N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Débuts difficiles... [pv Kuroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Saibogu Yasuhiro
Informations
Messages : 66
Rang : C+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyDim 25 Nov 2012 - 14:20

Liberté, ah douce liberté, cela faisait longtemps que je n’y avais pas goutté et je dois bien admettre qu’elle me manquait terriblement dans cette prison où l’on m’a laissé moisir pendant un an. Mais maintenant que j’y ai accès c’est étrange je me sens bizarre, je ne sais vraiment que faire, je ne me sens plus à ma place, le monde a tourné sans moi pendant une année, les changements au cœur du village ont de quoi me chambouler, et la guerre n’arrange rien de plus, tout le monde a toujours quelque chose d’important à faire, tout le monde sauf moi en quelque sorte… Du fond de ma cellule je pouvais penser, imaginer ce que je ferais en sortant de celle-ci, mais jamais ce genre chose ne m’était venu à l’esprit, me voir assis sur un banc en train de regarder le monde avancer alors que moi non…

Il faut dire que je n’ai plus d’endroit où aller, mon père m’a déshérité et ne veux plus de moi chez lui. Depuis le temps qu’il voulait le faire, le fait que j’aille en prison a pour lui été une aubaine qu’il s’est empressé de saisir. De toute manière cela n’a aucune importance à mes yeux, je méprisais cet homme tout autant qu’il me méprisait, et je dois bien admettre que son héritage ou bien son toit ne m’aurais nullement fait plaisir. Après bien une heure à penser sur ce banc en plein centre de Suna, juste en face du palais du conseil souverain, je me décide enfin à faire quelque chose : je me lève. Quitte à ne rien faire autant avoir l’air de faire faire quelque chose, on passe tout de suite moins pour un paresseux, ça fait plaisir aux gens de se dire que le peu qu’ils font, les autres le font aussi, voir même plus, ou du moins c’est ce qu’ils pensent car dans cette grande scène qu’est la vie chacun joue un rôle, et le joue tellement bien, qu’ils passent plus de temps à faire semblant d’être quelqu’un qu’à être eux même. Et après se pose la question de savoir qui est véritablement qui. En effet, l’homme qui se fait passer pour quelqu’un d’important n’est-il pas à la recherche de reconnaissance, afin de combler l’immense trou que creuse chaque jour son malaise, jusqu’au moment où il se prend au jeu, et le rôle qu’il jouait prend finalement la place de l’homme.
Et c’est ainsi que tourne le monde, les gens se croient tous chargés d’une mission qui les rend uniques, mais s’ils savaient à quel point les autres n’en n’ont que faire d’eux, pour la plupart des gens, les autres ne sont utiles que s’ils vous servent, bref uniquement s’ils sont vos instruments, autrement ils vous sont plus une gêne qu’autre chose…

Je regarde autour de moi et je me retrouve juste devant le bâtiment mission, voilà donc où je devais aller, enfin c’est ce que je me dis puisque je me suis rendu ici sans m’en rendre compte, certainement guidé par mon inconscient. Je vais donc prendre une mission, gagner de l’argent et louer un studio dans un quartier pauvre de Suna, est-ce que cela doit se finir ainsi ?
Je suis sur le point de passer le pas de la porte après avoir monté les quelques marche qui y menait, mettant en avant mon bras métallique pour pousser le battant qu’une main ferme me stoppe dans mon avancée. Je lève la tête et je vois que l’homme me fait clairement un signe négatif, il ne veut pas que je rentre ça je l’ai compris, mais pourquoi ?

-Désolé, mais tant que vous n’aurez pas validé votre test d’aptitude vous ne serez pas considéré comme shinobi du village.

Comme quoi on peut faire beaucoup avec une photo et quelques mots, mais il est vrai que ma liberté conditionnelle passait par là aussi. Je redescends donc les marches pour m’assoir sur la toute première celle à la limite entre le sol et l’escalier, celle qui signifie tout et rien à la fois, celle sur laquelle les parvenus sont fier de poser le pied et là où ceux qui ont échoués sont contraints de poser leurs postérieurs. Voilà décidément une journée qui risque de ne pas se finir et ce malgré le fait que le soleil commence sa longue descente vers l’horizon, il est 18 heures et je suis à la rue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyLun 26 Nov 2012 - 20:47

« Tu veux que je teste un ancien tolard pour voir s’il peut encore être un ninja ?! Mais vous allez les chercher où vos shinobis les gars putain !!! »

La porte se referma dans un grincement terrible laissant le jeune garçon seul comme un con sur le palier. Comment voulez vous que Suna devienne un grand village si vous allez recruter les ninjas dans les prisons ? Cette nation devenait complètement tarée et bien évidemment c’était Ao qui s’y collait. En effet, il avait reçut de la part d’un senpai une lettre lui demandant de rencontrer un certain Yasuhiro pour le tester. Celui-ci était sorti de prison et pour essayer de le réintégrer dans le village, rien de tel que de faire de lui un ninja. Bref, un vrai boulot de merdre quoi. Voilà pourquoi il s’était rendu chez son senpai pour critiquer cet ordre mais en vain, celui-ci avait bien trop à faire avec les minettes qui traînaient dans son salon. Certains mènent la grande vie quand même. Une simple photo de l’ancien détenu dans sa poche, Ao se devait d’obéir à ce crétin et autant dire que ce foutu tolard allait passer un sale quart d’heure.

