N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Un cercle parfait [Raito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptySam 22 Juin 2013 - 18:49

Un cercle parfait se dessinait sous la pointe du pied droit d'Onpu, à la surface de l'eau. Cet exercice se situait dans un coin marécageux des terrains d'entraînements de Konoha, où seul le vol de quelques libellules ou le chant d'une poignée de batraciens pouvaient perturber la relaxation de Raito. Il s'agissait là d'un test d'équilibre puisqu'il s'agissait de tenir sur une seule jambe, mais aussi de concentration, car il ne fallait pas relâcher son suimen une seule seconde sous peine de finir la ceinture dans l'eau.

- Souviens-toi, fournisseur : écarter les bras ne suffit pas. La clé pour ne pas tomber, c'est de se tenir droit comme un pilier.

L'objet de leur rencontre en ce jour comme les autres n'était évidemment pas cet exercice d'échauffement. Onpu avait d'autres plans en tête pour l'entraînement d'aujourd'hui, mais le tempérament de Raito – du moins celui qu'il exhibait en mission – montrait qu'il avait grand besoin de savoir se poser de temps en temps. Un peu de méditation ne lui ferait pas de mal ! Et puis c'était l'une des étapes ennuyeuses et nécessaires sur le chemin fastidieux du shinobi : être capable d'utiliser plusieurs techniques en même temps, d'avoir une discussion avec son sensei, voire de penser à autre chose en parallèle.

- Bon, passons aux choses sérieuses. Parlons papeterie …

Sans se courber, il plongea son bras dans sa sacoche ninja et en sortit un petit jeu de papiers, qu'il plaça en éventail dans sa main comme des cartes. Les papiers étaient d'un blanc mat, mais semblaient tout à fait banaux.

- Alors, Raito... est-ce que tu as déjà vu le type d'objet que je tiens dans ma main ?

Un petit test de culture du chakra n'allait pas le tuer non plus. Peut-être même qu'il avait déjà touché ce genre de papier. C'était un gadget un peu superflu aux yeux des puristes, mais Onpu aimait bien la façon dont il était conçu. Les ingénieurs du chakra qui l'avaient développé avaient du bien s'amuser, et On' s'était montré bien surpris la première fois qu'il avait vu le petit papier se friper entre ses doigts, en réaction à son chakra. Mais là où c'était drôle, c'était quand on s'amusait avec plusieurs papiers à la fois... c'était d'ailleurs ce qu'ils n'allaient pas tarder à faire avec Raito, si celui-ci se prêtait au jeu. Ce n'était pas que pour la fun, il y avait bien entendu un objectif pédagogique à tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Hayashi Raito
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptyDim 23 Juin 2013 - 2:18

    L'atmosphère était humide et lourd. Onpu et son élève se trouvaient dans des marécages, partie isolée du terrain d'entrainement. Raito ne savait pas vraiment pourquoi son sensei l'avait convoqué en cette belle journée. Il ne lui avait rien dit, mise à part qu'ils allaient s'entrainer. Un entrainement, simple, comme ça ? Le genin trouvait ça louche. Mais en même temps, c'était le rôle de tout sensei de s'assurer que son élève s'entrainait comme il fallait. L'Hayashi devait inconsciemment s'attendre à chaque fois à quelque chose d'extraordinaire quand il était en présence du luthier, lui qui avait fait des grandes choses pour Konoha. Cependant, au fond, mise à part le jour de leur rencontre, Raito n'en savait pas plus que ça au sujet de son maitre, et pourtant il avait beaucoup d'estime et de respect pour lui. C'était sans conteste l'une des personnes avec qui il avait noué le plus de liens depuis son retour au village. Le genin espérait que cet entrainement serait aussi l'occasion d'en apprendre plus sur son sensei. Il avait commencé à renouer des liens avec son clans également, en parlant à son cousin et Hokage, Daiki. Raito avaient entendu également parlé de deux autres Hayashi, deux genins, tout comme lui, qui avaient commencé à monter en puissance. Mao et Yuri. Raito était impatient de les rencontrer.

