N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le gardien de la forêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Musashi
Musashi
Informations
Messages : 83
Rang : Chez moi

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. EmptyLun 9 Avr 2012 - 14:54

Je faisais ma ronde quotidienne au petit matin dans la forêt de la Brume. Ce n'est pas que j'étais assigné à cet endroit par le village de la brume, non y avait rien à voir avec cela. En fait, j'avais vécu pendant huit longues années dans une forêt et je ne m'étais pas vraiment habitué au village, surtout quand on se faisait montrer du doigt par les habitants "normaux". C'est pour cela que je venais chaque jour, dès le lever du soleil, me ressourcer ici, dans un endroit qui m'était plus familier et chaleureux que ce stupide village et ses stupides habitants. Je regardais les animaux autour de moi et je regrettais presque de ne pas être un animal. Etre libre, sans aucune loi, sans aucune restreinte, faire ce qu'il vous plait quand vous le voulez. M'enfin, il y avait aussi ces stupides chasseurs qui devaient sûrement être le pire cauchemar des braves bêtes. D'ailleurs, à voir tous les oiseaux qui quittaient les arbres, il y avait un fait étrange aujourd'hui. Je connaissais ce genre de situation, cela arrivait souvent malheureusement. Me transformant en loup de pelage noir, j'accélérais vers la destination où j'avais repéré grâce à mon flair l'homme qui causait ce grabuge de si bon matin.

Après être arrivé à destination, je vis un gamin d'une quinzaine d'années grand maximum, tirant des kunais sur les arbres. Ca va, ce n'était rien de grave finalement. Malheureusement, celui-ci me fixa. J'étais encore en loup donc, il y avait très peu de chances qu'il reconnaisse un humain derrière cette apparence animal. Et ma crainte s'avéra fondé lorsqu'il me lançait des kunais. Il pensait sûrement que j'allais l'attaquer, ce n'était que dans un geste de légitime défense qu'il faisait cela. J'esquivais les armes et me retransformer en humain. Je m'approchais ensuite de l'humain et lui demandait de cesser ses activités tout en lui tapotant la tête :

    - Pour ton bien, je te conseille d'aller t'entraîner ailleurs. Il y a pas mal d'animaux sauvages ici ...
    -Lâche moi sale monstre !


Il retira ma main d'un geste vif et brusque tout en me lançant un regard glacial. Ce regard ... je le détestais. C'était le même regard que les habitants du village. Ces humains ... quand comprendront-ils que nous sommes leurs alliés ? Je regardais le petit ranger ses affaires et quitter les lieux tout en me montrant l'un de ses doigts, je vous laisse deviner lequel. Pas le temps de s'apitoyer sur le sort des humains, j'avais flairé un nouvel humain dans les alentours. En tant que " gardien de la forêt " je me rendis sur place. Me transformant une nouvelle fois en loup et accélérant à chacun de mes pas. Cette fois, l'homme était de dos. Un homme d'une vingtaine d'années avec un sabre à la main et des grandes oreilles pointues, tel un lutin. J'aurais très bien pu me transformer en humain maintenant, pendant qu'il ne me voyait pas mais, je ne le fis pas. Je voulais voir sa réaction, à croire que j'avais encore un peu d'espoir pour la race humaine.

    - Monsieur, les lieux ne sont pas sûrs. Beaucoup d'animaux ont dû vous flairer donc je pense qu'il serait préférable de changer d'endroit pour votre entraînement matinal.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. EmptyLun 9 Avr 2012 - 16:07

De retour dans la forêt de la brume. Lieu où j'avais fait ma première mission, lieu que j'avais fréquenté il y a peu du fait de ma récente mission avec l'esei-nin, Hime Akane. Bref, inutile de parler des heures de ce lieu. Le fait est que j'avais décidé de m'entraîner là-bas pour la journée. Si si, je m'entraîne, c'est rare mais ça arrive. Revenons à nos moutons. Comme dit précédemment, j'étais en train de m'entraîner au sabre. Non pas avec l'Eiba Eki Kara bien évidemment mais avec sa réplique, celle que Kiru avait crée pour moi il y avait de cela un peu plus d'une année maintenant. J'aimais bien cette arme. En même temps, son équilibrage était parfait. Identique en tout point à celui de mon sabre à pouvoir. Même les éléments décoratifs étaient présent. En bref, c'était une réplique parfaite, qui ne pouvait pas se liquéfier comme l'original, certes, mais qui, hormis cela, avait les mêmes propriété que le sabre du nom de l'Eiba Eki Kara.