* Bon… Il est où le bad boy ? *

En plus de faire passer un test à un ancien prisonnier, le jeune jônin devait retrouver la personne en question. La mission n’était déjà pas assez marrante comme ça, il fallait rajouter un peu de piment. Réfléchissant à la première chose que ferait un tolard, Ao partie au marché pour voir si des voleurs n’étaient pas là. Après tout il pouvait très bien reprendre ses mauvaises habitudes, car bien entendu, personne ne lui avait dit pourquoi ce garçon était allé en prison. Tester un voleur de carambar et un tueur en série, c’était pas vraiment la même chose quand même. Bref, ne trouvant rien il décida d’aller demander à des camarades s’ils n’avaient pas vu cette fameuse personne, après tout un gars qui se promène tout seul dans la rue doit avoir l’air louche et ça, ça vous marque. On lui indiqua rapidement la cabane à mission au bout de la rue, en effet une personne était assise sur les marches. Le soleil n’allait pas tarder à se coucher et Ao voulait terminer cela avant lui nuit si possible. Les mains dans les poches, il se rapprochait gentiment et l’interpella une fois assez proche.

« Hey toi, tu serais pas Saibogu Yasuhiro par hasard ? »

Ao sortie de sa poche la photo qu’on lui avait remise, il s’accroupit mit la photo à côté de la tête de cette personne et en conclut quelque chose de magnifique.

« Ha ouai c’est bien toi, pas de doute la dessus mon gars !! Je suis Ao Kuroi, je vais te faire passer un petit test pour que tu sois de nouveau apte à travailler pour le village. Je suis pas de bonne humeur donc je te dis tout de suite que ça sera pas de la tarte !! »

Le jeune garçon n'avait encore jamais fait passer de test, de plus on ne lui avait pas dit quoi faire comme test... Franchement, ce village n'était pas très bien organisé. Il allait devoir improviser un truc sur le coup, faire un combat? Une course rapide? Une traversé du désert les yeux bandés et à cloche pied? L'imagination était l'un de ses points forts, donc aucun souçit là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yasuhiro
Informations
Messages : 66
Rang : C+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyMar 27 Nov 2012 - 10:06

Finalement je ne suis peut-être pas si seul que ça, je crois même que je peux m’avancer à dire que ce village tourne plutôt bien. En effet je n’ai pas forcément besoin de me retrouver très longtemps sur ces marches pour que quelqu’un vienne à mois. Pris de pitié ? Non certainement pas, dans ce monde égoïste la pitié n’est qu’une façade pour paraitre meilleur que les autres et tenter de s’apporter des faveurs. Le devoir, c’est irrémédiablement un ordre qui l’envoie ici, de toute manière il ne le fait pas pour le plaisir, quel gradé voudrait trainer avec un genin, ancien prisonnier et qui doit repasser un test pour reprendre ses fonctions ? Aucun assurément, surtout que celui-ci me le fait très clairement comprendre. C’est rare la franchise de nos jours, je n’en attendais pas tant de sa part, mais bon je crois que cela lui est égal vu comment il me parle :

-A quoi bon me dire cela ? Votre humeur m’importe tout autant que la mienne semble vous préoccuper, cependant il serait dommage que vous ne me jugiez mal sur un saute d’humeur, alors je vais faire en sorte d’être agréable pour que vous n’ayez pas à souffrir, cela vous semble un échange équitable ?

Je le regarde fixement du regard, je pose ainsi mes conditions, après tout il a les siennes, pourquoi n’aurais-je pas le droit d’en avoir aussi ? Je me lève donc pour prendre toute mon ampleur, lui faire face et ne plus être là assis au sol comme un gamin :

-J’espère que vous savez ce que vous devez faire, on m’a parlé d’un test essentiellement psychologique, mais du physique ne me ferait pas de mal non plus, j’ai les engrenages de mon bras droit qui auraient bien besoin de se réveiller.


Je découvre ainsi mon membre supérieur droit de la longue manche de mon manteau, laissant apparaitre l’armature métallique qui le compose. On ne trouve plus là de portion biologique, que de la mécanique, activée grâce à mon chakra qui fait bouger les rouages de l’ensemble :

-C’est joli n’est-ce pas ? Bien, on commence ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyMar 27 Nov 2012 - 17:36

Ce gars là, il n’avait pas l’air très commode, après tout il venait de sortir de prison donc son ancien environnement l’obligeait à être un minimum désagréable avec les gens. En y repensant Ao n’avait pas non plus été très aimable avec lui, écoutant un peu ce qu’il avait à dire, il découvrit les vraies capacités de cet individu. En effet ce garçon faisait partie du clan Saibogu, spécialiste des armes de hautes technologies, lui possédait déjà un bras bionique qui faisait froid dans le dos. Cela devenait de plus en plus intéressant, faire passer un test à un ninja tout à fait normal n’avait aucun intérêt mais à présent il avait toute son attention. Ao ne savait pas grand-chose de ce clan, des pacifistes ou bien des savants fous ? Personne ne le savait vraiment. Le jeune jônin allait pouvoir le tester et voir de quoi il était capable, car après tout c’était bien pour cela qu’ils étaient là.

