N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 War is over [Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Dentô Eru
Dentô Eru
Informations
Messages : 271
Rang : C+

War is over [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: War is over [Rang B] War is over [Rang B] EmptyMar 24 Déc 2013 - 22:45

Spoiler:
 

Difficile de trouver de l'argent lorsque les employeurs se font rares. Là où les ninjas des quatre grandes nations peuvent se fier sur des commanditaires généreux et surtout très nombreux, un vagabond doit se promener partout à travers le monde pour trouver des contrats qui ne sont pas toujours lucratifs. Depuis l'incident de la mission au cimetière, Jun se méfiait des employeurs. Il avait du se battre et aller jusqu'à mettre sa vie en jeu pour finir le combat à ex-æquo contre quatre autres ninjas des nations supérieures. L'issu de cette mission était nébuleuse, mais cela lui avait donné une certaine crédibilité. Il avait été capable de tenir tête à des ninjas aussi ou même plus puissants que lui. C'est donc confiant de cette victoire que l'élégant blondinet s'était élancé à travers le monde pour trouver un nouveau partenaire de mission. Il n'avait pas envie d'effectuer une autre expédition médical ou de faire une opération risquée. Ce qu'il voulait, c'était partir à l'aventure.

C'est alors qu'il venait d'atteindre le pays du bois que le jeune homme décida de s'assoupir un instant. La route avait été longue et l'endroit était isolé. Il méritait bien un petit repos. Il s'assoupit sur une branche près de la cime d'un grand érable. Jun avait la réputation d'avoir le sommeil lourd, les cris et le va et viens des oiseaux ne le dérangeraient pas dans sa quiétude. Il pourrait faire le plein de ses forces et repartir le lendemain avec vigueur. Le paysage qui s'offrait à lui le lendemain fut tout à fait différent de ce qu'il avait espéré. Six hommes armés de longues épées campaient en dessous de son perchoir. Ils venaient aussi de se réveiller sous l'aube naissante qu'offrait le ciel. Une jeune femme était couché sur le sol au milieu du groupe et les hommes prenaient un malin plaisir à l'insulter et même à lui asséner des violents coups de pieds dans l'abdomen.

Le médecin n'aimait pas ce traitement. Peu importe qui était cette femme, elle ne méritait pas de se faire battre de la sorte. Il fallait agir. Le Kiyokuni descendit avec adresse de son arbre pour avoir une meilleure vue de ses adversaires. Il devait les achever tous d'un coup et ce grâce à l'effet de surprise. Il ne connaissait pas la puissance de ses ennemis et devait donc agir avec intelligence. Le vagabond lança un kunaï explosif en plein milieu du campement, en faisant bien attention de l'envoyer suffisamment loin de la jeune femme pour qu'elle ne soit pas blessée. L'effet de surprise fut incroyable, ils sursautèrent tous et se dispersèrent dans toutes les directions. Jun profita de ce moment pour perforer les artères du coeur de deux des ninjas, il envoya ensuite une salve de kunaïs explosifs sur les autres ennemis qui apeurés par la mort subite de leur confrère, avait perdu toutes leurs capacités.

Ces hommes n'étaient que des bâtards sans talents. Jun avait utilisé des techniques de haut niveau face à des incompétents, il s'en voulait presque. L'important, c'était que la fille soit sauvée. Il courra à son chevet et appliqua ses paumes illuminés d'un turquoise médical un peu partout sur son corps. Elle reprenait de la vigueur avec les secondes et finit par ouvrir les yeux. Ils étaient azurées... Aleya... Cela rappelait trop de mauvais souvenir au medic-nin qui s'empressa d'aider la demoiselle à se relever.

— N'ayez pas peur mademoiselle, je suis Jun, ninja vagabond et votre sauveur pour aujourd'hui. Ça paraît un peu cliché dis comme ça vous ne trouvez pas?

— Vous savez, le traitement que m'a fait subir ces hommes est épouvantable. Mon père sera reconnaissant, il est riche, plus que vous ne le serez jamais. Juste le fait de me revoir le rendra content et il me couvrira de cadeau! Des bijoux, des colliers, des vernis, je suis si belle!


