N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Azuko
Azuko
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyVen 13 Sep 2013 - 17:59

HRP:
 

Ce qui me vient en premier ce ne sont des pas odeurs ni même une vision, mais une sensation physique, une sensation d’entrave à tout mouvement, une douleur aussi, dans le flanc droit, et un mal de crâne terrible, avec une incompréhension totale de ce qui se passe autour de moi. En somme c’est une sensation proche de la gueule de bois que l’on peut avoir un lendemain de cuite, sauf que petit à petit les autres sens arrivent, et que la mémoire se reconstitue. Une chambre blanche, des pieds à perfusions, des draps blanc, et malgré toute cette lumière une ambiance glauque. Une odeur de propre, de trop propre même. Un autre lit à côté du mien, vide et non défait. Je tente de bouger mes bras, mais ceux-ci subissent toujours cette entrave que je ne saurais expliquer, tout comme mes pieds d’ailleurs. Puis rapidement je ressens des points de contact légèrement désagréables qui me font penser à des liens, je suis donc attachée à ce lit pour que je ne m’en sorte pas.
Je tente alors d’utiliser l’étherification, mais malgré le fait que je malaxe mon chakra, les sceaux qui me permettent d’utiliser ce pouvoir ne s’activent pas. Je retente une seconde fois, mais toujours rien. Définitivement bloquée ici je décide alors de me poser quelques secondes pour analyser tout ça calmement et ne pas laisser les émotions l’emporter sur un jugement logique.

D’abord où suis-je ? Vu la décoration d’un bon goût incontestable, il ne fait aucun doute que je suis dans un hôpital, mais lequel ? Celui de konoha semble la réponse la plus probable, mais elle n’est pas non plus sûre à cent pour cent.

Ensuite, pourquoi suis-je ici ? Je tente de rassembler mes derniers souvenirs, il faisait noir, il y avait du rouge, du feu et du sang, des morts, des blessés, et moi, sur ce toit, touchée au flanc, abattant le dernier spectre avec ma lame. Puis il y avait ce bandeau de konohajin accroché à un tonfa, j’ai rampé jusqu’à l’atteindre. Ce tonfa me disais quelque chose, je l’avais déjà vu quelque part ou sur quelqu’un de connu, mais je n’arrivais plus à savoir qui. Etais-ce une aide ? Je ne savais pas trop, je n’ai pas trop compris, la ruse n’était pas très élaborée mais je l’avais quand même utilisée, j’avais pris le bandeau, l’avais accroché à mon front, et puis je me suis allongé sur le dos. Là tout devient encore plus fou, le ciel rougeoyant malgré le fait qu’il faisait nuit noire, et une ou deux étoiles faiblement scintillantes puis plus rien… Si le subterfuge a marché la réponse à ma première question semble se renforcer un peu plus.

Bien maintenant que ces deux questions existentielles sont mises au clair, il ne me faut pas beaucoup de temps pour répondre à la troisième, qui pose le problème suivant : Pourquoi ne puis-je rien faire ? Je suis ligotée, là pas de doute, pour ce qui est du chakra je pense que l’on a dû m’apposer un sceau m’empêchant de l’utiliser sous toutes les formes qui soit, je suis donc véritablement prise au piège, il n’y a pas d’échappatoire possible, aucun objet tranchant aux alentours, et incapable de prendre le contrôle du moindre papier pour me libérer. Le mieux reste donc d’attendre et de voir ce qui va se passer. Tout ceci me laisse donc croire que le tour de passe-passe avec le bandeau n’a pas marché…

Soudain la porte s’ouvre et une femme vêtue de blanc entre avec un plateau métallique dans les mains avec quelques compresses et des outils dont j’ignore tout de l’utilisation qu’ils peuvent avoir. Quand son regard croise le mien elle se stoppe immédiatement, ses yeux s’écarquillent et elle fait un pas en arrière. Elle se retourne rapidement sans me laisser le temps d’écouter le mot qui sort de ma bouche :

-Attendez…

Trop tard, elle a dû prévenir son ou sa supérieure, je crois qu’il va falloir attendre un petit moment avant d’avoir une explication digne de ce nom…
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptySam 14 Sep 2013 - 3:59

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Maiw
- Elle s'est réveillée, Maïka-san.

L'infirmière me l'avait annoncé de façon très professionnelle. Elle s'était hâtée, et avait fait tomber quelques compresses sur son chemin, mais c'était moi qui lui avait demandé cette réactivité. Il ne me fallut que quelques enjambées pour traverser le couloir et rejoindre la chambre où se trouvait ligotée notre « invitée mystère ».

La porte s'ouvrit avec violence sous mon pied.
Elle n'avait pas l'air en bien meilleur état les yeux ouverts, mais la bonne nouvelle, c'était qu'elle ne s'était pas échappée. Était-elle seulement consciente du sceau qu'on lui a apposé sur le front pour bloquer son chakra ?

- Salut, Ozuka.