« Bon avant de commencer ce test j’aimerais quand même en apprendre un peu plus sur toi, lier des liens n’est pas une chose facile surtout avec un ancien prisonnier. Voilà pourquoi j’aimerais savoir ce que tu as fais pour te retrouver en prison car après tout tu va vivre avec des ninjas et des civils, il ne faudrait pas que tu sois un danger pour eux vois tu ? »

Avant de se diriger vers un lieu spécial, il ne pu s’empêcher de lui serrer la main ou plutôt ce qui lui servait de main. Avec cela il pouvait se rendre compte à quel point son bras était solide, un atout important dans un combat. Il n’avait pas besoin d’esquiver les kunais, rien qu’en plaçant son bras il pouvait parer et contre-attaquer de suite. Cela devenait vraiment de plus en plus intéressant, une fois la poignée de main terminé Ao lui fit signe de le suivre pour se rendre dans un endroit différent.

« Aller viens, on va discuter un peu le temps qu’on aille dans un lieu un peu plus prompte à te tester »

Le soleil était encore dans le ciel pour plusieurs dizaine de minute mais après tout un test dans l’obscurité pouvait aussi être important. Avec un poids non négligeable qu’était ce bras, sa vitesse avait du en prendre un coup et sa discrétion aussi peut être. Même si certains ninjas n’avaient rien de discret, c’était un atout important à prendre en compte. Ao allait essayer de connaître plus longuement ce garçon pour voir s’il était capable ou non d’intégrer les shinobis de Suna. Mais bon, avec un truc aussi cool que ce bras, il était déjà presque prit dans l’équipe.

« Juste pour savoir… comment as-tu perdu ton bras ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yasuhiro
Informations
Messages : 66
Rang : C+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyJeu 29 Nov 2012 - 20:07

Tiens cette question reviens fréquemment quand on a appris que j’ai fait de la prison, cet éternel pourquoi que j’ai déjà entendu dans quelques bouches avant que je ne sorte de cet endroit moribond mais aussi et surtout après. Pour les gens cela doit être un moyen de jauger la personne face à qui ils ont affaire, même si c’est dommage puisqu’on ne peut pas vraiment savoir qui je suis, encore cet éternel jugement de leur part qui me met dans une case, me colle une étiquette qui est malheureusement fausse. Pourtant ce sont mes actes en tant que shinobi qui devraient être mesurés, pas ce qui s’est passé il y a un an. Alors avant de lui répondre j’attends un peu, et quand je vois qu’il me tend la main, je lui réponds avec mon bras mécanique, faisant bien attention de doser la force que je mets dedans, puis une fois la poignée de main effectuée, je garde un visage placide sans sourire, sans émotions puis finalement je dis sans hésitation :

-J’ai commis un crime, j’ai tué un genin en plein entrainement…

Préciser que mon acte était volontaire ? Non je n’ai aucun intérêt à le faire, je n’ai pas envie de voir ce test déjà bien rébarbatif refusé juste à cause d’un jugement hâtif de sa part, après qu’il m’apprécie ou non cela m’est totalement égal, et puis je ne suis pas du genre à chercher à me faire des amis absolument. Il me propose alors de le suivre sans que je n’aie pu voir son visage pour éventuellement capter une émotion qui viendrait se greffer dessus, voir quelle réaction il aurait éventuellement pu avoir face à mon annonce. Finalement il s’intéressa plus à mon bras, là il a du se prendre de pitié pour moi, rajoutant comme beaucoup de gens une nouvelle étiquette, d’ailleurs désormais on peut associer les deux ce qui fait « tolard cyborg », comme si ces deux mots pouvaient me résumer. Bien sûr que non, tout le monde le sait, pourtant, tout le monde le fait quand même car le réfuter c’est chercher à comprendre ce qui demande un travail de réflexion souvent trop complexes pour de simples petits mortels dont la seule chose qui les intéresse c’est eux même. Je lui réponds alors calmement :

-Accident de chasse quand j’étais petit, un sanglier a fait une plaie importante qui s’est infectée et a entrainé l’amputation. Je dois admettre qu’au début j’avais beaucoup de mal à le maitriser et le simple fait de vous serrer la main à cet âge aurait pu vous broyer les os du carpe, car les mouvements fin et précis demandant une parfaite maitrise de sa force étaient impossible tant que je n’y étais pas habitué, mais désormais cela va beaucoup mieux…


Je regarde mon bras, faisant danser mes doigts sur ma main, les faisant aller d’avant en arrière. Puis quand j’en ai fini avec cette petite démonstration, je le regarde et lui dis :

-Je suppose que désormais vous ne me voyez plus comme avant hein ? C’est normal et je ne vous voudrais pas, seulement j’espère que cela n’altèrera pas votre jugement sur mes capacitées…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptySam 1 Déc 2012 - 11:04

