N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
Ayumu Tampopo
Ayumu Tampopo
Informations
Messages : 105
Rang : C+

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) EmptyDim 10 Juin 2012 - 14:45

Spoiler:
 

La pluie glacée tombait sur le petit nez du chaton qui observait l'entrée de Kiri. L'entrée était grandiose et le village l'était surement aussi. Il allait surement se perdre dans ce village. Soudain, un frisson traversa son dos. Le petit minou avait froid et devait trouver un abris pour se protéger de cette pluie. Alors, partant en course, il entra dans ce fameux village qui était encore inconnu pour Jitsurei. Dans sa course, il revoyait encore la scène de ses parents et lui, tout heureux d'entrée à nouveau dans leur village d'origine, puis..il se rappela aussi les flèches qui venaient sur sa famille. Ses parents étaient morts, devant les yeux du Gekei. Justement, le sang de la mère était toujours sur le petit visage du chaton aux yeux péridot. Le sang de sa mère... Sans le vouloir, des larmes coulèrent de ses yeux, attrister par ce malheur. Maintenant, Jitsu pensait qu'ils n'auraient pas du quitter Yuki. S'ils auraient resté, ses parents seraient toujours vivants et ils vivraient heureux ensemble, comme avant. Par contre, maintenant, comment va-t-il faire pour survivre sans parent, sans de maison, sans argent...? Oui, il n'avait plus rien en ce moment. Tout ce qui avait c'était sur lui, soit ses vêtements et son ruban bleu éclair.

Arrivé dans le centre ville, le chaton espérait voir une vie humaine, mais en vain. Tout le monde était chez eux à cette heure. Tout le monde dormait à cette heure. Pas de chance. Alors, il chercha un petit abris pour se cacher durant la nuit. Ses pattes devint très froides et il grelotait. Ensuite, des éternuements suivirent. Avait-il attrapé un rhume? Ne trouvant pas d'abris à se cacher, Jitsurei alla vers un arbre, proche d'un restaurant et essaya de grimper sur l'arbre pour dormir sur les branches. Par contre, à mi-chemin, il remarqua que les branches étaient trop petites pour supporter le poids du pauvre petit minou. Alors, descendant au sol, il se coucha sur le sol, même s'il était un peu mouillé, et s'enroula pour créer une certaine chaleur. Alors que la pluie tombait abondamment, au loin, on pouvait entendre les pleures d'un chaton abandonné sous la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Re: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) EmptyMar 12 Juin 2012 - 19:25

Michiki courrait aussi vite qu’il le pouvait. Il était parti s’entraîner dans la forêt de la Brume et il n’avait pas vu le temps passer. Il était maintenant tout dégoulinant de la pluie qui s’était mise à tomber sans discontinuer. C’est ce qui avait mis fin à sa séance d’entraînement. Il s’était alors rendu compte qu’il était déjà tard. La nuit était tombée depuis un moment déjà. Il rebroussa chemin jusqu’au village. Personne dans les rues.

« A cette heure-ci en même temps » grommela-t-il intérieurement.

Il passa par le centre-ville. Son appartement n’était plus très loin. Alors qu’il continuait sa course effrénée dans les rues du village, un bruit lointain le fit ralentir. On aurait dit une longue plainte qui s’apparentait plus à…un miaulement ou quelque chose dans le genre. Qu’est-ce qui pouvait bien faire ce bruit ? Cette lamentation lui pinça le cœur sans qu’il se l’explique. Il n’était pas ud genre émotif mais tout de même ! Il se dirigea vers la source du bruit qui devenait de plus en plus faible. Il arriva près d’un restaurant. Et là, couché par terre, il découvrit l’origine de ce son.

