N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyVen 21 Fév 2014 - 8:44

Ordre de mission:
 

Ça faisait presque une année que les dirigeants de Suna n'avaient pas assigné de mission à notre jeune héros. Ce dernier fut, pendant un long moment, mentalement touché par sa première mission, car il avait tué son premier ennemi, lui qui ne voulait faire de mal à personne. Son Senseï, Yamada Kioshi, conseilla aux hauts membres du village de laisser Kibō en dehors de toutes autres missions, car il n'y avait qu'un seul remède à ce genre de troubles, le temps. En effet, le Genin avait réussi à surpasser cette étape de sa vie, qui fut l'une des plus compliquées. Désormais, il était prêt à reprendre du service pour le bien du village, en espérant que les fantômes du passé ne refassent pas surface.

Il ne faut pas croire que l'utilisateur du Onkyôton resta les bras croisés durant tout ce temps, bien sûr que non. Il s'était entraîné pour ne devenir plus fort, afin d'éviter de répéter les mêmes erreurs que durant la fatidique mission. Lorsqu'il avait exécuté sa première mission, il n'avait que les techniques de bases dans son répertoire, celles que l'on apprenait à l'académie. Dès à présent, il avait mis au point plusieurs techniques redoutables, bien que ces dernières ne soient pas trop offensives.

Le Genin fut convoqué par le nouveau Kazekage, il avait déjà vu la femme sur la grande place de Suna, là où elle annonça son investiture en tant que chef du village. Elle lui remit le parchemin avec l'ordre de mission et lui expliqua que son coéquipier se trouvait déjà aux portes du village. Kibō trouva cela louche qu'elle ne les ait pas convoqués les deux en même temps, elle avait sûrement dû prévenir l'autre de sa possible rechute mentale lors de la mission. L'ado aux cheveux blancs s'empara de l'ordre de mission, s'inclina auprès de son supérieur et s'en alla rejoindre son allié.

Lorsque le ninja de Suna quitta l'établissement du Kazekage, il s'empressa de lire l'ordre de mission, en espérait ne pas devoir affronter d'autres ninjas. Malgré le fait qu'il n'était plus sous le choc de sa malheureuse action, il sentait qu'il allait y repenser lorsqu'il devra à nouveau combattre. Heureusement pour lui, il devait aller découvrir un endroit que personne d'autre n'avait pu trouver auparavant. Une oasis, l'eau de cette dernière pouvait guérir une maladie rare. Le Genin sentait l'enthousiasme monter en lui, il avait envie de trouver cet endroit secret, car il avait la possibilité de sauver la vie de plusieurs personnes, c'est ça qui le motiva. Cependant, savoir que personne d'autre ne l'avait trouvé jusqu'au jour d'aujourd'hui l'inquiéta. Pourquoi son coéquipier et lui pouvaient trouver quelque chose que les autres n'avaient pas encore découvert. Qu'avaient-ils de différent les deux ninjas qui allaient effectuer cette mission ?

Kibō se posait pleins de questions, mais cela ne servait à rien, car seulement le temps nous dira si les deux auront les capacités ou la chance de découvrir cette oasis. L'utilisateur du Onkyôton se dirigea vers la Voie Illusionnée pour retrouver son coéquipier, d'après l'ordre de mission il s'agissait d'un Yamada comme son Senseï. Une description était faite dans le parchemin, afin que le ninja de Suna le reconnaisse. Il n'y avait écrit qu'une seule chose, qu'il avait les cheveux rouges. Kibō se dit qu'il pouvait y avoir plein d'autres ninjas avec les cheveux rouges, mais bon. Le Genin atteignit la sortie du village et remarqua tout de suite son compagnon. Effectivement, on ne pouvait pas le louper avec ses cheveux, de plus il était imposant, bien plus grand que notre héros et bien plus musclé. Il était jeune, mais quand même plus vieux que le Genin, il devait avoir la vingtaine déjà.


"Salut, je m'appelle Kibō, enchanté ! Je suis ton coéquipier pour la mission d'aujourd'hui, j'espère que tu es prêt à découvrir cette oasis, car je ne reviendrais pas si je ne la trouve pas."

Dit-il en affichant un large sourire, comme à son habitude. Il tendit sa main, en espérant que Mikoto la lui serre. Après les présentations la mission allait pouvoir débuter sans tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyVen 21 Fév 2014 - 20:05

Un matin comme les autres, chaud.. Je me réveillais, allongé sur mon lit, étant trop fatigué la veille je n'avais pas eu la foi de me mettre dans mes draps, je me levais, commençait ma routine matinale par quelques pompes de manière à réveiller mes membres pour toute la journée, puis j'enchainais une belle série d'étirements avant d'avancer en direction de ma douche. Une fois sortit et bien préparé, comme tout bon maniaque cela me prit quelques temps d'ailleurs.. je sortais de ma maison et allais dans les rues de Suna. En effet j'avais reçus une convocation de la Kazekage qui devait, certainement, me confier une mission. De l'exercice n'allait pas me faire de mal, cela faisait longtemps que je n'étais plus partit en mission, depuis ma mission avec Goren.. Sans doute le précédent Kazekage ne considérait-il pas d'intérêt pour un Genin ayant passé plusieurs années de sa vie dans le coma, c'était une belle erreur, car sans me lancer des fleurs, je savais que mon aide avait de la valeur.

Marché droit devant moi, imaginant les hypothèse de mission et de compagnon. Tout sauf un boulet.. Espérais-je, par boulet je n'entendais pas quelqu'un de faible, mais quelqu'un d’irréfléchis, par les temps qui courent, la moindre erreur peut coûter des vies, et mon objectif demeurait de garder un maximums d'allier en vie, celons moi les personnes irréfléchis sont une grande majorité des causes de décès en mission ou bien en temps de guerre, ce ne sont que des pièces à sacrifier car elles peuvent devenir d'avantage handicapant qu'utile. Peut-être allais-je sembler peut respectueux, mais celons moi la formation est le plus important ainsi que la stratégie, et si quelqu'un casse la formation sur un coup de sang et cause la mort de ses compagnons, il ne mérite pas de porter le bandeau de Suna mais un collier tel un vulgaire chien de compagnie.

La tête dans mes pensées, j'arrivais au palais du Kazekage, je rentrais et parcourais le chemin habituel jusque son bureau, une fois devant la porte, je m'étirais les épaules avant de frapper délicatement de manière à ne pas manquer aux convenances, après avoir entendu un son approbateur j'ouvrais la porte à l'aide de sa poignée en métal, c'était la première fois que je la voyais de si prêt.. La nouvelle Kazekage était la, juste devant moi, c'était sidérant de voir la facilité par laquelle nous pouvons accéder au bureau de notre souverain, et si Kyoshi Rei avait des alliés, comment les empêcher d'accéder au bureau, comment les reconnaitre ? Était-ce la un manque de précautions, ou bien une trop grande confiance en soit, je savais bien que le Kazekage était le plus puissant Shinobi du village, mais celons moi rien n'est plus puissant que l'effet de surprise si il est bien utilisé.

