N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] EmptyLun 17 Mar 2014 - 15:47

Les deux amis venaient de finir leur mission et comme prévu, ils allaient rester ensemble pour parler de leur problème, enfin, plutôt des soucis de notre jeune héros. Kibō était mal ces jours et il sentait le besoin d'en parler à quelqu'un. Vu que Mikoto était son meilleur ami, il allait devoir supporter les histoires du rêveur en espérant que cela ne le dérange pas trop, il ne voulait pas embêter d'autres personnes avec ses problèmes de coeur, il espérait seulement que son grand frère puisse le consoler un petit peu, c'était un des seuls à pouvoir le faire, cependant, il n'avait pas ce côté affectif, enfin oui il l'avait, mais ne le montrait pas.

Le Yamada prit les devants et se dirigea dans le bar de son quartier, c'était là qu'il avait l'habitude d'aller. Notre jeune héros savait que son ami avait l'habitude de venir ici, avait-il aussi des problèmes pour passer la plupart de son temps dans cet endroit ? Le rêveur voulait essayer de faire en sorte que le rouquin s'ouvre à lui, il voulait l'aider, plus il passait du temps avec et plus il voulait le rendre heureux. Son passé l'avait fait devenir ainsi et le jeune homme à la chevelure blanche trouvait ça dommage, car il était vraiment quelqu'un de bien, même quand il pétait un câble, comme aujourd'hui.

Mikoto et Kibō arrivèrent dans le bar, ils s'installèrent à une table et la tête brûlée commanda un whisky. Le serveur attendait sur l'utilisateur du Onkyôton, mais il ne savait pas quoi prendre, il ne savait rien, il avait les idées perturbées. De l'alcool ? Non ce n'était pas une bonne solution de noyer ses problèmes dans l'alcool, était-ce ce que faisait son ami ? Pourquoi est-ce qu'il buvait tout le temps de l'alcool ? C'était dégueulasse, son père adoptif lui avait déjà fait goutté et Kibō avait trouvé cela affreux, ça brûlait partout et on avait envie de vomir. Peut-être que grâce à son pouvoir héréditaire, il ne ressentait pas la brûlure de l'alcool ? Il fallait se décider et le Genin commanda un.. Chocolat chaud ? Oui, il avait bien commandé ça. Le serveur le regarda bizarrement, puis s'en alla pour préparer les boissons.


" C'est la boisson préférée de Yuki... "

Voilà comment il engagea la discussion, désormais son ami connaissait le prénom de la flamme du garçon aux rêves démesurés. Un silence s'installa entre les deux ninjas de Suna, c'était à Kibō de parler et non pas à Mikoto, mais il ne savait pas par où commencer. En attendant les boissons arrivèrent à leur table et en empoigna sa tasse, l'ado aux yeux de glace prit la parole.

" Elle est du clan Samui et habite à Kiri.. Je l'ai connu il y a plus d'un an lors d'une visite avec un groupe de Genin du village. Nous avons fait trois jours là-bas et le deuxième jour je n'avais pas envie de visiter le village et je suis tombé sur cette fille. "

Le rythme cardiaque de notre jeune héros accéléra, alors qu'il pensait à la jeune fille.

" Nous avons passé toute la journée ensemble et pour te dire, ce fut la plus belle journée de ma vie. Au début j'ai pensé à un simple coup de foudre, mais lorsque je suis rentrée à Suna, j'ai commencé à sentir comme un vide en moi, comme si j'avais perdu quelque chose, une partie de moi. Je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait, mais lorsque j'ai reçu une lettre de sa part, je me suis tout de suite sentit mieux, ainsi j'ai compris que c'était elle qui me faisait cet effet. Nous avons continué à garder contact et à s'écrire des lettres jusqu'à peu de temps en arrière. Cependant, ... "

Le Genin ressentit comme une boule dans la gorge, il avait envie de pleurer, mais il ne pouvait pas, pas devant Mikoto, il était bien trop fier pour partir en sanglot devant son grand-frère.

" Depuis quelques temps, elle se trouve à Konoha.. Avant de la quitter il y a une année, je lui ai posé un sceau pour la pister et depuis ce jour je la suis pour voir ce qu'elle fait. "

Le défenseur moral de la paix sortit une carte du monde et un point rouge figurait sur celle-ci.