Un chaton était enroulé sur soi-même au pied d’un arbre. Il était trempé et il avait dû choisir cet endroit pour se protéger du rideau aqueux. Il semblait se lamenter de son infortune. Michiki était attristé par ce spectacle. Il ne supportait pas de voir un animal dans cet état. Il s’approcha délicatement du félin pour ne pas l’effrayer. Il remarqua que le chaton portait des vêtements et un foulard. Il s’étonna de ce détail jusqu’à ce qu’il remarque le sang sur son visage. Le pauvre était blessé ! Il le rassura de quelques caresses. Quand il sentit que l’animal n’allait pas s’enfuir, il l’emmena avec lui. Il l’installerait chez lui en attendant que ce chaton s’en remette. Il redoubla de vitesse pour arriver chez lui. Il avait pris le chaton entre ses bras pour qu’il reste un maximum au chaud. Il sentait son petit corps tout tremblant. Michiki lui adressait quelques mots de réconfort par moment.

-On est bientôt arrivé tiens le coup.

Et c’était vrai. A l’angle d’une rue, Michiki se retrouva face à l’allée de son appartement. Il rentra dans le bâtiment, grimpa les escaliers quatre à quatre et déboula chez lui. Ses vêtements dégoulinants tâchèrent le parquet de petites gouttes sombres. Sans attendre, il se rendit dans la salle de bain où il termina de nettoyer le museau ensanglanté du pauvre chaton. Il le sécha ensuite avec une serviette et en prit une deuxième plus duveteuse. Il la plaça dans un coin près de son lit en lui donnant l’air d’un panier. Il y installa le chaton qui s’allongea sur le tapis douillet. Il partit remplir un bol de lait à la cuisine. Il revint ensuite le placer près du panier improvisé puis partit se coucher. Il s’occuperait de l’animal demain matin. Pour l’instant, son entraînement et sa course contre la pluie l’avait éreinté.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayumu Tampopo
Ayumu Tampopo
Informations
Messages : 105
Rang : C+

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Re: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) EmptyMer 20 Juin 2012 - 16:28

Le chaton miaulait toujours de désespoir en espérant qu'un vivant passe proche et vient le chercher. Cependant, les miaulements commencèrent à être de plus en plus faibles. Pourquoi? Et bien, il avait attrapé froid et était épuisé. Alors, même s'il voulait rester réveiller, inconsciemment, quelque chose lui empêchait de résister. Quoi? Il n'en savait guère. Soudain, il entendit des pas s'approcher de lui. Un petit sourire discret apparut sur le visage du minou. Jitsurei sentit une main le caresse doucement, ce qui le fit ronronner, mais faiblement. Ensuite, il fut levé par l'inconnu qui courut vers une direction. Le chaton s'était laissé faire, vu qu'il n'avait pas l'air méchant le ninja. Et puis, de toute façon, il n'avait réellement pas la force de se défendre en ce moment. La chaleur du monsieur réchauffait le neko qui s'endormait peu à peu, mais il fut réveillé par les paroles rassurantes du ninja qui disait qu'ils arrivaient bientôt. Arrivé où? La fatigue prit le dessus du chaton et s'endormit tranquillement. Plus tard, il se réveilla et il se fit lavé le museau par ce gentil inconnu. La chaton se demandait qu'est-ce qui c'était passé dans l'intervalle de ''Je me suis endormi et je me suis réveillé''. En tout cas, tout ça n'était d'aucune d'importance vu que le neko se faisait bien traiter en ce moment. De plus, le monsieur sécha le petit Jitsu et le plaça dans un genre de panier avec une dodo pour que celui-ci dort au chaud. Un miaulement se fit. C'était un merci version chat. Soudain, quelque chose dérangea le petit Gekei qui voulait dormir. C'était quoi? Un bruit? Non, c'était une odeur très particulière, soit l'odeur d'un bon bol de lait. Lui qui adorait le lait. Par contre, il attendit que le monsieur s'endort avant de se transformer en humain et de boire le lait. Ensuite, après l'avoir calé (non, il ne l'a pas bu, mais bien calé), Jitsurei se re-transforma en chaton et se coucha pour passé une bonne nuit de sommeil.

