N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Yorisou Aibu
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyVen 28 Oct 2011 - 12:18

Spoiler:
 

Le ciel bleu, la plage, le sable fin… La seule chose d’on je me souciai à présent était de me détendre. Vêtue d’un short et d’une paire de lunette de soleil, j’étais allongé sur une chaise longue en sirotant un jus de fruit frai, bercé par le chant des mouettes et le murmure des vagues. Plongeant mes doigts de pieds dans le sable chaud, j’observais des demoiselles jouant au volley non loin d’ici… Pourtant, qui aurait pu croire qu’une fois à la tête des épéistes du village de Kiri, et ninja légendaire, j’aurais eu autant de temps pour me prélasser au soleil ! D’ailleurs en parlant de ça… Voilà notre cher Mizukage qui se dirige vers moi pour me demander quelques choses !

- Encho-Sama ! C’est affreux ! Sanbi s’est encore énervé, vous êtes le seul ninja capable de tous nous sauver !

Encore ce fourbe de démon à trois queues ? Moi qui pensait que la dernière fois j’avais été assez persuasif après la raclé que je lui avais mis ! Comme quoi, on ne peut pas faire confiance à une tortue titanesque ! Je baissais mes lunettes pour jeter un œil sur notre Mizukage affolé avant de sourire.

- Ne t’inquiète pas mon petit Mahan ! Je vais lui faire sa fête pour de bon à ce reptiles AH AH AH AH !

Le Samui croisa ses mains devant son visage avec des étoiles dans les yeux.

- Ouah ! Encho-Sama ! Qu’est-ce que j’aimerais avoir votre force et votre charisme !

De là, toute les jeunes filles qui jouaient au volley non loin vinrent aussi pour m’idolâtrer et me montrer leur gratitude et… et… ET !!
Quelques chose me fit soudain un mal de chien au visage ! Comme si quelqu’un s’éclatait à me piquer la tronche à coup de cure-dent. Je me débâtais tant bien que mal, en grognant des paroles incompréhensibles, quand j’ouvrais enfin les yeux ! Perché sur mon torse, un faucon s’amusait à me picorer le visage copieusement, sans doute pour que je me réveille enfin… Oui, tout ça n’était qu’un rêve malheureusement…
Je me redressais et poussa le piaf un peu plus loin d’un revers de bras, qui celui-ci, non content, alla se percher sur le dossier d’une chaise en crécellant d’un air menaçant. Je me posais soudain la question de savoir si le faucon avait bon gout… Qui sait ? Je m’asseyais au bord de mon lit en me passant une main sur mon visage endolorie. Comment a-t-il put rentrer chez moi ce truc ! Je remarquais à présent une missive attaché sur l’une de ses pattes. Un messager ?
Me levant, j’attrapais avec précaution la bestiole qui évidement tenta de me sectionner un doigt à grand coup de bec. Le papier qu’il gardait était un ordre de mission de rang B, stipulant… une traque ? Intéressant !

La dernière mission dans le genre que j’avais faite, était en compagnie de Gabushi ! Ma première mission de ninja, qui ne s’était pas si bien déroulé que ça pour moi… espérons que cette fois je m’en sortirais mieux !
Cependant, une chose me faisait sourire en lisant la lettre. Mon partenaire pour cette mission allait être Kitase Shinichi, le même garçon sabreur que j’avais rencontré à son arrivé au village. J’avais appris que lui aussi était passé chunin avec l’examen… Raison pour laquelle il allait être mon partenaire probablement !
Enfin sur ce… J’ouvrais la fenêtre et balançais le sale piaf qui venait une nouvelle fois de me pincer le doigt. Une traque était une mission des plus urgentes et il ne fallait pas perdre de temps ! Me lavant, m’habillant et mangeant un bout sur le chemin, je me rendais à l’entrée du village, lieu de rendez-vous privilégiez pour retrouver un partenaire de mission.
Shinichi était déjà là ! Fidèle au portrait que je me faisais de lui depuis la dernière fois, il n’avait pas changé. Hormis peut-être un petit quelques chose qui le rendais plus… Imposant ? Enfin bref, je lui fis signe en me dépêchant d’arriver, j’espère qu’il ne m’attend pas depuis trop longtemps… Je ne pense pas être trop en retard, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyVen 28 Oct 2011 - 14:12

ENFIN ! L'examen était enfin terminé, quant-aux résultats, ils étaient tombés il y'avait de cela quelques temps. Conclusion de l'affaire ? J'avais été promu chûnin malgré ma défaite face au Jisetsu. Pour ce qui était des autres, ils avaient, eux aussi, été promu. En bref, tous ceux que je connaissais de près ou de loin avait passé l'examen chunin avec brio : Encho, Kiru, Sei et moi-même.
Voilà qui était très positif pour tout Kiri. De plus, au delà d'une simple augmentation de grade et de salaire;cette promotion me donnait la possibilité de faire de nouvelles choses, de nouvelles missions. Bien plus intéressante que ce que j'avais pu faire étant genin. Non pas que les petites enquêtes de meurtres ou les chasses au voleurs de sac m'ennuyaient mais, tout de même, on ne pouvait pas réellement dire que ces missions avaient quoi que ça soit d'excitant.


