N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Bakushô Shin
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyDim 21 Avr 2013 - 6:27

- Non! Ayez pitié! S'il vous plaît!

- C'est trop tard Shin! Et tu as interêt à ne pas t'en débarrasser! Ou tu auras affaire à haute administration!

- Pourquoi êtes vous si cruels?

La, évidemment vous devez vous demandez ce qui m'arrive pour que je sois dans un tel état. Non? Comment ça? J'm'en fous! J'vous raconte quand même. Vous êtes au courant de ma dernière promotion? Non? J'm'en doutais. Et bien pour ceux qui ne le savaient pas, j'étais passé Chunin il y a peu. Malheureusement pour moi, qui dit montée sur l'échelle hiérarchique dit aussi responsabilités accrues. Et moi, les responsabilités j'aimais pas ça! Nottamment la règle de l'équipe obligatoire pour tout Chunin. Soit tu avais ton équipe, soit tu faisais partis d'une équipe. Alors déjà de un, j'aimais pas qu'on me donne des ordres, à part si c'est mon père et encore, autant vous dire qu'avoir un Senseï c'était mort, mais genre méga-mort...Et de deux, les Genins tout frais encore dans leurs petit monde, qui ne cessent de vous demander "Quand est-ce qu'on va taper du bandit?" Ca me cassait les burnes sévère!

L'administration m'avait refilée une équipe peu de temps après ma promotion. Des bras cassés, qui ne savaient même pas utiliser un tant soit peu leurs cerveaux. C'est dingue comment certains Genins peuvent être faibles. J'me souvenais pas avoir été un tel boulet à l'époque! Après, il fallait prendre en compte la situation: La Grande Guerre était terminée, les shinobis n'avaient plus besoin de survivre, il étaient en sécurité, bien à l'abri derrière les murs et les protections Seki. Alors qu'à mon époque c'était mange ou sois mangé! Normal que la nouvelle génération soit beaucoup moins sur les nerfs. Une mauvaise habitude qui pourrait nous coûter cher dans des temps futur.

Bref! Comme je vous le disais, j'ai pas accroché et je les ai dégoûtés à un point tel, qu'ils ont demandés à l'administration s'ils ne pouvaient pas avoir, je cite, "Une équipe avec Senseï plus gentil". C'était à la fois une bonne et une mauvaise chose. La bonne étant que je n'avais plus à m'occuper de ces gamins, la mauvaise étant que ces petits merdeux avaient "caftés"! Résultat, je m'étais pris une engueulade après avoir été convoqués devant la comission des équipes Shinobis de Kumo. Et ils me remirent à nouveau une équipe sur le dos. Monde cruel wesh! La rencontre avec ma nouvelle team fut quasi-identique qu'avec la première. je ne les aimais pas car ils avaient sensiblement le même caractère que les premiers marmots qu'on m'avait assigné. Bref, je les ai dégoûté et en plus, afin qu'ils ne rapportent pas aux mauvaises personnes, j'ai utilisé une force de dissuasion en faisant péter quelques éléments du décor. J'peux vous dire qu'ils ont eu une peur bleue ces p'tits bouffons!

Mais tout ne pouvait pas aller comme je le souhaitais dans ce monde pourri. Ce matin, alors que je m'apprêtais à aller danser, un Jonin m'intercepta et me demanda de la suivre. Ou? Devinez? Devant la fameuse commission. Et je me retrouvais donc agenouillé en prononçant les mots que vous pouvez lire plus haut. J'avais tout essayé, j'avais même voulu doubler le nombre de mission hebdomadaire que je ferais. Même ça ils l'ont refusés. Ils m'ont refilés deux dossiers et m'ont jetés dehors en me disant que mes "élèves" m'attendaient sur le terrain d'entraînement. Super...
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Kurei
Bakushô Kurei
Informations
Messages : 15
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyLun 22 Avr 2013 - 12:25

« J'ai un peu peur, mais il faut que j'y aille quand même. Mais si ce gars était un shinobi qui en avait rien à faire des Genin et qu'il va nous faire souffrir ou rejeter. De toute façon je dois y aller, ils doivent surement m'attendre. En espérant que tout se passe bien »

Me voilà en train de paniquer un peu. C'est normal après tout. Je suis devenu un shinobi il n'y a pas tellement longtemps, mais j'ai déjà un senseï. Même pas le temps d'aller le dire à la famille, enfin à tous car ma mère le sait. Mais bon, c'est la vie d'un ninja, toujours un truc qui vient gâcher ta journée. Moi je vois cela comme ça. Après, chacun à sa propre idée sur la vie d'un ninja. Moi, je suis encore jeune et inexpérimenté pour comprendre parfaitement ceci. En tout cas, je me dirige vers le terrain d'entrainement, j'espère vraiment que mon supérieur sera un peu sympa, qu'il ne se moquera pas de moi, juste parce que je suis qu'un simple Genin, même un boulet pour lui. C'est à lui de m'apprendre les choses de ce monde, me montrer l'exemple sur l'attitude qu'on doit avoir. Il doit me montrer comment corriger mes erreurs que je ferais. En clair, il doit faire de moi un bon shinobi. Enfin, avec mon coéquipier aussi, sinon il y aura du favoritisme. Et il y a autre chose aussi, s'il ose se moquer de moi, je lui jette de l'eau à la gueule, fini de se moquer de mon clan. Et s'il ne comprend pas, je lui ferais de bonnes blagues à chaque fois.

