N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez
 

 Tchin ! | Shio |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 2:38


Il y avait des moments comme ça où l'envie de faire la difficile ne me venait pas à l'idée. Bonne cadence de pas dans un village peut-être bien pas mien, mais pourtant pas inconnu, ni étranger, d'ailleurs, cette définition, l'homme derrière le bar de l'auberge dans laquelle j'avais traîné Shio ne me la donnerait pas...

~ Voyez-vous qui va là ! Une revenante ! Dommage... Encore un autre ?!
~ Nan... Grâce à lui, remercie le !

Il ricana et ma seule réponse fut un sourire, le pauvre m'avait tant de fois vu accompagner ici... J'aimais bien ce pays fut un autre temps où avec Shinichi je m'y étais perdu la première fois pour l'entrainement ou par la suite pour fuir Kiri... Ma base où je filoutais avec les nukenins... Me remplissait les poches pour oublier mes traques... Quel chef du Misuto pitoyable. Pourtant j'aimais bien, d'ailleurs une aubaine que ma planque fut de tout temps ici même, dans cette battisse, la même dont le patron me devait une somme colossale... Bah oui, le soucis quand on lit pas les petites cases des intérêts lors d'un prêt... BREFEUH ! Je m'égarais...

~ Foutus Kirijins !

Marmonnait l'homme quand je lui suggérais de sortir le sake en déplaçant la table plus proche du feu du foyer central, bien sûr après avoir abandonné le tissu blanc et trempe au propriétaire des lieux. Comme quoi être malhonnête c'était plus payant qu'on le pensait, je le réalisais en le voyant s’exécutait l'air de rien, plus par bonne volonté qu'autre chose maintenant, il n'en avait plus que faire je pense. Le temps nous avait forgé l'habitude de se côtoyer, mais c'était là encore une autre histoire.

~ Tu vis à Taki maintenant ? Où seulement de passage ? Je t'avoue que je suis surprise de te croiser ici après ne pas t'avoir vu à Yuki no Kuni avec les autres, d'ailleurs... Je n'y ai pas retrouvé Yuki non plus. Mais au moins il y avait Tei'.

Petite grimace de mécontentement en y repensant et j'ouvrais ma main pour regardes les sceaux de fuin qui me reliaient elle disparus... Moi qui avait manqué de chakra pour les tenir... Ou elle qui... Je refusais d'y penser davantage. D'autant que d'autres avaient subsisté, comme celui de Xaphan, petit air contrarié camouflé sous un sourire et une avalanche de question, mais avant, j'en mourrais d'envie dès l'instant où j'avais réalisé...

~ Qu'est-ce que tu as fait à tes cheveux ? Je ne peux t'appeler mon petit Shio... ça ne tient plus.

Petite moue nargueuse et les verres se plaçaient à table quand l'homme à lunettes me regardait perplexe...

~ Tu comptes pas rester ici... Hein ? Rassure moi...

Il replaçait ses verres quand mon regard perçant voulait l'assassiner, je n'y avais pas pensé, mais il se pourrait juste manière de ! Passons...

~ Ta fille vit toujours ici ? J'en ai une aussi maintenant elles seront sûrement amies ! Tu verras !
~ Manquait plus que ça...

Il roulait des yeux en s'éloignant visiblement pas d'accord, allez, allez, retour de toute l'attention sur le balafré maintenant qu'il n'y avait plus de raison d'être dérangé. Tchin tchin !

~ Allez raconte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 3:35

« « L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. » ...»


Une auberge plutôt pittoresque, mais qui avait su résister au temps. Voilà donc où Aoji' m'avait emmené. Au moins on ne changeait pas les bonnes habitudes, un bon vieux bar, une bonne vieille bouteille, comme si tout se répétait, les mots et les évènements. Nous nous installons alors au centre de la salle près du poêle pour réchauffer madame qui est trempée. D'ailleurs celle-ci semble connaître le propriétaire des lieux, je me demandais bien quel bar elle ne connaissait pas. Je me contentais alors de la suivre, en fait c'était toujours pareil avec cette femme, je n'avais pas besoin de parler, elle trouvait les mots, les gestes. Nous voilà donc assis, attendant que nos verres arrivent. Je ne cesse de la regarder, mon œil la contemple, il y à toujours la même fougue dans son regard, celui qui m'a rendu si hagard.

Il est rare d'aimer autant dans une vie. Je ne savais même pas où cela me mènerait, j'avais assisté à son "mariage" ou plutôt son refus. Je l'avais vus aimé un autre homme, le serrer contre elle comme s'il était toute sa vie et pourtant mon affection pour cette dernière ne diminuait pas. Que m'as-tu donc fait ? Oubliant tout ce qu'il y avait autour de moi, je ne cessais de réfléchir en l'observant. Elle n'avait pas changé, pas une ride en plus, elle paraissait toujours aussi sauvage, prêt à vous sauter dessus à la moindre minute. Les mêmes manières, un peu brusque sur les bords, un peu folle. Tout ce que j'aimais chez elle, c'était comme ci le temps n'avait rien changé, il est souvent dis que ce dernier fait bien les choses, c'était vrai. En fait j'étais heureux, moi qui d'habitude ne montrais rien je ne pouvais m'empêcher d'afficher un large sourire ...

Elle parla alors avec le barman, puis me posa une question, où étais-je depuis le temps ? Moi-même j'avais l'impression de m'être perdu au fil des mois. Et pourtant j'avais trouvé ma place au Shûkai, je n'étais plus le même homme, j'étais beaucoup plus responsable. Mais, elle ne le verrait pas tout de suite, ou peut-être qu'elle l'avait déjà remarqué. Je n'étais pas vraiment dans sa tête. Reprenant mes esprits, elle me parlait de Yuki, je ne laissais rien transparaître, mais moi je la savais à l'abri. De plus cette dernière me confirma que son fils était sain et sauf c'était le plus important. Cependant, elle parla d'une fille au barman, de sa fille. QUOI ? Comment ça ? Je n'étais pas au courant de ça, ne me dîtes pas qu'Hattan l'a engrossé. Il est temps pour moi de répondre et de poser les questions :
J'ai longtemps voyagé pour finalement poser mes bagages à Shozaichi. Capitale du Shûkai, l'alliance des pays neutres. Tu sais tout ces pays que nous conquérions par le passé, désormais ils ne font plus qu'un. La destruction de leur terre par les villages, les famines successives, c'est surtout un ras le bol et une envie de survivre qui les a poussé à cela. C'était pour moi l'occasion d'avoir un nouveau départ et de m'entraîner pour prendre ma revanche ...
Marquant une légère pause, je bois une gorgée. Cela me fait énormement de bien, je n'ai toujours pas perdu mon goût pour la buverie, Aoji' devrait le savoir depuis le temps. Je souris une fois de plus, cette fois je rigole même un peu :
Désormais je ne suis plus une simple arme, je suis un bras. Ils m'ont confié l'armée du Shûkai, c'est moi qui la dirige, t'y crois ça ? AHHAHA !!!
Encore une gorgée, comme pour faire passer la pilule, il est difficile de passer de simple soldats à un chef. Les responsabilités pèsent bien plus sur mes épaules que mon épais manteau noir. En fait, c'est surtout beaucoup de temps à réfléchir.
Tiens, je ne savais pas que tu avais une fille, c'est nouveau ? Le mariage t'as donc conduit à devenir une fois de plus mère ?
Une de plus, cette pilule là est plus difficile à faire passer. Mes joues deviennent légèrement rouge, mais je ne suis pas saoul. J'ai connu bien pire, surtout avec Aoji. Cela me fait rire, je ne sais même pas quoi lui dire, je suis complètement sous le charme comme à chaque fois. Je ne suis plus le même pourtant, néanmoins j'ai l'impression de retomber dans le passé en me plongeant dans son regard ...
D'ailleurs, je ne suis pas le seul réfugié de Kiri à avoir rejoint le Shûkai. Tu devrais venir voir par toi même ...
Moment de silence, j'attends de voir sa réaction, peut-être que je lui en dirai plus au fil de la conversation ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 4:31


Quelle descente, voilà qui ne changeait pas et combien même je le resservais à sa guise, je n'oubliais pas de lui rappeler nos dernières soirées...

~ Du calme mon ti' Shio, tu vas encore nous sortir ta queue et pas savoir ce que tu en fais si tu continues comme ça...

Sourire espiègle, peu capables de comprendre la boutade, raison pour laquelle les mines se firent si surprises en se fixant sur nous après mes dires. Le barman secouait la tête dépité, allons, allons, il ne fallait pas, que de drôles d'idées ces gens là ! Et quand mes pensées étaient légères lui me parlait de choses des plus sérieuses, je le regardais souriante, feintant de l'écouter avec attention une main retenant mon menton... Mais il n'en était rien. Alliance ou je ne sais quoi, rien qui avait su assez faire échos dans mes oreilles pour que je m'attarde, si ce n'était peut-être...

~ Une armée... ?

Mon sourcil s'arquait, dans quel bordel il s'était mis encore, je soupirais en secouant la tête, cet homme alors, enfin libre et il avait couru récupérer des chaines ? Idiot, pourtant je riais, tant prévisible au final, je savais qu'il ne serait pas le genre de créature errante et inutile. Quant à sa réaction sur ma « fille » il suffisait de lire son visage... Moi aussi je m'étais toujours su cruelle et mauvaise joueuse...