Je m'entraînais donc au sabre et aux bases du Kenjutsu quand soudainement un loup fit son apparition et me conseilla de quitter les lieux. ATTEND CINQ MINUTES ? Un loup qui cause ? Wouah ! La classe ! Un Gekei du loup. Il parle en plus ! Bon par contre, il me gène en plein entraînement mais ça ce n'est pas trop grave à la limite. Après tout, ça partait d'une bonne intention. Il ne devait certainement pas savoir qui j'étais, si cela avait été le cas, il ne serait pas venu me mettre en garde et aurait passer son chemin. Me retournant vers le loup ; Je rangeais mon sabre dans son étuis puis pris la parole d'une voix calme et sereine.

    « Merci pour votre mise en garde mais je pense être en mesure de me défendre seul. Je connais bien les lieux et les bêtes qui y vivent, je suis venu assez souvent. Ah et accessoirement, c'est moi qui administre la région, je n'ai donc rien à craindre je pense. Mais dit-moi, je ne t'ai jamais vu par ici, toi. Tu es un nouveau Gekei, je ne me trompe pas ? »


Kitase Shinichi, ou l'art de passer du vouvoiement au tutoiement en une fraction de seconde. Oui c'était tout moi ça. Je n'aimais pas vouvoyer mes semblables et je n'aimais pas que ces derniers me vouvoie alors il pouvait se faire plaisir pour ce qui touchait de près ou de loin à la politesse – tant qu'il ne me parle pas comme si j'étais un livreur ou même son larbin, cela m'allait parfaitement –.
Si je comptais bien, il était le quatrième Gekei que je croisais au cours de ma courte vie. Sachant qu'à peine une semaine auparavant j'avais fait la connaissance de Pô, le Gekei du jaguar, ma rencontre avec le loup me donna une sensation de « déjà-vu » assez étrange. Décidément, les polymorphes sont de plus en plus nombreux au village de la brume. C'était une bonne chose pour nous. En effet, les membres de ce clan étaient de formidables combattants d'après la rumeur. Ainsi, que le village de la brume mette le grappin sur eux ne me déplaisait pas totalement. Car oui, on a toujours besoin de puissants ninjas ! Surtout dans le contexte actuel de tension avec les partisans de Makka. Par ailleurs, avoir à ses ordres un shinobis capable de se transformer en loup c'était...Classe.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Musashi
Musashi
Informations
Messages : 83
Rang : Chez moi

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. EmptyMar 10 Avr 2012 - 20:47

Encore un humain qui ne connaissait pas les dangers de la forêt pensais-je à ce moment-là. C'est vrai qu'ils étaient de plus en plus nombreux à venir. Mais ce n'est pas parce qu'il n'y a pas d'attaque récente d'animaux qu'il n'y aura pas plus tard. M'enfin bref, revenons au cas de cet humain qui s'entraînait. L'homme se retournai subitement et je vis son regard. Cet homme, il était différent des autres ( et je ne parle pas que pour la taille de ses oreilles ). Son regard n'avait rien à voir avec tous les humains que j'avais pu rencontrer jusqu'à maintenant. Il avait l'air d'être sympa. Un type avec qui tu pourrais bien t'entendre. Aussi bizarre que cela soit-il, j'avais l'impression de le connaître. Ouais, c'était probablement cet air sur son visage qui me faisait penser à une personne, une personne qui n'avait fait qu'augmenter ma haine envers les humains ...