    Mais pour l'instant, il était là, sur une jambe, dans les marécages, à tenir en équilibre. L'Hayashi commençait à perdre patience. L'inactivité et le calme n'étaient définitivement pas fait pour lui. Il aimait l'action. Cependant, il était vrai qu'il avait trop tendance à foncer tête baisser. Raito ne faisait pas vraiment attention à ce qu'il pouvait lui arriver à chaque fois qu'il combattait. Il laissait plus ses émotions le diriger que ses pensés, et ce n'était pas le meilleur choix tactique pour un ninja, ça il fallait bien l'avouer. Le genin essayait tant bien que mal de garder son calme, mais cela relevait de l'exploit avec toutes les bestioles qui venaient à proximité de son oreille. Et son sensei qui en rajoutait, en lui conseillant de se tenir bien droit.

    - Ouais j'veux bien mais ces satanés bestioles commencent à me taper sur le système !


    Raito ne supporta pas la situation plus longtemps. Il s'empressa de repousser avec forces et agitation les lucioles et autres bêtes volantes. Et ce qui devait arriver arriva, il perdit l'équilibre, et se retrouva à moitié dans les marécages. Il poussa un cri de rage. Cette exercice qui devait lui apprendre à se canaliser et se calmer avait eu l'effet inverse. L'Hayashi se releva et s'essuya tant bien que mal. Raito demanda de manière un peu agacée à Onpu pourquoi ils étaient là. Celui sortit alors un jeu de papiers, qu'il plaça en éventail. Le shinobi ne comprenait pas vraiment à quoi ces feuilles allaient servir. Mais en les fixant intensément, Raito se souvint d'une conversation avec un autre genin du village qui lui avait parlé de ces feuilles. C'était grâce à elles qu'il avait compris que son affinité primaire était le Doton.

    - Euh c'est pas un genre de feuilles qui permet de savoir qu'elle est son affinité primaire ? Si c'est le cas On'-sensei à quoi ces feuilles vont te servir ? On sait bien que je maitrise le Mokuton par mon sang d'Hayashi, et que le Katon est mon affinité primaire. Si tu veux on peut s'en assurer, mais je suis sûr que cette feuille va brûler une fois que je l'aurais entre les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptyDim 23 Juin 2013 - 10:57

Test de culture passé avec succès! Bon, pour l'équilibre, c'était une autre paire de manche, mais l'avantage de cet exercice était que la sanction s'était faite d'elle-même ; la prochaine fois, Raito serait instinctivement plus concentré pour éviter le bain, et plus disposé à apprécier la présence des libellules. A moins qu'il ait un profond désir de barboter, mais vu sa tête cela ne semblait pas être le cas.
Onpu, tel un héron, restait droit sur sa jambe droite, regardant son élève chuter non sans un certain amusement. Un sourire se dessina entre ses joues, un sourire qui signifiait « ça viendra » et non pas « espèce d'attardé ». Sa main tenait toujours le jeu de papiers à affinités. Le jeune Raito, une fois de plus, faisait preuve d'une certaine impatience en exprimant sa lucidité sur le sujet. Le luthier lui répondit, en penchant la tête.

- Et j'en suis certain moi aussi. Ton affinité pour le feu n'est un secret pour personne, et ta maîtrise innée du bois ne fait pas partie des pouvoirs détectables par cette catégorie de capteurs que je tiens là. Si je te tends une carte, elle brûlera. Et si j'en prends une...

De sa main gauche, il piocha un papier dans l'éventail formé par ceux de sa main droite, le plaça entre l'index et le majeur pour placer la feuille au sein d'un demi-mudra de la chèvre, comme pour activer son chakra. Une petite détonation suivit, et la feuille se froissa en un éclair.

- Voilà ce qui se passe.

Et il lui tendit la carte pour lui montrer le résultat. L'affinité primaire d'Onpu était effectivement le raiton.

- Ce qui vient de se passer n'est pas un tour de magie. Le papier possède certaines propriétés dont nous ne parlerons pas aujourd'hui, car la physique du chakra est une science à la fois fastidieuse et approximative. Néanmoins, il est toujours amusant de réaliser quelques expériences, qui pour le coup, ressemblent davantage à des petits tours de magie.