Tuer un genin lors d’un entraînement, il faut dire que c’était peu banal comme crime. Ao pouvait tout à faire comprendre qu’involontairement il puisse frapper un élève et que par malchance celui-ci ne s’en relève pas, mais ça avait l’air d’être vraiment autre chose ici. Suna était un village très strict mais ils n’auraient pas emprisonné un ninja pendant une année si cet accident en était vraiment un. Enfin bref, le jeune jônin s’en fichait pas mal de savoir si l’acte était volontaire ou non, si les dirigeants avaient décidé de le remettre en liberté ce n’était sûrement pas pour rien. Maintenant c’était à lui de montrer ses capacités et de prouver à Ao qu’il méritait sa liberté, car autant dire que s’il n’arrivait pas ce test autant quitter le village sinon il serait de nouveau enfermé. L’histoire sur l’amputation de son bras paraissait plus plausible, mais après tout s’il avait menti une fois pourquoi ne pas mentir une seconde fois. De toute façon, s’il mentait il avait déjà une des qualités du shinobis, plus qu’un peu de force et d’intelligence et il deviendra très intéressant. Sa dernière phrase montrait déjà un aspect de sa personnalité, est ce qu’Ao allait changer sa façon d’être avec ce shinobis ? Sûrement pas, il lui répondit d’ailleurs calmement pour lui montrer à quel point cela l’intéressait.

« Tu sais, je te connais que depuis 5 minutes, je n’avais aucun opinion sur toi et maintenant j’en sais un peu plus. De toute façon je savais que j’avais à faire à un ancien prisonnier, pour ce qui est de ton crime, à dire vrai je m’en fiche pas mal. L’important pour moi est que tu sache réfléchir et te défendre et au niveau du combat, je pense que ton bras doit être d’une grande utilité. »

Ce garçon était une vraie machine de guerre et il n’avait sans doute pas tout révélé, voilà un point qu’Ao allait devoir apercevoir durant ce test. Ils continuaient leur route et petit à petit sortait de la zone commerciale du village. Le village ne souhaitait pas mélanger civils et entraînement ninja ce qui paraissait tout à fait logique en soit. Le jeune garçon l’amenait dans un endroit particulier et peu connu par les villageois. Il s’agissait d’une grotte, celle-ci s’enfonçait dans une couche de pierre très robuste et donc aucune crainte d’éboulement normalement. D’un geste de la main, il lui présenta ce magnifique trésor de la nature.

« Voilà la seule grotte de village, elle permet un entraînement rigoureux dans l’obscurité total et la plupart des ninjas qui en sont rentré en sont sortie complètement fou. Avant toute chose, j’aimerais me rendre compte de mes propres yeux de la solidité de ton bras. Je sais très bien que le clan Saibogu travaille les matériaux de façon extraordinaire, mais jusqu’à quel point vos fameux matériaux sont ils solide ? Pour cela nous allons entrer là dedans et tu va simplement frapper la roche, qu’on soit bien claire, je ne veux que de la force pure et non une aide d’une affinité ou autre. »

Ao entra le premier, la lumière disparaissait petit à petit laissant place au noir total. Les pas des deux garçons résonnait dans la grotte, le jeune jônin n’arrivait pas à imaginer le bruit qu’allait faire Yasuhiro en frappant la roche. Avant de le laisser se défouler, il lui rappela quelque chose d’important.

« Que tu sois un tolard ou bien un tueur en série, ce qui ‘importe c’est ta force. Le fait que tu as fait de la prison ne fait pas forcément de toi quelqu’un de faible ou de fort. T’es capacité je souhaite les voir de mes propres yeux alors prouve moi que ton bras est capable de faire une faille dans cette roche… par contre si tu pouvais éviter de tout péter ça serait cool… »

Ao se recula un peu et attendit de le voir à l’œuvre, cet exercice était simplement là pour évaluer sa puissance de frappe, plusieurs tests différents devraient pouvoir lui permettre de dire si oui ou non il était apte à devenir un shinobis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yasuhiro
Informations
Messages : 66
Rang : C+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyLun 3 Déc 2012 - 23:35

Je lève les yeux, regardant sur toute sa hauteur la grotte vers laquelle le shinobi m’a emmené, un endroit un peur reculé du village que je ne connaissais pas du tout, bref parfait pour un test, surtout s’il s’avérait physique, ce qui risquais certainement d’être le cas. Cependant le faire à l’intérieur ne me semble pas d’une très grande utilité au vue de la nuit qui ne va pas tarder, mais peut être que l’homme à une idée particulière en tête vis-à-vis de cette caverne. Et en effet quand il m’explique l’exercice, je comprends l’intérêt de la caverne, par contre celui de l’entrainement m’échappe un peu. Même si le métal est plus solide que la roche, les jonctions elles sont bien plus fragiles par contre, et les forces qui s’exerceront sur elles les feront se briser en quelques coups seulement, bref rien de bien utile somme toute, mais puisque ça lui fait plaisir. Je m’avance dans la grotte juste derrière lui, laissant la faible lumière du crépuscule pour entrer dans la pénombre humide de l’antre :

-Entailler la roche ce n’est pas dur, mais c’est le faire plusieurs fois d’affilé qui l’est. Mon bras est composé de matériaux résistants, mais les jonctions elles le sont moins. Mais si c’est ce que vous demandez alors je le ferais. Mais si vous voulez voir un tel exploit, je crains que le faire dans une telle pénombre ne soit très adéquat…


