N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Samui Ryûga
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyLun 20 Jan 2014 - 10:24

Les limbes de l'inconscience étreignaient à présent Yanosa comme jamais elles ne l'avaient fait auparavant. Ou bien plutôt si, une fois, lors de son accession au statut privilégié de bras armé de Jashin, lorsque ce dernier avait choisi de faire à nouveau battre le cœur du guerrier rouge sur les côtes d' l'Île de la Cendre pour lui faire entrevoir le destin qui serait le sien. C'était donc la seconde fois que le Nukenin « éprouvait » pour ainsi dire ces sensations, mélange d'impuissance, de résignation et d'expectative, plongé dans son subconscient comme s'il nageait en eaux profondes en attendant de pouvoir remonter à la surface. Maigre compensation pour un adepte de la méditation avancée tel que lui que de pouvoir toujours naviguer quelque part, même si son corps ne pouvait absolument plus lui être du moindre secours en cet instant. La plupart de ses tendons vitaux sectionnés, son corps vivement éprouvé par les coups, le poison et les effets néfastes de l'ouverture des Portes, Yanosa se trouvait en sus, sans le savoir, emprisonné dans un cocon de soie qui l'aurait empêché de remuer le petit doigt, si tant est qu'il ait été en mesure de le faire. Dans son état, ce n'était évidemment pas le cas, et plutôt que de forcer son esprit à resurgir des limbes dans lesquelles il était pour le moment enfermé, le guerrier rouge tenta de se concentrer sur le mouvement, la direction, le cap... Inconscient, il lui était difficile de dégager la moindre certitude quant à sa destination, mais le temps que prit le voyage vint lui donner un indice dont il n'aurait en vérité pas eu réellement besoin.

Kaminari. Kumo. La mère patrie de ce shinobi eisei-nin qui avait réussi à le neutraliser en usant de ses drogues et des capacités de son invocation volante. Voilà qui revêtait une forme de logique plutôt élémentaire, même s'il était encore difficile pour le Nukenin de mener la moindre réflexion dans son état. Aurait-il eu la force d'ouvrir les yeux, qu'il n'aurait pu alors observer que le grand vide nuageux, vaste étendue de brume en haute altitude percée par endroit par de très hautes montagnes particulièrement escarpées, des pics qui semblaient vouloir transpercer les cieux eux-même pour atteindre les dieux. Le papillon et son maître naviguèrent dans ce paysage atypique, droit vers l'ouest du village où l'une des plus grandes protubérances rocheuses avait été aménagée en prison de haute sécurité, loin au dessus des nuages, rendant toute tentative d'évasion sujette à une chute de plusieurs kilomètres presque à pic. Là, Yanosa reprit un semblant de conscience lorsque son corps roula sur le sol de pierre froide et humide, le choc amorti par la pellicule de soie qui l'entourait encore. Tandis que la brume dans son esprit se dissipait petit à petit, le jashiniste reprenait peu à peu connaissance de ses blessures, trois de ses membres le faisant souffrir plus que de coutume après que ses tendons aient été sectionnés et son organisme tout entier encore transi par le poison qui l'avait traversé.

Le guerrier rouge rouvrit alors une paupière, n'apercevant que la blancheur nacrée de la soie qui filtrait le peu de lumière qui résidait en ces lieux. Il sentit ensuite son corps être déplacé, retourné, ballotté, quelques bruits et paroles parvenant à peine à ses oreilles comme pour lui confirmer qu'il n'était pas simplement en train de dévaler une pente. C'était à présent inévitable, il allait être enfermé dans les geôles aérienne de Kumo, édifice qu'il avait lui-même contemplé jadis lorsqu'il faisait encore parti du troupeau de moutons aux ordres du Daimyô et du Raikage. De cet endroit, il lui serait probablement impossible de s'échapper ou de négocier quoi que ce soit avec qui que ce soit, la rancœur nourrie à son égard devant être grande de la part de bien des personnes. Il allait donc devoir redoubler de malice et d'imagination pour espérer se montrer à la hauteur des plans que Jashin avait dessiné pour lui, et qui l'avaient irrémédiablement mené... Ici.


Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Yukimura Keiji
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyDim 2 Fév 2014 - 21:10

ROUND ONE
Nouvelle face à face

Des pas tranquilles, Nastumi Mairu quitta son modeste appartement pour s’arrêter au beau milieu de la rue qui lui faisait face pour lever la tête vers le ciel bien gris qui semblait annoncer une probable chute de neige. Les quelques passants qui avaient assez de courage pour braver le temps qui invitait plutôt à rester chez soi, fixaient la jeune femme étrangement et certains secouaient discrètement la tête à la vue de sa tenue qui était sujette à un bon rhume. Elle était pourtant bien habillée pour la saison mais à sa manière. N’étant pas du genre à aimer s’étouffer sous une épaisse couche de vêtements, même pour la bonne cause, la binoclarde s’était contentée d’un minimum d’accoutrements pour garder le haut de son corps réchauffé et s’étant jurée à elle-même de ne jamais porter cette chose appelée pantalon qu’elle trouvait tout bonnement pas ingénieux et dont l’enfilage l’énervait un tantinet, elle arborait toujours son éternelle jupe mais dont la longueur était descendue de quelques centimètres pour arriver à frôler ses genoux de temps à autre. Si l’apparence de la Natsumi, en été comme en hiver, était comme une invitation à la dépravation, pour elle ce n’était pourtant qu’une question de confort et de commodité. Celle-ci n'était point destinée à séduire. Il était vrai qu’il lui arrivait parfois d’user de cette apparence pour arriver à ses fins mais était-ce de sa faute ?

Une fois sa contemplation futile du ciel gris terminé, elle se dirigea sans hâte vers la sortie du village. Sa mission du jour consistait à se rendre à la prison pour assister à l’interrogatoire que ferait passer son propre sensei à un prisonnier qu’il avait réussi à capturer tout seul sur le champ de bataille. Désirant savoir comme l’interrogation allait se dérouler, la Natsumi avait sollicité personnellement de pouvoir y assister alors qu’elle aurait pu profiter de sa journée de repos pour faire des choses plus amusantes. Il y a quelques mois encore, jamais elle n’aurait réclamé une telle requête car elle s’en fichait des manières de faire et de vivre des gens de ce village qu’elle n’avait intégré que pour un but personnel. Mais les choses, ou plutôt elle avait changé depuis. Elle considérait à présent ce village comme le sien. Bien que son goût pour une liberté totale, chose qu’elle n’avait pas vraiment ici, lui donnait parfois envie de déserter celui-ci, elle se sentait comme chez elle à présent. Elle qui avait fait de la solitude sa meilleure amie, avait réussi malgré elle à créer des liens avec des natifs de Kaminari no Kuni qu’elle n’avait point envie de briser.

Après plusieurs minutes de marche, la binoclarde arriva enfin à destination, enfin presque. Elle se trouvait à présent à l’entrée qui était supposée être unique de la prison de Kumogakure no Sato. Celle-ci prenait possession d’une montagne entière. Elle déclara la raison de sa visite et on l'informa que son sensei n’était pas encore arrivé. Ne souhaitant pas l’attendre là, elle demande donc à être conduite auprès du prisonnier dont elle ne savait même pas le nom qu’elle n’avait pas jugé nécessaire de savoir. Lorsqu’elle avait appris que son sensei avait réussi à ramener un prisonnier de guerre, elle était alors allée lui demander s’il comptait l’interroger et si elle pouvait y assister sans demander plus d'informations.

Un des geôliers accompagna la genin jusque devant la bonne cellule avant de faire demi-tour tout en lui disant qu’elle n’avait qu’à suivre le même chemin mais en sens inverse si elle souhaitait partir. Mairu suivit un moment du regard le gardien de prison qui la prenait pour une écervelée semblait-il avant de porter celui-ci vers l’intérieur de la geôle. Qu’elle ne fut pas sa surprise en voyant une tête familière derrière cette dernière mais elle ne laissa pas la stupeur s’exprimer sur son visage qui avait gardé son éternelle expression indifférente presque arrogante. Seul son tic à arranger futilement ses lunettes qui n’avait pas bougé de place trahissait son état intérieur.

Malgré qu’elle venait d’avoir la réponse à une question qu’elle s’était toujours posée depuis qu’elle avait fait face au nukenin aux cheveux rouges, elle resta silencieuse. La situation parlait d’elle-même. C’était bien un ennemi qui avait essayé de la mener dans un piège. Elle avait donc bien fait de ne pas l’avoir suivi. Qui sait ce qui lui aurait été arrivé si elle s’était montrée assez naïve pour boire ses belles paroles. Elle ne serait pas surement ici à le fixer présentement.