~ Hum... Laisse moi réfléchir... Oui, elle est arrivée dans ma vie après effectivement, une magnifique princesse, très tendre, ça me fait étrange, pas dans ma nature ! Elle et Tei' sont avec mon invocation, je te la montrerais si tu veux...

Avec une insistance prononcé sur la fin de la dernière phrase avant le ricanement, amusant, toujours le même et moi la même, pas de chance pour mon petit Shio... Encore que, il s'était davantage joueur que par le passé, c'était qu'il commençait à piger le truc. Bien ! Renvoie de balle ainsi donc quand il me faisait languir.

~ C'est une invitation ? J'apprécie ta compagnie, ne va croire, mais d'autres choses plus urgentes à faire.

En parlant d'autre...

~ D'autres tu dis? Genre le vieux taré qui peut pas me sentir... ? Ou les dégénérés de notre clan ? Je te les laisse de bon cœur, à vrai dire, de Kiri, il n'y a que sur les traces de Yuki que je suis, je fais d'ailleurs le voyage vers Konoha pour elle... Mais ma convalescence a pris plus de temps que je ne l'aurais voulu... Shozaichi, tu dis ? Jamais entendu parler, récent je suppose, tant mieux si tu t'y plais.

Puis subitement je percutais une évidence... Forcément des gens que je connaissais pour qu'il m'en parle...

~ Il y a un registre de survivants de Kiri ? Celui de Yuki no kuni n'était pas à jour, maintenant que tu en parle, on m'avait dit de m'adresser plus tard au "Yoga"... ? ...

Un truc du genre... Peu importe. J'accompagnais la cadence de mon homologue masculin non pas sans le charrié...

~ Déjà les joues rouges ? Tu parles d'un entrainement ! Personne pour boire avec toi là bas ? Tu crains alors, tu sais rien faire sans moi dans tes pattes !

Coup de pied sous la table avant de rire, je mentais, je l'avais connu incapable de quitter un lit et là, là regardez le... C'était étrange, mais satisfaisant. Bien sûr, ça me ferait me mordre la langue que de complimenter l'amélioration... Fallait pas pousser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 5:39

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


Toujours la petite touche d'humour pour me taquiner. Oh moins tu n'as pas changé Aoji' tu ne me déçois pas. Cela m'amuse, surtout que tout le monde semble surpris de son jeu de mots que seul moi peut comprendre. Elle parle bien de la queue que je peux faire pousser dans mon dos, ce qui me fait sourire. Si certains si sont mépris, ignorants ils sont. J'éclatais même de rire tellement la phrase m'avait marqué. C'était très rare de me voir joyeux de la sorte, bon il faudrait avouer que l'alcool y était surement pour quelque chose. Je ne devais pas l'oublier. Surtout que la petite vicieuse venait de me resservir un verre, elle n'avait pas oublié dis donc. La regardant tout en buvant quelques gorgées, je me délectais de son regard, il était toujours aussi flamboyant et encore plus coquin après quelques verres. D'ailleurs la conversation venait de prendre un ton un peu plus sérieux, elle me parlait de sa fille :
Oh oui j'aimerai bien voir ce que donne le mélange entre Hattan et toi, pauvre gosse ...
Je riais une fois de plus aux éclats. Tu ne m'auras plus comme ça petite maline. Je ne suis plus le petit Shio que tu as connu, désormais j'ai changé et le jeu m'excite bien plus qu'avant et tu vas vite le découvrir à tes dépends. Je regarde alors autour de moi, nous sommes au centre de l'attention de part nos rires et nos mouvements hasardeux du fait de l'alcool. Et cette situation qui avant me gênait tant, désormais me plait. Je sourie bêtement, tandis que la Kaguya reprend de plus belles, toujours aussi bavarde, c'est parfait. Au moins avec elle je n'avais pas besoin de faire la conversation, c'était ça les filles et c'est ce que j'aimais chez Ao'. Continuant de rire, je l'écoutais parler et cette fois cela concernait Yuki, apparemment elle était en route pour Konoha, peut-être sur une piste. Dommage, elle n'y est pas.
Tu ne la trouveras pas à Konoha ... Oups.
Je me sers une fois de plus un verre, je joue désormais avec elle. J'ai les cartes en main et je vais devoir faire attention, le plus important est de savoir les utiliser. Je ne blufferai pas, mais si tu veux savoir la suite, il va falloir que tu le mérites. Attention, ce jeu est dangereux es-tu prête à prendre ce risque ? Ce qui me fait rire c'est que pour une fois les situations sont inversées, je ne suis plus ce petit Shio avec un collier accroché autour du cou, pour le moment j'ai la partie en main, toi tu pioches. Moi je déploie mes cartes. Dix, Valet, Dame, Roi, AS, c'est une suite qui s'annonce palpitante. Tiens le jeu de mots c'est fait tout seul, certains esprits l'auront compris.
Je sais où elle se trouve, crois moi je ne bluffe pas. Néanmoins si tu veux le savoir il va falloir me suivre.
Me levant de ma chaise, je titubais légèrement, mais je tenais encore debout. Je payais l'addition au barman en jetant des ryos sur la table. Cela devrait faire l'affaire. Prenant le bras d'Aoji je l'invitais ou plutôt la forçais à se lever de sa chaise. Nous étions à Taki no Kuni et je connais une source thermale réputée non loin de là. C'était le moment de jouer un peu plus sérieusement, surement à cause de l'alcool. Nous prendrons cette excuse pour faire passer la pilule. Nous quittons donc le bar pour se rendre à destination. Il est vrai que nous ne marchons pas droit, mais nous marchons. Au bout de quelques instants nous sommes devant les sources non loin, je lui lance un regard :
Maintenant tu as le choix, tu me suis et tu sauras où elle se trouve. Ou alors tu peux faire demi-tour et te rendre à Konoha. On ne sait jamais.
Je lui tire la langue alors d'un air taquin. J'avance seul face aux portes, une femme m'accueille et me demande si cela sera mixte. Je confirme d'un hôchement de la tête. Pour le moment je suis seul, je prends place dans les vestiaires et me dirige vers la source avec une serviette autour de la taille. Je l'ôte avant de pénétrer dans l'eau, maintenant il ne me reste plus qu'à attendre. Espérons qu'elle me rejoigne ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 6:22


Mais regardez le celui-ci. J'avouais sans mal, enfin si avec beaucoup de mal, que pour le coup ma mâchoire avait eu du mal à tenir en place, mais sauvetage de meuble oblige, j'avais vite retenu son effet tombant quand croupier se dévoiler... Lui. Celle-là avouons le je ne l'avais pas vu venir et quand il fanfaronnait je restais sceptique, il bluffait, mais même ce regard perçant ne saurait me dire si j'avais raison ou tort...

~ Comment ça pas à Konoha ?

Pourtant Papi avait parlé de ce village là... Je ne relevais même la boutade Kentaro/Kaguya trop prévisible, la suite en revanche l'était beaucoup moins. J'aurais pu dire qu'il n'était pas utile de régler la note, mais bon tout droit dans mes poches, ça m'allait très bien, jusque là, c'est à dire qu'il ne se montre plus coopératif, car concernant la proposition... Le sourcil montait bien haut, des sources ouais et ? Avec Shord, nous avions l'habitude de nous y attarder une belle heure voire plus en rentrant de mission... De bons souvenirs, où je le noyais et vice versa... Dans les meilleurs des cas, mais sa façon me disait que ça ne serait pas si simpliste que ça avec lui, dangereux ces jeux là mon petit chiot, tant si était laissé prendre... Je pardonnais sous le couvert de l'alcool, l'excuse qu'il me sortirait de toute.

~ Même pas tu m'attends ?

Se grognait direct quand il fut à nouveau dans mon champs de vision, non, pas de changement de tenue dans mon cas et là encore une bonne excuse en approchant le lieu.

~ J'ai gardé ton manteau, en plus que je le confisque, manquerait plus que je le perd. Tu comprends.

Sourire espiègle en laissant néanmoins mes jambes rejoindre l'eau chaude et fumante, une autre dans ma main d'ailleurs exaltait un parfum d'agrumes, pas de négociation sans un liquide précieux pour ravir le gosier. Dans le jeu de l'échange équivalent auquel il se prêtait il fallait savoir se donner avec précision pour ne pas perdre de vue son intérêt et l'objectif, en l’occurrence il avait repéré ma carotte sans trop de difficulté, évidemment. Restait à voir si elle suffirait à me faire avancer, si elle avait assez de matière pour...

~ Je t'ai suivi, alors que sais-tu de la position de Yuki ? Hormis que je ne la trouverais pas à Konoha...

Face à face et attente de réponse en sirotant mon thé, j'avais toujours eu horreur d'être dans l'eau, vieux démons, mais le Kaguya ne pouvait pas savoir, dans ce genre d'endroit, j'étais celle assise au bord... D'où la facilité du Kyu au début de m'esquiver, d'où ma maîtrise du suiton, d'où la difficulté d'aujourd'hui... Finalement peut-être le savait-il en fait, ça ne changerait rien à l'affaire, il fallait reprendre le jeu de cartes en main.

