N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 SSS's Time ( Solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Gekei Mahiro
Gekei Mahiro
Informations
Grade : Genin d'Iwa
Messages : 1099
Rang : S

SSS's Time ( Solo ) Empty
Message(#) Sujet: SSS's Time ( Solo ) SSS's Time ( Solo ) EmptyDim 28 Oct 2012 - 17:48

" Il faut savoir faire la différence entre ce que les gens voient de toi, et ce que tu veux qu'ils voient de toi " - Proverbe Chinois -

Un soir de pleine lune, à quelques kilomètres du village, j'ouvris lentement ma bouche. Identique à celle du serpent, elle s'ouvrit bien plus que la normale des humains. Ce spectacle pourrait en écœurer plus d'un.. C'était la raison pour laquelle je m'étais isolé.. Sous demande de Nasagi. Que me voulait-il ? Le fils du seigneur Droa m'avait donné rendez-vous avant de disparaître chakrastiquement au fond de ma gorge, une capacité propre au serpent encore une fois. En ouvrant ma bouche, un long serpent en sortit lentement, son corps était celui d'un boa d'une taille tout à fait normale, mais le fait de voir un serpent sortir de la cavité buccale d'une personne pouvait en refroidir plus d'un. De plus, mis à part Michiki, personne n'était au courant de cette capacité. Et je ne tiens pas à ce qu'elle soit découverte, par personne d'autres. Garder certain secret serait un atout dans la guerre qui allait suivre, contre la nation de la foudre. Le serpent une fois sortit de ma gorge déployée se posa sur la surface de l'eau et s'y tenait grâce à une large dépense en chakra. J'attendis patiemment que Nasagi se décide à parler, à m'annoncer la raison de cette étrange convocation aussi loin du village de la brume. D'ailleurs, il avait disparu toute la journée après m'avoir communiqué ce rendez-vous.

" Je me sssuis réunis avec mes frères, tousss, filss du ssseigneur Droa. Nous voulons te faire un petit cadeau, digne des dernières paroles de mon père. Il faut que tu ailles dans la crypte des ssserpents sur la plus haute montagne de Tsssuchi no kuni. " Décida t-il enfin de dévoiler.

" Je ne peux sortir de Kiri sans permission, même avec mon rang, la guerre est à nos portes, cela serait considéré comme une trahison "

Les yeux du serpent se plissèrent. Je détestais lorsqu'il faisait ça, on dirait qu'il me sauterais dessus d'un moment à un autre, lorsque je regarderais autre part. Mais finalement, il siffla de lassitude avant de me toucher de sa queue. Nous disparûmes alors dans un nuage de fumée. Le kuchiyose inversé, j'aurais du y penser plus tôt. Nous arrivions alors dans un endroit humide, mais lumineux. Le décor était sombre et sinistre, la pénombre éclairée simplement par des chandelles. Aucun bruit, une odeur de serpent, de mue pourrissant et.. De sang. C'était glauque, mais les serpent n'étaient pas des créatures très réputés pour leur gentillesse, ils ne vivaient pas dans le monde des bisounours eux.. Je suivis Nasagi jusqu'à une salle immense, éclairée de la même façon, comportant une immense statue du seigneur Droa et juste devant, attendant patiemment : plein de boa et.... Le seigneur Droa. Mes yeux s'écarquillèrent, mon air dubitatif fit siffler Nasagi, il riait cet enfoiré ! Mais comment se faisait-il qu'il soit encore en vie ? Je l'avais bien vu mourir sous mes yeux, donner ses dernières réserves d'énergie pour me faire passer le pacte avec les serpents, alors pourquoi ?

" Cette technique ffonctionne toujours ausssi bien " siffla Nasagi..

Technique ? J'espère qu'il ne parlait pas du henge, parce que si je n'arrivais pas à détecter un simple henge, cela reviendrait à me pendre sur-le-champ. J'étais un senseur, très bon même, alors si je me faisais avoir par une simple technique de métamorphose, autant me pendre tout de suite. Mais le seigneur Droa devant moi ouvrit la gueule avant de.. S'émietter ? La carapace tomba, laissant apparaître un autre serpent boa, identique aux autres, plus petit. Quelle était cette étrange technique pouvant repousser même mon don de sensorialité ? Etrange technique, mais très puissante. Je compris alors immédiatement l'objectif de ma présence en ces lieux, les serpents voulaient m'apprendre ce jutsu. Quel puissant jutsu ? Je me tournais alors vers Nasagi qui semblait avoir une sorte de sourire sur le visage. Mais au vu de son expression, ca faisait vraiment froid dans le dos.

