N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Mission de rand C : Je déteste la mafia !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Gekei Lethe
Informations
Messages : 121
Rang : Y'a vraiment des gent qui lisent ça ?

Mission de rand C : Je déteste la mafia ! Empty
Message(#) Sujet: Mission de rand C : Je déteste la mafia ! Mission de rand C : Je déteste la mafia ! EmptyDim 13 Mai 2012 - 18:06



Je déteste la mafia !

Un beau matin d’hiver le hall baignait dans la douce lumière du soleil levant. Je me lève et y descend et là un homme de donne une enveloppe, je l’ouvre et y trouve un livret et un ordre de mission où il y a écrit :

Nous avons récemment arrêté un homme qui serait relié à un groupuscule para-mafieux qui sévit dans le village. Malgré un interrogatoire mené dans les règles de l'art, et les moyens mis en oeuvre par nos hommes, il n'a pas dit un seul mot. Nous venons tout juste de le libérer, vous devrez donc déterminer de qui il reçoit ses ordres et agir en conséquence. Nous vous laissons le libre jugement quand ce que vous devrez faire une fois cette tâche accomplie: soit vous dénoncerez aux plus hauts gradés ce que vous avez vu, soit vous agissez de votre propre chef, seule et sans soutient de quelque sorte. Pour obtenir les informations initiale vous n'êtes pas obligée de suivre l'homme en question, vous pouvez ruser, user de vos charme, ou de tout autre talent dont vous pouvez disposer. Seul le résultat compte : le démantèlement de ce groupe !
Ci-joint vous trouverais le dossier du mafieux faite de tout votre possible. Bonne chance


Sur ce dossier il y a inscrit tous les renseignements possibles et imaginables. J’aime ce genre de mission avec de l’action je suis en joie. La première chose à laquelle je pense c’est comment le retrouver. Je me rappelle d’un ouvrage, d’un auteur que j’adore par-dessus tous, qui devait traquer un dangereux savant fou sans se faire remarquer. Je retourne dans ma chambre en quatrième vitesse et sort le livre de ma bibliothèque. Je relie les passages qui m’intéressent et note quelques mots sur une feuille, une liste de chose à faire. Je sors avec tout mon équipement sauf que ma sacoche je l’ai échangé contre un grand sac que je porte en bandoulière. Le soleil m’atteint surement une des toute première fois car les arbres normalement si riches en feuillage se retrouvent totalement dénudés. Je marche et atteins enfin Kiri, quelque mètre de plus et je m’engage dans une ruelle étroite, sombre, mal famé. Si on me voit ici les gens vont encore plus douter de moi mais c’est le seul lieu où je peux trouver ce que je cherche. J’arrive enfin à destination, stores baissé, portes et fenêtres délabré non ce magasin est belle et bien ouvert. Je rentre dans l’entre déserte enfin presque puisque j’entends une voix aigüe et à faire froid dans le dos me dire :

- Que fait une si jolie jeune fille dans un endroit pareil ?

Je vis la silhouette d’une vielle femme courbé pleine de verrue s’adresser à moi

- Je … Je … Je voudrais un pot de confiture et un bol de lait !

- Hein ! Très bien.

Tout d’un coup c’est comme si une tornade passer, tous les étagères furent replacé et rangé, la poussière a été balayé et la vieille femme est devenu une jeune et magnifique femme aux jambes longue et aux courbes bien dessiner. Oui, oui je sais vous vous demander comment je connais cet endroit et le mot de passe simplement grâce à deux ivrognes au KiriKafé qui ne savent pas se taire.

- Bien que désires-tu jeune demoiselle ?

- Je voudrais un équipement de traçage s’il vous plait.

- Fort bien je vais te chercher ça.

- En plusieurs exemplaires je vous pris

Je n’ai vraiment aucune envie de revenir. Elle revient quelques minutes plus tard et me tend cinq petits coffrets. Je les prends et lis l’emballage
Cette boite comprend :

- 3 traceurs
- 1 GPS pour traceurs
- 1 GPS à téléphone
- 1 paire de jumelle thermique à rayon X

Je regarde ma liste et reprend :
Je voudrais aussi cinq kit de l’assassin discret et une tenue de Geisha s’il vous plait.

- Fort bien, je me demande ce que tu vas faire avec tout ça ?

- Cela ne vous regarde pas !

Elle n’insiste pas et reviens avec ce que je lui ai demandé. J’enfile ma tenue elle me va à la perfection je la range dans ma valise et lit le contenu de c’est boites-ci :

- 3 poisons rapides
- 3 poisons lents
- 5 couteaux empoisonnés
- 1 stylo tranquillisant
- 1 révolver silencieux
-
Elle me regarde et tapote sur sa caisse enregistreuse et me donne le prix du tout :

- 1900 yens s’il vous plait …

- Mettez tout sur le compte de Marcus Brown, c’est le nom de l’ivrogne

La femme ne cherche pas plus d’explication et heureusement ! Je sors de la boutique et cours vers la lumière, je regarde à gauche et à droite la voie est libre je sors de la ruelle ni vu ni connu. Je sors alors de mon sac le dossier du mafieux. Dans ce dossier se trouve son numéro de téléphone, Faite qu’il n’ait pas changé de numéro. Je l’inscrit dans le GPS et là une petite flèche rouge, moi, et un point vert surement lui. Je transforme mes jambes et cours à perdre haleine. Je suis apparemment à 100 mètres de lui, il me regarde, prend peur et cours il m’a reconnu ! Rapidement je le rattrape mais là il s’arrête et se retourne un révolver à la main :