~ Flash Back ~


J'avais 17ans ce jour-là. Je m'étais rendu à Kusa no kuni, car l'endroit était selon des sources peuplée d'animaux. Je pensais m'y reposer quelques semaines et pourquoi pas quelques années là-bas. Seulement, après quelques jours, des chasseurs m'avaient aperçus en forme semi-animal, alors que j'essayais de grimper dans un arbre pour y récupérer les bananes. Après m'être malencontreusement montré à des villageois sous ma forme semi-animal, je m'étais fait courser pendant des heures. Malgré mon endurance qui devait être supérieure, j'étais encore trop jeune pour pouvoir espérer les semer. Je n'avais pas encore assez d'expérience. Et alors que j'allais me résigner et m'arrêter pour affronter les humains, je vis un homme de dos. Je m'apprêtais à me jeter sur lui quand tout à coup il se retourna. C'était un garçon de mon âge, cheveux blancs, physique assez gringalet, quelques boucles d'oreilles, il avait tout du petit adolescent rebelle. Il me tendait même la main. Il avait un regard doux, celui d'un enfant naïf. Et cette poignée de main, c'était la première fois qu'on m'en donnait une depuis que j'avais acquis ce pouvoir étrange de transformation.

    - Viens avec moi.
    - Où ça ?
    - Loin de toute cette agitation, pardi !


Il était sérieux. Il allait vraiment me venir en aide ... A moi ? Moi qui n'était qu'un monstre jusqu'à maintenant aux yeux des humains. J'en versais même quelques larmes, les premières que j'avait versé depuis le décès de mon père à vrai dire. Je l'accompagnais jusqu'à une cabane située au sud de cette forêt, tout proche de la frontière du pays de l'herbe. Nous étions presque arrivés à la cabane et le jeune garçon qui avait a priori le même âge que moi m'ouvrit la porte. Une fois tous les deux dedans, il attendit quelques secondes avant d'allumer la lumière, prétextant qu'il ne trouvait plus l'interrupteur. Après quelques secondes, la lumière éclaira la pièce et ce fut une vision de cauchemar. Des têtes de loups, des têtes d'ours, des pattes de cheval, ce type avait commis une véritable boucherie. Je me retournais vers lui, il essayait de m'asséner un coup avec sa hache pour en finir avec moi. Je l'arrêtais et le frapper d'un coup de patte violent. Je m'avançais vers lui, hache à la main. Non, si je le tuais, je ne valais pas mieux que lui. Je lâchais la hache devant les pieds du gamin. Je quittais ensuite les lieux, au moins cette rencontre m'avait permis d'arriver près de la frontière même si à partir de ce moment, mon mental avait était atteint. Plus jamais, je ne voulais plus jamais devoir revivre ça.

~ Fin Flash Back ~

Depuis ce jour ma haine envers les humains était poussée son paroxysme. C'était lui l'administrateur de la région ... C'était lui le Mizukage donc ... Donc conseiller le Nidaime Mizukage sur l'environnement, c'était con. Ouais, j'avais l'air d'un con en ce moment précis. Mais qu'importe, je ne me laisserais pas berner par ses tutoiements, ses sourires ou même ses regards. Je pris une nouvelle forme de transformation, celle en semi-animal. Mes yeux changèrent de couleur, passant du bleu au jaune fluorescent. De nombreux poils firent leur apparition sur mon torse. Comme le disaient si bien les humains, c'était ma forme en " monstre ". Tout en me redressant, je repris la parole :

    - Ne faites pas comme si vous vous souciez des Gekei. Vous nous utilisez que comme arme de puissance et vous nous rejetez une fois de retour au village. Je vais me présenter et vous m'oublierez sûrement à la fin de la journée. Tout cela n'est qu'une perte de temps. Je ferais mieux de m'en aller je pense, bonne chance pour votre entraînement et faites quand même gaffe aux animaux, il parait qu'une tortue sauvage fait des ravages en c'moment.