~ Hum, bien, donc je suppose que il te sera pas très avisé de me dire où elle est sachant que je vais courir si tôt la rejoindre et que tu venais si gentiment de m'inviter dans ton nouveau nid. Conclusion...

Il se foutait de moi ou elle était là bas avec lui... Et comment trancher ?... Main qui attrapait la bouteille récupérée de justesse en toute discrétion, tasse finie et rempli d'un autre nectar tendu au meneur de jeu présumé.

~ On partage ?

Noyons le poisson. D'une façon ou l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 7:11

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


L'eau était brulante, cela me faisait énormément de bien. J'avais l'impression de nager en plein bonheur. Je me décontractais, plus rien ne pouvais me déranger, de plus l'alcool présent dans mon sang me faisait complètement planer. C'était un bonheur éphémère certes, mais réellement agréable sur le moment. J'attendais alors la jeune femme, en fait il ne manquait plus qu'elle dans mon petit coin de paradis. Et il se pourrait que mon chantage eut un effet positif. Elle arriva ainsi au bout de quelques instants, vêtu simplement de mon propre manteau, cachant ses formes féminine, lui donnant par la même occasion une allure féline et sauvage. Intéressant, je restais là complètement bouche-bée. Il était vrai qu'elle avait un certain charme et beaucoup d'hommes s'y étaient frottés et piqués.
Joli manteau ...
Je riais encore et encore sachant que c'était le mien. Elle s'était assise sur le bord de la source, comme-ci elle ne souhaitait pas me rejoindre complètement. Toujours à ne jamais s'avouer vaincu celle là, il fallait qu'elle contrôle tout, c'était son caractère. Mais, ma belle, aujourd'hui tu ne contrôleras rien et encore moins la fougue qui se cache actuellement en moi. Sourire en coin lorsque celle-ci comprit que je ne lui dirai rien pour le moment concernant Yuki, néanmoins je supposais qu'elle s'attendait à ce que je lui révèle la vérité un moment où l'autre. C'est alors qu'elle me proposa de l'alcool, bon au moins elle ne perdait pas le nord et savait comment s'y faire avec moi. Mais lequel des deux tiendraient le coup ? Surtout qu'elle avait commencé légèrement avant moi.
Comme si tu avais besoin de demander ...
J'attrape alors le verre qu'elle me tend et boit une gorgée tout en savourant le délicieux nectar. C'est si agréable avec cette eau chaude qui m'entoure. Je me sens complètement à l'aise, mon torse dépasse légèrement de l'eau, aucune balafres n'est présent sur celui-ci, seul celle de mon nez est visible. En même temps ils ont tous échoué. Seul, lui à réussit. Lui, qui a ce moment là devrait être en train de me maudire. Sourire aux lèvres mesquins rien que d'y penser. Je m'approche alors doucement de la jeune femme, je suis face à elle. Ma main glisse alors le long de sa jambe, une légère caresse pour commencer, toujours ce sourire, mes yeux plongent dans les siens ...
Je préfère te savoir près de moi tu m'excuseras !
Ma main attrape alors sa jambe et la tire pour l'attirer dans l'eau. Tandis que de l'autre je lui ôte son manteau et propulse un os pour l'envoyer contre le mur. Au moins il n'est pas trempé. Pas comme elle, qui est désormais face à moi, adossé contre le rebord et nue tout comme moi. Je ne m'approche pas d'elle, en tout cas il n'y à aucun contact physique, nous sommes à quelques centimètres l'un de l'autre. Mes mains se placent alors contre le rebord et je m'approche doucement vers elle, en fait mes bras la bloquent de chaque côté. Tu es piégé, quoi que tu es maline, tu pourrais trouver une issue.
Il se pourrait bien que ta présence me soit indispensable. Tu m'as tant manqué, il y à toujours ce vide en moi. Pourtant mes plus beaux sourires te sont toujours destinés Ao' ...
Ma tête s'approche alors dangereusement de la sienne, je ne connais pas la suite, qui peut la connaître ? Nous sommes là elle et moi, comme avant, comme au début. Je te cherche, je te taquine, à ce jeu dangereux nous nous sommes déjà confrontés par le passé. Mais, contrairement à nous, se pourrait-il que certaines choses aient changé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 7:55


Même le plus doux et le plus mignon des chiots fini par grandir et la leçon bien que connue pourtant me donnait une démonstration des plus convaincantes, contact difficile dans une zone que je voulais éviter et qui pourtant venait chatouiller mon menton. Le fascié se faisait expressif même si aucun son... Pour le moment. Disons que ma tête hurlait dès lors : EMPALE LE !

Mais pourtant je riais... Logique hein ? Bah qui aurait cru, ça avait un côté assez intéressant, bien pour le coup déplacé. Encore que c'était plus un rire nerveux qu'amusé, ça se payerait et rien qu'à l'instant où mon regard se posait dans le sien il pourrait le deviner, pas comme si il ne me connaissait pas...

~ Si ça comprenait le passage dans l'eau dès le début j'aurais décliné, mais tant qu'à y être.

Autant s'installer vu que visiblement je n'allais pas y échapper, j'aurais tenté et niveau tentative je ne serais pas la seule visiblement, un souffle parfumé au saké subitement proche, tous les mêmes, des loups une fois adulte et je me prenais subitement à regretter un instant le ti' chiot que je chambrais de grandir... Je récoltais ce que j'avais semé après tout, mais qu'il m'imaginait encore bonne joueuse, c'était pour lui garder une part d'innocence qui me manquait tant, ça me suffisait à ne pas être cruelle. Profite bien, quoi que, c'était vite dit en fait, mais passons une autre histoire quand je restais étrangement docile. Coopérative même dans un premier échange sans jamais perdre le nord.

~ Echange en nature... Ce genre de gérant là ? Tu as vite pris les vices... Mon ti' Shio en manque d'affection... ?

Marmonnait une voix douce quand des doigts de la même consistance caressait un nez abîmé par une épée. Une qu'il oubliait avec facilité dans des bras qu'il rusait à acquérir, soit, Yuki était une bonne idée, il avait vite appris et aucun effort pour obtenir mon dû, soyons franche, juste laissait faire et y dépenser un peu d'énergie, tout bénef.

~ Bien alors passons si le vide n'est plus là pour toi... L'absence de ma sœur l'est pour moi... où est Yuki ? Dis moi... à ta capitale c'est ça... ?

Et jamais de tous temps je m'étais connu si abandonné au sort, ce n'était pas si grave finalement, le contrôle était minime ici, juste une volonté certaine, quant au reste c'était aux soins du Kaguya qui se voulait maître du jeu, il y avait des prix a payer pour ce rôle, notamment ne surtout pas perdre le contrôle ou ne pas avoir l'illusion de l'avoir. Alors quel était son cas à lui quand quelques secondes lui avaient paru éternité et qu'un claquement de doigts le ramenait à la réalité. Petit sourire malicieux toujours au même emplacement, le bord, les pieds dans l'eau dans un manteau, la tasse fumante à mes côtés t le rappel des règles du jeu... Être prévisible c'est déjà avoir perdu...

~Tu t'endormais mon petit Shio, dangereux dans l'eau attention... Tu vois, tu ne tiens toujours pas l'alcool ! Un bon rêve pour sourire aussi niaisement..? Yuki chez toi tu disais donc?

Sourire de carnassier avant de le narguer de cette langue qui lui avait semblé travailler, eh eh ! La prochaine fois... Je te fais rêver du vieux Samui qui te refait les fesses saligot ! Si il avait une chose que j'avais horreur... C'était finir dans l'eau et mes mains essorant la tignasse à nouveau se voyaient occuper heureusement pour un Kaguya si gentiment dévoiler, il manquait de marquage d'ailleurs ! Ah le genjutsu, je ne lui avais pas encore montré par vrai... Bonne ou mauvaise joueuse alors?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 8:55

