N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Bakushô Kazuya
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] Empty
Message(#) Sujet: Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] EmptySam 2 Avr 2016 - 14:00

Une paire de semaines que nous avions quitté Nami après cette grande opération. Je n’étais en contact direct avec les grands pontes de Konoha, mais j’avais cru comprendre que notre action, bien que justifiée étant donné la démonstration des compétences pitoyable du précédent Daimyô, n’avait pas été appréciée auprès de notre propre seigneur féodal. Je me félicitai tout seul d’avoir réussi à garder deux trois témoins sous le coude, ils allaient nous être utiles afin de pouvoir défendre la légitimité des actes de la feuille. Là où j’avais été le plus surpris cependant, ce fut lorsque je reçu, de la part de notre Hokage, une promotion au statut de Jônin. Je pense bien me rappeler d’une bonne minute à vide où j’étais en train de processer l’information. Il fallait croire que mon travail d’investigation durant l’absence de notre Hokage avait été bon.

Toujours était-il qu’à peine, je m’étais remis des blessures superficielles que me voilà envoyé en mission à Kawa no Kuni, en compagnie de Takeo. Décidément, nous deux formions un duo depuis que nous avions travaillé ensemble lors de l’examen Jônin. Plusieurs missions ensembles, maintenant même grade, et bien que normalement, cette information soit confidentielle, je soupçonnai qu’il soit impliqué de plus ou moins prêt avec l’ANBU. Passer des heures à étudier les dossiers de chacun, ça aidait souvent à pouvoir reconnaître et savoir avec qui on travaille… Enfin, là n’était pas la question. Une étrange agitation semblait se faire à Kawa no Kuni, le tout orchestré par le chef de la mystérieuse « Corporation ». Il semblait organiser un tournoi de combat, et avait annoncé son existence dans les quatre coins du continent. De ce fait, moi et l’Inuzuka avions étaient choisis pour enquêter dessus, sous couverture de participer au tournoi.

Une fois les détails réglés, et nos bandeaux abandonnés pour l’occasion, nous voilà tous les deux partis en direction du pays des rivières. Le voyage semblait assez long, mais sans embûche, ce qui nous permit d’atteindre notre destination assez aisément. Vint alors l’arrivée à la capitale, la fameuse « Mégalopole ». Le concept des bâtiments me semblait assez perplexe, mais je n’allais pas rester m’attarder dessus. Quelques demandes aux passants, qui semblaient démontrer d’un enthousiasme non-retenu, et nous étions enfin arrivés au lieu pour s’inscrire aux affrontements, qui par chance, avaient encore la place suffisante pour nous accueillir tous les deux. Une fois cela fait, il ne nous restait plus grand-chose à faire, si ce n’était commencer notre investigation. Quelques pas à marcher dans la rue, et mes yeux se posèrent sur l’enseigne d’un bar particulier.


« - Le renard rouge… ça doit être un signe, n’est-ce pas ? »

Je posai ma question avec un sourire sarcastique, faisant le lien entre le nom du bar et la divinité du temple de Kyûbi, situé au pays du feu, de là où nous venions. Si ce que disaient les romans que j’avais l’habitude de lire (et que j’ai toujours, même si le temps me manque), c’était toujours dans les bars qu’on trouvait le plus facilement des informations. Attendant l’accord de mon collègue, je décidai d’entrer dans le bâtiment, et de me poser à une table avec lui, assez proche du bar. Non, je n’allais pas faire le cliché du gars qui s’assoyait au comptoir pour parler directement au barman, ça serait du vu et revu. On allait innover un peu… Scannant la pièce de mon regard, je recherchais des personnes qui semblaient suffisamment intelligentes et sobres pour pouvoir répondre à nos questions, mais pas trop non plus pour soupçonner la moindre de chose de notre part.