- Si tu bouges je te bute compris, j’acquiesce de la tête, jette ton machin doucement à mes pieds

Je le fait sans hésitation, il regarde et voit son numéro afficher sur l’écran, il écrase à la fois son portable et mon GPS. Il me regarde avec ce regard que je connais bien celui qui dit « Tu viens on va faire une partit de jambe en l’air ma mignonne ! ». Il s’approche me plote et me dit :

- Si je te revois, je te tu et après je jouerais un peu avec ton cadavre …

Il se retourne range son arme et part. Moi je ne le suis pas, pas la peine j’ai eu ce que je voulais, tout c’est passer comme dans mon plan. Si, si je vous jure vous allez voir. Je sors cette fois un GPS à traceur, je vous l’ai bien dit j’ai tout prévu, je n’étais pas sûr que c’était lui je n’allais pas débouler chez un inconnu le choper et le ramener aux autorités. Là l’homme correspond à la description du dossier donc lors du plotage je lui ai placé un traceur maintenant la phase deux du plan peut commencer. Sur mon GPS, je le vois se poser dans un lieu abandonné surement la base de l’organisation. Soudain un petit icone clignote en bas à droite, j’appui dessus et j’entends une voie, la voie du mafieux. J’ai placé le traceur apparemment équipé d’un micro dans le col de l’homme donc j’entends très bien sa voie mais quelques grésillements de plus en plus fort se font entendre. Je suis obligé de couper la communication car le bruit devient trop intense. Les seuls mots que je tire du dialogue sont : Pardon Boss … suivi mais le problème … réglé … le boulot de ce soir … pas facile. Puis plus rien c’est donc bien la base de leur famille. Je place un repère sur le GPS et je pars dans sa direction. Le lieu est désert et lugubre, je me place sur une poutre d’un chantier, je me change, sort mes jumelles et attend le crépuscule. La nuit tombe, il n’y a plus grand monde dans le bâtiment. C’est le moment de passer à l’action. Je descends de mon point d’observation, j’entre dans l’entrepôt et dit :

- Coucou mes chéris qui de vous m’a appelé, les hommes se regardent et chuchote « Whouah une Geisha-chat trop fort », ne me dites pas que me suis trompé d’adresse, un homme lève la main et cri

- C’EST MOI ! C’est moi qui vous ai appelé.

Les hommes sont tous les mêmes (se sont tous des porcs). Je marche le plus félinement possible, deux autres débiles ont mordu à l’hameçon. Ils me suivent je les conduis ni vu ni connu dans le bureau du Boss que j’ai localisé un peu avant. Nous entrons et je ferme la porte à double tour. Je propose tout d’abord un verre de champagne (empoisonner) aux débiles de service. Ils tombent tous comme des mouches et je mets en marche une petite cassette avec des bruits … cochons, car il y a peut-être des enfants qui lisent ce texte. Je branche une clé USB et me mets à télécharger tous les dossiers de l’ordinateur, j’en survole quelque’ un. Ils parlent tous de vols, de meurtre et surtout il y a toutes les identités des malfrats de cet endroit. Plus que quelques secondes de téléchargement … voilà il est terminé, je m’apprête à sauter par les fenêtres, quand deux hommes entre en défonçant la porte :

- Boss s’est-elle, c’est la fille de tout-à leur

- Bien on va devoir la tuer

Les deux hommes qui viennent de rentré sont le fameux mafieux et son Boss. Nicolovitch, c’est le nom du mafieux que je traque. Ah !? Je ne vous l’avais pas dit ? Je me tourne vers eux Nicolovitch tien son revolver et son Boss lui tien une mitrailleuse. Et ils me disent en cœur :

- ADIEU

Une pluie de balle s’abat sur mon et au moment où une balle me touche je me permute. Caché sous le bureau, je prépare ma contre-attaque, je prends mes deux couteaux imprégné de poison. Je leur lance les poignards dans le bras. Ils lâchent leurs armes, les piques avec le stylo tranquillisant. Ils s’endorment comme des bébés, je leur administre un antidote la police les veut vivants je pense. Je les emballe dans un sac et saute par la fenêtre. J’ai la clé USB dans la poche, des truands sur le dos (au sens propre). Je disparais ainsi dans la nuit. Quand j’arrive au commissariat il est 22h30, j’entre et confit la précieuse clé au chef de la police ainsi que les deux zigotos et je lui dis :

- Avec ce qu’il y a dessus vous pourrai les enfermer eu et tous leurs acolytes pendant au moins 40 ans

- Merci beaucoup tout Kiri vous en sera reconnaissant.

Je rentre ainsi me coucher après une journée bien rempli. Raion lui dort encore sur mon lit. Je range mes coffrets et je tombe sur mon lit en repensant à la dernière phrase du livre dont je vous ai parlé au début « A mesure que le pouvoir d’un ninja augmente et que s’étend son savoir, le chemin qu’il emprunte deviens plus étroit … »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mission de rand C : Je déteste la mafia !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-