Le lendemain, Le neko se réveilla assez tôt, vu que son ventre criait à l'aide. Il avait faim, même très faim. Sortant en s'étirant les pattes pour se réveiller, Jitsurei se dirigea doucement vers la cuisine pour trouver un bon repas à manger. Rendu dans la cuisine, il regarda tout autour de lui s'il avait de la nourriture pas loin, mais en vain. Alors, il n'avait guère le choix de se transformer en humain. Alors, il changea sous sa forme hybride (on dit hybride, vu qu'il a des oreilles et une queue de chat) et ouvrit le frigo. Il y vit quelque chose d’extraordinaire, soit une pomme. Mmm...le petit garçon adorait ce fruit. Donc, sans hésiter, il prit la pomme et la lava sous le robinet. Par contre, quand il avait ouvert l'eau, il prit un coup de panique à cause du bruit. Il avait peur d'avoir réveillé celui qui l'avait accueilli. Il ferma rapidement le robinet et resta pendant quelques secondes attentives, même très, pour entendre tous les sons. Par contre, quand il n'entendit aucun bruit pendant un bout de temps, Jitsu haussa les épaules et s'assit sur une chaise pour manger sa pomme en souriant et en ronronnant.
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Re: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) EmptySam 23 Juin 2012 - 16:19

Le sommeil de Michiki avait été serein et sans rêve. Cela l’arrangeait bien. Il se sentait frais et reposé après la saucée de la nuit dernière. La pluie s’était abattue violemment et avait trempé la moindre parcelle de ces vêtements. Il resta couché un moment dans son lit à réfléchir à un peu de tout. Il resta un instant sous les couvertures puis il se décida enfin à se lever. Il partit à l’autre bout de l’appartement pour prendre des vêtements secs et posés ceux de la veille dans un coin. Il les laverait et les sècherait plus tard. Il revint à son lit et tomba sur le panier improvisé. Il avait presque oublié ce chaton qu’il avait recueilli hier !

Le panier étant vide et la gamelle de lait entièrement vidée, Michiki se demanda où avait bien pu passer le petit animal. Il aimait beaucoup les animaux. Il n’aimait pas les humains. Son vœu le plus cher aurai été de pouvoir abandonner son état d’être humain pour devenir un animal. N’importe lequel, il n’avait pas de préférence ! Mais il détestait l’Homme. Cette espèce se prétendait sur évoluée alors qu’il lui restait tant de choses à découvrir du monde qui l’entoure. Quand des animaux se contentent de subvenir à leur besoin et faire perdurer leur espèce, l’Homme tue, manigance, ment. Il avait honte d’en être un lui-même. C’est pour cela qu’il avait cette passion pour les animaux. Repenser à cela le fit revenir un an en arrière. Il se souvint alors du Remord. Sa bonne action avec ce chaton n’était pas simplement due au fait qu’il voulait rattraper le mal qu’il avait autrefois causé ? Qui sait. Le fil de ses pensées fut troublé par un léger gargouillement. Son ventre le tiraillait. N’ayant pas dîné la veille à cause de la fatigue, c’était normal.

Il se dirigea donc vers sa cuisine. Il planifia de retrouver le chaton une fois qu’il aurait l’estomac rempli. Il arriva dans sa cuisine pour aller ouvrir son frigo, et il fut bloqué dans son élan. Devant lui, assis sur l’une des deux chaises de la cuisine, un jeune garçon mangeait une pomme. Leurs regards se croisèrent. Le garçon n’était pas comme les autres. Il avait des oreilles pointues et poilues au-dessus de la tête et…une queue de chat ! Michiki se sentit incapable de prononcer un mot tant les questions l’assaillaient. Qui était cet enfant ? Que faisait-il chez lui ? Pourquoi s’était-il permis de se servir une pomme alors qu’il n’était pas chez lui ? Un seul mot parvint à franchir les lèvres du jeune homme, et il fut étonné de ce mot comme si ce n’était pas lui qui l’avait prononcé :

-Bonjour..

