N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 [Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Monozuki Nezumi
Informations
Messages : 242
Rang : Autres Territoires.

[Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥ Empty
Message(#) Sujet: [Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥ [Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥ EmptyDim 5 Fév 2012 - 1:49

Ordre de Mission:
 

*schling*

Le verre tomba et s’éclata par terre. J’lançai des yeux las sur la banalité de la scène. Un homme, à moitié beurré, s’était r’trouvé là, apparemment sans trop savoir pourquoi. Il glandait. J’savais pas c’qu’y f’sait, mais ça m’ennuyait. Tout le monde le regardait genre « Ouaaaaah, tu fais quoi, mec ?! ». Quelque chose d’habituel, rien de plus.
Un autre gars s’posa à côté de moi et me fit remarquer sa présence en entrechoquant les glaçons de son verre. Rien que ses fesses s’écrasant avec lourdeur sur le siège m’permirent d’le savoir, mais bon.
J’redressai la tête et lui affichai un sourire ridicule. Y m’tendit une main lente, que j’laissai flotter. Seule. Parce que genre j’allais y mettre la mienne ? Hahaha. Quelle bonne blague. Lentement, je penchai la tête.

    « — Hm ? »


Une syllabe, rien de plus. Il avait pas b’soin que j’en rajoute. Pis, d’toute façon, j’me tamponnais comme pas possible de son avis. Moi, j’voulais savoir ce que lui me voulait. C’tait simple, nan ?
… Pourtant, il semblait pas biter. Il restait là, insistant, à tendre sa main. Mais l’problème, c’qu’il réagissait pas, hein. Ca l’gênait pas, hein. Bah non, MONSIEUR s’fichait totalement d’se manger un vent phénoménal. J’soupirai et portai mon verre à mes lèvres. ET LÀ ! Le type bougea. Sa main se hissa un peu plus sur le bar, tandis que son doigt pointa un diamant. Le diamant de la soirée, sûrement. Quelque chose de gros. De super beau. Un truc comme ça, c’tait bien.

Il m’sourit et tendit son autre bras. J’compris d’un coup. L’était manchot, l’pauvre homme. Une main d’moins. Mais une envie de boire insatiable, apparemment – il d’vait en être à son cinquième cocktail, alors qu’j’avais toujours pas fini mon premier. Un grand sourire naquit sur ses lèvres, tandis que j’commençais à biter un peu plus. C’diamant. Y d’vait pas rester là. Et tout pouvait s’passer autour de nous, rien à foutre. C’joyau était une priorité.

    « — Bon, bah je suppose que tu as vu où je veux en venir, n’est-ce pas … ? »


Il chuchotait. Genre c’était une mission et tout ça. Attends un truc … P’têt’ que ça allait l’devenir ? Je hochai la tête, tandis que des milliers d’idées débiles se percutaient dans mon esprit.

    « — Bien … Alors je te laisse récupérer ce diamant tranquillement … Et me retrouver après pour me le donner … Tu seras grassement payée, petite … »


Je soupirai et pris mon verre pour le descendre d’un coup. Petite. Qu’il aille chier. Mais bon. Si j’étais payée pour ça … Alors tant mieux. Je répondis par un nouvel hochement de tête et il partit. L’argent laissé à sa place pour payer l’serveur m’sauta aux yeux. Riche. Même pas l’avait compté. L’avait tout posé, comme ça, par simple envie. Genre « Ouaip, man, j’m’en fiche de ton addition ou d’la monnaie, j’te paye, c’tout. ». Waaaaah. Ouais, bon, j’vais l’piquer, l’diamant. Pis ça va être drôle. Ça l’est toujours, t’façon.

J’fixai avec attention l’bijou. Autour de moi, y avait toujours autant d’bruit. Me faudrait une diversion. J’tournai un peu la tête pour faire une sorte « d’état des lieux ». Me faudrait du bruit. J’soupirai. Bon, bah … Plus qu’à l’amener … Aaaah …

Discrètement, je glissai ma main sur mon avant-bras pour invoquer Kewip. Rapidement, la marionnette-peluche apparut, dans un petit nuage de fumée. Les fils de chakra se lièrent rapidement à chacun de ses membres, tandis que je l’emmenais en plein milieu du bar. De mon autre main libre, je préparais la suite.

La petite bête fit un remue-ménage monstre. Chacun des types, qu’ils soient beurrés ou non, s’amenèrent pour le fixer. Les gens furent surpris de ne pas voir « l’animal » bouger. J’m’amusais de cette confusion parfaite pour élaborer une stratégie qui pourrait m’permettre de choper le diamant sans m’faire choper.

Kewip, après un instant, fut enfin amené à se déplacer. Alors qu’un homme s’approcha trop près, j’remuai sa patte, qui s’écrasa sur sa face. « Shpouf ». Ca f’sait pas mal, c’tait juste une petite papatte de peluche qui shootait un nez. Rien de plus. Mais ça suffit à capter toute l’attention. Et ça, c’était cool.

De ma main libre, j’étirai les fils de chakra. L’serveur, qui s’était absenté pour mater Kewip faire ses bêtises – j’les trouvais con d’croire à ça aussi facilement –, n’put rien faire. Avec adresse, j’attrapai le joyau. Maintenant, fallait le faire venir jusqu’à moi sans le faire tomber. Je rajoutai du chakra dans les fils pour les solidifier. Faisant comme une sorte de balance, j’enlevai mon emprise sur Kewip. Les spectateurs, qui le virent tomber comme du chiffon sur le sol, s’empressèrent de le ramasser. On aurait cru que la p’luche s’était métamorphosée en bijou d’une valeur inestimable. Cette réaction débile m’amusa au plus haut point.

Après quelques petites minutes, j’avais récupéré le diamant. J’le rangeai dans ma sacoche et fis disparaitre Kewip. Un nouveau mouvement de foule emplit l’air. Une sorte de « HEY !! » mécontent. J’souris, fixant mon verre. Vide. Comme le lieu où se trouvait l’joyau. J’me levai doucement, laissant une sorte de pourboire au gars, et j’me tirai. Diamant : Ok. Alcool dans l’sang : Ok. Bordel : Ok. Tout était bon.

J’m’éclipsai rapidement et r’trouvai l’mec. J’tendis la patte, un grand sourire sur les lèvres.

    « — Ma récompense. Et j’veux beaucoup. Sinon, pas d’diamant. »


Bah eh, pas d’bras, pas d’chocolat, non ? Il baissa la tête, en fixant sa besace. Un rictus se peint sur son visage. Quoi ? Il allait faire quoi ? Avec rapidité, j’posai une main sur ma propre sacoche. Un geste et tout disparaissait. Il fallait faire un choix.

    « — M’ouais … Bon, je vois que tu tiens absolument à ce que je sois réglo …
    — Tu t’fous d’moi ? Les affaires sont les affaires. Donne-moi l’argent et t’as l’diamant. »


Il soupira. Faut pas abuser, non plus. Mais bon, après avoir fait mon chantage de gosse, il finit par m’filer beaucoup beaucoup d’argent. Et ça, c’tait pas négligeable. Gentiment, j’lui donnai l’diamant. Sa cape tomba à terre et laissa découvrir un homme plutôt remarquable, de par sa prestance.
C’pendant. J’cherchai pas à biter le qui du quoi, et j’me barrai.

Mission accomplie ? J’sais pas. Mais en tout cas, j’ai d’la tune !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-