Être à la Racine avait ses avantages. Daïki nous avait mis en garde immédiatement après qu'il l'ait rencontrée ; nous savions qu'elle avait traîné aux alentours du village, et il nous avait prévenu de rester vigilants. Grâce aux capacités psychiques d'Iji, on avait même pu lire les souvenirs du Godaime, et on savait précisément de quoi elle avait l'air.

Évidemment, ce n'est pas pour cela qu'on s'attendait à la revoir de si tôt. Et certainement pas dans ces conditions. Quelle surprise quand je la remarquai, parmi les victimes de l'attaque, avec un bandeau de Konoha autour du front ! Forcément, les Eisen-nin avaient du la prendre pour une kunoïchi du village. Son plan aurait presque pu marcher.

- Fais pas cette tronche, tu as de la chance d'avoir terminé ici, et encore plus d'être encore en vie. Je suis Maïka, c'est moi qui ai soigné ta plaie. Cependant j'ai du faire le nécessaire pour que tu ne nous file pas entre les doigts, navrée.

Je la regardai comme un patient normal. Après tout, elle méritait un minimum d'attention. Aussitôt après l'avoir démasquée pendant son coma, j'avais contacté Iji par télépathie pour qu'il vienne scanner ses derniers souvenirs, mais c'était très brouillon, même pour lui. Nous avions cependant réussi à vaguement comprendre qu'elle avait prêté main forte au village, non sans quelque surprise. Du reste, elle s'était battue aux côtés d'un jeune Nara contre une espèce d'exorciste antipathique au possible...

Quelque part, elle était des nôtres. Mais une Nukenin restait une Nukenin.

Je m'approchai d'elle, l'examinai brièvement avec mon air de fausse docteur... j'étais pharmacienne, mais j'avais appris les bases.

- Rassure-toi, on ne te fera aucun mal si tu te tiens tranquille, j'ai juste quelques petites questions à te poser. L'heure est grave, donc si tu as un tant soit peu de respect pour Konoha, je te demanderai de coopérer efficacement.
Peux-tu me décrire ce qui s'est passé avant que tu perdes connaissance, depuis le début de l'attaque ?


C'était le genre de moment où j'aurais aimé que On' soit là pour enregistrer tout ce qu'elle disait dans une mémoire de chakra auditif, mais il œuvrait pour la reconstruction des remparts. Sans lui, j'étais condamnée à tout noter sur un calepin...

Sa réponse allait définir à quelle point elle était une menace pour nous autres. En attendant, j'envoyai un petit message télépathique à quelqu'un, doigt sur la tempe.
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Konoha
Nara Natsuki
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptySam 14 Sep 2013 - 10:19

Les jours qui suivirent l'attaque de Konoha ne furent évident pour personne. Certains étaient épuisés moralement, d'autres abattu par la perte de leurs proches. Une partie de la population avait perdu tout ce qu'elle possédait, une autre simplement l'espoir, alors que le symbole de leur foi avait essuyé les violents coups de l'ennemi en plein coeur. L'envahisseur avait finalement été repoussé, mais l'on ne pouvait pas réellement parler d'une victoire. Le Village de la Feuille avait survécu, tout simplement. Ou du moins, en apparence. Pour Natsuki, la nuit de l'affrontement ne se résumait qu'à des blessures, dont il ne conservera aucune séquelles. Tout le monde ne pouvait prétendre à autant de chance. L'hôpital civil débordait de monde, au point qu'une partie de la population fut redirigée vers les sections réservées aux shinobis. Mieux ne valait-il pas imaginer l'état de la morgue, au sous-sol. Un défilé incessant s'y déroulait, afin que les familles puissent identifier leurs proches, s'il y en avait parmi les cadavres. Civils comme ninjas, sans distinction.

Il avait fallut deux jours à Natsuki pour être à nouveau capable de se lever, deux jours durant lesquels il avait profité du maximum de soin dont pouvait lui accorder les équipes médicales débordées, c'est-à-dire pas grand chose. Ses blessures lui était toujours encore source de souffrance, mais la douleur s'était atténuée depuis qu'elles étaient refermées. Faute de techniques médicales, c'était surtout avec du fil que l'on avait brodé les berges de chaque plaie. Beaucoup de repos était sa principale prescription, mais il avait décidé d'en faire fi. Car pour le moment, il devait retrouver quelqu'un, s'il avait seulement les moyen de la retrouver. Si cela se trouvait, elle était morte, soit durant la bataille, soit une fois que les éclaireurs aient mis la main sur elle, et l'ai achevé. Le plus probable pourtant, était qu'elle soit encore en vie, quelque part, à attendre son tour pour passer dans la salle d'interrogatoire. Un séjour qu'il ne souhaitait à personne. La femme au wakizachi. Il ignorait tout d'elle, mais pour une raison qu'il ne comprenait pas encore, elle était passée du camp de l'envahisseur à celui des défenseurs, combattant pour Konoha – ou pour elle-même – à ses côtés. Bien qu'il serait plus juste de dire que c'était lui qui avait combattu avec elle, que l'inverse. L'affaire n'était pas claire encore, mais la jeune femme ne méritait pas qu'il la laisse livrée à elle-même. Ne serait-ce que pour son geste, peu importe sa motivation, il voulait la remercier. En connaître plus pour savoir quoi faire d'elle viendra juste après, même la décision finale ne lui revenait pas.

