N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Les fondations de l'Arbre de Konoha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Nara Natsuki
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Les fondations de l'Arbre de Konoha Empty
Message(#) Sujet: Les fondations de l'Arbre de Konoha Les fondations de l'Arbre de Konoha EmptyMar 4 Mar 2014 - 20:07

Il était temps.

Ces mots étaient apparut d'eux même à l'esprit de Natsuki lorsqu'il avait ouvert les yeux ce matin. Temps de mettre fin à cette discussion commencé six mois plus tôt, et de reprendre en main son existence. En une demie année, beaucoup d'événement avaient tempêté sur sa vie, le rinçant sans cesse d'averses de catastrophe et noyant son âme dans un déluge de désespoir. Il avait touché le fond durant cette période, et même plus encore. Il avait retrouvé un sentiment dont il avait tout fait dans sa vie pour ne plus le connaître : la peur sous sa forme la plus viscérale. Mais il avait décidé de se relever. Il avait essuyé coup après coup, encaissé chaque orage sans fléchir le genou. Plus d'une fois, il avait faillit tomber, de ce genre de chute dont l'on ne revient plus. L'escalade qu'il avait mené fut longue, et elle n'était d'ailleurs pas terminée – sans doute ne connaîtra-t-elle jamais de fin – mais au moins il avait passé la couche nuageuse, et surplombait désormais la basse-fosse dont il s'était extirpé au prix de la sueur et du sang. Son ascension se fit en solitaire, mais sans l'équipement que l'on lui avait fournit au pied de cette montagne éternelle, sans doute ne serait-il jamais arrivé aussi haut. Souvent lorsqu'il se retournait, quittant des yeux son objectif au sommet pour regarder derrière lui, il se demandait si la vue valait vraiment tout les efforts qu'il avait dû fournir pour en profiter. Des questions inutiles bien sûr, car maintenant qu'il s'était lancé, il ne pouvait plus s'arrêter et rebrousser chemin. Juste tomber, et se faire engloutir à nouveau dans des abîmes dont il ne reviendra plus.

Il était temps qu'il assume le rôle que l'on attendait de lui. Il était prêt.

L'horloge du salon affichait les seize heures passées lorsqu'il quitta son domicile. La météo était à l'averse, mais elle ne l'empêcha pas de partir. Il prit simplement soin de protéger des gouttes la petite boite qu'il tenait en la glissant sous son manteau. Les rues avaient beau être désertes – à part quelques courageux comme lui qui avaient des impératifs – il préféra utiliser la voie des airs pour se déplacer. Habituellement, il marchait comme tout à chacun pour partir d'un point A vers sa destination B, mais aujourd'hui le temps ne l'incitait guère à profiter de la balade : il opta donc pour le trajet le plus court et le plus rapide. Au moins ses chaussures resteront propres.

Après quelques secondes de réflexion, il opta pour une autre voie d'arrivée que l'entrée du Palais du Hokage. Il allait plus ou moins aborder avec le propriétaire certains sujets qui ne nécessitaient pas forcément d'être entendu par d'autres, aussi il préférait que le moins de personne possible soit au courant de sa venue. Qui regarderait dans la direction d'un ciel aussi déprimant après tout ? Virevoltant autour de l'édifice, il se stabilisa finalement devant la fenêtre du bureau de l'Hokage, où il glissa un regard pour tenter de voir à travers la vitre. S'il était occupé, Onpu était en tout cas seul, c'était donc le moment : il frappa contre le verre pour attirer son attention.

Beaucoup s'accorderaient sur le fait que – outre toutes les conventions qu'il importait d'observer lorsque l'on s'adressait au Haut Chef du Village – il était assez irrespectueux d'arriver chez quelqu'un en passant par la fenêtre, à plus forte raison lorsqu'il s'agissait du bureau du Kage en personne. Natsuki réalisa d'ailleurs à ce moment qu'il se permettait quand même pas mal de liberté, à sa grande honte, Il se promit mentalement de mieux se tenir la prochaine fois - s'il avait une chance d'en avoir une, après cela... En tant qu'ami, peut-être qu'On' appréciera la plaisanterie, mais en tant qu'Hokage, c'était moins sûr – et ce, sans compter les diverses sanctions possibles comme les rétrogradations et réductions de salaire. Restait donc à espérer que ce soit le premier qui lui ouvre la vitre, et non le second.


« J'aimerai te parler seul à seul On', c'est important. Tu m'ouvres ? »
demanda-t-il en sachant pertinemment que les couches de verre rendaient le bureau insonorisé.

Il avait bonne espoir cependant qu'en tant que bon musicien, le Luthier sache aussi lire sur les lèvres.


« J'ai des cookies. »
précisa-t-il.

Le souvenir de sa première rencontre en face à face grâce à Maïka lui avait laissé quelques souvenirs utiles.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les fondations de l'Arbre de Konoha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Palais de l'Hokage-