Finalement, cette fille ne ressemblait pas du tout à Aleya, c'était une petite fille à papa, pas trop le style du Kiyokuni. Le jeune homme suivit tout de même la jeune femme jusqu'à la demeure de son père, un immense château qui faisait un peu tâche dans cette forêt d'arbres. Jun y entra avec avidité, il voulait être couvert d'or, peut-être même de la tête au pied. Cela lui permettrait de ne plus avoir à travailler pendant des années, un rêve pour le médecin!
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Dentô Eru
Dentô Eru
Informations
Messages : 271
Rang : C+

War is over [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: War is over [Rang B] War is over [Rang B] EmptyMar 31 Déc 2013 - 5:29

La demeure s'avéra être un endroit extrêmement luxueux. Il y avait des cadres par ici et par là, de l'argenterie en quantité faramineuse et trop de tapis rouge. Jun aimait bien cette couleur, mais il y avait clairement de l'abus dans cette demeure. Les bons goûts n'étaient visiblement pas dû à tout le monde. L'élégant blondinet ne s'arrêta tout de même pas à ce second obstacle — le premier étant la rencontre avec cette ignoble jeune femme — et il continua son avancée dans cette gargantuesque demeure. Un garde très peu convaincant lui ordonna d'attendre dans une petite pièce annexe à la salle des réceptions du château. Sauver la jeune fille n'était pas un exploit qui méritait d'être souligné avec autant de moyens. Le vagabond ne se plaint toutefois pas de ce traitement de faveur. Il préférait passer la prochaine nuit dans une suite grand luxe plutôt que sur le bord d'un feu qui crépiterait pour éloigner les nombreuses bestioles de cette vaste forêt.

Les portes s'ouvrirent d'un coup provoquant au même moment un vacarme retentissant. Le jeune homme se leva d'un bond, comme si quelqu'un allait l'attaquer, avant de se rendre compte qu'il n'en était rien. Il pénétra dans l'immense salle de réception en adoptant un air de modestie face à toutes ces richesses. Jun n'était pas habitué à un milieu aussi riche et aristocrate. Un homme dans la cinquantaine qui portait fièrement une barbe qui tirait doucement vers le gris s'approcha vers lui avec une coupe de vin bien rempli dans sa main gauche. Vu la manière dont il marchait, ce n'était pas son premier verre et pas le deuxième non plus...

— Jun! Je suis très heureux de faire ta rencontre, j'ai appris que tu avais sauvé ma fille, trinquons ensemble jeune homme! C'est à ce moment qu'un serviteur m'apporta une coupe de vin rouge — une boisson que je détestai, mais que je devrais tout de même ingurgiter pour m'attirer les bonnes faveurs de ce monsieur — et que le riche homme m'empoigna par la taille. Ça fait longtemps que je cherche un type comme toi. Tu m'as l'air d'être un brave gaillard qui a un cerveau sur les épaules, c'est ce que je recherche. Je suis le seigneur de Ki no Kuni, ou du moins le demi-seigneur. Je dispute la souveraineté de ces terres avec mon alter-ego depuis près d'une décennie maintenant sans vraiment y gagner le moindre bénéfice. Le statu-quo règne et j'ai besoin d'un ninja rusé comme toi pour mener mes troupes à la victoire une fois pour toute. Dis mois ce que tu veux et tu l'auras en récompense.

Cet homme était prétentieux! S'il croyait pouvoir acheter Jun, il se trompait. Le Kiyokuni était un profiteur de la pire espèce, il empocherait la mise sans avoir complètement terminé la mission et fuirait vers un autre pays pour répéter un exploit dans ce genre. Il voulait parfaire son art, pas aider un riche seigneur et son imbécile de progéniture. Il venait de lui proposer n'importe quoi en échange de ses services. Intéressant et ce que le blondinet avait le plus besoin, c'était de l'or. D'une part pour financer ses nombreux voyages et d'une autre pour se payer des nouvelles fringues car sa garde robe devenait défraîchie.

