N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Premier bilan + Yamuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyMer 7 Déc 2016 - 0:43

Matsuno Yamuro était prisonnier de Konoha. Rin n’en revenait pas à l’annonce de cette nouvelle, et moins encore lorsqu’on lui annonça la suite. Les hypothèses formulées et étalées, ayant conduites jusqu’à l’organisation de l’événement de grande ampleur qui s’annonçait et auquel on lui demandait de faire part… Etait-ce une sombre farce ? Qu’il en avait voulu à cet homme, pour toutes les blessures qui ont marqué au cours des mois derniers Konoha comme Suna. Qu’il lui en avait voulu pour la totalité des victimes collatérales. Qu’il lui en avait voulu pour la totalité de la catastrophe qui s’abattait sur le pays de feu. Qu’il lui en avait voulu d’avoir outrepasser les défenses du palais pour attenter à la vie de Dame Miko… Le médecin inspira calmement, se passant les doigts sur les yeux comme pour se défaire d’une gêne à ce niveau. D’un coup, il relâcha l’air de ses poumons. S’il ne s’agissait pas de la personnalité de l’homme mais d’une atteinte, somatique ou psychiatrique ? Ce n’était pas une hypothèse qu’il avait réellement envisager devant l’absence de la moindre confrontation avec ce dernier, et ce malgré toutes les rumeurs sur son comportement passé qui était en contraste absolu avec l’actuel sur bien des points.

Il ne fallut guère trop de négociations avec Dame Mizuki pour qu’il soit permis au médecin de voir le détenu. Il était blessé, balafré, affaibli – une prise en charge médicale était nécessaire pour le préparer à l’événement, ainsi que l’administration de traitements neuroleptiques à visée sédative pour qu’il demeure calme. Un état de stress aigu surajouté pouvait, selon certaines études qu’il avait lues, restreinte les capacités cognitives du cerveau et limiter quelque peu l’accessibilité de ce dernier pour les techniques d’investigations Yamanaka. Passé de criminel détestable à patient en si peu de temps, et pourtant l’Akimichi c’était adapté, le nouveau prisme de vision lui donnant même presque pitié de l’état de l’Ombre du Vent – ou ne l’est-il plus ? Il ne savait pas très bien.

En pénétrant dans la cellule, gardée comme jamais, de la prison, Rin s’empêcha de soupirer. Rien qu’à l’odeur, il pouvait déterminer une prise en charge plus que discutable du prisonnier, sans compter la présence encore de blessures et diverses ecchymoses, aussi faibles et anciennes soient-elles. Le plus marquant, néanmoins, demeurait l’absence d’une oreille – et autant ne pas cacher qu’il était dans la mesure de l’impossible d’en faire repousser une en un claquement de doigt. Note à soi-même : évaluer le retentissement de la section du lobe sur les fonctions de l’oreille interne dans la mesure du possible.

« Bonjour, Matsuno Yamuro. Je suis le médecin que le village a dépêché dans la prison pour s’occuper de vous. Pourriez-vous m'expliquer comment vous êtes-vous fait ces blessures ? »

Déjà se déroulait dans son esprit la logique de la prise en charge d’une blessure et des éventuelles complications systémiques ou locales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyMer 7 Déc 2016 - 12:48

« Soin »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je venais d’être envoyé en cellule alors que j’avais à peine posé pied sur le sol du village de Konoha. En réalité, je ne me souviens pas du trajet de la capitale à ici, vu que je croyais être mort, mais en réalité, on m’avait envoyé dans les vapes. J’étais enchaîné et jeté comme un vulgaire criminel dans cette cellule ne prévoyait aucune lumière, si ce n’était celle du couloir. J’avais une oreille en moins, le visage écorché et une clavicule cassée, mais sinon, tout allait bien.