Un peu d’humour ne fait jamais de mal, et puis vérifier si cet homme possède un minimum d’autodérision me servira à déterminer s’il mérite véritablement son rang de jônin, ou bien s’il l’a obtenu uniquement grâce aux relations de sa famille, chose malheureusement courante en ce monde…
J’arme mon bras droit sans plus attendre et pose ma main gauche sur la roche juste en face de moi pour estimer la distance à laquelle se trouve la paroi fraiche et humide. Puis le premier coup part dans un bruit de choc qui résonne et emplie toute la caverne, s’effaçant lentement et petit à petit. Le second suit rapidement, le troisième et le quatrième quand je sentis les premières faiblesses des rouages, quand finalement le cinquième s’accompagne d’un bruit de couinement et de craquement. Le bras laisse sauter plusieurs portions de métaux, qui vont ricocher un peu plus loin dans la grotte.
Je m’arrête alors, passant ma main gauche sur la roche et sentant toutes les aspérités qui se sont formés lors de mon exercice, laissant un trou béant, mon bras avait bien détruit la roche, mais désormais il pend, inerte, les articulations détruites, et totalement inutilisable. Voilà ce qu’est d’obéir à un ordre de manière irréfléchie, et c’est là qu’est la faille d’un système hiérarchique, c’est que quand l’erreur vient d’en haut, c’est souvent ceux d’en bas qui en pâtissent :

-C’est bien, ce que vous vouliez n’est-ce pas ? Alors contemplez par vous-même, mais j’espère que le prochain exercice sera tout de même un peu plus réfléchis…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyMar 4 Déc 2012 - 11:29

L’ordre que venait de donner Ao pour tester ce jeune garçon était en réalité un peu banal voir stupide, après tout frapper dans une roche ne permettait de voir que la puissance brute. Certains ninjas savent très bien se défendre sans pour autant posséder des bras de guerriers, s’approchant de l’endroit où il avait frappé, il y déposa sa main pour sentir les fissures. Lui-même n’était pas capable de produire cela à main nu et heureusement pour ses doigts. Il lui fit signe de sortir de cette grotte avant qu’elle ne s’effondre sur eux, une fois dehors la lumière du soleil arrivait encore à parvenir à eux. Il s’arrêta pour lui faire part de la seconde épreuve qui elle serait beaucoup plus… réfléchie.

« Il est vrai que ton bras doit avoir ses limites mais sa résistance est impressionnante, tu frapperas rarement autant de fois contre quelque chose d’aussi solide. Je t’avoue être aussi assez gêné de te demander ce genre d’exercice, malheureusement je n’ai pas trop le choix. Le village est très curieux envers le clan Saibogu, vos technologies peuvent apporter beaucoup pour notre force militaire car c’est bien la seule chose qui les intéresse je crois. »

Ao marqua un temps avant de reprendre, il était vrai que le village ne cherchait qu’à devenir plus fort militairement. Faire passer ce jeune garçon en tant que véritable ninja ne pourrait qu’augmenter nos forces même si envoyer des genins au front restait la plus grande connerie du siècle.

« Bon passons au second test si tu le veux bien, je vais te poser plusieurs questions qu’un shinobis doit savoir connaître. De plus ça me permettra d’un peu plus te cerner. »

Il prit une profonde inspiration et commença à sortir plusieurs questions.

« J’aimerais savoir quel est ton objectif en tant que shinobis ? Est-ce que tu te vois un jour prendre la place du Kazekage ou bien souhaite tu rester un simple soldat si on peut dire ? »

Bien entendu ce n’était pas lui qui avait orchestré ce genre de question, les dirigeants lui avaient donné les grandes lignes. Ao était simplement un intermédiaire pour savoir si ce garçon était toujours dangereux ou bien s’il le tour en prison l’avait calmé.

« Voilà pour les questions basiques, on passera aux questions théoriques plus tard »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yasuhiro
Informations
Messages : 66
Rang : C+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyVen 7 Déc 2012 - 21:47

Je regarde mon bras mécanique balant, puis mon regard se tourne vers le shinobi qui me parle et ressors lentement vers la douce lumière du soir qui tend à disparaitre. Quand il me parle je ne réagis pas, je ne lui réponds pas tout de suite, je le suis machinalement sans un mot, perdant mon regard au loin, se posant sur le sable qui rougeoie petit à petit un peu plus encore. Une fois à l’extérieur, ce dernier me propose de faire autre chose que des démonstrations physiques, chose qui tout de suite m’intéresse bien plus, je vais pouvoir voir véritablement ce que vaut ce shinobi, s’il n’est qu’un simple bras armé ou bien s’il sait penser de par lui-même. Me posant la question, sur mes projets, je ne dis d’abord rien, puis j’attrape dans ma poche un parchemin que je pose sur le sol délicatement, m’asseyant, alors, en tailleur juste à côté, je ne l’active pas tout de suite et regardant dans les yeux mon examinateur je dis :

