N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hayashi Yuri
Hayashi Yuri
Informations
Messages : 287
Rang : B+

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyJeu 20 Juin 2013 - 21:57

Spoiler:
 

La matinée était bien fraîche pour un printemps, en même temps nous n'étions pas encore en été. Il était normal donc que certains jours soit plus frais que d'autre. Peut-être que dans la journée cela serait mieux et que la chaleur nous enjouerai de sa présence. En tout cas dans ma petite tenue qui ne s'apparentait qu'à un caleçon au couleur vive, le petit vent qui soufflait me donnait la chair de poule. J'étais parti chercher le courrier, non pas espérant recevoir une lettre de qui que ce soit, mais plutôt pour rendre service. Et puis mes parents étaient partis en voyage, je n'allais pas laisser entasser les lettres dans la boîte prévu à cet effet. Je rentrai vite fait, appelant mon chien pour qu'il rentre avant que je ne referme la porte. Il avait profité que je sorte pour m’accompagner. Le sol était assez froid, je savais que j'aurais dû prendre des chaussons en sortant.
J'allai dans la cuisine y déposer tous les papiers, puis ouvrant les placards me pris un bol et mes céréales et m'en servi un plein ventre. J'attaquai le petit déjeuner littéralement affamé, j'aurai mangé un cheval entier. Puis posant mon regard sur ce que l'on nous avait envoyé, je vis une enveloppe qui se détachait des autres. J'arrêtai ma gloutonnerie et la pris entre mes mains, ça venait du Hokage. Je l'ouvris et y lus le message suivant :

Un petit lac se trouve au nord de Konoha, dans lequel a été repéré un prédateur redoutable : un piranha évolué de deux mètres. Le problème ? Ce lac est réputé pour abriter des espèces en voie de disparition que ce monstre s'amuse à dévorer. Allez tuer cette bête.

Au dos se trouvait la mention "PS: équipier Tobetatsu Hikari". Tiens tiens, encore la jeune fille pour qui je commençais à ressentir certaines choses. Il est vrai que nous nous étions embrassé, mais est-ce que cela représentait-il réellement quelque chose pour elle ? Elle ne l'avait pas voulu, ce baiser était involontaire, sans pour autant être désagréable bien au contraire. Je ne savais que penser de tout ça, peut-être qu'au cours de la journée je serais fixé. Je finis vite mon bol, bu un grand vers de lait et montai à l'étage pour me préparer. Mon habillement ne changeait pas de d'habitude, ma tunique violette, ma grosse ceinture et mes bottes. Il ne manquait plus rien je pouvais partir. Ah non ! Mon katana, pour un peu je partais sans lui. Je l'attrapais, fis une caresse à mon toutou et filai. Nous devions aller au nord, et le seul moyen pour sortir du village se trouvait à la porte principale. Je me dis que la genin m'attendrait aussi là-bas si nous devions quitter pour un temps Konoha.

Je marchais dans les rues sans me pressé, il était encore tôt, le soleil ne s'était levé que depuis très peu de temps. Passant devant un marchand de fruit et légume je m'arrêtai et regardai sa superbe marchandise toute fraîche. Une banane me faisait bien envie et lui en achetai donc une. Je la savourai continuant mon chemin. Enfin les portes se dressaient devant moi.  Je m'arrêtai scrutant les alentours pour voir si ma coéquipière était arrivée, mais rien. J'espérais qu'elle ne tarderait pas trop tout de même. Enfin je disais ça, elle n'était points en retard, c'était plutôt moi qui était très en avance. Pour passer le temps je montais en haut du rempart et m'assis près du rebord. J'avais une belle vu sur la forêt qui s'étendait à perte de vue devant moi. C'était si reposant.
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Tobetatsu Hikari
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyDim 23 Juin 2013 - 2:25

J'étais emmitouflé dans ma couverture, les yeux grands ouverts, je regardais le plafond. Le plafond est quelque chose de très intéressant, c'est pleins de couleur et ... Non mais il faut que j'arrête de dire n'importe quoi ! J'avais encore le parfum de Yuri sur moi, je ne faisait que renifler son odeur depuis mon réveil, quelle magnifique sensation. On dirait qu'il est avec moi, mains dans la main en nous regardant dans le blanc des yeux, et en nous serrant l'un contre l'autre. Malheureusement il n'est pas là. Je suis seule dans mon lit vide à attendre que quelque chose se passe. Je décide alors de quitter mon lit douillet pour promener. Je me préparais donc, pris mon petit déjeuner et partait donc de chez moi, avant de sautiller sur les toits comme à mon habitude, j'observais le petit drapeau rouge qui était soulevé. Ma mine avait alors changé, je me précipitais vers ma boite aux lettres, défonçais l'ouverture, déchiqueta l'enveloppe sans savoir de qui cela pouvait provenir et commençait à lire avec émerveillements, c'était une mission. La misions disait-alors : Un petit lac se trouve au nord de Konoha, dans lequel a été repéré un prédateur redoutable : un piranha évolué de deux mètres. Le problème ? Ce lac est réputé pour abriter des espèces en voie de disparition que ce monstre s'amuse à dévorer. Allez tuer cette bête.