La Kazekage me donnait l'ordre de mission, c'était une blague ? J'allais perdre mon temps à chercher une légende, quelle idiotie, c'était d'une bassesse, dans des temps aussi dangereux pourquoi ne pas m'envoyer dans des missions d'espionnage, bien que je ne sois qu'un Genin, mais capacité mentale n'étaient en rien négligeable et j'étais capable de me sortir de bon nombres de situations, même celles qui paraissent vraiment délicates. Dieu m'avait béni de bien des manières, mais ma capacité à analyser une situation en m'aidant de tout ce qui l'entour était de loin le présent que le tout puissant m'ait fait auquel je tenais de le plus. J'étais perplexe et déçus, mais je ne laissais rien visible, parfois il est plus intelligent de cacher les apparences.

"Tu ne seras pas seul pour cette mission, un Shinobi t'accompagnera, il ce prénomme Kibô, il a été il y a peut, traumatisé par une de ses missions qui fut légèrement sanglante, je compte sur vous." Ce fut les mots de notre très cher Kazekage.

Mon partenaire avait été traumatisé ? Comment apporter un jugement là dessus, je pouvais comprendre que certaines personnes pouvaient être choqué et sensible à ce genre de choses, cependant avec de tels phobies est-ce bien intelligent de ce lancer dans la voie du Shinobi ? J'allais avoir la réponse dans peut de temps.

Très vite je me rendais au point de rendez-vous indiqué sur la parchemin. Je vis mon partenaire arrivé assez rapidement, il était semblable aux descriptions que le parchemin faisait de lui, une crinière blanche un corps chétif, mais ses capacités physiques m'intéressaient guère, son cerveau lui pouvait être une arme. Il m'adressa quelques paroles erronés qui firent siffler mes oreilles. Je le regardais, souriais avant de répondre.

" Tu ne reviendra jamais alors.. Si aucun Shinobi expérimenté ne la trouvé nous n'y parviendrons pas, tout simplement car il s'agit d'une légende, les Yamada ont parcourus les déserts de Suna pendant des siècles, et ce n'est pas pour rien si jamais rien de similaire n'a été trouvé. Il s'agit d'avantage d'un compte raconté à des patients en phase terminale pour leur redonner une lueur d'espoir..." Lui dis-je en regardant en face de moi, je pris ma respiration avant de reprendre. "Cependant nous avons une mission, et nous mènerons notre enquête de la manière la plus irréprochable possible, je compte sur toi pour cette mission. Ce qui m'inquiète le plus est la convoitise de cet oasis et les ennuis que l'on pourrait s'attirer, de plus les déserts ne sont pas sur, restons sur nos gardes, je tiens à ce que l'on rentre indemne."

Après lui avoir adressé ces quelques mots, j'avais droit devant moi, prêt à essayer de réaliser l'impossible, trouver la preuve de l’hypothèse infondée que représentait cet oasis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyVen 21 Fév 2014 - 22:07

Les premières paroles du Yamada mirent en rogne notre jeune héros, qui par conséquent baissa son bras ne voulant même plus serrer la main de son compagnon. Si notre jeune héros détestait quelque chose, c'était bien les personnes pessimistes, peut-être qu'elles étaient réalistes, mais il n'y avait aucune de raison de ne pas y croire. Ils n'avaient même pas commencé la mission que déjà le rouquin pensait à donner les raisons de la non-existence de cette eau. Enfin bref, le Genin essaya de cacher son irritation, mais il n'avait pas le visage et l'aptitude pour. En plus de cela, ce malhonnête ne s'était même pas présenté, Kibō savait comment il s'appelait, grâce à l'ordre de marche, mais sinon rien, aucune présentation.

"Tu rentreras sans moi alors. Il y a des personnes malades qui comptent sur nous. Enfin bref, allons-y."

Telle fut la réponse du ninja de Suna, qui après cela, prit les devants, sortant du village et s'enfonçant dans le désert. Est-ce que tous les Yamada étaient aussi pessimiste ? Kioshi-Senseï était pareil, toujours très réaliste, ne rêvant jamais. Décidément, le Genin détestait ce caractère, il était encore plus motivé à trouver cette oasis. Pourquoi les dirigeants de Suna les auraient envoyés dans le désert, si ce n'était qu'une légende ? Et puis en plus de cela, l'utilisateur du Onkyôton avait lu dans pas mal de livres la légende de cette eau, mais une légende ne s'invente pas, elle est souvent basée sur des faits réels.

Le Genin avait pris les devants sans trop se poser de question, il avait envie de rester un peu seul, histoire de se calmer un peu. Il n'avait pas du tout l'intention de lui adresser la parole avant un petit moment. Plus tard le ninja de Suna pensa même qu'il aurait pu lui dire de rester à Suna et tenter de percer le mystère tout seul, cela aurait été plus simple et moins énervant.

L'ado aux cheveux blancs était très attentif, il examinait chaque grain de sable pour y trouver un indice, ne serait-ce qu'une forme de vie, une goutte d'eau, un brin d'herbe. Les espoirs étaient très minces, cela Kibō s'en rendait bien compte, mais hors question d'abandonner ces pauvres personnes malades.

Les deux ninjas étaient déjà dans le désert depuis plusieurs heures. Notre jeune héros transpirait énormément, mais il ne voulait en aucun cas s'arrêter pour faire une pause. Il sortait de temps à autre sa carte pour noter les régions déjà examinées, mais le désert était immense, il n'avait fait qu'une petite partie de la surface remplie de sable. Heureusement que le vent n'était pas au rendez-vous aujourd'hui, car sinon il serait impossible de voir à plus de deux mètres et les recherches allaient devoir être stoppé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptySam 22 Fév 2014 - 8:35

Après mes mots, mon auditeur ne pu esquisser une grimace et un plissement de sourcil qui en signifiait beaucoup sur son opinion, après tout, il n'était pas obligé d'être d'accord avec moi. Ce qu'il ignorait c'était que comme tous Yamada j'avais parcouru les déserts arides du Pays du Vent pendant une grande dizaine d'année, et que jamais je n'étais tombé sur quelque chose de semblable à une source d'eau aux propriétés magique, je ne voyais pas comment cela pouvait exister... Mais bon, après tout pourquoi pas ? Du chakra avait peut-être été déversé dans cet oasis. Ce que je savais c'est que l'homme qui m'accompagnait semblait avoir beaucoup de principes, mon objectif avait toujours été d'être un chef d'équipe remarquable capable de sauver tous ses hommes en mission, mais celui de Kibô semblait être d'aider son prochain coûte que coûte. J'admirais cette personnalité, cependant malgré tout le respect que je vouais à mon patriote je ne pouvais m'empêcher de penser que ceux qui sont trop gentil et ont un trop grand coeur sont ceux qui ce font marcher dans les plumes après, l'être humain est ainsi, il adore recevoir mais rare sont ceux qui ce donnent comme ce garçon qu'est Kibô.