" Tu vois, ça, c'est sa position.. Elle fut d'abord envoyée à Kumo, mais un jour elle arriva à Konoha et de là, plus aucun mouvement, elle ne bouge plus. Je ne sais pas si elle a été prise en otage ou si... elle est morte... Je ne sais pas quoi faire, mes idées se chamboulent dans ma tête, je dois faire quelque chose, mais je ne sais pas quoi, j'ai l'impression que mon crâne va exploser.. "

Kibō avait les mains dans les cheveux, il fixait sa tasse comme pour se calmer, il était en train de devenir fou, il était quelqu'un qui réfléchissait beaucoup, voir trop et cela était très mauvais pour lui. Il y avait bien une chose qu'il voulait faire, partir à la recherche de son amie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] EmptyLun 17 Mar 2014 - 21:37

J'étais assis, prêt à écouter les événements dont mon frère voulait me parler, il n'avait vraiment pas l'air bien depuis le début de la journée, je connaissais son regard pensif et en concluais rapidement qu'il s'agissait d'une femme, à vrai dire, écouter les histoires de coeur de mon ami n'était pas spécialement un passe temps que j'appréciais bien au contraire, mais je devais avouer que la perspective de discuter avec lui m'enchantait, je préférais qu'il m'en parle plutôt qu'il conserve toute cette colère en lui, c'était ridicule celons moi de cumuler de la colère à cause d'une fille, aussi ce confier était une bonne solution pour évacuer tous les sentiments qui le tracassait.

Après avoir commandé mon Whisky, Kibô eut un moment d'absence avant de passer sa commande, c'était la première fois que je me retrouvais en ces lieux à ses côtés, je ne connaissais à vrai dire absolument pas ses goûts dans la matière, et j'étais curieux de les connaitre, était-il un amateur de vins ? D'alcool fort, de mise en bouche ? Je ne connaissais absolument aucun de ses goûts que ça soit en terme de boisson ou bien alimentaire. Aussi je fus surpris lorsqu'il choisit une boisson qui servait généralement de déjeuner, et encore, tout dépendait des goûts mais je considérais cela comme une boisson d'enfant ou bien de femme, et encore certaines femmes buvaient des choses bien plus forte qu'un vulgaire chocolat chaud, aussi la surprise suite à une telle commande pouvait ce lire sur le visage de l'homme à qui nous passions notre commande.

Mais en vérité, cette commande n'était qu'une introduction à un long récital au sujet d'une femme, une Shinobi de Kiri, aussi les tensions entre Kiri et Suna étaient réels et une relation entre membres des deux villages me semblait fâcheusement compromis, je ne voyais pas comment Kibô pouvait s'obstiner à vouloir avoir une telle histoire avec une femme qu'il n'avait au final vu qu'une fois durant une courte journée. Aussi je trouvais cela ridicule de s'amouracher aussi facilement d'une demoiselle, et encore plus de ce mettre aussi mal après cela.

Mais là où la discussion me semblait prendre le plus mauvais tournant, c'était lorsque Kibô m'annonçait qu'il avait posé un de ses sceaux pour suivre les déplacements de la jeune femme. Quel genre de tordu espionnait autant une femme contre son gré ? Je trouvais ça d'un ridicule déconcertant et trouvais en plus ce genre d'agissement inquiétant, je ne comprenais pas quel vice avait pu le pousser à faire cela, était-ce la jalousie ? Ou bien la peur ? Je n'en savais rien mais je trouvais cela déplacé, vraiment déplacé. Aussi je voulais lui faire la moral mais il poursuivit avec une phrase qui m'empêchait de prendre le risque de l'enfoncer, le sceau ne bougeait plus et ce trouvait à Konoha, il commençait ensuite à me citer toutes les horreurs aux quels il avait pu penser, je me devais de le rassurer tout en restant réaliste.

"Il est possible qu'elle soit morte en effet, mais il est aussi possible qu'elle y soit en mission ou autre, emprisonné ? Peut-être mais une guerre aurait éclaté si c'était le cas j'imagine. Mais qu'as-tu dans la tête à t'amouracher d'une Shinobi de Kiri ? Et de l'espionner en plus ? Es-tu fou ? Laisses les choses ce faire, tu ne la vue qu'une journée, est-ce assez pour avoir des sentiments et la connaitre comme il ce doit ? Ces sentiments sont-ils partagés ? Cesses de t'en faire et vas de l'avant. Et en plus il me semble que les Fuinjutsus cessent de fonctionner sur des personnes mortes, et le tient fonctionne toujours, c'est bon signe."