Bon, là j'arrive bientôt, j'ai un peu le temps car je suis en avance. Je marche tranquillement dans les rues du village les mains dans les poches. Oui, mains dans les poches car j'ai peur qu'on se moque de moi à cause d'elle. Vous savez très bien que le clan Bakushô possède des bouches sur leurs mains. Si vous ne le saviez pas, ba vous dormirez moins con ce soir. Bref, qu'est-ce que je peux vous raconter. Ha si ! J'ai prévenu ma mère que j'avais reçue un message pour me dire qu'une équipe se former et que j'en faisait partie. Elle était heureuse pour moi qui venait juste de débuter en tant que ninja. Elle m'a pris dans ses bras et m'a donné des conseils quand je verrais mon senseï. Elle me disait d'être très gentil avec lui, peut importe qui c'est, que je devais lui obéir et ne pas le contredire, d'écouter bien ses conseils qui me seront très certainement utiles. Moi je répondais oui, mais je sais que je ne risque pas de faire ce qu'elle me disait. Il faut vraiment que ce Chûnin soit vraiment cool pour que je sois à ses ordres. Je ne me laisserais pas marcher sur les pieds juste parce qu'il est mon supérieur et que moi je suis un Genin qui débute. Il faut un peu de dignité quand même. Ha tien, je suis arrivé au point de rendez-vous. Bon, je suis seul pour le moment, en même temps j'ai encore quelques minutes d'avance. Ils ne vont pas tarder. Ha mince... Je commence à stresser... Aller... respire et reste cool... Fait comme d'habitude et tout ira bien.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hiryuu
Hiryuu
Informations
Grade : Civil
Messages : 106
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyLun 22 Avr 2013 - 22:14

    J’appréciais un peu plus cette nouvelle vie. Je l'avais mal commencé mais le temps passant m'aidait à surmonter tout ça. Aujourd’hui, je sortais de mon lit pour la première... seconde fois depuis deux semaines, la première fut pour une mission dans les montagnes du village, laquelle s'avéra.. compliquée. Depuis on ne me renvoya pas en mission, on ne me demanda rien d'autre, peut être là haut se disait-on ''laissons-lui un peu de temps, encore'', c'est ce que je pensais tout du moins. Mais aujourd'hui.. J'ouvris la porte. Un homme, un ninja était là, s'apprêtant à frapper à la porte. Je fus un peu surprise, mais j'avais comme pressenti sa venue.. donc.. Il souriait, moi pas. Il n'y avait rien de drôle à la situation, j'étais mal coiffée encore à moitié dans les vapes, dans une espèce de chemise de nuit, les pieds nus.. La clocharde qui sort de son carton en gros. Je le fixe, il me fixe, un long silence s'installe, et enfin, parce que j'ai froid, je parle.

    « Bon... »
    « Euh.. oui, tu devrais te couvrir un peu plus.. enfin.. Oui, tu dois aller au terrain d'entraînement, on t'a assigné un nouveau senseï »
    « … nouveau senseï... »

    Un autre long silence, et je fermai la porte sans un mot de plus. J'entendis le chûnin s'éloigner en bougonnant, ce fut aussi la seconde fois que je lui mettais un vent de catégorie tornade ; un jour, peut être, je lui demanderai son nom. Donc, cette nouvelle ne me réjouit pas pour autant, un nouveau senseï, ça veut dire une nouvelle équipe, ça veut de nouveaux coéquipiers. Cela ne m’enchantait pas mais je me doutais que c'était comme un ordre, alors je m'y plierai et me rendrai là bas. Il me fallut une heure pour me préparer, c'était peut être trop, j'ignorais quand je devais y être, aujourd'hui, certainement. Enfin, je quittai cet appartement, mon carton comme je commençais à l'appeler. Quelques autres minutes et j'arrivais sur place. Là, il n'y avait personne, enfin, pas grand monde, juste un gars attendant tout seul, l'air un peu stupide, un peu vide..

    « Hum.. » soupirais je.
    « T'es là pour... ? L'équipe, je suppose... » Dis je en regardant tout autour de nous.

    J'espérais qu'il ne soit pas aussi con qu'il le paraissait, sinon ça pourrait bien poser quelques problèmes, pas que je haïsse les cons, toutes les créatures de dieu ont leur place en ce triste monde, mais je n'hésiterai pas à cassez le nez de certaines d'entre elles si le besoin s'en fait ressentir. Enfin, maintenant que j'y étais, autant ne pas me montrer trop abrupte, du moins au début, juste pour voir qui était quoi. Et alors qu'un nouveau silence s'installait, des bruits de pas se firent entendre, je tournai la tête en regardant celui qui approchait, un genre de rouquin... Avec l'air à peu de chose identique à celui déjà présent, peut être la même famille, je les plaignais déjà. Et, oh, miracle, je parlai à nouveau car finalement de voir du monde n'était pas une si mauvaise chose, puis bon, je ne parle pas souvent pour rien dire d'intelligent, c'est l'occasion de faire comme les autres kumojin.

    « Un rouquin.. ça court pas les rues, mais un rouquin qui te ressemble.. je veux dire.. » dis je en me marrant légèrement, presque inaudiblement.
    « Hiryuu. Je m'appelle Hiryuu. » Dis je juste avant que le deuxième ''homme'' arrive.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Shin
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyMar 23 Avr 2013 - 8:41

Les salauds! Je vous hais Commission! Rien à faire! Je suis un rebelle, j'vais les dégoûter à un point tel qu'il ne voudront plus jamais faire partis d'une équipe, même si je dois être rétrogradé! Foi de Bakushô Shin!

C'est donc avec une mentalité de rageux que je me dirigeais vers le terrain d'entraînement. Et puis c'est quoi ce temps de merde! Non mais regardez! C'est l'Automne. Les feuilles tombent et il fait froid! Raaah, j'ai les nerfs! Ils vont ramasser! Mes pieds raclaîent le sol produisant des bruits totalement horribles pour les passants qui ne pouvaient s'empêcher de grimacer à mon passage. En fait si je devais illustrer ce mouvement, je ressemblerai à un jeune bambin qui venait juste d'apprendre à marcher, essayant tant bien que mal à lever ces petits pieds tout gras. J'avais volontairement trainée la patte afin d'arriver le plus tard possible, une heure de retard devrait être parfait, surtout qu'en réalité les terrains n'étaient qu'à quelques pas du Palais de l'Ombre de la Foudre, au grand maximum tu mettais 10 minutes. Oui, j'avais fais fort, merci. Vous aurez un autographe à la fin de cette aventure!