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


L'illusion d'un doux baiser volé face à la maladresse d'un homme. Je l'ai pourtant vu face à moi, elle était si magnifique. Ai-je rêvé comme elle essaye de me le faire sous entendre ? Ce n'est pas possible voyons, je n'aurai pas pus m'endormir lors d'un moment pareil, pas maintenant. Je la regarde alors les yeux grands ouverts, elle semble ne pas avoir changer de place. Le manteau est toujours là, le verre est toujours là, tout semble être identique, même ma place dans l'eau semble similaire. En fait je suis complètement déboussolé, j'ai l'impression de m'être assoupie l'espace d'un long moment. Quant soudainement quelque chose me bloque, ses cheveux. Ils sont trempés, si bien qu'elle les essore. Tu es perfide, vicieuse, tu es une femme pas comme les autres et c'est pour ça que je suis aussi fou de toi :
Tu devrais prendre une serviette pour tes cheveux tu sais ...
Un léger sourire se dessine alors sur mon visage, tandis que je me rapproche de celle-ci. Non je ne compte pas te faire tomber une fois de plus dans l'eau, ce serait vraiment trop cruel. Je vais enfin répondre à tes questions, j'estime avoir eu ma récompense, bien que gourmand je t'en demanderai encore et tu le sais. Je la regarde droit dans les yeux, je sens que c'est le moment de lui annoncer la bonne nouvelle. Franchement, je t'ai quant même bien eut sur ce coup, dans le fond je jubile, mais si je te le montre tu voudras forcément prendre ta revanche. Pas vraiment amusant n'est-ce pas ? Je suis alors presque dans le creux de ses jambes, ma tête est levée vers la sienne, le regard est plus sérieux que tout à l'heure :
Crois-tu vraiment que j'aurai laissé Yuki seule et sans défense ? Je l'ai retrouvé dans le palais de Kakeshou à Yuki no Kuni, après une longue discussion ils ont accepté de me rejoindre à la capitale. Elle est en sécurité désormais et je suppose qu'avec toi elle le sera encore plus, n'est-ce pas ?
Je dévoile une fois de plus un sourire vicieux, au moins tu seras obligé de venir avec moi du coup. Mes mains glissent alors sous le manteau pour venir caresser doucement ses cuisses, il est temps de lui parler sérieusement. Sur le pourquoi du comment, de tout ce que nous avons traversé ensemble. Je me contre fou d'Hattan et de son épée maudite, ce n'est pas lui qui te sauva la vie durant tout ce temps, qui fit front pour t'épargner la mort. Ce n'est non plus pas lui qui vu Tenzö te transpercer le ventre et pourtant c'est lui qui te demanda en mariage. Où est l'amour dans tout ça ? Mes yeux transpercent alors les siens, m'as-tu déjà regardé comme je t'observe, en te dévorant du regard ?
Tu te souviens lors de notre première rencontre, quant je t'ai plaqué la tête contre le sol. J'ai prononcé une phrase, je me souviens de chaque mots : "Et si pour ça je dois tomber à chaque bataille pour que tu vives, je le ferai sans hésiter ..." C'était il y à bien longtemps ...
Mes mains continuent leur actions, tandis que mon coeur bat un peu plus vite. Il y à tant de souvenirs qui remontent à la surface. J'espère qu'elle se souvient de chacun de nos moments, de sa première apparition chez moi, de notre combat contre le Samidare, de sa visite à l'hôpital par la suite, de sa nouvelle visite une fois de plus à la suite de la blessure de Saïtan. Mais aussi, de la libération de Yuki et enfin de notre combat contre Tenzö ou plutôt Zö. Il y avait tant d'épreuves et où était Hattan durant tout ce temps ? Si ce n'est derrière un bureau ? Tu vois il y à une différence entre lui et moi, je suis un homme qui agit avec des actes pendant que d'autre te font rêver avec des mots. C'est peut-être ça que tu préfères après tout ....
Le Samidare, le sauvetage de Yuki, Zö ... J'ai toujours combattu pour te protéger, te voir vivre c'est ce qui m'anime. J'ai longtemps chercher un nindo Aoji', pour être franc je n'en n'ai jamais eu. Mais, il se pourrait que mon vrai but, ce soit toi. J'ai risqué mainte fois ma vie pour toi et je serai prêt à recommencer, peux-tu trouver plus belle preuve d'amour ? Moi je n'ai pas de bague, ni de mots, je n'ai que des actes ... N'est-ce pas suffisant ?
Enlace moi, embrasse moi, je le désire tant. Mesures-tu l'importance de mes paroles, je l'espère vraiment ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 22:07


Au palais de Yuki no kuni, pourtant j’y étais resté longtemps et je ne l’y avais pas croisé, le vieux Samui m’avait dit qu’il l’avait envoyé à Konoha pour des soins… Il m’avait fourbé menti ? Cela ne m’étonnerait pas et inutile de décrire cette montée de rage subite, au moins je savais où le trouver lui aussi, autant joindre utile et agréable, ce visage crispé ne perdait de son sourire pourtant, bien qu’il fut dès lors malsain. Pas pour Shio fort heureusement pour lui, en toute vérité, je ne le calculais plus qu’à moitié, il fallait se maîtriser si je voulais la rejoindre, une chose à la fois, je ne perdais pas de vue l’objectif premier, pas maintenant…

~ Tu as été plus rapide et doué que moi à la retrouver… Comme toujours… Bien !

Ton joyeux, mais sentiment amer, pourquoi ? La frustration probablement, une envie de trancher tout ce qui bouger contenue encore une fois en le laissant approcher et oui, j’écoutais, c’était prometteur de le faire en général avec lui, mais assimiler les dires… C’était une autre affaire, d’ailleurs vers une autre qu’il voulait nous conduire, une loin de ma ligne principale pour le coup, patience à bout quand ma langue acceptait de se délier avec maîtrise…

~ Tu parles trop aujourd’hui en tout cas… L’effet de l’alcool sûrement, on reprendra cette discussion son action passée alors ok?... Amène-moi là-bas…

J’embrassais son front tendrement, oui je savais parfaitement ce que je lui devais, mais navré de constater qu’une fois de plus je devrais abuser de sa présence et son aide, sans forcément lui donnait de retour à la hauteur… Ce n’était pas la première fois après tout et remise droite sur mes jambes je ne lui rendais pas la serviette qu’il avait laissé, pour mes cheveux hein ? Bonne idée. Demi-tour et direction la sortie, monsieur allait être hâté puisque c’est ça.

~ Allez limace dépêche-toi ! Des mois que je la cherche, je suis impatiente !

Il allait de soi que si il s’était foutu de moi je le… Pas son genre de toute et à l’entrée du bâtiment la salamandre refaisait son apparition…

~ Les samourais ont un camp tout près d’ici, ils sont en campagne pour attaquer Kumo ! Voilà qui va te plaire Ao’ ! On pourra venger YUKI !!!

Sautillante et déterminée annonçait-elle et bien que je validais l’idée, je devais avouer que le dilemme était grand, la retrouver tout de suite ou après ? Et s’il n’y avait pas d’après… ? Etrange idée qui ne m’avait jamais effleuré jusque-là pourtant, le choix semblait fait de lui-même comme une évidence.

~ Préviens Vash et Tchin-Tchin que je m’absente pour voir Yuki, quant à toi… Trouve-moi ce qu’est le shukai avec tête de laitue… Ok ?

Petit geste de la main pour chasser la bestiole en attente d’une plus grande, même spécimen que moi et là je réalisais en le voyant…

~ On a jamais voyagé ensemble… Même pas pour aller chercher Yuki, tu te rends compte ? Alors c’où cet endroit, jamais entendu parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 25 Mai 2014 - 23:28

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


Le baiser sur le front fut une sorte de récompense ou plutôt une manière de ne pas me vexer. Moi qui venait de lui avouer mes plus profonds sentiments, j'eus l'impression de me confronter à un mur l'espace de quelques instants. Alors c'était tout ce que je méritais, une fois de plus elle abusait de ma gentillesse, maintenant qu'elle avait son dû elle désirait partir au plus vite. En plus elle ne me laissait même pas la serviette, plutôt radine sur ce coup là. Je n'avais pas envie de rire, en fait je faisais même une petite mine, un peu comme un enfant qui boude. Dans le fond je bouillonnais, bien que l'eau soit chaude j'avais l'impression de brûler de l'intérieur. Une envie de tout détruire me prit soudainement, tout briser en milles morceaux, il me suffisait simplement de déployer ma puissance, mais à quoi cela me servirait ? Je suis désormais Capitaine pour protéger et non pour détruire, triste quant les responsabilités bloquent vos envies.

Je la suis alors, quittant doucement l'eau bouillante, observant les moindres courbes de son corps, même si ces dernières sont dissimulées par le manteau. Je ne peux m'empêcher de la scruter, j'en suis fou et elle le sait, c'est pour ça qu'elle joue. Au chat et à la souris, comme deux enfants, je ne sais pas qui attraperas l'autre le premier, mais j'espère qu'elle deviendra mienne un jour. Peu importe les jaloux ou même ceux qui tenteront de m'en empêché, je n'ai plus peur de la mort depuis bien longtemps, je l'ai vu se faire transpercer le ventre de mes propres yeux. J'ai vu le sang coulé le long de son corps, je l'ai vu vouloir mourir. Qui peut prétendre être plus proche que je ne l'ai été ? Ils me font tous doucement sourire, il y à un grand fossé entre vous et moi, vous savez lequel ? Le vécu.
Tu obtiens toujours ce que tu veux hein ... Tu m'énerves.
Soufflant fortement, je la suivais quant même, nous quittons alors l'auberge en silence, en fait je ne prononce pas un mot de plus, je ne sais plus vraiment quoi dire. Je n'ai plus envie de parler, dans le fond je veux seulement disparaître l'espace de quelques instants, j'ai l'impression que cela sera pareil au final. Elle ne remarquera même pas mon absence. Mais, ce serait égoïste de lui brider son bonheur, elle l'a tant cherché, il n'y à pas de temps à perdre. Aimer l'autre c'est la faire passer avant soit ? Je ne sais pas, je suis complètement perdu, j'avance, car je dois le faire. Cependant, j'aimerai tant rester là avec elle et me laisser bercer par le vent, ne pas être aussi pressé, prendre notre temps. De toute façon tu ne comprends pas ce que je ressens. Pour toi l'amour n'est qu'un mot, ou une plaie que tu n'arrives pas à cicatriser.