" Voiccci mes frères, tousss filsss du ssseigneur Droa. Nous allons t'ensseigner la technique nommé Kyuugen Inochigake. C'est une technique de camouflage grâce à la mue de ssserpent. Dans ccce monde, tu es le ssseul humain encore vivant à possséder l'invocatttion de notre famille. Tu es et as toujours été le ssseul à pouvoir te transsformer en ssserpent et utilissser ausssi bien nos capacccités. Nous avons donc déccider que tu sserais digne d'apprendre ccce jutssu. Le desssires-tu ? "
" Absolument " répondit-je.

J'étais très enthousiaste à cette idée. Cette capacité ferait de moi un homme réellement unique, aucun senseur ne pourrait découvrir ma véritable identité. Une technique de camouflage parfaite. Des milliers d'idées me vinrent immédiatement en tête, mais je me devais de rester parfaitement saint de garder les pieds sur terre. Les serpents sont des êtres très susceptibles et ne pas les écouter les vexerait. Pas moyen que je rate l'occasion d'apprendre une technique de ce genre. Tous les serpents se mirent à se déplacer, tous en même temps, parfaitement coordonnés. Ils avancèrent tous vers moi et finirent par m'encercler. Une bonne vingtaine de boa, Droa n'avait pas perdu son temps.. M'enfin, ils m'encerclèrent donc disais-je, et laissèrent une circonférence d'environ vingt mètres. Nasagi et moi étions les seuls à être au centre de ce cercle. Décidément, ces reptiles avaient le don d'instaurer une grande pression rien qu'à leur présence, c'était flippant.

Mais trêve de bavardage, il fallait se concentrer sur l'apprentissage de cette technique. Pendant de longues minutes, le premier fils du seigneur Droa me communiquait les rudiments de l'utilisation d'une mue de serpent, ce à quoi ça servait, comment on pouvait s'en servir, ses états avec la chaleur etc etc.. D'après le serpent, la mue de cette technique ne bougerait jamais, qu'importe la température, elle ne pouvait pas fondre, car elle avait été solidifiée par du chakra, donc je n'avais pas à me préoccuper de ça. Le seul moyen d'enlever ce maquillage en mue de serpent, c'était que je décide moi-même de rompre ce sort, ce qui n'arriverait pas au cas où je me devais de me déguiser en une autre personne. C'était une bonne chose, cela m'enlevait déjà une bonne épine du pied.

C'était à présent à mon tour d'essayer. Tout d'abord, je devais faire sortir une quantité assez importante de mue de serpent qui était parcouru par du chakra. J'effectuais un seul mudras avant de prendre une grande inspiration, sous les yeux infâmes des autres frères de Nasagi. Malheureusement, lors de l'expiration, une quantité importante de mue de serpent sortit de ma bouche, cependant, cette quantité s'écrasa sur le sol froid, je n'avais pas mis assez de chakra à l'intérieur pour que celle-ci se forme sur mon corps en prenant la forme désirée. Je devais lié mon esprit à mes méridiens dans ce cas-là. Je me devais d'ordonner avec ma tête à mon chakra de modeler la mue en l'image que j'étais entrain de me visualiser dans mon esprit. C'était vraiment très difficile comme exercice, car contrôle de la mue était bien plus difficile que d'utiliser n'importe quelle affinité de ce monde shinobis. Mais rien à foutre ! Je recommence !

" Mais non ! Tu ne mets pas assez de chakra ! "

Un nouvel échec, mais c'était prévisible, il fallait que j'arrive à moduler la dose de chakra que je mettais à l'intérieur de cette technique. Tant pis, je recommence une nouvelle fois. Je prenais une grande inspiration, en mettant énormément de chakra, vraiment beaucoup, tant pis si c'était démesurer, au moins, je pourrais différencier les deux dosages et ainsi réguler plus correctement. J'avais inséré tellement de chakra que mes méridiens me brûlaient, la dose de mue de serpent était bien trop importante. Cette mue m'avait recouvert tout le corps, mais il y en avait bien trop pour donner une forme humaine. Là, on aurait dit un Akimichi ! Blague à part, c'était un échec. La couche qui s'installait sur le corps était vraiment très fine, et là, il y en avait bien trop.