« - T’as une idée pour commencer ? »

J’abandonnai les formules de politesse pour l’heure, notre couverture se devait d’être parfaite. Takeo avait beau être mon Sempai, malgré la différence d’âge, je n’allais pas compromettre la mission pour des abus de langage. Bien évidemment, je devrais faire en sorte de me faire pardonner en retour. Tout manque de respect ne pouvait rester impuni, c’est contre les lois les plus essentielles de la civilité ! Rester à savoir si cela allait être payant…

Spoiler:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...
Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] Fb53b5ac12689c129afe12cbb62561fbef022d12_hq
... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...
Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] Tenor
Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
Inuzuka Takeo
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 913
Rang : A+

Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] Empty
Message(#) Sujet: Re: Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur] EmptyMer 6 Avr 2016 - 3:34

Nous y voilà enfin : la Mégalopole. Je m’imaginais quelque chose de grandiose, une ville bionique ou un truc dans le genre avec un nom aussi grandiose, mais pour être honnête avec vous celle-ci ne me faisait pas vraiment une bonne première impression. Première des choses – et la plus importante – était bien évidemment la puanteur. Toute l’industrialisation de cette ville, soit toute la boucane, les rejets, les écoulements et même un dépotoir que je pouvais vous confirmer l’existence, rendait l’air nauséabond et tout sauf sain. C’était à se demander comment des gens pouvaient vivre dans un tel endroit. Deuxièmement, les urbanistes avaient un piètre travail avec cette ville. Non seulement n’y avait-il pas une once de terrain vert ou de boisement, mais tous les immeubles étaient pratiquement les mêmes! C’était soit des usines, soit des immenses immeubles qui s’allongeaient dans le ciel ou bien c’était des lieux public tels les tavernes, les auberges et autres. Franchement, je ne voyais pas pourquoi on voudrait venir ici. Une chance que ce n’était pas pour le tourisme que j’étais venu ici, sinon je peux vous dire que j’aurais été bien vite déçu.

Non, je me ramassais dans ce trou pollué pour une raison bien spécifique : le Tournoi de la Corporation. Eh ouais, c’était la couverture parfaite pour aller dans les coulisses d’un événement de la Corporation et de glaner quelques informations à leur compte. Avec tout le trouble qu’ils avaient causé ces derniers temps, il n’était pas imprudent d’être informé. Miko-dono ne nous avait toutefois pas envoyé seuls pour cette mission puisque Yusei-san serait également participant à ce tournoi. J’avais eu plusieurs fois l’occasion de travailler avec lui par le passé et de découvrir que nous travaillions plutôt bien ensemble; cette enquête devrait bien se dérouler. L’un des cadeaux inespéré que la lettre nous offrait était l’anonymat : n’importe qui avait pu lire cette lettre. Cela rendit les choses bien plus faciles lorsque vint le temps de laisser nos bandeaux derrière, il nous suffisait simplement de trouver des origines plausibles et le tour était joué. Nous voyageâmes rapidement et efficacement, atteignant ainsi la grande ville en quelques jours seulement.

Ma première impression passée – qui on se le rappelle n’était pas des plus positives – je suivis Yusei-san et à force de demander notre chemin à droite et à gauche, nous trouvâmes finalement des signes de ce que nous cherchions jusqu’à trouver la fameuse Arène dans laquelle nous allions devoir nous battre. Pour l’instant, toutefois, nous n’étions qu’à l’étape de nous inscrire ce qui se déroula surprenamment vite nous laissant ainsi avec encore plus de temps libre. Les combats n’arrêtaient pas dans la nouvelle Arène, mais l’événement de la Corporation était l’événement majeur; il avait la place de choix dans la plage horaire de l’Arène. Une fois nos inscriptions terminées, nous marchâmes dans les rues de la ville à la rechercher d’un début de piste. Nos pas nous amenèrent alors près d’un bar que Yusei remarqua pour son nom pour le moins symbolique. En effet, en lisant le nom de l’établissement – le Renard Rouge – je souris à mon tour alors que je ne pouvais m’empêcher de penser au démon à neuf queues qui apparaissait dans de si nombreuses légendes d’Hi no Kuni. C’était une drôle de coïncidence, je devais l’avouer, mais c’était loin d’être quelque chose de tangible. Cependant, je ne pouvais pas dire que j’avais quelque chose de mieux en retour et ce n’était pas en errant dans les rues que nous allions trouver la moindre information.