Je laissais paraître un sourire, la route fut longue et sans nouvelles interactions, peut-être l'avais-je vexé ? J'espérais juste qu'il accepterait mon point de vue tout comme j'acceptais le sien. En tout cas, le jeune garçon ne manquait pas de professionnalisme , il était le genre de personnes que j'appréciais, il notait chaque régions du désert parcouru, examinait le moindre détail, un homme intelligent et persévérant. Cependant, je ne pensais pas que ça serait si simple de trouver un indice sur la piste d'un lieu que personne n'avait jamais trouvé. Aussi j'étais presque sur qu'interroger des personnes serait nécessaire, mais qui trouver dans ces déserts ? C'était assez simple, des groupes de mercenaires, sans doute connaissaient-ils le désert encore mieux que moi, et c'était une opportunité que l'on ne pouvait négliger. Le seul défaut, on ne trouve pas un mercenaire, c'est lui qui nous trouve, c'est pourquoi je m'arrangeais pour emmener Kibô dans des coins d'ombres, j'étais presque sur que c'était les lieux de résidences de ces hommes, et qui si ils nous suivaient, ils ne viendraient pas à beaucoup. Pourquoi ne parlais-je pas de mon plan à Kibô ? Tout simplement car il sortait d'un traumatisme du à des affrontements et que l'affrontement n'allais pas pouvoir être évité, je voulais tous sauf réveiller les vieux démons qui dorment en lui.

J'étais désormais presque sur qu'on était suivi, je m'arrangeais donc désormais pour qu'on arrive au milieu du désert, les mercenaires nous suivirent pendant des heures, être un Yamada était un grand plus dans ce genre de mission, être insensible à ce climat était un atout majeur. Mon compagnon avait-il compris qu'on était suivit ? J'espérais que oui, après tout j'allais avoir besoin de lui, je comptais juste m'arranger pour ne pas le laisser tuer qui que ce soit. Au fur et à mesure que j'avançais j'approchais discrètement ma main de ma poche à Kunai. Jusqu'au moment fatidique.

"Baisses toi !" Hurlais-je.

Je lançais ensuite mon Kunai de manière précise en direction d'un des deux mercenaires qui nous avaient prit en chasse, je prenais de la vitesse en courant avant de glisser sur le sol afin de poser un parchemin explosif sur les jambes de ma victime. Après l'avoir actionné et fait exploser les jambes de mon adversaire, je l'achevais d'un coup de Kunai net dans la gorge, le laisser souffrir aurait été encore plus cruel. J'étais désormais sur que le deuxième mercenaire allait avoir peur à sa vie, je me tournais ensuite vers Kibô afin de regarder comment il s'en sortait avec son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptySam 22 Fév 2014 - 16:36

Les recherches continuèrent sans un mot. À présent c'était Mikoto qui avait pris les devants et Kibō le suivait tout en continua à marquer les zones visitées et à récolter les moindres indices. Le Genin ne l'avait pas remarqué tout de suite, mais ils étaient suivis par deux hommes. Il n'y prêta pas attention, car ils étaient encore bien loin derrière et ne donnaient pas l'impression de lancer d'offensives. Le Yamada était en train d'aller au centre du désert, sans trop poser de question notre jeune héros le suivit. Ils s'avancèrent ainsi jusqu'au moment où l'homme aux cheveux rouges lui demanda de se baisser.

Sans perdre de temps le Genin s'exécuta et un Kunai lui passa par-dessus la tête. Le projectile sépara les deux mercenaires et Mikoto s'attaqua à l'un d'eux. L'autre était pour Kibō, qui sentait la pression monter, il allait devoir à nouveau se battre. L'adversaire sortit un Katana et affronta l'utilisateur du Onkyôton, qui de son côté sortit un Kunai. Les fers s'entrechoquèrent, leurs yeux étaient plongés les uns dans les autres. Le ninja de Suna essaya de comprendre pourquoi cet homme se comportait ainsi, il avait un regard de dépité, on aurait dit qu'il était au bout de sa vie. En baissant les yeux, l'ado aux cheveux blancs remarqua un pendentif avec le visage d'une femme et d'un enfant.


*Merde ! Ce mec a une famille !*

Il devait se battre pour pouvoir ramener quelque chose à la maison, que ce soit de la nourriture, de l'argent ou autre, s'il avait une maison bien sûr. La guerre toucha la plupart de la population de la terre, les plus petits villages en souffraient énormément à cause du manque de provision qui leur était destiné. Il était bien trop dangereux de faire voyager les marchands durant cette période.

Le Genin s'appuya sur son Kunai pour repousser l'ennemi de quelques mètres. Ce dernier glissa en arrière, ils étaient face à face, à quatre mètres l'un de l'autre, lorsqu'une explosion se fit retentir derrière la dune d'à côté. Le mercenaire comprit tout de suite que s'était son ami qui venait de sauter, car ce dernier ne possédait pas d'explosif sur lui. La peur se fit ressentir chez l'individu, qui hésita à rester combattre ou à fuir pour ne pas mourir. Kibō rangea son arme pour lui montrer qu'il n'avait pas l'intention de continuer. L'homme ne comprenait pas trop le geste de notre jeune héros, il reflétât un instant et après avoir comprit, il lui fit signe de la tête pour le remercier.

Le mercenaire s'en alla au pas de course. Le Genin ne savait pas si le Yamada l'avait vu, mais dans tous les cas il espérait seulement ce dernier ne se lance pas à la poursuite de l'ennemi pour l'abattre, comme il venait de faire avec l'autre. L'utilisateur du Onkyôton attendit son coéquipier là où il était, il ne voulait pas le rejoindre, car il n'avait pas envie de voir le corps explosé du mercenaire. Soudainement le ninja de Suna ressentit une sensation bizarre au niveau des pieds et des jambes. Il était en train de s'enfoncer ! Il se trouvait en plein milieu de sables mouvants, le moindre geste l'enfonçait plus. Comment allait-il s'en sortir ? Il n'en avait aucune idée, il espéra seulement que Mikoto se dépêche de venir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyDim 23 Fév 2014 - 15:08

La compassion peut-être une arme, je n'en doutais pas, mais il s'agissait d'une arme qui pouvait facilement ce retourner contre nous, hélas.. La vie est tellement fragile, la perdre est chose facile. Il semblerait que mon partenaire n'était pas encore prêt à devenir un guerrier, était-ce forcement quelque chose de mal ? Non, un peut de compassion dans ce monde de pourris n'était pas du tout une mauvaise chose, mais parfois il faut savoir être encore plus cruel que les personnes que nous interpellons sans quoi ils recommenceront éternellement. Un prisonnier ne devrait pas être relâché, personne n'a de garantie d'une repentie absolue, et sans garantie les risques sont trop élevés. Accorder une seconde chance est une chose, mais quelqu'un ayant voué sa vie à une course contre la loi mérite-t-il vraiment de survivre ? Tant de questions sans réponses, et qu'une seule solution, c'était tellement ironique..