Me voilà foulant la terre meurtrie de la zone d'entraînement. Meurtrie. En effet, depuis la création du village, cette terre et cette herbe avaient dû en subir des chocs, des coupures, des brûlures. Cet endroit est le témoin des progrès de nos shinobis, c'est ici que des lumières avaient vues le jour. Peut-être que ces élèves brilleront aussi et seront peut-être les futures Raïkage. Mais...Qu'est-ce que je raconte! Faut que j'arrête la fumette moi! Parce qu'en plus d'avoir fait une narration poétique, j'ai dis des idioties de l'espace. Non, mais genre, mes élèves, devenir Raïkage? C'était impensable, ou une énorme blague à voir, primo parce que j'allais m'en débarrasser aussi vite que je les verrais. Comptez là dessus. Et secundo, parce que...Euh...Parce que...Et bien...Euuuuuh...Je vous ais jamais dit que j'aimais les kiwis? Non? Et ben c'est très bon pour la santé. Quoi j'ai sauté un passage? Non. Non! C'est faux! Taisez vous maintenant!

Le paysage se dessina au fur et à mesure, je pus alors distinguer deux silhouette. Evidemment c'était les deux bouffons qui allaient être mes élèves. Comment est-ce que je le savais? Et bien c'est très simple. Les dossiers de ces deux branguignols en main, je les ai lu en long, en large et en travers afin d'avoir une idée de leurs faiblesses. En gros je cherchais le sujet parfait à aborder avec eux afin de me débarrasser de ces deux Genins "easyment". Je savais que le gars avec un regard qui inspirait la motivation d'un zombie était un Bakushô du nom de Kurei, la meuf quant à elle s'appellait Hiryuu et semblait tout aussi dynamique que son camarade. Bref, une équipe de "deux de tensions". mais j'allais réveiller tout ça. J'allais commencer fort! J'allais marquer les esprits, durablement. Ils se souviendront de moi à un point tel qu'il en feront des cauchemars la nuit. Ils auront tellement peur de me croiser dans les rues, qu'ils n'oseront plus jamais sortir de chez eux jusqu'à ce qu'ils apprennent que je suis mort de veillesse.

    ▬ Je viens à peine de vous voir et je peux déjà vous dire que je...


Vous pensez que j'ai eu un manque d'inspiration? Que la magnifique phrase que je voulais sortir étais finalement nulle et me voilà comme un idiot en train de chercher une meilleure chute? Non. La vérité est bien plus grave que ça. Si je n'ai pas pu finir ma phrase, c'est parce que...Je me suis lamentablement prit un pied dans une racine et que je suis tombé comme une merde par terre! Résultat, me voilà face contre terre comme un gland, sans compter que j'ai perdu toute crédibilité...La méga-honte!
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Kurei
Bakushô Kurei
Informations
Messages : 15
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyDim 28 Avr 2013 - 19:08

« Bon, je ne sais pas quoi dire… Par quoi je commencerai ? Un « Bonjour » serait parfait, non ? Ensuite je vais me présenter… Et s’il se moque de mon clan ? Alors je vais leur faire payer et ils me détesteront et ne voudrons plus de moi comme coéquipier. Ça m’embêterait si cela arrive, car étant un petit Genin, je dois me faire voir mais pas en mal. Il me faudrait des amis pour bien débuter dans ma nouvelle vie… Pff… Que c’est dur d’être un shinobi… Même si ce n’est que pour une rencontre avec d’autres ninjas. On ne sait pas quoi dire, quoi faire, comment on doit parler et agir et etc. Hum ? On dirait qu’une personne approche ici ! A merde ! Une personne de l'équipe arrive ! »

C’est la panique générale ! Premier contact avec d’autres kumojins et il faut que je sois hyper stressé juste pour une rencontre. Et voilà qu’une jeune femme arrive et qui me regarde faisant le branleur. Elle soupire un peu et m’adresse la parole. Elle a très bien deviné que moi aussi j’étais venu pour l’équipe qui va se former. Il ne reste plus que le nouveau senseï se montre et on fera tous connaissances. Finalement, tout se passe très bien pour l’instant. Pas de moquerie, pas d’embrouille. C’est parfait. Enfin, après je ne connais pas les pensées de cette kunoichi, si ça se trouve, elle pense que je suis un crétin, un imbécile, un idiot, un nul, un gros boulet et plein d’autres choses. Mais bon, je ne vais pas chercher les ennuis, tout se passe bien alors je ne vais pas tout gâcher. Puis, je me mets à regarder cette femme. Elle est assez sombre quand on la regarde. Ses cheveux sont d’un noir très foncé, tout comme ses yeux. Mais, elle dégage aussi de l’énergie négative, elle ne doit être contente de faire partie d’une équipe. Je me demande si ce que je dis est vrai. Faudrait que je lui demande un jour, ou quand j’aurais le temps. Mais à part tout le côté sombre que je vois, son corps est assez joli, je ne se sais pas pourquoi, mais quelque chose m’attire chez elle. Mais bon, elle est plus âgée que moi surement. Et puis je ne suis pas là pour regarder sa coéquipière qui est attirante… Mais qu’est-ce que je raconte encore ! Je deviens fou d’elle ou quoi ? C’est la première fois que je la vois et il faut que je tombe amoureux. Franchement je suis un idiot, de plus, c’est surement sa pensée de moi. La vie n’est pas toujours facile, surtout pour un jeune comme moi.

Alors que j’essaie de ne pas avoir le regard sur cette kunoichi, un homme arrive, très certainement notre senseï que l’on attend depuis pas mal de temps. Il n’est pas pressé en plus, j’ai déjà une pensée de lui, c’est un shinobi qui se moque des Genins et qui ne pense presque qu’à lui. J’espère me tromper. Sinon, je lui fais un gros cadeau version Bakushô Kurei, il va aimer. Il continue d’avancer en notre direction et moi je commence à faire des explosifs, enfin des petits. Je rigole déjà d’avance, il va sursauter ! Mais attend, son visage, je le connais ! Il me dit quelque chose, mais je n’ai pas le nom du mec. Je suis sûr de le connaître… c’est… c’est… Bakushô Shin ! Donc mon senseï est un membre de ma famille. C’est trop cool ! On fera une belle équipe tous les deux. Tien, je crois que la kunoichi a parlé. Elle dit qu’elle s’appelle Hiryuu. Quel nom magni… Et merde, ça recommence, je retombe sur son charme. Ha ! Le senseï va parler ! Il… Il… Il est tombé se blaireaux ! Je suis explosé de rire au fond de moi ! Je me retiens un peu, mais cela se voit que je me marre trop. Ha ! Hahaha ! Bon, je me calme sinon je vais passer moi aussi pour un con. Par contre, il allait dire quoi, je n’ai pas compris le début car j’ai oublié à cause du fou rire d’avant. Bon, je me rapproche de ce fameux Shin et lui demande un truc.

