N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 On danse ? [Ikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

On danse ? [Ikari] Empty
Message(#) Sujet: On danse ? [Ikari] On danse ? [Ikari] EmptyDim 16 Fév 2014 - 4:16

Aujourd’hui, ce n’était pas le bon jour en fait ! Je m’étais levé du mauvais pied ce matin. Pour une raison inconnue, depuis le début de cette journée, j’étais un peu aigri. Enfin, je ne suis quasiment jamais heureux mais bon, je peux quand même être de mauvaise humeur… encore plus que d’habitude. Bref, je m’étais levé et j’avais déjà brisé un vase dans ma maison. Trop laxiste pour enlever les bouts de verre au sol, je décidai alors de partir pour évacuer un peu toute cette colère qui me rongeait mais, en fait, cette idée s’avèrait être très mauvaise parce que partir se balader est une chose mais, se faire harceler par les gens était une autre. Ils étaient tous contre moi ! Comme par hasard, c’était aujourd’hui, le seul jour où j’étais d’humeur à massacrer un bébé qu’ils avaient décidés de me mettre hors de moi. Certains me regardaient étrangement et d’autres se retournaient même sur mon passage. Ce n’était pas parce que j’étais très séduisant mais, pour une raison assez futile. Il semblerait que ce matin, j’avais reçu un petit cadeau de la part d’un oiseau sur mes cheveux et je ne m’étais même pas rendu compte. Je n’ose vous dire ma réaction quand je l’ai su. En gros, vous voyez un éléphant, imaginez qu’il pète les plombs et tout ça multiplié par cent. Et bien c’était à peu près la moitié de ma crise. Ce n’était vraiment pas mon jour. Ma maison était chiante, les gens étaient chiants, les animaux étaient chiants… alors comment ? Pourquoi ? Comment ? Le monde n’était pas fait pour moi. Je n’étais pas sociable, pas aujourd’hui, il fallait que je puisse décompresser un peu voir totalement. Et c’est alors là que la lumière fût. Non je déconne, enfin à moitié. En effet, une lueur traversa soudainement mes yeux, mon esprit. Vous savez, ce genre de flash pour vous rappeler d'un truc. C’est alors là que je me souvenus de quelque chose. La chose qui pourrait sauver ma journée. Il n’y a pas si longtemps, on m’avait parlé d’un endroit très spécial à Kiri, un endroit pour se détendre et se défouler. Un endroit qui allait me sauver, mon paradis : C’était le Terrains d’Entraînement.

Un endroit vaste où je ne risquerais de croiser personne et donc je n'allais pas m’énerver encore et encore. Je pourrais réfléchir, flemmarder, dormir dans un champ fleuri s’il y en a ! La perfection. Je décidai alors de me rendre là-bas. J’étais pressé donc je fis de mon mieux pour arriver rapidement. C’était un paysage morbide et c’était le moins que l’on puisse dire. Une immense étendue dans un perpétuelle brouillard avec au bout, une sorte d’immense lac. De ce lac semblait dépasser plusieurs piques de roche. Endroit étrange, personne étrange. C’était parfait pour moi. Seulement, au lieu de me reposer comme je l’avais prévu, je décidai de m'entrainer un peu. Ce joli décor m’enchanta et je ne pouvais m’empêcher de me battre. Déposant mon « Haori » blanc sur un arbre, je dégainai mon katana et je commençai à réaliser des mouvements souples et rapides. C’était une sorte d’échauffement pour mon grand corps. Après ça, je décidai de me déplacer, de courir à travers les arbres et le brouillard pour tester ma vitesse. Elle était optimale pour l’instant et c’est alors que j’entamai le contrôle de l’eau en faisant bouger celle-ci avec mon affinité Suiton. Je n’avais pas pour but de réaliser des techniques propres mais plutôt un exercice de précision et de manipulation rapide. Faisant passer mon élément de part et d’autre de mon corps, le faisant virevolter à droite et à gauche. Mes mouvements étaient souples, très souples et rapides. C’était un magnifique spectacle à voir enfin, vu qu’il ne semblait y avoir personne ici, il serait difficile d'observer. Quelques heures après mon petit entraînement rapide, la paresse semblait avoir repris le dessus sur moi. C’était fini, je n’avais plus l’envie de me mouvoir. Je me couchai au sol tel un cadavre abandonné somnolant presque. Ce sommeil fut d’une très courte durée car, vraisemblablement, l’endroit calme était devenu bruyant, un peu trop bruyant. En effet, alors que ma tête se reposait toujours sur le sol, j’entendis des bruits de pas. Des pas dans l’herbe qui s’approchait de ma zone.

Un ennemi ? Et pourquoi diable avait-il décidé comme par hasard de venir par ici. Me levant d’un mouvement brusque, je me tournai alors lentement vers la silhouette que je semblais apercevoir. Tenant mon katana, je m’avançai alors pour parler.

    « Bonsoir… Qui êtes-vous ?»


