N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le Lutin et l'inspecteur [Shord]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyMer 21 Aoû 2013 - 19:09

Je suis riche, très riche même. À ce titre, tout le monde veut me voler mon brouzouf de quelque manière que ce soit. Entre ceux qui souhaitent me voir participer à des œuvres humanitaires, ceux qui attendent de moi une aide pécuniaire pour une raison X ou Y et ceux qui vont carrément me piquer mon blé, je ne sais plus où donner de la tête. Fort heureusement, pour cacher mon argent, j'ai mes petites combines. Rien d'illégal, je vous rassure, disons juste que j'ai des relations hauts placées qui me permettent de toujours m'en sortir. C'est ça d'avoir été Kage, que voulez-vous ! Je dis souvent : « Ou bien vous avez la classe, ou bien vous ne l'avez pas », dans le cas présent je pourrais m'exclamer tout sourire : « Ou bien vous avez des amis, ou bien vous n'en avez pas ». Pour ma part, j'en ai et pas qu'un peu ! Après je ne pense pas que ce soient pour autant de vrais « camarades » au sens premier du termes – ceux là ne se compte que sur les doigts d'une main – mais le fait est qu'ils m'aident quand je leur demande un service et je ne vais pas m'en plaindre. Résultat, j'ai des dizaines de comptes cachés un peu partout dans le monde et je suis sûr de ne jamais manquer de rien, financièrement parlant. Ceci-dit, on n'est jamais à l'abri d'un problème. Pourquoi suis-je en train de vous parler de ça ? Et bien tout simplement car j'ai reçu une lettre de l'administration m'informant qu'un contrôleur va bientôt venir chez moi afin de procéder à un petite inspection.

En somme, il va voir si toutes mes richesses ont bien été déclarées et si je ne suis pas un fraudeur. Tranquille ! Les contrôles, je gère ! Tout ici est conforme aux règles … Enfin je crois. Bon il y a bien quelques petites babioles que je n'ai pas déclarées ou bien encore des trésors cachés que j'ai estimé pour trois fois rien alors qu'en vérité il valent mille fois le prix énoncés mais qu'importe ! On peut toujours s'arranger avec l'administration pour ce genre de choses, surtout lorsqu'on s'appelle Kitase Shinichi. Assez confiant, je prépare du lait et des gâteaux et patiente. Dans la journée, je vois un homme arriver et demande donc à Katsuo de lui ouvrir la porte. Ceci-fait, l'homme en question se trouve devant moi et je me rends compte qu'il ne s'agit d'autre que Shord.
    « Tu fais quoi toi là ? Qui t'a dit de venir ? Je t'ai pas invité à ce que je sache. »

Que ce rat ne touche pas aux gâteaux que j'ai préparé pour monsieur l'inspecteur du fisc' ! Hey mais attendez … C'est quoi cette tenue que porte le Kyu. Je crois voir l'insigne de Kiri sur sa manchette. Ne me dites pas qu'il est l'inspecteur chargé d'étudier ma richesse ? Diantre, bonté divine, sacrebleu : Je suis dans la merde. Je ne sais pas pourquoi, quelque chose me dit que ce garçon va chercher à se venger des crasses que j'ai pu lui faire. Je plaque ma main contre ma figure, un peu désorienté et dis :
    « T'es l'inspecteur, c'est ça ? »

On sent bien au ton de ma voix que je suis gêné. Je pose cette question en priant pour que la réponse soit non mais je sais bien au fond qu'il rétorquera positivement à cette interrogation. Je soupire un bon coup, manière pour moi de dire : « J'ai fait une bourde en l'accueillant comme un pariât » puis lui propose quelques gâteaux ainsi que du lait. Je ne peux pas m'empêcher d'ajouter d'un ton amère ces quelques mots :
    « Tiens. Je sais que tu préfères le nectar du diable mais c'est tout ce que t'auras venant de moi. »

Par nectar du diable comprenez : Binouz, alcool, agnol, bourbon et toutes ces conneries là. Bref. On procède à la visite et à l'estimation de mes biens que l'on en finisse ? Je n'ai pas envie de voir la face de Shord toute la journée.

Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyMer 21 Aoû 2013 - 20:36

Vous ne savez pas quoi ? Ben j'ai foutu le village à feu et à sang, je ne sais pas pourquoi, mais le verre que l'on a donné à moi et à Aoji dans le casino auquel on jouait au jeu de hasard n'était pas que du sirop, non je ne pense pas. A vrais dire ce verre nous a donné le feu au corps, une vrais pèche à faire des conneries. Bref autant dire que le mode Shord Gamin n'est plus, non-loin de là autant dire que la connerie que j'ai dans mon organisme fus surdéveloppé, c'est comme si la substance que l'on m'a fait ingurgiter à mon insu me donne des supers pouvoirs en développement de bêtise en tout genre. Menacant la banque d'une raison dont j'ai déjà oublié, j'ai réussi à avoir des indices détaillés des prélèvements et des virements de ce chère homme, ben quoi. M'en rappel plus de comment ça s'est passé exactement, un truc du genre un mec ayant été menacé par mon Sensei puis que j'ai découvert le secret et donc que j'ai menacé ensuite pour qu'il dévoile ce qu'il sait de Shinichi, en gros j'ai dans mes papiers tout c'est vrais papier de banque, se devinez quoi, j'ai aussi la liste des personnes qu'il connait et qui l'a aidé dans ses méfaits, un vrai trésor que je tiens dans mes mains. Bon pour dire vrai je trôlais pas mal à ce moment-là et sincèrement les papiers que j'ai en main je ne sais pas réellement la valeur qu'ils avaient, enfin ça ne m'a pas embêté pour qu'après une dispute entre Aoji et moi je fasse une petite visite à mon Sensei favori (par ce que c'est le seul c'est donc dans un sens mon préféré) Pépite d'or mise en sécurité et cela même si je ne sais pas réellement la valeur de se bien précieux.