« Vous avez besoin d’aide pour vous relever ? »

Je lui fais un grand sourire mais pas pour me moquer de lui, par politesse.

« Je ne fais pas cela pour me moquer. Je suis Bakushô Kurei mais tu dois le savoir déjà. Ravi de faire ta connaissance et aussi que tu sois mon senseï, j’espère qu’on s’entendra tous bien. »

Je pense qu’il va me prendre pour un lèche cul.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hiryuu
Hiryuu
Informations
Grade : Civil
Messages : 106
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyJeu 2 Mai 2013 - 8:40

    J'observe, j'observe le personnage qui s'approche. Les choses sérieuses allaient commencer, ou pas. La situation perdit tout le peu de sérieux qu'elle pouvait jusque lors présenter lorsque celui que je pensais être le senseï s'affala dans la poussière du terrain d’entraînement. En cause ? Un cailloux probablement, mais un senseï, un jônin ça se trouve, terrassé par une vulgaire caillasse. Je soupirai. Enfin, je trouvais ça drôle tout de même et pourtant je ne riais car en fait c'était plus pathétique qu'autre chose. C'est là que le jeune homme à côté de moi sortit de sa torpeur. Ces deux là faisaient la paire. Moi je restai à ma place, observant toujours, mais cette fois ci le fayotage du brunet. Alors, à mon tour j'approchai.

    « Je crois qu'il n'est pas si vieux pour qu'on l'aide à se relever, non, il est juste ridicule. C'est vous notre nouveau senseï ? » Dis je avec un certain je ne sais ''what the fuck'' dans le ton de ma voix alors qu'il était au sol.
    « Moi, c'est Hiryuu, Sobou Hiryuu... »

    Peut être pouvait on comprendre dans mes paroles avec un peu de doigté et d'écoute qu'en fait je disais : ''on est dans la merde''. Enfin, qu'à cela ne tienne. Je les observais chacun leur tour très indiscrètement, les dévisageant, oué, ils avaient un petit je ne sais quoi de familier dans leur air, j'étais vraiment sûre qu'ils faisaient partis de la même famille. Alors si le chuunin commençait comme ça, je me demandais ce dont le genin était capable, serait il pire ? Allais je vraiment devoir faire équipe avec eux ? Je voyais déjà le futur, peut être un quelconque se réveillant, oui, je voyais un avenir tout à fait pourrit, en train de courir après des chats enfuis de leur enclot et des moutons coincés dans les arbres, mmm, génial. Enfin, on m'apprit à ne pas juger un livre à sa couverture, bien qu'en général... bref.

    Je ne voulais pas me moquer, peut être qu'il s'était fait mal, vue qu'il était capable de chuter aussi facilement, c'était plus que probable. Mon côté féminin peut être qui me poussait à m’apitoyer sur le sort d'un... pauvre garçon. Un nouveau soupire.


    « Vous ne vous êtes pas fait mal ? Vous pouvez vous relever, jusqu'aux dernières nouvelles, la honte ne tue pas. » Repris je en esquissant un fin sourire

    Oh, il prendrait bien ça pour de la moquerie, tant pis, tant mieux, je m'en fichais. Cependant toutes mes interrogations et surtout mes craintes se formulaient clairement, qu'allait il nous apprendre, nous apporter, pour qu'il porte le titre de senseï ? Et quel titre prestigieux à mon sens, je vouais un certain culte aux professeurs ; et ce fut uniquement pour cette raison que je ne me montrais pas plus cruelle avec lui. Finalement, je les aimais déjà bien ces deux là, et même si futur prenait déjà des allures de carnaval, je n'étais pas déçue d'être sortie de mon lit aujourd'hui. Kumo regorgeait de tellement de personnage coloré, qu'ils soient stupides ou pas, c'était vraiment sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Shin
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyJeu 2 Mai 2013 - 9:32

Nooooooooon! La pire erreur de ma vie! Putain, mon entrée était totalement foireuse. Comment, moi, un Chuunin de Kumo, Bakushô de surcroît, avais-je pu me prendre lamentablement une racine et...tomber? C'était théoriquement impossible! Et pourtant, les faits étaient là. Moi, broutant l'herbe du terrain. Les deux Genins se moquant sans doute. Ma rage augmenta d'un cran, ils ne seraient jamais mes élèves! Jamais, fuh fuh fuh - c'est un rire sadique -! Quoi? Je l'avais déjà dis? Pas de cette façon, avec le rire démoniaquoswag derrière. Alors taisez-vous!

Je restais dans ma position initiale, attendant qu'un de ces abrutis se décide pour venir m'aider. Les secondes passèrent, et aucun de ces poltrons ne se décidèrent à me prêter main forte...Je vais tout faire péter! Ah non. La voix du seul garçon se fit entendre, il me proposa - enfin! - son aide, ce qui n'était pas de refus. C'est alors qu'il rajouta que ce n'était pour me "troller", il se présenta et annonça qu'il était fier que je sois son instructeur, il éspérait que l'on s'entende bien.
    — C'est ça, ouais...marmonnais-je doucement, afin que seul moi puisse l'entendre

