N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Aburame Ryosei
Aburame Ryosei
Informations
Grade : Genin
Messages : 1030
Rang : C

Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna] Empty
Message(#) Sujet: Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna] Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna] EmptyLun 18 Nov 2013 - 21:26

Spoiler:
 


Eh bien… Ce jour est un jour très particulier pour moi, puisqu’il s’agit de ma toute première mission. Une mission de rang C, comme ça, d’emblée, avec un supérieur hiérarchique. Ou plutôt : une supérieure hiérarchique, du clan Inuzuka plus précisément. Il s’avère que cette personne est une Chûnin, et que l’on va faire équipe ensemble. Mis à part ces quelques informations, je ne sais rien de plus sur elle. Tant pis… J’aurais bien aimé en savoir un peu plus, histoire de savoir à quoi je devais m’attendre. Peut-être que cela m’aurait aidé à plus vite m’habituer, et à me sentir plus à l’aise… Ou prendre tout simplement quelques précautions. Mais bon, rien de tout ça n’est possible, à mon plus grand regret. Il allait falloir que je m’y adapte.

Seulement, dans cette mission, le véritable problème n’était pas mon équipière, mais plus le contenu même de la mission… Rien qu’à la description, je me suis posé quelques questions… Mais lorsqu’on m’a montré le portrait du chat qui a été dressé… Je me suis vraiment demandé ce qu’avait prit celui qui nous a donné cette mission. J’ignore quelle substance c’est, mais elle a l’air de terriblement bien marcher. C’est quoi ce truc… C’est un chat avec un corps… Très bizarre on va dire, tout rose et carré… Et pour couronner le tout, il laisse des lueurs arc-en-ciel derrière lui. C’est une blague, non ? Je veux bien que ce monde est peuplé de créatures étranges, mais là c’est plus le délire le plus fou d’une personne shoutée jusqu’à l’os. Ca n’existe pas, ça ne peut pas exister !

Si j’avais l’identité de cette personne ayant rapporté ces dires là, je pense que je l’aurais fait interner avant de démarrer la mission, avant qu’elle ne divague davantage en mettant en danger la sécurité des villageois… Y a vraiment de ces fous, je vous jure. Ca me fait peur. Vraiment. Il a fallu que ça tombe sur moi… Déjà qu’un simple chat peut me terrifier s’il le veut… Alors ça, n’en parlons même pas. En plus, ce prétendu chat ne restera sûrement pas calme en compagnie d’une Inuzuka, qui aura sûrement son chien avec elle. Un chien ninja qui suit un chat arc-en-ciel… On sera peut-être les premiers êtres humains à voir ça… Mais à quel prix ? J’ai vraiment peur de savoir ce qu’une telle créature pourrait nous faire… Enfin, surtout me faire avant tout.

Avant tout, il fallait que je retrouve la Chûnin. On devait se retrouver à proximité des terrains d’entraînements, pas bien loin de l’entrée du troisième. Bien qu’il y en ait plusieurs, je ne pense pas que je vais me tromper de terrain… J’espère. De toute façon, je ne m’y aventurerai pas tout seul, par crainte que ce chat junkie ne me saute pas à la gorge sans crier gare. Ce serait vraiment la pire chose qui pourrait m’arriver… Je crois que je ne me décollerai pas du chien… Sauf s’il est trop gros et qu’il fait peur lui aussi. Je suis vraiment difficile moi aussi… Ca ne va pas être gagné cette première mission. D’ailleurs… Si la première est ainsi, je n’ose pas imaginer la gueule des suivantes… C’est quoi la prochaine ? Un poney volant qui mange des humains ? Un éléphant sur un trampoline qui menace d’écraser le village ? Oulah… Je préfère ne même pas y penser. Il vaut mieux pour ma pauvre santé mentale qui va sûrement prendre très cher au cours de cette journée.

Le troisième terrain d’entraînement n’était plus qu’à quelques pas, et c’est pourquoi je stoppai net ma marche. Il n’était pas question de faire ne serait-ce qu’un seul pas supplémentaire qui me rapprocherait de cet endroit maudit par le chat arc-en-ciel. Bien que je ne croie pas en son existence… Je dois bien avouer qu’il me fout les chocottes. Vraiment. Je fis même quelques pas en arrière pour m’en éloigner… Trois cents mètres ne sont pas une véritable distance de sécurité… Pour la peine, je me suis même caché derrière un tronc d’arbre. C’est plus sûr, sauf si l’arbre se met à bouger pour me manger. Si ce félin existe vraiment, on peut s’attendre à tout après tout…

Bon, c’est pas tout, mais je me sens un peu seul, démuni, et sans défense là… J’aimerais bien que la Chûnin arrive…
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Hyô Sayuri
Hyô Sayuri
Informations
Grade : Genin
Messages : 647
Rang : B

Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna] Empty
Message(#) Sujet: Re: Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna] Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna] EmptyMar 6 Mai 2014 - 8:05

PNJ participant:
 