Je me retournais puis je commençais à marcher lentement vers la direction opposée.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. EmptyMar 10 Avr 2012 - 23:13

Le Gekei du loup se transforma et prit ainsi forme mi humaine, mi animale. Il me fit alors son petit discours plein d'émotions ; Genre « Je suis un mal aimé, mon dieu, ils sont méchants avec moi ! »...Bref, il faisait sa victime et ça, ça avait le don de m'agacer. Uka avait fait pareille si mes souvenirs étaient bons et c'était d'ailleurs pour cela que nous nous étions disputés. Enfin peu importe, ne ressassons pas le passé. Tout ça pour dire que les jérémiades de l'homme-loup m'irritaient les oreilles. Surtout quand on connaissait mes récents projets pour les gens comme lui.

Le polymorphe du loup voulait pleurer sur son sort ? Et bien qu'il le fasse si ça lui chante tant que cela. Moi, j'avais bien mieux à lui proposer. Au lieu de se plaindre, il pouvait éventuellement changer quelques chose à la situation mais pour cela encore fallait-il le retenir. Visiblement, il ne voulait pas rester. Il ne s'était même pas présenté. Rien. Le néant total. Pour lui, notre discussion n'était qu'une perte de temps. Le Gekei pensait à tort, sûrement comme grand nombre de Gekei, que je n'avais rien faire d'eux et que je ne les estimais que comme de vulgaires armes...Bon soyons franc, je les voyais comme des armes c'est vrai et alors ? Tout les shinobis sont des armes, moi y compris. Après tout, comme je le disais souvent, mon arme est une extension de mon corps et mon corps est une arme au service de Kiri ! Comme dit précédemment, le polymorphe du loup s'apprêtait donc à quitter les lieux, chose que je ne pouvais pas le laisser faire. J'allais, je pense, avoir besoin de lui.

    « Hé ! Alors c'est tout ? Tu t'en vas ? Tu abandonnes un peu vite tu ne trouves pas ? »


Alors qu'il était toujours dos à moi, je m'avançais vers l'homme bête d'un pas lent mais assuré. Je n'avais pas peur non. Pourquoi aurais-je peur de lui ? Il n'était pas méchant au fond, du moins s'il l'avait été je ne pense pas qu'il se serait donné la peine de venir prévenir un pauvre « humain » tel que moi...Enfin humain...Façon de parler ! Tout le monde ici savait que j'étais un Lutin faisant parti de la confrérie des lutins mais cela n'était pas le sujet. Nous n'étions pas ici pour parler de moi ou même des lutins de Kiri mais bien des polymorphes et de lui. Et cela tombait bien car, récemment, j'avais eu THE idée. Le genre d'idée que seul Shinichi peut avoir, le genre d'idée qui pouvait faire changer la vision qu'avait la population de Kiri des Gekei. Bref, j'avais eu une vraie bonne idée et dieu sait que, venant de moi, c'était assez rare pour que cela soit souligné. Plus sérieusement, mon idée n'avait rien d'extravagant. Je trouvais ça même surprenant que personne ne l'ait jamais eu. Étant donné que pour mettre à bien mon plan j'allais avoir besoin de Gekei, je voulais savoir s'il était partant.

    « Tu dis qu'on ne s'est jamais soucié de vous c'est ça ? Je ne vais pas te mentir et te dire que tu as tort. Oui, c'est vrai. Les gens vous détestent, vous fuis comme la peste, vous crache dessus dès qu'ils vous voit. Et alors ? Au lieu de fuir, pourquoi ne ferais tu pas en sorte que cela change ? Si tu estimes que parler avec un humain est une perte de temps, alors je ne vais pas te retenir. En revanche, si tu penses pouvoir faire quelques chose pour améliorer la condition de ton clan et ta propre condition. Si tu penses pouvoir faire quelques chose pour que la vision erronée que l'on a de vous évolue alors reste et écoute ce que j'ai à te dire. »