Oui, mais aujourd'hui était différent, alors que j'étais tranquillement chez moi en train de déjeuner, je pus entendre une sorte de craquement venant de ma fenêtre. Laissant alors mon bol et mon café, je me levai pour voir qui faisait ce bruit désagréable. Probablement un petit délinquant qui n'avait rien d'autre à faire que d'ennuyer les gens de bon matin ? Et bien non ! A ma grande surprise il s'agissait d'un faucon, un de cesmessagers qui apportaient au ninja leur ordre de mission.
Avec un peu de chance il s'agissait d'une mission de haut rang. Peu après avoir détaché la missive des pattes du faucon, un léger sourire se dessina sur mon visage. La cause ? « Mission de rang B - Partenaire Yogan Encho ». J'avais non seulement reçu une mission d'un rang assez élevé, mais en plus, on m'avait imposé un partenaire que j'appréciais et que je connaissais quelques peu. Je m'empressais alors de finir de déjeuner, puis m'habillant en toute hâte je sortis de chez moi pour rejoindre le lieux de rendez-vous habituelle : La sortie du village de Kiri.
Une fois arrivé, j'eus à attendre quelques minutes l'arrivée d'Encho...Décidemment, ou bien tous lesninjas de ce village ont pour habitude de venir en retard ou bien c'était moi qui venais toujours en avance. Dans tous les cas, la patience n'était pas mon fort et c'est assez ennuyé que je le vis arriver dix minutes après moi. A ce moment-là, j'avais une seule envie, celle de m'exclamer : ENFIN !

Yo'p ! Ca fait longtemps...Bon, j'espère que tu vas bien, on y va donc ? C'est parti, allons chasser du nukenin !

C'était sur ces quelques mots de salutation et sur cette petite phrase que la mission allait commencer, notre but était de trouver et ramener un nukenin qui, était semble-t-il, assez dangereux puisqu'il n'avait fait qu'une bouchéde simples genins. Une mission de traque banale en somme, nous n'avions donc plus de temps à perdre...Mais... Par où allions nous aller ? La mission stipulait « un ninja errant traine dans Mizu no Kuni » …Me retournant alors vers Encho, tout en esquissant mon plus beau sourire .

Dit, t'as une idée de par où on va ?


Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yorisou Aibu
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptySam 29 Oct 2011 - 10:07

Les deux comparses présents, nous pouvions enfin y aller ! En arrivant je voyais Shinichi qui avait un air, me signalent que je faisais bien d’arriver ! Un peu gêné par mon retard je me mis finalement à courir pour arriver jusqu’à lui. Ça faisait longtemps effectivement, depuis ses débuts de ninjas ! Il était pressé de pouvoir enfin y aller et visiblement motivé par l’idée de se farcir du Nukénin !
Je lui fis un Highfive tout en lui répondant que pour moi ça allait nickel ! De là, levant le point en l’air tout en commençant le trajet, je criais haut et fort quelques chose qui ressemblait à… « GARE A TES FESSES LE NUKENIN ! » Sous le regard incrédule des deux gardes à l’entrée, qui, ne devaient pas avoir l’habitude de voir un cinglé pareil. Mais que voulez-vous, j’étais tellement content de faire cette mission ! Avec les deux chunins sabreurs, ça va roxxer du bambou !
Enfin… Shinichi me demanda soudain « Dit, t'as une idée de par où on va ? » … Sur le coup je stoppais instantanément en écarquillant les yeux. En fait il n’avait pas tort ! Bon réfléchissons… Un homme, potentiellement ninja et nukénin, a dégommé une équipe de genin… Il sait probablement qu’il est recherché par le village de Kiri (bien qu’à mon avis il ne se doute pas qu’il soit traqué par deux ninjas aussi classe et talentueux que nous), donc logiquement !


- Mec, je pense que s’il est recherché, il ne se cachera pas dans les environs, donc je te propose de faire un tour du côté des archipels de Kiri, à mon avis on aura plus de chance !

A défaut d’avoir un meilleur plan, nous nous mimes en routes pour les archipels ! Les côtes sablonneuses du pays de l’eau, comme dans mon rêve… Aaaah ! Non, n’allez pas croire que je voulais y aller juste pour ça, je croyais bel et bien en mon plan ! J’espère simplement que la chance sera de notre côté, parce que je n’avais peut-être pas prévu de ratisser de fond en comble tous les recoins du pays de l’eau !
A la manière de deux ninjas aguerris nous parcourions les marécages en sautant d’arbres en arbres. C’est vrai que le voyage à même la vase et la boue, on était bien content de pouvoir l’éviter. La forêt brumeuse derrière nous, nous débouchions enfin sur une forêt avec de vrais arbres et un sol dur sur lequel des chemins pouvaient être balisés. Les plages ne devaient plus se trouver loin d’ici et le soleil commençait déjà à se coucher. Plutôt que de monter un bivouac pour la nuit, autant agir pendant que notre adversaire s’y attend le moins !