Le Kuchyose apparaît alors, il s'agit d'une salamandre. Je ne l'ai jamais vu auparavant, néanmoins il semble apporter des informations importantes, mais je les connaissais déjà. Je semble l'ignorer, en fait toutes les actions qui suivent semblent ne pas se produire pour moi, j'ai la tête ailleurs, je regarde le ciel. Aucune larme ne coule, mais mon cœur souffre, néanmoins je ne te le montrerai pas. Pourquoi ? Parce que cela ne changerait rien, tu es la seule à pouvoir me consoler, néanmoins tu ne sais pas comment. C'est triste hein, je vis, mais je ne suis pas heureux. L'es-tu toi , du moins au près de moi ? J'aimerai avoir toutes ces réponses, mais tu sembles aussi silencieuses qu'un muet. Ton cœur doit être encore plus meurtri que le mien ...
Ce sera l'occasion de partager quelque chose hein ... Ce n'est plus vraiment bien loin, tu verras, soit patiente ...
Je ne sais même plus quoi dire, je semble complètement vide, comment relancer une conversation désormais. Et pourtant il ne faut pas que cela change, il ne faut pas que je lui montre, elle le sentira de toute manière. Je la connais par cœur, elle est comme ça, mais resteras-tu silencieuse ? Continuant d'observer le ciel, mon regard se porte alors sur la jeune femme, elle paraît excitée comme une puce. Tandis que moi, j'ai juste envie de faire demi-tour. Mais bientôt elle retrouveras Yuki et ce moment sera surement dès plus magique.
Tu as pensé à moi durant tout ce temps Aoji' ??
Question plutôt franche et direct, c'est bien l'un des seuls moyens de savoir si elle tient à moi. J'aimerai être un Yamanaka pour m'inviter dans ton esprit, malheureusement je ne suis qu'un Kaguya. Nous avons les os solides, tout comme nos cœurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyLun 26 Mai 2014 - 0:22


Toujours hein ? Vite dit, mais souvent, certainement et la tension tombait un petit instant quand il réussissait à me décrocher un sourire pour le coup, il ne changerait jamais, un calme impassible, indestructible combien même je pouvais travailler sa patience. Un sourcil s’arquait je n’avais pas dit mon dernier mot quant aux limites de cette dernière qu’il saurait garder. Jeu d’enfants hein. Peu importe, je le regardais bouder de ce qu’il me semblait et l’envie irrésistible d’en rajouter des couches me venait, j’étais une mauvaise fille par nature, je savais bien, mais cette fois, je me contenais une fois de plus. Veinard !

~ Oui et de rattraper le temps où tu as disparu hein !

Petit rappel, même si son départ je le comprenais aisément, quelle idée Hattan, franchement… Peu importe encore, il me promettait que le chemin ne serait pas long et c’était entre surprise et déception que je réceptionnais l’info. Encore que, une autre n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde, maintenant je savais où le trouver, un capitaine ne pouvait abandonner son navire, ce qui me fit immédiatement penser au lieu où nous étions… Taki partisan de l’union libre ? Ma bouche s’ouvrait pour poser la question, histoire de ne pas laisser un silence pesant devenir maître, ni même que ça cogite trop dans sa petite tête. Non mon petit chiot, je n’étais pas aveugle, ni sourde, juste de mauvaise foi.

~ C’est quoi cette question ? Est-ce que je te demande si tu as pensé à moi ? Ou si l’eau ça mouille…

Sourcil davantage relevé… Mon iris se perdait dans la sienne et le sourire espiègle le narguait, pourtant je m’étais promis d’être gentille au possible… Tu parles. Quelle idée aussi de me tendre pareille perche, à ce propos d’ailleurs.

~ Je t’ai toujours connu masochiste et tu me le confirmes de jour en jour, je ne suis pas comestible, oublie l’idée, faisons plutôt halte en chemin tu sembles en appétit mon ti’chiot ! Qui plus est, besoin de me changer, on va faire une visite surprise à des gens du pays…

Air mutin et facile de deviner mon idée quand les pas nous conduisaient dans la province de Taki, petit village calme, probablement celui des haltes familières vu l’auberge de belle qualité, elle devait bien tourner, rien des commerces qui m’intéresse pourtant. Moins amusant. Petit signe de la main pour le Kaguya dont la marche avait dû faire du bien aux joues rougies par l’alcool et une serrure venait de céder quand je m’engouffrais dans la bâtisse. Charmant nid vraiment, un d’une famille vu les bricoles d’enfants gênant mes pas au sol, mon attention rapidement capturée par l’escalier là où je trouverais mon bonheur, du tissu sec et peut-être même à ma taille avec un peu de chance.

~ J’évite le blanc, je sais ! Économise ta salive et attrape nous plutôt un encas pour la route, je fais vite !

Tout venait à point à qui savait attendre ? J’étais plutôt d’avis de me servir en général et l’ouverture de l’armoire au style féminin et masculin mélangé me rassurait sur un point… Autant d’un côté que l’autre à ma taille… J’aimais bien ce pays. Un mouvement rapide pour échanger la place du manteau Kaguya avec une tunique bleue nuit assez simple et traditionnelle au final… Une armoire de femme aux gouts simple et sérieux vu les longueurs et les cols… Pas vraiment la mienne, mais au moins, j’étais présentable en lançant son manteau à mon compère, non pas sans en récupérer un pour mes épaules à moi, sombre encore, décidément.

~ T’imagine si je sors mes os avec ça ? Ruiné en un seul usage !

Ricanement amusé, vrai ou vrai ? Vrai, voilà pourquoi ce n’était pas mon délire ce genre de chose, mon regard guettait alors le contenu de ses mains… Alors cette collation ?

~ Gaffe à pas s’éterniser ici et croiser les propriétaires des lieux !

Encore que, ça m’amuserait aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyLun 26 Mai 2014 - 1:18

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


La balade continue encore et encore, nous marchons et le décor défile sous nos yeux, c'est incroyable, mais à ses côtés le temps semble si court. Je ne le vois même pas passer, en fait le temps n'est qu'une matière que nous ne pouvons toucher, nous sommes incapables de le maîtriser. Nous sommes victimes de son emprise, complètement faible face à son étreinte. Nos yeux se croisent et les regards semblent complices, c'est surement ce que nous avons vécu jusqu'ici qui nous a rapproché. Dans le fond nous ne sommes que des shinobis dont le devoir a réussi à nous lié. J'aimerai pourtant avoir la place qu'il a occupé tout ce temps, comment passer après eux, reste-il une place pour moi Ao' ? Tu sais très bien que je n'oserai jamais te le demander, je suis bien trop timide, bien trop renfermé. Et la seule fois où j'ai osé parler, j'ai rencontré un mur.

Néanmoins elle confirme indirectement qu'elle a pensé à moi. Et de plus qu'il faut rattraper le temps perdu. Facile à dire, je te rappel qu'il t'a demandé en mariage devant moi et si j'ai fuis c'est surement pour esquiver une réalité bien trop brutale. D'autant plus que tu me connais, je préfère foncer dans le tas que fuir et pourtant j'étais bien trop faible face à lui. Tu me diras il avait un avantage, que je possède désormais. Mais, seras-tu aussi gentille que tu le fus avec lui ? Je ne le sais même pas. Je continue de l'observer, elle et ses formes, elle et sa beauté. Et enfin toute sa malice ...

Tu es le diable, le diable avec du rouge à lèvre. Celle qui vous ensorcèle avec tant de malices, vous fait tourner la tête, je suis complètement sous ton charme et mon surnom de chiot prend tout son sens. Néanmoins j'ai légèrement changé, tu l'as remarqué, tu ne me regardes plus avec les mêmes yeux. Ton regard se fait plus doux malgré tout, moins vicieux et pourtant tu restes perfide. Enfin, quant je dis ça, ce n'est pas dans le sens propre du terme, tu restes un ange, sous des airs endiablés simplement. En fait je ne saurai te décrire, qui le pourrait, tu es lunatique et versatile, tu es le paradoxe, le reflet et le miroir. Alors que nous marchons nous pénétrons dans un village, puis dans une maison, du moins nous nous sommes invités. Je te suis aveuglement comme d'habitude, encore une fois tu vas nous mettre dans un pétrin pas possible je le sens :
Le blanc te va mieux, du moins je préfère, surtout quant il pleut ...
Un sourire se dessine sur mon visage. Je la taquine, j'espère qu'elle a comprit, de toute façon son esprit pervers lui aura vite transmis l'information. Tandis que je l'observe se changer, elle semble n'avoir aucune gène. Pourtant je dévore son corps des yeux, je suis comme impuissant. Restant statique face à ça, que voulez-vous que je fasse ? Que je lui saute dessus ? Les expériences passées m'ont prouvé que cela ne marcherait pas. Il ne me reste plus qu'à la dévorer des yeux et de me mordre les doigts, les lèvres. Je bouillonne, incapable de détourner le regard, comme hypnotisé. Triste vie. Elle enfile donc la tunique bleu nuit, cela lui va à merveille, bien que je la préfère nue.
Quoi que sans rien, cela te va bien aussi, HAHAHA !
Petit regard taquin suivis d'un clin d'oeil, nous devons faire vite et quitter les lieux. Je récupère mon manteau rapidement et n'oublie pas de prendre une bouteille qui se trouvait non loin de là. Après tout il nous faut bien un peu d'alcool pour continuer la route. Nous quittons les lieux au bout de quelques instants, heureusement pour nous les propriétaires ne sont pas rentrés pendant notre petite expédition. Observant Ao', je lui attrape la main et la tire vers moi fermement, surement à cause de l'alcool, ou peut-être par pur envie, un peu taquin, un poil coquin :
Tu penses pouvoir me résister encore longtemps comme ça ?
On joue à un autre jeu désormais. Provoquons là, c'est peut-être ce qu'il y à de plus drôle à voir. Si ce n'est que je crains le retour de bâton. Cette femme est vicieuse et elle connait bien des vices pour me faire baver ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyLun 26 Mai 2014 - 1:57


Ah non ! Plus d’alcool ! Pourtant juste un soupire et rien d’autre sur la question, ne devait-il pas m’écouter, ce liquide de malheur ne lui avait et ne lui réussirait jamais, quant au reste, trop prévisible… Souvent le problème, toujours en fait avec tous. Allez, je l’aidais un peu, pour son bien ne faut pas croire !