Il ne lui avait pas été trop difficile de la retrouver. Par mesure sécurité, les envahisseurs rescapés étaient à part des autres patients. L'on ne pouvait jamais prévoir un ultime geste désespéré qui coûterait la vie de beaucoup. Il avait donc concentré une partie de ses recherches en se fiant aux échos qu'il entendait dans les couloirs : il n'était pas le seul à avoir eu l'idée du bandeau, mais ils n'étaient pas si nombreux que ça par rapport à ce qui avait été repêché. Comme il n'avait pour ainsi dire rien à faire dans cette partie de l'établissement, il ne s'y était rendu que par deux fois. La première fois lui avait permit de retrouver cette femme, inconsciente. Ce ne fut qu'une brève visite dont il n'avait rien pu tirer. Il avait donc tourné les talons. La deuxième, le lendemain, risquait d'être plus animée, mais pas forcément en mieux. Du moins, c'est ce que laissait entendre l'entrée fracassante d'une jeune femme qu'il aperçut ouvrir la porte de la chambre d'Azuko. '' Ouvrir '' était un terme en somme tout relatif à vrai dire, '' enfoncer '' étant davantage adapté à la situation. Il ne craignait pas trop pour la sécurité de la femme au wakizachi, personne ne pratiquait la torture dans les hôpitaux, et s'ils avaient voulu la tuer, elle n'aurait pas été gardée ici une fois la supercherie du bandeau découverte. Néanmoins, il pressa le pas aussi vite que lui permettait son corps blessé. Écoutant depuis le couloir, il capta la fin de la conversation : d'une certain façon, c'était positif. Il se permit alors d'entrer à son tour sans frapper en repoussant la pauvre porte malmenée.


« Je sais qu'il est impoli de s'inviter de la sorte... »
annonça-t-il sans ambages d'une voix neutre. « … mais j'étais au même endroit qu'elle cette nuit-là. Je pense être en mesure de démêler une partie du vrai du faux. »

Il n'accorda pas de sourire à Azuko, pas plus qu'à l'autre qui bénéficiait au moins de son attention. Bien sûr, il n'était pas idiot. Il connaissait l'intérêt de cet interrogatoire, qui visait à compléter des informations croisées. Lui-même avait été questionné sur les faits à son réveil, aussi la jeune femme n'ignorait peut-être pas que c'était effectivement lui qui était sur les lieux, à coopérer dans le sens de Konoha avec la patiente actuellement contentionnée. Mais lui aussi avait besoin de renseignement, bien que les motifs étaient en partie personnels. Il se contenta donc de se taire, et d'attendre. Au pire, il sera mit dehors avec toute la '' gentillesse '' dont savait faire preuve la chargée d'interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Azuko
Azuko
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyDim 15 Sep 2013 - 17:25

Une chevelure rose entre dans la pièce, très directrice et sûre d’elle-même, elle me rappelle étrangement quelqu’un mais je ne saurais dire qui. Peut-être une autre connaissance effacée de ma mémoire, qui sait… Chose qui me surprend tout de même c’est qu’elle connait mon nom, je ne pensais pas que Daiki me ficherais aussi rapidement auprès de ses services, je pensais même qu’il passerait notre rencontre sous silence, surtout après ce qui s’était passé avec Nikkou.
Derrière la jeune femme, une petite tête aux cheveux gris apparait. Je reconnais ces traits et cette expression de visage, pas de doute possible c’est le shinobi que j’ai aidé durant la bataille juste avant que je ne me retrouve ici…
Après une petite explication sur ma situation elle me demande de coopérer pour éviter qu’il ne m’arrive quelques petites choses désagréables, le chantage habituel dans ce genre de situation, bien que je trouve étrange qu’elle me dise que le village est dans une situation grave. L’attaque a été repoussée ? Ah moins qu’il ne se soit passé autre chose ? Je ne suis pas en mesure de répondre à ces questions, mais cette jeune femme le fera sans aucun doute et de son plein gré.
Je ne suis pas ici contre le village de la feuille, mais je ne suis pas non plus là pour faire tout ce que l’on veut de moi.

Je me remue quelques instants dans le lit, cherchant une position un peu plus confortable, gênée par le fait d’être clouée au lit. Puis je me décide finalement à parler :

-Je ne vois pas l’intérêt que vous avez à ce que je vous décrive le début de l’attaque, je m’attendais plus à des questions sur la raison de ma présence ici, mais quoi qu’il arrive, je n’accepterais de répondre qu’en la présence de Daiki. C’est lui qui m’a reçu il y a de cela environ deux trois mois, et je suis persuadée que le rapport qu’il a fait de notre rencontre est incomplet, il a dû garder des choses pour lui et donc sur certains aspect il risque d’être le seul à même de comprendre tout ce que je vous dirais.