Et nous y voilà enfin… La plage ! De nuit… Le ciel immense et étoilé qui reflète ses étincelles dans l’eau calme et glacis du soir… Enfin, trêve de conneries, il fallait maintenant qu’on s’occupe de chercher ce bandit. Moi j’avais trouvé l’endroit (peut-être), donc c’était à mon coéquipier de trouver la marche à suivre à présent ! Oui, je dois bien avouer que sur ce coup là je n’étais pas très inspiré, mais je n’allais quand même pas tout faire non plus !


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptySam 29 Oct 2011 - 14:54

Les archipels de Kiri. Après tout pourquoi pas, je n'avais pas spécialement d'idées plus intéressantes à proposer alors autant faire comme il le souhaitait. Et puis, dans le pire des cas, ce n'était que notre première mission de rang B qui serait raté... Oui bon, en fait dans le pire des cas c'était vraiment la loose de rater cette mission, mais hormis se fier à notre instinct de shinobi que pouvions nous faire ? Rien. Nous étions tout deux des sabreurs et je doutais fortement que mon épée qui se liquéfie aussi utile et puissante puisse-t-elle être allait nous aider, nous n'avions pas les capacités d'un senseur capable de détecter quelqu'un à des dizaines de kilomètres à la ronde. Nous n'avions pas non plus les capacités d'un membre du clan Inuzuka, en bref ? Nous n'étions bon qu'à foncer dans le tas, à frapper fort et à prier pour que le nukenin soit là où nous avions chercher... Comme quoi, malgré les apparences et tout ce que l'on peut dire, c'est dur d'être un sabreur !

C'est donc dans l'optique de trouver ce bandit que nous partîmes en direction des côtes du pays de l'eau traversant pour cela les forets marécageuses puis une autre forêt. Nous avions marcher toute la journée et plus le temps passait plus je me demandais réellement s'il avait ne serait-ce qu'une petite idée d'où il allait. Non pas que je n'avais pas confiance en lui hein... Mais quand on marche pendant tout ce temps, on est en droit de se poser des questions. Surtout qu'il ne semblait pas plus confiant que cela le camarade. Enfin qu'importe, dans tout les cas nous avions marché énormément pour arriver dans cette sorte de plage, alors autant gaspiller encore un peu de notre précieux temps pour chercher ici plutôt que rebrousser chemin, ce qui, soit dit en passant nous aurait probablement fait perdre plus de temps.

Une fois arrivé sur les côtes de sable fin, je me mis à réfléchir (oui, ça m'arrive) quant-au lieu où pouvait bien se trouver le bandit. Et le moins que l'on put dire était que je n'étais vraiment pas confiant. Comme si un nukenin recherché allait prendre des vacances dans un lieu aussi tranquille que celui-là... Personnellement, si j'avais été recherché par tout Kiri, la première chose qui me serait venu à l'esprit serait de me cacher dans un endroit peu fréquenté. Hors, ce genre de plage et ce genre de paysage devait être le lieux où tout le monde venait. Si un nukenin avait un jour mis les pieds ici, nuls doutes que les commerçants du coin s'en seraient rendu compte...Bingo ! Il n'y avait qu'une seule façon d'être sûr ou non que le nukenin se cachait dans les parages : Demander aux personnes qui avaient pour habitudes de rester ici si oui ou non ils avaient vu quelqu'un ou quelques chose de suspect c'est derniers temps. C'est donc prenant mon air le plus sérieux possible que je pris la parole

- Tu sais...J'pense pas vraiment qu'un nukenin se trimballerait en short et en tongs à la plage, mais quitte à avoir fait tout ce chemin, le mieux serait encore de vérifier. Pour cela j'te propose d'aller voir un de ces petits sous traitants, tu vois, le genre de personnes qui ont des restaurants ou bien encore ces gens qui louent des barques pour une balade en mer. Si comme tu le penses le bandit se cache ici, ils auront forcément vu quelques chose. Dans le cas contraire, on part de ce coin avant que Mahan l'apprenne et pense qu'on est venu ici histoire de se la couler douce.

Les choses étaient dites. Venir ici était pour moi une erreur, et le mieux était encore de partir en vitesse car nous avions perdu énormément de temps et au moment où nous parlions le nukenin devait déjà avoir pris une grande avance sur nous. A ce rythme là nous n'allions jamais le trouver et donc jamais le ramener à Kiri. Plus vite, nous trouverions une personne capable de nous informer de la non-présence du nukenin, plus vite nous pourrions réellement commencer la mission.

C'est après quelques longues minutes de marche qu'en longeant la côte nous avions pu trouver une sorte de petite maison de bois appartenant à un pêcheur du coin. L'heure de vérité approchait. J'allai lui montrer que son idée était stupide.

Toc Toc Toc ♫

– ...Qu- qu- qui êtes-vous ?

Que de suspicions par ici, enfin, c'était plutôt justifié, les gens d'ici ne devaient pas avoir pour habitude de recevoir de la visite aussi tard. Afin que l'homme m'ouvre, je déclinai mon identité : « Kitase Shinichi, CHUNIN de Kiri ». C'est d'ailleurs avec une certaine fierté, que j'accentuai fortement sur le mot  chunin. Peu après, mon identité donnée, la porte s' ouvra laissant voir un vieil homme, marqué par les rides et par une forte odeur de poissons. Mais ne me laissant pas distraire par cela, je fis ce que j'avais à faire : Lui demander si oui ou non il savait quelques chose quant-à ce fameux nukenin.