Je ne comprenais pas pourquoi j’étais encore en vie. De la pitié ? Aucune idée. À moins que Satochi ait convaincu la Daimyo à me laisser en vie ou à essayer d’en apprendre plus sur mon changement soudain de comportement, même si à mes yeux, j’étais toujours le même. J’avais déclenché une guerre, qui pour le moment, n’avait causé aucune perte que je sache… Les Konohajins avaient attaqué nos chemins de fers et nous ? Je réalisais que j’étais tellement occupé à trouver un moyen de tuer Miko, que je n’avais pas lancé de mission pour contre-attaquer, peut-être qu’Ogami s’en était chargé.

Quelques minutes passèrent avant de recevoir la visite d’un médecin. Les Hijins comptaient réellement me soigner, là j’étais en train de délirer. J’essayais de m’asseoir correctement face à mon visiteur. Je n’allais pas refuser son aide, s’il me remettait en état, mes chances de tuer la Daimyo augmentait considérablement. Le médecin me demanda comment j’étais parvenu à me créer de telles blessures et pour son grand bonheur, je me rappelais de qui et comment on m’avait infligé ces dégâts corporelles.

      L’oreille a été coupée par Black, mon ravisseur, avec un couteau bien aiguisé, mes balafres sont l’œuvre de Kimimaro, il m’a planté ses griffes dans le visage et la clavicule, c’est Satochi qui me l’a pété.

Je n’étais pas du genre à ne pas coopérer, après tout, je n’avais rien contre les Konohajins ou les Hijins, je voulais simplement éliminer Miko, est-ce si compliqué ? Si seulement je pouvais leur montrer à tous un monde sans l’Aburame, ils verraient que j’ai raison et que ce monde serait meilleur.

      Appelle-moi Yamuro, inutile d’utiliser le vouvoiement et des formes de politesses.

Ajoutais-je en attendant qu’il s’occupe de mes blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyVen 9 Déc 2016 - 1:16

Mentalement, Rin nota les maigres informations qui lui ont été donnée par son nouveau patient. Il avait donc la notion de la notion de ses blessures, et pouvait même se permettre de nommer distinctement les personnes l’ayant blessé – le contact avec la réalité n’était donc pas interrompu même en pleine période de revendication vis-à-vis de Dame Miko, écartant soigneusement la sphère des schizophrénie et bouffées délirantes du spectre des atteintes vers lesquelles il serait judicieux de s’orienter. Adressant un léger sourire, l’Akimichi écouta le ligoté parler et secoua calmement la tête.

« Même si je comprends votre demande, qui est on ne peut plus recevable, j’aimerai garder cette relation sur un plan strictement professionnel, aussi je vous demanderai de me vouvoyer également. »

En l’espace de quelque pas, le médecin s’approcha et scruta attentivement les blessures décrites. Combien même l’orientation lui semblait clairement psychiatre et ce, depuis le début, en l’absence de connaissance d’une quelconque pathologie organique pouvant provoquer ces symptômes, il ne pouvait s’extraire d’un examen somatique complet, et pour ceci…

« Je vais avoir besoin de vous déshabiller intégralement. Usuellement je demande à mes patients de le faire seuls, mais… Enfin vous me comprenez. »

Certes, ce n’était pas la partie la plus agréable – notamment pour l’examiné – et certains examens se passaient allègrement de la nudité, néanmoins dans le contexte une atteinte cérébrale de pathologie systémique pouvant laisser des stigmates sur la peau était encore la chose la plus envisageable... Même s’il serait quelque peu ridicule d’aboutir à un diagnostic d’encéphalite herpétique sur l’Ombre du Vent. Pour un début serein et confiant dans la relation, Rin commença néanmoins par un examen direct de la plaie au niveau de la tempe – séquelle de la section du lobe de l’oreille.

« Il y a une présence de couche fibrineuse assez importante, la blessure date au moins de quelques jours… Les plaies ne sont pas les plus nettes possibles, la lame n’était donc pas médicale. Hmmm. Soigner une plaie est quelque chose de faisable, mais faire repousser une oreille… Je crains ne pas pouvoir faire ça. Et combien même on aurait gardé l’autre, en dehors d’une conservation précise… De toute façon les délais seraient passés. »

Le médecin fit quelques pas en arrière pour regarder le Kazekage droit dans les yeux. Il n’avait pas énormément d’options thérapeutiques à lui proposer, les délais même pour une suture pure et dure étaient dépassés de longue date. Désinfection, détersion, parage, cicatrisation dirigée sous pansement. Il soupira calmement, détaillant du regard rapidement les quelques dermabrasions. Chaton ne l’avait clairement pas loupé, mais Rin ne pouvait pas en vouloir à Kimimaro… Après tout, il partageait quelque peu les pensées de ce dernier.