Lui, privé de sa liberté et elle, libre de savourer la sienne comme elle l’entendait. Circonstance assez comique quand en pense à la situation qui les avait fait rencontrer pour la première fois. Elle pourrait se moquer de lui; lui qui avait tenté de lui faire boire des mensonges la prenant pour une parfaite idiote, mais la Natsumi n’était pas friande d'une telle bassesse. Elle n’ouvrit donc même pas les lèvres, que ce soit pour laisser échapper un rire moquer ou des piques. Elle se contenta juste de fixer le nukenin de son regard rougeâtre et éternellement placide …


Dernière édition par Natsumi Mairu le Mer 5 Fév 2014 - 18:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Samui Ryûga
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyLun 3 Fév 2014 - 16:20

La soie fut déchirée, le cocon évidée de son contenu mou et éreinté. Yanosa, le contenu en question, fut rudement ramené sur la dureté du sol rocailleux de l'intérieur de la prison du village caché de Kaminari, ses yeux peinant encore à s'accoutumer à l'absence de lumière tandis que des mains fermement ancrées sur ses membres et articulations le faisaient avancer, juste quelques mètres de plus, avant de le relâcher nonchalamment sur le sol. Un bruit de métal vint confirmer ce que son intuition lui avait soufflé à l'oreille : les barreaux derrière lui s'étaient refermés, il était officiellement emprisonné. L'expérience avait beau être tout sauf agréable, le Nukenin éprouva une certaine satisfaction à l'idée d'avoir été amené jusqu'ici. Oui, son corps était meurtri, non, il ne pouvait plus faire usage de son chakra dans cet endroit sous scellé, et oui, il lui faudrait un moment avant de récupérer ses forces et d'envisager pouvoir sortir de cette montagne-prison. Mais avant d'envisager ne serait-ce qu'une seconde de s'évader, il lui faudrait également arriver à trouver ce que Jashin attendait de lui dans ce pénitencier, qui bien que situé à l'extrême ouest du village proprement dit restait au cœur des installations kumojins et par conséquent, représentait un point idéal depuis lequel lancer une offensive ou une quelconque opération sur Kumo.

Mais avant de songer à tout cela, il lui faudrait trouver du repos... La détention avait cela de bien que, entre quelques séances d'interrogatoire ou de torture, le guerrier rouge aurait tout le temps du monde pour se remettre d'aplomb, à moins qu'une contrainte de temps surgisse de nulle part sous une forme ou une autre. Rampant péniblement sur le sol recouvert de poussière rocailleuse de sa cellule à l'aide de son unique bras encore complètement valide, Yanosa s'évertua à retrouver une position assise un tant soit peu confortable, en vain. Ses muscles dorsaux le faisaient encore bien trop souffrir pour envisager de rester en tailleur au milieu de la « pièce », et le jashiniste dut se résigner à s'adosser au fond de son petit chez lui pour pouvoir envisager d'entrer en transe méditative profonde. Des bruits de pas se rapprochant l'empêchèrent néanmoins de poursuivre, ravivant sa curiosité naturelle avant que son esprit ne puisse trouver le repos. Une silhouette féminine apparut finalement devant lui. Dans la relative pénombre du couloir, uniquement baigné de la maigre lueur des torches, le Nukenin put malgré tout reconnaître un signe distinctif chez la jeune femme qui lui faisait apparemment face, l'éclat scintillant d'une large paire de lunettes frémissant pendant une seconde tandis que la kunoichi manipulait sa deuxième paire d'yeux.

Il l'avait reconnu. Et c'était très certainement réciproque, étant donné le silence lourd de sens qui s'ensuivit. Les yeux fatigués et pourtant braqués sur la jeune femme, dont la plastique devait faire rêver plus d'un kumojin mâle à n'en pas douter, Yanosa ne put s'empêcher de laisser échapper un petit gloussement, affichant dans le même temps un sourire en coin tout aussi porteur de sens que ne l'était le silence dans lequel s'était immédiatement murée la kunoichi. Les secondes défilèrent, chacun de son côté se remémorant sans doute les événements de leur première rencontre sur le champ de bataille de Kusa et les remettant en perspective avec la situation présente. Fière et confiante... C'était probablement ces sensations qui coulaient en elle à présent que Yanosa était enfermé devant elle, réduit à l'impuissance. Ce qui ne priva pas pour autant le guerrier rouge de sa répartie, peu soucieux du fait qu'il était, selon toutes les apparences, dans une position de soumission la plus absolue.