Je regardais mon coéquipier, l'affrontement avec le second mercenaire s'écourta, et à mon grand désarois il le laissa partir, je compris qu'il ne pouvait ce résoudre à affronter le mercenaire et commença à ce mettre à sa poursuite, il en avait besoin pour l'interroger... Cependant il semblerait que le garçon allait être un obstacle à cette course poursuite. Le Sunajin était prit dans les filets de sables mouvant. Et mon choix fut prit extrêmement rapidement, jamais je n'abandonnerais un compagnon, celons moi réussir une mission signifie que toutes les personnes partis ont survécus. Aussi je me dépêchais de sortir mon compagnon des sables mouvement en lui laissant un Kunai relié à un fil de Chakra, je le trainais en dehors du piège aux origines naturelles qui l'avait prit au piège avant de le regarder d'un air désobligeant.

"Idiot.. Nous avions besoin de cet homme, nous devions l'interrogé, les mercenaires connaissent le désert mieux que personne !"Lui dis-je énervé. Après quoi je respirais pour me calmer avant de reprendre d'une voie plus posé. "Cet homme, je comprends que tu ais eu pitié, mais lui en nous prenant en chasse en a-t-il eu ? Il a voué sa vie au mercenariat, au crime plutôt que de vivre honnêtement, c'est son choix, ne devrions-nous donc pas assumer nos choix ? Tu passeras au cimetière de Suna, et regardera toutes les tombes, et leur dira que tu as laissé filer une des personnes qui est à l'origine de la mort de bon nombre des nos villageois et shinobis." Je lui adressais ces mots en le fixant dans les yeux, je voulais qu'il comprenne, nous sommes des Shinobis, notre monde ne peut pas ce résumer à un océan de gentillesse, il est pourris. "Tant pis.. Désormais il va prévenir ses camarades et vont revenir en force, nous les capturons, ne commets pas deux fois la même erreur si tu ne veux pas nous faire tuer, toi qui tient tant à aider les personnes malades, prépares toi psychologiquement à devoir faire le nécessaire."

Après ces mots, je marchais devant moi, lançais des Kunai reliés à des câbles de chakra et des parchemins explosif de manière à faire un carré devant nous, je voulais leur tendre un piège, de plus sans doute allaient-ils ce faire eux aussi avoir par les sables mouvants lorsqu'ils reviendraient. Je reliais aux câbles de petites clochettes, je ne tendais pas trop les fils de manière à ce qu'ils ne sonnent pas au simple contacte du vent mais bien en cas de contacte d'une ampleur moyenne.

"Nous allons dormir ici, nous serons surement attaqué au court de la nuit, je compte donc sur toi pour être prêt car demain on trouve cet oasis, ou bien la preuve qu'il n'existe pas." Lui dis-je amicalement.

Oui je comptais sur lui, car je voyais en lui un partenaire en qui je pouvais avoir confiance, un garçon capable de ce sacrifier pour ses amis, un vrai homme. Je m'allongeais sur le sable, mon corps s'adaptait à la température qui baissait, j'attendais le retour des mercenaires avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyLun 24 Fév 2014 - 8:22

Malheureusement pour Kibō, Mikoto avait assisté à la scène et il n'avait pas apprécié le fait que notre jeune héros laisse filer le mercenaire. Le Genin se posait plein de questions, était-il taillé pour faire le shinobi ? C'était une période très dure pour lui. Son coeur et sa gentillesse le trahissaient à chaque situation. Il voulait tout faire pour ne pas devenir comme les autres, c'est-à-dire se battre et tuer des hommes dont l'histoire nous était inconnue. Le ninja de Suna n'arrivait pas à se mettre cela en tête, même si on lui avait fait à plusieurs reprises la morale à ce sujet. Le monde était pourri, mais l'ado aux cheveux blancs ne voulait pas l'admettre, il voyait seulement la bonté des personnes et cela allait lui causer sa perte.

Alors que le rouquin s'avança vers lui pour le sortir des sables mouvants, il sentit qu'il allait se faire sermonner et c'est ce qui arriva. Après que le Yamada sortit le Genin des sables, il l'insulta, il prétendait avoir besoin de cette personne pour l'interroger, car les mercenaires connaissaient ces lieux mieux que quiconque, mais pourquoi n'avait-il pas capturer son adversaire au lieu de le faire exploser ? La question trotta dans la tête de notre jeune héros, mais ne dit rien. Mikoto se calma et repris la discussion en essayant de faire comprendre à Kibō que ce genre d'individu n'aurait pas eu de pitié pour nos deux ninjas. Le Genin comprenait tout à fait cela, mais c'était plus fort que lui, il n'avait pas encore réussi à faire ce déclique.

Ma fois, il se passa ce qu'il se passa et on ne pouvait plus revenir en arrière. Le membre du clan Yamada prévint notre jeune héros que le mercenaire allait revenir, mais cette fois-ci avec plus d'hommes. Il lui demanda de se préparer mentalement, car il ne devait pas commettre deux fois la même erreur, sinon ils risqueraient de se faire tuer. Après cela, Mikoto créa un carré à l'aide de Kunais et de fils de chakra, il y avait aussi des parchemins explosifs et des clochettes, tout cela pour tendre un piège et avertir les deux ninjas de Suna, si jamais les assaillants reviendraient. Le plus vieux des deux annonça qu'il allait dormir ici et qu'il fallait que notre héros se tienne prêt, car ils allaient sûrement se faire attaquer durant la nuit et que demain ils allaient trouver l'oasis ou pas.

Mikoto avait changé, voulait-il faire plaisir au Genin en disant qu'il fallait qu'ils allaient peut-être trouver l'oasis ? Désormais il prenait en compte l'hypothèse que cette eau existe et cela arracha un sourire à Kibō, qui n'était pas dans son assiette. Les deux ninjas s'installèrent, le Genin posa une main au plein milieu de là où ils allaient dormir et un sceau se forma aussi bien à terre que sur la main de notre jeune.