Lui dis-je, peut-être étais-je dur, mais c'était pour son bien j'en étais convaincu. Après mes mots nous furent servis par le barman, je trempais mes lèvres dans ce délicieux breuvage, attendant la réaction de Kibô.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] EmptyMar 18 Mar 2014 - 9:08

Mikoto écoutait attentivement les paroles de notre jeune héros, il s'intéressait à ce que disait Kibō et cela fit plaisir au rêveur, il savait que son grand frère n'aimait pas ce genre de sujet, mais pour lui il était prêt à faire des efforts et ça le touchait vraiment. Le Genin avait lié un lien spécial avec le rouquin et il en était fier, il savait qu'il pourrait tout le temps compter sur lui, même dans des situations moins attrayantes comme celle d'aujourd'hui, en fin de compte, ils n'étaient pas frère pour rien. C'est justement ça le but d'un grand frère, de corriger les erreurs du petit et de lui montrer la voie sans pour autant lui mâcher le travail préalablement, il devait faire ses expériences et se créait son propre chemin, grâce aux fondements de son ainé.

Le Yamada continua son discours en faisant la morale à son ami, il lui demanda qu'est-ce qu'il lui passa dans la tête pour s'attacher à une Kirijin. Justement rien ne se passa dans sa tête, son coeur contrôlait ce sentiment et non pas sa raison. La tête brûlée devait savoir que le jeune homme aux yeux de glace était quelqu'un de raisonnable, il n'était pas le genre de personne à se lancer dans une aventure pareille, malgré le fait qu'il adore les péripéties. L'être humain avait une faiblesse, enfin, ça valait plus pour les shinobis, il s'agissait du coeur, ce dernier était incontrôlable, même la raison ne pouvait pas avoir le dessus sur celui-ci et dans notre cas, le muscle vital de Kibō lui disait de ne pas lâcher Yuki, de se battre, de souffrir, de déprimer pour elle, jusqu'au jour où ils se réuniront.

Pourquoi lui avait-il posé un sceau dessus ? Bonne question. Sur le moment l'idée paraissait bonne, mais il souffrait davantage en sachant perpétuellement la position de sa flamme. En fait le Genin savait pourquoi il avait fait ça, il avait peur de la perdre, de ne plus avoir de nouvelles d'elle et ça, il ne le voulait pas. L'utilisateur du Onkyôton devait savoir ce que faisait la Samui, même si le geste reflétait celui d'un psychopathe, d'un pervers, mais notre jeune héros n'était pas du tout comme ça, il voulait simplement garder un oeil sur la Chûnin de Kiri.

Comment Mikoto voulait que Kibō arrête de penser à cette fille et aille de l'avant, il était à un point de non-retour, impossible de revenir en arrière, il en avait trop fait pour oublier la jeune fille, surtout que les dernières lettres venant de Yuki montrait une certaine affection de sa part pour notre jeune héros et cela empira les choses. Le garçon aux rêves démesurés était content de voir qu'elle s'attachait à lui, mais les circonstances faisaient qu'il en souffrait davantage. Les sentiments commençaient donc à être partagé, mais au début, la Samui avait un copain, qui désormais n'est plus, il était parti. Un signe du destin ? Trop de questions tournaient dans la tête du rêveur.

Malheureusement la dernière phrase du rouquin, celle qui était sensée remonter le moral de Kibō, n'eut pas l'effet escompté. Le Jutsu du Genin fonctionnait jusqu'à que l'utilisateur ne désactive le sceau, car le Fûin n'était pas relié au Chakra de la cible, mais était une partie de l'énergie bleue du lanceur. Le jeune homme aux cheveux blancs pouvait placer son sceau sur un arbre, s'il le désirait, ça reviendrait au même, du coup l'hypothèse de la mort restait d'actualité.