« Tu as su trouver ton chemin jusqu'à Tetsu à ce qu'il semble... Bien joué... Moi mon petit numéro est terminé, comme tu peux le constater: l'un de tes congénères à su me prendre dans ses filets... Me voilà à présent plus proche de ce que je déteste le plus au monde que je ne l'ai jamais été. Il y a de quoi enrager, tu ne penses pas ? Quoi que, à te voir ici, on pourrait croire qu'être proche de ce que l'on abhorre est un passe-temps comme un autre...

A moins que tu ne me portes un amour secret et indicible, ma petite ? Gha ha, kheuf... Hrmmm... Enfin, ta visite a certainement un but bien précis à n'en pas douter... Non ?
 »

Sa tête appuyée en arrière sur la paroi inconfortable taillée à même la roche de la montagne, Yanosa racla de nouveau sa gorge pour tenter de conserver son timbre de voix habituel. Le manque d'eau commençait à se faire sentir et, même s'il pouvait survivre plusieurs jours en état méditatif sans se sustenter, son corps le prévenait malgré tout de la carence à venir. Un instant, le Nukenin se demanda si de l'eau allait lui être distribuée à un moment ou à un autre... Voilà un facteur de temps qui aurait certainement son importance s'il voulait envisager une évasion...


Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Yukimura Keiji
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyMer 5 Fév 2014 - 21:17

ROUND TWO
Drôle de situation

Ce fut sans surprise que la jeune Natsumi constata que le nukenin aux cheveux rouges était toujours aussi bavard. Seules quelques secondes de silence qu’elle avait instauré entre eux s’étaient écoulées avant qu’il n’ouvrit la bouche pour lancer des paroles que la binoclarde trouva plus que futiles. Il avait débuté ses propos par une évidence qui n’avait point besoin d’être précisée pour finir par des âneries qu’elle interpréta comme destinées à rendre sa situation moins pathétique. Durant le temps qu’il parlait, Mairu n’avait pas bougé d’un poil, elle ne s’était même pas rapproché ou reculer d’un millimètre mais s’était contentée de l’écouter de sa place initiale tout en le détaillant du regard pour constater son bien piteux état. Elle avait du mal à concevoir qu’elle se retrouvait face à cet homme qui s’était montré si fier et sûr de sa personne lorsqu’elle l’avait rencontré pour la première fois. Elle se demanda alors à quel point son sensei était fort pour être en mesure de rendre cet être, qui ne lui avait pourtant laissé aucune chance de le toucher lorsqu’elle avait tenté de l’attaquer, dans un tel état.

Une fois la tirade du prisonnier toucha à sa fin, la Natsumi tourna les talons pour revenir d’où elle était venue, suivant le conseil du garde qui l’avait passé pour une idiote et ce sans émettre le moindre mot à l’intention de celui qui venait pourtant de lui poser une question. Plusieurs minutes s’étaient écoulées avant qu’elle ne refasse apparition, un récipient rempli d’eau fraîche à la main. Elle posa l’objet tout doucement derrière les barreaux, passant sa petite main à travers ceux-ci. Puis elle posa son séant sur le sol bien dur et froid, les jambes pliées devant elle et que ses mains vinrent ensuite entourées. Elle n’était qu’à quelques centimètres des barres qui privaient le nukenin de sa liberté et juste devant le récipient d’eau qu’elle venait de lui offrir.

- Ne vous méprenez pas. J’avoue que votre corps ne me laisse pas indifférent mais en vérité, je ne savais même pas que j’allais vous revoir ici et encore moins dans une telle situation … En tout cas, vous voir ainsi me donne envie de vous posséder en tant qu’animal de compagnie ou comme un serviteur si vous préférez. J’ai toujours rêvé d’en posséder un.

Elle laissa planer un instant de silence comme pour peser l’importance de l’idiotie qu’elle venait de sortir puis elle ramena ses mains à ses joues tout en gardant sa position, adoptant ainsi une attitude digne d’un enfant. Elle poursuivit ensuite sur un ton plus sérieux comme si ce qu’elle venait de dire n’avait aucune importance.

- Je n’arrive pas à croire que vous vous trouvez derrière ces barreaux. Vous qui me semblait si sûr de vous !