" C'est un sceau de détection, si quelqu'un s'approche de nous à plus de quelques mètres, le sceau qui se trouve sur ma main deviendra rouge et brûlera légèrement. Vaut mieux être plus prudent que pas assez. "

Dit-il avec un sourire, notre jeune héros voulait se rattraper, il n'avait pas envie de mettre la vie de son coéquipier en danger à cause de son manque de méchancetés. Désormais les deux ninjas pouvaient se reposer après cette longue et rude journée passée sous le soleil infernal du pays du vent. Kibō n'arrivait pas à fermer l'oeil, il réfléchissait sans cesse à son caractère et à ce qu'il pouvait bien faire pour changer. Nous étions en plein milieu de la nuit et alors que notre jeune héros était perdu dans ses pensées, les clochettes retentirent et les parchemins explosèrent. Le Genin se leva sans tarder, mais le sceau sur sa main n'avait pas encore rougie, les mercenaires se sont-ils fait avoir par le piège ? On ne pouvait pas le dire, car l'explosion avait soulevé un immense nuage de sable et on ne pouvait rien voir à plus d'un mètre. Soudainement la main de Kibō brûla, ils étaient là. Une seule ombre pouvait être distingué dans le nuage et elle se dirigea contre Mikoto. Le défenseur moral de la paix se mit devant son coéquipier pour le protéger, son adversaire arriva contre lui avec un Katana. C'était le même qu'auparavant et à nouveau notre héros sortit son Kunai pour parer l'attaque. Ils étaient l'un en face de l'autre luttant pour faire basculer l'autre.

" Ecarte toi petit ! Nous ne te voulons aucun mal, nous voulons la tête du rouquin derrière toi, c'est lui qui à tué Shogo ! "

A voir, le geste de tout à l'heure du ninja de Suna avait marqué l'ennemi, qui ne voulait pas l'attaquer, ils étaient venus pour venger leur ami et prendre la vie du Yamada.

" Désolé, mais je ne peux pas vous laisser faire. Si vous touchez à mon ami, vous aurez affaire à moi et cette fois-ci je ne serais pas autant clément. "

Le nuage de sables derrière le mercenaire se dissipa et on pouvait voir cinq autres hommes, prêt au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyLun 24 Fév 2014 - 21:41

Kibô me présentait un de ses Jutsus, ainsi il était un utilisateur du Fuinjutsu, intéressant... Un art des plus complexes et rare, et sans aucun doute l'un des plus puissant. Avoir un allié capable d'utiliser cet art était un élément non négligeable, Kibô était donc bel et bien ce que je croyais, une arme presque parfaite, il était amené à devenir quelqu'un de puissant je le voyais, il suffisait qu'il franchisse les barrières de l'esprit qu'il ce fixait. Mais je restais confiant sur mes capacités les considérant suffisamment bonne pour rivaliser avec n'importe quel Shinobi de mon niveau, et d'un niveau supérieur y compris. Peut-être avais-je la grande tête, mais celons moi partir défaitiste est une débilité, cela reviendrait à ce sacrifier. Le sacrifice peut-être une stratégie, mais celons moi ce choix ne doit être toléré qu'en temps de guerre sans quoi lâcher un Shinobi de son unité devrait être considéré comme un crime de la pire espèce. Il n'y a jamais de problèmes, il n'existe que des solutions, j'en étais convaincu et étais prêt à tout pour trouver un maximum de solutions.

Bref, retournons à la technique de notre très cher Kibô, ce Fuinjutsu lui permettait de savoir quand un ennemi approchait, c'était très adapté à la situation, je me rendais compte qu'il pouvait vraiment être un élément clé de cette mission, même si je ne croyais pas spécialement en l'existence de cet oasis je voulais réussir cette mission, car la mission ne demande pas de la trouver, mais de donner assez de preuve pour prouver qu'elle n'existe pas, il existe deux issues à cette mission, et celons moi la meilleure serait la non existence de cette source, non pas que je voulais abandonner les malades du village, au contraire, mais cela pourrait être une arme si ça tombait entre de mauvaises mains, et dieu sait quel destin tragique cela pourrait engendrer.

Soudain, les clochettes retentirent mais le bruit de celles-ci fut camouflé par le puissant écho que provoqua l'explosion des parchemins que j'avais mit en place. C'étaient-ils fait avoir ? Oui probablement étant donné que l'explosion ne pouvait être provoqué que par un contact physique et qu'elle était de grande ampleur, de plus ils ne possédaient sans doute pas de Ninja, pas de Shinobis compétent du moins. Kibô sentit sa main le brûlé, aussi j'étais prêt, mon allié ce jeta devant moi afin de parer une attaque qui aurait pu me coûter très cher. Deux mercenaires m'attaquèrent par les airs, grossière erreur leurs mouvements en étaient donc limités, je leurs lançais des Kunais afin de la achever avec une facilité déconcertante, un autre mercenaire m'attaquait ensuite par le côté, je repoussais celui-ci d'un puissant coup de pied le faisant tomber dans les sables mouvant qui étouffèrent rapidement ses cris.

Durant l'action, j'entendis Kibô m'appeler son ami, après ces mots qui retentirent tel une mélodie dans mes oreilles, je posais ma main sur l'épaule de mon nouvel ami puis l'écartais pour mettre un coup de Kunai dans l'épaule du mercenaire qui semblait sous le choc d'avoir vu autant de ses alliés mourir ce soir. Beaucoup avaient péris lors de l'explosion, d'autres c'étaient laissés prendre par les sables mouvent, et certains c'étaient même enfuis effrayés par les explosions.

Après l'avoir transpercé, je le saucissonnais à l'aides de fils de chakra avant de débuter mon interrogatoire.

"Que sais-tu sur l'oasis aux propriétés médicinal ?" Lui demandais-je d'un voie hautain.

L'homme me regardait, esquissa un sourire avant de me répondre en ricanant, j'avais l'air d'avoir perdu toutes crédibilités à ses yeux, sans doute ma question pouvait paraitre d'une naïveté déconcertante mais je me devais de la poser.

"Ce n'est qu'une légende... J'aurais cru que des Shinobis de Suna auraient été plus malin que ça."

Après cette moquerie je l'attrapais par le col et le poussais par terre afin de lui montrer qu'il n'était pas en position de faire le malin.

"Si il y a légende, il y a des détails, dis nous où la légende dit qu'elle ce trouve."


"Elle n'existe pas... Mais bon... La légende et les on dit qu'on peut entendre racontent qu'elle ce trouve au milieu d'un triangle d'oasis, et que le Chakra déversé par ce triangle a crée un flux abondant dans l'oasis ce trouvant au centre, on raconte même que les oasis seraient en réalités des utilisateurs du Mokuton."