Envoyant une lettre disant qu'un inspecteur va contrôler ça maison, je me mets à piquer une tenue officielle pour jouer avec les nerfs de notre cher lutin pervers. En mode Gamin et donc dans la peau d'une personne encore plus petite que celle de celui que j'inspecte. Ma vengeance et donc arrivée, je vais en profiter un truc de malade. Rigolant déjà dans mon for intérieur, j'arrive rapidement devant la porte de mon Sensei préféré. La tête montrant une joie que je n'ai jamais pu montrer avant cette journée. Un petit double des papiers que j'ai dans la main. Toc, toc, toc. Après peu de temps d'attente-t-elle un noble désespéré je le vois regarder pour voir la tête de son futur inspecteur, autant dire qu'en me voyant, Shinichi ne se met pas à gagner des points, non-loin de là ça vous pouvez en être sur cher lecteur.

Je ne suis donc pas invité ? Mais que je sache un inspecteur n'est jamais invité, loin de là, je dirais même qu'il s'invite tout seul dans les maisons des honnêtes gents. Bon aussi des moins honnêtes et malgré que je ne sache pas la valeur de mes documents, je connais se type et il est très louche, il sent l'arnaque à plein nez, rien qu'à voir ce qu'il boit, jours et nuit il sert du lait, non mais hallo du lait quoi. Je suis un lutin et je ne festoie pas avec un verre de vin dans la main, non mais hallo ! Bon, trêve de texte inutile, devant la porte je me mets à dire après qu'il ait pigé que je suis un l'inspecteur :

Oui, heu attendez, que je retrouve votre nom, eux Shinichi c'est ça ? ....... Soit. Bon je peux entrer, ha c'est vrai je suis inspecteur je n'ai pas à avoir l'autorisation.

Regarde de droit à gauche et je me mets à penser. Putin il ne se prive de rien le bougre. Ce n'est pas une maison de tapette, enfin même en disant cela je ne dis pas qu'il n'ait pas gay, c'est une simple expression. Me proposant un verre de lait et un gâteau il me fait bien comprendre que l'alcool ce n'est pas lui qui m'en offrira, déjà que je suis quasiment certain qu'il n'en a pas chez lui, je sais très bien qu'il ne va pas m'en offrir, ce n'est pas noble, enfin d'après ses dires. Mais dire que c'est la seule chose que j'aurais ce n'est pas non plus noble non ? Bon je passe l'éponge. Prenant le gâteau je regarde bizarrement le visage de Shinishi me disant qu'il serait bien sur ça tronche ? Bon un inspecteur faisant une tache sur un contrôle ça fait tache aussi, souriant je me mets à dire :

Bon commençons par laisser partir toute autre personne que toi et moi. Je n'ai pas envie d'avoir à croiser tierce personne dans ces pièces, je suis désolé, mais tu vas déjà commencer par devoir faire l'hôte sans aide. Ensuite commençons par visiter heu disons cette porte.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyMer 21 Aoû 2013 - 21:54

Ce mec... Il fait comme s'il ne me connaissait pas et prends ses aises chez moi. Je ne sais pas encore comment je vais m'y prendre mais ma vengeance sera terrible. Qu'il profite bien de ce moment car bientôt, je vais lui faire côtoyer l'enfer. Il pensait avoir tout vu avec la prison et bien figurez-vous que non, loin de là. Pour le moment, je ne suis pas en position de faire le malin, je souris donc à Shord et le laisse pénétrer dans ma demeure. Très vite, il fait savoir qu'il ne veut avoir à faire qu'à moi. Je comprends par là qu'il souhaite que je fasse sortir Katsuo de la demeure, ce que je fais sans perdre un instant. Le dernier contrôleur n'avait pas de telles demandes mais je comprends la demande du Kyu et y accède. Une fois mon assistant viré, l'inspecteur pointe une porte du doigt et me demande de l'ouvrir afin que nous puissions voir ce qui s'y trouve. Je secoue la tête de droite à gauche, plaque ma main contre mon visage et souffle :
    « Une envie pressante ? »

Un rictus se dessine sur mon visage. En disant cela, j'ouvre la porte et montre le trône à sa seigneurie Shord. Il veut que je lui fasse la visite guidée ? Soit allons-y. Rira bien qui rira le dernier. Je prends un ton de noble péteux et dis :
    « Que dire de cet endroit si ce n'est qu'il est magnifique et que j'en suis fier. À peu près six mètres carrés, une somptueuse porte comme vous pouvez le voir cher ami. L'endroit est bien éclairé, plein sud, incroyable, fantastique, car qu'on se le dise, j'aime être dans la lumière surtout lors de l'instant magique. Regardez en outre ce magnifique trône, la cuvette est bien solide, certifié, cent pour cent garantie, impossible à péter, même avec un derrière aussi gros que celui d'Aoji ! Je vois que vous êtes un connaisseur ! Maintenant, tournez légèrement la tête, vous verrez un petit passage ainsi qu'un lavabo. En effet on n'oublie jamais de se laver les mains après l'instant de grâce hein. Et même les pieds au cas où monsieur a raté son tir. Bon, je dois avouer que ce bac ne sert à rien mais il est là pour faire jolie. Ah et le meilleur pour la fin, écoutez le chasse d'eau... Vous avez entendu ? On croirait entendre la mer ! À chaque fois que ce doux son caresse mes oreilles, j'ai des frissons. Vous voulez voir autre chose ici cher inspecteur ?  »