Fidèle à sa nature imprévisible, la fille aux lunettes de Kumo se retrouvait à présent à discuter dans une ambiance presque bon enfant à un prisonnier que beaucoup auraient pourtant méprisé s'ils étaient à sa place. Mais la elle n’était pas du genre rancunier donc il n’en voulait aucunement à ce chien errant privé de liberté qui ne l’avait pourtant même pas considéré comme son égal lors de leur confrontation. On pourrait croire que la kumojin avait pitié du nukenin mais ce n’était point le cas car là était un sentiment qu’elle n’avait jamais réussi à ressentir de sa vie. Son acte de bonté n’était que fruit de son imprévisibilité qui la poussait parfois à faire des choses contraire de ce qu’elle devrait faire. Elle lui avait apporté à boire mais elle s’en fichait royalement s'il préférait se laisser mourir de soif. Cependant, elle ne sera jamais sa complice dans cette quête de la mort car à part les enfants qui avaient le don de l’énerver pour rien, elle n’était pas du genre à profiter des plus faibles qu’elle. Sauf bien entendu si elle trouvait là un intérêt quelconque, ce qui n’était pas le cas de la situation présente …
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Samui Ryûga
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyJeu 6 Fév 2014 - 14:26

Sans un mot, la kunoichi anonyme s'écarta des barreaux, tournant les talons dans le silence le plus absolu sans manifester le moindre intérêt pour les quelques mots que Yanosa étaient parvenu à aligner malgré les souffrances qui étreignaient tout son cortex, bombardé qu'il était de signaux de douleur en provenance d'à peu près tous ses muscles. Était-ce tout ? Était-elle juste venu porter un regard hautain et suffisant sur un homme pour le moment vaincu et incapable de toute riposte physique ? Si tel avait été le cas, la mésestime que le guerrier rouge portait à ces soldats de Kaminari aurait encore dramatiquement augmenté. La suffisance des faibles qui se terraient derrière les forts avait en effet de quoi le faire sortir de ses gonds et voir ainsi cette jouvencelle partir sous ses yeux suscita en lui une vive pulsion de meurtre. La tuer aurait peut-être été préférable, finalement, plutôt que de jouer à ce petit jeu de rôle en pleine forêt. Mais il était hélas inutile de ruminer sur les conséquences d'un choix passé, et il était bien plus constructif de mûrir son prochain mouvement afin de corriger ses éventuelles erreurs.

Mais alors qu'il enrageait bien malgré lui, sans toutefois le laisser paraître à la fois par manque d'énergie et par self-control, Yanosa entendit les pas discrets de la jeune femme se rapprocher à nouveau et ne tarda pas à voir sa silhouette se dessiner à nouveau devant lui derrière les barreaux, ses petites mains enserrant un récipient vraisemblablement rempli d'eau. Fronçant un sourcil dans l'obscurité, Yanosa se demanda où voulait en venir cette kunoichi, l'observant sans un mot en train d'amener le bol dans sa cellule et prenant une position assise sans doute aussi inconfortable que la sienne en face de son enclos. Les mots qui finirent enfin par jaillir de sa fine bouche vinrent alors éclairer la lanterne du guerrier rouge, révélant une bribe de la personnalité de cette énergumène féminin décidément assez dérangé. Un animal de compagnie, hein ? Sans doute le manque de reconnaissance de la hiérarchie ou un quelconque autre facteur sociologique l'avait poussé à manifester un tel désir, mais à part révéler une carence émotionnelle certaine, cette « confidence » qu'elle lui faisait là n'avait pas grand intérêt. Ou plutôt, si...

Suivant avec peine le cours de la pensée de la jeune femme, Yanosa l'écouta ensuite s'étonner de le voir ainsi devant elle, capturé par l'un de ses compatriotes et réduit à l'impuissance. Un gage du fait qu'elle n'aurait clairement pas été à la hauteur de la tâche, si il restait le moindre doute pour le Nukenin. Ce dernier, en guise de réponse, se mit alors à ramper vers les barreaux et le bol d'eau disposé devant lui, comblant en quelques instants les deux petits mètres qui le séparaient de cette offrande faite à un caniche. Saisissant le récipient de sa main valide, presque couché sur le ventre contre le sol, Yanosa en déversa alors le contenu par terre, observant lui même avec une fascination non feinte l'écoulement du précieux liquide dont son corps aurait très certainement eu l'utilité.