Celons moi il s'agissait de foutaises, mais bon, je savais que Kibô ne me pardonnerait pas si je ne faisais pas le maximum, aussi je le regardais, c'était à son tour d'interroger l'individu et d'en tirer des conclusions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyMar 25 Fév 2014 - 16:39

Les autres mercenaires ne tardèrent pas à entrer en jeu, en effet, alors que notre jeune héros était au duel avec le mercenaire qu'il avait laissé partir auparavant, d'autres s'en prenaient à Mikoto. Bien sûr nous parlons bien de mercenaires et non pas de shinobis errant ou autres, car ils n'avaient aucune notion dans l'art ninja et ça se vit tout de suite. Le Genin à la chevelure rouge les enchaîna les un après les autres sans la moindre difficulté. Kibō était content d'avoir une personne comme le Yamada dans son équipe, car lui, il n'avait pas peur de faire du mal à ce genre d'individus, peut-être qu'il réfléchissait moins, mais en tout cas notre jeune héros serait incapable d'agir ainsi en ce moment.

Désormais il restait plus que nos deux ninjas de Suna et le bandit. Mikoto posa la main sur l'épaule de l'utilisateur du Onkyôton et le déplaça. L'ado aux cheveux blancs laissa sa place à son ami, qui donna un coup de Kunai dans l'épaule de l'adversaire, avant de le ligoter. Le Genin se força à regarder cette scène, même si cela lui faisait mal au coeur, peut-être qu'il devait simplement prendre l'habitude ou bien se rendre compte que se sont de mauvaises personnes, qui ne méritent que ça. Le membre du clan de Kioshi commença l'interrogatoire et demanda à l'otage où se trouvait l'oasis dont les eaux étaient miraculeuses. Le mercenaire se moquait des deux shinobis et la chose irrita aussi bien Mikoto, que Kib_. Le Yamada attrapa son adversaire par le col et le poussa à terre, en même temps notre jeune héros s'avança et se positionna aux côtés de son coéquipier, afin de mettre plus de pression.

Cette fois-ci l'homme parla et raconta ce qui se disait à propos de cette oasis. D'après les paroles de l'individu, cette eau se trouverait au milieu d'un triangle d'oasis et que le chakra de ce triangle permettrait la création de l'oasis miraculeuse. Nos deux shinobis avait aperçu plusieurs oasis dans ce désert, mais des très connus, dont l'eau n'avait rien de miraculeux et Kib_ les avait toutes marquées sur sa carte. Il l'a sorti et examina l'emplacement des différentes oasis. La chose étonna notre jeune héros, car ils se trouvaient en plein milieu de trois oasis formant un triangle. Dans l'immédiat il fut content parce qu'ils se trouvaient à la bonne place, mais après y avoir réfléchi il fut déçu, car ici il n'y avait rien. Mikoto avait peut-être raison, l'eau miraculeuse n'existait pas. Le ninja de Suna montra la carte à son ami, avec le triangle dessiné pour lui montrer qu'ils étaient en plein dedans.


"Je crois que tu avais..."

Soudainement, notre jeune héros s'arrêta, car il avait eu une idée, c'était son dernier espoir.

"J'ai une idée !"

Il se retourna, pris un cadavre de mercenaire et le jeta dans les sables mouvants les plus proches. C'était normal que personne n'ait vu cette oasis, car peut-être qu'elle se trouvait sous terre, il attendait entendre ou non un bruit lorsque le corps sera entièrement engloutit par le sable. S'il n'y a pas de bruit, ça veut dire qu'il n'y a rien en dessus, sinon si on entend un bruit de chute ou autre, ça veut dire qu'un lieu secret se trouve sous le sable. Kib_ était accroupi près du trou, attendant impatiemment le résultat de son expérience, le plus beau serait un bruit d'eau, genre un "Plouf".

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyMer 26 Fév 2014 - 21:43

Je vis le visage de Kibô ce déformer, plus le mercenaire parlait, plus ses yeux brillaient et son visage sombrait, les traits qui étaient jusqu'alors fin devenaient de plus en plus brut perdant tout le raffinement qui lui donnait cet air intentionné. Je comprenais désormais à quel point trouver cet Oasis était important pour lui, j'en ressentais un pincement au coeur le voyant perdre tous ses moyens. Je voulais l'aider, c'était une des rares fois où je faisais preuve de compassion, que penser de ça, était-ce de la pitié que je ressentais ? Ou bien du dégout, un mélange des deux en effet, j'étais dégoûté de voir qu'une personne aux intentions aussi noble que lui pouvait tomber aussi bas à cause de simples mots, et je ressentais de la pitié à son égard car il était devenu mon ami, et le voir aussi mal était un spectacle des plus désastreux, mon minois en devenait sombre, abrupt, je ressentais sa détresse et espérais qu'il retrouverait de l'espoir malgré les paroles du mercenaire.

J'attendais de voir ce qu'il répondrait, j'étais sur qu'il était en train de faire le point dans sa tête, je regardais ses faits et gestes et le vit plonger sa main dans le contenant qui conservait sa carte, il la sortit, et l'examina encore une fois. Il me regardait de manière à m'inviter à regarder la carte aussi, je m'approchais lentement et posais mes yeux de braise sur la carte, leur couleur argenté s'émerveilla devant le travail qu'avait fait le jeune garçon, cependant ce n'était qu'un faut espoir, car nous étions finalement au milieu du triangle dont nous avait parlé le mercenaire, et il n'y avait absolument rien à des Kilomètres à la ronde.

Je pensais directement à un sous terrain, à quelque chose ce trouvant sous le sol, cependant j'avais bien examiné le désert et n'avais vu aucun moyen de rejoindre les limbes du désert. Sauf si... Je venais de penser à quelque chose, et au même moment Kibô prit la parole ainsi qu'un cadavre et le jetais dans la seule hypothèse possible, les sables mouvant. Je me doutais que le garçon aux cheveux blanc avait un petit plus, il était comme moi, un génie, quelqu'un de réfléchit, et sa réflexion le poussait à tirer la meilleure des conclusions, c'était admirable et appréciable de pouvoir partager une mission avec quelqu'un comme ça, aussi j'espérais que quand nous serions plus puissant lui et moi continuerions de partager des missions, mais d'un niveau plus compliqué.

J'écoutais le bruit que provoquaient les sables mouvent, le corps tomba, et un léger raisonnement d'eau ce laissa entendre, il avait trouvé...

"Félicitation Kibô, cependant... Comment y accédons-nous désormais ? Nous allons mourir étouffé si nous passons par les sables, et ne sommes pas équipé pour creuser..."

J'étais assez dégoûté, avoir réalisé tout ce travail pour ne pas pouvoir accéder à cet oasis, mais après tout, peut-être était-ce mieux ainsi.