S'il veut fouiller l'endroit qu'il fasse, au mieux il trouvera de la crotte ainsi que de l'urine. J'ai beau être radin et complètement timbré, je ne le suis pas assez pour cacher de l'argent ici... Encore que … J'y pense mais c'est une bonne idée. Je pourrais mettre de l'argent dans une planque, par exemple derrière le trône. Vous savez, vous dévisser le tout et de là est caché un endroit où pourrait se trouver une petite enveloppe contenant un bon nombre de billets verts. Je crois que je vais cacher un peu de liquide ici une fois la visite terminée. Pour cause, c'est une très bonne idée que je viens d'avoir là. Qui aurait dans l'idée de fouiller des chiottes ? Personne à n'en pas douter. Après avoir jeté un rapide coup d’œil à l'endroit, Shord s'en va, je referme donc la porte menant au trône et lui indique d'aller voir la pièce plus à gauche ; j'ouvre la porte à monseigneur et le laisse entrer.
    « La cuisine. Rien n'a changé depuis la dernière visite. Il y a toujours les mêmes ustensiles et le plan de travail est resté identique. Tu peux fouiller si ça te chante.  »

Adieu le vouvoiement, maintenant je tutoie ce gueux. Il faut dire que le passage : « Je me fous de ta gueule et joue au noble péteux » est passé. À noter d'ailleurs que j'ai bien ri. Mais quelque chose me dit que maintenant, ce n'est plus moi qui vais rire mais lui. À ce que je sache, je ne cache rien de spécial dans la cuisine, si ce n'est de l'argenterie un poil extravagante – que j'ai d'ailleurs déclaré pour trois fois rien. Bon. J'espère que le Kyu n'est pas calé en métaux.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 13:42

Il ne se prive rien le bougre il a des toilettes supers class, d’un blig blig à en couper le souffle. Rien qu’en entrant dans la maison ça sentait le pourrit, non pas la pourriture nauséabonde, mais ça sent l’arnaque, aucun Ninja même avec une grande réputation n’a la moitié de ce qu’il a. Montrant une porte au hasard, devinez quoi, ben quand je lui montre cette porte mon hôte ne fait qu’une chose, se taper la tronche avec la main pour montrer comment il est désespéré de mes dire. A ne pas en croire j’ai l’impression de trouver quelque chose de lourd, un truc énorme. Il se met donc à ouvrir la porte et je peux voir un petit sourire moqueur sur son visage, des toilettes, oui des toilettes, un truc du genre sale à taille normale pour une chiotte, même si pour mon avis elle est un peu petite par rapport au volume de la maison, lavabo intégré et petite vue sur le jardin. Ecoutant attentivement les explications de mon cher hôte je faisais signe de oui comme si mon intérêt était inébranlable. Je prends le papier toilette tout en disant :

Ha bizarre, c’est louche très louche, la dernière fois que je suis venus dans des toilettes quand j’étais en rendez-vous dans un lieu que vous m’aviez donné, nous avions beaucoup mieux, je suis un peu déçus, les affiches que vous nous aviez donné de vous était tellement utile que j’en avais envie de refaire deux fois la commission rien que pour avoir le plaisir de me ressuyer deux fois avec ces affiches.

En gros se nettoyer le cul avec un papier ou il y à ta tronche c’est méga bien. Suite à ses explications je fis un bref tour sur mes papiers en laissant bien le temps à mon cher Sensei d’y jeter un œil discrètement. Tout en disant des morceaux de phrase du genre :

150 000 yen de dépôts pour une mission de rang D réussie. Une mission échoué, un trésor dont l’estimation est d’une valeur de 400 000 yens ne fus pas au lieu-dit, il devait contenir des babioles du genre lustre ancien et objet de décoration d’un créateur célèbre. Mmhh bla bla, bla bla. Mouai rien qui puisse être dis vraiment louche. Vous dite un bruit de mer ? Une mer agité ou calme ? Dite la pression de la chasse est à combien ? L’évacuation des toilettes il ne faudra pas oublier de m’ouvrir la trappe afin que je puisse regarder si rien n’est suspect aussi dedans.

Oui je conte lui faire ouvrir la canalisation ou son royale excrément se stocke avant d’aller dans les égouts, ça royale noblesse va en prendre un coup. La visite des toilettes fus fini et nous passons maintenant à la cuisine, une cuisine qui semble immense, dont la lumière utiliser sort de deviner quoi ? Un lustre ancien, bizarre non ? Bon dans un telle domaine cela semble logique, mais n’oubliez pas que mon hôte est un Ninja et non un homme qui a un emploie lui faisant gagner asses d’argent pour se payer autant de lux. Regardant un peu partout je me mets à un moment de ma visite à trouver le frigo, dedans traine plusieurs légume et fruit, pas une seul bouteille ou agrume du diable, comme c’est étonnant dommage, mais il y a aussi une chose intéressante, pas de plat préparé et cela je n’en ai pas croisé un seul plat garnie pour manger :

Dite moi donc, si vous avez une cuisine vous devez donc savoir cuisiner non ? Je vois que se lustre semble un poil étrange il me faudrait savoir ou vous l’avez acheté et à combien voir si cela corresponds à mes informations, mais je me tâte, car manger un plat d’une personne ayant tant de passion pour se voir acheter une telle cuisine cela doit être vraiment intéressant à gouter. Je me tâte, vous me faite une démonstration de vos don de cuisine ? Qui sais j’oublierais peut-être de vérifier certain détail du genre se lustre.