« J'ai autant besoin d'un maître... que ce village n'a besoin de toi, jeune enfant, dit-il en lâchant le bol et en marquant un bref mouvement de recul pour s'appuyer sur ses avant-bras.

Avec le recul, je me dis que j'aurais du te tuer, mais... Qui sait, peut-être que tu te montreras utile, à un moment ou à un autre... En tout cas... khof... Ton admirable compère aux cheveux noirs est un bon guerrier, ça ne fait aucun doute. Je n'étais pour ainsi dire... qu'un lézard sur lequel aurait piqué un faucon... Ha..ha... Il me tarde de l'affronter à nouveau...

Et comment va ce cher Zennosuke, dis-moi ? Se serait-il embourbé dans ses propres illusions que ça ne m'étonnerait pas... 
»


Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Yukimura Keiji
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyMar 18 Fév 2014 - 22:45

ROUND THREE
Comme un chien et un chat

Il existe en ce monde bien des choses incompréhensibles comme le fait que des êtres nourrissaient une certaine hostilité envers certains de leurs semblables sans que ces derniers leurs aient fait quelque chose qui les aurait pousser à agir ainsi. C'est face à ce mystère de la nature humaine que la Natsumi avait à faire présentement. Toujours assise en tailleur à même le sol à seulement quelques centimètres des barreaux qui retenaient son interlocuteur, la jeune femme assista avec incompréhension à une scène qui aurait pu la faire sortir de ses gonds si elle était l'un de ces êtres si facilement manipulables. Après avoir rampé, tel un chien dont on venait de briser les deux pattes arrière, pour atteindre le récipient d'eau fraiche qu'elle lui avait apportée de bon cœur, le nukenin renversa lentement, sous ses yeux, tout le liquide sans même y avoir trempé ses lèvres. Au vu de ses propos et son geste, même un enfant de bas âge comprendrait que l'homme aux cheveux rouges ne semblait porter aucune estime en la personne de la Natsumi. Malgré sa situation, il semblait continuer à la considérer comme son inférieur dont il ne souhaitait aucunement l'assistance bien qu'il semblait en avoir grand besoin.

Le chien errant privé de liberté semblait être un être qui prônait sa propre personne au-dessus de ses semblables; tant qu'il ne semblait être disposé à montrer aucune reconnaissance qu'envers ceux qui avaient su lui démontrer qu'ils pouvaient le surpasser. Ses derniers propos confirmèrent d'ailleurs la véracité sur la personnalité qu'on pourrait facilement qualifier de dégraisseuse de l'homme aux cheveux rouges. Son désir de revanche sur celui qui avait réussi à lui faire mordre la poussière démontrait clairement qu'il n'était pas du genre à apprécier que les autres les surpassaient. Là était une réalité, bien que non fondée, qui pourrait justifier son comportement vis-à-vis de la binoclarde qui était non seulement une de celles que beaucoup qualifiaient à tort de sexe faible mais en plus n'avait pas su lui démontrer qu'elle était capable de le faire descendre de son piédestal qu'il avait façonné lui-même.

Face au comportement provocateur du prisonnier, Mairu avait gardé tout son sang-froid. S'il avait cherché à la déstabiliser alors on pourrait énoncer sans la moindre hésitation que sa tentative avait lamentablement échouée. Il existait bien de choses qui pouvaient la mettre en colère, elle qui était pourtant passée maitresse de ses émotions dont elle semblait être vidée, mais ni les propos cinglants ou le geste qu'elle qualifiait de futile de l'homme n'en faisaient partie. Le comportement du nukenin aurait pu la faire regretter d'avoir tenté d'étancher sa soif mais le regret faisait partie de ces sentiments futiles que la kunoichi avait bannis de sa liste d'émotions humaines. Ne jamais regretter son geste, voilà un des enseignements qui avaient forgé sa personnalité.

- Si vous n'en vouliez pas de cette eau, vous auriez pu me le dire tout simplement au lieu de la gaspiller de la sorte. Un autre prisonnier aurait été content de la boire à votre place !

Elle marqua un court silence, les yeux rivés sur le récipient à présent vide, avant de reprendre sur le même ton placide.

- Étant donné que vous préférez mourir de soif que de boire l'eau que je vous ai apportée, j'en déduis donc qu'il est inutile que je fasse venir un médecin pour vous soigner ! ... J'espère que vous auriez l'opportunité d'affronter de nouveau mon sensei mais permettez-moi d'en douter ... du moins pas si vous continuez à vous comporter de façon aussi misérable ... Mais peut-être que vous vous montriez plus conciliant envers un autre homme. Dans ce cas, priez que Seki-sensei ne tardera pas trop car il ne semble pas bien presser de vous revoir.