"C'est peut-être mieux ainsi, cet oasis pourrait être une arme redoutable entre de mauvaises mains, laissons à la nature ce qui est à la nature, rentrons au village, ce sera au Kazekage de prendre la bonne décision, ce n'est pas de notre juridiction tu ne crois pas ?"

Je lui posais cette question rapidement, mais avant même de lui laisser le temps de me répondre, je me tournais vers le mercenaire, et le dévisageais, après quoi je tendais un Kunai à mon ami.

"Il en sait trop, habituellement je l'aurais éliminé, mais tu as trouvé l'oasis, je te laisse donc décider de son sort, tu peux l'éliminer maintenant avec ce Kunai, ou bien choisir une autre issue, je te suivrais peut importe ton choix, nous ne pouvons juste pas le laisser partir."


Lui dis-je avant de le fixer dans les yeux, allait-il surmonter son traumatisme ou bien décider d'être clément ? Je n'en savais rien, mais j'avais hâte de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyJeu 27 Fév 2014 - 12:13

Les survivants étaient aux aguets en attendant le résultat de l'expérience, oui, car même le mercenaire ne savait pas s'il existait réellement ou pas cette oasis. Kibō était encore accroupi au bord du piège naturel, il tendait l'oreille en espérant entendre un son et finalement on put entendre un bruit, celui de l'eau. Les deux amis venaient de trouver la source dont les légendes faisaient référence, l'oasis miraculeuse. Notre jeune héros était en train de vivre un moment magique, il était heureux comme un enfant qui ouvrait ses cadeaux à Noël. Il se retourna vers Mikoto avec un immense sourire, ce n'était juste pas s'il avait les larmes aux yeux. Il était content et on pouvait le voir à des kilomètres.

"Nous l'avons trouvé Mikoto."

Le Yamada félicita le Genin, mais ce n'était pas uniquement grâce à lui, c'était grâce à leur collaboration qu'ils purent mettre le doigt sur cette découverte. Malgré un début qui ne restera pas dans les annales, les deux ninjas de Suna ont réussi à tisser un lien, qui durera pour toujours, du moins c'est ce qu'espérait l'utilisateur du Onkyôton. Le rouquin demanda à Kibō comment ils allaient faire pour pénétrer dans les sables mouvants sans mourir étouffer. Il soulevait là un point très important, auquel notre jeune héros n'y avait pas pensé, tellement il fut submergé par ses émotions. Effectivement, ils n'étaient pas équipés pour entrer là-dedans, il aurait fallu un ninja qui sache maîtriser le sable, mais aucun des deux n'en étaient capables, du coup leur mission s'arrêtait là.

Le membre du clan de Kioshi conseilla à notre jeune héros de laisser le Kazekage se charger de cette oasis. Il demanda ensuite que voulait-il faire de l'otage, il lui tendit un Kunai. C'était tout de même grâce à cet homme que nos deux ninjas avait réussis à trouver l'eau miraculeuse ou du moins son emplacement. Il fallait encore vérifier, si cette eau pouvait soigner ou pas les malades. Kibō saisit le Kunai et d'un coup sec trancha les liens, qui se trouvaient au niveau des jambes.


"Nous allons l'amener à l'Ergastule, la Faucheuse s'occupera de l'interroger pour recueillir d'autres informations."

Le Genin releva l'homme et le plaça devant, il allait marcher devant les deux amis, ainsi ils pourront toujours avoir un oeil sur lui. Il fallait à présent retourner au village pour faire le rapport et annoncer la bonne nouvelle. C'était la deuxième mission que le défenseur moral de la paix effectuait et il en était fier. De un, parce qu'il avait accompli la mission. De deux, parce qu'il avait surmonté son traumatisme, il avait appris pleins de choses aujourd'hui et dernière et point le plus importante, c'était de s'être fait un véritable ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyJeu 27 Fév 2014 - 21:08

Ainsi donc, il avait décidé de l'épargner, une décision qui ne me surprenait absolument pas. Kibo n'était pas homme à tuer par plaisir et à toujours choisir une autre issue, pourquoi pas après tout. Je savais bien que tuer quelqu'un dans l'action était différent que de tuer quelqu'un désarmé et attendant d'être descendu, je savais bien que Kibô avait prit la bonne décision, après tout pourquoi tuer lorsqu'une autre issue est possible. Retirer la vie d'un être vivant n'est jamais une partie de plaisir, et j'étais toujours réticent à le faire, mais je savais faire abstraction de mes sentiments en mission.

Je regardais Kibô relever le mercenaire et couper les liens qui entravaient tous les mouvements de ses jambes, je le vis ensuite le relever, il le fit passer devant nous de manière à ce qu'on puisse le surveiller. Je conservais mon Kunai en main, je voulais être prêt à toutes éventualités, et le Kunai est une attaque à distance rapide et efficace en terme d'exécution, surtout lorsque l'on est déjà prêt à le lancer et que nous ne pouvons pas être surpris, bien heureusement d'ailleurs.

On commençait donc à ce mettre en marche, j'admirais la droiture et l'intelligence dont avait fait preuve mon ami lors de cette mission, il avait fait une erreur, mais c'était très bien rattrapé après, un Shinobi tel que lui peut être un grand atout dans une mission, je savais qu'avec mon cerveau et sa logique nous pouvions former un très grand duo, et j'espérais sincèrement repartir en mission à ses côtés, sans quoi ma déception serait énorme. Je savais que lui et moi pouvions accomplir de grandes choses, après tout, nous étions le futur de Suna, rien d'étonnant que nous soyons prometteur, la nouvelle génération allait devenir la plus grande de toutes.

La route jusque Suna ce passa sans aucune encombre, mon corps était conçu pour s'adapter à ce genre de températures. Sans doute la route avait-elle été moins agréable pour mon partenaire qui lui n'étant pas un Yamada ne pouvait aussi bien s’accommoder avec le climat. J'étais juste fatigué du peut de sommeil que nous avions eu, rentrer chez moi était un de mes plus grand désir, cependant nous devions d'abord faire notre rapport avant de regagner nos foyers respectif.

J'avançais donc en compagnie de mon nouvel ami jusqu'au palais de notre très cher souverain. Arrivé à l'entrée de celui-ci je confiais notre prisonnier à des Shinobis de plus haut niveau qui avaient accès à la prison, en effet il aurait été peut prudent de ramener un mercenaire dans le bureau de notre Kazekage même si je ne doutais pas de sa capacité à vaincre un tel insecte d'un seul doigt. Une fois devant la porte menant au bureau de la grande protectrice du village de Suna, je regardais mon partenaire avant de frapper calmement à la porte. Une fois que j'ouïs un son approbateur m'autorisant à entrer, je m’exécutais, je prenais place dans son bureau avant de prendre la parole.

