N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Le bal pourpre [Ketsueki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
Ketsueki Yami
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyVen 15 Déc 2017 - 23:36

Spoiler:
 


La Cité du Crépuscule. Cette ville magnifique au coucher de soleil sans pareil grâce à son architecture tout en hauteur, ses bâtiments se surplombant les uns les autres et son bon vivre malgré son appartenance aux miens.

Je ne saurais dire combien d'années avais-je passée entre ses murs ?! Pratiquement l’entièreté de ma vie... Rythmée par la guerre des clans opposant ma famille aux Kawaguchi depuis déjà près d'une trentaine d'années tandis que celle contre l'Empire vint s'y ajouter par la suite, me faisant rejoindre le Kyomu pour servir à la bataille du côté Kazejin.

Mais mes affaires se trouvaient désormais ailleurs depuis quelques temps.
Depuis que je dirigeais l’entièreté du Pays, je n'avais guère le temps de m'y arrêter pour me lier à mes racines. Des racines de toute façon pourries, rongées jusqu'à la moelle au sein d'une famille qui n'agissait aucunement en tant que telle.
Toutefois, cela me convenait.
Nos rapports ne nous liaient par aucune forme d'attachement, seuls l'avarice et notre ego dictaient le chemin de notre vie : nos possessions étant des choses auxquelles nous accordions bien plus de considération.

Malgré tout, j'allais sciemment me mêler aux miens ce soir. Seishurama avait en effet trouvé l'idée d'un « rassemblement clanique » approprié et j'avais finalement accepté, ne serait-ce que pour avoir de quoi divertir ma soirée. Être au milieu d'hypocrites cachant fermement le venin entre leurs crocs promettait en effet d'être amusant.

C'est ainsi que je m'étais rendue sur place, ouvrant la garde robe que je possédais dans ma demeure familiale après avoir échangé quelques mots remplis de tendresse à ma mère et de repartir de la même manière, parfaitement apprêtée et vêtue d'une robe mondaine rouge mettant bien en valeur la cicatrice se perdant entre ma poitrine, symbole de ma possession du Coeur Immortel. Oui, les faire ruminer serait aussi fort divertissant.

« Au revoir Mère. Ma visite annuelle étant faite, je vous dis à l'année prochaine, si toutefois vous êtes encore parmi nous... »

***

Rejoignant le luxurieux manoir inratable car trônant au sommet le plus haut de la ville, je ne me lassais pas d'observer le mobilier de choix, les dalles de marbres, les imposants lustres serties de gouttelettes de cristal et autres canapés de cuir baroque trônant dans l'immense hall.
Pas plus que je ne manquais de lorgner le tapis rouge déroulé en plein centre de la salle de bal, laquelle était constituée d'un piano a queue ainsi que de plusieurs tables au buffet bien garni.
Le tout restait à savoir ce qui n'était pas empoisonné.

Fière, droite et impériale, j'avançai en me moquant éperdument des paires d'yeux se rivant sur moi comme autant de serpents agitant leurs queues à sonnettes. Mieux, je m'en délectai.
Au bout de la pièce se trouvait l'une des seules personnes dont la présence ne m'importunait pas ce soir : notre chef de clan, Seishurama.

Je glissai un regard pleins de promesses dans sa direction ponctué d'un léger sourire en coin. La dernière fois que nous nous étions vus et avions partagé la même nuit remontait déjà à plusieurs mois... Le costume lui allait à ravir même si je le préférais sans apparat. Il n'existait pas l'ombre d'une ambiguïté entre nous, simplement le plaisir de la chair partagé de temps à autre.

Attrapant une coupe de vin que je goûtai avec précaution, usant imperceptiblement de mon chakra pour en détecter la composition et vérifier l'absence de tout poison, je me mis finalement à la boire avec satisfaction devant mon chef de clan.

« Quelle merveilleuse idée as-tu eu là Seishurama. Regarde les minois ravis de nos congénères. »

Arguai-je, sarcastique.

La musique n'était pas encore au rendez vous, les arrivées se faisant peu à peu.
Il régnait une atmosphère lourde malgré les sourires affichés. Comme si quiconque s'attendait à voir les portes se fermer et un massacre débuter. Plusieurs personnes se présentèrent à moi, affichant leur air le plus hypocrite en ventant mes mérites et ma position tandis que j'en fis de même pour rester courtoise, sans avoir néanmoins à me forcer pour exprimer ma satisfaction ainsi que ma fierté quant à mon rôle de dirigeante.
Diablement divertissant et jubilatoire...


Le bal pourpre [Ketsueki] Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Ketsueki Tôta
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyDim 17 Déc 2017 - 12:07

Je restai un moment sans bouger devant l’enveloppe marqué du sceau de mon si adoré clan. J’étais resté sous les radars pendant quatre ans maintenant, et voilà que je recevais quelque chose de leur part. Je ne savais qu’en penser. Etait-ce une sommation de mes adorables parents ? Ou tout autre chose.