Niark niark! Mon pauvre, si tu savais! Si tu SAVAIS! MOUAHAHAHAHAHAH!!! Hum hum...Bref, dans tout les cas ce gosse ne m'avait toujours pas aidé. Cependant, de là où il se trouvait, je pouvais le décrire, malgré ma position actuelle. Un regard blasé, des cheveux d'un noir de jais. Un gars banal, totalement anti-swag. Alors que regardez moi, beau gosse, danseur émérite et héros des demoiselles. Aiiiight! Aucun de ces deux marmots n'avaient ma carrure et mon Style! Quoique le terme "marmot" était peut-être un peu trop méchant pour eux, après tout ils étaient tous les deux bien plus âgés que les nains-bac-à-sable que j'avais eu. C'est alors que la jeune fille, que je n'avais pas entendu jusque-là se décida à parler. Elle disait que je n'avais pas encore l'âge pour qu'il y est nécessité que je sois aidé. Elle disait même que j'étais ridicule! Comment avait-elle osée?! Vas-y dis moi ton nom tout de suite, histoire que je ne te rate pas au détour! Elle donna son prénom sans réelle difficulté. Même si je le savais déjà, à l'origine, ce rafraîchissement de mémoire me permit de chercher des jeux de mots provocateurs à son adresse. Hum, Sobou, ça rimait avec bambou! I'm genius! Voilà pour le nom, maintenant place au prénom. Hum...Ce nom était nul! Je ne trouvais aucun jeu de mots marrant, pour moi en tout cas.

La gamine me tira à nouveau hors de mes pensées en ajoutant que je pouvais me relever. Après tout, la honte ne tuait pas. Je ne pouvais m'empêcher de me relever en disant d'un ton narquois à Hiryuu:
    — Belle déduction, Bambou machin.

Un sourire apparu sur mon visage. Oui, j'étais fier de ma moquerie. Bref, je ne voulais pas qu'elle s'en aille tout de suite, alors autant changer de sujet...Pour frapper plus fort! Je regardais tour à tour les deux genins en beuglant:
    — A ce moment précis, vous êtes au niveau -10 de mon échelle du respect! Vous l'avez cherchés, personne ne m'a tendu une main pour m'aider! C'est innaceptable! On a même pas commencés l'entraînement, que vous n'êtes que des loosers à mes yeux!

Parfois, j'avais envie de me dire à moi même: "Shin, t'es trop fort, t'es un génie!". Parce là, s'ils ne pissaient pas dans leurs frocs, j'voulais bien manger mon insigne de Shinobi...
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Shiyomi Eisuke
Shiyomi Eisuke
Informations
Messages : 17
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyVen 10 Mai 2013 - 12:55

▬ … Des brochettes Teriyaki, s'il vous plaît. Oui, celles qui sont faites de poulet aux graines de sésame.

600 g de blanc de poulet, 100 g de graines de sésame dorées et 10 cuillères à soupe de sauce de soja sucrée, c'était la recette du bonheur. Arrêté devant un marchand de nourriture, Eisuke avait décidé de se remplir le ventre quelques minutes avant de repartir en direction des terrains d'entraînements. N'importe qui pourrait vous dire qu'aujourd'hui devait être considéré comme un jour spécial pour le jeune homme, mais pour lui il n'y avait pas plus banal comme jour, et surtout pas plus ennuyant. C'était la première fois, en tant que Genin, qu'il allait rejoindre une équipe. On allait lui assigner un nouveau senseï et des nouveaux coéquipiers, une baby-sitter et deux handicapes.

C'est donc avec une certaine lassitude qu'il se remit en route vers sa destination. Il devait être dans les alentours de onze heures, et le rendez-vous avait été programmé pour dix heures et trente minutes. Pas besoin d'avoir le Q.I d'un Nara de Konoha pour comprendre qu'il était en retard. Mais malgré ça, il n'accéléra pas le pas. Pour lui, arriver à l'heure comme en avance ou en retard à ce genre de rendez-vous n'avait pas vraiment d'importance, et il pensait même que plus il était en retard, moins il restera de temps.

▬ Le soleil commence à prendre sa place au zénith, et pourtant, il fait toujours aussi froid. L'hiver vient.


L'azurée était malheureusement arrivé au terrain d'entraînement plus rapidement que prévu. Était-ce parce qu'il n'avait pas mis les pieds sur ces terres depuis qu'il avait douze ans, et qu'il avait donc par la même occasion oublié tous les détours conséquents? Sûrement. Mais il était sûr d'une chose : les malheurs n'étaient pas terminés. Au loin, au milieu de feuilles mortes et de trous sûrement causés par des explosions, se trouvaient trois jeunes shinobis. Oui, j'ai bien dis trois jeunes shinobis. Un qui semblait ne pas dépasser le quinze ans, et deux qui devaient avoir le même âge que Eisuke. Qui était alors le senseï? Poil de carotte ou le cliché de la fille trop d4rk (qui lui faisait d'ailleurs étrangement rappeler sa sœur Yûna)? Il allait de toute façon bientôt le découvrir, même si il pariait plutôt sur la fille.
Soupirant pour la énième fois de la journée, il se jeta lui-même dans la gueule du loup..


Dans une société qui tend à l'individualisme, il est bon de rappeler que l'esprit d'équipe fait partie intégrante de la vie d'un Shinobi. Personnellement et fort heureusement à son goût, Eisuke ne possédait pas cet esprit d'équipe. Il était incapable de coopérer parfaitement avec d'autres personnes. Il préférait la jouer solitaire que main dans la main. Il possédait par contre une qualité qui s'avère beaucoup plus utile, il était un excellent menteur.

▬ Excusez-moi du retard, je devais régler des affaires de dernière minute au palais du Raikage. Ils sont surchargés aujourd'hui, normal quand on sait tout ce qui se prépare en dehors du village..