La jeune femme avait omis volontairement de répondre à la question que l'homme lui avait posé concernant Seki Zennosuke qui était pourtant le shinobi avec qui elle était sans doute la plus proche. Elle n'avait point envie d'aborder un sujet si futile pour sa personne avec le nukenin. Croisant les bras sous sa poitrine, les yeux plongés dans ceux du prisonnier, la binoclarde espéra silencieusement que son sensei ne tarderait pas à venir ....
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Samui Ryûga
Samui Ryûga
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2118
Rang : SSS

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyMer 26 Fév 2014 - 20:33

Comme de bien entendu, le jashiniste en cage n'eut pas vraiment de réponses aux questions qu'il venait de poser. Encore aurait-il fallut pour ça qu'il en attende vraiment, ce qui n'était pas le cas ici. Non, Yanosa était, présentement, complètement ailleurs. Pas désorienté, non, mais désintéressé par son environnement, comme si être en prison ne signifiait pas plus pour lui que de s'entailler légèrement une phalange. Son interlocutrice du moment, en revanche, semblait tout à fait concentrée sur la situation, se trouvant visiblement affectée, agacée par le simple geste du Nukenin qui avait refusé d'être nourri comme un animal. L'eau était-elle une denrée si précieuse par ici qu'il faille faire tout une histoire pour un simple bol renversé d'un geste symbolique ? Ou bien... La jeune binoclarde aux accents paranoïaques voyait-elle en ce refus de se plier à ses maigres caprices un affront qu'elle tentait de camoufler au mieux ? Peu importait au fond mais, Yanosa de son côté n'en perdait pas une miette malgré tout.

La kunoichi en profita ensuite pour tenter de lui faire regretter son geste, lui refusant une assistance médicale qu'elle n'était, de toute façon, certainement pas autorisée à fournir ou interdire à quiconque dans cette prison, puis formula une esquisse de réponse aux attentes de Yanosa. Lui qui, par dessus tout à cet instant, aurait souhaité un match retour contre ce brun taciturne aux scalpels de chakra fort bien aiguisés. Inutile en effet de renier cette part de destin inévitable qui venait de se révéler à lui, lui montrant la voie du cachot, mais rien n'empêchait le guerrier rouge de se projeter dans le futur. Oui, le futur... Quand le temps serait venu pour lui de faire fouler la terre à ses jouets de chair et d'os, quand les morts viendraient donner des leçons aux vivants sur son ordre, alors serait venu le temps de le mener, ce match retour, et alors ce médecin qui avait tout du guerrier aguerri plutôt que du bon samaritain en aurait pour son argent. Peut-être même deviendrait-il l'un des pantins du jeune guerrier rouge... Mais cela restait à voir. Pour l'heure, Yanosa devait s'attendre, paradoxalement, à beaucoup parler. Si tous ces qui lui tenaient grief à Kumo décidaient en effet de lui rendre une petite visite de courtoisie, alors le défilé ne faisait que commencer.

« Quel bénéfice pourraient bien m'apporter ton eau et tes soins, jeune fille... A part donner l’opportunité à tes confrères de faire de moi ce qu'ils veulent, je ne vois pas où ça pourrait me mener... Huhu...

Mais, sois sans crainte. Ce n'est pas parce mon prochain visiteur sera un mâle qu'il méritera plus d'égards que toi. Vous êtes, pour ainsi dire, tous logés à la même enseigne pour moi, vous les shinobis. Vous ne faites que défendre votre bout de gras avec toute la hargne de la hyène et la pire avarice propre à l'être humain. Vous échafaudez des idéaux, des vertus morales et d'autres subterfuges infantiles pour justifier vos actes et vous donner bonne conscience.