Cette fois-ci, il ne piocha plus une carte à affinité, mais trois. Il les disposa en sandwich dans sa main gauche, de façon à ce que l'on croit qu'il n'y en avait qu'une, et les glissa à nouveau entre ses deux doigts.

- Observe ! Fit-il avec l'entrain d'un magicien de pacotille.

Et une nouvelle fois, il fit circuler son chakra à travers les papiers. Le résultat, en apparence, fut précisément le même que lors de l'expérience précédente : on pouvait voir les papiers se crisper d'eux-même. Pourtant, lorsqu'il montra le triplet de cartes à Raito et qu'il les disposa en éventail, on pouvait constater quelque chose d'intéressant.
Les deux cartes sur le côté étaient effectivement froissées. Mais celle du milieu était d'un tout autre aspect. On avait l'impression qu'elle s'était fendillée, comme parcourue par des milliards de micro-fissures. Il suffit à Onpu d'agiter un peu sa main gauche pour que la carte du milieu parte en poussière dans l'eau du marais, comme pour témoigner des capacités dôton du luthier.

- Je suppose que tu as compris où je voulais en venir.


Sur ce, il s'approcha de son élève, et lui tendit à son tour trois cartes pour qu'il s'en saisisse.

- A ton tour. Mais n'oublie pas que si deux des trois cartes s'enflamment, celle du milieu brûlera fatalement avec elles, et il nous sera alors impossible de déterminer ce qu'il y a au delà du pyromane que tu es. C'est là qu'intervient un autre aspect de l'entraînement : apprendre à s'approprier le terrain.

Il termina son discours en penchant la tête vers le sol, ou plutôt l'eau du marécage. En fait, il l'avait peut-être trop aidé sans s'en rendre compte...
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Hayashi Raito
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptyLun 24 Juin 2013 - 11:08

    Raito regarda intrigué son sensei. La journée allait devenir bien plus intéressante qu'elle n'avait commencée. Mais il ne savait toujours pas pourquoi On' lui imposait ce petit « test ». Quel était l'intérêt ? Le genin réfléchit, et il lui vint à l'esprit que peut-être, il pouvait avoir deux affinités. Il avait déjà lu ça quelque pas dans un livre, cependant, ce n'était réservé qu'à une minorité de ninjas, c'était assez rare. En continuant à regarder son maitre Raito apprit qu'il maitrisait le Raiton. C'était intéressant, la feuille s'était froissée d'elle même. L'affinité de la foudre avait du charisme, il fallait bien l'avouer. L'Hayashi espérait qu'un jour, il pourrait la maitriser. Mais le luthier ne s'arrêta pas là. Il prit trois feuilles, et fit le même mudra. Cette fois-ci, les deux feuilles extérieurs s'étaient froissées, mais celle du milieu s'était désagrégée. C'était incroyable ce qu'on pouvait faire avec le chakra.

    - En parlant des propriétés du chakra, je ne te l'ai jamais montré, mais je ne sais pas pourquoi le mien est rouge. Y a-t-il une explication à tout ça ?

    Raito laissa son sensei méditer sur la question. En attendant, il prit trois feuilles qu'il plaça en éventail. Bon, il ne devait faire en sorte que la feuille du milieu ne brûle pas. Pour une fois, l'Hayashi devait réfléchir avant d'agir. On' lui avait conseillé d'observer son environnement. La solution vint d'elle même. Raito mit ses mains dans l'eau, et humidifia l'une des feuilles légèrement. Il ne fallait pas non plus qu'elle soit gorgée d'eau, mais juste assez mouillée pour ne pas brûler. Il positionna les feuilles tel un sandwich, et il se concentra. Le chakra traversa les feuilles, et comme il fallait s'y attendre, les deux feuilles extérieures partirent en fumée. Cependant ce n'était pas le cas de celle du milieu. Non, celle-ci était littéralement fendue en deux. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Raito avait-il une affinité avec le Futon ? Cela pouvait s'avérer intéressant en combat, il pourrait lier un combat à distance et une combat rapprocher, respectivement avec le Futon et le Katon. Plusieurs idées fourmillaient dans sa tête, il se voyait déjà utiliser de nouvelles techniques surpuissantes.