-Le rôle de Kazekage ne m’intéresse pas, l’honneur et le prestige d’une telle fonction, sont des choses superflues qui altèrent le jugement d’un homme et donc l’objectivité de ses actes. Cependant le rôle du shinobi qui obéit aveuglément ne m’intéresse pas non plus, je ne me suis pas enrôlé pour servir aveuglément ce pays, je me suis inscrit pour le servir avec le meilleur de moi-même : mon esprit. Malheureusement on ne demande pas à un genin ou un chûnin d’avoir de l’esprit, ils sont la force de base d’un village, le bras de ce dernier, ce qui à mes yeux est une erreur. Si seule la tête dirige sans prendre en considération l’état d’un tel ou tel autre organe, alors c’est le corps entier qui court à sa perte. Pour changer un tel système il faut que je puisse agir et pour cela il faut que j’obéisse à la règle d’or de ce dit système : plus on a de grade, plus on influe sur les décisions. Mais je peux très bien agir sans pour autant être le plus gradé, c’est-à-dire Kazekage, il me suffit de savoir manier correctement les rouages de ce « jeu » et d’avoir un peu d’influence pour être efficace.


Je place mes doigts gauches, formant un semi mudra, qui libère alors le contenu du parchemin, un bras droit métallique exactement identique à celui que j’avais alors accroché, avant qu’il ne soit irrémédiablement endommagé par les coups donnés contre le roc. Je décroche alors l’armature métallique, faisant désormais de moi un manchot, et j’attrape le bras neuf, après avoir posé celui détruit sur le sol, juste devant moi. Je l’emboite magnifiquement contre une base de carbone composite, qui elle n’a pas changée et qui est restée sur mon moignon, me permettant ainsi de manière très rapide de posséder à nouveau un bras droit fonctionnel. Je fais bouger les doigts un instant, puis j’attrape dans ma sacoche tout un tas de pièces étranges que j’étale à même le sol et en attrapant deux, je commence à réparer le bras cassé, ne faisant presque plus attention au jônin en face de moi :

-L’avantage avec un bras mécanique c’est qu’il n’y a aucune fibre sensitive qui y passe au travers, je ne ressens rien à travers lui, et il n’est qu’un outil à mes yeux, et comme tous les outils il peut être sacrifié, sacrifié car il est remplaçable et que son sacrifice ne me dérange pas puisque je ne ressens rien. Une personne possède une personnalité propre et unique qui s’est construite à partir d’un code génétique bien spécifique, et d’un environnement qui lui a été propre, même de vrais jumeaux ne peuvent être réellement identiques ! De plus une personne crée des liens avec son environnement, les personnes qu’elle côtoie quotidiennement, la rendant attachante auprès de ces gens qui ressentent des choses pour elle. Ainsi une personne n’appartient pas à la catégorie que j’ai définie précédemment d’outil, puisqu’elle est unique et qu’on peut ressentir des choses pour elle.


Je m’arrête de parler un instant, cherchant un outil bien spécifique dans le tas hétérogène qui jonche le sol, puis quand je l’ai trouvé, je l’empoigne et je continue :

-Malheureusement, plus on dirige un groupe important d’homme, plus on voit l’individu comme un outil, puisqu’on lui enlève ses deux caractéristiques qui sont celles de l’individualité et du ressenti. Ainsi en commettant cette erreur de jugement, on se permet parfois de faire des choses proches de l’inconscient.


Je m’arrête un instant de faire mon trifouillage et regarde l’homme dans les yeux :

-Avez-vous fait cette guerre contre Kumo Ao-Sama ? Vous avez fait confiance à vos supérieurs, n’est-ce pas ? Et vous avez dirigé des hommes, hum ? Combien ? Une centaine ? Vous en avez surement perdu quelques-uns pendant cette guerre, et vous êtes-vous vraiment attardés sur leur disparition comme leur mère, femme et proches ont pu le faire ?

Sans attendre sa réponse, je reprends le bricolage, continuant de parler :

-Je ne pense pas, non, et c’est normal, car si on s’attache trop lors de ce genre d’évènement on risque de couler. Mais parfois il vous ait venu à l’esprit de demander des tâches bien plus périlleuses à vos hommes, chose qui aurait été plus délicate si vous n’en n’aviez dirigé que votre équipe habituelle. Donc si vous imaginez que vos supérieurs commandent 10 hommes comme vous, cela leur en fait un total de mille sous leurs ordres, et bien ils s’attachent encore moins à leurs hommes et donc hésitent moins à leurs faire faire des choses dangereuses, leur perte les affectant moins, car en dirigeant beaucoup d’hommes on risque d’en perdre plus. Ainsi vous vous rendez compte que plus l’on monte en grade et plus la vie humaine s’approche de l’outil et que vous êtes peut être passé d’un état d’homme à un état d’outil aux yeux d’un de vos supérieur. Là est la faille de la hiérarchie, et de ce système, cependant elle parait nécessaire car elle est simple d’utilisation et que personne ne s’est jamais posé la question de savoir si un moyen plus bénéfique pouvait exister.