– Ahhhh ! C'est pour ça que vous êtes là ! Oh merci ! Vous êtes nos sauveurs ! Le gars que vous chercher se trouve là bas ! Débarrassez-nous vite de cet ordure !

...C'était moi où le vieux venait de donner raison à Encho ? Il semblait bien que oui. Il pointait du doigt une petite île qui se trouvait à quelques mètres par delà la mer. C'était donc là qu'il se cachait le nuit, alors que le jour il sortait pour martyriser les commerçants...Au moins nous grâce au vieil homme nous savions maintenant par où aller, direction la petite île où se cachait le nukenin ! Et même si ça me déplaisais de l'admettre, Encho avait raison de venir ici. C'est d'ailleurs d'un air ahuri que je me retournai vers Encho. Je n'avais jamais, mais alors jamais, vu un mec aussi chanceux.

Au moins nous savions maintenant par où aller, direction la petite île où se cachait le nukenin !
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yorisou Aibu
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyMar 1 Nov 2011 - 9:07

Je commençais à me demander, pourquoi les autorités du village ont jugées bon de nous envoyer nous, deux sabreurs, pour une mission de traque ? Aucun de nous deux ne maîtrisait une quelconque technique de repérage ! Etait-ce une sorte de test ? Pour évaluer nos compétences de Chunin, une fois notre nouveau grade obtenu probablement. Enfin, ils étaient comiques à la hiérarchie ! Ils devaient se douter que nous avions de grandes chances d’échouer. Mais personnellement, je trouvais ça complètement idiot de faire ce ‘’test’’, sur une mission où un dangereux criminel devait être appréhendé ! Enfin bref, j’avais beau ressasser le problème, c’était trop débile pour que ça veuille bien rentrer ! Mon partenaire devait lui aussi trouver le concept saugrenu et mon idée de chercher sur la plage encore plus ! Mais après tout c’était plus ou moins dans ma logique. Nous savions qu’il était toujours au pays de l’eau, mais comme il était recherché et bien ça excluait les marécages et la forêt autour du village de Kiri. Donc par conséquent, la plage restait le coin le plus probable… Mon intuition me guidait, je n’aurais su dire pourquoi mais je savais qu’on était sur la bonne voie.
Shinichi, l’air un peu dubitatif et avec une mine sérieuse qui pour le coup attira vraiment mon attention, m’exposa son point de vue. Selon lui, j’avais eu tort de nous amener ici… Bon au moins il était honnête et préférai me le dire directement… Mais pourtant, il me fit encore assez confiance pour proposer d’aller demander des renseignements vers les petites cabanes de pécheurs qui longeaient la côte. Un de ses arguments m’incita à me bouger le cul aussi ! Notre Mizukage chérie qui n’apprécierait surement pas de nous savoir en un tel lieu. Une pression de plus sur mes petites épaules… Je devais vraiment avoir raison sur mon intuition !

J’acquiesçai sur ce que venait de dire le sabreur en hochant la tête, lui emboitant le pas vers les petites cabanes, d’où de la lumière s’échappait encore des fenêtres et des imperfections dans les planches constituant les murs. La lune était à son paroxysme, m’indiquant qu’il devait être aux alentours de minuit. Une chance donc que des gens soient encore réveillé !
Shinichi toqua à l’une des portes. A l’intérieur de la pièce, le peu de murmures que l’on entendait s’estompa aussitôt. Un silence de peur, signifiant qu’un étranger ici n’était pas forcément le bienvenue. Après ce long silence où ne savions que faire, quelques bruit de pas devenaient audibles et se dirigeaient vers la porte. Une voix âgé et tremblotante, pour ne pas dire hésitante, nous demanda notre identité. Mon partenaire ne se démonta point et expliqua qui nous étions et surtout notre grade avec une certaine fierté ! Il avait raison en même temps, on était Chunins, pas techniciens de surface !
La porte s’entrebâilla légèrement, laissant apparaitre un vieux pécheur, facilement identifiable par l’odeur de poisson qu’il dégageait lui, autant que sa maison. Afin de nous rendre plus crédible et aussi pour prouver la véridicité de la chose, je montrais mon bandeau représentatif du village de Kiri à l’homme apeuré. Suite à ça, il sembla se calmer un chouya et écoutant attentivement les questions que lui posait mon partenaire. Un air de surprise mêlé de peur se dessina sur son visage lorsque le mot nukénin fit irruption dans la phrase.

Il devint tout de suite plus loquace et nous remercia chaudement pour notre intervention. Du bout de son doigt fripé, il nous indiqua une île par-delà le bout de mer derrière nous. Malgré la nuit noire, elle était encore bien visible grâce à la lumière de la lune. C’est donc ici qu’il se cacherait le fourbe ? Je ressentais une profonde satisfaction, ou plutôt je me sentais profondément rassuré d’apprendre ça. Shinichi se tourna vers moi avec un air ahuri, ce à quoi je répondais d’un sourire un peu perplexe et d’un haussement d’épaule. La chance était visiblement avec nous ! Alors, ne jouons pas plus longtemps là-dessus ! Nous aurions très bien pu attendre ici que le jour se lève, comme ça, le ninja errant viendrait directement à nous ! Mais nous ne pouvions décemment faire ça, car si ça tournait en combat, des civils risquaient d’être blessé… Réfléchissant un instant à la marche à suivre, je tournais la tête pour apercevoir quelques embarcations de pèches situés non loin d’ici.