    - Bon et bien il semble que je possède une affinité avec le Futon ! Quelle est la suite de l'entrainement ? Parce que même si je sais que j'ai une affinité avec le vent, comment se fait-il que je ne la maitrise pas depuis le début comme le Katon ? Et comment vas-tu m'enseigner à maitriser cette nouvelle affinité ? Parce que d'après ce que j'ai vu tu maitrises le Raiton et le Doton. A moins que tu ne maitrises le Futon également, ça va être compliqué, dit Raito en rigolant.

    Il ne soupçonnait pas l'étendu de la puissance de son sensei. Il ne se doutait pas que ce dernier possédait également une affinité avec le vent. Raito avait envie de lui poser des questions, mais il ne savait pas par où commencer. Il voulait en apprendre plus sur son maitre. Après tout, il était l'élève du fameux Sennin de Konoha, lui qui avait vaincu Makka. Mais quel était son quotidien, qu'avait-il fait dans la vie pour atteindre se grade, et de manière aussi rapide. Généralement les personnes de son calibre avait bien une dizaine d'années de plus que lui. L'Hayashi le sentait, cette journée serait riche en révélations.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptyLun 24 Juin 2013 - 16:40

Interpellé par la question de Raito, le sensei fut un peu gêné. Un chakra rouge? ... diable. Après tout ce temps, Onpu ne s'en était même pas rendu compte. Le blondinet savait-il seulement de quoi il parlait? Il ne l'aurait pas fumé, son chakra rouge??
Tout senseur qu'il était, Onpu ne prêtait que peu d'attention à la forme du chakra, car son sixième sens lui permettait d'en saisir toutes les effusions. Aussi, qu'il soit bleu ou rouge, cela ne faisait pas de grande importance pour lui. Cela ne l'empêcha pas de se sentir bien bête à la remarque du jeune Hayashi. Il décida de faire comme s'il avait remarqué.

- Ah, ça ... Et bien il y a deux options. J'ai entendu parler d'un clan du nord, capable de donner à son chakra la couleur qu'il désirait. Soit tu as des ancêtres de cette lignée, soit tu es possédé par quelque démon malfaisant. Ha ha ha.

Passé cet intermède, le petit fournisseur montra qu'il avait bel et bien compris le stratagème du sandwich. Son sens de l'imitation joint à celui de l'adaptation au décor lui avaient permis de passer le test avec brio, à se demander s'il y avait en fin de compte une quelconque espèce de difficulté. Le genin enchaîna avec une de ses tirades habituelles, remplies de curiosité et d'idées fusant dans tous les sens. Ce garçon était un livre ouvert pour tous ses interlocuteurs, il suffisait de l'écouter pour savoir ce qui lui passait par la tête. On' croisait intérieurement les doigts pour que ça ne lui joue aucun tour dans son futur.

- Bouarf... pas tant que ça, tu sais. Du point de vue théorique, les bases du ninjutsu élémentaire sont applicables pour chacune des cinq affinités primaires. Chacun a ses propres méthodes, mais la clé de la réussite repose dans des compétences que tu as déjà acquis avec le kâton. Par exemple, apprendre à emmagasiner du chakra dans son ventre, contrôler le débit avec lequel on l'expulse dans l'environnement... Que ce soit du feu, du vent, des notes de musique, des blattes ou des bigorneaux, ça revient toujours un peu au même.

Tout en parlant, il s'était construit un nouveau sandwich de cinq cartes à affinité.

- Cependant...

Un nouveau mudra de la chèvre, un nouveau froissement sur les feuilles externes. Il entrouvrit le jeu à la façon d'un éventail, laissant apparaître trois autres cartes : les deux premières tombèrent en poussière, et celle du milieu était fendue en deux, tout comme celle de l'Hayashi.

- On a de la chance. Ma troisième et dernière affinité, c'est le fûton.

Le hasard faisait parfois bien les choses.

- Cela dit, tu n'es que genin. Même si ta maîtrise du ninjutsu est clairement poussée, en particulier quand ça passe par le mokuton, il est encore trop tôt pour que je t'apprenne à voler.