" Comment faites-vous pour savoir quelle dose de chakra ut.. "
" On le ressens, me coupa un frère de Nasagi. C'est différent pour tout le monde, selon ton poids, ta taille, ton âge, ton expérience, ta conscience, l'image que tu visualise et ta maîtrise de nos capacités. C'est là toute la complexité de cette technique. Tu remarqueras que je n'ai pas le sifflement des serpents. Parce que tu peux également utiliser cette technique pour changer la vibration de tes cordes vocales. Là, elles sont humaines .. "

Le serpent attendit une petite minute avant de soulever sa tête, regardant vers le haut. De ma position, je pus voir une boule remonter dans la gorge du frère de Nasagi. Se rapprochant de sa gueule, le serpent cracha une boule de mue, puis il reprit la parole.

" Maintenant j'ai ccce sssiflement des ssserpents ! Ressens de tout ton être, pensses comme un sserpent, laisse ton essprit faire le ressste ! "

Selon lui, c'était une simple question d'esprit.. C'était certainement plus simple à dire qu'à faire, surtout lors de l'apprentissage de cette technique. Mais je me devais de tenter de faire attention à laisser mon esprit guider le reste. Pour cela, je fermais les yeux en composant mon mudras, je pris une légère inspiration. Ouvrant légèrement la bouche, de la mue de serpent descendait lentement et s'enroulait autour de mon corps, dans un bruit étrange, comme de la cire qui craquait, se durcissant autour de mon corps. Pendant plus de deux minutes, de la mue de serpent sortit de ma bouche, la transformation commença par les jambes, avant de remonter encore, encore et encore, jusqu'à ce que je le sente sur le visage. Je stoppais alors le flux de chakra et je ressentis sur moi la cire qui durcissait.

" Non ! Dommage "

Quoi dommage ? Ca n'avait pas marché ? Je regardais rapidement sur moi pour voir.. Rien, une image de moi, plus blanche, qui reprenait ses couleurs rapidement. Effectivement, je m'étais concentré sur la dose de chakra à insérer dans la technique en oubliant de visualiser l'image d'une personne dont je voulais prendre la forme. C'était bête, mais au moins, j'avais réussi l'étape la plus difficile. Je reprends !

" Bah voilà lorsssque tu veux. Tu dois attendre quelques sssecondes le temps que la mue durcccissse et prenne les couleurs, puis tu n'as plus besssoin de mettre de cchakra à l'intérieur. "

Haha, je venais de réessayer et c'était un succès total. J'avais une blouse blanche, un air de frankestein, une peau verdâtre dégueulasse, des lunettes, de grosses mains carrés de bucherons, des dents jaunes et la même voix que le professeur Hojo. Qu'est ce qu'il était glauque ce mec ! M'enfin, l'essentel était que la technique était une réussite. C'était parfait. J'avais acquis cette technique assez rapidement et..

" Cccela fait déjà trois jours que tu es iccci ! "
" Pardon ? "
" Tu as bien compris Pô. Icci, le temps est comme.. Bloqué, pour les aprentisssages etcc. Ccc'est mon père le ssseigneur Droa qui a créer ce jutsssuu ! Il est grand temps de repartir cchez toi. Par contre, lorssque tu ssseras revenu au monde réel, tu resssentiras cces trois jours ssans manger, ssans boire, ssans dormir. Mais je vais t'accompagner. "
" Trois jours, mais... La guerre ? Vite Nasagi, rentrons "

Putain, une information comme celle-ci se donne en avance pour éviter les mauvaises surprises. Les serpents étaient des êtres mal compris certes, mais abjects. Cela ne les dérangeaient absolument pas de contraindre les autres. Ou peut-être n'en avaient-ils pas conscience ? M'enfin bref, il me fallait rentrer immédiatement à Kiri et me reposer pour me préparer à la guerre. Je rompais le jutsu en un seul mudras et je laissais la mue couler le long de mon corps, pendant que Nasagi se rapprochait de moi.

Le fils du seigneur Droa annula alors cette technique du kuchiyose inversé avant que je me retrouve debout, sur la surface de l'océan. Une vague de froid, de douleur et de fatigue m'accabla. C'était horrible, mes paupières se fermèrent, je sombrais alors dans l'inconscience, fucking serpent ! Alors que j'étais dans le mal, Nasagi arriva deux secondes plus tard et m'attrapa le bras avec sa gueule pour me maintenir à la surface de l'eau. Mon corps s'enroula autour du miens et il me traina comme un sac jusqu'à la berge. J'allais dormir ici, à l'abri des regards. Je me réveillerais trente deux heures plus tard, par le gonq de Kiri. La guerre !

Revenir en haut Aller en bas
 

SSS's Time ( Solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Tsuchi no Kuni-