~ Je devine pourquoi, bien ! Fut un temps où tu étais trop stupide pour comprendre ça en me suggérant de changer de teinte ! Ballot, j’ai retenu ! Même si un sac de jute ou un habit de lumière ne changerait pas grand-chose.

Petite tape sur sa joue pour le réveiller, il ne se cachait même plus, un tort, pas que ça change grand-chose pour moi, depuis le temps, le Kaguya était plus que grillé sur ma condition, néanmoins…

~ Tu sais ton souci avec ...?

Pas le temps de finir qu’il nous conduisait dehors, dommage, j’aurais bien aimé le voir s’expliquer sur notre présence et tout le tralala tandis que j’aurais pris la poudre d’escampette… Garce ? Ah ça question de point de vue, tout ne se résumait qu’à ça au final de toute façon. Le voilà qui n’avait pas compris la leçon, monsieur se voulait maître d’un jeu sur lequel il n’avait aucune maîtrise, un inconscient… Un que j’adorais trop pour le laisser s’enterrer tant.

~ Longtemps ? Toi en tout cas, tu ne l’auras fait qu’une fois… La résistance.

Bim, rappelle-toi donc ça ! Sourire étiré, presque sadique, mais encore doux, allons, allons, je ne comptais pas être méchante, je ne l’avais jamais vraiment été avec lui de toute façon. Je reprenais donc en resserrant la pression de ma main sur la sienne, une question de dosage alors ? Ouais, surtout un outil de capture…

~ Je te disais donc ! Que tu vas avoir des soucis avec ce genre d’attitude ! Oublie l’alcool, tu ne sais pas te tenir et parlant de tenue, tiens-toi un peu avec moi d’ailleurs !

Nouvelle petite tape sur une joue pour capturer son attention de ma main libre, je détestais ce genre de conversation là si… sérieuse… Mais l’expérience parlait, malheureusement.

~ Ne m’as-tu pas dis que tu dirigeais une armée ou je ne sais quoi ? Elle est où l’image du fier et grand capitaine si tôt une tignasse blanche sous son nez ?!

Sourire taquin, il avait cherché pour le coup, puisqu’il n’était plus question de subtilité, son choix, qu’il assume. Cette fois je ne le prendrais plus avec des pincettes, pas plus mal, mais peut-être peu avisé.

~ Je te savais stupide et aveugle, mais à ce point, n’as-tu donc pas assez vu Tenzö, toi qui étais pourtant aux premières loges ? Oublie l’idée, ça n’arrivera pas, heureusement pour toi mon Ti’Shio ! Ne montre pas tes failles aussi ouvertement si tu ne veux pas perdre ta tête.

Le fascié subitement plus sérieux, une réalité, il fallait que le Kaguya en prenne conscience quand je ne le laisserais pas s’éloigner de là, chacun son tour ! Sans perdre de vue la progression de la route, il m'emmenait vers l'ouest, le pays de la terre?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyMar 27 Mai 2014 - 22:42

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


Nous sommes face à face, l'alcool est surement le troisième compagnon de ce voyage. Je ne suis pas saoul, en fait je crois ne pas l'être. Néanmoins mes joues rosées et mon jeu de jambe un peu hasardeux me trahisse. Cette boisson est un vice, qui pour ma part commence à devenir une addiction. Elle tapote alors ma joue, comme pour me réveiller ou accentuer ses paroles, c'est assez drôle à voir, surtout qu'avec un air sérieux elle devient encore plus attirante. Mes joues sont bouillantes et je me demande si c'est l'alcool ou la beauté de cette femme qui me trahisse tant. Peu importe ce qu'elle me raconte je suis complètement subjugué. J'ai envie de me baffer, de me réveiller pour éviter qu'elle n'en profite, mais c'est peine perdue face à elle.

Oublier l'alcool ? Non désolé je ne peux pas, c'est la seule façon pour moi de m'échapper, de quitter ce monde l'espace de quelques instants sans perdre la vie. De voir la vie d'un autre oeil, de voir le paysage sous de nouveaux yeux, de découvrir tes belles formes une fois de plus. Laisse moi m'évader, tu voudrais me prendre mon seul plaisir, la seule chose qui me fait oublier mes problèmes. Toi tu fuis les tiens en fuyant tout simplement, moi j'ai besoin de cette petite potion. Chacun son truc non ? De toute façon tu ne peux pas comprendre, tu n'es pas dans ma tête, tu ne sais pas les démons qui me tourmentent, tu vois les sourires, tu ne vois pas les plaies derrière :
Certes c'est une faiblesse, mais ça me fait oublier les coups durs et même les demandes en mariage !
Petite réponse taquine face à ce qu'elle m'avait dit un peu plus tôt. Oui, comme quoi je lui avais résisté une fois, c'était comme ci elle avait une rancune profonde envers moi. Frustrée ? Surement, peut-être déçu de ne pas avoir pu goûter au fruit interdit. Ce plaisir charnel, mais pourquoi ? Aurai-je du lui offrir si tôt ? Je pense avoir fais le bon choix, tu ne t'en rends pas encore compte, mais viendras le jour où tu y réfléchiras. L'observant, je la lance un peu avancer devant moi, c'est un plaisir pour moi de la dévorer du regard, elle tellement attirante. La rejoignant rapidement, pour ne pas passer pour un pervers je parle d'un ton plus sérieux, en prenant soin aussi de jeter la bouteille :
Nous ne sommes plus très loin, bientôt nous arriverons au Mont Mukashibanashi, certains de mes hommes sont aux frontières. Comme je te l'ai déjà dis je suis Capitaine de la section Buki, c'est à dire de l'armée de l'alliance. Ce sont les hommes qui sont envoyés en premier au front, les vrais guerriers, ceux qui n'ont peur de rien. Je ne t'ai pas fais venir pour rien tu sais.
Marquant une légère pause, je la regarde dans les yeux pendant un instant, il n'y à plus de sourire bête, mon visage semble fermé. Je reprends ma place de Capitaine et délaisse le chiot quelques instants. Observe les changements de ma personne et de mon mental :
Chaque Capitaine est censé posséder un bras droit et pour le moment je n'en n'est guère et il se trouve que tu es une Kaguya tout comme moi ... De plus tu es celle en qui j'ai le plus confiance. Je te vois déjà me dire quels avantages aurais-tu à prendre ce poste ? Hmm, une armée sous ton commandement, un palais, une vie de princesse, les tiens autour de toi, un logis pour tes enfants. Et enfin, un thé à volonté, je suis sur que tu n'as jamais gouté à ceux de la capitale ...
Alors ? Voudras-tu prendre ton destin en main une fois de plus, accepteras-tu cette ultime proposition ? Je le souhaite vraiment, dans le fond il y à un dernier argument secret ... Au moins je t'aurai près de moi jusqu'à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyMer 28 Mai 2014 - 3:11


Monsieur piquait et moi je souriais, l’idée d’Hattan, pas la mienne et pour son info j’avais eu la délicatesse de m’esquiver face à lui, par respect ou pour le préserver, va savoir… N’empêche que, joueur pour joueuse !

~ Un que tu as raté, quel dommage !

La bouteille avait disparu son côté fougueux en faisait de même… Et voilà, on y venait, je me doutais que quelques sourires, des manières douces et même la capture de ma main ne suffirait pas à échapper aux négociations, un vrai Kaguya au moins, rien n’était gratuit dans la vie et un ricanement accueillait l’info que je savais déjà au fond… Seul le contenu de la demande me manquait.

~ En gros tu diriges l’alter-égo de notre clan quoi…

Les bouts de viandes envoyés pour préserver les « têtes pensantes », mes préférés dans une armée, les seuls qui méritaient le nom de cette unité d’ailleurs. Un air sérieux et les yeux dans les yeux, os’cours… ça n’annonçait rien de bon, pourtant il disait que nous n’étions plus loin, quel dommage. Encore que pas le temps d’ouvrir la bouche il anticipait mon côté négociante à l’extrême et sans nul doute, se fut la fin de sa phrase qui me décrochait ce petit rire. Comment gardait mon sérieux ainsi franchement ? Au moins, je pouvais lui reconnaitre qu’il me connaissait vraiment bien, par contre ça avait un côté triste ses dires, car ne nous leurrons pas…

~ Je suis libre Shio, de toutes obligations, de tous devoirs, de toutes attaches, ce que j’ai toujours voulu et tu penses que je pourrais abandonner ça ? Et redevenir un chien en laisse comme à Kiri ?