J’avais cet air vicieux et sombre sur mon visage. Des paroles froides et l’atmosphère déjà dangereuse à cause de l’hostilité de ce lieu. Qu’allait-il se passer ?
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Junkyōsha Ikari
Junkyōsha Ikari
Informations
Messages : 26
Rang : C

On danse ? [Ikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On danse ? [Ikari] On danse ? [Ikari] EmptyMar 18 Fév 2014 - 5:00

Huuuuum... J'ai la flemme d'ouvrir les yeux. Il doit être à peu prés seize heures, là. J'ai fait une bonne grosse grasse mat' pour le coup, là. Pourquoi ? Bah, déjà je le fais quasi-tout le temps, vu que j'suis un gros flemmard, mais aussi parce qu'en me réveillant plus tôt, j'ai eu un sale pressentiment. Vous savez, cette petite voix dans la tête qui vous dit "toi mon pote, tu devrais te rendormir, si tu te lèves, il va te tomber sur le coin d'la gueule un nombre incalculable de merde tout le long de la journée, tu vas te faire chier, tu vas regretter de t'être levé, et tu vas te maudire de pas avoir fait ce que tu voulais faire à l'origine: te rendormir."
Du coup, j'me suis rendormi.
Là, j' me relève, aussi fatigué que tout à l'heure, mais la petite voix qui se tait. J'ai pas d'excuses, donc. 'Tain, aller, cinq minutes. Juste cinq minutes. On le fait tous, ça, nan ? Le réveil qui sonne, mais on reste dans le lit cinq minutes de plus. C'est mon petit plaisir, perso. j'avais entrouvert les yeux, je les referme sur cette pensée, prête à les rouvrir dans cinq petites minutes.

...

Ou deux grosses heure. 'Chier. J'me suis rendormi. Je le savais pertinemment. Ce qui est quasi invariable quand je referme les yeux en mode "aller, juste cinq minutes de plus", c'est que je me rendors. Mais j'me sens tellement con, là. Bref, soit j'me rendors, soit je sors glander dehors, de nuit, ce qui risque de me décaler, encore plus que je le suis déjà. Oh et puis fuck, je sors, allons jouer les chauves-souris.


Je vais à l'extérieur, le soleil commence à se coucher, la brume s'épaissit, et commence à prendre de plus en plus d'importance, et moi j'suis là, au milieu de la rue, et je sais pas trop quoi faire. Huuuuuuuuuuuum.... Tiens ! J'ai une idée ! J'vais aller m'entrainer un peu ! Du coup, je vais bien me vider de l'énergie accumulée pour mon excès de sommeil, et du coup j'vais bien dormir à mon r'tour. Seul bémol, pas d'partenaires d'entrainement. Bon, pas grave, je ferais ça en solo, même si je suis pas spécialement fan. ça aura le mérite d'me permettre de tester deux ou trois techniques dans mon coin. Parce que, franchement, ces derniers temps, j'ai merdé niveau entrainement. Ça fait un mois au moins que j'ai pas dégainé Kesenai Chi de son fourreau, et ça fait chier. J'vais finir par me rouiller si j'fous rien, et c'est pas comme si j'avais un bête de niveau d'départ, en plus.


Je traverser le village en quelques minutes pour me retrouver au terrain d'entrainement. Un sol lisse à perte de vue. Dont on a du mal à voir le fond à cause du brouillard environnant et des quelques arbres sur le chemin. On aperçoit un lac, un lac d'où semblaient sortir quelques piques de roche. L'endroit avait vraiment la gueule d'un terrain d'entrainement, quoi. Mais par contre, moi qui croyait qu'je serais seul, bah il semble que non. Je fais quelques pas à la recherche d'un lieu qui m'semble propice à un bon entrainement, et d'un coup, j'tombe sur un bonhomme en train de pioncer par terre, tranquille, quoi, c'est vrai que les terrains d'entrainement, C'EST VACHEMENT FAIT POUR CA, TOUT LE MONDE LE SAIT, N'EST-CE PAS ? Il me remarque, se lève rapidement, Katana en main. Il s'avance vers moi, puis me cause. Qui j'suis ? Comment ça, qui je suis ? Il dit ça comme si j'devrais pas être ici, genre, "t'es qui toi pour venir sur ce terrain ?".'Fin, c'est l'impression que j'ai eue en tout cas. Et il me dit ça avec son air de vicelard, le plus normalement du monde. Pouah mais j'en ai tellement marre de tout ces gens qui se sentent obligés de tirer des tronches pas possible à chaque fois qu'ils jactent. Quand c'est pas le sourire sadique, c'est le regard de violeur au GHB, parfois c'est un mélange des deux, parfois c'est le coup du regard vide d'émotion où je sais pas quelle autre connerie du genre. Mais passons, j'parle trop pour rien-là.


Salut. J'suis juste un gars qui passait par ici pour... Bah, pour s'entrainer. Logique vu le lieux, nan ?

Même si certains préfèrent DORMIR sur les terrains d'entrainement plutôt que de S'ENTRAINER. LOGIQUE.













Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Gekei Kenjumaru
Gekei Kenjumaru
Informations
Messages : 35
Rang : C

On danse ? [Ikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On danse ? [Ikari] On danse ? [Ikari] EmptyMer 19 Fév 2014 - 1:01

J’étais toujours sur le terrain d’entraînement à une heure si tardive. J’avais passé une très mauvaise journée aujourd’hui et j’étais venu pour me détendre. Après m’être fait « chier » dessus par un oiseau ce matin, c’était les gens qui m’énervaient et c’est la raison pour laquelle je m’aventurai là-bas. C’était censé être un entraînement en solitaire en fait, pour évacuer le stress et repartir du bon pied. Commencer une bonne journée le soir était un peu étrange non ? Et bien ce n’était pas très important ! Passer une journée entière à maudire le monde serait un calvaire car, j’aurais une folle envie de me défouler tout le temps. Me connaissant, il fallait très vite que je puisse me détendre. Commençant mon entraînement rapidement, j’étais arrivé à un stade où j’étais complètement vide mentalement. Physiquement, je n’avais fait aucun vrai effort mais, ça m’avait soulagé ! Mon esprit était ailleurs, dans les étoiles que je regardais depuis le sol où je m’étais allongé. Plus rien ou presque ne pourrait me pourrir ma journée. Seulement, ce qui m’ennuyait un peu est que j’avais dû m’entraîner seul. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas battu en duel avec quelqu’un. Je parle bien sûr d’un véritable combat et pas d’un simple échange rapide. Il me fallait un véritable affrontement et je crois que mon vœu allait se réaliser assez rapidement. En effet, alors que je somnolant presque, j’entendis des bruits de pas grossier. Il n’avait sûrement pas voulu se masquer et si c’était le cas, je devais faire face à un gros nul ! Me relevant d’un coup brusque, je pus alors faire face à celui qui s’était aventuré ici. Sortant du brouillard, il était étrange. C’était un homme foncé de peau, assez grand avec un accoutrement étrange. De très mauvais goût en soi. Le plus remarquable chez lui était sa tignasse. Une sorte d’afro délavé et très peu soigné. On voit le type qui s’en fout complètement de son physique. Il ne devait pas être très populaire vu sa tronche. Poussant un léger soupire et un ricanement, je pris alors la parole.

    « Et bien… j’ai droit à un clochard aujourd’hui ?»



Encore et encore, ma personnalité avait parlée. Je ne pouvais pas m’empêcher de me moquer. Je suis un méchant petit démon, il fallait que je repende mon venin et ainsi faire pleurer les plus faibles. Je me nourris du désespoir pur et simple. Enfin bref, il se permit alors de répondre à ma question d’avant sur son identité. Il se disait être quelqu’un, qui passait par là et était venu pour s’entraîner car c’était un terrain d’entraînement. Il se prenait pour qui ? Il osait me parler sur un ton supérieur et me faisait passer pour un idiot. Ravalant ma salive, mon sourire disparu quelques secondes et j’étais un peu contrarié. Je n’avais plus aucune expression sur le visage donc il ne pourrait pas deviner si j’étais énervé ou non. Reculant d’un pas, je m’approchai alors de l’immense lac avant d’y enfoncer violemment mon pied. L’eau était remonté jusqu’à ma main droite et l’avait mouillée complètement. Reprenant le sourire, je ne crois pas qu’il avait deviné ce que je voulais faire. A moins de lire dans les pensées bien sûr ! Je m’avançais alors vers lui et mon sourire était revenu. Il allait sûrement prendre cher et ce n’était rien de le dire. J’adorais cette technique en tout cas. Je parle de celle que j’allais utiliser dans quelques instants. Concentrant ainsi mon chakra dans ma main, je balançais alors celle-ci d’un coup sec et rapide vers ma cible.

On danse ? [Ikari] 1392767428-kristall-senbon

« Suiton : Mizu Senbon !! »

C’est alors que j’envoyais mon attaque sur ce type aux allures de Samuraï. Une technique de type Suiton pour être plus précis. En concentrant mon chakra dans ma main, je pus donc atteindre les gouttes d’eau sur celle-ci. Une fois projetée, je fus alors capable, en quelques secondes, de leurs donner la forme de dix senbons aqueux aussi dangereux que des vrais. Les « Mizu Senbons » sont facilement capable de perforer avec force la peau humaine et blesser gravement si je visais bien. J’avais visé la tête, les bras et les parties génitales entre-autres. Oui, il fallait un coup vicieux et des coups tactiques, ça pourrait servir au cas où il n’arriverait pas à arrêter celle d’en bas. Ne perdant pas de temps, je bondis alors rapidement en sa direction. Et si ce type arrivait à arrêter mes projectiles aqueux hein ? Il faut penser à tout ! Une seconde d’inattention et je suis grillé. Il pourrait en finir avec ma pauvre vie de sangsue. Le sabre à la main, penché à l’horizontale vers la droite, j’étais en position pour le trancher, enfin tenter de le trancher. Il n’était pas sûr à cent pour cent que j’arriverais mais, il fallait bien essayer. D’un coup, me stoppant à environ deux mètres de lui, je tranchai alors dans le vif sans distinction. Je l’avais eu ? Oui ? Non ? Aucune idée mais, en tout cas, ce duel allait être intéressant !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

On danse ? [Ikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On danse ? [Ikari] On danse ? [Ikari] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

On danse ? [Ikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-