Encore une grosse bébête ! Un poisson en plus, carnivore il manquait plus que ça. Mais là, mon coeur se mit à battre à vitesse grand V. Un nom était inscrit en bas à droite de la lettre. " Vous serez accompagné d'Hayashi Yuri". Non, je dois rêver, est-ce possible ? C'est bien son nom et son prénom, je n'hallucinais pas. J'allais alors le revoir, mais en étant alors devant lui, qu'est-ce que je ferais ? Je lui dirais tout simplement bonjour ? Je l'embrasserais ? Le câlinerais ? Ou alors il ne se rappellerais même plus de moi, ça serait vraiment épique cette situation. Mais je n'aimerais pas que cela arrive. Bon, rangeant la lettre dans ma poche arrière, je partais. D'un pas triomphant, je courais alors vers le point de rendez-vous, devant les remparts. Pendant ma course, je regardais le ciel, le soleil n'était levé que depuis quelques heures maintenant, mais il n'était pas encore à son zénith. Je longeais alors les murs, excité de revoir Yuri, mon coeur aller explosé à cause du stress. J'arrivais alors près des remparts mais je ne voyais personne. Je regardais aux alentours rien? Bizarre, je ne serais pas la première tout de même. Puis refaisant un tour de guet, j'observais une silhouette assise en haut du rempart. Ma vision de lynx de me trompait pas, c'était bien Yuri. Je me cachais alors furtivement derrière un poteau. M'avait-il vu ?


Je décidais de lui faire une surprise et de venir derrière lui, alors je sautais donc sur un toit, puis un autre, toujours avec discrétion pour ne pas qu'il me voit. Puis j'avancais à petit pas en arrivant sur la rempart auquel était assis l'Hayashi. Lentement, j'étais arrivé derrière lui, puis je me penchais vers lui et je l'enlaçais avec mes bras qui se nouèrent autour de son cou, en lui faisant un baiser sur sa joue toute fraîche.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 29 Juin 2013 - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hayashi Yuri
Hayashi Yuri
Informations
Messages : 287
Rang : B+

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyDim 23 Juin 2013 - 3:27

Le pays du feu avait décidément un domaine forestier très vaste s'étendant à l'horizon et d'une diversité sans pareil. Il était bizarre justement qu'on l'appelle le « pays du feu » alors qu'il n'y avait que des arbres. On aurait dû l'appeler le « pays des arbres », mais c'est vrai que ça faisait tout de suite moins impressionnant. Heureusement notre village portait un nom qui s'en associait quand même. J'étais fier de porter le bandeau et les couleurs de Konoha. Je contemplais cette étendue verdâtre qui se trouvait devant moi. J'avais hâte de repartir en mission et découvrir de nouvelle contré. En attendant pour me diriger vers mon objectif qui était le petit lac au Nord je devais attendre ma coéquipière qui, je l'espère ne tarderai pas. Et alors que je pensais ça, quelque chose vint m'enlacer autour du cou et un petit baiser papillonna pour venir se poser sur ma joue. Ça y est, elle était arrivée et je décrochai un grand sourire, heureux. Et dire qu'il y a deux minutes je me demandais si notre baisé accidentelle avait une réelle signification, mais j'avais oublié la suite, ce qui c'était passé après cet incident. Tout avait été concrétisé et avait empli mon cœur de joie.

Tout doucement je me levai, me retournai et posai mes bras autour de sa taille avant de l'embrasser tendrement. Puis cessant ce contact charnel, je lui souris, lui pris la main et l'emmena avec moi pour descendre de notre pied d’estale. Je serais bien resté ici encore quelque temps avec elle, mais la mission n'attendait pas. J'étais joyeux de faire cette quête avec elle, cela permettrait de renforcer nos liens. Mais nous devions rester concentré et c'est pour cela qu'une fois les portes du village franchi je la lâchai et prenait un air un peu plus sérieux. Nous représentions Konoha, nous devions avoir une certaine prestance. Une fois que tout ceci sera terminé nous reprendrons où nous en étions.
Nous nous dirigeâmes vers le lac donc qui abritait un étrange piranha d'une dimension assez inexpliqué. Je réfléchissais à ce que j'avais appris en feuilletant des bouquins et cela me revint.

- Bon d'après mes souvenirs, les piranhas ne sont pas agressifs, ou du moins n'attaqueront pas quelque chose de nettement plus gros qu'eux, à moins qu'ils se retrouvent en bande. C'est cet effet de groupe qui les rend terriblement dangereux. D'après ce que l'on sait, celui-ci est tout seul, donc normalement pas agressif, le seul problème étant qu'il est presque de fois plus gros que nous...

La question me trottait dans la tête pour savoir quel comportement prendrait justement le poisson. Mais par mesure de sécurité il fallait prendre l'option de celle où il était agressif et vorace. Comme ça nous n'aurions pas de surprise.
Une fois arrivé sur les lieux, nous commençâmes à faire le tour du lac pour essayer de trouver de vue la proie mais rien, pas une seule trace. C'était plutôt assez embêtant. Et ce qui l'était encore plus était que nous ne pouvions pas le pêcher grâce à une canne à pêche normale puisque premièrement d'autres poissons pourraient très certainement croquer à la place de celui recherché et s'avérer être l'une des espèces protéger, et de l'autre car aucun fil ne résisterai à des dents aussi aiguisées. Nous n'avions pas beaucoup de solutions malheureusement.
Je me stoppai et dis à la jeune femme qu'il fallait plonger et que je partais deux minutes en reconnaissance. Je m'assis dans l'herbe, enleva mes bottes, puis ma tunique et enfin mon pantalon. Ceci laissait apparaître un caleçon des plus vifs et colorés, pas très discret nous dira-t-on. Je m'approchai du bord et y glissa mon gros orteil. Je restai là plusieurs minutes dans cette position ridicule, puis sentant un regard pesant sur moi je me retournai vers Hikari qui me scrutait d'un air interrogateur

- Quoi ? Bon bah oui elle est froide et alors ?! Je prends la température !