Cela en revanche, c’était mal me connaitre, peu de chance pour que ça arrive ou alors vraiment solution extrême, sans ça…

~ Je peux t’épauler et t’assister à toutes les batailles qu’il te plaira, tu sais aussi bien que moi mon goût pour les échanges sanglants, mais si tu t’imagines me refiler cette foutue place de paperasse tu rêves ! D’autant que j’ai des projets jeune homme.

Ma main n’avait pas lâché la sienne, rappelons-le, tout sauf un fruit du hasard, bientôt la peau de sa paume brûlée, marquée d’un sceau qui à l’identique s’inscrivait sur l’intérieur d’un de mes doigts, un fuinjutsu bien particulier. Le même que Yuki, Natsumi, Tei’, Kibo, Shin’ que Lucy… Rei ou encore Xaphan, il allait falloir que je me calme, bientôt je n’aurais plus de doigts libres… Encore que vu la vitesse où mourraient les gens de mon entourage. Vanne foireuse et constatation réelle qui m’ôtait mon sourire, peu importe, ça n’arriverait pas cette fois, non, non. Fini tout ça.

~ Un fuinjutsu qui a brûlé ta main, ne t’en fais pas, ça se voit à peine et ça ne te fera bientôt même plus mal. Je m’en sers pour garder un contact en toute discrétion avec les gens importants pour moi, si tu mets un message ou un objet en te concentrant dessus, ce dernier arrive dans ma main, la même qui est dans la tienne en ce moment… La même chose pour moi, simple hein ! Maintenant, on ne se perdra jamais. N’abuses pas hein ! Je te vois venir ! D’ailleurs, double fonction, si l’un de nous deux manque dangereusement de chakra, le sceau s’efface progressivement, un bon moyen de te surveiller, prend garde mon ti’Shio !

Air espiègle en tirant sur sa menotte pour lui faire reprendre sa route…

~ Allez montre-moi là cette armée que je rigole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptySam 31 Mai 2014 - 16:19

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


Sa main est toujours incrustée dans la mienne, c'est comme-ci aucun de nous ne souhaite lâcher l'autre et pourtant ... Elle semble réfractaire à l'idée de me rejoindre, ce qui me fit tirer la grimace l'espace de quelques instants. Néanmoins, ses arguments n'étaient pas dès plus convaincants, d'autant plus qu'elle se trompait totalement, elle oubliait certains détails qui me semblaient importants. Qui avait parlé de maître, d'esclaves ou encore de pions ? Je n'allais pas lui mettre une laisse autour du cou, loin de là en fait. Je la regardais alors, lorsqu'elle me brûla la main, Fuinjutsu apparemment, histoire de rester en contact. Il nous faudra bien plus Aoji', ne crois pas que cela me suffira, j'ai besoin de bien plus. Seras-tu me le donner ? Ma tête se tourne alors vers celle-ci tandis que nous ne sommes plus très loin :
Qui a parlé de chien et de laisse ? T'ai-je demandé de t'occuper d'une quelconque paperasse ? Je n'ai pas besoin de tout ça. J'ai juste besoin de quelqu'un sur qui compter quant le besoin se fera sentir. Et cela à n'importe quels moments !
Bien sûr je la connaissais par cœur et je supposais que cela ne lui plaise pas totalement, après tout elle détestait être enfermé ou avoir des obligations. Qui aimait ça en même temps ? Il fallait jusqu'elle se rende compte que vivre d'une liberté pleine n'est pas bénéfique et c'était elle qui me l'avait prouvé par le passé. Toi qui parle de Kiri comme d'un maître et son chien, te souviens-tu être heureuse de pouvoir tous les protéger. Maintenant que Yuki s'y trouve, l'a laisseras-tu seule ? Ne me dis pas que tu as changé à ce point, tu ne peux pas être devenus cruel. Après tout, tu as juré de la défendre contre tout. Tu te poses surement une questions existentielle ... Qui la défendra de toi et de ta malchance surprenante ? Qui ? Moi. Et c'est pour ça que nous fonctionnerons en binôme, m'as-tu compris ?
J'ai seulement besoin que tu sois là de temps en temps, imaginons une semaine sur trois. Cela paraît bon hein ? Une nuit sur sept près de moi, mais ... Tu seras à mes côtés durant toutes les batailles, dans les pires affrontements, comme d'habitude. Par contre le reste du temps, tu seras libre, de faire ce que tu veux, de voir qui tu veux, d'aimer qui tu veux ...
Je rigolais, il y avait un peu de provocation dans ma phrase. Surtout que cela concernait Hattan et je savais très qu'elle le devinerait. Mon rire était mesquin voir méchant, mais j'avais toujours ce petit sentiment de vengeance au fond de moi. Cependant, je voulais qu'elle accepte cette proposition, je n'avais rien d'autre à lui offrir, mais je savais lui parler. Je connaissais ses points faibles, nous avions les mêmes. Protéger les nôtres nous semblait évident, si bien que nous mettions notre propre vie en jeu, ce qui n'était pas le cas de tous. Alors pourquoi tant de risques ? Pour voir un jour les choses changé et au loin apercevoir une paix durable. Quel rêve utopique ...
Pense à eux, à ceux que tu veux tant protéger. Sans toi je serai seul à les défendre face au danger, mes épaules ne seront pas assez solides tu comprends. Je vous ai sauvé la vie plus d'une fois, mais un jour la chance tournera ... Et qui sera la pour me protéger si tu n'es pas là ?
Mes paroles sont alors un peu plus sérieuses et ma voix se fait tremblotante, il y à tant d'émotions dans cette phrase. Non je ne joue pas la corde sensible, je lui parle avec mon cœur, je lui fais part de mes angoisses, de mes rêves et projets. Il n'y à pas plus belle déclaration, tandis que la dévore du regard une fois de plus. Nous arrivons près des portes immenses, elles sont représentatives de l'alliance. Ce n'est pas la capitale derrière, il s'agit seulement d'un lieu où veille l'armée du Shûkaï, observe et apprends.
C'est maintenant que tout commence, tu peux encore faire demi-tour et je considérerai cela comme un refus. Mais, si tu pénètres dans cette enceinte, tu devras en assumer certaines conséquences. Laisse moi te montrer ...
La porte s'ouvre doucement, derrière celle-ci se dévoile une armée de soldats, elle semble gigantesque, ce n'est qu'un aperçu Aoji'. Derrière eux se cache ma raison de vivre. Nos amis ... Ne lâche pas ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptySam 31 Mai 2014 - 22:31


Quelqu’un sur qui comptait… Pas de paperasse, pas de laisse vraiment ? Alors pas besoin de rejoindre cette bannière puis cela, je lui donnais déjà… Mais je devais avouer que le Kaguya était bon, très bon négociateur même, par moment il réussissait à me tenter… Personne ne m’avait jamais tenté dans une voie, en général, simplement imposée, simplement sur mon chemin… Une semaine sur trois ? Ah bien, à nouveau la carte du favoritisme qui allait frapper à ma porte, comme si une liste d’ennemis longue comme mon bras ne me suffisait pas ! Après tout plus à ça près, il me dirait ! Oui comme les échanges avec la gente masculine, là forcément un rire un vrai, il fallait oser. Mon petit chiot s’était fait grand, de l’élan maintenant il s’en donnait beaucoup, quelle assurance, entre le sérieux et la dérision, impossible de savoir s’il dansait sur un pied ou l’autre… Mon jeu à moi depuis le premier jour. Le vilain !

~ Une sur sept… Tu es un homme de si peu d’endurance ? Quelle déception… Entre toi et lui, il me faudra bien sept amants pour vous compenser… Tu as des noms à proposer ? Ou bien un harem à m’offrir pour mon temps libre ?

Petite langue qui s’étirait et impossible de contenir ce large sourire timide pourtant ces temps-ci, le tas d’os était devenu vicieux aussi, il ne payerait rien pour attendre à vouloir jouer la carte de la provocation…

~ Libre de tout ça, Shio, je le suis déjà, l’est toujours même quand ce n’était pas censé être le cas… tu n’as donc rien de nouveau à me proposer ?

Et si ma foi il était temps de sortir la carte caprice et qu’il y cède à tous, voilà le point le plus important avec lequel il devrait composer, un pas forcément évident, un auquel peu croyait… Malheureusement. Des grandes portes et les épaules du mâle qui gonflaient à vue d’œil, je comprenais bien être à destination et quand il parlait de protection de surcroit…

~ Si tu comptes sur moi pour te protéger, prépare déjà ta tomber, je ne sais déjà pas me préserver moi, t’es bien placé justement pour le savoir, de plus…

Mais le voilà parlant de conséquences en franchissant une porte, du genre…

~ Tu vas me bâillonner et m’enfermer en haut d’une grande tour pour me garder ? Attention !

