionnette Tingle à côté de moi. Ensuite, d’un geste ample du bras, je la positionnais dans mon dos, fusionnant avec elle. Des sangles vinrent se glisser le long de mon torse pour la fixer solidement à mon corps. Une fois ceci fait, d’un mouvement du petit doigt, des manettes sortirent sous les bras du pantin, armé chacune d’une gâchette. Je saisissais l’une d’entre elle, avant que la main de Tingle ne s’écarte, laissant place à un canon, remplaçant son bras. Je pointais mon arme en direction de la tête de la jeune fille, avant de tirer une seule salve enflammé qui fila à côté de son oreille droite, finissant sa course contre un palmier derrière elle. Celui-ci se consuma en une violente explosion, laissant à l’imagination le soin de pouvoir jaugé quant à la puissance de mes projectiles.
Des morceaux de bois et de feuillage retombèrent un peu partout autour de nous, mêlé à un nuage de sable que j’avais soulevé. Je n’étais pas n’importe quel marionnettiste il faut l’avouer… Toutes mes techniques étaient potentiellement de ce genre-là, et mon principal but n’était pas vraiment de faire dans la finesse. Sans même que je fasse un mouvement de plus, je baissais mon bras armé, avant de reprendre la parole, lançant cette fois ci un regard qui se voulait beaucoup plus sérieux que d’ordinaire.


- Peut être que je ne sais pas viser après tout… Si tu veux vraiment une preuve de mes performances en tant que ninja… Je t’en prie ! Attaque-moi si tu veux…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Sabakyō Azukiyo
Informations
Messages : 115

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptyJeu 12 Avr 2012 - 21:02

    Il semblerait qu’elle ait vexé l’Elfe. Loin de s’en vouloir c’était plutôt en ce moment la chute dans la réalité qui la frappait, même si c’était tout doucement. Certes elle voulait toujours cette chose blonde mais pas pour les mêmes raisons. Mais quoi qu’il en soit, le plus important dans l’heure c’était de montrer de quoi elle était capable. Après tout si c’était son Sensei autant montré de quoi elle était capable et puis, par la même occasion elle pourrait voir de quoi, lui était capable. Parce que bon, là… Elle ne le prenait vraiment pas au sérieux. Pas qu’elle prenne quelqu’un au sérieux, à part Kamei, mais lui c’était une autre histoire.

      « Oh mais, c’est que je t’ai vexé on dirait ! »

    Et avant même qu’elle ne puisse faire quelque chose, Aibu qui avait sorti un truc bizarre d’un parchemin quelques minutes plus tôt, qui c’était d’ailleurs placé très vite sur lui. Fuuuu, il était plus beau, beaucoup plus beau sans ce truc tout laid. Un coup d’œil plus attentif lui fit remémorer des créations de certains membres de la communauté Saibōgu. Mais il ne lui semblait pas que Zelda fasse partit de cette communauté. Elle n’avait jamais entendu parler d’un quelconque Yorisou Aibu et avec son look d’Elfe, sans aucun doute qu’il aurait fait parler de lui dans un clan de collectionneur tel qu’eux.

    Un petit enchainement de mécanisme plus tard qu’elle regardait avec sérieux, la possibilité qu’il soit un mignon petit elfe s’amenuisait. Dommage, vraiment dommage. Il tira à nouveaux vers elle, la ratant encore. Retenant un ricanement, son sourire s’était tout de même agrandi et l’on pouvait voir qu’elle se retenait de glousser. Deux fois de suite quand même, il avait peut-être passé la soirée dans un bar et n’avait pas dessoulé avant de venir rencontrer Kiyoshi.