- Dites-moi grand-père, pouvons-nous, vous emprunter une de vos barques pour nous rendre directement sur l’île ?

Le vieil homme hésita un instant un acquiesça d’un signe de tête avant de sortir de chez lui en pleine nuit pour nous préparer une embarcation qui tiendrait le coup jusque là-bas. En route donc, vers l’île du déserteur !

≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈ ≈

Nous prenions donc la mer à bord de la petite embarcation. Il s’agissait d’une barque tout à fait lambda avec une petite voile et un flotteur sur le côté gauche. Elle ne payait pas de mine, mais elle nous permettra de nous rendre plus facilement et rapidement, vers notre but. La traversé se faisait calmement, malgré la houle omniprésente la nuit. Paraitrait-il que c’était dû aux mouvements lunaires. Et pour le coup, pas de bol car celle-ci était pleine, et bien visible ! Donc autant dire que ça tanguait pas mal dans le rafiot ! Shinichi avait l’air de tenir le coup comme moi, bien que ce fût quand même assez ennuyeux comme situation. Enfin, passons, l’île était se rapprochait de plus en plus et ses côtes sablonneuses commençait à devenir visible. Le soleil commençait à se lever doucement sur l’étendu bleu, rendant notre navigation moins contraignante.
Bien vite, les abords de l’île devenaient visibles. Nous devrions accoster d’ici quelques minutes… Mais soudain, quelque chose au loin attira mon attention ! Une forme sombre sur la plage. Elle était là, sans bouger, et je compris bien vite qu’il s’agissait d’une personne en train de nous observer. Celle-ci se décida enfin à faire quelques choses ! A mon grand désespoir…
Composant une brève série de mudras, un immense cercle d’eau se forma devant lui et tout de suite après, un immense Ouragan se déversa sur la mer. Je reconnaissais très bien la technique de la grande cataracte, et si nous restions sur le navire plus longtemps, on allait morfler ! Une gigantesque vague allait s’abattre sur nous, et il fallait réagir. D’instinct, je saisissais Shinichi par le col, de la main droite et décrochais ma Hurricane Blade de mon dos, avec la gauche. Positionnant mon épée sous mes pieds tout en sautant de l’embarcation, celle-ci toucha l’eau et immédiatement je fis circuler du chakra dans mes pieds. Sous cette action, les hélices de la lame se mirent à fonctionner pour nous propulser sur la mer de la même manière qu’un surf, à une vitesse avoisinant les 50 km/h. Je lâchais le sabreur derrière moi, pour pouvoir équilibrer la ‘’planche’’, afin de surfer ce spot de rêve !

Le ninja errant ne s’arrêta pas là. Lorsqu’il vit que nous avions esquivé sa vague en surfant sur le côté droit, il posa sa main sur la surface de l’eau. Pour l’instant, propulsé sur la mer grâce à mon épée, je faisais comme qui dirait un détour sur la droite en arc de cercle pour finalement me mettre dans l’alignement du nukénin. Soudain, des dizaines de balles aqueuses s’échappèrent de l’eau pour nous foncer violement dessus, dans le but de nous faire chuter à l’eau et d’être à sa merci.
Je croisais les bras et posais mes mains sur chacun de mes poignets opposé avant de les écarter d’un coup, activant ma technique. En effet, je venais d’activer les deux sceaux présents sur le dos de mes mains, faisant apparaitre deux Shikomizue. Grace à l’action des deux lames, j’arrivais à parer les boules d’eau qui n’avaient de cesse que d’essayer de nous désarçonner. Je pouvais assurer nos arrières, maintenant il était temps de passer à l’attaque ! L’eau et le vent salé nous fouettaient le visage, tandis que nous foncions à toute vitesse vers notre adversaire.


- Shinichi ! C’est à toi de jouer ! Je couvre tes arrières !

Ce crétin de nukénin allait comprendre ce qu’on appelle chez nous : La force d’intervention de Kiri !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyMar 1 Nov 2011 - 22:44

Shinichi ! C’est à toi de jouer ! Je couvre tes arrières !

Comment avais-je pu me retrouver dans une situation pareille moi déjà ? Ah oui. Je m'en souviens maintenant...Notre cher Encho et sa planche. D'ailleurs maintenant que j'y pense, pourquoi avait-il demandé une barque au vieil homme s'il possédait un tel engin ? Enfin, il ne fallait pas chercher à comprendre. Donc, Je m'étais retrouver je ne savais trop comment sur une sorte de planche qui flottait dans les airs avec un Nukenin qui nous attendait sur les côtes de l'île et qui d'après ses réactions n'avait pas vraiment apprécié le fait qu'on vienne le voir de si bonne heure. Mais heureusement, grâce aux manœuvres d'Encho, nous avions éviter le pire et c'est ainsi que je me retrouvais débout, en équilibre sur une planche volante qui m'inspirais tout sauf la confiance.