Rigolant dans ma tête à l’idée de lui faire faire lui-même la cuisine, j’attendais déterminer à évaluer l’étendue des catastrophes qu’il fera lui-même et cela bien sur sous les critiques de ma propre personne, du genre. « Mais il ne faut pas faire comme ça ». « Mais non pas ça va tout gâcher. »
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 17:13

Cet abruti fouille les égouts... Je souris et rigole même un coup en le voyant agir de la sorte. On peut dire qu'il prend son travail très au sérieux ! Pour cause, il n'hésite pas un seul instant à plonger ses mains dans la merde ! Après avoir fouillé la pièce et déblatéré un nombre aberrant de conneries, nous passons à la cuisine. Kyu s'intéresse au lustre sans prêter attention aux couverts, pourtant ce sont bien eux qui ont de la valeur si mes souvenirs sont bons. Je lève les yeux au plafond, regarde l'objet centre de l'attention et hausse les épaules. Malheureusement, je ne connais pas le prix de ce machin là. C'est joli, mais il ne me semble pas que ça ait une quelconque valeur pécuniaire. N'importe qui peut se retrouver avec un lustre pareil chez lui pour peu qu'il débourse quelques ryos.
    « J'ai rien à dire sur le lustre, il vaut pas un pignouf. Et non je ne cuisine pas, désolé. La pièce était déjà comme ça lorsque j'ai acheté la maison. De plus, celui qui cuisine ici, c'est Katsuo … Le mec que t'as viré. Si tu veux manger, prends un cookie. »
 
« Prends un cookie » … Je meurs d'envie de faire une vanne mais m'abstiens. Ce n'est pas le moment de faire le mariole je crois. D'autant qu'il n'a pas encore fouillé les tiroirs et donc trouver l'argenterie. En parlant de ça, j'ai peut-être intérêt à ce qu'il ne l'a trouve pas. Ceci-étant, je vais attirer son attention sur quelque chose de plus spectaculaire que de simples couverts :
    « Mais à défaut de savoir utiliser le gaz et tout ces trucs là, je sais bien faire des glaces avec le mixeur et la machine à glacer. J'ai appris avec Aoji une après-midi, elle m'avait forcé à lui faire des glaces. C'est une longue histoire, elle t'a peut-être déjà expliqué. Tu veux peut-être que je te montre comment on fait ? »
 
Il n'a pas répondu mais je prends les devants et me saisit d'une brique de lait ainsi que de quelques fruits. De là, je fous le tout à mixer en mode gros barbare et paf ! Direct dans le congelo. C'est fou comme c'est dur de faire une glace maison mon gars ! Dans une heure ou deux, c'est prêt !
    « En attendant que la mixture prenne, on va faire autre chose hein ? On va oublier le lustre, t'façon il est naze et il y a le même à Ki – Ha – Bi ! Tu sais, la boutique à côté. Je te montrerai plus tard. On passe à la pièce suivante ? »
 
Il a pas regardé l'argenterie, ça passe ! Si je peux lui faire faire visiter ma chambre, ce serait bien. D'après moi, c'est là-bas que j'ai le plus fraudé le fisc. Entre la somptueuse déco, le portrait inestimable que j'ai chopé au cours d'une quête et les sacs de blé cachés dans le plafond ; y'a de quoi me coller un procès. La visite prend du temps, j'insiste donc un peu :
    « Hey. On passe à la pièce suivante alors ? »
 
Dis oui pauvre gland, dis oui qu'on en finisse vite avec le gros du boulot. Si ma chambre est contrôlée si rien est trouvé, je pense pouvoir m'estimer tranquille. Encore que … Y'a un jardin caché et un tas de pièce de collection dans le salon. Oh punaise, je sens que ça va durer encore longtemps cette histoire. Très longtemps même.
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 17:47

Une, une babiole. Merde pourtant je suis sûr que quelque chose cloche, ça sent le traquenard. Mhh suspicieux je me mets à dire :

Bonne petite vérification dans les comptes que j'ai trouvés. Hmm, hmm.

Baissant les bras j'ai bien trouvé ce maudit lustre, il est bien acheté là où il a bien dit, merde mon idée tombe à la renverse, il me faut trouver quelque chose quand même. Mon hôte se mettant à vouloir m'acheter en me montrant comment crée des glaces je vois bien qu'il essaye de prendre mon attention sur quelques choses. Il cache donc bien un truc, mais quoi. Quoi ? Passant un peu partout dans la pièce tout en regardant un coup sur deux les agissements de Shinichi qui fait ça glace, disant de temps à autre, ha c'est vrai que c'est cool. Bon rien à foutre moi des glaces, nous avons asses de Samui pour en faire, puis le temps du village ne donne pas beaucoup d'intérêt pour ce genre de chose. Regardant dans chaque placard d'un coup d'œil rapide je tombe après plusieurs tentatives sur cette fameuse argenterie. Croyant cela une pâle copie je la regarde de prêt pendant que mon Sensei Chery commence à me dire de changer de sale. Hein, mais non moi je suis bien là. Pui c'est marrant de fausse argenterie. Regardant si elle se plie je n'arrivais pas à la plier facilement c'est donc d'un regard hébété que je me mets à dire :

Mais elle est solide ta babiole ? C'est bien du toc non ? C'est franchement bizarre, je vais tenter de la vaporiser voir si ça rouille ?

Je suis pourtant certain que c'est du toc. Commençant à faire apparaitre de la vapeur, je me mets à réfléchir rapidement. Si je rouille la fourchette cela risque de me donner des ennuis. Mince je vais regarder rapidement dans mon dossier quand et où il l'a acheté :

Bon je suis certain que c'est du toc , mais pour éviter d'abimer vos affaires je pense que je vais vérifier, quand même.