Puis prenant mon courage à deux mains je me mis à avancer. Il me fallut serrer les dents fort pour ne pas gesticuler dans tous les sens au moment du passage critique pour les hommes. Je devais rester un minimum courageux et ne pas passer pour une lopette devant la femme qui me regardait. Je commençai à claquer des dents. Il fallait dire qu'à huit heure du mat', l'eau n'était forcément pas chaude. Et pour éviter que la genin ne l'entende, je pris une grande inspiration et plongeai, m'engouffrant dans les abysses insondables.
Je restai plusieurs minutes sous l'eau ou du moins c'est ce que j'avais l'impression. J'étais descendu assez profond pour essayer de repérer la bestiole, cherchant entre les algues, sous les rochers, mais rien à faire, aucune présence du piranha. Je manquais d'air et du donc remonté à la surface. Une fois une grande bouffée d'air avalé, je rejoignis le bord où se tenait ma compagne.

- J'ai rien vu, aucune trace...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Tobetatsu Hikari
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyLun 24 Juin 2013 - 1:22

Après lui avoir déposer mon doux baiser sur sa joue, il se retournait puis m'embrassais tendrement. Peu après ce délice, il me prenait alors la main puis nous descendions. Malheureusement nous étions en mission, nous devions nous concentrer là-dessus et non pas jouer les colombes inséparables. Nous partons donc en direction de là où était le piranha maléfique. Nous arrivâmes vers le lac, je tenais la main de Yuri très fortement, en effet je n'aimais pas les poissons, quoique le poisson clown ça peut aller, mais les piranhas non merci, en plus il fait plus de deux mètres ceux-là. Yuri m'expliquais alors que cette race de poissons n'étaient pas agressifs, mouais, ils sont carnivores tout de même. Il me disait aussi qu'ils n'attaqueraient pas les plus grands que soit et tout le bataclan. Je ricaner alors intérieurement, le problème c'est qu'ILS SONT PLUS GRANDS QUE NOUS. Nous prenions alors nos précautions et nous regardâmes alors les alentours du lac, personnes de suspect aux alentours, nous nous rejoignons alors au point de départ. J'avais penser à récupérer une canne à pêche au port mais bon vu la masse du poisson ça n'aller pas du tout le faire. Je voyais alors le jeune Hayashi se déshabillais en disant qu'il partait en reconnaissance. Attendez une seconde, il est entrain d'enlever ses habits devant moi ! Je restais figer en le regardant, il dévoiler son corps devant mes yeux !


Il enlevais ses bottes, puis sa tunique, je le regardais très concentrée, il avait un torse magnifique ou l'on pouvait observer des tablettes de chocolat. Je rougissais à le vu de ce corps inconnu. Puis ma vision paradisiaque s'arrêtait quand je vis le caleçon de Yuri. Un caleçon ma fois très vifs aux couleurs arlequins. Ce n'était pas très discret mais bon , je pensais que cela attirerait l'attention du poisson. Il s'approchait du bord, puis il avançais alors son pied droit et touchais de son orteil l'eau. J'attendais alors qu'il plonge, mais rien. Je me demandais bien ce qu'il pouvait faire, il réfléchissais à ce qu'il voulait faire peut-être une fois dans l'eau, mais bon, il n'aller tout de même pas rester en équilibre avec un doigt d'orteil plongé dans l'eau. Il se retournait alors vivement puis me disait : 


                    Yuri : Quoi ? Bon bah oui elle est froide et alors ?! Je prends la température !


Ce n'est pas la peine de m'agresser comme ça, je rigolais alors, oui en effet l'eau du lac devrait être geler à cette heure-là. Nous étions fous à lié. Enfin lui le premier, faire de la reconnaissance sous-marine à cette-heure. J'aurais attendu un peu, que l'air se réchauffe un peu. Mais de toute façon j'avais préparer de quoi plonger, enfin juste un maillot et une serviette, deux au cas où il n'en avait pas. Il prenait alors une grande inspiration et plongeait. Je m'avançais alors pour regarder où il était. Mais je ne voyais rien. Je ne le voyais pas revenir à la surface, tant mieux, je décidais de me mettre en maillot pendant ce temps-là, un simple bikini noir qui était dans mon armoire ce matin. J'enlevais alors mon chemisier en le dégrafant bouton par bouton, dévoilant le haut de mon maillot, puis j'enlevais ma jupe bleu en enlevant le ruban blanc accroché. Pliant mes affaires, je les déposais contre un arbre. Je m'approchais alors du lac, j'étais inquiète, il ne remontait pas. Si il ne remontait pas d'ici deux minutes je n'hésiterais pas à aller le repêcher. Au moment où je me posais la question d'y aller ou pas, il remontait alors à la surface non loin de là ou j'étais posée. Il ouvrait grand sa bouche pour prendre une grande bouffée d'air. Il était resté longtemps sous l'eau, je comprenais son besoin d'oxygène. Il revenait vers moi en nageant et me rejoignit. Il venait alors près du bord en me regardant d'en bas. Il disait qu'il n'avait vu aucune trace du poisson. A ces dires, je plongeais à mon tour dans l'eau.


                     ◊ Je vais regarder à mon tour.


Je le prévenais alors tout en caressant mes cheveux mouillés qui, grâce à l'eau, s'était allongé. Je plongeais alors dans les profondeurs du lac. Je nageais sans regarder derrière moi pour voir si Yuri me suivait. Ayant pris ne grande inspiration, je pouvais rester longtemps sous l'eau. Naviguant de long en larges vers les algues, je ne voyais toujours rien. Je sentais tout de même une présence. Yuri était peut-être derrière moi, mais je sentais quelqu'un d'autre. Mais personne à l'horizon. Je pensais alors que les piranhas étaient carnivores, ils aimaient le sang. Prenant une pierre bien aiguisée, puis je me couper alors mon poignet, pour propager mon sang dans l'eau. J'attendais alors, mon sang coulait, puis je me sentais lourde, j'avais laissé trop de sang s'échapper. Je mis ma main alors sur ma coupure pour stopper l'hémorragie. Je sentis alors comme une mini secousse devant moi, on dirait que quelque chose s'approchait en faisant beaucoup de vacarme. Sûrement le piranhas. Alors pour éviter que je sois trop longue, je faisais ma technique de déplacement.