- Pourquoi pas? Après tout, peut-être que ce nom nous portera justement chance.

Dans un endroit portant son nom, peut-être que la divinité du pays du Feu nous aidera-t-elle dans notre entreprise? Je n’étais toutefois pas trop du genre à mettre trop de foi dans ces histoires de divinités et de pouvoirs divins aussi ne m’attardai-je pas trop à ces pensées et entrai à la suite du Yôgan. Nous tenant à l’entrée, nous fîmes comme si nous cherchions une place où nous installer alors qu’en réalité nous analysions les différentes personnes présentes. Par groupe de combien étaient-ils placés, où se trouvaient-ils dans le bar, qui était au repos, qui posait une menace, qui était beaucoup trop saoul pour faire quoi que ce soit; nous devions voir tout cela en un seul coup d’œil. Heureusement pour moi, j’avais un autre atout pour m’aider dans mon inspection. Laissant les effluves du bar remonter jusqu’à mon nez, je commençai le processus instinctif de trier les odeurs afin de me concentrer sur celles qui m’intéressait. Pour l’occasion, je cherchais des odeurs humaines, mais avec juste assez de nervosité pour savoir qu’ils avaient quelque chose à cacher. Cela ne faisait que peu de temps que j’étais dans la Mégalopole, mais s’il s’agissait du genre d’endroit auquel je pensais, les secrets ne manquaient pas et avec de l’acharnement nous finirions éventuellement par déterrer l’information que nous cherchions. Soudain, mon cerveau eut une réaction à une certaine odeur et je sus que j’avais trouvé le filon qu’il nous fallait.

- Essayons par là-bas, je sens qu’il y a une belle place pour nous.

Quand on savait que j’étais Inuzuka cela rendait le jeu de mots moins subtils, mais heureusement j’avais laissé mes ninkens à l’extérieur du bar. De un parce que la majorité des établissements n’acceptent pas mes compagnons à poil et de deux parce qu’il rendait la tâche de passer incognito beaucoup moins faciles. Si cela ne me dérangeait pas de participer au tournoi en tant qu’Inuzuka nomade et n’ayant jamais rejoint Konoha avec le clan, je ne tenais pas à ce qu’on me reconnaisse à première vue comme celui ayant fouiné un peu partout à propos de la Corporation. Espérant qu’il avait saisi le message, je me laissai guider par mon odorat jusqu’à ce que je sois certain de l’identité de notre cible. Faisant mine de rien, je m’installai à une table à une distance raisonnable de l’homme en question. Penchant la tête et parlant à voix basse, j’informai mon coéquipier de ma trouvaille.

- Tu vois le type là-bas? Il a une odeur qui me pue au nez; je serais prêt à parier qu’il cache quelque chose! Si ce n’est pas ce que nous cherchons, ça pourra définitivement nous être utile pour le trouver.

En même temps de parler, je pointai subtilement l’homme de la tête afin qu’il sache bel et bien de qui je parlais. J’avais évidemment préféré m’installer de loin et planifier notre approche plutôt que d’aller confronter l’homme directement, autant pour consulter Yusei-san que pour ne pas foutre la frousse à notre homme et le réduire au silence. Bien entendu, la partie de lui foutre la frousse n’était pas exclue de la suite du plan, mais il fallait savoir comment s’y prendre si on ne voulait pas qu’il se referme complètement sur lui. Je n’avais pas d’inquiétude qu’à deux nous parviendrions à récolter les informations qu’il nous fallait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Deux feuilles dans une rivière [Takeo | Narrateur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Kawa no Kuni :: Mégalopole :: Le Renard Rouge-