« En dehors d’un pansement et de soins locaux pour la cicatrisation, je n’ai rien d’autre pour la plaie de l’oreille. Ça laissera certainement une cicatrice, mais j’ignore si vous aurez le temps de pouvoir vous en plaindre, honnêtement. Pour les plaies sur le visage, elles ne sont pas trop profondes mais laisseront certainement des marques. Et pour la clavicule… Ressentez-vous une gêne respiratoire de façon spontanée ? A l’inspiration profonde ? Avez-vous l’impression d’être plus essoufflé dernièrement ? Peut-être avez-vous des sensations de fourmillements ou petites décharges électriques dans le bras ? Une perte de la sensibilité ? »


Dernière édition par Akimichi Rin le Ven 9 Déc 2016 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyVen 9 Déc 2016 - 13:17

« Analyse »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je n’avais aucun souci à ce que l’entretien reste professionnel, mais dans la situation actuelle, je n’avais pas envie de m’apprêter à des usages et paroles trop recherchés. Le tutoiement était pour une forme que l’on devrait adopter partout, je trouvais inutiles d’ajouter des barrières entre les personnes, il y avait déjà trop dans notre monde.

      Très bien. Me contentais-je de répondre.

La suivante demande fut inattendue, mais justifiable s’il désirait contrôler tout mon corps et mes habits n’était certainement pas une aide. Néanmoins, c’était la première fois qu’un homme me demande de me déshabiller et l’effet n’était pas le même si cette demande provenait de la gente féminine. Enfin bref, il avait quartier libre, mais je supposais que je devais me mettre debout pour faciliter sa tâche. Je me relevais tant bien que mal et restais immobile.

      Fais ce que tu dois faire.

Je me doutais qu’il soit gêné par la situation, après tout, en tant que médecin, je pense qu’il était immunisé contre ces moments désagréables et gênants. Je me laissais donc faire, me laissant déshabiller par cet homme. Malheureusement, je n’avais pas pris de douche depuis un bon moment et il était fort probable que mon corps ait une mauvaise odeur.

Le Konohajin analysa la blessure la plus importante et celle qui m’avait fait le plus de mal, c’est-à-dire, mon oreille. D’après lui, il n’était pas possible de recoller la partie manquante, mais je doute qu’on l’ait gardé. Ce qui me préoccupait, était mon oreille interne, j’avais peu que celle-ci soit touché et en tant qu’expert en Onkyôton, cela s’avérait être un problème majeur. Cette partie était importante pour l’ouïe et l’équilibre.

      Quant est-il de l’oreille interne, était-elle touché ?

Pour ce qui était du reste des blessures, mon visage allait s’en remettre et la clavicule aussi, mais je devais faire attention à ce qu’aucun membre ne soit touché par l’os cassé. Je pris donc une grande respiration, gonflant à bloc mes poumons tout en veillant à ressentir une quelconque douleur au niveau de la poitrine.

      Non, mise à part à l’endroit où s’est cassé, je ne ressens pas d’autre douleur.

Soudainement, je réalisais que je ne connaissais pas le nom de mon médecin.

      Tu t’es pas présenté, c’est quoi ton nom ?

Demandais-je alors qu’il continuait de m’analyser et de me palper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyVen 9 Déc 2016 - 23:08

L’Akimichi soupira calmement devant l’entêtement du Kazekage de le tutoyer malgré sa demande explicite. Qu’à cela ne tienne, il n’irait guère forcer son impact vis-à-vis d’un prisonnier, même si cette proximité verbale avait le don de le déstabiliser quelque peu, au début du moins : trouble oppositionnel avec provocation, atteinte du lobe frontal ou simple désinhibition globale de la personnalité de longue date ? Une chose de plus à explorer, comme si la liste ne pouvait cesser de croître. Tout. Il y avait à la fois tout et rien chez cet homme. Sans la moindre hésitation, il enfila des gants qu’il avait pris soin d’amener pour déshabiller le prisonnier.