                     ◊ Shukan'idou no jutsu !


Je disparus alors, pour réapparaître sur la terre ferme. Pour ne pas que ma blessure s'aggrave même si c'était une égratignure, j'allais alors me faire un petit bandage, près des affaires que j'avais laissé vers l'arbre, quand soudain, un énorme bruit, je me retournais vivement et voyais un énorme monstre au-dessus de l'eau, il avait dû sûrement sauté. Je voyais alors Yuri, qui était encore dans l'eau.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 29 Juin 2013 - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hayashi Yuri
Hayashi Yuri
Informations
Messages : 287
Rang : B+

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyLun 24 Juin 2013 - 16:28

Cette longue apnée m'avait totalement crevé, il est vrai que j'étais resté longtemps sous l'eau et je n'avais pas l'habitude. Je manquais d'air et en arrivant à la surface je dus prendre une grande inspiration. J'étais au bord de l'asphyxie, ma tête me tournait. Je dus me rapprocher du bord assez vite en nageant pour ne pas risquer de m'évanouir et couler au fond. Le lac était bizarrement fait puisqu'à son bord il tombait à pic comme si un trou avait été creusé artificiellement et qu'on avait rempli par la suite. Je retournais vers ma compagne pour lui annoncer mes recherches infructueuses. J'avais tellement l'esprit embué et les idées non clair que je n'avais pas remarqué qu'Hikari s'était changé, qu'elle avait enlevé ses habits et qu'elle était désormais en magnifique bikini noir. Mais lorsque je m'en rendis compte, je fus tout simplement scotché. Elle était si fine, un corps si parfait aux atouts parfaitement proportionné. Elle était tout simplement angélique. Et moi en train de barboter dans ma marre, je ressemblais plus à un chien en train de baver devant un os. Elle m'avait envouté tout simplement. J'essayais de me ressaisir, mais rien à faire j'étais captivé par elle, non que son corps, mais le tout, aussi bien extérieurement qu'intérieurement. J'avais trouvé la femme parfaite et jamais je ne la laisserai m'échapper. Je tenais beaucoup trop à elle maintenant. Mais elle me sorti de ma torpeur lorsqu'elle se jeta à l'eau pour à son tour essayer de trouver quelque chose.

Je sortais de l'eau pour essayer de la voir depuis la berge, mais plus elle s'enfonçait, moins je l'apercevais, jusqu'à ne plus rien voir a part les rides de l'eau dû au vent. Je me souris me disant qu'elle était assez exceptionnelle. Puis quelque chose me frappa l'esprit, comment allions-nous attraper cette chose si nous n'avions rien pour la pêcher. Le choix le plus judicieux serait de se faire un harpon, puisque bien sûr je n'avais pas pensé à en prendre un. Pensant qu'elle s'en sortirait très bien je détournai le regard de l'étendue bleu puis me mis à chercher un long bâton bien droit. Et ce ne fut pas très compliqué à trouver. Je m'en saisi et commençai à le tailler en pointe grâce à un kunaï. Avec ca la bête n'aurait aucune chance. Tout content de moi je retournais au bord mais c'est là que je fus pris de panique, l'eau précédemment bleu avait maintenant pris des couleurs rougeâtre. Quelle horreur, qu'avais-je fais ?! Laissé la genin toute seule sans surveillance d'autant plus qu'elle déteste ces animaux à écailles. Des centaines d'images défilèrent dans ma tête, des plus horribles. Je la voyais se faire dévorer par cette chose, si elle mourrait je ne le supporterai pas. Sans me poser de question je sautai à l'eau, la tête la première, le harpon dans la main à la rescousse de ma coéquipière. J'essayais de nager en direction du sang, mais celui-ci commençait à disparaître, dilué par le brasement et le courant du lac. Je cherchais, je cherchais, mais rien à faire, je ne la trouvais pas. J'étais un moins que rien, je l'avais abandonné. J'entendis alors, un bruit étouffé, comme si quelque chose venait de plonger, et je le vis, cette saleté de poiscaille. Je fonçais vers lui, déterminé à l'embrocher pour venger la jeune femme. Et lui aussi m'avais aperçu, le duel allait commencer.
Il était bien plus vif que moi et rapide surtout. Il attaquait me fonçant droit dessus et à chaque fois je l’esquivais mais loupais ma contre-attaque. J'étais vraiment un amateur. Alors qu'il me chargeait une nouvelle fois, il fit un virage à quatre-vingt dix degrés juste devant au dernier moment. C'était ma chance, et balançant mon bras armé, je l'embrochais violemment. Le monstre remua et s'en alla, le bâton planté dans le flanc. Comment avait-il pu survivre à ca...

Je remarquai alors que je n'avais plus d'air dans mes poumons et que j'étouffais. J'activai mes jambes le plus vite possible pour remonter à la surface et enfin, l'air libre. Je nageais jusqu'à la terre ferme, le visage grave, et triste de ce qui c'étais passé. J'avais perdu celle que j'aimais. Je regardais le sol totalement désespéré, puis j'entendis quelque chose qui fis relever la tête. Hikari... Elle était là ! Elle n'avait pas succombé ! Il ne fallut pas plus d'une seconde pour être devant elle, pour l'enlacer fort contre moi et l'embrasser amoureusement. J'avais eu si peu de la perdre. Puis prenant son visage entre mes mains je la regardais droit dans les yeux et lui dis :

- Ne me refait plus jamais ça, j'ai eu si peur...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Tobetatsu Hikari
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyMar 25 Juin 2013 - 0:51