A ce moment-là je m’arrête, je contemple le bras mécanique que je viens de réparer, il fonctionne désormais parfaitement bien, je le pose sur un nouveau parchemin et le scelle, pour finalement récupérer le papier et regarder une dernière fois le jônin dans les yeux :

-Je ne pense pas avoir la solution parfaite, mais je suis intimement persuadé qu’il existe un moyen plus intelligent de procéder !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptyLun 10 Déc 2012 - 10:25

Le clan Saibogu avait l’air d’être un lieu fascinant, ou bien était ce seulement ce jeune garçon qui était intéressant. Le petit speech qu’il interpréta sur les outils et le fait que les shinobis leurs ressemblent était tout à fait vrai. Plus on monte ne grade et plus on a d’hommes sous nos ordres, une personne normale ne peut se préoccuper d’autant de personne à la fois. Les émotions ne sont pas autorisées en tant que ninja, un débat qui fait aujourd’hui encore beaucoup parler. Pendant qu’il réparait et changeait son bras, ses paroles fusaient tel le vent et tout ce qu’il avait de caché en lui apparaissait finalement. Ao sentait là un homme qui voulait faire bouger les choses et qui avait la volonté suffisante pour le faire, quelqu’un qui ne se préoccupe pas du rang mais de la motivation. Ce genre de ninja ne fait pas long feu normalement, trop fougueux il tente des choses impossibles et finisse par mourir au combat. Parler avec lui faisait bien évidemment aussi partie du test, la conversation s’engagea donc.

« Je vois parfaitement où tu veux en venir et je ne peux qu’approuver t’es dires car c’est la réalité. Je n’ai pas fait cette guerre contre Kumo, j’étais trop jeune mais j’ai déjà eux des shinobis sous mes ordres et il m’arrive parfois de les pleurer. Certains étaient mes amis, d’autres des enfoirés que je n’aimais pas, malgré tout je sais qu’une fois au combat, ces personnes étaient les mêmes. Des ninjas qui se battaient pour leur village, pour leur nation sans se demander si les hauts dirigeants pensaient à eux. »

Admirant son nouveau bras, le jeune jônin sourit et reprit la parole.

« Tu vois, ton bras tu l’as changé en quelques secondes car tu es quelqu’un qui connait parfaitement la mécanique. On ne change pas d’outil comme on change de shinobis, et même si le Kazekage se moque que l’un de nous meurt ou non, l’important n’est pas ce que pense les autres mais bien ce que tu pense toi. Bats toi pour ce que tu aime, suis t’es convictions comme tu l’entends et essaye d’atteindre ton objectif. Le Kazekage suit lui aussi un chemin qu’il pense bénéfique pour son village, tout comme toi tu penses que le système actuel n’est pas le bon. »

Le soleil se couchait petit à petit, laissant bientôt les deux ninjas dans l’obscurité totale. Reprenant le cours de la discussion, il tenta de montrer à son camarade que rien n’est facile.

« Il est bien facile de critiquer quand on a rien d’autre à proposer tu ne penses pas ? Oui le système actuel est pourrie, oui les sentiments n’ont pas leur place dans une guerre et oui je suis peut-être un pion manipulé par le Kazekage. Malgré tout, on aura beau contrôler mes agissements, personne ne pourra contrôler ma fierté et mes convictions et c’est bien cela qui me fait lever chaque matin. »

Il attrapa la main de son camarade pour l’aider à se relever même s’il n’en avait pas besoin, une main en métal capable de briser des os. Lui-même disait qu’il ne ressentait rien à travers ce bras, son accident lui a peut être montré la voie des outils et l’a mené à cette voie. Ao termina donc son discours simplement.

« Si tu penses qu’aujourd’hui il manque des choses dans l’esprit des gens, alors essaye de les marquer, de leur montrer qu’il se trompe. Mais tu te sentiras tout petit quand ton affronteras la conviction des gens, une chose qu’on ne peut pas changer juste avec des efforts. Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Saibogu Yasuhiro
Informations
Messages : 66
Rang : C+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptySam 15 Déc 2012 - 0:56

Finalement il réfléchit un peu plus que ce que je ne le laisse croire son apparence, comme quoi, les apparences peuvent être trompeuses, cependant, il n’en reste pas moins un shinobi formé principalement dans le but d’agir et non pas de réfléchir, et c’est pour cela qu’il tient de tels propos.
J’attrape délicatement sa main quand il me la tend pour me relever, ce que je fais volontiers, puis je me dépoussière un peu juste avant de lui répondre, avant de lui dire ce que je pense vraiment de tout ça :

-Si tu tiens de tels propos, si bien sûr le fait que je te tutoie ne te dérange pas, c’est aussi et surtout parce que tu as reçu une éducation martiale qui t’as appris à obéir de manière systémique, chose bien utile pour affronter des situations où sans entrainement n’importe qui ne pourrait pas survivre. Cependant cela a formaté ton esprit, et je ne porte pas la même confiance envers mes supérieurs et encore moins envers le Kazekage, car je suis différent. Ma vie, mes expériences m’ont appris à me méfier des autres, je ne peux compter que sur moi-même, disons que l’esprit d’équipe ne fait pas partie intégrante de mes capacités. Mais je compense cela par le fait que je réfléchisse.