" Mikoto, tu me connais et tu sais que jamais je me serais affectionné à une personne, surtout à une, vivant loin de moi, je n'ai pas le temps pour ces histoires, car j'ai un rêve à réaliser, mais c'est mon coeur qui contrôle tout cela et non pas ma raison. Je ne sais pas ce qui m'a pris de lui poser un sceau sur elle, sûrement que j'avais peur de la perdre et encore une fois, ce geste est le fruit de mon coeur et non pas de ma cervelle. J'aimerais bien cesser de penser à elle, mais il est trop tard. Les sentiments sont réciproques, elle me l'a écrit dans sa dernière lettre. Pour ce qui est de mon sceau, il fonctionne tant que je ne le désactive pas et avant que tu me dises quoi que ce soit, je ne compte pas le désactiver, je ne peux plus, j'aurais dû le faire dès le début et à présent il est trop tard. Mon coeur me dit d'aller voir ce qui se passe à Konoha, d'aller la secourir, mais ma raison tient le coup et je sais pertinemment que je cours à ma perte si je vais la sauver, de toute manière je ne ferais pas long feu en dehors de notre pays, je ne suis pas assez puissant. "

Kibō avoua son envie de la rejoindre dans le pays du feu, mais ce n'était en aucun cas une bonne idée. Le Yamada encourageait le Genin à ne pas s'attacher et aller de l'avant, avait-il eu une déception amoureuse pour dire cela ? C'était un autre mystère à percer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] EmptyMar 18 Mar 2014 - 22:36

Mes paroles pouvaient sembler dur, et être celle de quelqu'un d'insensible, mais elles étaient juste, je ne désirais que le meilleur pour mon ami, et si pour son bien il devait souffrir je n’hésiterais pas à le faire souffrir, mes paroles étaient celles qu'il devait entendre, car sans ça, il continuerait de souffrir pendant longtemps, mieux vaut avoir mal quelques temps et réussir à ce rétablir peut de temps après et donc aller de l'avant, c'était ce que je souhaitais pour lui, car je savais qu'une relation amoureuse n'était pas faite pour durer. Je n'avais jamais éprouvé ce puissant sentiment mais avais étudié le sujet et écouté les témoignages de nombreuses femmes afin de pouvoir les consoler et accéder plus rapidement à la partie sportif de l'écoute qui me plaisait temps avec ce genre de filles ayant l'âme en peine.

Oui je savais manipuler les femmes à l'aide de ce sentiment et c'était ce qui créait mon savoir à ce sujet et me dégoûtait de ce sentiment, voir à quel point il pouvait nous rendre vulnérable et nous détruire me faisait réellement pitié, aussi je priais pour ne jamais ressentir quelque chose de la sorte, car celons moi un Shinobi ne peut pas ce permettre de ce faire détruire mentalement, et par une femme je trouvais cela encore plus honteux, Kibô c'était amouraché d'une Shinobi d'un village ennemi, et si c'était une stratégie de sa part ? Et si il ce faisait manipuler, peut-être était-ce une ruse pour obtenir des informations ? Je ne comprenais pas l'état de Kibô, il ce posait des questions quant à la sécurité de cette fille, mais ce n'étaient pas les bonnes questions, il devrait d'abord s'inquiéter de sa propre personne avant de s'inquiéter pour une inconnue. Je n'étais pas quelqu'un d'égoïste, mais je ne considérais pas une fille nous charmant et disparaissant comme une femme bien, surtout qu'il ne l'avait fréquenté qu'une petite journée, je trouvais ça d'un ridicule presque comique. Mais je ne désirais pas en rire, ça m'énervait plus qu'autre chose de voir qu'il pouvait ce faire manipuler ainsi, il était Shinobi et non une villageoise à l'esprit facilement ébranlable, il ce devait d'être plus fort, et non quelqu'un de faible.

Cette envie de le prendre par sa chevelure blanche et de lui plaquer la tête sur la table envahissait l'ensemble de mon corps me laissant ressentir un désagréable frisson. Comme à l'hôpital, il me parlait de ses problèmes, écoutait mon avis mais était obstiné, il ne tenait pas tellement compte de ce que je lui disais, j'avais l'impression de parler à un mur, cependant j'étais obligé, pour son propre bien de continuer à essayer de le raisonner, je ne pouvais me permettre de baisser les bras, je voulais sincèrement l'aider à comprendre ses propres erreurs, je ne comprenais pas qu'il ne comprenne pas par lui même l’ambiguïté de cette histoire, aussi il remettait tout sur son coeur, mais le cerveau peut guider le coeur, ce sont deux membres aussi important dans le corps humain l'un que l'autre.