Je gesticule à nouveau dans le lit, cherchant encore une position moins inconfortable, où je ne sentirais plus mes liens, chose qui semble quasi impossible :

-Et puis pourquoi je pas lui demander à lui, dis-je en faisant un signe de tête en direction du Nara, il était là au même endroit que moi et au même moment, ce qu’il dire sera certainement plus juste que mes propos…
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyMer 18 Sep 2013 - 4:12

Pas d'erreur possible, c'était bien la même que dans le souvenir du Godaime. Le même caractère, ou plutôt la même audace : celle de la Nukenin qui n'a plus rien à perdre, et qui trouve dans son assurance la force d'affronter la nébulosité du monde hostile qui l'entoure.

Sur le moment, j'eus presque envie de rire. Mais il n'y avait malheureusement rien de bien drôle dans cette histoire.

- Daïki, hein... si tu veux on peut aller te le chercher, mais ça risque de prendre du temps. Il est porté disparu depuis hier soir.


Un silence, pour lui laisser le temps de digérer l'information. Main sur la hanche, soupir.

- Eh ouais... Va falloir que tu te contentes de moi pour l'instant, la miss. Du coup, concernant la raison de ta présence ici, je t'avoue qu'on a vraiment autre chose à foutre en ce moment.

Elle aurait pu me reprocher de n'avoir aucune preuve de ce que j'avançais, auquel cas je lui aurais simplement répondu avec une tarte dans la trogne. « Et ça, ça te va comme preuve, cruche ? ». Heureusement, le sérieux du petit Nara dans la salle était là pour confirmer mes dires.

Il avait du toupet, celui-là. Débarquer en pleine consultation ! J'avais connu des patients qui l'auraient traîné en justice toute sa vie pour cet affront. Des patients un peu débiles, mais tout de même...
Je me tournai lentement vers lui, d'un œil dubitatif.

- Mais t'as pas tort, Ozuka. J'aimerais bien entendre sa version aussi. Après tout, si vous avez vraiment combattu ensemble, vous n'avez rien à cacher au village, pas vrai ?

Il s'appelait Natsuki, mais sur le moment je n'arrivais plus à coller un nom sur son visage. Je le voyais en Notsuko, Nitsuku, Natsuke, ou même Klarut – ce qui n'avait strictement rien à voir, j'en conviens. Les restes du flashback puisé par Iji dans la tête d'Ozuka nous avaient donnés de vagues renseignements sur lui : ses capacités, sa bravoure et son engagement pour la protection du village... rien de plus. En ce qui me concernait, c'était la première fois que je croisais sa route. Peut-être qu'On' l'avait déjà vu.

Je m'attrapai une chaise, me vôtrai dessus, une main derrière la tête, l'autre tenant le stylo, gribouillant inconsciemment des motifs abstraits sur le calepin.

- Allez hop, je t'écoute bonhomme. Dis-moi tout, et on verra pour la suite.

Un nouveau regard vers notre désertrice.

- Quant à toi, n'hésite pas donner ton point de vue aussi s'il déforme la réalité.

J'étais illusionniste, pas senseur. Mon détecteur de mensonge personnel puisait l'information directement dans le cerveau de mes interlocuteurs, mais il était nettement moins efficace qu'une analyse sonore et comportementale à la Onpu. Ça ne m'empêchait pas d'être confiante... du reste, je savais que je ne laisserais rien passer de trop gros en terme de malabars ou de cachotteries.
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Saibogu Rantan
Saibogu Rantan
Informations
Grade : Jônin
Messages : 598
Rang : S

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyJeu 19 Sep 2013 - 12:16

Après le petit épisode au petit bar du village, autant dire que je n'avais pas été trop oisif. J'avais remis le nez dans mes papiers et rasé ma barbe de plusieurs jours... Quoi qu'elle faisait bien une ou deux semaines. Bref ce n'est pas la question. Plusieurs rapports me parvenaient à chaque fois dans la journée. Les papiers s'accumulaient un peu partout... Quelle poisse. Il fallait dire qu'avec les réparations, ça n'arrangeait rien. Desfois il s'agissait de problèmes mineurs ou simplement une indication que tel ou tel bâtiment plus ou moins important avait été réparé. Ceux là étaient un peu plus rare mais ça me faisait toujours de la paperasse en moins. On pouvait dire qu'il y avait donc de la satisfaction parmi tous ces papiers. J'avais oublié qu'être Hokage pouvait être très ennuyeux. Mais bon pour le moment j'étais le seul qualifié pour ce job. On allait bien voir ce que ça allait donner.
Soudain quelque chose me traversa la tête comme un flash. Une voix... Je l'avais déjà entendu quelque part mais où? La personne me disait de me rendre à l'hôpital... Pourquoi?
Sans me poser plus de question, je me levais immédiatement et me mis en chemin.