A nouveau le poufage de rire, n’importe quoi, trop tard pour faire demi-tour, il ne fallait pas m’amener ici, franchement cet homme des fois, il suffisait de tirer un peu sur sa main pour le faire rentrer, eh oui mon capitaine ne m’en voulez pas si…

~ Je vous ouvre la marche monsieur en plus ! Je vais te facturer mon escorte si ça continue.

Et mon nez se tournait du regard du Kaguya pour observer de plus près cette poignée d’hommes, me semblait-il, car ridicule de rassembler toute une armée à un endroit… Beaucoup de masse effectivement… Mais du talent ? Il était venu le moment de jouer il fallait croire et un dernier regard pour l’homme en disait long alors que je lâchais sa main, peu importe, je l’avais trainé à la moitié de l’allée presque, ça suffirait.

~ Pour ton info Shio, j’ai pour projet en fait d’être une civil… Ouvrir un salon de thé surement, mais avant…

Je ne l’avais pas lâché pour rien, mains jointes et rapidement agiter et la belle mise en rang bientôt foutu par une belle rafale de vent… Faut dire, que j’avais mis la dose de fûton face à cette belle masse… ça tenait droit au moins ces soldats… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 1 Juin 2014 - 0:47

« L'amour véritable c'est celui qui dit je t'aime mais je te quitte. Il part mais ne cesse de s'agrandir. ...»


Taquine comme d'habitude, provoquant comme toujours, elle était parfaite. C'était bien l'une des seules à pouvoir me faire craquer de la sorte. Tandis que mon regard se plonge dans le sien une fois de plus je réfléchis à tout ce que nous pourrions accomplir. Mais, très vite elle mort de ses pensées, apparemment elle semblait ne pas être en total accord avec les termes du contrat, elle désirait de la nouveauté. Pour être franc, je n'avais rien de plus intéressant à lui proposer ou peut-être bien que quelque chose pouvait l'être. Mais accepterait-elle ? C'était plutôt de la provocation sur ce coup, mais j'adorais ça, surtout avec elle, c'était comme un jeu, un loisir dans lequel je me découvrais une nouvelle vocation, l'embêter :
Une nouveauté ? Partagez le lit avec un Kaguya ? Ah non déjà fait ... Pas très intéressant ! Nous verrons bien le moment venu si je peux te faire découvrir de nouvelles choses ! AHAHA !!
Petit clin d’œil en sa direction. Il s'agit clairement de provocation, une petite vengeance personnelle, bien que ce sujet soit délicat, il valait mieux en rire qu'en pleurer. Ainsi, elle me fit part de son envie d'ouvrir un salon de thé. Plutôt peu banal, mais cela lui allait bien. Néanmoins, j'avais peur pour les clients, déjà de l'empoisonnement. Et ensuite, imaginez qu'elle est un problème avec un client trop agité, je la vois déjà le faire voler de l'autre côté de la pièce. Autant dire tout de suite que cela serait amusant à observer, mais bon peut-être que sous ses traits de guerrière se cachait une femme d'affaire incroyable. Nous verrons bien par la suite, je restais alors silencieux pour ne pas la vexer, d'autant plus qu'elle souligna que cela sera après. Après quoi ? D'un geste elle reforme les rangs, je comprends alors, mon faciès affiche un large sourire, elle a accepté :
Je prends ça pour un oui, allons y. Ton arrivée sera surtout un évènement, prépare toi à être interrogée, voir de nouveaux et anciens visages. Tout va changer pour toi. C'est une nouvelle vie qui commence ...
J'avance alors d'un pas, elle qui m'avait ouvert la marche. Je marche désormais à côté de celle-ci, nos mains ne sont plus réellement jointes, ce que je rectifie en quelques secondes. Ma main droite attrape sa gauche, peu importe ce qu'ils pensent tous autour de moi. C'est mon bras droit désormais, dans tout les sens du terme et je sais qu'elle est une épaule sur laquelle je peux me reposer. Nous devons seulement traverser ce village ou plutôt campement pour atteindre la capitale et une boule au ventre apparaît peu à peu. Plutôt étrange pour un capitaine, d'autant plus que ce n'est pas la première fois. Mais, cette fois-ci je suis de retour d'un long périple et désormais tout a changé, je ne suis plus réellement seul, tous mes amis sont à mes côtés. Secrètement je les protège tous et les réunis tous, peu l'auront remarqué, mais le plus important est leur sécurité, peu importe ma gloire personnelle, tant que les miens sont à l'abri.
Tu penses ne pas pouvoir me protéger et pourtant. C'est toi, vous, eux qui me donnez la force de me battre, vous êtes mes piliers.
Un petit sourire s'affiche encore sur mes lèvres, nous ne sommes plus très loin. J'observe le visage de chacun des soldats, jeunes, vieux beaucoup de générations se mélangent. Peu importe, pour le moment la paix est présente, mais bientôt je devrai les envoyer sur le front. Je suis conscient que certains perdront la vie, mais qu'ils ne s'inquiètent pas. Si l'un d'eux est sur le champ de bataille, cela signifie que je serai en première ligne. Croyez-vous vraiment que je laisserai mes soldats se battre sans moi ? Impossible voyons, je ne suis pas fais de ces os là.
Nous y voilà, fais comme chez toi. De toute façon tu le savais déjà ça !
Nous sommes devant les portes, celles-ci ne vont pas tarder à s'ouvrir. C'est désormais un nouveau départ, une manière de rebondir. Kiri ne meurt pas, le village caché de la brume renaît. Nous ne sommes pas fait pour tomber sans nous relever, couper nous un bras, nous vous écraserons avec l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Xia Chao Seng
Informations
Messages : 1554

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | EmptyDim 1 Juin 2014 - 6:43


Pourquoi avaient-ils tous bougé ces crétins sans sourciller… Moi je voulais les faire voler ! Néanmoins je leur reconnaissais une belle discipline, bien que me répondre à moi… C’était peu avisé, va-t’en savoir pourquoi ma main dans celle de leur capitaine sûrement, ricanement, il en fallait peu pour m’amuser et il est vrai que j’aurais adoré jouer au garde à vous des heures avec ces nouveaux jouets. Fort heureusement, le Kaguya savait rappeler à l’ordre… Comment ça un oui ?... Un oui à quoi ? Son tour cette fois de m’entrainer et le mien de trainer des pieds, oyé, oyé !

~ Hey attend un peu !

Rien à faire le voilà qui parle interrogatoire et je ne sais quoi et si tôt voilà, plus l’envie de lutter je me laisse entrainer… J’aimerais bien voir ça, enfin qui de moi ou mon interlocuteur craquerait, cependant… Geste vif et je le stoppe.

~ Mais voyez celui-ci ! A peine la main remise sur moi qu’il veut m’attacher pour ne plus me laisser filer ! Je refuse de rentrer dans un endroit qui me gardera des lustres pour des futilités.

Paperasse, j’allais le faire manger leur brouillon, des questions ? Des comptes à donner à personne, même pas en rêve, si ma foi il y avait des volontaires à se faire empaler… Mon sourcil s’arquait et mon regard se perdait dans les portes, Yuki derrière ça… Ma princesse, au moins ne serait-elle pas entourée de n’importe quoi… ? ça devait me consoler ? Sûrement, mais peu importe, la question n’était pas là.

~ Shio, je te dis que j’aspire à la vie civile et toi tu me proposes une armée ? Je ne veux plus être responsable de quelques plans militaires qu’il soit, je ne veux plus que mon incompétence coute la vie à des pions. Simple à comprendre pourtant, mais difficile pour ceux qui n’ont pas connu ça… Sais-tu ce qu’il reste du Misuto ?

Rien. Peut-être trois pèlerins déserteurs maintenant… Les trois quarts sous mes ordres directs, mais moi j’étais toujours là. Offrir un bras armé en soi ne m’avait jamais dérangé bien au contraire, mais cette fois j’avais compris la leçon, manier les fils en étant si peu talentueuse, c’était les emmêler et les faire se casser. Conclusion qui donnait raison une fois de plus à Rei, rien dans ma petite tête, tant de la remplir avec autre chose que des coups de sang et des élans téméraires. Grandir ? Mais sous les ombres écrasantes le pouvais-je vraiment. On ne change pas, on s’adapte hein ? Alors à ce poste je connaissais déjà le cheminement et la fin…

~ Mon chez moi c’est le monde Shio, je te remercie de m’avoir montré la route, rassurer pour Yuki, embrasse là donc pour moi, trop compliqué de rentrer la voir maintenant de ce que tu me dis, mais je reviendrais, te présenter ma fille d’ailleurs !

Un sourire comme pour mieux accompagner la boutade, elle ne serait probablement pas ma seule surprise pour lui et à nouveau un regard pour la masse de pions présente, une grimace maintenant.

~ Je dois rejoindre mon frère quelque part avant. Je suis déjà en retard… Comment a été accueillie la nouvelle de votre alliance par les grandes nations ?

Certainement mal… Question qui n’en était pas vraiment une en fait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Tchin ! | Shio | Empty
Message(#) Sujet: Re: Tchin ! | Shio | Tchin ! | Shio | Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tchin ! | Shio |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni-