N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 L'art du corps à corps [Sonoshee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Dentô Aemon
Dentô Aemon
Informations
Grade : Genin
Messages : 244
Rang : A

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] EmptyMer 24 Juil 2013 - 2:21

Cela faisait si peu de temps que j'étais chuunin ! Une recrue toute fraîche et une montagne de responsabilités en perspective ! Mais par responsabilité je n'entendais pas m'occuper de genins plus ou moins gamins, j'avais déjà bien assez à faire avec moi. Pour l'heure on ne me demandait, de toute façon, pas de gérer une équipe. Aujourd'hui j'avais autre chose en tête, m’entraîner ; en fait ce n'était pas qu'aujourd'hui, m’entraîner, me dépenser était quelque chose de vital pour moi depuis un moment, quelques années pour être plus précise. J'aimais m'exercer avec mon père, il était mon idole, j'étais sa première fan. Il était super balèze et pourtant ne voulait pas travailler pour le village, haa.

Il devait avoir ses raisons, et puis tant qu'il s'occupait de moi, je n'avais rien à redire. Sauf qu'aujourd'hui, il n'avait pas le temps de me consacrer la moindre minute, et ce serait comme ça un petit bout de temps. Il était parti vers le pays afin d'y faire du commerce, son départ me rendait triste par moment, mais faut bien s'y faire comme on dit ; et puis maintenant j'étais grande, du moins c'est ce que je voulais croire. Bon si je suis seule, parce que maman ne veut pas entendre parler de ninja, autant m'entraîner dans les règles, autrement dit là où cela ne pose aucun problème à personne, les terrains d'entraînement.

Je m'y rendis donc. Une petite course dans les rues du village en guise d'échauffement, et les grilles délimitant la partie civile de la partie militaire émaillaient l'horizon. Des grilles, une bien maigre mesure de sécurité non ? Vous me direz, on est pas censé viser les passants ou l'extérieur de cette zone, puis elle était bien assez grande pour ne pas se tromper ou commettre d'erreur. Ici on s'entraînait surtout à la maîtrise du chakra, au taïjutsu, au genjutsu et au ninjutsu de seconde zone, je veux dire ; des techniques au potentiel destructeur réduit. Cool, c'était le bon endroit. Je voulais perfectionner mon Taïjutsu, des choses rudimentaires de la bagarre, me placer correctement, affiner mes gestes, devenir un peu plus forte quoi. Mon père, Yogan, me répétait souvent que le ninja pour être bon doit se perfectionner jusqu'à ce le mouvement fasse partie de lui, qu'il l'exécute comme si il respirait. Mon dieu, j'étais bien loin d'être à ce niveau.

Je commençais par une série d'abdo, puis des pompes ; ouais, parce qu'il faut s'échauffer correctement, préparer ses muscles à l'effort pour éviter tout accident stupide. J'avais même ramené ma petite bouteille d'eau, c'est dire ! Une fois la première étape passée, que je nommais les préliminaires du sport ; j'observais un instant la autour de moi, y avait presque personne, juste une fille dans un coin semblant endormie ; je n'aimais pas qu'on m'observe. Sûre d'être tranquille, je commençais mes premiers mouvements. Une succession de simples allés retours avec les points, un exercice de contrôle du souffle portant un peu plus chaque jour ses fruits. J'avais une certaine chance, le soleil en fin de journée tapait pas aussi fort qu'en début, je pouvais apprécier la fraîche brise caressant les terrains de sable. Une très bonne fin de soirée en perspective, je passerais quatre heures ici, et après, hop, manger, veiller, dormir. Un esprit sain dans un corps sain !
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayatseru
Ayatseru
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1637
Rang : A

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] EmptyJeu 25 Juil 2013 - 14:03

Le début de soirée, c'était le moment de la journée que je préférais, la fraîcheur arrivait, désaltérante, bien plus qu'une boisson fraîche. Le poids de la chaleur sur mes épaules s'évanouissait, je me sentais bien mieux et apte et débuter ma nouvelle vie journalière. C'était vraiment horrible lorsque je n'avais rien à faire, étrangement je transpirais plus abondamment, j'avais plus chaud et je ne pensais qu'à ça, quelle fichue chaleur, quel sale pays. J'avais passé ma journée ici, terrain d'entraînement, au soleil mes lunettes au bout du nez. Qu'y faisais je ? Rien, enfin si, j'y dormais, c'était le seul endroit tranquille dans tout Suna en ces derniers jours.

Là j'étais bien, appréciant la brise. Le changement de température me réveilla avec douceur, j'émergeais lentement, quelques bruits accompagnaient l'ouverture de mes yeux que je frottais, ma vision était encore un peu embrumée mais je parvenais à distinguer une forme à l'autre bout du terrain. J'attendis un instant, baillai en m'étirant, clignais plusieurs fois des yeux et vis enfin ce qui faisait autant de bruit. Une jeune femme s'exerçait, je l'observais, elle enchaînait les abdos, les pompes et autres exercices du genre ; elle semblait prendre son entrainement au sérieux. Je restais silencieuse, dans mon coin. Puis elle commença la seconde phase, le perfectionnement. Je surveillais ces gestes, et relevai quelques imperfections.

Elle s'était tournée dans l'autre sens, histoire de ne pas me voir, ou de ne pas être dérangée... J'avais bien compris qu'elle était une adepte du Taïjutsu, mais quand je la voyais comme ça, je ne sais pas pourquoi, j'avais une irrésistible envie de la corriger, même pas pour me moquer d'elle ou la rabaisser, juste pour qu'elle fasse les choses correctement, et pourtant je n'avais pas l'âme de l'enseignant. Alors je me levai discrètement, en silence, et m'approchai à pas feutré de la ninja à quelques mètres de moi. Plus j'approchais plus je voyais les défauts que ce soit dans sa posture, dans son allonge ou encore dans sa contraction. J'étais de plus en plus proche, elle ne bougeait pas, enfin, elle ne me prêtait pas attention. Je la regardais de dos, j'appréciais ses formes autant que le petit vent frais me caressant.

Puis je fis reposer mon menton sur son épaule me serrant contre elle sans pudeur, et plaçai mes mains le long de ses bras. Avant qu'elle ne m'agresse ; bien qu'elle n'ait aucune chance d'y parvenir, je décidai d'éclaircir la situation.


« Ton geste n'est pas assez précis, pas assez vifs ; et évite la torsion du poignet lorsque tu frappes, ça t'évitera de le casser. »

Puis je la lâchai subitement, la contournant rapidement, me plaçant devant elle, je lui souris, pour ne pas faire trop mauvaise impression ; et continuais. Elle semblait surprise, peut être même choquée, allez savoir.. Enfin je verrai bien par la suite, la tournure que ça prendrait. Pourquoi je m'intérressais à elle, aucune idée.. Peut être parce qu’elle était mignonne ? Ou qu'elle pratiquait visiblement le taïjutsu...


« Je suis Sonoshee, Nogori Sonoshee. Tu te débrouilles pas trop mal, t'as une bonne musculature, tu es souple... » Dis je en le regardant de haut en bas, puis fixant sa poitrine.
« Et au moins tu n'es pas gênée par ta poitrine. » Rigolais-je.

C'était plus fort que moi, fallait que ça sorte ; je ne voulais pas me montrer méchante ni vexante ; en plus de visu comme ça, elle me plaisait bien, je pouvais l'ajouter à ma liste de ''spécimens''.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Dentô Aemon
Dentô Aemon
Informations
Grade : Genin
Messages : 244
Rang : A

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] EmptyJeu 25 Juil 2013 - 18:54

J'adorais m’entraîner. C'était une passion et parfois même bien au de-là. M’entretenir et m'améliorer était d'une importance primordiale, mon loisir et hobby numéro un. Si bien que lorsque je plongeais dans cette océan rien ne pouvait m'en sortir, ni le bruit, ni la présence, absolument. Seule une interférence directe pouvait me sortir de cette transe. Jamais personne ne m'avait interrompu encore, on avait pas essayé, pour quoi faire ? Quelques perles salines coulaient lentement de mon front pour s'écraser, inexorablement, dans la poussière couvrant le sol de ce vaste champ de pierre et de sable. Je m'exerçais encore sur le même mouvement, inlassablement. Je malmenais un peu mon épaule, je sentais les première douleurs faire leur apparition.

Puis soudainement je fus stoppée, au début je pris peur, je ne savais pas ce qui se passait, je sentais dans mon dos quelque chose, une pression sur mon épaule endolorie et des mains et bras m'étreindre avec force, venait on m'assassiner ? Pourquoi ? Je tremblotais puis la voix d'une femme s'éleva, elle était douce, sympathique, et semblait me conseiller. Je me laissai faire, elle me montrait un mouvement un peu différent du mien, mais... parfait. Je pouvais sentir son souffle chaud dans mon coup, et sentir cette personne qui m'était inconnue serrée contre moi, un frisson prit d'assaut ma peau, et me parcourut, très étrange. Puis elle me quitta, se présenta. Une jeune femme, Sonoshee, à l'apparence particulière, elle était belle.