Il laissa à nouveau quelques secondes de flottement pour laisser à Raito le temps de rêver un peu, de s'approprier l'idée qu'il pourrait peut-être bien devenir capable de s'élancer dans les cieux. Après cela, il forma le mudra du singe, et emmagasina du chakra autour de lui de façon à créer une légère petite brise dans la direction de Raito. De petites vaguelettes se formaient au niveau de l'eau, qui allaient très probablement perturber son suimen.

- Il va falloir fonder ta maîtrise du fûton sur des bases solides. Le vent ne sera ton allié que si tu apprends à le connaître, à l'écouter, et à t'habituer à son râle permanent.
Je vais augmenter petit à petit la puissance de ce courant d'air. Le but pour toi est de continuer à tenir sur l'eau le plus longtemps possible. Tu as bien sûr le droit à tes deux jambes cette fois-ci.


En apparence, cet exercice ressemblait plus à un perfectionnement du suimen qu'à une quelconque forme d'initiation au fûton. Mais si Raito se prenait vraiment au jeu, alors il comprendrait.
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Nouveau
Hayashi Raito
Hayashi Raito
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptyLun 24 Juin 2013 - 18:02


    Ainsi fallait-il malaxer le chakra comme il avait l'habitude de le faire. Cela ne semblait pas très compliqué, et Raito, orgueilleux comme il était, sentait qu'il allait rapidement contrôler cette nouvelle affinité. Il fallait cependant faire attention à ne pas tomber non plus dans l'excès de confiance. Mais le genin avait vu juste, son sensei maitrisait bien une troisième affinité, et le futon de surcroit. Il était vraiment impressionnant. L'Hayashi se rendait de plus en plus compte qu'il avait la chance d'être entrainé par quelqu'un d'assez spécial. On' avait refait son petit tour de passe-passe, mais avec cinq feuilles cette fois. Celle du milieu avait été coupée en deux, tout comme celle de Raito. Savoir que le luthier et le garçon au chakra rouge avaient la même affinité donna de l'imagination au shinobi. A eux deux, ils pourraient faire des combinaisons surpuissantes. Mêler également le katon au futon, et l'élève et le maitre pouvaient faire un duo redoutable. Mais avant de penser à combattre, malgré le fait que Raito avait toujours envi d'être dans l'action, il fallait que le genin apprenne à maitriser cette nouvelle affinité, et cela n'était pas encore joué.

    Mais le luthier de Konoha lui vendait du rêve. Voler. C'était sûrement l'un des rêves de l'humanité, et le maitre de Raito en était capable. On devait sentir une sensation exceptionnelle, se détacher du monde réel, un monde où jusque là le genin n'avait connu que souffrance et peine... jusqu'à son retour à Konoha. Finalement, il n'y avait pas que le raiton qui avait de la gueule, le futon semblait avoir des utilisations vraiment intéressantes, et Raito avait hâte de pouvoir maitriser cette affinité.

    - Ne t'inquiète pas luthier, je vais apprendre à maitriser le futon. N'oublies pas que tu as devant toi le futur Hokage, dit-il avec un grand sourire, qui était à moitié amusé, et à moitié sérieux.

    Cependant avant d'en arriver à ce stade, Raito allait devoir traverser un bon nombre d'épreuves. Et l'une d'elles commençait tout de suite. On' lui demanda de rester le plus longtemps sur l'eau. Un simple exercice visant à améliorer sa maitrise du suimen ? Pourtant il voyait bien que le genin n'avait aucun mal à tenir sur ses jambes sur l'eau. L'exercice semblait encore plus simple s'il pouvait utiliser ses deux jambes. Mais il ne dit rien. Pour une fois. Le luthier commença l'exercice. Raito sentit tout d'abord une petite brise agréable. Il mit les mains dans les poches, et ferma les yeux pour profiter de la sensation. Il les rouvrit, et regarda son sensei. L'Hayashi commença à se moquer de lui.

    - On'-sensei un peu de sérieux voyons ! Est-ce tout ce dont tu es capable ? Certes je ne suis encore que genin, mais je ne suis pas non plus un moins que rien. Ne te retiens pas et envoie la sauce !