Du moins si j'ai le temps qui sait un homme va peut-être m'arracher le couvert des mains et me prouver qu'il n'en ai rien. Quoi qu'il en soit j'ai mis la main dessus, même si dans ma tête de détraqué je n'ai pas dans les mains ce qui risque de faire tomber notre cher ami qui semble de plus en plus agasses. Mais il a quoi à bouger comme cela, j'ai l'impression que le lutin pervers se sent un poil mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 19:43

L'enfoiré de Shord ne veut pas changer de pièce et souhaite continuer dans la cuisine. Quelque chose me dit que ça sent le roussi. En effet s'il désire rester là, cela veut dire qu'il a des soupçons. J'ai peut-être été un poil trop extravagant avec ma machine à faire des glaces. Il a dû sentir le piège à des kilomètres. En même temps, je suis idiot moi ! J'aurais dû la jouer cool et relaxé mais au lieu de ça, non. Le voilà qui fouille un peu partout et qui ne tarde pas à trouver l'argenterie. Dans un premier temps, il la trouve tout à fait banale et pour cause, il n'y a pas de motifs ou de signes distinctifs permettant d'identifier le caractère précieux de ces couverts. Cela-dit, après une petite expertise, il trouve les couverts suspects. Effectivement, Shord s'empare d'un couvert étrangement solide et me demande s'il s'agit de toc. Blanc comme un linge, j'hoche de la tête de sorte à rétorquer que oui, c'est bien du plastique. Malheureusement cela ne suffit pas. Malgré le fait qu'il dise être sûr de mon honnêteté, il souhaite tester la marchandise avec de la vapeur. Ouch. Je suis dans la merde. Les fourchettes ne vont pas rouiller ce qui laissera clairement entendre à l'inspecteur que mes biens ne sont pas au tocs comme j'ai pu le déclarer. Finalement je regrette un peu d'avoir ouvert ma gueule pour ce qui est du lustre. J'aurais peut-être dû le laisser croire qu'il avait une piste sérieuse avec cet objet de déco, ainsi il aurait perdu du temps ce qui l'aurait probablement découragé à voir le reste des marchandises présentes dans la cuisine. Voyant que le Kyu s'apprête à procéder au test, je réfléchis quelques instants à la manière d'un Jimmy Neutron et finis par prendre une cuillère du placard.
    « Solide ? Boarf, t'as juste pas de force. »

En un instant, je plie le machin en deux avec une étonnante facilité. En vérité, j'ai boosté ma force au préalable pour pouvoir détruire le couvert sans souci. J'espère que cela suffira à prouver ma bonne foi. D'ailleurs, rajoutons-en une couche.
    « Merde... Une cuillère de gâchée... Dix ryos partis à la poubelle. »

À ces mots je jette l'ustensile d'un air dédaigneux. Au fond de moi j'ai envie de pleurer mais ce n'est pas grave. Sacrifier un peu de sa fortune pour ne pas se faire griller est un bon plan. Une cuillère en argent au final ça coûte combien hein ? Cinq cent ryos ? Certes c'est une somme d'argent considérable cependant je saurais survivre sans. Au moins j'espère que maintenant mon petit manège aura suffit à convaincre le Kyu de ne pas procéder à son test. Après avoir essuyé quelques gouttes de sueurs perlant sur mon front, je plonge mes yeux bleus dans ceux de Shord. Je mise tout sur ce coup de bluff, si jamais cela ne suffit pas, je suis fait comme un rat. Je suis sous pression, je l'avoue. Encore que … Au fond, si jamais il découvre la vérité, je pourrais peut-être m'organiser avec lui pour qu'il garde le secret. Bien sûr, je me doute qu'en contre-partie je vais devoir raquer d'une quelconque manière mais peu importe.
    « Alors... ? »

Ce alors comprend un nombre de questions incroyable : Parmi elles, citons-en quelques unes : « Vas-tu procéder au test ? » ; « Veux-tu aller ailleurs ? » ; « Si la réponse est oui à la question précédente, que veux-tu visiter au juste ? » Bref, j'essaie de rester calme mais c'est difficile. N'importe qui d'à peu près sensé remarquerait que je suis en proie à l'anxiété. Décidément je sens que cette visite m'a posé des soucis. Je devrais me débrouiller avec l'administration pour qu'ils arrêtent de me harceler avec leurs contrôles de routines. Mine de rien, je suis un gars intègre ! Et quand bien même je fraude, je fais gagner bien plus que je ne vole à l'état avec mes missions alors qu'ils arrêtent de me gonfler sinon je pars vivre dans le pays des oiseaux ! Hum. Calme Shinichi, calme. Avec un peu de chance, tu ne seras pas découvert.
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyVen 23 Aoû 2013 - 5:34

Du toc ? Même pas la marque d'un fabricant, une pâle copie qui est loin de valoir la véritable valeur d'un assortiment de couverts, c'est ce que je pensais en tout cas, jusqu'à que je vois que mon cher inspecté se mets à chier dans son noble slip. Hi, hi, hi, je le vois détruire son bien lui-même faisant style qu'il s'en fout complètement, c'est donc à ce moment-là que je me suis dit. Bon il faudrait mieux, que j'use d'une technique afin d'en avoir le cœur net et cette fois se ne sera pas les fourchettes qui compatiront, non, usant discrètement de moins de chakra pour améliorer mon attention sur le visage de mon cher Shinichi je me mets à le regarder en train de fait style qu'il faut y aller, maintenant. « Alors ? » hooo, oui tu vas avoir une réponse marquante dans un coin de mon bloc note, je note l'argenterie suspecte. Je me mets ensuite à avoir une idée des plus cruel, il est radin comme pas deux ? Il va être servi, je le regarde je me mets à dire tout en le faisant croire que je suis réellement l'idiot qu'il croit que je suis :

Je vois, ce n'est certainement pas des couverts de valeur si je me fie à ce que tu dis, (en prend une autre) mais pour du toc elles ont leurs charmes je suis conquis dix Ryo tu dis ? Bon je te rembourse ta cuillère et t'en donne le double, vingt Ryo et je te propose de prendre tes autres couverts pour le double de leur valeur, non, non j'insiste je sais que tu ne peux pas refuser une telle offre, te faire gagner de l'argent sur une transaction dois te faire plaisir, après tout je visite ta maison je peux bien être gentil et un peu disons-le, « noble » Bon je triple leur valeur avec cela si tu dis non c'est que tu me caches quelque chose ?