Tentative de faire bonne impression et s'excuser de son retard, c'est fait. Espérons maintenant qu'ils gobent les paroles de notre shinobi.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Kurei
Bakushô Kurei
Informations
Messages : 15
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyDim 12 Mai 2013 - 17:31

Même si je le connais à peine, je le trouve assez cool. Non pas parce qu’il fait partie de mon clan, bon s’il y a ça aussi, mais surtout qu’il n’est pas comme tous les Chûnins du village. Il est gentil avec les jeunes générations et ne les voit pas comme de grosses bouses qui ne servent strictement à rien. C’est un senseï comme ça que je veux. Je ne changerai en aucun cas de maître s’il reste comme il est actuellement. Enfin, après je ne sais pas vraiment quelle est sa vision de nous, mais juste qu’il n’a rien dit de contrariant pour le moment. Tout à l’heure il a parlé mais je n’ai pas eu le temps d’entendre tout car il s’est étalé contre le sol. C’est bien marrant, j’en rie encore ! Ce pauvre shinobi s’est tapé la honte devant nous dès la première rencontre. Malheureusement, on n’a pas une équipe de choc. Entre un senseï qui se casse la gueule, une fille sombre et assez joli… Euh non… Juste sombre. Et moi qui suis un farceur. Les missions ne sont pas prêtes d’être réussi.

J’avais aidé Shin à se relever, Hiryuu était derrière moi et lui avait sorti une phrase que je n’ai pas très bien compris car je n’écoute pas trop. Et en plus, mon bonnet m’empêche d’entendre parfaitement. Enfin, ce n’est pas avec l’intelligence que j’ai que je pourrai comprendre quelque chose un jour. De toute façon, les Bakushô sont connus que pour leur créativité et leur puissante explosion, mais pas pour leur génie incroyable dont certain n’ont pas. Puis, elle continue de parler et dit son nom et son prénom. Le prénom je le connais, mais le nom m’est inconnu. Sobou ? Je ne connais pas… Cela ne me dit rien. Bref, revenons à notre senseï qui prend la parole à son tour. Pour dire quoi ? Un jeu de moi minable et en plus, il a l’air d’être content de sa sale blague. Je commence à changer d’avis. Peut-être qu’il n’est pas si bien comme senseï. Qui oserait sortir un truc pareil à un de ses élèves ? Moi, je ne me le permettrai jamais. Je montre bien dans mon expression de visage que ce n’était pas très sympa de dire cela. Puis, il rajouta une chose encore plus pire. Alors là, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !

Je vous jure que celui là, je vais lui faire regretter ce qu’il vient de dire. Ce n’est pas la phrase en général qui m’énerve, mais seulement un mot qui me met hors de moi. « loosers ». Voici le mot précis qui m’agace. Finalement, il est comme tous les autres. Il nous voit tous comme des merdes, tous les Genins sont pareil pour lui. J’en ai ma claque de ces gens là. Pourquoi sont-ils shinobis alors qu’ils préfèrent se moquer de nous ? C’est eux qui doivent nous montrer l’exemple. C’est inamissible de voir des hommes comme lui. Je devrai en toucher deux mots au Raïkage. Je ne vois même pas pourquoi je devrais rester avec lui. Mais bon, je ne trouverais peut-être pas mieux, ils seront pires. Et puis, je ne suis pas du genre à me défiler. Je vais lui dire de ce que je pense de lui moi aussi. Tien, un mec arrive par là. Il fait partie de l’équipe ! Ba purée, il arrive largement en retard. Ba voilà, l’équipe est encore bien plus loin d’être une équipe de choc avec celui là en plus. Bon, je vais lui dire tout ce que j’ai à lui dire à ce frimeur de senseï.

« Alors là, vous avez touché le font. C’est la première fois que j’ai un senseï, et ma première impression est que vous me dégoutez. Ce n’est pas la première fois que je vois des types de votre genre, ceux qui se moque des plus jeunes. Encore, eux ils ne sont pas assez mature pour avoir une équipe donc ils peuvent. Mais vous, qui avez la responsabilité de prendre en charge de jeunes Genins pour leur apprendre tout sur le monde des shinobis, vous n’avez pas le droit de dire que nous sommes des loosers. On sait bien que nous ne sommes pas forts, pas besoin de nous le dire. On vient juste de débuter et donc, on a besoin des plus grands pour qu’ils nous montrent ce qu’il y a connaître et surtout, qu’il nous montre l’exemple, l’exemple d’un bon ninja. Moi, je ne vois que là un idiot qui se croit fort alors qu’il n’est qu’un moins que rien dans l’échelle ninja. »

Voilà, j’ai sorti mon discourt. Voyons ce qu’il va dire après ça. Il risque surement de trouver une excuse ou va se moquer de moi. Mais peu importe ce qu’il dira, je l’ignorai.


Dernière édition par Bakushô Kurei le Dim 12 Mai 2013 - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hiryuu
Hiryuu
Informations
Grade : Civil
Messages : 106
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyDim 12 Mai 2013 - 18:22

    La réponse du soit disant professeur ne m'étonna pas, beaucoup de ninjas étaient comme lui, imbus de leur personne, de leur statut et en plus se croyaient drôles. Alors rien que ça pouvait me faire rire, puis j'avais de la répartie et je n'étais pas du genre à me laisser marcher sur les pieds, encore moins par un mec. Puis soudainement se mit à parler mon nouvel acolyte, il semblait outré par ce que ce venait de dire le chuunin, oué, bof... Même les bœufs de la ferme de mes parents pouvaient se montrer plus vexantes. Une envie de me marrer me montait au nez quand j'entendais le jeune homme, je ne me moquais pas de lui mais... enfin si un peu quand même en fait. On allait former une super bonne équipe, j'en était sûre, intuition féminine, et j'allais les mater. J'allais en placer une, pour donner ma liste de doléance à mon tour, mais vint un autre jeune homme, encore ; je serai donc la seule fille ? Son explication était bien construite, mais …

    « Hein hein, oué c'est ça.. Bref, mon nom c'est bien Sobou ; en attendant ici le seul à avoir manger de la terre c'est toi, et pourtant je m'y connais en terre. En fait, tu ne serais pas complexé ? Ton senseï t'as traumatisé et tu reproduis le même schéma ? Allé, on arrête de parler pour rien, et surtout toi. » Dis je sèchement en regardant le plus gradé des Bakushô ici présent.