De l''extérieur, je pus voir que les réparations avaient bien avancé. Ce n'était quand même pas vraiment encore ça. On sentait que l'Hiver était au porte du Pays également. Mon nez était gelé à peine avait-il été mis dehors. Un petit vent glacial vint faire frissonner mes os. Ca ne tarderait pas trop, le chemin jusqu'à l'hopital n'était pas très long quand on allait de toits en toits, il suffisait d'éviter les trous de certains... Chose que je faillis rater et donc me couvrir de ridicule par la suite. Quoi de plus drôle qu'un hokage qui tombe d'un toit par manque de concentration? Je ne savais pas encore mais j'avais pas vraiment envie d'explorer cette voie là.
L'hôpital était enfin en vue. Je finis par entrer à l'intérieur.

Je savais exactement où aller mais je ne savais pas ce que j'allais trouver. L'endroit était en plein ébullition. Tout le monde se bougeait, personne ne restait là à rien faire, enfin bref. Cela montrait bien qu'une bataille avait eu lieu il n'y a pas si longtemps. Alors que je continuais de courir en évitant infirmier et autre membre du personnel, ainsi que quelques patients, j'arrivais finalement dans la pièce. Je reconnus Maïka qui avait tourné la tête pour voir que j'étais arrivé. A son regard, je pus deviner que c'était elle qui était la cause du "message psychique". Je vis ensuite quelqu'un d'autre... Mon élève. Il avait été touché pendant la bataille mais s'en était sorti. Cela me soulageait de savoir que ça allait pour lui. Je n'avais presque pas eu le temps de prendre de ses nouvelles... Et encore quand c'était le cas, c'était par d'autres personnes que je l'apprenais. Et puis je la vis elle. Ozuka

_ Ozuka.

Ma pensée était venue à mes lèvres inconsciemment. Oui j'étais grandement surpris. Elle avait l'air d'aller bien, mais ce qui se passait ici avait tout l'air d'un interrogatoire. Je lançais un regard à Maïka comme pour la remercier de m'avoir prévenu.

_ Quoi que vous pouvez penser, si elle était dans le coin, je sais que c'était pour nous aider.

Ma réflexion semblait peu sérieuse. En effet j'avais même pas demandé un quelconque argument. Peut être mes sentiments qui avaient pris le dessus. Je regardais longuement Ozuka. Et lui lançais un petit sourire en guise de salut.

_ Natsuki, que fais-tu là? Tu étais sur les lieux? 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Nara Natsuki
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyVen 20 Sep 2013 - 0:24

Malgré son expression sérieuse, Natsuki hocha un sourcil. C'était lui qui passait l'interrogatoire maintenant, et Ozuka qui devait le démentir ?

« Mes propos ne seront pas plus justes que les tiens, seulement exacts, quoiqu'incomplets. »


Le temps d'un soupir, il se tu. Comment les choses en étaient si vite arrivées là ? Tout ce qu'il voulait lui était quelques réponses. Au lieu de cela, il devait encore en fournir. Retraçant rapidement le schéma de l'attaque dans son esprit, il n'eut cependant le temps que d'ouvrir la bouche, une voix qu'il connaissait l'interrompant dans son élan. Nikkou, son formateur à la tête de l'équipe Hiatari, si cette dernière existait encore tout du moins. Il lui adressa alors un sourire sympathique en guise de salutation.


« Je n'ai pas pour habitude de disparaître sans donner de nouvelles pendant des mois. Ni de rester caché sous ma couette quand mon Village est attaqué. »


Le premier un reproche, l'autre une plaisanterie. Aucuns des deux n'avait pourtant sa place dans la discussion actuelle, d'autres sujets plus important attendaient d'être traités. Le genin tatoué en revint alors à plus de sérieux, et s'adossa contre le mur du fond, de sorte à avoir en vu tout les occupants de cette chambre qui se voyait être le point central d'un impressionnant défilé de visiteurs.