      « Tu es sérieux, même là tu me rate ? » Il n’y avait même pas de moquerie là, elle se demandait plutôt ce qu’il voulait en gaspillant son chakra, même les elfes n’agissent pas sans raison tout de même ! Reprenant un air joyeux, tout droit copié de celui qu’elle avait lorsqu’elle avait vu le blond, elle prit ses armes dans son sceau. « J’accepte ! Fightons nous comme je l’ai dit, j’ai besoin de me dégourdir, mon charmant petit Elfe ! »

    Et toute suite, elle enchaina par un tir en rafale en direction de Zelda. La Version 2 de Renpatsu était juste trop géniale pour harceler les adversaires.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) EmptyVen 13 Avr 2012 - 10:01

Le message que je voulais faire passer était clair ! Si tu es si forte que ça, alors prouve le moi… J’allais être son Senseï après tout, alors autant que je sache ce qu’elle avait dans le ventre. Ce que je comptais lui faire subir n’était qu’une base de ce qu’on risquait de rencontrer en mission ensemble. Je voulais évaluer son niveau, ses lacunes, et ses réactions, par le biais des différentes techniques que j’allais utiliser. Ma petite mise en garde n’eut pas l’effet escompté puisqu’elle continua sur le ton de la raillerie, me reprochant une nouvelle fois de ne pas savoir viser, alors qu’un morceau du tronc du palmier en feu, venait de s’écraser a même pas un mètre d’elle.
Non mais elle n’avait pas capté que j’avais fait exprès ou quoi ? Bon sang, elle était beaucoup trop fier ! Il va falloir changer ça, et rapidement, sinon ça va encore plus m’énerver.

Elle accepta finalement mon défi, prétextant vouloir se dégourdir un peu… Ne t’en fais pas pour ça ! A ce niveau-là, je ne compte même pas faire tourner ça pour un échauffement, mais clairement pour une épreuve de survie.
Sans doute par mimétisme, elle invoqua deux pistolets à l’allure étrange, sans doute une œuvre personnelle, avant de me tirer dessus en rafale. Son air moqueur et son style de combat me rappelait vaguement une jeune femme que j’avais rencontrée dans ce petit village de Bilgewater… Miss Fortune je crois qu’elle s’appelait ! A part la crinière rousse en moins, le profil était globalement le même, ce qui avait pour conséquence de m’arracher un léger sourire, malgré la situation.
Les balles rougeoyantes fusèrent vers moi, et pour m’en défendre, j’allongeais la protection de ma marionnette sur mes bras et mes jambes. Levant un bras devant moi, les balles ricochèrent sur la constitution hybride de mon pantin, en bois et acier. Malgré tout, une ou deux d’entre elles m’effleurèrent la peau, dans les parties exposé, suffisamment pour que je puisse comprendre leur composition.

Des petites balles de chakra Katon, pas de quoi casser des briques… Le secret et la puissance de sa technique devait être le nombre qu’elle pouvait en tirer, plus que la puissance en elle-même. Ma protection encore fumante, je baissais mon bras, avant de me faire craquer les cervicales, histoire de me dégourdir moi aussi.


- Et bien… Je ne suis peut-être pas bon viseur, mais ta technique manque de puissance je trouve… Regarde, je n’ai même pas eu à bouger pour m’en sortir ! Je suppose que je ne dois pas m’attendre à mieux de ta part…

Oui je la provoquais clairement, et alors ? Ce n’était que justice après tout ! Moi aussi j’ai le droit d’être puéril d’abord… Finissant de me faire craquer le cou, je pointais à nouveau mon bras armé devant moi pour viser aux pieds de la demoiselle, avant de tirer une nouvelle salve explosive. L’impact souleva énormément de sable, dont la totalité retomba sur elle. Maintenant qu’elle venait d’échouer dans sa première tentative, et en plus de ça qu’elle était ensablé de la tête au pied, on pouvait peut être espérer qu’elle cesse ce ton moqueur et qu’elle mette un peu plus de cœur à l’ouvrage ?

- C’n’est pas encore fini… Tâche de faire mieux que ça, si tu veux rentrer au village en un seul morceau !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty
Message(#) Sujet: Re: Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't call me Zelda bitch ! (pv : Saibōgu Kiyoshi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Oasis d'Eden-