Je voyais Yuri se diriger vers la bête, déterminé à l'embrocher vif, il avait beaucoup de cran, je n'aurais pas foncé en faisant la bourrine, ça c'est sûr. Le poisson était vraiment énervé est affamé, je le voyais attaquant sans répis mon amour qui esquivait sans relâche, avec beaucoup de précisions, je sentais dans ces geste qu'il voulait le harponner droit dans le coeur, mais à chaque fois il rater malencontreusement ses contre-attaque. Je le regardais sans bouger, observant sa manière de se déplacer dans l'eau, comme une sirène. Oui c'est la bonne comparaison, l'agilité et la souplesse était bien son fort à peu près comme moi. Puis là, je voyais une ouverture j'allais donc m'incruster dans la bataille, lorsque je voyais que Yuri avait vu, lui aussi ce moment de faiblesse de la part de la bête. Il serra alors bien fort son harpon, puis il le lança en direction du piranhas. Le vilain poiscaille s'en alla alors, lâchement en affrontant son adversaire, il gardait alors le bâton de Yuri, enfonçait dans son flanc. Le monstre de deux mètres ne revenait, pas, j'espère qu'il avait réussi à terrasser ce démon de Satan.


Je voyais alors le beau Hayashi revenir près du bord essoufflait, je sentais qu'il avait fait une terrible bataille très crevante. Dans l'eau en plus, quel courage. Il arrivait alors, enfin, mais son visage était si triste, que lui arrivait-il ? Je ne comprenais pas ! Avait-il reçu un coup pendant cette danse mouvementé ? J'accourus alors vivement auprès de lui. Au-dessus de lui à présent, il relevais la tête. Ses yeux était grands ouverts, il restais là figé et moi qui le regardait en me posant des questions de pourquoi il me regardait comme ça. D'un seul geste, il me prenais alors mes mains, s'avança et m'enlaça de force, je sentais la force de ses bras qui m'étreignit alors. Puis il m'embrassa amoureusement. Je ne comprenais pas ce qui se passer, je lui manquait tant que ça ? C'était tellement adorable. Puis il mettais ses mains sur mes deux belles pommettes rouges et me disait qu'il ne fallait plus que je recommence, car il a eu très peur. Recommençais quoi ? De me couper le poignet pour attirer la bête, c'était rien du tout ça. Je lui expliquais alors ce que j'avais fait pour le rassurer un peu.



    ◊ Mais Yuri, tu n'a pas à t'inquiétez pour si peu je t'assure voyons, quel garçon protecteur, étant sous l'eau je me suis juste couper la peau de mon poignet pour attirer le   carnivore, après j'ai utiliser une technique de déplacement instantané pour atterrir un peu plus loin sur la terre ferme.



Je le regardais attentivement, ses yeux perdus dans mon regard, j'avancer mes lèvres qui se collèrent aux siennes. Lui caressant sa joue avec ma main droite, douce. Je me retirais en posant mon front sur le sien en disant.



    ◊ Je ne vais pas mourir, car je suis celle qui va te protéger...



Je lui faisais alors un léger baiser sur le front, puis je partais en direction de mes affaires, prenais une serviette et lui jeta pour qu'il se sèche un peu. Il fallait quand même retournait dans l'eau. Je plongeais alors dans l'eau, nageant à toute allure, je composais des mudras, je faisais alors apparaître deux clones sirupeux. Grâce à cette technique apprise par ma sensei la dame aux insectes, je pourrais coincer cette bête. J'envoyais mes clones à la recherche du gros poisson. L'un était allais en plein milieu des algues, je sentais à travers lui qu'il n'y avait rien d'intéressant. Sauf qu'il aperçut d'étranges silhouettes qui se déplaçaient en bandes. Il l'ai poursuivez, jusqu'à voir une étrange grotte sans fond. Mon autre clone lui était presque à coter de mon autre clone, puis d'un coup plus rien. Je ne sentais plus sa présence, mais celle de mon autre clone oui, il attendait, cacher dans les algues. Alors sans plus attendre je remontais à la surface. J'apercevais Yuri, d'un signe de la main je lui disais de venir près de moi. Il enlevais sa serviette, puis me rejoignais. Je lui expliquais alors la mystérieuse grotte sans fond, et que un de mes clones avait vu d'étranges silhouettes en bandes y entrer.


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 29 Juin 2013 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hayashi Yuri
Hayashi Yuri
Informations
Messages : 287
Rang : B+

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyMar 25 Juin 2013 - 10:19

La voir fut une délivrance pour moi, je m'étais tellement inquiété et tellement fait de film sur ce qui avait pu se passer avec tout ce sang répandu dans l'eau, que j'avais crains le pire. Mais je m'étais trompé et cela me rassurait. En revanche Hikari n'avait pas l'air de comprendre pourquoi j'agissais comme ceci, elle n'avait pas été à ma place au moment de voir l'eau devenir écarlate, c'était pour ça. Je la tenais fort contre moi, de peur qui ne lui arrive quelque chose d’autre, mais j'étais forcé de constater que ce bout de femme était plutôt assez coriace et certainement pas facile à abattre. C'était une ninja après tout. Ma réaction avait été disproportionné et abusive, je devrais lui faire plus confiance et moins m'inquiéter pour elle, ce n'était ni une enfant, ni une poupée de porcelaine, mais je l'aimais.
Elle tint tout de même à m'expliquer ce qui c'était passé sous l'eau, qu'elle s'était coupé un bout de peau (un bout ? vu tout ce qui s'était échappé, elle avait certainement dû bien s'esquinter, plus ce que qu'elle voulait faire paraître) pour essayer d'attirer la bête. Ceci avait marché, il est vrai, mais c'était assez imprudent de sa part. Je voulais à mon tour lui expliquer pourquoi j'étais dans tous mes états :

- Non ce n'est pas ça, c'est juste qu'en voyant cette marre rouge, j'ai cru que le piranha t'avais attaqué et gravement blessé... Je me suis imaginé le pire...