— J'accepte! Mais à la condition que vous me couvriez d'or. Je blague, je veux de l'or et en quantité faramineuse. Vous voyez ce gros vase là-bas? J'en veux cinq et pas un de moins.

Le seigneur sembla sourciller légèrement devant l'ampleur de la demande, mais se ressaisit de suite. Il exprima son accord à l'aide d'un simple hochement de tête. La journée avait été bonne pour le ninja-médecin qui venait d'empocher ce qu'il pensait être un simple petit contrat pour une somme d'argent que peu d'hommes auraient la chance de voir dans leur vie. Jun suivit le même garde aux airs de gueule de bois vers la cours arrière et ce qu'il vit le troubla profondément. Des milliers d'hommes se dressaient devant lui sur la pleine, au garde à vous, prêts à réagir au moindre ordre. Le nukenin pensant à ce moment là que sa mission consisterait à diriger une parti de ces individus. Mais non, il serait le chef de l'armée, le commandant en chef, le big boss quoi. Cela le stressait un peu, voir beaucoup d'avoir un tel poids sur ses épaules, mais c'était l'occasion parfaite pour faire ressortir son ego hors du commun. Il appuya ses deux bras sur le lutrin prévu à cet effet qui avait été disposé en amont de l'armée, de manière à ce que tous puissent admirer ses traits.

— Chers amis, aujourd'hui est un grand jour pour nous ou devrais-je dire pour vous. Vous êtes arrivé à ce moment dans votre vie où vous avez rencontré l'étoile, la star, celui qui vous mènera à la victoire. Ne festoyons pas trop vites, car la route vers la victoire est longue et remplie d’embûches, nous triompherons pour la gloire et la prospérité du seigneur!

Le Kiyokuni termina ce discours en crachant un dragon d'eau dans le ciel qui éclata ce qui eut l'effet d'un feu d'artifice improvisée. Les hommes joignirent leur voix pour scander à la victoire du seigneur. Le problème, c'est qu'au final, Jun n'en avait rien à foutre de l'intérêt du seigneur. Il protégerait les villageois et habitants du village avant de se soucier de l'intérêt du plus fort, c'était sa philosophie de vie. Rei l'avait quelque peu perturber, mais il ne l'avait toujours pas contacté définitivement.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Dentô Eru
Dentô Eru
Informations
Messages : 271
Rang : C+

War is over [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: War is over [Rang B] War is over [Rang B] EmptyJeu 16 Jan 2014 - 17:44

La bataille devait avoir lieu le lendemain sur l'une des vastes plaines du pays. L'endroit était isolé et entouré de milliers d'arbres comme c'était le cas un peu partout dans le pays qui portait bien son nom. Le délais pour se préparer au combat était court et la situation n'était pas du tout à leur avantage. Ils devaient se battre à 7000 contre 10 500 hommes sur une plaine sans obstacle. Si le ninja médecin faisait combattre ''son'' armée selon la norme du pays, le combat tait perdu d'avance. Il valait mieux être malhonnête pour triompher. Cependant, derrière la convoitise monétaire du vagabond se trouvait le désir de redonner la souveraineté du pays au citoyen. C'est donc dans cette état esprit que le Kiyokuni prit la direction du plus gros village du pays qui se situait dans un territoire contrôlé par l'employeur de Jun. C'était une petite place paisible, les citoyens semblaient y vivre en paix. Ils étaient pour la plupart des artisans qui façonnaient divers objets à partir du bois, matière première de ce pays.

La technologie était presque absente du pays de la forêt, mais les habitants se débrouillaient très bien avec la seule ressource qu'ils connaissaient bien : le bois. Avant de se lancer dans une guerre sans merci, le médecin décida de questionner les habitants du village pour savoir ce qu'ils souhaitaient voir changer dans leur pays. Ce n'était pas aux seigneurs de guerre de décider pour les citoyens. Le pouvoir devait venir de la majorité et non d'un petit nombre d'aristocrates qui se partagent les richesses. Il y avait une énorme disparité entre le niveau de vie des habitants de la forêt et celui du seigneur. La majorité vivait dans une certaine pauvreté et le seigneur quoi qu'il puisse dire se pavanait avec des diamants et autres joyaux précieux sans éprouver le moindre remord. Jun voulait gagner cette guerre, mais la victoire devait passer par les habitants du pays.