C'était donc à ce moment là, que mon compère m'incitait à lancer la contre-attaque. Enfin, plus facile à dire qu'à faire, tout se passait tellement vite. De plus, mon équilibre sur cette planche n'était pas optimum, voilà qui allait corser l'exercice, lancer une attaque à distance dans ces circonstances. Voilà qui n'était pas chose aisée. J'eus donc une soudaine idée. Je n'allai pas l'attaquer mais juste le gêner, ce qui allait nous permettre de gagner du temps et ainsi s'approcher de lui.

S'approcher de lui, il s'agissait pour moi de la seule chose qui pouvait nous donner un grand avantage, dans ces conditions, à distance, notre supériorité numérique ne nous servait pas à grand chose, si toutefois nous arrivions à être assez proche de lui, alors là, l'avantage du nombre allait se faire sentir.

- Bon ! je tente un truc, pas sûr que ça marche, mais dans tout les cas essai de diminuer la distance entre nous, on aura plus de facilités à le choper une fois si on est proche de lui, à deux avec une très faible distance, le capturer sera un jeu d'enfant !

Oui, je parlais beaucoup même dans des cas aussi extrêmes. Il fallait dire qu'avec les bruits des vagues et la vitesse de la planche, j'avais peur qu'Encho ne m'entende pas très bien. Enfin trêve de paroles et place au techniques !

Suiton, Suikoudan no Jutsu

C'est après une rapide série de quelques mudras que de l'eau sortit un requin aqueux qui fonça droit vers notre cible. Voilà qui allait et le gêner et si possible provoquer chez lui quelques dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yorisou Aibu
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyJeu 3 Nov 2011 - 12:35

Le long monologue de mon partenaire n’était pas pour me rassurer ! Il allait donc « essayer » un truc ? Histoire surement de faire diversion. Mais contre un type qui peut nous envoyer des trombes d’eau juste comme ça, je pense qu’une simple diversion ne suffira pas à faire quoi que ce soit. Ce ne sera qu’un placébo dans nos espérances de victoire. Ce type devait être du rang A au moins. Espérons que deux rangs B comme nous suffiront… Shinichi composa quelques mudras et fit jaillir de devant nous un grand requin aqueux qui fila comme une bombe droit sur le Nukénin. Je dois bien avouer que sa technique ne manquait pas de classe et qu’il avait un certain style ! Mais est-ce que c’était vraiment le moment pour se soucier de ce genre de choses ? Le requin suivait son cour, mais notre adversaire n’allait pas s’arrêter en si bon chemin ! Composant d’autre mudras, il leva le bras en l’air pour faire apparaitre une immense barrière aqueuse tout autour de lui. Le requin sembla forcer contre quelques instants, avant d’éclater en une grosse gerbe d’eau.

Ce mec faisait jaillir de l’eau comme si de rien était ! Et visiblement, nous l’avions vexé… Il pointa soudain deux doigts vers la mer, et un remous se fit sentir. Devant nous, l’eau se mit à tourbillonner brusquement, et une barrière aqueuse, qui s’élevait en spirale, jailli de la mer pour nous barrer la route. Avec si peu de distance, il était trop tard pour pouvoir l’esquiver ! Je n’eus qu’un mot à dire à Shinichi avant d’agir…


- Sautes !

Il bondit donc de mon épée aussitôt après. Afin de ne pas le laisser vulnérable à tout ça, je devais moi aussi contre-attaquer. Je fis disparaitre les deux Shikomizue en un ‘’pouf’’ de fumé, les faisant de nouveaux rejoindre les sceaux dans mes mains. De là, je pris une impulsion sur ma Hurricane Blade pour lui faire quitter la surface aqueuse en même temps que moi. Je saisissais le manche à deux mains, et après une série de deux pirouettes horizontales successives, je déclenchais enfin ma technique. La rotation poussé à haut niveau, j’utilisais pour la première fois ma technique la plus puissante. En un hurlement de force, je donnais un puissant coup horizontal, qui pendant une fraction de seconde ne sembla rien donner. Mais juste après, un puissant vent hurlant, semblable à une grosse tornade horizontale, percuta le typhon aqueux pour le faire voler en éclat. Ma technique n’était pas simplement un puissant souffle, elle était aussi parcourue de nombreuses lames d’airs qui auraient pu trancher des troncs d’arbres sans problème.