"Sais-tu pourquoi on dit que le coeur est la base de l'amour ? Car c'est là où nous avons mal lorsque celui-ci nous blesse, mais en vérité c'est ton cerveau qui analyse et qui voit si tu peux t'attacher, si tu t'attaches aussi facilement, alors peut-être devrais-tu rendre ton bandeau. Tu es un Shinobi, pas un pantin, et pourtant tu n'es pas assez fort pour résister à une Shinobi d'un village ennemi durant une journée. Et une simple lettre suffit à te redonner espoir et à te faire souffrir d'avantage. Ce n'est pas digne de toi, reprends toi, ne sois pas si faible."

Kibô était aussi désireux de ce rendre à Konoha pour sauver la fille dont il c'était amouraché, il allait trop loin c'était vraiment ridicule, je trouvais ça d'un stupide, il allait risquer sa peau pour une femme qu'il n'avait fréquenté qu'une journée et qui lui avait écrit une petite lettre, je ne comprenais pas, peut-être n'avait-il pas d'estime pour sa propre vie, mais la c'était clairement un manque de respect à sa propre personne. Il me disait que son cerveau lutait, mais normalement il aurait du ce résonner avec bien moins de difficultés.

"Kibô, si tu veux aller à Konoha je t'aiderais, mais renforces toi avant, cependant, si nous y allons et qu'elle va bien, je la tuerais sur place, car si elle peut ce rendre à Konoha et non à Suna pour voir l'homme dont elle est soit disant amoureuse, ça en devient ridicule. Tu es ridicule, tu crois vraiment que je vais te laisser te rendre dans ce village ? Si tu parts pour la voir, je te considérais comme un Nukenin, raisonnes toi, et oublis cette fille."

J'étais encore une fois dur, mais tout cela était bel et bien pour lui, et non de la méchanceté gratuite, ça ne me plaisait pas d'être aussi dur avec mon petit frère, mais bon, il faut parfois savoir choquer pour raisonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] EmptyMer 19 Mar 2014 - 9:27

La discussion commençait à énerver la tête brûlée et Kibō le voyait, il ne voulait en aucun cas que son ami prenne ça trop à coeur, car en fin de compte c'était les problèmes de notre jeune héros. Le Genin voulait simplement évacuer tout ce qu'il avait sur le coeur, il ne voulait pas impliquer ses amis là-dedans, mais il aurait dû y penser avant, car il savait pertinemment que le rouquin n'était pas quelqu'un qui allait écouter sans donner son propre point de vue. C'était mieux ainsi, le Yamada utilisait des mots durs, mais c'était la seule façon pour ouvrir les yeux du rêveur. Pour même aller un peu plus loin, il aurait même pu lui mettre quelques claques, l'utilisateur n'aurait rien dit, il savait qu'il était dans le tort.

Cependant, Mikoto ne pouvait pas comprendre ce que ressentait Kibō, il donnait l'impression de ne jamais être tombé amoureux ou bien, il avait vécu la même situation que notre jeune héros et il cherchait à tout prix de lui éviter la même fin. Le défenseur moral connaissait la réputation de son ami et il ne savait pas s'il avait toujours agi ainsi ou s'il était devenu comme cela à cause d'une relation amoureuse où il avait été la victime. Peut-être qu'il avait une dent contre les femmes et qu'il détestait voir les hommes être réduis ainsi par le sexe faible ? Mais dans ce cas, le sexe faible n'était pas la gente féminine, mais bel et bien les hommes. Était-il macho ? Le défenseur moral de la paix ne savait pas si les conseils de son ami étaient bons ou non, devait-il le croire et faire ce qu'il disait ou écouter son coeur ? Il ne savait pas, il allait se donner la nuit pour y réfléchir, car comme on dit, la nuit porte conseil.

Le Genin termina sa tasse de chocolat chaud avant de déposer l'argent pour payer les deux verres. Il était en train de partir, il ne voulait pas continuer cette discussion, non pas qu'il en avait plus envie, mais il avait dit tout ce qu'il avait à dire et il ne voulait pas énerver davantage son ami. Kibō se leva, tendit le poing à son ami pour le remercier de tous ses conseils.