« J'ai vu Ozuka pour la première sur la Grande Place pendant l'attaque. Elle était avec un autre shinobi, mais j'ignore la nature de leur relation. J'ai tenté d'arrêter son partenaire – j'utiliserai ce terme pour la commodité de la conversation - , mais c'est un autre envahisseur qui l'a abattu, une femme disposant d'un étrange pouvoir, celui d'invoquer des esprits. J'ai fait mon possible pour lui tenir tête, mais c'est Ozuka qui s'est chargée du plus gros morceau dans cette histoire. Ce n'est pas moi qui apportera la réponse au pourquoi de ce changement de camp à ce moment là. Mais sans elle, moi et beaucoup d'autres seraient encore tombés cette nuit. Je n'ai pas tous les détails de l'affrontement, car j'y ai passé une bonne partie à me battre sur la périphérie contre des invocations. Je n'ai surtout assisté qu'à la fin, quand la chamane – ou quoi que ce soit d'autre – a prit la fuite, laissant derrière elle un accès direct aux enfers. La place a littéralement baigné dans la matière ectoplasmique après cela. Encore une fois, c'est Ozuka qui s'est occupée de la majeur partie d'entre eux, à cause de mes blessures. Elle n'avait pas vraiment le choix en même temps, nous étions cernés, épuisés et dans le même bateau. Ce dont elle avait le choix par contre, c'était de fuir. Mais plutôt que de prendre la poudre d'escampette avec sa curieuse technique d'origami volant, elle a préféré me sauver moi plutôt qu'elle-même. Compte tenue de notre situation, ce n'était plus de l'altruisme, mais un sacrifice. Offrir sa vie pour sauver un inconnu en clair. C'est pourquoi elle portait un bandeau de Konoha : c'est moi qui le lui avait fourni. Je m'étais dis que si jamais elle parvenait à s'en sortir d'une manière ou d'une autre de ce bourbier, elle ne méritait pas de finir achevée par le premier défenseur qui la trouverait après l'attaque. »


Ainsi se termina le résumé plutôt concis d'un combat duquel en avait résulté l'état actuel des deux patients présents dans la chambre.


« Je ne connais ni son passé ni les raisons de son revirement au profit de Konoha durant l'assaut. Mais son geste méritait qu'une main lui soit tendue en retour. »


Tournant ses yeux vers Azuko, il s'adressa pour la première fois spécifiquement à elle, avec une grimace embêtée :


« La suite ne m'appartient pas. »


Il avait peut-être contribué à son sauvetage, certes, mais si c'était pour qu'elle finisse ses jours ainsi, ce n'était pas forcément un bien pour elle. L'avis de Nikkou par contre, avait beaucoup plus de poids que le sien. Natsuki n'avait pas oublié que son formateur était lié d'une façon ou d'une autre à la nukenin, comme en témoignait ses premiers mots lorsqu'il était entré dans la chambre. Sans doute avait-il une partie des réponses que voulait savoir son élève. Et puis, il y avait aussi cette histoire de demi-origami, qu'Azuko avait demandé de transmettre. L'héritier Nara garda cette partie sous silence pour le moment.


Dernière édition par Nara Natsuki le Lun 30 Sep 2013 - 6:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Azuko
Azuko
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 896
Rang : S

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyLun 30 Sep 2013 - 0:57

La nouvelle résonna comme un choc à mon oreille. Daïki disparu, c’était mes chances de sortir rapidement d’ici qui s’amenuisaient. De plus cela ne pouvait rien signifier de bon, pourquoi aurait-il disparu ? Par pour faire une balade dans la forêt du pays du feu une fois le combat passé. Non soit il était mort et on avait pris son cadavre, soit on l’avait enlevé, ce qui reste assez dur à croire puisqu’il n’y avait pas dans le lot de shinobi présent, de force supérieure à la sienne. A moins que… L’ordre qui avait couru dans les rangs nukenin ne stipulait pas la capture d’un ninja en particulier, comme Daïki, non, c’était une simple attaque, elle n’avait même pas de stratégie fondée, elle était simple, trop simple. Il n’y avait pas non plus de leader apparent, ce n’était qu’un mélange hétérogène et informe de guerriers venus pour des raisons diverses. Or personne ne lance d’attaque en ayant pour simple stratégie l’effet de surprise et le chaos. Non cette attaque n’était pas le but principal de ceux qui ont organisé tout ça. Peut-être que l’Hokage était leur cible, ou peut-être les poursuit-il pour ce qu’ils ont pris, mais là encore mon instinct féminin me fait pencher pour l’option la plus négative. S’il était parti en traqueur seul, il aurait laissé des indices derrière lui…

Perdue dans mes pensées je ne me rends même pas compte qu’un troisième individu arrive dans ma chambre. C’est sa voie qui m’extirpe des soucis qu’annonce cette nouvelle. Mon regard croise le sien quelques instants, et un léger sourire vient s’installer sur mon visage avant de disparaitre sous ce qui pourrait être une grimace de regret. Je m’en veux de tout ce que je peux lui causer, depuis ces derniers mois je dois avoir chamboulé beaucoup de choses dans son monde. En voyant sa première réaction, il est clair qu’il ressent toujours des choses pour moi, même si je ne saurais dire exactement quoi…

Le Nara quant à lui vient de finir son récit, même s’il manque d’exactitude, chose certainement due au stress du combat, il n’a rien dit de strictement faux, par contre il a laissé des zones d’ombre, exprès sans aucun doute, pour me laisser compléter son histoire.
Je prends une large inspiration, balayant du regard l’assemblée, je laisse ce dernier se fixer sur la jeune femme :

-M’est avis que la raison de ma présence aurait pu vous apporter un bon nombre d’information, ne serait-ce que sur l’attaque, peut-être même son organisation, mais cela aurait pu aussi changer la manière dont vous allez m’interroger. Et même si mes propos ne sont pas fiables, vous avez, je pense, un arsenal de méthodes capables de venir à bout du plus grand des menteurs…