Pour une des premières fois, depuis mon départ de Konoha, je pouvais enfin dormir la tête tranquille sans avoir un entraînement de prévu. Je dormais en paix et Repede aussi. Aaah, que ça fait du bien être chez soi, ça fait du bien d'être de retour chez soi, dans ses affaires, dans son lit douillet. Le bonheur total! Je serrai mon compagnon dans mes maigres bras, me collant la tête sur sa douce fourrure bleue. J'adorais ce moment de paix et je voulais qu'il dure pendant longtemps, mais, malheureusement, c'était trop demandé. En fait, alors que le silence envahissait notre maison, un bruit fort et strident me réveilla en sursaut. Putain... c'est quoi ça? Je levai légèrement la tête et je balayai mes cheveux rouges de mon visage pour voir l'heure, endormie. Je fronçai les sourcils avant de déposer ma tête sur l'oreiller qui était proche de moi. C'était qui l'ostie d'épais qui faisait ce genre de bruit à six heure et demi du matin, ciboire? Déjà que je ne suis pas la plus patiente au monde, mais mon frère Noaki est encore pire quand on le réveille. Il devient super-chiant et chialeur en plus.

-Yûna! Descend, tout de suite! cria une voix masculine

Oh non! Pas cette voix... entendre la voix de mon père était toujours un mauvais présage. Si je m'en souviens, la dernière fois qui avait appelé quelqu'un, il avait littéralement étripé Noa, vu que mon baka avait refusé l'offre de l'Hokage. Croyez-moi, la dernière personne que vous voudriez voir en colère, c'est bien Katsuyo (mon père, si vous n'avez pas compris). Bref, alors que je capotais en dedans de moi, j'entendis des pas lourds et forts se diriger vers les escaliers. Oh! Un de mes frangins était réveillé et d'après moi ce fut Noaki, vu que je l'entendis gueuler après papa. Cependant, le vieillard aux yeux bleus répliqua.

-Ah ouais? Ben...j'm'en criss! Si t'es pas content, décalisse pis c'est tout! *temps* YÛNA!!! Attend pas que je viennes ou sinon... ça va aller mal pour toi!

Soupirant longuement, je m'étirai et me levai pour aller rejoindre mon père qui m'attendait dans la cuisine, impatient. Ensuite, je pris place sur une chaise non loin de l'ANBU retraité. Je ne voulais pas trop m'approcher, car, je dois vous avouer que mon père me foutait la chienne là. J'avais peur d'avoir fait quelque chose de mal. Je le fixai pour voir s'il était en colère ou non. D'ailleurs, en y pensant, lui aussi, il me fixai tout en buvant son café. Il était encore vêtu de sa stupide robe de chambre léopard et de sa culotte bleu pâle. Bon...je ne la voyais pas (et je n'ai pas envie de la voir aussi), mais j'étais sûre que mon père la portait en ce moment, vu qu'il était torse nu. Bref, ce qui me tuait en ce moment n'était guère son habit, mais bien le silence qu'il gardait. Ce silence mortel me mettait beaucoup de pression, surtout que le vieux Inuzuka ne m'aidait point en me fixant de son regard froid et menaçant tout en buvant son café silencieusement et lentement. Cela dura quelques secondes avant que...

-Okay là! Je peux savoir pourquoi tu m'as appelé? Car me regarder comme ça, comme un criminel en manque de cul, ça me fait plus flipper qu'autre chose... dis-je, stressée.
-Yûna, j'ai ta première mission depuis ton retour dans mes mains. répondit-il en souriant et en me montrant le papier. T'es chanceuse, tu vas travailler avec un membre du clan Aburame. Aaaah, j'adore ce brave clan. Ce sont de fidèles compagnons, mais, penses pas avoir une discussion dynamique avec eux... ils sont plutôt discrets et silencieux.

Le vieux barbu déposa le papier sur la table et le glissa vers moi. Voyant le papier devant moi, je pris une légère expiration avant de découvrir la mission qui m'a dérangé de mon repos. Après quelques phrases lues, mes pupilles azurs se rondirent et je dévisageai le papier avant de pouffer de rire. Ben non, c'est impossible! Ça ne peut pas être ma mission.... c'est surement une blague. Ouais, surement! Ça n'existe pas ce genre de bestiole dans ce monde...

-HAHAHAHAHAHAHA.....elle est très drôle ta blague papa! POUAHAHAHAHAH
-... ce n'est pas une blague. dit mon père, sèchement.

Mon rire se stoppa net et mon sourire dégrada peu à peu tandis que la femme à barbe me fixa silencieusement. Je ne voulais guère croire que cette mission était sérieux. Sérieux, la personne qui a reporté ça doit être sur le mush là, mais que l'autre monsieur qui a attendu ses paroles soit le plus pire des imbéciles. Voyons, croire à une histoire comme ça...

