N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 M'as-tu laissé un indice Michiki ? [KINJUTSU - PARTIE II]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Hisashi
Hisashi
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

M'as-tu laissé un indice Michiki ? [KINJUTSU - PARTIE II] Empty
Message(#) Sujet: M'as-tu laissé un indice Michiki ? [KINJUTSU - PARTIE II] M'as-tu laissé un indice Michiki ? [KINJUTSU - PARTIE II] EmptyVen 26 Avr 2013 - 13:08

LE LONG DU RUISSEAU

Nous retrouvions donc Sora marchant en direction de la forêt de la brume, lieu qu'il connaissait comme sa poche vus que son laboratoire se trouvait dans celle-ci. Cependant la végétation pouvait parfois cacher des merveilles. Ainsi il y avait quelques minutes de marche pour se rendre dans la forêt, bien sur il n'allait pas passer par les portes du village, il n'était pas assez fou, notre héros avait ses petits passages secrets, comme chacun de nous. Vous croyez vraiment que Yoru reste à se morfondre toute la journée dans son bureau? Non c 'est impossible, il doit sortir par une sortie secrète lui aussi, c'est obligé. Ainsi passant par une sorte de tunnel notre héros se retrouva en dehors du village, enfin l'air libre comme on dit. Désormais il fallait qu'il se dirige vers la forêt dans le noir total, comme il avait l'habitude de le faire cela ne devrait pas être trop dur. Il est vrai que le membre du Misuto avait un certain sens de l'orientation, surtout pour des cadavres a retrouvé. Ainsi au bout de quelques minutes il arrivait enfin dans la forêt de la brume, il pouvait le sentir à l'humidité forte qui régnait dans l'air, ainsi que cette odeur de mort putride qui flottait. Se posant quelques instants le nécromancien cherchait à entendre le léger ruisseau coulé et au bout de quelques instants il put le percevoir enfin. Il devait être à une centaine de mètres maximum. Parfait. Au bout de quelques minutes de marche Sora s'y trouvait enfin, il pouvait voir ce ruisseau coulé si doucement et si étrangement que cela puisse être on se sentait apaisé en un tel lieu, ce fit d'ailleurs sourire notre héros qui se demandait comment un ruisseau d'une telle pureté pouvait couler dans une forêt si salie. Mais bon, ce n'était pas vraiment la question du moment, quand je vous disais que notre héros se posait toujours des questions et bien maintenant voyez que je ne mentais point. Remontant ainsi le ruisseau pendant de longues minutes, le nécromancien arriva à destination, une cabane lugubre et qui semblait abandonné, il était temps.

Voulant ouvrir la porte de façon normale, le membre du Misuto fit face à un mur, impossible à ouvrir. Qu'il était bête, après tout il s'agissait d'un utilisateur de Fuinjutsu, Michiki n'aurait pas serré le serrure ouverte de la sorte. Sora posa donc sa main sur la porte et la sonda, il y avait bien un sceau de posé sur celle-ci et apparemment il n'avait pas l'air dès plus facile. Notre héros se concentra donc l'espace de quelques instants, son chakra se dispersait dans ses mains, il devait y mettre la bonne dose. Concentrant ainsi toute sa force l'espace de quelques instants, il donnait tout ce qu'il avait, foutu Michiki, il était vraiment fourbe. Soudain notre protagoniste entendu un "Click" la porte venait de s'ouvrir, c'était parfait, désormais il allait pouvoir fouiller comme il le devait. Pénétrant à l'intérieur de la cabane il fut totalement surpris. En fait c'était une cabane dès plus banale en apparence, des tasses, quelques outils de laboratoire par-ci par là, cependant cela ne pouvait être au manipulateur de cadavres disparus, en effet il y avait bien trop de bordel. Sora commença donc à scruter les lieux, c'était important de s'enrichir de ce qu'il avait sous les yeux, il y avait quelques formules un peu partout, mais rien de bien intéressant. C'est alors que sur la table le nécromancien découvrit une note, ou plutôt une lettre bien plus grande que les autres, elle avait l'air beaucoup plus passionnante. L'attrapant du bout des doigts notre protagoniste tremblait, il était tout excité de lire ce qu'il l'attendait, après tout il avait tant rêvé d'un tel moment, alors maintenant qu'on lui donnait cette possibilité il était obligé de s'en saisir. Une pensée lui traversa tout de même la tête avant de lire la lettre, Michiki avait-il prévu tout ça ? Il avait donc été malin à ce point? Il savait qu'un nécromancien prendrait le flambeau un jour où l'autre, il méritait les honneurs, il était un maître. Le Masaru reprit la lettre et commença la lecture:
- "Si tu en es arrivé là c'est que tu es vraiment motivé à ce que je vois. Mais avant de te révéler ce que tu veux je dois te prévenir d'une chose. L'Edo Tenseï n'est pas un Kinjutsu pour rien. Il apparaît certes comme l'arcane suprême de notre art mais ce n'est pas gratuit. Si tu ne cherches là qu'un moyen de ressusciter des proches, attends toi à devoir subir la plus cruelle des épreuves. Ramener les morts est une chose. L'Edo Tenseï fait revenir l'âme de l'au-delà et donc tes cadavres seront doués de la parole et de leurs souvenirs. Méfie toi en manipulant ce Kinjutsu car même moi n'en est pas découvert toutes les subtilités. Si tu te sens prêt néanmoins, voici le rituel. Moyennant un sacrifice vivant et le corps de la personne que tu souhaites réanimer, même si son ADN suffit, tu pourras obtenir un cadavre bien plus puissant que tous ceux que tu as pu avoir jusque là. Tu trouveras au dos de cette lettre le motif du sceau à tracer. Il n'est pas anodin et prends un peu de temps la première fois. Dans le cercle de gauche, place le sacrifice et le cadavre, ou le brin d'ADN, dans le cercle de droite. Effectue ensuite les signes de mains suivants: tigre - serpent - chien - dragon - mains jointes. Ceci fait ton Edo sera créé. Il me semble que j'ai dit tout ce qu'il y avait à dire. Mais surtout, un dernier conseil, ne prends pas la grosse tête. Ce fut mon erreur et l'affrontement contre Makka m'a grandement changé. Exerce toi à cette technique pour en comprendre les ficelles et devenir véritablement fort. Car pour le moment, tu es faible. Je le suis un peu moins mais face à ce que j'ai vu, nous ne sommes que des débutants. Tant que tu serviras Kiri, ne perds pas ça de vue. La nécromancie ne nous offre pas l'immortalité ou le pouvoir suprême. Elle nous en approche seulement. Shinda Michiki"

Dans un premier temps notre protagoniste resta sur le cul, ça faisait beaucoup de nouvelles d'un seul coup. Il apprit donc que l'Edo Tenseï devait être manipuler avec précaution, notamment si cela était pour un usage personnel, comme faire revenir des proches. Ce qui n'était absolument pas le cas de notre héros. Donc pas trop d'inquiétude sur ce point. Prenant la lettre avec lui il allait devoir faire la suite des choses dans un lieu bien plus secret. Il ne pouvait tester la technique tout de suite, il lui fallait un cadavre en chair et en os, dans son laboratoire ! C'était parti pour l'étape finale !
Revenir en haut Aller en bas
 

M'as-tu laissé un indice Michiki ? [KINJUTSU - PARTIE II]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Forêt de la Brume-