« Hmmm. S’il y avait une atteinte de l’opui, vous auriez déjà remarquer une perte franche de l’audition – une atteinte de l’oreille interne signe généralement un défaut de transmission aérienne comme osseuse, il est extrêmement difficile de le remarquer. De plus, compte tenu du mécanisme lésionnel, je doute qu’il n’y ait une atteinte du Huitième, mais votre audition aérienne sera certainement diminuée de quelques décibels, rien de grave. Malgré tout ce qu’on puisse en penser, le pavillon sert à rassembler et rediriger les ondes sonores vers notre tympan, et vous ne l’avez plus donc… Enfin, vous ne devriez même pas vous en rendre compte à priori. »

Il inspira calmement, détaillant le corps du Kazekage à la recherche de quelconques autres lésions cutanées, sans succès en dehors de cicatrices anciennes. Quiconque était le ravisseur, il avait pris soin de ne pas « l’endommager » plus que nécessaire – se connaissaient-ils pour avoir si peu de lésions de combat, ou y avait-il eu usage d’un stratagème particulier pour la capture ? Une question de plus sur la liste interminable. Ce n’était pas un examen rapide, mais Rin le savait dès que sa participation avait été actée.

« Quant à une lésion vestibulaire, vous n’avez pas le nystagmus qui est un signe vraiment révélateur de la chose. De plus, vous ne perdez pas d’équilibre de façon brutale – et ce sont des atteintes qui initialement sont des plus bruyantes. L’enchainement et votre emprisonnement perturbent l’équilibre naturel de votre corps donc je ne peux effectuer un réel examen de l’équilibre, mais une atteinte serait-elle-même présente qu’elle irait récupérer ou serait compensée par le vestibule controlatéral. »

Pas de douleur à l’inspiration, à la mobilisation du bras, rien de plus. Une fracture sans gravité, ne pouvant bénéficier au mieux que d’une thérapeutique antalgique, plus ou moins une immobilisation du bras selon risque de déplacement secondaire – extrêmement inexistant compte tenu l’étendue de libertés dont disposait le Sunajin.

« Une fracture sans gravité donc… Je vous donnerai quelque chose pour la douleur, mais il n’y a pas d’indication à faire plus, l’os consolidera de lui-même. Sinon… Je me suis dit qu’il serait peut-être préférable pour vous de ne pas savoir qui je suis mais… Si vous le demandez. Akimichi Rin. »

Terminant ces quelques explications, toujours armé de ses gants, Rin s’attela à l’examen somatique complet. Chaque lésion. Abdomen. Poumon. Cœur. Recherche d’érosions ou marques cicatricielles d’érosions anciennes au niveau génital. Recherche de pli cutané. Hmm. Il s’éloigna une fois de plus, rhabillant l’homme une fois qu’il eut terminé. Il n’y avait vraiment pas grand-chose à se mettre sous la dent du côté somatique.

« Avez-vous déjà eu des ulcérations au niveau de la verge par le passé ? En dehors d’une légère déshydratation je ne retrouve rien de plus que l’évident sur votre corps… Mais si vous me parliez des motifs qui vous ont conduit jusqu’ici ? J’imagine que l’on doit vous poser cette question en permanence, mais je ne cherche qu’à comprendre, qu’à trouver des réponses – si vous le voulez bien. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyLun 12 Déc 2016 - 12:04


Akimichi Rin ? C’était la première fois que je voyais un membre de ce clan, qui était l’un des plus fameux du village. En fait, j’en avais déjà vu un, mais il y avait très longtemps. Malheureusement, je n’avais jamais eu la chance de voir les capacités corporelles de ces personnes. Peut-être que j’en aurais la chance un jour…

Avais-je bien entendu ? Pourquoi me parlait-il de ma verge, avait-il vu quelque chose d’anormale sur celle-ci ?