Ma voix ne s'était pas faite offensante ni hautaine, loin de là. Je parlais de manière simple et claire. J'avais de voir quelle allait être la réaction du polymorphe. Je voulais faire susciter chez lui un certain sentiment de curiosité. C'était d'ailleurs pour ça que je n'avais pas exprimé clairement mon plan pour mieux intégrer les Gekei à la communauté Kirijin. Allait-il continuer sa route et rentrer chez lui ou bien comptait-il se retourner ? La suite au prochain épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Musashi
Musashi
Informations
Messages : 83
Rang : Chez moi

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. EmptySam 14 Avr 2012 - 23:26

J'étais de dos, je m'apprêtais à quitter la forêt ou plutôt l'endroit de la forêt où se trouvait le nidaime Mizukage. Seulement, le nouveau kage du village de la brume ne comptait pas s'arrêter là. C'était un peu normal et à vrai dire je m'attendais à cette réaction de la part du Lutin bleu. Je venais de dire ce que je pensais de lui et des humains, il était logique de recevoir une réaction. Si j'abandonnais ? Non, ce n'était pas ça. A vrai dire, je n'avais rien d'autres à dire et je n'aimais pas regarder les personnes dans les yeux en plein blanc, ça me faisait souvent marrer, aller savoir pourquoi. Cependant, malgré les paroles du lutin noble, je ne m'étais pas retourné pour autant. Je m'étais juste arrêter, ne voulant pas être malpoli avec l'homme qui dirigeait le village de la brume. J'avais du respect pour les humains, surtout quand ils étaient bons et censés et de par ses actes passés je savais que l'homme qui se nommait Kitase Shinichi en était un.

J'entendais ses bruits de pas. Il approchait ? Pourquoi faisait-il cela ? Je commençais à me mettre sur mes gardes, ne sait-on jamais ce que cet homme à dans la tête. Il prononçait de nouvelles paroles à l'égard du clan Gekei. Au début, il me surpris en disant que mes paroles n'étaient pas fausses. Il était honnête, peu de gens l'étaient en ces temps. A vrai dire ce Nidaime Mizukage m'intéressait de plus en plus. Faire en sorte que cela change ? Cela avait fini par me lassé de convaincre les humains que nous n'étions pas méchants, ne comptez plus sur moi pour cette tâche. Mais, je voulais toujours améliorer la condition de mon clan ou en tout cas des personnes ayant les mêmes pouvoirs que moi. C'était l'une de mes priorités depuis que j'étais devenu un loup-garou. Inutile de le nier, j'étais impatient d'écouter ce qu'il avait à me dire. Je baissais la tête légèrement puis je reprenais ma forme humaine. Je voulais qu'il n'oublie pas mon visage et qu'il sache enfin qui je suis. C'était un homme de valeur ce Shinichi, croyez-moi. Je me retournais enfin vers l'homme, le regardant ainsi droit dans les yeux.

    - Mon nom est Musashi. Désolé de ne pas m'être présenter plus tôt. Je m'étais fait une fausse idée vous concernant et je dois dire que finalement vous m'impressionnez. Tenir un village en étant si jeune, ça ne doit pas être facile tous les jours, pas vrai ?


Je décrochais un léger sourire, le premier depuis quelques minutes puis je continuais.

    - Ah mince. Vous aviez quelque chose à me dire, c'est vrai. Allez-y, je suis tout ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. EmptyDim 15 Avr 2012 - 17:59