Décidant que je n’avais pas envie de perdre du temps en spéculation, je finis par ouvrir la missive. Je ris en voyant l’invitation. Ce n’était pas pour rien que j’avais évité de me mêler à mon clan ces dernières années. Mais apparemment, j’étais toujours un membre, et étais invité un bal clanique. Comme si j’allais y aller. Ils pouvaient se la foutre où je pensais leur invitation.

Mais mon amusement et mes premières pensées disparurent quand la réalité me rattrapa. C’était une invitation officielle. Donc si je ne me montrais pas… Surtout sachant que je me tenais à l’écart depuis un bout de temps… Fichtre. Me passant une main sur le visage, je finis par abattre mon poing sur la table, frustré. J’allais devoir m’y présenter, ne serait-ce que pour faire acte de présence. Mais hors de question que je m’attarde plus que nécessaire. Ugh, rien que l’idée d’être entouré de tous ces hypocrites me donnait envie de gerber.

///

Et voilà, j’y étais. Grommelant intérieurement contre les stupides personnes qui avaient eu la formidable idée de cet événement, j’observais mon environnement, mon visage figé dans un sourire poli. Il y avait du monde, et je commençais déjà à me sentir oppressé. Oh, bien sûr, la déco était magnifique, et tout était très bien organisé. Cependant, la compagnie laissait à désirer. Non pas que j’appréciais une quelconque compagnie, mais la présente, avait le don de me hérisser le poil.

Une flûte de je ne sais quoi à la main, pour faire comme si je m’intégrais, je marchais à travers les festivités, totalement inintéressé. J’avais remarqué que les hauts placés avaient montré leur nez, comme le chef de clan, ou notre Seigneur et les personnes se jetant à leurs pieds me donnaient juste envie de vomir.Toutes les cinq minutes, je ne cessait de vérifier l’heure pour savoir à quel moment il serait acceptable de tirer ma révérence. Le temps passait trop lentement, et avec ça, la chance d’avoir à ma socialiser plus qu’avec un simple hochement de tête augmentait. Sans compter les chances de tomber sur mes chers parents. Uh… Vivement que je puisse partir.
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Tsukuyo
Tsukuyo
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyLun 18 Déc 2017 - 20:37

Tu fus surprise de découvrir une invitation pour un bal organisé à la Cité du Crépuscule, réunissant même les nobles et les aristocrates du clan. Il était tellement rare de voir des réunions de famille parmi les Ketsueki, car contrairement aux autres puissances du Pays du Vent, les manieurs de sang aimaient vivre séparément loin les uns des autres. C'était une façon pour eux de protéger leurs affaires personnelles du regard du monde, car beaucoup cachaient des secrets inavouables qui pourraient les rendre coupables d'un crime.

Néanmoins, ce bal correspondait parfaitement à l'image de la famille. Noble. Prestigieux. Riche. Où tous ces petits monstres assoiffés de sang pouvaient se revêtir de parures élégantes pour embellir leur image et cacher leur vrai visage. C'était également une occasion pour montrer leur prestance et toute la noblesse de leur rang au sein du clan ou pour monter encore plus haut dans les sphères aristocratiques pour certais.

En effet, la rumeur avait fait le tour de la Cité du Crépuscule. La comtesse Seigneur du Vent allait se joindre aux festivités aux côtés du chef de clan. Derrière leurs sourires hypocrites, tous les convives n'avaient qu'une seule envie, s'attirer les bonnes grâces des deux grandes figures de la famille. Tu n'étais pas si différente. Tu allais à ce bal pour te tirer de ton ennui et rencontrer le détenteur du légendaire Cœur Immortel.

Pour cet évènement, tu étais vêtue d'une splendide robe noire qui arrivait jusqu'à tes pieds. Elle ouvrait sur le devant pour dévoiler de longues jambes élancées. Souriante. Innocente. Visage angélique. Ton élégance s'accordait parfaitement à ta beauté naturelle. Tu arrivas parmi les invités de la soirée en compagnie de tes deux parents, tous deux aussi bien habillé comme ton frère qui s'était donné la plus grande peine de mettre un costume noir par-dessus ses bandages.

Une fois l'entrée passée, tu saluas respectueusement tes géniteurs pour aller déambuler en toute liberté à travers la grande salle de réception. Intérieurement, tu riais à la vue toute cette hypocrisie constante qui ne faisait qu'augmenter au fur et à mesure que la soirée avançait. Tu trouvais parmi cette foule un nombre incalculable d'imbéciles. Toute cette facade n'était qu'une pure illusion. Tout le monde le savait, mais le monde faisait semblant de ne rien voir. C'était toute l'image de ton clan.