    Vous m'avez fait peur ! mon cœur battant à tout rompre.
    J'ai cru.. j'ai cru qu'on venait.. m'assassiner ! Le souffle court pour une obscur raison.


Je soufflais un instant, reprenant ma respiration. Je ne me remettais pas de ma réaction, très mitigée ; ce fut la première fois que je ressentais de pareils émotions au contact d'une personne. Je l'observais encore, elle m’observait. Je venais tout juste d'imprégner ce qu'elle avait dit. Pas de doute, j'étais complètement déréglée. Mais on a pas idée de faire une surprise comme ça à quelqu'un, même pour l'aider, imaginez si j'avais été une vieille ? Ouais peut être que je ne serai pas ici non plus. Mon regard de braises ne lâchait pas cette fille si... pétillante. Non, enfaîte je n'arrivais pas à la me défaire de son visage, j'étais surprise par une personne surprenante, qui l'eut cru ? Enfin mon esprit revint, reprenant le dessus sur la pression qu'exerçait la dénommée Nogori Sonoshee.


    Merci.. je.. euh.. gênée
    Non ! Je ne suis pas gênée ! Ha ! Non je veux dire... ma poitrine.. uhmm


Je soupirais bruyamment, elle avait mis le doigt sur le seul point où il ne fallait pas appuyer, je n'aimais qu'on parle de mes seins, qu'on fasse une fixette dessus. Je complexais à mort sans intervention extérieur, alors imaginez mon état à cet instant, le désarroi, la tristesse.


    N'en parlez plus, s'il vous plaît... dans un soupire.
    Je suis... Rintō Katsu, chûnin de Suna..
    Vous vous y connaissez en Taïjutsu ? Pourriez vous m'apprendre des choses ??


Je ne suppliais pas, mais elle semblait s'y connaître dans ce domaine, ou alors je me trompais complètement et la seule chose qu'elle savait faire était donner des coups de poings.


Dernière édition par Rintō Katsu le Sam 27 Juil 2013 - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayatseru
Ayatseru
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1637
Rang : A

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] EmptySam 27 Juil 2013 - 3:28

Je la regardais, je l'écoutais, je souriais. Cette jeune femme était vraiment amusante, rarement j'avais eu l'occasion de tomber sur une personne si... candide. Sa façon de parler et de se mettre sur la défensive collait tellement avec ce qu'elle représentait, une kunoichi certes droites mais au combien mal à l'aise face à une personne plutôt marginale. Marginale me définissait plutôt bien. J'avais envie d'éclater de rire en la voyant changer de teinte, j'avais le doigt au bon endroit. Avec mon approche furtive et sensuelle, j'avais voulu la surprendre, lui faire ; c'était mission accomplie, cependant je ne m'attendais pas à ce qu'elle tourne ce premier contact à son avantage, car elle fit fi de cette histoire très rapidement, se présentant et me posant une directe sur mes capacités, et précisément sur ma maîtrise des arts martiaux. Oui à son avantage, car elle semblait vraiment à fond dans le truc.. En l'entendant finir sa phrase, je soupirai.

« Personne n'essayerai de tuer une chuunin avec des aussi petits... » dis-je en pointant ses mandarines.
« Hahaha... je plaisante. »

Allé, pourquoi ne me montrerais je pas gentille avec cette demoiselle ? Elle ne méritait pas que je me moque d'elle, et puis, elle semblait subjuguée par ce que je venais de lui montrer, une simple posture permettant de porter des coups plus sûrs et plus forts. M'improviser senseï alors ? Je n'aimais pas trop cette idée, je n'avais jamais rempli un tel rôle, et en général... Allez qu'à cela ne tienne ! J'allais apprendre des choses à cette petite, je pourrais la mettre en confiance, et plus tard elle me rendrait la pareille, il y aurait bien une occasion. Je devins plus sérieuse soudainement. Je retirai ma veste de ninja histoire d'avoir les mouvements bien libres, et surtout pour qu'elle puisse les voir, n'apprend on pas mieux en observant ? Jetée dans la poussière de cette endroit, elle n'irait nulle part toute seule. Mais avant de lui monter quoi que ce soit...