Je ferme les yeux quelques instants, cherchant la phrase la plus adéquate pour dire ce que j’ai à dire puis je continue en les rouvrant :

-Ce que dit le Nara est juste, à l’exception peut-être du pouvoir de la femme que nous avons affronté. J’ai d’abord moi aussi cru qu’elle pouvait invoquer des esprits, du moins des esprits qu’elle avait scellé, mais les sceaux qu’elle utilisait étaient directement tatoués sur sa peau, chose peu commune dans ces techniques de fuinjutsu. On ne scelle pas une âme sur soit même, car on s’expose à de grave troubles psychologique, et plus on en scelle, plus ceux-ci sont graves et dangereux pour la personne, et vu le nombre d’esprit que cette nukenin a fait apparaitre, elle n’aurait pas été capable de se battre contre nous, ni même de tenir le moindre propos cohérent. Non, ce fuinjutsu était un fuinjutsu de type porte, permettant le passage d’éléments d’un point A à un point B et dans le cas présent c’était un passage entre le monde des morts et des vivants. Au final cette femme n’était qu’une porte entre deux mondes bien séparés.

Dans ma tête une citation me revenait brusquement comme une révélation, remontant au milieu de ce brouillard qu’est ma mémoire elle disait exactement ces mots : « la voie est close, elle fut faite par ceux qui sont morts, et les morts la gardent. » Même si je ne suis pas sûr qu’il y ait un rapport avec cette histoire, je ferais mon petit travail de fouine plus tard…
Je sors de mon mutisme de quelques secondes renchainant alors de plus belle :

-La nukenin a ensuite fuit, nous laissant au prise avec une armée de mort, mais ce qui m’a le plus marqué avec cette capacité digne de Charon, c’est qu’elle possédait une technique d’un genre unique, une technique que je croyais n’appartenir qu’à un seul clan qui est désormais bel et bien détruit : Le susanoo des Uchiha !

C’est vrai que je n’avais pas vraiment pris le temps de comprendre pourquoi ni comment elle avait pu utiliser cette technique qui n’appartenait pourtant qu’au clan à la pupille maudite, mais si jamais cela signait le retour d’un éventuel Uchiha, cela ne présageait rien de bon…

-Voilà je crois avoir rajouté ce qui manquait, je n’ai pas agis dans la recherche d’un éventuel intérêt. J’ai un passé lourd, du moins c’est ce qui se profile à l’horizon, j’ai été victime d’amnésie, et je cherche à me rattraper désormais que j’en ai l’occasion. Sauver autant de vie que j’ai pu en ôter, c’est peut-être cela mon nindô, peut-être me retrouverais-je ainsi, et peut-être arriverais-je à me pardonner.
D’ailleurs en parlant de pardon je peux vous proposer quelque chose. J’aimerais m’acquitter de ce que je dois à Konoha, vu la nouvelle que vous venez de m’apprendre et ce que je sais de l’organisation de cette attaque, il y a de très fortes chances pour que la disparition de Daïki ait été l’unique objectif de cette attaque. J’aimerais donc mener mon enquête de mon côté, pour votre compte. Je possède un réseau d’information qui ne connaît mieux les fonctionnements souterrains de ce monde que vos unités spéciales. Si jamais vous acceptez et que vous me libérer pour que je puisse tenir parole, je vous demanderais juste de ne pas me filer, ni de m’attribuer un de vos shinobis sur le dos, ce serait nuire entièrement au travail que je pourrais produire.


Je soufflais finalement, m’affaissant dans le lit, du moins de ce que je pouvais avec ces liens qui me retenais. Fermant les yeux quelques secondes, je les rouvres, fixant Nikkou pour voir sa réaction.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyLun 30 Sep 2013 - 6:53

Nikkou avait reçu mon message. Son arrivée n'avait pourtant rien changé au toupet de la nukenin. Elle semblait même se sentir plus en confiance encore.
Je ne faisais pas qu'écrire sur mon calepin, je dessinais des cases, des puces, des listes d'informations. Tout était bon à prendre, que ce soit les informations sur Ozuka ou sur cette ennemie extrêmement douteuse. Je n'étais pas une experte en Uchiha, mais cette histoire de Susanoo n'avait juste aucun bon sens à mes yeux. Pourtant ni Natsuki ni mon capteur de mensonge télépathique n'y vit une quelconque déformation. Je n'avais pas toutes les clés en main pour comprendre, il fallait en discuter avec le reste de la Racine plus en profondeur, plutôt que de gamberger pour rien.

Elle avait des revendications très audacieuses, comme la dernière fois avec Daïki. Mais la donne avait plus ou moins changé. La désertrice avait pourtant fait partie des assaillants de Konoha cette nuit-là, mais cela avait finalement joué en sa faveur.

- Tu ne manques pas de culot. M'enfin, grâce à vos témoignages communs, je pense qu'on a le droit dire que tu as plus ou moins prouvé que tu n'étais pas un élément dangereux pour le village.