J'étais perdue dans son regard saphir et elle me sourit, et m'embrassa tout en caressant ma joue. Puis posant son front contre le miens, elle me dit qu'elle n'allait pas mourir car c'est elle qui me protègerai. Justement si elle me protégeait, ne risquerai-t-elle pas de mourir ? En tout cas cette phrase me fit sourire. Elle déposa un baiser sur mon front, puis alla chercher une serviette dans son sac qu'elle me balança. Elle ne dit rien, mais l'ordre était clair, "reste ici, sèche toi et bouge pas". Je m'exécutai alors, et m'ébouriffai les cheveux avec le linge. Une fois que je finis ça, je remarquais que la jeune femme était déjà repartie à l'eau. Je m'assis alors par terre, près d'un arbre et me mis ce qu'elle m'avait donné sur la tête, et regardai l'eau jusqu'à ce qu'elle remonte.
Ce ne fut pas très long avant qu'elle refasse surface, et d'un signe de main elle me dit de venir la rejoindre. Je me levai et m'approchai d'elle. Cette dernière m'expliqua ce qu'elle avait trouvé au fond, avec la grotte. On devait y aller, car c'était notre mission, mais c'était périlleux, je n'avais pas encore appris la technique pour me permettre de respirer dans un milieu aquatique. Je ne savais comment faire, mais la question ne se posait pas, il fallait y retourner.

Depuis que nous étions arrivés, le lac n'avait pas tellement chauffé, et donc en restant dans l'eau trop longtemps on risquait certainement l'hypothermie. On devra faire attention à ça, car c'est une cause de mortalité assez élevé en milieu sauvage, surtout si l'on ne sait pas comment arrêter le processus de refroidissement du corps. C'est les poumons chargé d'air que je descendais en direction de la grotte sous-marine en compagnie d'Hikari qui m'en avait parlé. Au vu de la descente assez longue, je sus qu'il serait très difficile de faire des allés-retours comme à la surface, et qu'à force de trop en faire on risquait l'hyperventilation. La mission n'était pas dur en elle-même, il fallait tuer un poisson, bon certes énorme et carnivore, mais ca restait un poisson et donc forcément touchable. Ce qui était plus compliqué, c'était le milieu dans lequel nous évoluions. C'est lui qui représentait le plus de danger.
Je m'engouffrai dans la cavité, près à réagir à la moindre chose qui surgirait. Je la vue, l'ombre dont la genin avait parlé. J'effectuai des mudras et du bois vint alors entourer mon bras pour former un pieu acéré. C'était un harpon de fortune, mais il serait certainement beaucoup plus efficace que le premier. La chose se rapprochait, j'armai ma main et au moment de frappé vu que ce n'était qu'un banc de poissons aux couleurs chatoyantes, et vives. Ca devait être eux les espèces protégés. Ils s’étaient réfugiés ici pour échapper à leur prédateur, car maintenant que j'y pensais, l'entrée était trop petite pour laisser passer le monstre. Justement Hikari était resté au seuil du refuge. Je me retournais donc pour lui faire signe que tout allait bien et qu'on pouvait remonter mais personne, à part une nouvelle fois du sang et en abondance...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Tobetatsu Hikari
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyMer 26 Juin 2013 - 21:48

Après avoir expliquer à Yuri ce que j'avais vu, nous plongions dans les abysses profondes du lac, pour visiter la grotte sous-marine. J'étais très relaxe et j'en étais heureuse, puisque ma moitié était à mes cotés je ne craignais rien à moins qu'il décide de me laisser en plan pour son bon plaisir. Mais je ne pense pas qu'il ferait ça, même pas du tout. J'aurais imaginé nager tranquillement en lui tenant la main mais nous préférions ne pas nous déconcentré pour le moment. Comment dire, la mission avant tout, la mission avant tout les sentiments et tout le bazar. Je n'étais pas trop d'accord avec la deuxième option, j'aurais dit plutôt les sentiments avant la missions. J'avais entendu des rumeurs sur certaines missions comme quoi les sentiments peuvent parfois faire basculer les missions. Que ce soit réussir ou perdre la mission. Je n'avais jamais personnellement imaginé quelque chose dans ce genre, par exemple si je détestais Yuri et qu'il était en train de crever dans un coin, je l'aurais laissé mourir et j'aurais inventé une excuse pour dire que j'étais dans un mauvais état à mon tour, mais bon quand je dis vraiment détestais c'est bien sûr le haïr. Si par exemple je l'aimais bah je me serais sacrifié pour l'élu de mon coeur alors là oui, je ne pourrais jamais imaginé que l'on fasse du mal à Yuri.


En sortant de mes plus profondes et mystérieuses réflexion, je voyais qui se dirigeait vers la grotte, il se cachait dans un endroit précis pour ne pas se faire voir et composait des mudras, puis ... J'eus le souffle coupé, je fus entraîné par un poisson énorme, j'étais donc sur son dos, il nageait tellement vite, que je ne pouvais pas me défaire. Je n'avais pas non plus eut le temps de faire signe à Yuri. Je m'accrochais alors à ses écailles puis étant parfaitement en équilibre sur ce monstre, je réfléchissais à ce que je pouvais faire. Des projectiles de sang, un dragon élémentaire non, je ne suis pas assez concentrée pour faire ce genre de technique. Le poisson nageait dans tout les sens, je ne voyais presque rien, je ne voyais pas Yuri, ni les algues ni le sol. Le poisson ralentissait alors, je sentais qu'il avait du mal à respirait. Je pensais qu'il avait sûrement gardé le harpon de Yuri dans son flanc. J'en profitait alors pour me mettre carrément en fac de ses gros yeux globuleux. Je rampais alors tout en essayant de garder l'équilibre, puis il virait à gauche si violemment que je n'avais plus qu'un seul bras accroché. D'un effort surhumain je me lança en face de sa tête, ses yeux louchèrent alors ce qui me faisait rire mais qui me faisait comprendre que je n'arrivait presque plus à respirer, je ne pouvait pas revenir à la surface. A l'aide de mes pieds je faisait en sorte qu'il n'ouvre pas sa grande gueule de poiscaille. 