Ben oui un noble radin refusant une proposition aussi alléchante que de recevoir le triple en argent pour ses couverts, cela signifierait tout simplement qu'il cache la véritable valeur de ses couverts. Mouhahahaha, je suis trop cruelle, en plus je ne mens même pas dans ma phrase. La transaction faite je me mets à faire l'homme content de ça transaction, je ne mens pas là non plus vue que dans un sens j'étais content, oui content de le voir souffrir de se voir dépossédé de son argenterie qui est partir pour une pincé d'argent et cela pour un homme qu'il déteste au plus haut point. Finalisant l'échange par un papier bien en règle, après tout je veux quand même un justificatif que ces pièces viennent bien de lui pour ne pas que l'on me prend pour celui qui a contourné ce bien, vérifient si la signature est bonne et ressemble bien sûr aux autres signatures qu'il a fait, pour ses missions ou autre raison dont il n'a aucunement de raison de trafiquer ça signature, le tout était bon. Voilà tout fait, bon nous pouvons passer à la suite, puis pour en rajouter une couche je me mets à dire à mon Sensei cherry afin d'en rajouter une couche :

Hé, hé vous voyez, mon ami je commence à avoir un comportement noble non ?

C'est vrai quoi, j'ai acheté son argenterie pour 15 fois moins chère, on peut dire que je me mets à ressembler de plus en plus à notre lutin pervers. Passant dans une autre pièce je me laisse emmener, par un Shinichi qui est surement dépité. L'argenterie amenée directement avec le papier par un sceau fait pour, j'étais léger comme une plume, prêt à de nouveau faire de belle crise de nerf caché à notre Sensei chewy.

technique:
 


Dernière édition par Kyu Shord le Ven 23 Aoû 2013 - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyVen 23 Aoû 2013 - 13:03

C'est officiel je suis grillé, je suis fait comme un rat, ça je l'ai bien compris. Il a beau faire comme si de rien était, je vois bien qu'il a vu l'arnaque à propos de l'argenterie. Le voilà d'ailleurs qui veut sa part du butin et me demande s'il peut me reprendre le tout pour deux à trois fois le prix. Je pensais pouvoir le persuader de mon honnêteté mais visiblement c'est mort. Non seulement Shord m'a démasqué mais en plus, il va me dépouiller de mes biens. On dit souvent que tel est pris qui croyait prendre mais là, j'avoue ne pas avoir envisagé de prendre un tel coup sur la tête. Me faire avoir par un être aussi peu développé intellectuellement, jamais je n'aurais cru ça possible un jour. Ai-je perdu de mon talent d'arnaqueur ou bien est-lui qui – sûrement à mon contact – est devenu expert pour ce qui est de pigeonner les autres ? Dans l'état, la réponse à cette question m'importe peu. La seule chose que je souhaite, c'est étriper le Kyu. Que ce dernier prenne garde à lui. Ce serait triste qu'en mission mon sabre vienne MALENCONTREUSEMENT se planter dans son dos. Une menace ? Non pas du tout. Je songe à la manière dont je peux me venger mais ne trouve rien pour le moment. De la même façon, je ne vois pas comment me sortir de ce guêpier. Dos au mur, je ne peux qu'accéder à sa demande. C'est donc aigri comme un vieux fromage que je lâche d'un air ronchon.
    « C'est définitivement une excellente affaire... J'accepte. »

Excellente affaire, c'est certain ! Reste à savoir pour qui. De mon côté, je pense m'être totalement fait volé. En revanche, lui vient de gagner un ou deux mois de salaire en à peine quelques secondes. Il scelle mes biens dans un sceau sous mes propres yeux et se dirige vers une autre pièce, tout sourire. Ajoutez à cela qu'il ne peut s'empêcher de me narguer, affirmant que jours après jours, il devient quelqu'un de noble lui aussi. Noble ? Mon œil ouai. Au mieux, ce mec est un noble connard, c'est tout !
    « Non. Arrête la bibine et on parlera éventuellement de ta noblesse d'âme. Encore que... »

Parler de noblesse d'âme pour Shord, c'est comme parler d'intellect ou de beauté pour Aoji : c'est une douce boutade. Sans rire, ce garçon est rongé par le désir de vengeance. Je lui ai détruis son sceau et lui ai fais des crasses par centaines du coup il désire me rendre la pareille, je le vois bien. Sachez que la vengeance n'est pas digne des nobles ! Pareillement, profiter de la faiblesse d'un homme et le frapper à terre n'a rien de classe. C'est pourtant ce que fait le Kyu et à ce titre, il n'a rien de noble. À peine a-t-il trouvé un problème que, direct, il en profite. Je le mène dans ma chambre et me contente de ces quelques mots pour introduire cette pièce :
    « Le lieu où je dors et où je passe le plus clair de mon temps. »

Un bureau, un matelas, quelques draps, des choses cachées ci et là ainsi qu'un jardin secret derrière un mur. Ce dernier est déclaré mais je ne souhaite pas qu'il mette les pieds là-bas, question de principe. Au pire, s'il insiste, je pourrais lui montrer l'endroit mais il n'a pas intérêt à fouiller ! Car qu'on se le dise, il n'y a rien de plus que des arbres, une fontaine et deux ou trois statues de salamandres.
    « Accomplis ta triste besogne. »

Que ce travailleur du mal se dépêche de me donner ses coups de bâtons. L'attente me rend anxieux, je préfère donc encore que l'on en vienne vite à l'essentiel et surtout à ce qui ne va pas dans cette pièce. Que va bien pouvoir inventer Shord pour me gonfler hein ? Je me le demande.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyVen 23 Aoû 2013 - 18:11