Je me réceptionnais dans l’eau en glissant dessus et en influant du chakra dans mes pieds afin de pouvoir rester debout à sa surface. Je ne voyais plus Shinichi à mes côtés mais j’espérais juste qu’il allait saisir l’occasion pour se rapprocher de notre adversaire et pouvoir le prendre au dépourvu. Bien sûr, il allait aussi devoir faire attention à ma technique qui continuait sa progression. Les lames d’airs tranchaient l’eau sur leur passage, puis le sable se voyait à son tour marqué de profondes stries. Le nukénin était un peu pris au dépourvu, il ne devrait pas pouvoir totalement s’en sortir de cet assaut. Mais ce ne sera pas suffisant…

Shinichi, je compte sur toi !
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyJeu 3 Nov 2011 - 19:42

Vive les techniques qui ne servent à rien ! D'ailleurs je venais d'en lancer une belle ! Une belle technique qui sert à rien, et une ! Le Suikoudan avait en effet été bloqué par une sorte de mur d'eau. Comme quoi notre nukenin avait tout de même un certain niveau. Pouvoir bloquer ce genre de technique, ce n'était pas donné à tout le monde. Mais si il y avait quelques chose que je savais, c'était que peu importe le nombre de jutsu qu'il bloquerait. Sa reserve de chakra n'était pas illimité. Et avec ce qu'il venait d'utiliser, il avait dû dépenser pas mal de chakra tandis que nous, nous n'avions que très peu combattu, et nous étions deux. Plus le combat allait durer, plus les jutsu allaient fuser de part et d'autres, et plus nous avions de chance de gagner face à lui. Enfin, encore fallait-il que l'on survive assez longtemps à ses techniques. Et cela ne s'annonçait pas de tout repos. En effet, une sorte de mur jailli brusquement de nul part.

Sautes !

Je suis pas dans la merde moi. Voilà ce que je pensai à ce moment-là, et vu la situation dans laquelle je me trouvai ma grossièrté était totalement justifié. Dans tout les cas je me devais de sauter comme il me le disait, car si je ne le faisais pas nous foncions droit dans un mur – Au sens propre comme au sens figuré- C'est donc tout en insuflant de chakra que je bondis de son épée. Cela ne m'avait pas empêcher de prendre une partie du coup mais qu'importe. Je me mis alors à regarder les actions d'Encho et le moins que l'on pouvait dire, c'était que lui était utile contrairement à moi. Il avait créé avec son épée un puissant courant qui se dirigeait vers le Nukenin. Pas mal le coup. Et je me doutais que s'il fonctionnait ça allait lui faire mal. Très mal. C'était le genre de technique qu'il ne fallait pas rater. D'une part car la consomation en chakra pour une technique telle que celle-ci devait être assez conséquente et aussi car c'était le type de technique qui pouvait faire basculer une rencontre.

Cependant compte-tenu des techniques qu'il avait lancé précédemment il allait peut-être encore se protéger d' X ou Y manière. Je pouvais peut-être donner un petit coup de pouce à ça technique ? Le nukenin semblait s'être totalement focalisé sur le jutsu d'Encho qui lui faisait face. M'avait-il oublié ? Je l'esperai secretement.

M'étant élancer rapidement vers lui je sortis mon sabre pour le liquéfier rapidement, après la liquéfaction le sabre se transformait en un fouet mesurant un peu plus de deux mètres. Qu'esperai-je faire avec ça ? Ni plus ni moins que le ligotter pour quelques secondes. Avec un peu de chance, il allait se faire prendre au piège et allait donc prendre de plein fouet la technique d'Encho. Enfin...Encore fallait-il que mon plan marche, et ça, c'était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Yorisou Aibu
Yorisou Aibu
Informations
Messages : 957

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyDim 6 Nov 2011 - 14:22

Le combat allait commencer à être éprouvant ! Je venais d’utiliser une de mes plus puissantes techniques pour pouvoir repousser celle du nukénin. S’il continuait à développer autant de puissance, sans dépenser en excès son chakra, on allait vite s’épuiser à la tache ! Shinichi, écoutant mon conseil, jugea bon de ne pas rester plus longtemps sur mon épée, sautant sur le côté droit en direction de la plage. Comme prévu je sautais et réalisais mon attaque pour trancher sa tornade d’eau comme une feuille de papier. Quitte à parler de tornade, aucune ne sera jamais plus forte que celle forgé par le vent. Et je venais d’en donner la preuve irréfutable ! La mer, sur le passage de ma bourrasque tranchante, se déchiqueta littéralement avant de reprendre une forme normale. Mes lames d’airs suivaient toujours leur cour, vers ce nukénin, qui lui, semblait concentré sur ma technique. Je me demandais ce que faisais Shinichi, tandis que je reposais les pieds sur l’eau en entamant une course sur celle-ci en direction de la plage. Et c’est là que je vis Shinichi surgir, épée en main, enfin, fouet en main, pour frapper notre adversaire. Celui-ci, trop concentré sur mon assaut, pensait sans doute qu’il avait dû couler à pic. Grossière erreur de sa part qui me laissait douter sur le niveau du ninja errant.

Celui-ci refit quelques mudras, que je reconnaissais comme étant les mêmes que précédemment. Mon souffle avait quelques peut perdu de sa force avec son premier mur d’eau et la distance parcouru, et il espérait se protéger une nouvelle fois de nos attaques, grâce à un troisième mur d’eau. Je devais saisir ma chance ! Accélérant ma vitesse de course, je jetais mon épée en l’air au-dessus de notre adversaire en tendant le bras vers celle-ci. Fermant la main, je saisissais le filin métallique qui me reliai à elle et par là même, divisait mon arme en 6 lames distinctes. Je baissais le bras en un mouvement puissant et faisait s’enfoncer dans le sol autour du nukénin, 4 sections métalliques en une forme cubique. Immédiatement, une barrière électrostatique se forma, l’emprisonnant dans un cube de protection. Au même moment, sa technique se déclencha, et un mur d’eau jailli du sol autour de lui. Cependant, vu qu’il était à présent piégé, sa prison hermétique se rempli immédiatement d’eau, le laissant prisonnier d’un aquarium géant. Ses yeux s’écarquillèrent, vraiment surpris d’un tel retournement de situation.