    — Euh non, pas que je sache…

Répondis-je simplement à son interrogation étrange. Enfin, pour lui s’était tout à fait normal de poser ce type de questions, mais pour moi, ce n’était pas quelque chose que j’entendais tous les jours. Heureusement, le sujet ne s’éternisa pas sur cette partie de mon corps. Le médecin me demanda les raisons qui m’avaient poussé à arriver jusqu’à la prison de Konoha. N’était-il par au courant ? Si, mais je pense qu’il souhaite ma version des faits.

    — Si je suis ici, c’est parce que j’ai attenté à la vie d’Aburame Miko. Tant que cette femme vivra, le monde ne sera jamais en paix, elle représente tous les maux du Yuukan.

Je n’allais pas énumérer tous les faits qui liaient cette sorcière aux malheureux évènements que notre monde avait vécu dernièrement. Par contre, je pouvais préciser comment j’avais fini ici et pourquoi je n’étais pas encore mort.

    — Je me suis fait capturé par un certain Black, qui m’échangea aux vôtres contre la coquette somme d’un million de Ryos. Si Satochi n’était pas là, je serais mort à l’heure qu’il est, il a su convaincre votre Daimyo à ne pas me tuer sur le champ et à tenter de me soigner de je ne sais pas quelle maladie, vu que je ne suis pas malade.

Voilà comment j’avais fini dans ce trou en train de parler à Rin. Je n’allais certainement pas me plaindre, ce sauvetage miraculeux me donnait encore un espoir de pouvoir attenter à la vie de la Reine des Cafards. Le Rakuzan avait sans aucun doute commis la plus grande erreur de toute sa vie, mais je le protégerai une fois que j’aurais tué Miko. Il était mon ami, malgré le fait qu’il ne comprenne pas ma vision actuelle des choses. Ils verront que j’avais raison depuis le début, mais pour cela, j’allais devoir trouver un moyen de m’échapper et d’éliminer cette femme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyJeu 22 Déc 2016 - 22:41

Il hocha la tête devant la réponse à se première question - somme toute, il s’y attendait quelque peu. Il osait espérer que si un évènement intercurrent de la sorte avait pris place, le Kazekage aurait eu la décence de consulter un médecin du village, ou pays peut-être, et que ce dernier aurait été capable de faire le rapprochement entre une atteinte virale ou bactérienne retentissant au niveau cérébral de ce dernier pour en arriver jusque-là, et au possible avant d’en arriver à la situation actuelle. Il soupira calmement, attendant par la suite le récit du prisonnier. Si ce dernier fut bref, quelques éléments retentirent rapidement dans ce dernier – au premier plain, l’adhérence totale à l’envie de tuer Dame Miko. Aucune seconde d’hésitation. Aucun instant de doute. Pas la moindre ombre de quoi que ce soit qui puisse ébranler cette détermination. S’il s’agissait d’une atteinte plutôt psychiatrique – ce que semblait donner l’examen organique sensiblement normal – il ne serait guère aisé de trouver laquelle, et moins encore de la traiter.

« Ce n’est pas l’histoire la plus simple à avoir, vous savez… Comment vous sentez-vous d’un point de vue moral ? Êtes-vous triste ou déprimé dernièrement ? Peut-être avez-vous eu des idées noires concernant votre personne ? Si jamais vous ne voulez pas en parler je comprendrais, mais j’aimerai juste avoir le cœur net sur votre état avant que nous ne tentions quoi que ce soit. »

Première étape, évaluer le risque, l’urgence et la dangerosité. Si cette dernière ne faisait guère doute et vaudrait certainement au détenu une sédation médicamenteuse cognée le temps d’installer le nécessaire à la procédure courageuse que le village voulait mettre en place, Rin usait allègrement de ces questions déguisées pour déterminer s’il y avait un retentissement autre sur son nouveau patient. Un retentissement plus profond, plus dur à exprimer également. Il ne savait que trop bien quel coup thymique pouvait être en train de vivre le Matsuno, et la moindre réponse positive dans les terrains douteux dans lesquels ils s’enfonçaient tous les deux pouvait faire reconsidérer la totalité du diagnostic – bien que ne changeant rien à la prise en charge.