Il rencontra le chef du village dans une petite maison qui n'avait pas l'apparence de celle d'un chef. Le maître des lieux s'avéra être une femme dans la trentaine à la taille robuste et aux yeux verts comme la feuille.

— Mes hommages madame, je suis Jun, l'homme chargé par le seigneur d'à côté de gagner cette guerre. Je crois que nous devons faire connaissance.

Elle regarda le Kiyokuni avec un dédain profond avant de se retourner vers le mur. Elle prit une grande respiration avant de fixer le vagabond droit dans les yeux. Son regard n'était pas tendre et elle en avait beaucoup sur le coeur.

— Comment osez-vous vous présenter ainsi devant moi? Les habitants de ce village travaillent jour et nuit pour arriver à manger correctement. Nous devons constamment donner des redevances à ce seigneur fou qui n'a que faire de nos idéaux. Le pays a sombré a la mort de mon père, cet homme était l'un de ses plus proches conseillers et il a tout fait pour s'attirer le plus de pouvoir et de richesses possibles. Heureusement, tout le pays n'a pas péri. Mais attention, le seigneur d'en face n'est pas mieux, le pays du bois doit regagner sa souveraineté et elle ne passera pas par ces deux seigneurs. Croyez moi, retournez d'où vous venez avant que je pique une crise légendaire.


— Si j'ai pris la liberté de venir vous voir, c'est bien parce que je veux vous aider. Je n'ai que faire des idéaux du seigneur, mais je veux mon argent. Vous trouverez peut-être ça un peu débile, mais je vous aide à condition que je récupère ce que le seigneur m'a promis. La guerre aura lieu demain, est-ce que vos citoyens savent combattre? Je m'attirerais la foudre de nombreux intervenants si je venais à défaire les traditions de ce pays en matière de combat.

— Les habitants savent combattre et sont d'ailleurs bien meilleurs que les imbéciles de service qui sont à la merci des seigneurs depuis près de 10 ans déjà. Nous comptions déjà intervenir pendant la bataille de demain, nos arcs sont prêts. Nous ne pouvons nous permettre de foncer tête baissé dans une masse de dizaine de milliers d'hommes, le mieux pour nous est de rester à distance avec des armes en bois que nous connaissons si bien. C'est la première bataille de cette envergure depuis des décennies et nous n'avons qu'un seul but : maintenir les forces à égalité pendant toute la durée du combat et empêcher leur retraite. De cette manière, ils se combattront jusqu'à la mort et nous prendront par la suite l'assaut de la demeure du seigneur. Vos talents de ninjas représentent notre salut, personne ici ne sait manier le chakra. Je suis la seule à être capable de combattre au corps à corps. Si vous voulez nous aider, défendez mes hommes avec moi.


Jun n'hésita pas une seconde, le plan était bon et la fortune son objectif principale.

— Ce sera un plaisir. L'assaut de la demeure du seigneur sera un jeu d'enfant suite à ce combat. Nous vous donnerons une grosse part de la somme du seigneur, ce qu'il vous a promis n'est probablement rien comparé à toutes les richesses qu'il possède.

Le ninja médecin saliva et se licha les lèvres devant l'appât du gain. Cette mission serait l'une des plus lucratives de sa vie. Il devrait tacher de ne rien rater, car une seule erreur pourrait changer la tournure du combat et donc la tournure de la politique de ce pays. Jun salua la dame et retourna à la demeure du seigneur, il devait mener les troupes au combat sans laisser paraître son plan. Les citoyens du pays attendraient cachés dans la forêt, un art qu'ils avaient développés avec le temps.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

War is over [Rang B] Empty
Message(#) Sujet: Re: War is over [Rang B] War is over [Rang B] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

War is over [Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Ki no Kuni-