Tu aperçus sans aucun mal la présence de la comtesse entourée de tous les fidèles admirateurs, ressemblant point pour point à des chiens dociles et obéissants qui ne faisaient que renifler son parfum. Amusée, tu te rapprochas calmement à ton tour pour venir la complimenter et faire connaissance avec cette curieuse femme.

« Vous devez être la Seigneur du Vent dont le nom suffit à faire trembler les environs, dis-tu avec une pointe d'ironie. Enchantée, je me nomme Tsubaki, je suis la fille de Ketsueki Eisei. C'est un plaisir de vous rencontrer pour une première durant ce magnifique bal. »
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Tsukuyo
Tsukuyo
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyMar 26 Déc 2017 - 23:40

Stupide femme. Stupide bâtarde. Ne connaissait-elle donc aucune limite à la honte ? Elle ployait le genou devant le Seigneur du Vent tout en se faisant passer pour la descendante d'une lignée pure afin d'obtenir sa reconnaissance, alors qu'en réalité elle n'était qu'une sang mêlée déguisée derrière des allures de noble.

Si elle n'avait pas été recueillie par Père, elle serait restée dans les bas quartiers à jouer à la douce catin auprès des clients. Elle devrait s'estimer reconnaissante et vivre sa vie insignifiante dans son coin en tant que telle, plutôt que d'essayer de se faire remarquer auprès de la détentrice du Cœur Immortel avec ce sourire hypocrite et manipulateur. Ne connaissait-elle donc pas sa place ?

Crispant ma main gauche sous les effets de la colère, je fissurai par inadvertance le bord de mon verre. Je détestais cette femme, je la haïssais. Pourquoi Père l'avait-il choisie en tant qu'héritière ? Qu'avait-elle de plus que moi ? Qu'avait-elle de mieux que moi ? J'étais supérieur à elle sur tous les points. J'étais un véritable sang pur, un véritable noble, un véritable aristocrate, j'étais né avec cette richesse, ce pouvoir, cette reconnaissance. Tandis qu'elle, elle n'avait rien d'autre qu'une misérable vie sortie de nul part.

Aux yeux de certains, cela pouvait ressembler à de la simple jalousie que j'éprouvais à l'égard de ma sœur, mais c'était en réalité une véritable obsession. Je rêvais de la torturer avec mes ongles, de l'écraser avec toute ma puissance, de lui montrer l'écart qui nous séparait l'un de l'autre. Je n'espérais qu'une seule chose : la voir mourir dans d'atroces souffrances sous ses yeux. Seulement, un tel rêve était irréalisable.

Poussant un soupire, je bus une gorgée de champagne pour retrouver mon calme intérieur. Épuisé. Fatigué. Lassé. J'avais la sensation d'étouffer au milieu cette salle remplie de ces hypocrites stupides et sans cervelle. Je ne les détestais pas, c'était dans notre nature après tout, mais je n'aimais pas la voir elle, jouer à ce jeu.

Alors que mon père se dirigeait vers le chef de clan pour le saluer, mon regard se posa sur la silhouette d'un jeune homme qui se mêlait aux festivités sans vraiment y prendre part. Il était intriguant, il semblait pressé de quitter les lieux. Je le voyais jeter un coup d'œil à l'horloge toutes les minutes. C'était étrange car je ne l'avais encore jamais rencontré auparavant.

« Hey toi, jeune homme ! Que fais-tu là ? Je ne t'ai jamais rencontré avant, mh ? » Dis-je d'un air enjoué.

Je m'étais donné la peine de me vêtir d'un beau costume noir pour cette occasion après tout, alors je devais en profiter un minimum. Peut-être qu'il allait m'aider à me divertir ? Je me mis à l'analyser de la tête au pied avant de poser une main amicale sur son épaule.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Ketsueki Hanzô
Ketsueki Hanzô
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptySam 6 Jan 2018 - 19:28

Huhuhu. Un petit rire m'échappait en recevant cette lettre, cachetée avec les armoiries de notre si beau clan. Un bal clanique réunissant toutes les plus belles têtes du pays ? Fort intéressant. Une nouvelle occasion de me rendre dans cette magnifique cité qu'est celle du Crépuscule. Je serai présent. Oh que oui. N'en doutez point.

Sortant mes plus beaux habits, je me présentais enfin dans cette surprenante ville. Sombre, oui. Élégante, encore plus. J'adorais y venir, encore plus depuis que ma maison était devenue Suna. Le palais gigantesque n'était plus qu'à quelques mètres. On m'ouvrait la porte afin de me laisser entrer dans cette bâtisse.