"Nous rentrons de mission, et je suis heureux de vous annoncer que non avons trouvé l'oasis, cependant celui-ci ce trouvant sous le sol nous n'avons pu aller plus loin n'étant pas équipé pour, nous ne savons donc pas si celui-ci avait les propriété convoités."

Je regardais ensuite Kibô, l'invitant à compléter le rapport de NOTRE mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
Asshu Maiku
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1957
Rang : C

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptyVen 28 Fév 2014 - 21:15

Les deux ninjas avancèrent en direction de Suna avec l'otage devant eux. Kibō posa son regard sur son coéquipier, qui était à côté de lui. Il venait de trouver, non pas un compagnon de mission, mais un grand ami. Cet homme était doté d'une intelligence au-dessus de la moyenne et avait un grand coeur. Il pouvait paraître arrogant et prétentieux, mais il fallait le connaître pour le juger. Il était sûr de lui, son intelligence lui permettait de savoir quelles étaient ses capacités et où se trouvaient ses limites, ainsi il savait ce qu'il pouvait faire. Cependant, comme toute personne, il avait ses défauts, bien sûr pour notre jeune héros il s'agissait de défaut, celui d'être trop réaliste et ne jamais rêver ou espérer l'impossible. Pour Mikoto il s'agissait plutôt de logique, son intelligence ne lui permettait pas de penser à des choses surréalistes, comme l'oasis miraculeuse, mais peut-être qu'à partir d'aujourd'hui il sera un peu plus ouvert.

Ils arrivèrent enfin au village, le Genin n'en pouvait plus, on aurait dit qu'il venait de prendre une douche, tellement il transpirait. Le Yamada ne montrait aucun signe de fatigues, quel veinard. La capacité de son clan lui permettait de régler la température de son corps, ainsi s'il gérait bien cela, il n'avait rien à craindre des chaleurs de Suna ou du climat hivernale du pays de la neige. Ils étaient désormais au centre du village, là où se trouvait le palais du conseil. Le Kazekage avait son bureau à l'intérieur, les deux Genins allaient devoir s'y rendre pour faire le rapport de mission. Cependant, ils avaient encore l'otage au milieu des pieds, mais lorsqu'ils pénétrèrent dans le bâtiment, Mikoto délivra le mercenaire à des ninjas de rang supérieur afin qu'ils s'en chargent, pendant que nos deux amis fassent leur rapport.

Le rouquin regarda le jeune homme aux cheveux blancs avant de frapper délicatement sur la porte du Kazekage. Cette dernière permit aux deux ninjas de rentrer dans son bureau, ils s'avancèrent jusqu'au pied de la table et le Yamada prit la parole pour résumer la mission. Lorsqu'il finit de dire ce qu'il avait à dire, Kibō sortit la carte et s'avança pour la présenter au chef du village.

"Voici l'emplacement exact de l'oasis, je vous laisse le parchemin afin de mieux l'étudier."

Le Genin fit un pas en arrière pour se remettre aux côtés de son ami, alors que le Kazekage étudiait tout cela. Après un bref instant, elle félicita les deux ninjas en espérant que l'oasis trouvée soit vraiment capable de soigner les malades. Elle donna la récompense prévue aux deux et les congédia. Les deux amis sortirent de l'établissement, le soleil commençait à se coucher. Kibō était naze, il n'avait qu'une envie, se mettre au lit et passer une bonne nuit de sommeil. Il se tourna vers Mikoto et lui tendit le poing. Il attendait un check de la part de son nouvel ami, désormais ça sera leur salue, si ce dernier n'y voyait pas d'inconvénient.

"À bientôt mon ami, j'ai été ravi d'avoir réussi cette mission à tes côtés et surtout de t'avoir connu. Nous nous reverrons très bientôt, j'en suis convaincu."

C'était le temps des au revoir, mais les deux amis allaient se voir plutôt de ce qu'ils pourraient le penser. Une chose était sûre ce duo allait faire parler de lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Yamada Mikoto
Informations
Messages : 131
Rang : C+

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] EmptySam 1 Mar 2014 - 16:51

Mon allier tendit la carte dans laquelle il avait relevé avec attention tous les lieux que nous avions parcouru durant la mission, il y avait donc indiqué sur cette carte de manière précise le lieu où ce trouvait l'oasis. Cette carte pouvait donc valoir des millions aux yeux des personnes qui croyaient à cette légende. Celons moi, si l'eau possédait de telles propriétés, il y avait forcement une explication rationnel car rien n'est magique dans ce monde. Celons moi de Chakra avait surement du être déversé en grande quantité dans cette eau et cela avait peut-être crée un phénomène anormal, à vrai dire je n'en savais rien et m'en moquais, je ne savais de toute façon pas si les propriétés de cet oasis étaient réelles.

Enfin bref, mon ami avait finit de parler après quoi lui et moi retroussions chemin jusqu'au bas du bâtiment. Le soleil aride de Suna tapait sur le village, l'éblouissement provoqué par l'ouverture de la porte était assez désagréable. Je fixais le jeune homme à la chevelure blanche et aux cheveux aussi clair que son teint de peau, il me regardait d'un air amical, ce que je pensais de lui ? Qu'il était sans aucun doute quelqu'un de juste, et de trop gentil, peut-être allait-il finir par ce faire marcher dessus à cause de cette gentillesse, j'espérais juste que cette mission lui avait permis de changer et d'évoluer à ce niveau. Je ne souhaitais absolument pas qu'il ce fasse avoir par les pourris de ce monde, car notre époque est ensevelis sous les déchets de la société ne méritant rien de mieux que l’emprisonnement ou la mort.

Le second Genin me tendait son poing, c'était un signe amical, le garçon semblait vouloir ce justifier en parlant. Oui il souhaitait qu'on ce revoit, il me disait qu'il en était même convaincu, moi aussi je m'en doutais, nous étions un duo brillant capable de réaliser de belles choses et c'était une qualité innombrable parmi tant d'autre que l'on pouvait trouver dans notre duo. Il pouvait épargner des personnes tout comme moi en tuer, trouver des solutions là où ma logique a échoué, il ne nous manquait que de la puissance, chose que nous allions acquérir au fil du temps. Aussi après ses mots je tapais mon poing sur le sien, et le regardais en souriant.

"Nous nous reverrons c'est évident, lors de notre prochaine mission j'espère que nous comblerons encore une fois nos défauts, à très bientôt."

Lui dis-je avant de partir en direction de ma maison la main levé vers le ciel, il était désormais dos à moi, mais son amitié ce trouvait proche de moi, et ça, c'était important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le mythe de l’oasis – [Mission de Rang C - Yamada Mikoto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Oasis d'Eden-