Puis d'un geste brute, il arrêta sa course. Je m'étais faite éjecter alors du monstre pour m'écraser contre la paroi du lac. D'un oeil j'observais Yuri à gauche, puis d'un autre l'énorme piranha qui préparer sa charge. avec le peu de respiration et la force qu'il me restait, je fit des mudras pour faire apparaître ma lance ensanglantée devant moi les bras tendus. Le monstre s'empressa alors de se faire empaler en me fonçant dessus et en créant par le choc un trou peu profond dans le mur. Je n'avais pas mal, rien. Mais je sentais que je n'avais plus d'oxygène. Je regardais alors Yuri au loin, il devenait flou...


Dernière édition par Tobetatsu Hikari le Sam 29 Juin 2013 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hayashi Yuri
Hayashi Yuri
Informations
Messages : 287
Rang : B+

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptyVen 28 Juin 2013 - 11:05

Quelle fut ma surprise lorsqu'en me retournant pour faire face à ma collègue je vis qu'elle avait disparu et qu'un petit filet de sang vagabondait au fil du courant. Je pensais tout d'abord que la plaie d'Hikari s'était rouverte et qu'elle avait dû remonter pour se soigner, laissant derrière elle ce filet écarlate, puis dans un second temps une mauvaise blague, très mauvaise. Mais après quelques secondes je ne vis toujours rien, et la quiétude commençait à monter en moi, je me demandais ce qu'il se passait et commençais à sortit de la cavité. C'est là que je vis le piranha, il se cachait donc là, près de la falaise. Il était à moi et je n'en ferais qu'une bouchée. J'allais foncer vers lui lorsque je remarquai qu'il était totalement immobile, une lance planté dans la gueule. Pas la mienne, mais une autre, une ensanglantée. Je me demandais ce qu'il c'était passé pendant mon exploration de la grotte. Mais maintenant que le poisson était décédé, où se trouvait donc la jeune femme. Je regardai dans les alentours mais ne vis rien. C'est en ramenant mon regard vers le poisson que je la vis, accroché sur le mur, inerte. L'animal m'avait caché la vue, mais maintenant que je m'étais déplacé, la genin était rentré dans mon champ de vision. Que lui arrivait-elle, elle ne semblait plus bouger. De nouveau le stress montait en moi, je voulais aller l'aider, mais j'étais bien trop loin d'elle pour arriver à temps, et ca perte serait certain.
Mon bras repris sa forme normal, et j'effectuai des mudras. Un dragon aqueux apparut dans l'eau, plus sous la forme de courant qu'autre chose. Il fonça vers ma coéquipière, la saisie dans sa gueule avant de la remonter à la surface pour la déposer sur la berge.

Ce fut la plus longue remonté de toute ma vie, j'avais l'impression qu'elle dura des heures, et que malgré tous mes efforts pour essayer de nager plus vite, je n'avançais pas. J'espérais sincèrement que je n'avais pas agis trop tard, je m'en serais voulu toute ma vie. Puis une fois à la surface je pris une grande inspiration avant de rejoindre le bord le plus vite possible. Ce mouvoir dans l'eau était très fatiguant, et l'effort que j'avais demandé me brûlais littéralement les muscles. Mais encore un effort et je serais auprès d'elle.
Je posai un pied sur le sol et me précipitai vers l'inconsciente qui n'était pas très loin. Je m'agenouillai devant elle et la pris dans mes bras. Quel fut mon soulagement lorsque je l'entendis respirer et toussoter pour permettre à ses poumons de cracher l'eau ingurgité. Je lui souriais, heureux qu'elle n'est rien, à part quelques entailles par ci par là. Je passais ma main dans ses cheveux et l'embrassa sur le front. Puis je finis par la porter pour l'amener loin de ce lac et l’ammener jusqu'à nos affaires. Je pris une serviette et la recouvris avec avant de prendre la deuxième et lui mettre sur la tête. Je la séchais doucement, je ne voulais pas qu'elle attrape froid.

Une fois ceci fait, je la serrai à nouveau contre moi, histoire de me rassurer pour savoir que c'était bien réel et qu'elle était bien à côté de moi et non pas encore au fond du lac. Puis je me relevai et lui dis que j'en avais pas pour longtemps, je devais aller vérifier vite fait quelque chose. Je courus vers l'étendue d'eau et y pénétrai avec un plongeon parfaitement réalisé. Je m'enfonçai dans les abîmes à la recherche de quelque chose de bien particulier. Il est vrai que notre monstre était un piranha, mais nous ne savions pas si c'était un mal ou une femelle, et nous devions nous assurer qu'il n'y ai aucun œufs au fond, posés et juste près à éclore.
Mon inspection dura quelques minutes, je ne devais oublier aucun endroit, sinon nous serions obligé de revenir une prochaine fois, sauf qu'au lieu d'avoir qu'un seul piranha, nous en aurions des dizaines voir des centaines. Tiens justement, comment était-il arrivé ici celui-là ? Il faudrait qu'on se penche sur la question, mais plus tard. Mes investigations furent coupées par de nombreuses remontées à la surface. Je me disais maintenant qu'il fallait que j'apprenne la technique de respiration sous l'eau, ca aurait pu m'être utile, enfin, on se débrouille sans, au prix peut-être de quelques frayeurs.
Mes recherches ne donnèrent rien, malgré un paquet de temps à tous regarder. C'était une bonne chose au moins, nous n'aurions pas à détruire des œufs. Je remontais à la surface pour rejoindre ma compagne.