Décidément, Michiki devait arrêter les entraînements nocturnes. Ça ne lui réussissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nouveau
Ayumu Tampopo
Ayumu Tampopo
Informations
Messages : 105
Rang : C+

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Re: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) EmptyMar 3 Juil 2012 - 18:22

Mangeant sa pomme, Jitsu fut surpris quand il vit le monsieur qui l'avait sauvé dans la cuisine. Ses yeux clignèrent rapidement et sa bouche s'arrête entrouverte et prête à prendre un morceau. Bon, être surpris de voir ce ninja dans sa maison était un peu épais, mais bon, Jitsu reste Jitsurei. (/PAF/ toi narrat', embarque pas! è.é) Après un simple bonjour de la part du monsieur, le chaton reprit sa bougée et fixa encore ce monsieur avec de grands yeux. Il repensait à hier soir. Le monsieur en question l'avait vu en chat et ce matin, il est humain. Le shinobi doit être tout mélangé et doit surement se demande ce qu'un enfant fait dans sa cuisine, assit sur sa chaise, en train de manger une pomme. C'est vrai que c'était un peu bizarre. Alors, voulant prouver qu'il ne voulait rien de mal au monsieur, le neko se leva de la chaise et s'approcha du shinobi à lunette. Pendant un moment, Jitsurei resta silencieux devant lui en mangeant la pomme, puis, tel un vrai chat, il se mit à ronronner.

-Bonzour, monchieur. Ze m'appelle Jitsurei. Z'aimerais vous remerchier de m'avoir chauvé hier choir. Il faisait très froid dehors.

Un petit rire joyeux et enfantin s'échappa entre les lèvres de Jitsu, puis, des ronronnements suivirent ce rire. Cependant, il n'était pas convaincu que l'autre avait compris ses dires. Alors, n'ayant pas le choix de se métamorphoser, il joigna ses doigts ensemble et composa sa technique de métamorphose. Il était rendu le mignon petit minou que le monsieur avait trouvé sous la pluie. Ayant le caractère d'un chaton affectueux, il se frotta sur le monsieur pour avoir des caresses de sa part. Par contre, une douleur vint à son coeur. Soit, l'amour de ses parents. Oui, ses parents étaient morts depuis peu et maintenant, il n'avait plus rien. À cette pensé, le chaton pleura silencieusement, mais des larmes coulèrent de ses yeux péridot. Néanmoins, il continua toujours à se frotter contre la jambe du ninja pour avoir des calins. Allait-il en donner?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nukenin
Otsutsuki K. Nikkou
Otsutsuki K. Nikkou
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1874
Rang : S

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Re: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) EmptyMer 1 Aoû 2012 - 3:23

Le jeune garçon qui se trouvait dans la cuisine venait de le remercier de l’avoir sauvé. Sauver de quoi ? Pourquoi faisait-il référence à hier soir alors que Michiki n’avait fait qu’héberger un chaton trouvé dans la rue. Comme si le petit garçon avait perçu ses pensées, il joignit ses mains et il prit la forme du félin de la veille. Le Kirijin commençait à saisir le lien. Il était seulement étonné qu’une telle chose soit possible ! Un humain qui pouvait prendre la forme d’un animal ! Le rêve de Michiki. Lui qui en venait parfois à regretter d’être un humain, il existait au moins une personne sur terre capable d’accéder au chemin qu’il aimerait atteindre. Comment faisait-il cela ? Pouvait-il lui enseigner ? Y avait-il d’autres personnes capables d’une telle capacité ? Tant de questions qu’il aimerait poser. Pour l’heure le chaton se frottait contre sa jambe avec insistance pour réclamer des câlins. Michiki le prit donc dans ses bras et l’amena sur le lit où il le déposa pour le caresser.

Le soleil qui filtrait par les rideaux venait se déposer en fins rubans chauds sur la couette, renforçant les ronronnements de bien-être du chaton. Le Kirijin avait encore du mal à se faire à l’idée. Et puis qu’allait-il faire de lui maintenant ? Il se voyait mal le garder. Il s’agissait d’un être vivant qui possédait une volonté qui lui était propre. Pour privilégier la conversation, et l’aider à mieux choisir quoi faire, le nécromancien fit des signes au jeune chat devant lui. Il se trouva ridicule à essayer de mimer une métamorphose en humain et il le formula donc par des mots :

-Que dirais tu de te retransformer que nous puissions discuter. J’aimerais que tu me parles un peu de toi. Tu m’intrigues et j’aimerais connaître ton histoire. Si tu n'y vois pas d'inconvénients bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty
Message(#) Sujet: Re: Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les pleures d'un chaton (Shinda Michiki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-