Je m'amuse comme un petit fou, je fais l'apprenti inspecteur et ensuite je fais l'apprenti acheteur, bon comme dans mon habitude je ne suis pas vraiment un très bon menteur et donc Shinichi découvre rapidement qu'en réalité j'ai bien compris que j'ai pigé le subterfuge, enfin j'en ai rien à faire rien que de le voir bouillonné de l'intérieur sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit et ça c'est un jeu que j'apprécie au plus haut point. Me voilà donc l'héritier soit un assortiment d'argenteries, soit, d'un billet directement mis pour que ce Shinichi ait des ennuis à ne plus savoir quoi faire. Quand je parle de noblesse je le vois rétorquer en disant que mon penchant pour l'alcool n'est pas du tout noble, non mais il en a du toupet, combien de mauvaise manière il détient et qui pourrait mettre en doute son titre de noblesse, c'est quand même incroyable tout ça, déjà malgré la situation je vois qu'il a déjà une chose que je ne peux pas lui enlever, c'est un bon lèche-botte, mais il a ses limites, je ne sais pas si je dois en être content ou non. Enfin je fais mine de ne pas écouter puis me dirige vers la chambre de l'hôte. Je regarde mon Sensei, il est anxieux, il ne veut pas que je découvre quelque chose. Autant dire que de n'importe quel endroit dans la pièce je le vois apeuré, mais surtout quand je m'approche du mur du fond. Me grattant la tête je me mets à dire :

Il y à quoi derrière, hein ? Dis, dis, dis ?

Une sale secrète ? Si elle est secrète elle cache surement des grands secrets de lutin pervers. Des bouquins hentai ou sinon des cassettes. Oh mon dieu, je ne sais pas vraiment si j'ai envie de la découvrir. Enfin si c'est le cas je le tiens en laisse pendant au moins deux siècles ça en vaut la peine, de plus ça tient bien la logique, car il vient de dire qu'il passe le plus clair de son temps. Le regardant, je me mets à dire :

Ce lieu il cache quoi hein, va y accouche, dis-moi tout, je veux des détails croustillants. Actionnant je ne sais comment une entrée qui me mène à une sorte de petit jardin, je dis petit car par rapport à celui qu'il a derrière la maison c'est le cas. Ce lieu est plutôt sympathique, une fontaine quelques arbres et une ou deux statuts vers le fond qui dessine la silhouette de salamandre. Un jardin planter au milieu de la maison rendant ce lieu totalement invisible pour les personnes extérieures et surement aussi pour la plus pars des personnes entrant dedans, même si je suppose qu'il ne doit pas avoir grand monde qui entre dans cette maison. Entrant dans la pièce je me mets à dire :

C'est très beau, tu devrais mettre une table au centre pour des repas entre amis ou avec une femme, tu gagnerais des points avec un tel lieu, j'en ai même l'impression qu'il est magique.

Bien sûr quand je parle de magie je parle surtout de la beauté des lieux et non de véritable magie. Je m'étais même emporté à donner des conseils à mon Sensei en lui disant qu'il devrait mettre une table pour inviter des amis. Lui avoir des amis ? Non mais j'ai complètement perdu la tête. Attendant de savoir ce qu'a à dire l'inspecter, j'attends en regardant grossièrement l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptyVen 23 Aoû 2013 - 19:38

Le garçon fouille et trouve le mur suspect. Je me plaque la main contre le visage et me demande vraiment comment il fait. Il a des capteurs capables de détecter ce genre de choses ou bien comment ça se passe ? Je suis sûr que quelqu'un a dû lui vendre le mèche et lui dire pour le jardin. Il doit sûrement en être de même pour l'argenterie. À tous les coups, il y a quelqu'un à Kiri qui veut que je souffre ! Qui sait, c'est peut-être même cette même personne qui a envoyé ce foutu inspecteur chez moi. Je suis sûr que l'on conspire contre moi, on en veut à ma richesse, à mes biens, à ma fortune : en définitive on m'en veut ! Le jardin ayant bien été déclaré, je n'ai rien à cacher. À ce titre je suppose que je peux me confier sans craindre de vols ou d'arnaques de la part du Kyu néanmoins je préfère m'abstenir et garder le silence. De toute façon, cet idiot va continuer de fouiller l'endroit et finira bien par trouver la pièce en question. Aussi tôt dit, aussi tôt fait : Shord a actionné le bouton permettant d'ouvrir la fameuse entrée. Exaspéré, je soupire en regardant ce glandu s'extasier.
    « Une table ? Des amis ? Une femme ? Parle pas de malheur mon gars ! »

Shord aurait-il oublié à qui il parle ? Je suis Shinichi, Kitase Shinichi. Le seul, l'unique, le radin, le Picsou du village ! On va pas me la faire à moi ! Hors de question que je partage ce lieu avec une tiers personne. Il est aussi hors de question que je me marie ou même que j'invite des amis à manger. Non mais il croit que l'argent ça pousse dans les arbres ou quoi ! Si jamais j'appelais des copains à venir ici je devrais organiser des banquets. Et bien sûr la facture serait pour quoi ? Pour bibi ! C'est bien connu c'est toujours l'hôte qui raque et cela n'est pas envisageable ! Pour ce qui est d'une compagne alors là … Il peut clairement aller se faire peindre ! Par principe, je resterai seul à jamais. Fricoter avec la gente féminine n'a jamais été mon fort et ça ne le sera jamais. En outre, dois-je rappeler qu'avoir une femme implique de nouvelles dépenses, une nouvelle bouche à nourrir, à vêtir et à satisfaire ? C'est mort, je suis heureux seul alors pourquoi changer mes habitudes ? Dans ce flots de conneries déblatéré par Shord, il y a cependant quelque chose qui se démarque : en effet cet endroit a quelque chose de magique, ou plutôt devrions-nous dire de mystique. Cela est sûrement dû aux statuts ou bien à l'ambiance générale du jardin. Fier comme un paon, je ne peux m'empêcher de faire le mariole devant ce visiteur :
    « Mais en effet, ça a quelque chose de magique ! Je vois que t'es un connaisseur. Bon, sinon y'a rien à cacher ici hein. Je te le dis cash histoire que tu ne restes pas. Comme tu peux le constater, y'a juste deux ou trois cerisiers, et quelques chênes, des statuts à l'effigie de salamandres mythiques et … »