    Je m'en contrefichais qu'il n'aime pas être senseï, ou qu'il n'aime pas les genin, le mieux à faire pour lui était de se résigner et faire son taff, après tout il était payé pour ça non ? Enfin, qu'est ce que j'en sais.. En tout cas il n'était pas digne d'être un ninja de ce village, d'autant plus qu'il descendait d'une famille de shinobi, qui ne connaissait pas le nom des Bakusho à travers le pays ? Le Raïkage descendait lui même de ce clan, ne pouvait il briefer ses cousins, ou ses frères, ou je ne sais quoi ? Après s'il ne voulait pas de nous, qu'il s'en aille, qu'il nous le dise, moi ça ne posait aucun problème, j'apprenais aussi bien seule qu'avec d'autres, professeurs ou camarades. À mon avis, j'allais revêtir le surnom de rabat-joie, qu'à cela ne tienne si cela pouvait éviter à mon équipe de se faire éradiquer au premier combat un peu tendu. Alors, soit il nous apprenait quelque chose d'utile, soit il se cassait, d'ailleurs, je n'allais pas me priver pour lui faire part de mes idées.

    « Au pire, tu peux partir ; si tu ne veux pas d’élève. D'ailleurs, je ne comprends même pas que tu sois là si tu n'as pas envie d'apporter quelque chose à de simples genin. Alors tu pourras te venter, nous rabaisser à la limite, quand tu nous auras montré ton utilité en tant que chunin. » Achevais je.

    J'avais eu l'occasion d'avoir des senseï, un premier bien plus puissant que lui, et bien plus vieux, et sage, un maître; un passionné qui sut mettre à jour mon potentiel dans le domaine du Taïjutsu; et un second plus que pédagogique d'un âge mur malheureusement mort... Et maintenant lui, un chunin certes, que j'espérais moins con qu'il en avait l'air.. Et pour le moment, ce n'était pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Shin
Bakushô Shin
Informations
Messages : 404
Rang : B+

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyJeu 6 Juin 2013 - 11:02

Haha, il font moins les malins maintenant ! Je les ai coupé direct, ils ne savent plus quoi dire désormais, je les ai scotchés ! Shin tu es le meilleur, cependat malgré toute ma Swag-attitude. Je ne pourrais pas m'en débarrasser comme les deux précédentes équipes. Non, il allait falloir que je m'en occupe vraiment. L'administration me suivait, et si je m'écartais d'un seul millimètre de leurs volonté. Couic ! Je pouvais dire adieu à ma vie paisible... Tsss ! Tout ça à cause de deux personnes qui avaient mon âge ! Et même pas fichu d'être des Chunins ! Non mais j'vous jure ! Soudain un mec arriva. Quoi il étaient trois en plus de ça ?! Hors de question ! Deux c'est déjà à la limite alors le trio c'était hors de question !
    — Oh ! Tu te crois où toi ? C'est pas un moulin ici. Et puis tu ressembles à rien, va t'acheter un style ailleurs.

Le mec se tira avec une de ces tronches ! J'ai failli péter un fou rire devant mes deux élèves. D'ailleurs en parlant d'eux, le Bakuhô me sermonna, méchamment. Bref, limite le même truc que ce que m'avait dit l'administration. Ouah, c'est qu'il en avait des trucs à me dire le microbe. J'arrivais même pas à m'imposer sur ce coup. La méga-honte ! Putain, il fallait que trouve un truc méchant, histoire qu'il se la boucle. Une fois qu'il finissait son discours haineux envers moi, Hiryuu se lança à son tour. Merde, les deux dernières équipes ne m'avaient pas sermonnées avant ! Je n'avais pas été préparé à cette éventualité. Vite Shin ! Réfléchis, réfléchis ! Bingo, cerveau en erruption.

De toute façon tout le monde sait que si on perd un clash, il ne reste qu'une seule solution testée et approuvée: La baston. Je n'avais plus rien à leur dire, je me faisais méchamment clasher. Il ne restait que la violence pour montrer qui était le patron !
    — Ah ok ! Vous voulez jouer à ça ! Vous cherchez la bagarre, surtout toi Kurei ! Ca va morfler !

Je me dirigeais vers le centre du terrain. Sur de moi. Ce n'est pas deux misérable Genin qui allaient me faire plier !
Je connaissais mes capacités. Je savais à peu près de quoi le môme était capable, mais pour ce qui est de la fille je ne connaissais que son âge, après pour ces capacités militaire c'était mort. C'est sans doute elle qui allait créer la surprise. Mais bon Kuraï n'était pas en reste. Il maîtrisait le Bakuton, mais peut-être avait-il d'autre ressources cachée... Je ne le saurais de toute façn qu'en combattant, et bizarrement même si je voulais réellement leurs péter la figure, je me disais qu'ils seraient sans doute parfait pour être mes premiers réels élèves. Ce combat allait sans doute me forcer dans mon opinion.
    — Allez ! Amenez vous ! Ca va être un véritable feu d'artifices ! Niark !

Come on Bitchies ! Ca va être votre fête, car je ne compte pas du tout, mais alors, pas du tout, y aller de main morte. La seule chose qui risque de me faire retenir mes coups ce serait le village. pas envie qu'on m'accuse de Génocide moi. Assassin à la rigueur... Quoiqu'un ninja est déjà un assassin... Enfin bref ! Ca va être leur fête !
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Bakushô Kurei
Bakushô Kurei
Informations
Messages : 15
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyVen 7 Juin 2013 - 20:35

Alors senseï à deux balles, quelle connerie vas-tu sortir après mes paroles ? Au pire je m'en fiche de savoir ta réponse. Au tien, la jolie Hiryuu commence à parler elle aussi. J'espère qu'elle va en rajouter encore plus que moi, elle a l'air assez rebelle, même plus que moi malgré mon apparence. Pourtant je ne suis pas bien méchant, juste un vilain farceur. Bon, voyons de quoi elle va parler. Hooo ! Elle fait mal cette phrase ! Waou ! C'est qu'elle est franche en plus, elle n'y va pas à la légère ! Elle toute sa pensée sur lui. À sa place, je me ferai petit, merdique de senseï. Il croit être supérieur à nous, hein ? Ba là, il voit de quoi son capable les Genins, ils sont forts pour ouvrir leur grande gueule ! Franchement, il croyait nous avoir avec ses mots ? On ne va pas renoncer nous, on va se battre jusqu'au bout, jusqu'à qu'il reconnaisse notre juste valeur. Au mince, la belle jeune femme n'a pas terminé. Hahaha ! La dernière phrase fait très mal ! Je serai prêt à ne plus faire le con, si jamais il arrive à contrer ce que l'on vient de dire. Mais sans blague, il croyait vraiment nous faire peur et qu'on abandonne comme ça ? Il nous a mal vu je pense. Jamais je ne fuirai devant un tel homme.