    Le membre de la Racine ne se fit pas prier. Et en un rien de temps, une rafale s'abattit su Raito. Il dut se protéger en mettant ses bras devant son visage pour continuer à voir son maitre. Sa mâchoire se crispa. Il sentait qu'il reculait, pourtant ses pieds ne bougeait pas. Le vent l'emportait ! L'intensité de la rafale continua d'augmenter, et durant un bref moment, Raito sentit ses pieds décoller. Il fallait faire quelque choses, encore quelques secondes dans cette situation et soit l'Hayashi allait s'envoler, soit il allait terminer dans l'eau, parce qu'il commençait à avoir du mal à être toujours aussi concentrer pour rester sur la surface aqueuse. Il décida de se donner un peu de répit.

    - Itabei no jutsu !

    Un mur de bois sortit du sol. Raito se trouvait protégé du vent désormais. Son maitre ne s'arrêta pas pour autant, au contraire il continua d'augmenter la puissance de la tornade. L'Hayashi calma son excitation, parce que malgré tout l'adrénaline était montée. Il fallait qu'il arrive à contrôler le vent, ou à la contrer. Il ne pourrait pas toujours se reposer sur le mokuton, et s'il utilisait le katon, le feu se retournerait contre lui. Bien que le katon domine normalement le futon, Raito n'était pas assez fort pour rivaliser avec son maitre. Il devait donc pouvoir rivaliser à son propre jeu. Le genin se rappela alors du mudra du luthier. Onpu avait fait le mudra du singe. Raito concentra une bonne dose de chakra, parce qu'il devait envoyer une bonne rafale de vent dès le début. Il annula sa technique de protection et se releva. Il effectua le mudra du singe, et la mâchoire, toujours aussi crispée, il sentit le vent être moins puissant. Du moins sur lui. Les végétaux qui étaient proche de lui se relevaient doucement. Et au milieu des deux Konohajins, l'eau se souleva légèrement d'elle même. Raito eu un rire de fierté. Il était heureux de pouvoir contrer la technique de son maitre. Mais Onpu continuait à augmenter la puissance. Et l'Hayashi sentit qu'il commençait à fléchir. Il n'allait plus tenir très longtemps. Mais il était hors de question qu'il se retrouve mouillé encore une fois. C'était au tour de son maitre. Dans un dernier effort, il essaya d'incliner le vent vers l'eau, pour faire des petites vagues. Le genin mit toutes ses forces pour que son vent soit plus important que le vent d'Onpu, et pour que la vague soit assez importante pour arroser son maitre. Raito arrêta de malaxer son chakra, il n'en pouvait plus. Le vent continuait toujours à souffler, il n'avait pas réussi à voir si son sensei avait été touché pour la vague car le vent était trop puissant. Il sentait que cette fois il allait lacher, mais l'Hayashi ne voulait absolument pas tomber dans l'eau. Dans un dernier effort, il se jeta sur le coté pour échapper au vent. Essoufflé, et les jambes légèrement tramblantes il s'addressa à Onpu.

    -  Héhé... c'est pas trop mal... pour une première fois non ?
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Myakudou On'
Myakudou On'
Informations
Grade : Rokudaime Hokage
Messages : 1462
Rang : SSS

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] EmptyVen 28 Juin 2013 - 21:36

Propre sur lui, le blondinet. La provocation n'avait fait qu'accélérer sa seconde chute dans l'eau marécageuse. Pauvres petites grenouilles, plus moyen de dormir tranquille dans le coin.

Le luthier s'approcha de lui, sans relâcher son suimen, et lui répondit avec un sourire.

- Oui et non.

Au lieu de lui tendre la main pour l'aider à se relever, il décida de se laisser tomber sur l'eau comme sur un matelas caoutchouteux. Le dos de son T-shirt s'en retrouva fatalement mouillé. Il s'assit en tailleur, et s'accouda sur son propre genou, sans lâcher Raito des yeux.

- Laisse-moi te raconter mon histoire.

Je ne suis pas né à Konoha, mais au pays des rizières, tout au nord du continent, sur la côte. Malgré l'océan le climat y était moins agréable qu'ici, et le quotidien bien moins riche en péripéties, mais j'ai au moins eu la chance de grandir à l'écart des guerres, et dans une famille de musiciens. J'ai appris le solfège avant l'existence du chakra, l'art de manier un archet avant de celui de lancer des kunais, et alors que des centaines de milliers de mômes perdaient leur sang sur les champs de batailles au cœur du continent, je me faisais des ampoules au bout des doigts à force de les faire glisser sur les cordes.