Merde, il y a le rouleau sacré. Vous savez, celui sur lequel est inscrits tous les noms de tous les propriétaires du pacte. La bouche grande ouverte, j'arrête de parler et me remémore ce qui s'est passé quelques jours plus tôt. Shord avait un bout de papier – un sceau – et je l'ai cramé « juste pour rire ». Le fuinjutsu en question comptait pour le Kyu mais cela ne m'a pas empêché d'agir comme un vulgaire fumier. Si, comme je le pense, il est venu pour se venger, il va sûrement tenter de détruire mon bien. Celui-ci étant clairement visible – il est porté par une des statuettes représentant les ancêtres de Mikkai – je crains le pire. Je ne sais pas si l'idée lui ait venu à l'esprit mais quoiqu'il en soit, je fonce en direction du parchemin, m'en saisit et l'accroche à mon dos. De là, je fixe Shord et lui dis d'un air qui se veut menaçant.
    « N'y pense même pas. »

N'empêche, je suis un peu idiot de laisser un tel objet exposé à la vue de tous. Certes le jardin est censé être secret mais tout de même... Je pense que quand Shord sortira d'ici, je vais créer une cachette pour ce parchemin et mettre un faux en « exposition ».
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Su U
Su U
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 1147
Rang : B

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] EmptySam 24 Aoû 2013 - 11:49

Ouai, à quoi je pensais quand je lui parle d'ami. C'est vrai que ce mec est un rapiat comme ce n'est pas possible, un vrai fou du : « Je préfère tousses vous faire chier que de tisser un lien d'amitié ». Le genre de mec qui vous chierait dessus pour 10 Ryo. Je passe ce genre de connerie, il est comme ça et on ne peut rien y faire. Fouillant la chambre, je me mets à comprendre que ce lieu et un endroit sensible. N'importe où je vais dans la pièce il semble avoir peur de quelque chose, surtout quand je m'approche d'un mur. Pourquoi un mur ? Un tableau ? Non ou sinon il n'y a pas que ça, le papier peint ? Possible, mais moi je pense plus à un lieu secret. Après quelques recherches, je me mets à trouver un bouton secret. La porte s'ouvre. Le lieu semble calme et plutôt coquet. Un véritable endroit magique, ce genre d'endroit qui est rare de nos jours et ne pas en faire profiter ses proches en est un sacrilège donc voir que ce lieu est offert à un radin sans pote s'en est désolant. Enfin je ne suis pas là pour rétablir l'ordre du monde. Seulement l'ordre de l'égalité entre moi est ce maudit Sensei. Regardant le magnifique paysage qui m'est offert, ce qui semble être marrant dans sa phrase, c'est qu'il dise cache qu'il n'y a rien à cacher ici et cela honnêtement, je n'ai donc pas à fouiller dans ses lieux. Heureusement qu'il n'a pas sali de ses mauvais actes cet endroit, ça aurait étés encore plus triste. Malgré cela, à la fin de la phrase il semble avoir oublié un détail dans ses lieux. Le voyant courir pour prendre un parchemin, j'en ai les yeux qui brillent. Hooo, un parchemin, comment c'est trop bien. Dommage que je n'ai pas de Katon pour le cramer.

Le sourire aux lèvres, quand il commence à dire que je n'ai même pas à y penser. Cela me fait bien rire à l'intérieur. Je le regarde, puis je regarde le parchemin, puis je le regarde de nouveau pour revenir sur le parchemin afin de remonter pour regarder son visage :

Ne t'en fais pas je ne suis pas aussi cruelle que toi Sensei, je ne suis peux être pas noble, mais j'ai des limites.

Les quelles, cela il va les connaitre, mais pour le moment je n'ai pas l'intention de le cramer, puis de toute façon je ne pense pas qu'il me laissera y toucher. Enfin ça aurait était une bonne raison de lui en mettre de nouveau plain la tronche en lui mettant une obstruction à un inspecteur pendant son travail. Je me tâte quand même un peu. Non, je laisse faire, j'ai déjà pas mal de potentiel sans y mettre dedans ce parchemin. Revenons donc dans la chambre et cela sans vérifier le reste du jardin. Tout en tapant la discussion sur ce fameux parchemin, je regarde par ci et par là, puis tombe sur deux tableaux, le titre, soleil couchant et soleil levant, deux tableaux dont j'ai entendus parler. L'un étant volé dans un musé et l'autre qui ne fus jamais retrouvé après sa disparition qui fut deux jours après sa création, deux tableaux qui coutent cher, mais qui réunit coute une fortune colossale, de quoi vivre deux vies aisément. Après à savoir si c'est des vrais ou des faux, cela je ne le sais pas du tout :

Ton parchemin c'est quoi, c'est ton parchemin d'invocation ? Si c'est le cas tu devrais le confier à une de tes invocations se serais plus simple. Enfin, une chose m'intéressant plus, c'est ces deux tableaux. Ils sont beaux, c'est quoi ?

Je sais très bien de qu'elle tableau il s'agit, je veux simplement vérifier grâce à ma technique de senseur si notre cher ami a acheté de pale copie ou si ce sont les vrais. Si c'est le cas, j'en suis serais tellement surpris que de savoir où il a pu avoir ses deux œuvres me travaillerais la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Le Lutin et l'inspecteur [Shord] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Lutin et l'inspecteur [Shord]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Centre Ville-