Je la vis de loin chercher quelque chose, elle avait l'air d'aller mieux en tout cas, et ca me rassurait. Une fois à ses côtés je la pris par la taille et l'embrassa tendrement, puis le demandai ce qu'il se passait. Elle m'annonça que nos habits s'étaient fait la mal.

- Quoi ? Tu rigoles là ?

Non effectivement je ne retrouverais plus mes vêtements, quelqu'un nous les avait certainement piqué lorsque nous étions à l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Tobetatsu Hikari
Tobetatsu Hikari
Informations
Messages : 146
Rang : B

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] EmptySam 6 Juil 2013 - 16:35

Je sentais une brise sur mon visage, c'était très agréable. Je me sentais légère comme une plume, j'ouvrais alors les yeux et je voyais des nuages qui flottait devant moi, parcourant le ciel lentement et sans se déformer. Me relevant, j'étais assise dans une prairie sur une colline. L'herbe était basse, coupé parfaitement à un centimètre du sol. Mais je me disais que je devrais pas être sous l'eau actuellement, la dernière chose que je me souviens c'est d'avoir invoqué ma naginata ensanglantée puis de l'avoir enfoncé droit dans la gueule du piranha et qu'après je voyais une silhouette mais elle était flou. Où étais-je ? Bonne question. Je me laissais retombais alors sur l'herbe et je sentais un parfum familier, mais d'où pouvait bien provenir ? J'entendais une voix qui m'appelait, une voix douce et apeuré. Je fermais les yeux puis je les ré-ouvrais. Et là, j'étais soulevée, quelqu'un était en train de me tenir dans ses bras avec force, je n'arrivais même pas à bouger. Je fus forcer de tousser, de l'eau avait sûrement pénétrer dans mes poumons, je recracher l'eau qui s'était alors introduis dan mes poumons.


Je regardais alors qui me tenait dans ses bras, c'était Yuri, mon ange éternel. Décidément il sera toujours là pour moi. Il me souriait à pleine dent, je voyais qu'il était très content de me voir respirer, je peux totalement le comprendre. Il passa ses mains douces comme de la laine sur mon front et me déposa ses lèvres sur celui-ci. Il me soulevait puis me portais vers nos affaires. Il me déposais et je me relevais sans hésitations, je n'avais pas mal mais j'observais que j'avais quelques égratignure sur les bras, je n'avais pas envie de voir mon visage. Il me recouvris d'une serviette et me sécha doucement, puis prenais une autre pour mes cheveux. Mais il ne pensais pas à se sécher lui aussi, ce qui m'agaçait un peu, je culpabiliser car j'étais une moins que rien. C'est une mission de rang C ce n'est pas une B ou une A. J'étais décidément ridicule et je n'attrapais que des ennuis, je sers à rien au final. Après m'avoir sécher délicatement, tout d'un coup il me serrais contre moi, j'étais très embarrassée, nous étions ma fois quelque peu dénudé, nos corps mouillés à moitié, je pensais à de terribles choses !


Mais j'étais terriblement bien dans ses beaux bras musclés. Il me regarda puis il me disais qu'il n'en avait pas pour longtemps et se dirigeait vers l'étendu d'eau. Il plongea puis je ne le vis plus. Un bon moment je réalisais que je pouvais profiter de son absence pour me rhabiller, j'aurais moins froid. Je regardais alors où j'avais poser mes affaires mais je remarquais qu'elles n'étaient plus là, celle de Yuri non plus, pourtant j'étais sûre de les avoir mises ici, adossé contre l'arbre. Mais il n'y avait aucune trace. Je me retournais et voyais l'Hayashi revenir. J'avançais puis il me prenait par la taille et m'embrassait. Et bien je vois qu'il prend bien les choses pour ce genre de choses ! Après ce tendre baiser, il me demandait ce qu'il se passer. Il avait donc vu que je cherchais quelque chose. Alors je lui dit la mauvaise nouvelle.



    ◊ Eh bien comment dire, nos vêtements ont mystérieusement disparus ... J'ai chercher partout mais aucune trace, quelqu'un nous à fait une bonne farce.



     Yuri : Quoi ? Tu rigoles là ?



Bah bien sûr que non je ne rigolais pas, moi je voulais me rhabiller voyons ! Je pense que pendant nôtre combat sous l'eau quelqu'un ou quelque chose nous ont piqué nos vêtements. Nous n'allons pas rester ici éternellement alors je décidais que nous partions, en tenue de plage. Il faisait assez chaud donc ça va, je pouvais retirer ma serviette. Nous partons donc en direction du nord, quand je voyais au loin une sacoche. Je me précipitais alors vers l'objet. C'était ma sacoche, mes kunais et shurikens étaient intact, mais c'est là que je devais furax. Si i avait pris mes affaires, il avait pris mon ruban blanc de ma vieille femme. Je ne pouvais supporter ça, c'est un souvenir trop précieux pour être abandonner, alors je changeais d'humeur, j'étais complètement vénère, ce ruban c'est ma raison de vivre et personne ne me l'enlèvera. Je prenais le bras de Yuri et nous sommes partis en courant à vitesse grand V en criant.


    ◊ CE PETIT CINGLE A OSER ME PRENDRE MON RUBAN ! A L'ATTAQUE !


Nous nous enfonçons donc dans la forêt qui était proche du lac.
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty
Message(#) Sujet: Re: On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

On va pêcher ? [PV Tobetatsu Hikari]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Cascades de Hi no Kuni-