Il fait désormais presque totalement nuit, les derniers rayons du soleil viennent se poser sur le ciel, lui donnant une teinte violacée, qui lentement et petit à petit tend vers ce bleu sombre de la nuit. Dans les maisons typiques en torchis du village caché du sable des petites lumières apparaissent un peu partout, et la vie nocturne commence à prendre place. Les gardes s’installent à leurs postes, remplaçant ceux du quart précédant. Les enfants ne courent plus partout dans le village, et les commerçants finissent de fermer boutique et étales avant de rejoindre le confort douillet d’un intérieur bien à soi. Regardant tout ce petit monde s’activer, se préparant à passer une nouvelle nuit je continue :

-Solitaire, peu ouvert, je passe beaucoup de temps dans mon coin soit à bricoler, soit à m’entrainer, je reste discret, mais sait m’affirmer quand il est nécessaire, quand je considère que j’ai besoin de faire bouger telle ou telle chose. Je suis efficace seul et je le resterais, les autres ne sont soit qu’un léger bonus, soit des poids morts qui m’empêchent de progresser. Je sais que cette réflexion peut paraitre puérile à tes yeux, mais c’est ainsi que vont les choses, et comme tu le dis si bien, il n’y a rien de plus dur à faire changer que des convictions. Et si j’ai un telle pensée c’est aussi car beaucoup d’entre eux ne pensent pas comme moi, ils voient le monde comme on leur a montré, comme on leur a enseigné, moi je me suis formé seul, ce n’est pas un maitre qui m’a enseigné comment agir, mais bel et bien les expériences de la vie qui m’ont montrées les choses telles qu’elles sont.

Puis finalement je regarde le shinobi droit dans les yeux et lui pose la question suivante :

-On continue ce test ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
Samidare Kateyo
Informations
Messages : 765
Rang : A+

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] EmptySam 22 Déc 2012 - 16:49

Une vision très objective, une opinion déjà toute tracée et un passé sûrement très dure pour ce jeune garçon. La solitude était son quotidien, cela lui avais permis de se forger un caractère assez commun chez les ninjas. Des hommes qui ne voient en le monde des shinobis qui haine et détresse, c’est ainsi qu’ils se referment sur eux-mêmes. Ils ne sont plus ouverts d’esprit et ne laissent rien d’autre rentré dans leur tête, aucune chance de faire changer ces gens d’avis. Soit, s’il était cette sorte de shinobis alors je ne ferais pas de gros efforts pour essayer de changer sa façon d’être. Comme il l’avait si bien dit, le test devait reprendre dans cette obscurité malsaine. Je me demandais encore comment j’allais tester la force de ce garçon, un combat s’imposait mais celui-ci comporterait des règles très spéciales. Je fis un petit sourire, l’idée que je venais d’avoir était tout simplement merveilleuse, à dire vrai, je m’étonnais moi-même. Je commençai donc à lui parler de la suite du test.

« Tu as raison, terminons ce test que je puisse aller me reposer un peu, c’est pas de tout repos que d’imaginer des choses pour voir ce que tu vaux. Mais bon heureusement que j’ai un minimum de créativité. »

Je levai les yeux au ciel, on ne voyait plus grand-chose à présent et c’est cela qui allait rendre le dernier test plus intéressant. Regardant de nouveau l’ancien tolard, je lui annonçai ce qui allait être sa dernière épreuve pour obtenir le rang de shinobis.

« Pour ton dernier test je vais devoir participer un peu, je sais pas encore quel niveau tu as donc on va voir ça tout de suite. Un petit combat dans le noir pourrait être intéressant, t’inquiète pas je vais y aller doucement, essaye juste de pas crever, ça serait dommage. »

Je me dirigea un peu plus loin vers un endroit isolé, ici nous pourrions pleinement exercer nos talents de shinobis. Je pris des clochettes dans ma poche, les accrocha à ma ceinture et expliqua rapidement les consignes. Il avait sans doute entendu le bruit des clochettes, comme je n’étais pas loin de lui il pouvait encore apercevoir ma silhouette.

« Je viens de m’accrocher des clochettes sur la ceinture comme tu as dû l’entendre, ça sera mon petit handicap pour que tu puisses mieux me repérer dans cette obscurité. Ce sera donc un petit duel, utilise tout ce que tu voudras, pour ma part je veux voir de quoi tu es capable donc n’hésite pas à me montrer t’es capacités. Bien entendu tu n’es pas obligé de tout me montrer, c’est à t’es risques et péril. Soit prêt je vais commencer dans quelques secondes »

Je reculai de plusieurs mètres, comme convenu le son des clochettes se fit entendre par mon adversaire du soir. Tout en sautant j’exécutai plusieurs signes, plusieurs boules de feu sortirent de ma bouche pour partir vers le ciel. Bien entendu le Saibogu était clairement visé, allait il pouvoir esquiver cette attaque plutôt basique. Utiliser le katon était un début magique, les boules de feu rendaient cela encore plus merveilleux.

HRP:

Dsl pour le retard, j'ai pas beaucoup de temps pendant les vacances...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty
Message(#) Sujet: Re: Débuts difficiles... [pv Kuroi] Débuts difficiles... [pv Kuroi] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Débuts difficiles... [pv Kuroi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Centre Ville-