N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Les Chèvres de Monsieur Sawagasi (Rang C Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Masato
Informations
Grade : Jônin de Suna
Messages : 444
Rang : A

Les Chèvres de Monsieur Sawagasi (Rang C Solo) Empty
Message(#) Sujet: Les Chèvres de Monsieur Sawagasi (Rang C Solo) Les Chèvres de Monsieur Sawagasi (Rang C Solo) EmptyJeu 2 Jan 2014 - 20:00

Belle petite matinée qui s'annonçait sur le pays du Vent, la météo au beau fixe faisait de la place pour la joie dans le cœur des habitants. Tout allait pour le mieux donc pour notre jeune Genin une nouvelle fois réveillé aux aurores. La tête encore toute embrumée, il se levait pour aller chercher son petit déjeuner : Une bonne grenade, un jus d'orange et deux tartines feraient l'affaire. Il ouvrit les volets calmement en accompagnant tout ses gestes par des bâillement langoureux avant d'aller s'installer sur le balcon pour profiter du calme reposant du matin. Oui mais voilà ce matin là ce n'était pas le calme qui résonnait dans les rues. C'était une chose atroce, des cris stridents et des gens en fuites, partout, dans toutes les rues ! Eichi ne comprenait pas l'ampleur de la situation jusqu'à qu'il voit un énorme nuage de fumée se rapprocher au loin, dans l'avenue principale. Il plissa les yeux pour tenter d'observer le phénomène terrifiant qui était en action à ce moment précis quand il comprit avec effroi ... Des Chèvres, un énorme troupeau de chèvres ravageait tout sur son passage ! Les gens fuyaient de peur de se faire écraser, empaler ! Les étals s'écrasaient sous la puissance de ces monstres !

Aussitôt Eichi se mit en alerte et parti en direction du centre de commandement ninja en informer les autorités. Il parcouru le chemin par les toits de peur d'affronter ces tueuses sanguinaires ! Cependant il suivait également le troupeau des yeux et aperçu rapidement le chef de bande ... Un énorme bélier qui détruisait tout et commandait les agissements de son armée. En dessous du Genin, dans une petite ruelle, une grand-mère était prise au piège par une chèvre et son bébé, voulant la charger. Le Wada ne se posa pas de question et en risquant sa vie il sauta près de la femme menacée, l'attrapa dans ses bras et exécuta un shunshin rapide au moment où l'animal allait frapper.

  • Vous allez bien ?

  • Oui merci jeune homme, faites attention ! Ils sont féroces, des démons vous dis-je !


Souriant, il laissa la dame plus loin et continua jusqu'au bureau des missions. Là de nombreux Genin étaient convoqués, certains revenaient couvert d'hématomes, d'autres avec une touffe de laine dans leur poing serré avec haine. Eichi chercha son ami Chûnin pour savoir ce qu'il pouvait faire en ces temps de guerre. Il le trouva en sueur face à l'ampleur de la situation, enfin, situation qui ne concernait que deux pâtés de maisons du village mais qui devenait de plus en plus menaçant !

  • Ah Eichi tu tombes bien, j'avais besoin d'un bon Genin pour une mission capitale : Tu dois récupérer les chèvres immédiatement ! Mais fait attention, le Bélier, Bel est très virulent, il voudra forcément te charger.


La situation pouvait paraitre comique : Un village ninja totalement pris de court face à une attaque de sournoises chèvres, et pourtant les dommages sur les étals de marchés s'accumulaient en ville. L'annotation de mission indiquait 25 chèvres et Bel, à attraper et à totalement calmer pour éviter les représailles. Cette mission s'annonçait tout de même titanesque : Le problème ce n'était pas les chèvres mais le fait de devoir les tenir en place le temps que Eichi puisse attraper les autres ! Il devait se mettre en quête d'un enclos. Il s'assit sur un toit aux alentours et commença à réfléchir : Une habitation ? Qui voudrait prêter sa maison pour une telle chose ... Le bureau du Kazekage ! Non, il ne devait pas aimer ce genre d'humour ... Mais bien sûr ! Le Genin se leva et alla rapidement vers les demeure Saigobu afin de solliciter une aide matérielle : Il eut comme idée de créer un enclos sur les terrains vagues où il s'entrainait en le délimitant par un fil conducteur de raiton qu'il ferait débuter sur l'un de ses sceaux électriques au sol. C'était vraiment ingénieux !