Alors là, il ne sait même plus quoi dire ce frimeur. Il ne l'ouvre pas, il réfléchit un peu avant de dire une grosse bêtise qui pourrait regretter. Bon, ce n'est pas que je m'ennuie mais quand même, tu comptes faire quoi maintenant que tu t'es fait rabaissé ? Ba rien, car tu remarques enfin que tu ne sers à rien, tu es une merde mec. Ha mince, il ose ouvrir sa bouche pour parler, mais bon, cela me fait un grand plaisir de l'enfoncer encore plus que tout à l'heure. Aller gars, dit ta phrase et ensuite j'en finisse avec toi. Tu es mort de toute façon quoi que tu dises ou fasses. Euh... Aurais-je parlé trop vite ? Il veut qu'on se batte contre lui ? Et pourquoi moi je cherche des embrouilles et pas Hiryuu ? Bref, cela ne me dérange pas de me confronter à lui. On verra au moins de quoi il est capable à part faire l'imbécile. Par contre, on ne le fait pas là j'espère, il y a des villageois qui peuvent se blesser. Ha non, on le fait sur le terrain d'entrainement. Attend petit morveux, je m'échauffe et ensuite je m'occupe de toi sans problème. Tu connais la puissance des Bakûsho toi aussi, donc on sait au moins de quoi on est à peu prêt capable. Mais on a des affinités, et aucun de nous ne les connaît. C'est l'heure de l'effet de surprise !

« Bon, moi je suis prêt. Je suis chaud pour te mettre la misère espèce de senseï à la noix. Tu vas enfin connaître la vraie valeur des Genins comme nous. Je commence ! Kasoku ! Et aussi Tan ! »

Je vais me faire un plaisir de l'humilier. J'espère que Hiryuu compte me donner un coup de main, sinon, seul je ne pourrais rien faire. Mais je pense qu'elle ne louperait ceci pour rien au monde, mettre une branler à un Chûnin, rien de plus bon à faire. En attendant que ma collègue enchaîne, je lui prépare un Kunaï dans la main et me dirige droit vers notre fameux senseï.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Hiryuu
Hiryuu
Informations
Grade : Civil
Messages : 106
Rang : C

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) EmptyMar 25 Juin 2013 - 15:48

    Je me posais des questions quant à la véritable motivation de ce personnage, était il sérieux ? J'en doutais d'un coup, déjà il ne ressemblait pas à quelqu'un de sérieux, je veux dire, un mec qui mange des graviers ça fait pas crédible.. Et encore pire quand il se fait passer pour un méchant pour essayer d'effacer sa honte et surtout sa connerie. Quelque part c'était assez amusant, j'aimais ce genre de spectacle, ben oui pour moi il se donnait en spectacle comme le clown au cirque ou l'otarie au zoo, j'adorais les otaries; s'il avait été une otarie, je l'aurais peut être pris un peu plus au sérieux; mais il n'avait rien ''d'otaresque''. Et maintenant il voulait combattre.. Je parais un peu éteinte comme ça, mais faut pas se laisser avoir, je comprends vite les choses et surtout à ce niveau, j'en avais vu d'autres et ce n'était pas non plus mon premier senseï.

    Aaaaah non, je venais de comprendre le petit jeu de ce senseï fumeux, enfaîte il nous testait; oui ça ne pouvait être autre chose, je le savais! Un ninja digne de ce nom dans un village aussi grandiose ne s'amuserait pas vraiment à démoralisée les jeunes pousses de leur futur armée, non ; car il savait très bien que si jamais nous n'étions pas à la hauteur dans le futur ce serai de son unique fait, et faute. Un test. Fallait y penser, et bien, finalement ce type n'était pas qu'un sombre connard. Alala que j'aimais mon sens de la déduction. Bon, ok j'entre de ton jeu et je vais pas faire la paysanne sur ce coup. J'esquissai un sourire exprimant ma joie, et me mis en position afin de rentrer à mon tour dans cet entrainement. Bien sûr je n'allais pas lui montrer que j'avais compris, que je l'ai dis avant : je vais rentrer dans son jeu, c'est à dire faire la catin, coup de pute et tout et tout. Okey!

    Je fais des signes vite vite sans attendre et emploie une technique qui augmente pas mal ma vitesse, la maîtrise du raiton me le permet, c'est formidable. J'utilise en même que je m'approche du bakushô, mon fameux fouet électrique et alors qu'il se forme mon collègue de l'instant, lui, crache de l'eau sur le professeur. Si je me souvenais bien des années passées au dojo, l'eau conduisait l'électricité ? Alors dans un mouvement fulgurant, alors que je perdais de la vitesse, je fouettais en direction du chuunin. Deux techniques de ce niveau d'affilé, oué, on pouvait dire qu'à cet instant j'étais folle, mais en même temps, le match était pipé, et pour plusieurs raisons, nous étions dans le village, avec notre senseï, en combat amicale. Je pouvais m'épuiser sur lui rien ne m'arriverait après, à part une longue, très longue nuit. Notre combo pouvait porter ses fruits, cependant je savais qu'un ninja qui plus est chuunin donc plus fort que nous théoriquement, ne pouvait se laisser avoir aussi facilement. Les Bakushô étaient connus pour leurs explosions, alors lui, n'allait il pas faire un truc dans ce genre ? Mon fouet atteignait presque sa tête. Cet à cet instant que je sorti mes clochettes et les balançais en vrac sur le terrain.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty
Message(#) Sujet: Re: "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) "Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

"Nooooooooooon!" (Feat. Hiryuu, Bakushô Kurei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô :: Terrains d'Entraînement-