-Ah.. parce que ce n'est pas une blague?
-Depuis quand que j'aime blaguer à propos des missions, Yûna?
-...Mais, papa! C'est n'importe quoi cette mission! La personne qui a vu cette..chose avait surement mangé trop de champignon magique. L'évidence saute aux yeux! Bah non, ça d'l'air qu'il y a des épais partout, hein. Même dans les bureaux des missions... en tout cas, je refuse d'y aller! J'vais pas faire plaisir à des osties naïfs. dis-je, énervée
-COMMENT OSES-TU REFUSER UNE MISSION ET INSULTER UN MEMBRE DE TA PATRIE DEVANT MOI, JEUNE FILLE? JE T'ORDONNE D'Y ALLER! *se calme un peu* écoutes... c'est pour le bien du village et tu dois, en tout temps, être là pour aider le peuple qui cri à l'aide. Pis en plus, faut juste que t'ailles enquêter sur le spécimen, ce n'est pas compliqué, caliss!
-Mmmh... et si je refuse...tu vas me faire quoi, hein? Me priver de sortie, peut-être?
-Bien, vu que tu ne veux pas aller par toi-même, j'enverrai Coral avec toi et je lui donne la permission de faire ce qu'il veut. Tu ne voudrais pas que ton grand frère te foutre la honte devant ton coéquipier, hein...?
-Mais papa! J'n..
-Pas de mais! Sois tu y vas par toi-même ou soit que Coral t'accompagne. En tout cas, moi j'm'en fou, dans les deux cas, tu y vas. Si tu veux perdre de la crédibilité, c'est ton proble, pas le mien.

Je le fixai quelques secondes en me mordillant la lèvre inférieur, mécontente, puis, lâchant un gros soupir prouvant mon désaccord, je me dirigeai vers ma chambre en claquant la porte. Mon dieu, je hais cet homme parfois, surtout quand il a le dernier mot...

Quelques heures plus tard, je marchais vers la direction des terrains d'entraînement, accompagnée de mon fidèle ami, Repede. D'ailleurs, je m'en rappel plus comment j'ai réussi à le convaincre de venir, car lui et les chats... ben...disons que la dernière fois qu'un chat a voulu s'en approché, Repede l'a décapité donné de très doux câlin mortel affectueux. Mmmh... je l'ai peut-être convaincu avec un paquet de filet-mignon? En tout cas, je verrais cela rendue chez moi. Alors, je me dirigeais vers le point de rencontre, le pas lourd. Erf... ça me tentait tellement pas d'y aller, surtout pour un truc aussi stupide qu'un chat à toast rose qui chie des arc-en-ciel et qui hante nos terrains d'entraînements. Cependant, je n'avais point le choix, si je voulais que le leader de la "Villa des Sauvages" soit heureux. Enfin bref, j'étais à deux pas d'arriver au troisième terrain (vu qu'on avait vu la bestiole là-bas, pour la dernière fois) quand quelque chose... ou plutôt quelqu'un attira mon attention. Un jeune garçon portant une veste verte. C'était surement mon coéquipier, non? Pourtant, je ne distinguais aucune bravoure en lui. À moins que...

**Ils sont plutôt discrets... sont plutôt discret... plutôt discret... discret**

Ah ben oui! Il cache bien son jeu en essayant pour se passer pour un faible et un froussard fini. Okay, j'ai compris! Ah lala, je vous le jure, mes impressions sont parfois mauvaises. Bref, après quelques secondes à le fixer telle une perdue, je m'approche du jeune homme sans pour autant avoir une forte confiance. En effet, je doutais encore que ce soit mon coéquipier.

-Euh...excuse-moi... est-ce que tu es Ryo.....euh... Ryo... *regarde sur sa feuille* sei?.. Ryosei?

J'attendis sa réponse avant de continuer mes paroles. Je fus soulagée que sa réponse fut positive, au moins, j'avais pas l'air d'une perdue finie. Quand je repris la parole, ma voix devint plus amicale et un léger sourire apparut sur mon petit visage "angélique".

-Enchanté, Ryosei! Je suis Yûna, soit ta coéquipière pour cette mission... assez spécial. Et ça, c'est Repede, mon frère à croc.
-...Yo. dit Repede, froidement.
-Bon, est-ce qu'on est pr..
-Sérieux, est-ce qu'on peut s'en aller et dire que la personne était shooté à mort?
-*soupir* Repede... dis-toi une chose... ça me tente pas de faire la mission, mais pas pantoute. J'aurais préférer me reposer de mon voyage. PAR CONTRE, je n'ais pas le choix. Tir, t'imagine si c'est vrai cette histoire là et quelqu'un d'autre le reporte, le vieux risque de m'envoyer avec "tu sais qui" et j'aimerais mieux m'ouvrir les veines avec un kunai que de faire une mission avec "tu sais qui". En plus, je crois que c'est réciproque pour notre ami, n'est-ce pas? dis-je en dirigeant mon regard bleu saphir vers Ryosei avant de continuer. Bon, on est prêt?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Aberration démentielle du chat aliéné [C - Yûna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'Entraînement-