Il arriva dans le quartier des ingénieurs et attaqua par la première maison sur sa gauche. Après avoir frappé, une jeune femme vint lui ouvrir mais celle ci lui annonça que son mari était parti aux établis avec tout leur matériel. Ce ne fut qu'au bout de la quatrième maison qu'on lui remit le précieux sésame ! Après avoir chaleureusement remercié la personne, Eichi se précipita sur les terrains qu'il voulait transformer. Mais un problème se posa : Une chèvre était déjà en place ... Ne réfléchissant pas longtemps, il créa un clone non consistant pour attirer la chèvre. Bingo ! Celle ci tentait de rattraper le faux Eichi qui courait en rond. Pendant ce temps le vrai installa son fuinjutsu au sol, fit un long carré avec quatre angles délimités avec des katanas qu'il invoqua d'un parchemin. Il plaça alors le bout de fil sur le sceau et le déclencha : La barrière était opérationnelle alors il fit disparaitre son clone. Mais là, lorsque la chèvre comprit qu'elle s'était faite dupée, elle tenta de charger avec un regard noir le Genin et se prit une belle décharge.

  • Désolé cocotte, j'ai pas que ça à faire, il faut que j'attrape tes copines !


Faisant maintes fois le tour de la ville, Eichi enchaina les allez-retour pour toutes les récupérer. Dès qu'il en avait une, il traçait vers l'enclos alors que l'animal se débattait, faisait ses besoins sur lui et on en passe pour le jeter au dessus de l'électricité et ainsi les coincer. Après une traque épouvantable dans une boucherie de la rue juste à côté des terrains, le Wada comptabilisa ses victimes : dix-sept, vingt, vingt-quatre. Il en manquait une plus le big boss de la bande. Et Eichi était déjà presque totalement crevé, il fallait rappeler que la mission avait débuté au petit matin et qu'il était déjà quinze heure ! Bref, décontenancé il avançait donc dans les plus étroites ruelles à la recherche des ennemis publics numéro un et un bis.

Alors qu'il commençait à perdre espoir, il entendit des bruits suspects venant de derrière une grande poubelle. Se rapprochant il perçu la laine dépasser. Et alors qu'il croyait que ce vaut-rien de bélier fouinait dans les ordures pour y trouver à manger, il tomba nez à nez avec la chèvre ainsi que Bel le bélier, derrière elle entrain d'exécuter leur instinct naturel de reproduction ... Abasourdi par ce qu'il observait, Eichi ne réagissait plus, mais quand le bélier comprit qu'ils étaient observés, il arrêta son sport et chargea le Wada qui sauta pour s'accrocher au mur en plaçant le chakra dans ses pieds. La chèvre tenta de s'échapper et le Genin l'intercepta juste à temps. Bel lui essaya de forcer le passage, se disant qu'avec déjà la chèvre dans les bras du shinobi il avait une chance. Le Genin s'écarta alors et laissa passer le bélier qui s'électrocuta lamentablement lorsqu'il activa un autre fuinjutsu électrique qu'il avait placé lors de l'interception de la fuyarde.

Les muscles de Bel ne répondait plus, alors Eichi le ligota, rapporta la première capturée dans l'enclos avant de récupérer le lourd bélier et de le trainer jusque derrière les barrières électrisées. Soufflant un bon coup, le Genin s'asseyait quelques minutes sur un rocher voisin tandis que chaque animal avait les yeux fixés sur lui, appelant une terrible vengeance. Mais qu'importe, ce fut une mission délicate mais elle était remplie. Eichi se rendit alors au bureau des missions shinobi signaler tout les détails, il transpirait de partout et n'avait même plus de souffle ...

  • Plus jamais ... Plus jamais tu me redonnes un truc pareil ... Tu aurais vu leurs yeux ! Toutes les chèvres voulaient me tuer ! Non vraiment, prochaine fois oublie moi, aller je rentre.

  • Attends Eichi ! Merci pour la mission, et tiens ta paie tu l'as bien mérité.


Le Genin tendit la main et attrapa l'enveloppe bien remplie avant de tourner les talons et de sortir du bureau. Levant la main comme un signe d'adieu. Il était quinze heure ... Il était peut être temps de finir le petit déjeuner non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les Chèvres de Monsieur Sawagasi (Rang C Solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-