Je l'impressionnais ? Rien que ça ! Enfin bref, il s'était arrêté et s'était enfin retourné, attendant patiemment que je lui dise ce pour quoi je l'avais interpellé. Il était tout ouïe disait-il ! Intéressant. Très intéressant. Au moins, il ne m'avait pas envoyé bouler comme l'aurait fait une dizaine d'autre de membres de son clan. Non, lui il était patient, compréhensif. Je n'en attendait pas autant d'un polymorphe du loup. En effet, cette animal était réputé pour être un grand solitaire. De ce fait, je n'envisageais pas qu'il puisse prêté attention à mes dires. Mes visiblement, j'avais réussi à capter son attention. Était-ce tout simplement du fait de mon grade ? Ou même encore de mon jeune âge ? Je n'en savais strictement rien et pour être tout à fait franc avec vous, je n'en avais rien à cirer. Le fait est qu'il m'avait écouté le temps d'un instant et que cela me laissait une ouverture assez grande pour tenter de le convaincre de rejoindre mon projet. Quel projet ? LE projet. Celui qui consistait tout simplement à réunir une foule de Gekei afin de les unifier et ainsi forger une sorte de clan interne à Kiri qui serait chargé de la protection des civils. En bref, l'idée était simple et se résumait vulgairement à cela : Il y a beaucoup de polymorphes, ils sont détestés. Il faut donc les faire venir, les réunir et faire en sorte qu'ils soient tous plus ou moins aimés par la population. Bien évidemment cela allait prendre du temps, je le savais et j'étais bel et bien conscient que ce cher Musashi devait lui aussi le savoir. Par ailleurs, je n'étais pas un de ces démagogues qui voient la vie en rose et qui ne cesse de déblatérer des absurdités. Oui mon plan avait un pourcentage de chance de réussir faible toutefois qu'est-ce que cela pouvait bien me coûter d'essayer hein ? Rien si ce n'étais un peu de temps. Car oui, quand on y pense, mettre en place une police ne nécessitait pas grand nombre d'aménagements. Qui plus est, si mon plan fonctionnait alors, notre village pourrait gagner un grand nombre de shinobis talentueux capable de se transformer et cela, disons le clairement, c'était non négligeable.

Bref, revenons-en aux faits. Musashi avait esquissé un léger sourire et attendait, stoïque que je lui parle...L'heure de vérité était proche. Pô de son coté essayait de convaincre des Gekei de se rallier à ma noble cause. Il était donc temps que je fasse de même de façon à faire avancer les choses. J'espérais que la Tapette Lucide accepte toutefois j'étais assez sceptique quant-à mes chances de le convaincre. Oui, intérieurement je doutais de moi, de ma capacité à le persuader. Toujours est-il qu'exterieurement, j'affichais un calme olympien digne de mon statut de Noble Lutin.

    « Au lieu de faire des rondes pour protéger les humains ici, dans la forêt, ça ne te dirait pas de les faire en pleine ville ? À la vue de tous. »


J'étais resté volontairement assez vague sur mes propos néanmoins je savais parfaitement où je voulais en venir. Lui pas bien évidemment toutefois il allait vite comprendre. Ce n'était qu'une question de temps, de minutes voire même de secondes à vrai dire. En tout cas, j'étais fier de moi et de mes talents d'orateur. Réussir à attiser la curiosité d'un homme-loup. Ah ah ! Il n'y avait pas à dire j'étais vraiment un bon lutin. Enfin trêve de pensées inutiles, revenons donc à nos moutons ou plutôt à notre loup !

    « Je compte créer une police spéciale à Kiri. Celle-ci sera clairement destiné à régler les petits soucis du village, vous serez au contact de la population ce qui devrait clairement améliorer l'image de votre clan qui, disons le clairement, en a bien besoin. Dans un premier temps, cette police sera tenue par des shinobis lambdas. Non des membres du clans Gekei. Toutefois, je compte en intégrer quelques uns au début, puis petit à petit, mois après mois les ninjas lambdas quitteront leur postes et laisseront places à des membres de votre clan jusqu'à ce que finalement cette police soit presque intégralement associé au Gekei. Cependant, comme tu t'en doutes, pour cela il me faut quelques volontaires. Tu marches, ou non ? »


Explication claire, question claire, je n'attendais qu'une chose ; Une réponse au moins tout aussi claire que mon explication ou même que mon interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Le gardien de la forêt. Empty
Message(#) Sujet: Re: Le gardien de la forêt. Le gardien de la forêt. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le gardien de la forêt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Forêt de la Brume-