« Par ailleurs, avez-vous toujours considéré Aburame Miko comme la source de tous les troubles du Yuukan, ou bien est-ce une réalisation que vous avez-eu dernièrement ? Et le cas échéant, depuis combien de temps environ ? Quels arguments avez-vous pour avancer ces accusations qui sont loin d’être anodines, mais auxquelles vous croyez si fort ? Votre entourage, que pense-t-il de tout cela ? »

Dater le début des troubles. Le retentissement. Le caractère de la bouffée délirante. Tiroir sur tiroir se déroulait doucement dans la tête du médecin qui cherchait de son mieux à trouver une cause, quelle qu’elle soit – il avait la notion de la perturbation chakratique au niveau de l’encéphale retrouvée par ses collègues au palais de Dame Miko, mais il préférait s’assurer de faire les choses dans l’ordre pour être sûr que Konoha s’attaque à traiter la bonne cause. Et une fois le Kazekage sédaté, il comptait bien user d’une technique de diagnostique fine afin de préciser cette lésion interne trouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyDim 8 Jan 2017 - 13:45


Mentalement je n’avais jamais été aussi bien. Depuis mes débuts je cherchais à trouver la solution pour rendre ce monde meilleur, pour éradiquer toutes menaces et aujourd’hui, j’avais finalement la réponse à cette énigme ô combien compliquée. Je venais d’atteindre le sommet de ma carrière, j’étais à deux doigts de réaliser mon rêve celui pour lequel je me battais depuis des années et bien qu’alors je refusais d’ôter la vie de quiconque pour y parvenir, aujourd’hui, j’étais prêt à passer dans le côté pour sauver notre monde. J’étais prêt à sacrifier ma propre personne, vendre mon âme au diable pour répandre la paix sur le continent.

    — Jamais senti autant bien. Je n’ai pas peur de m’écarter du droit chemin pour répandre la paix.

Je me contentais de répondre brièvement aux questions du médecin. Je voyais bien que je ne pouvais rien en tirer de cette conversation et qu’il restait très professionnel. Sa présence ne mettait donc pas nécessaire et je me réjouissais de le voir partir.

J’espérais que cette question soit la dernière, car j’en avais plus qu’assez de me répéter. J’avais raconté mille et une fois cette histoire. La prochaine, j’écrirais ça sur un parchemin et je le ferai lire à tout ceux qui me demande des informations quant à mon envie de tuer la Daimyo de Hi.

    — Non, cette révélation date d’un peu plus d’un an. Tous les derniers malheurs parus sur le continent ces dernières années sont l’œuvre de celle que vous vénérez. J’ai beau vous citer tous les évènements auxquelles elle a participé, vous ne me croirez pas, comme tous les autres. Je suis effectivement le seul qui est pu décelé le mystère qui se cache derrière Aburame Miko et vous me remercierez une fois que j’aurais mis un terme à ses jours.

J’en avais fini avec lui. Espérons qu’il comprenne que je n’avais plus envie de parler ou de partager une quelconque autre information.

Je me laisser glisser contre le mur au fond de ma cellule pour poser mon cul sur le sol froid. Le bruit des chaines accompagna mes mouvements. Je posais ma tête dans le creux de ma main et affichait une mine fatiguée. Quand est-ce que j’allais pouvoir sortir et me retrouver face à la Reine des Cafards ? Peut-être qu’ils allaient me laisser pourrir ici jusqu’à la fin de mes jours, qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Sun
Informations
Grade : Genin
Messages : 918
Rang : C

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro EmptyDim 8 Jan 2017 - 22:13