L’eau faisait incroyablement pression contre les parois de ma technique et j’étais actuellement un genou au sol, les mains croisé en un mudra, afin de maintenir la totale cohésion de la barrière. Je puisais de plus en plus dans mes réserves de chakra à mesure que le temps passait. Mais mon but était de faire perdre connaissance à notre adversaire, après que celui-ci est manqué d’air. Shinichi était encore possesseur de tous ses moyens et je comptais grandement sur lui pour faire quelques choses ! N’importe quoi qui aurait pu nous aider. Que ce soit en m’aidant à maintenir la barrière, où tout simplement en accélérant la défaite du prisonnier. Car à ce rythme-là, je n’allais plus faire long feu très longtemps !

Et après on dit que je me surmène…
Revenir en haut Aller en bas
Konoha
Kurasaki Shinichi
Kurasaki Shinichi
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... EmptyDim 6 Nov 2011 - 20:51

Mon fouet ainsi que la technique d'Encho avait été facilement annihilé par la grande barrière d'eau de notre cher nukenin. Encore un jutsu qui le protège. Cela faisait le troisième. Quand allait-il être à court celui-là ? A en juger par l'arrogante facilité qu'il avait à créer de grande masse d'eau, il n'allait jamais tomber à court de chakra. Ce qui ne nous arrangeait guère. En effet, Encho semblait assez fatigué, ce qui était compréhensible compte-tenu des techniques qu'il avait lancé depuis le début du combat. Quant-à moi, niveau chakra je n'étais pas vraiment à plaindre. Certes, j'étais loin d'être dans une forme olympique mais je pouvais encore aisément lancer un ou deux jutsus.

D'ailleurs en parlant de chakra, l'ami Encho allait cruellement en manquer. Car, après la création de la barrière d'eau qui stoppa la tornade d'Encho, celui-ci courra à toute allure vers le ninja errant, puis à l'aide de son épée et après de multiple manœuvres assez complexes, réussit à créer une sorte de prison, qui, en plus de gêner le nukenin allait aussi le faire suffoquer. En effet, Encho avait réussis à emprisonner le nukenin et l'eau. Et malheureusement pour notre adversaire, la barrière était assez solide pour résister à la pression exercer par l'eau. Enfin, elle l'était pour l'instant. Car oui, comme dis précédemment, l'ami Encho manquait cruellement de chakra. Et je me doutais que si nous devions en finir, c'était l'occasion rêvée. J'étais en forme. Certes. Mais pas lui, et seul je n'allai peut-être pas tenir face au ninja errant qui nous faisait face. Je pouvais aussi percer sa barrière avec ma plus puissante technique pour espérer tuer le nukenin. Mais s'il en ressortais indemne, je n'aurai probablement pas eu assez de chakra pour continuer. En bref, je me devais de soutenir Encho et sa prison. Si je pouvais faire tenir assez longtemps, nuls doutes que le nukenin allait perdre connaissance, car, il avait beau être d'une grande force. Il n'en resta pas moins un humain, et privé d'air pendant une assez longue période il n'allai pas tenir.

Je courrai donc vers Encho, qui était, genou à terre en train les mains tremblantes... Il n'y avait pas à dire, il devait être à bout. Je mis donc ma main sur son épaule faisant affluer tout le chakra que j'avais de mon corps au sien. Une sorte de transfert en somme. C'était la première fois que je donnais mon chakra à quelqu'un d'ailleurs. Une sensation peu agréable. Celle de se sentir vider, comme si quelques chose drainait toute ma force. Mais ce n'était pas comme si j'avais eu le choix. Et puis, quitte à donner mon chakra, autant le donner à un camarade.

- C'est bon...A deux on l'aura, il ne va pas tenir longtemps.

Voilà qui était bien optimiste de ma part. Il ne va pas tenir longtemps ? C'était ce que j'espérai, car moi aussi je commençais à perdre la forme. De plus, j'avais cette étrange sensation de ralentit, le temps me semblait si long. Seconde après seconde, je ne cessai de regarder le nukenin, quand enfin celui-ci perdit connaissance. Une fois ceci fait, la pression retomba immédiatement et je me laissais tomber vers l'arrière tout en poussant un grand ouf de soulagement et en regardant mon camarade.

Ça y est. C'est fini. La chasse aura durée pas mal de temps, mais on l'a eu.

C'est sur ces quelques mots que ma première mission de rang B c'était fini. Il ne nous restait plus qu'a rentrer au village.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty
Message(#) Sujet: Re: On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

On roule ensemble, on meurt ensemble. Sabreur pour la vie ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Archipel de Mizu no Kuni-