« Tu pratiques donc le taïjutsu ? C'est bien, cela prouve que tu n'as pas peur de te salir. Observes bien chacun de mes mouvements, mon placement, les délais avant chaque enchaînement. Je vais te faire une démonstration, un Kata que j'ai mis au point moi même. C'est une succession de jutsu de faible niveau, mais les combo... Enfin. Tu as l'air d'être intelligente, pas besoin de tout t'expliquer non plus.. ça compense ton manque de... volume. » Dis je en fixant à nouveau sa poitrine à peine apparente.

Je lui souriais, l’observais un instant, je me marrais et me plaçais face à elle. Je fis apparaître un clone spécial d'entraînement, et l'attaquais. J'enchaînais tous mon taïjutsu, en commençant par le simple coup de poing que j'avais corrigé juste avant. S'en suivirent plusieurs attaques, coup de pied, volée, saut, coup de genou de coude.. Enfin, toute la panoplie freefighter. Je m'arrêtais, après quelques cinq minutes. Je fis disparaître ma doublure, m'essuyai le front, et consacrai de nouveau mon attention à la Rintō, elle observait avec un regard assez troublant, était elle passionnée à ce point ? Jamais je n'avais rencontré quelqu'un éprouvant vis à vis de l'effort physique, du dépassement de ses limites, la même chose que moi, à savoir de la ferveur.


« Je doute que tu parviennes à apprendre tout le kata d'un coup. J'espère que tu as bien observé chacun des coups. Et certaines techniques nécessitent l'emploi du Raiton... Donc.. Je doute que.. Je peux, si tu le souhaites, reproduire chacun des coups séparément, et plus lentement.. »

Finalement je ne faisais pas un si mauvais prof, mais pour combien de temps encore ? Personne ne saurait le dire.

« Je t'apprends des trucs, ok, mais ne me vouvoies pas, je suis pas assez vieille pour ça. »

Spoiler:
 


Dernière édition par Sonoshee le Mer 30 Oct 2013 - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Dentô Aemon
Dentô Aemon
Informations
Grade : Genin
Messages : 244
Rang : A

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] EmptySam 27 Juil 2013 - 16:14

Mon dieu, furent les mots qui me traversèrent lorsque la dénommée Sonoshee se mit à l’œuvre. Cette étrange femme était si douée, entre ça et sa paire de nibards, j'avais de quoi être jalouse. J’exagérais, je n'avais pas à envier la maîtrise qu'elle exerçait sur son corps, elle avait certainement travaillé dur, et aujourd'hui elle partageait son expérience avec moi ; je devrais plutôt être heureuse. L'enchaînement qu'elle effectua me laissait pensive, chacun de ses gestes relevaient de la perfection, aucunes failles dans son exécution, elle était à des années de moi. Je pus constater qu'elle utilisait l'électricité, ce qui rendait sa démonstration encore plus belle, et puissante. Elle avait qualifié ces techniques de faibles, mais combien d'années fallait il pour atteindre un tel niveau, même pour des coups aussi basiques ? Elle se sous-estimait, voilà l'impression qu'elle me donnait. Avec tout ça j'avais déjà oublié toutes ses vannes quant à mon physique, ce qu'elle me montrait dépassait ces piques, et de très loin. Enfin elle s'arrêta, elle transpirait un peu, ça montrait qu'elle était un peu humaine, entre ça et son humour douteux.

    Génial ! Alors vous... hum tu.. Hé ! on fait un deal ; arrête de te moquer de moi – en regardant mes seins – et j'arrête de te vouvoyer, ok ?


C'était un bon marché selon moi. Donc maintenant je supposais que c'était à mon tour, je devais essayer de reproduire ses mouvements. Je me mis en place, j'hésitai un peu ; enfaîte j'avais bien enregistré tout son kata, j'avais une formidable mémoire pour ça, mais j'aurais préféré qu'elle me remontre chaque coup, car au final un kata c'est bien, mais en combat, à quoi cela peut il bien me servir ? Je n'étais pas du tout sûre de moi, cela devait se voir ; puis habituellement, avec mon père, on ne procédait pas comme ça. C'était différent avec elle, plus direct, moins théorique. Je me rendais compte qu'en fait elle n'était pas un senseï, mais une combattante avant tout, je ne pouvais lui en vouloir non plus. Bon, elle m'avait proposé de faire comme un ralenti, pourquoi ne pas lui demander alors ? Je ne perdais rien, peut être une moquerie, bien que j'en doute parce qu'elle donnait l'impression de vouloir partager avec moi, d'ailleurs je me demandais bien pourquoi une femme que je venais juste de rencontrer souhaitait m'aider ainsi en me dévoilant quelques secrets à la base de sa force. Aucune idée.