Je me levai de ma chaise et m'adossai contre le mur voisin.

- Mais tu as beau avoir fait tes preuves, sans le grand manitou, c'est le chaos administratif ici. Heureusement, Sandaime-sama est là pour représenter l'autorité, et je suis persuadée qu'il sera d'accord pour t'accorder la marge de manœuvre dont tu as besoin pour ton enquête. Elle nous sera très utile, et il te faudra impérativement nous tenir au courant par écrit de façon très régulière.

J'adressai un regard à Nikkou, comme pour sonder son approbation.

- Mis à part cette condition, il est entendu que tu n'auras personne sur ton dos lorsque tu seras libre de tes mouvements, mais tant que la situation ne se sera pas stabilisée, tu ne pourras pas quitter le village. De toute façon, je te déconseille de quitter l'hôpital pour quelques jours, ça serait dangereux pour toi.

J'avais baissé les yeux pendant cette dernière supposition. Le poste d'Hokage ne pouvait pas rester vacant très longtemps, c'était un fait.

- Merci à tous les deux pour votre coopération. Ozuka... tu ne peux pas savoir à quel point tu as de la chance d'être tombée sur moi.


Je me dirigeai vers le couloir, faisant signe à Natsuki de me suivre. Nikkou et Ozuka avaient certainement des choses à se dire.
Quant à la question de sa liberté totale et de l'attribution d'un shinobi sur son dos, la décision officielle était plus ou moins prise, mais il fallait que j'en parle aux autres membres de la Racine. C'était justement notre job d'assurer ce type d'arrières dans l'ombre.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Konoha
Nara Natsuki
Nara Natsuki
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) EmptyJeu 3 Oct 2013 - 17:35

Les bras croisés et adossé contre le mur, Natsuki écouta attentivement les paroles d'Ozuka. Comme elle compléta précisément les pans du récit qu'il n'avait volontairement pas dévoilé, il n'avait pas de raison de douter sur les parties qu'il n'avait pas pu voir ou comprendre. Il n'ajouta rien par la suite, sa part du travail ayant été fait. Il n'était d'ailleurs plus vraiment utile ici, maintenant qu'il avait révélé ses informations. Les négociations entre la captive et la chargée d'interrogatoire ne le concernaient pas, pas plus que le reste. La seule chose dans laquelle il avait encore à peu près le droit de fourrer son nez - et qui l'intéressait - était l'histoire d'Ozuka, laquelle était visiblement liée à Nikkou. En soi, cela ne le regardait pas, mais la nukenin lui avait offert une petite place dans le tout, en le chargeant de transmettre un colis à l'attention de son formateur, un simple morceau de papier plié mais probablement porteur de beaucoup de sens pour le concerné. Ozuka n'était pas n'importe qui, cela se voyait autant dans le regard de Masao que dans l'attitude de la Maïka. Mais au-delà de tout, il voulait surtout en apprendre plus sur la captive pour connaître la femme qui lui avait sauvé la peau. La sienne, mais aussi celle d'un bon nombre au sein du Village de la Feuille.

Mais pour avoir des réponses, il allait devoir attendre, car avant Nikkou et Ozuka désiraient probablement un peu de temps pour eux, quel que soit la nature du lien qui les unissait. si cela se trouvait, la livraison du demi-origami qu'il devait effectuer perdra de son sens à l'issu de l'entretien. Mais qu'importe. Il hocha la tête en croisant le regard de Maïka, et se dirigea à sa suite vers la sortie. Son bandeau n'étant pas en vue au premier coup d'oeil, il renonça à le chercher, et s'arrêta simplement un instant en arrivant à hauteur de son formateur pour lui poser une main sur l'épaule.


« A plus tard, '' Sensei '' »


Le ton et son sourire indiquait clairement l'ironie du terme appuyé. Natsuki le considérait comme une connaissance, ou un ami lointain, mais il avait très vite cessé de le voir comme son formateur. S'il était le chef de l'équipe Hiatari, les membres de cette dernière ne s'étaient réunit qu'à de rares occasions, et les fois où Nikkou leur avait accordé une séance d'entrainement était plus rares encore. Il leur avait donné quelques conseils, apprit une poignée d'astuces, mais il s'était montré globalement trop absent pour prétendre au titre de '' Sensei '' auprès de ses trois apprentis. Sans doute avait-il d'autres affaires à gérer, l'héritier Nara ne lui jetait pas la pierre pour cela : il savait que la situation de l'ancien Hokage au sein du Village n'était pas évidente... pas plus que la manière dont il prenait du recule vis-à-vis.

En sortant, il jeta un regard vers Maïka, puis secoua la tête. Il avait assez perdu de temps ici, dans cet hôpital. Le Village avait encore cruellement besoin de main d’œuvre pour être rebattit dehors.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty
Message(#) Sujet: Re: Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Amoxicilline IV, 1g fois 3 par jour (Rp open)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Hôpital-