Plus tard, à mes dix-neuf ans, je suis parti de la maison familiale, et j'ai rejoint la feuille plus par nécessité qu'autre chose : là où mon travail de luthier itinérant et mes concerts de rue me rapportaient des poignées de Ryos pendant mon errance, les missions de bas rang me permettaient de dormir sous un toit et de manger à ma faim. Tout allait pour le mieux... jusqu'au jour où j'ai croisé la route de Shiajin Suguato.


Il marqua une pause, et laissa sa tête tomber sur l'eau à son tour. Ses cheveux noirs s'imbibèrent d'eau, mais ainsi il pouvait regarder défiler les nuages en brassant ces odieux souvenirs.

- Il est venu à ma lutherie, accompagné d'une fille un peu instable qui s'appelait Kaya. On a eu une brève conversation, après quoi cette Kaya m'a fracassé le front contre mon propre comptoir. La petite fissure y est encore dans le magasin. Suguato n'a rien fait pour l'en empêcher.
Peu après, j'ai été affecté à une mission de rang B avec ces deux mêmes personnes, à Kawa no kuni. C'était l'une des pires expériences de ma vie ; l'angoisse de la mort, des visions de tortures, des genjutsus morbides qui m'encourageaient à assassiner ma coéquipière...
A l'issue de tout ça, j'ai commencé à déprimer, à me demander si j'étais vraiment taillé pour toutes ces conneries, si je n'aurais pas du rester avec mon clan à jouer du shamisen toute ma vie.

Et puis, Suguato est venu me voir sur les têtes géantes de pierre des Hokage - ironiquement, quand il est devenu Yondaime bien plus tard, il a demandé personnellement à ce que son visage ne soit pas gravé aux côtés de celui de Nikkou, Nami et Miyu. Quand je lui ai fait part de mon dilemme, il m'a répondu ceci. « Ne t’use surtout pas pour un but, use toi pour la méthode. ». Tu comprends le sens cette phrase ?


A ce moment-là, il releva la tête et capta à nouveau le regard de son élève.

- Il y a un lien entre tout ça et notre exercice. Quand le vent souffle, il use le corps et l'esprit, te fatigue et te rend fou. Je t'avais pourtant dit que tu devais apprendre à écouter le vent et à t'y habituer, et malgré cela tu as préféré te mettre des barrières, et faire preuve d'opposition à ma technique en tentant de la copier. Sur ce plan là, tu as plutôt réussi ton coup, mais il n'y a rien d'exceptionnel : tu es doué en chakra, et comme je te l'ai dit si tu sais cracher du feu, tu sais plus ou moins cracher du vent. Tu as pu t'en rendre compte.
Ce n'est pas ce que j'attendais de toi pour ce test ; je veux vraiment que tu comprenne que ce n'est pas de te mettre à l'abri du vent ou de l'attaquer de front qui le rendra plus doux, ou moins usant. Pour lutter contre une telle force de la nature, il faut que tu fasses preuve de sagesse. Commencer par sentir le vent contre soi, s'imprégner de toute sa substance, de sa violence, c'est la première étape. De même qu'il faut accepter de vivre une vie glauque et sanglante quand on s'engage sur la voie du shinobi. Quand c'est fait, la route devient plus claire, et il devient alors plus facile, plus naturel, plus instinctif de contrôler son destin. De contrôler le vent. De se déplacer à travers lui.


On' ne voulait pas lui enseigner la technique de la rafale, mais un fûton d'un autre genre. Il espérait qu'il comprendrait.
Se levant sur ses deux jambes, il lui tendit finalement sa main, désormais moite.

- En s'appropriant la méthode, le but finit toujours par pointer le bout de son nez, malgré lui.
Deuxième essai ?
Revenir en haut Aller en bas
http://soundcloud.com/grey-try
Contenu sponsorisé
Informations

Un cercle parfait [Raito] Empty
Message(#) Sujet: Re: Un cercle parfait [Raito] Un cercle parfait [Raito] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cercle parfait [Raito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Terrains d'Entraînement-