    Sonoshee, tu veux bien me montrer chacune de ces techniques une par une ? Ce sera plus.. utile.. Ton kata était magnifique, mais pour le moment il ne m'est pas utile, je dois connaître les techniques le constituant.. J'espère que tu n'y vois pas d'inconvénient. Avec le regard du chien malheureux.


Son regard était posé sur moi, puis, elle esquissa un sourire et fit un mouvement de la tête, un oui ? Je n'arrivais pas encore à la cerner, en même temps cela ne faisait qu'une demie heure tout au plus que nous nous connaissions. Oh oui, une bien étrange femme aux premiers abords, j'étais impatiente d'en apprendre plus à son sujet. J'avais rencontré des gens fascinants dans ce village, mais comme elle ? J'étais subjuguée, cet instant face à elle était si... spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayatseru
Ayatseru
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1637
Rang : A

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] EmptyMer 30 Oct 2013 - 3:06

Elle n'avait pas tort sur ce point, connaître le kata c'était bien mais pas forcément utile, disons que c'est une façon d'apprendre et de comprendre l'enchaînement idéal. Bien sûr je connaissais chacune des techniques le composant, et d'ailleurs j'aurais du commencer par là, comme quoi on ne s'improvise pas professeur en un claquement de doigt. Mon cours de l'instant était un peu déstructuré, mais on ne pouvais pas m'en vouloir, à la base ce qui m'avait intéressé n'était pas d'apprendre des techniques à une jeune femme, loin de là. Enfin, maintenant que nous étions dedans, fallait s'y tenir et aller jusqu'au bout. Je fis quelques pas, m'éloignant de quelques mètres, et repris position devant elle. Cette fois j'ôtai mes lunettes de soleil, je voulais éviter de les casser, si possible. je pris une inspiration et enfin exécutai une a une les techniques, un à un les mouvements; et bien sûr plus lentement qu'à l'ordinaire.

    Ça c'est l'Imatsu, ce n'est pas du taïjutsu mais très utile au corps à corps! Tu concentres le chakra dans tes mains, tu te concentres sur ton affinité, et tu relâches. Dis-je en projetant vers elle quelques gerbes électriques inoffensives.
    C'est assez simple tu trouves pas ? Allé, le saut; ça paraît bête vu comme ça, mais très utile... Tu sais "sauter" normalement ? Et bien là c'est la même sauf que tu concentres un tout petit peu de chakra dans tes jambes et pieds! Ajoutais-je avant d'effectuer un bon de quelques mètres, et d'atterrir un peu plus loin.
    Toujours rien de compliqué. Ce sont pour le moment des mouvements plutôt basiques, mais si tu réussis à les assimiler et les reproduire; j't'apprendrai ptêtre deux ou trois autres trucs. Souriais-je.
    Bon, la suite; l'Ashi Baraï; c'est un balayage des jambes au raz du sol; pour faire tomber quelqu'un ou le forcer à esquiver. Continuais-je en lui montrant le mouvement.
    Et enfin, l'Appa-Katto; un uppercut ni plus ni moins. Lui montrais-je avec le poing. Mais surtout n'oublie pas : concentration et maîtrise de ton chakra; ce ne sont pas des coups banals, mais belles et bien des techniques de combat.
    Avant de te laisser continuer, je voudrais savoir quelques petites choses : quelles sont tes affinités, dans quel domaine te débrouilles-tu le mieux ? Achevais en la regardant.


Je la fixai de mes grands yeux verts un court instant, connaître ses informations me permettrait de savoir quels jutsu lui seraient accessibles. Bon, je n'allais pas lui enseigner le panel complet de mon arsenal mais lui transmettre des choses utiles me faisait, étrangement, plaisir. D'habitude je ne partageais pas avec les autres, mais elle... Elle avait une tête qui me revenait dirons nous. Je me rapprochai d'elle et la poussa en avant.

    Vas-y, c'est à toi. Dis je en m'adossant au grillage.


J'observais un instant le ciel, sa couleur changer lentement... Nous y passerions la soirée, j'en étais sûre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty
Message(#) Sujet: Re: L'art du corps à corps [Sonoshee] L'art du corps à corps [Sonoshee] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art du corps à corps [Sonoshee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Terrains d'Entraînement-