Fermé. Aux premiers mots de sa réponse, il était évident que le Kazekage avait fait le choix de fermer le discours et sa personne, ne laissant plus rien explorer à l’interrogatoire psychiatrique. De toute façon, il y en avait presque assez… Aucune des maladies connues dans ce domaine ne pouvait résulter en cet ensemble de manifestation qui semblaient plus être un amas de choses prises tantôt à droite, tantôt à gauche, sans réelle cohérence. De plus en plus, la certitude que c’était la perturbation chakratique retrouvée chez Dame Miko qui était responsable du comportement de son patient s’imposait à Rin, et pour ceci…

Pourtant, le ligoté prit à la surprise du médecin le pari de répondre à ses dernières questions, ne serait-ce que partiellement. Avoir la totalité aurait été préférable pour la rédaction du bilan et l’évaluation, mais qu’importe – c’était des choses qu’il était possible de récupérer autrement. Un peu plus d’un an… A quand cela menait-il les événements ? Vers l’examen Chûnin non ? Le médecin soupira, il faudrait vérifier la chronologie des événements pour arriver à quelque chose de potable à rendre, pour sa recherche comme en tant que rapport pour les autorités. Toujours est-il que, n’importe la chose qui a réussi à obtenir cet effet pour changer un homme – s’il devait s’en référer aux informations dont il disposait... C’était un travail de maître, certainement de quelqu’un qui s’y connaissait et qui ne s’était pas amusé à faire une tentative unique pour voir où cela mènerait. Combien d’autres ?

« Très bien, je prends note de tout cela… Je vous dis à bientôt, et en attendant… »

Composant quelques mudras, Rin activa l’un de ses sceaux de stockage et récupéra le sédatif contenu dedans. Il avait été dosé sur une approximation du poids du Kazekage donné auparavant, donc il était relativement confiant, tout au plus serait-il dans les valeurs hautes de l’intervalle de confiance de la dose si une perte de poids, ne serait-ce que légère, venait à être observée… Dire qu’ils en étaient arrivés à là, il n’y avait rien de plaisant pour l’Akimichi, mais le nécessaire devait être fait, et à cet instant précis, à ce moment déterminé, il était le nécessaire. Il secoua délicatement la tête et s’approcha rapidement du prisonnier, bloquant d’un geste précis toute résistance de sa part. Avec ça, il ferait de beaux rêves perturbés où il réussirait à tuer Dame Miko pendant une heure ou deux, puis serait dans un état second relativement non réactif. Une partie pour les soins, une partie pour le calme – des calculs précis de demi-vie et vitesse d’élimination avec un conditionnement agrémenté de Chakra médical pour obtenir une phase de plateau relativement stable.

Une fois l’injection faite, il ne fallut guère que quelques instants pour qu’il s’effondre, rattrapé par le médecin. Quelques pansements, quelques compresses, de l’antiseptique, des solutions iodées, un peu de vaseline et le grand des blessures était soigné. Il ne restait plus qu’à… Soupirant calmement, Rin composa quelques mudras de nouveau et apposa sa main sur le Kazekage, son sceau de diagnostique se répandant rapidement à travers tout son corps. Il était rare qu’il le garde aussi longtemps sur quelqu’un – généralement rester grossier permettait de savoir exactement ce qu’il recherchait compte-tenu de la puissance de la chose, et la sensation était des plus désagréables… Mais ce n’était pas gênant pour un homme assommé à ce point, et rapidement il ressenti les petites perturbations évoquées lors du transfert et de la prise en charge du dossier. Le circuit de la mémoire dans son intégralité, quelques modifications au niveau du centre du comportement. Du travail microscopique d’expert en Genjutsu poussé. Une manipulation mnésique qui révélait probablement de l’implication d’un Jisetsu ou d’un Yamanaka – personne d’autre n’était capable d’avoir un Genjutsu si fin dans ses zones d’après ses connaissances… Et le tout signait des problèmes.

Soupirant une fois de plus, il installa le prisonnier dans son lit à dormir « paisiblement ». Il lui restait des recherches à faire.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Premier bilan + Yamuro Empty
Message(#) Sujet: Re: Premier bilan + Yamuro Premier bilan + Yamuro Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier bilan + Yamuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Prison-