" Merci pour tout Mikoto, tu es vraiment un frère pour moi. Je vais réfléchir à tout ça tranquillement chez moi, je prendrais une décision dans les jours à venir. "

Le ninja de Suna rangea ses mains dans ses poches et se dirigea avec nonchalance contre la sortie. Il poussa la porte et avant de sortir, il reprit la parole.

" Dis-moi une chose Mikoto, as-tu déjà été amoureux ? "

Il devait savoir si les conseils de son grand frère était basé sur sa propre expérience ou s'il disait simplement comment il voyait la chose, car tout dépend de sa réponse, ses remarques n'auront pas le même poids, il espérait simplement que le Yamada soit sincère avec lui et ne cherche pas à le duper, car le jeune homme à la chevelure blanche savait que son ami avait compris le sens de la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] EmptyMer 19 Mar 2014 - 21:49

L'amour... Un sentiment puissant, sans aucun doute le plus puissant, plus puissant que la haine, c'était un phénomène qui m'était inconnu, mais je connaissais bon nombre de choses à ce sujet. L'amour peut nous pousser à faire les pires débilités que la terre ait portée, comme risquer sa vie, et c'était ce que désirait fait Kibô pour une femme qu'il n'avait connu qu'une journée. Je croyais en l'amour et comme tout homme espérait un jour par finir par le trouver, mais pas l'amour réducteur, pas le coup de foudre, le vrai amour progressif qui donne une suite à une histoire mêlée à de la complicité et de la passion, rien d'aussi ridicule qu'une vulgaire amourette de passage.

Aussi je n'accepterais jamais d'en être réduit à l'état de Kibô, attendre désespérément des nouvelles, être mal pour une fille qu'il connaissait tout juste, c'était le genre de sentiments que je ne comptais jamais connaitre, ce sentiment de soumission total et de dépendance. Toute forme de dépendance était celons moi une honte, que ça soit la dépendance à l'alcool ou bien à la drogue, une dépendance à la violence, et dans le cas présent qui concernait Kibô, c'était la dépendance à une femme qui était des plus navrante. J'espérais sincèrement pour lui qu'il pourrait l'oublier, car dans le cas contraire c'était sa carrière de Shinobi qui était en jeu, et j'espérais sincèrement pour ainsi que pour la réalisation de son objectif qu'il arriverait à aller loin en temps que Shinobi, mais pour ça il fallait qu'il grandisse et qu'il devienne bien moins naïf qu'il ne l'était pour le moment.

Aussi Kibô m'annonçait qu'il allait réfléchir à ce que je venais de lui dire, je me doutais bien entendu qu'il n'en ferait rien, car il était piégé dans ses principes d'amour, et qu'il était extrêmement tordu, pas tordu dans le sens fou, mais tordu dans le sens presque débile. J'avais beau l'apprécier comme un frère je ne pouvais accepter qu'un homme soit si faible, il était plus sensible et têtue que bon nombre de fillettes, et ce n'était pas digne d'un vrai Shinobi, j'espérais pour lui qu'il surmonterait cet espèce de traumatisme...

Nous nous levions, Kibô décidait de m'offrir mon verre, en temps normal j'aurais refusé mais il m'avait tellement prit la tête que je décidais de le laisser faire, il me tendait ensuite le poing et je tapais dedans, après quoi nous avancions vers la sortie. Une fois sur le point de nous séparer il me posait une question que je trouvais amusante, si j'avais déjà ressentit des sentiments amoureux...

"Non, je n'ai jamais connu de sentiment de la sorte, je connais cependant bon nombre de choses sur l'amour, j'ai fréquenté beaucoup de femmes blessés par l'amour, et elles en étaient si faible que les ramener chez moi était très simple, l'amour que tu ressent est faut, c'est une amourette. Je crois en l'amour, mais je ne pense pas qu'on puisse connaitre quelqu'un et l'aimer en une journée, un Ninja ne peut pas ce permettre d'être si facilement manipulable."

Je lui avais encore une fois exposé mon point de vue, et même si je savais pertinemment qu'il n'en tiendrait pas compte je l'espérais toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le coeur brisé ! [Yamada Mikoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-