Cesse donc de te soucier de comment je me comporte, et porte plutôt ton attention sur le miroir, sur le visage de tes « camarades » et sur la pitrerie de leurs agissements. Peut-être auras-tu alors une idée du pourquoi. Pourquoi vous devrez tous finir en cendres.
 »


Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Ren_ko13
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Yukimura Keiji
Yukimura Keiji
Informations
Grade : Nukenin de rang A - Musha-daishô
Messages : 802
Rang : A

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] EmptyJeu 27 Fév 2014 - 23:35

ROUND FOUR
Révélation

Les dires de la jeune femme sonnaient comme des reproches qui reflétaient une certaine vexation de sa personne mais en réalité aucune colère ne la rongeait, bien que les remontrances étaient bien là. Elle n’arrivait pas à concevoir le comportement de cet homme. Ordinairement, la Natsumi n’était pas du genre à chercher à comprendre l’état de fonctionnement de ses semblables, à moins que là n’était un passage obligatoire qui lui permettrait d’obtenir ce qu’elle convoitait, mais pour une raison qui lui était étrangère et qu’elle ne cherchait même pas à prendre connaissance, l’homme aux cheveux rouges l’intriguait un tantinet. Elle ne souhaitait point connaître qui il était car elle ne trouvait aucune utilité à avoir une telle information qui était pourtant ô combien importante dans le monde dans lequel ils évoluaient. Plus on en savait sur un être, plus facile était de le cerner et ainsi le mettre en hors d’état de nuire si besoin devenait plus aisé. Mais la seule chose que la kunoichi voudrait, et non cherchait, à comprendre vis-à-vis du prisonnier, était la raison qui le poussait à agir d’une façon que sa personne n’arrivait pas à capter.

La binoclarde avait bien conscience qu’il existait en ce monde des êtres dont l’arrogance était telle que cela les poussait à mépriser leurs semblables sans réelle raison mais elle sentait qu’il émanait de ce nukenin plus que de l’outrecuidance, de la haine. Elle pourrait lui demander directement si elle était dans le vrai et la raison de cette animosité qui l’animait mais elle ne le ferait pas pour deux raisons. D'une, le sujet n’était pas d’une important telle que cela méritait un éclaircissement et de deux, elle ne souhaitait pas donner une fausse idée au concerné qui pourrait alors croire qu’il lui intéressait. La kunoichi aux lunettes avait donc décidé de laisser la question en suspension qui de toute façon aurait déserté son esprit d’ici son départ de cet endroit.

Comme pour répondre à la curiosité non exprimée de la jeune femme, par ses propos, l’homme aux cheveux rouges venait de lui souffler sans le savoir la réponse qu’elle attendait. La haine en était bien le coupable. L’homme entretenait une répulsion envers, non pas sa personne comme elle l’avait pensé, mais envers les shinobi en général. Face à cette révélation, une nouvelle question se manifesta dans l’esprit de la jeune femme. Quel était donc le fait qui avait déclenché et nourrit cette haine qui semblait si intense ? Mais l’interrogation disparut de ses pensées aussitôt qu’elle s’était manifestée, jugeant que là était une chose qui ne la regardait guère.

Le nukenin se révélait donc comme étant un de ces êtres dont l’étroitesse de l’esprit ou l’aversion qui la brulait ne lui permettait pas d’analyser ses semblables au cas par cas mais l’obligeait à les classer par catégories. Les shinobi étaient donc pour lui tous pareils. Ils étaient tous coupables de la source de son animosité envers cette classe dont la Natsumi faisait partie présentement. Si elle était restée une errante comme lui, comme ce fut le cas jadis, l’aurait-il alors apprécié, bien qu’elle ne se serait pas comporter plus ou moins aimable envers lui ? Seul lui pourrait lui répondre mais une fois de plus, elle s’abstint de lui poser la question, jugeant une fois de plus que là n’était que futilité.

- Pourtant je trouve vos agissements bien plus condamnables que ceux de certains de mes camarades et je ne dis pas cela parce que je suis une des leurs mais en toute objectivité. Puis elle se leva et s’étira tout en poursuivant sur un ton détaché. Je vais voir ce qui retient mon sensei. Je commence à avoir des courbatures à l’attendre ainsi. Puis elle cessa ses étirements pour porter toute son attention au prisonnier. Je ne sais pas la source de cette haine qui semble vous ronger au point de nous mettre tous dans le même sac mais je trouve cela fort dommage car je ne vous déteste pas.

Sur cette révélation qui n’avait rien d’étonnant venant de la Natsumi qui, malgré le détachement dont elle faisait preuve habituellement, n’était pas un être qui jugeait les gens par leur provenance ou leur passé auquel elle n’était point liée, elle s’éclipsa vers la sortie …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty
Message(#) Sujet: Re: Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Captif ~ [Ryukuu Namiko & Kumojin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Prison-