Tout était parfait, l'agencement du mobilier, les luminaires. Tout. La belle grande famille réunie. De belles têtes, mais surtout LA plus belle. Je parlais - bien-sûr - de moi. Jetant un regard aux alentours afin de repérer un verre de vin pétillant dont je raffolais. Prenant un petit four au passage - que j'enfonçais dans ma bouche - j'avançais encore. Le poison éventuel ? Que nenni, je m'en contre-fichais Toujours dans la même direction, celle du trône. Là où se trouvait les deux personnes les plus influentes de notre clan.

Approchant à grands pas sans même laisser un regard aux communs des immortels, je me raclais la gorge avant de lancer d'une voix assez forte pour en faire retourner plus d'un.

« Ketsueki Yami. Quel honneur. » Disais-je sur un ton arrogant à peine dissimulé. « Ketsueki Seishurama, tout l'honneur est pour moi. »

M'approchant encore un peu plus, comme pour tester ces deux personnes, je lançais à nouveau, sûr de moi et comme si je parlais à de vieilles connaissances.

« Comment allez-vous ? »

Marquant une petite pause tout en tendant l'oreille, j'entendais quelques notes. Le pianiste se mettait en route, commençant à jouer une musique calme et propice à une petite danse.


« Quel timing. M'accorderiez-vous cette danse, Seigneur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Ketsueki La
Ketsueki La
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 386
Rang : B

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyMer 17 Jan 2018 - 0:18

Le bal était à l'image de ses cousins, des membres du clan. Surprenant, étonnant et surtout dégoulinant, derrière ces masques, dégoulinant d'hypocrisie, de pensées sombres. Ils complotaient, fomentant surement quelque tentative de prendre le pouvoir. Yami était au dessus de tout ça, au dessus même du chef de clan, car elle avait transcendé les règles propres au clan, prendre le pouvoir sur tout Kaze. Un exploit, pour les plus naïfs un petit miracle, en réalité une gigantesque manipulation géopolitique. Dès lors se présenter à ce genre d’événement relevait plus d'un devoir, que d'un loisir. Ceux qui ne viendraient pas, renverraient volontairement ou non une image de rebelle. De paria et de marginaux surtout, car que l'on détestait ou appréciait les dirigeants Ketsuekis, venir dans ces réunions permettait à chacun d'exister. D'exister et de récupérer reconnaissance, ou moqueries de la part de ses congénères.

Et dans cette jungle, dans cette arène ou les crocs pouvaient à tout moment s'aiguiser, la silhouette presque fantomatique de la chûnin faisait légèrement flou. Elle ne se fondait pas dans la masse, et campait pour l'instant au bar du palais. Descendant à une vitesse relativement respectable cocktails ensanglantés, et alcool bon marché. Restant néanmoins accoudé de manière à voir les scènes entourant son aînée. Et déjà plusieurs personnes se présentaient aux pieds de la Seigneur. Un homme et une femme, chacun avec sa méthode chacun présentant des caractéristiques presque cliché des immortels. La n'était cependant pas totalement absoute des tares des manieurs de sang. Elle restait solitaire même dans une réunion clanique, ne s'intéressant à pas grand monde hormis Yami au vu de leur passé commun.

Et puis son arrogance et son orgueil, ce qui lui valait de se faire appeler "Princesse" dans Suna, lui interdisait de faire le premier pas. Au moins les cocktails eux ne faisaient pas semblant, ils annonçaient tout de suite au vu de leur composition le mal de crâne qui l'attendrait surement demain.
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Ketsueki Yami
Ketsueki Yami
Informations
Grade : Seigneur du Vent
Messages : 1480
Rang : S

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptySam 20 Jan 2018 - 16:27

Parmi tous les hypocrites présents, bons nombre recherchaient inéluctablement mon attention pour se pavaner de satisfaction en conservant leurs rêves de me remplacer un jour. Un songe qui n'en restera qu'un tandis que je les couve d'un air a peine présomptueux.
Qu'il était jouissif de lire dans leurs regards pleins de suffisance cette lueur presque convaincue d'un jour obtenir le fruit de leur convoitise alors que je serais toujours là, éternellement, pour appuyer sur leurs têtes en continuant de les noyer : ne laissant émerger de la surface que moi même...

Pourtant, entre tous, l'une de mes congénères attira mon attention, aiguisant mon intérêt au point de me faire détourner mon regard du contenu de mon verre pour capter ses pupilles écarlates.
Une jeune femme arguant être la fille du cousin de mon père. Petite-nièce du grand Enma en somme tandis que j'étais sa petit-fille. Un lien encore suffisamment éloigné de moi mais tout de même dangereux. Avait-elle délibérément mentionnée son affiliation à la lignée ? Ou était-elle sacrement stupide ?

« Plaisir partagé... »

Lui glissai-je dans un sourire propre aux nôtres qui, pour le coup, contenait une certaine part de véracité. Tout le plaisir était pour moi de voir la menace se présenter ouvertement d'elle même sans avoir à la débusquer. Peut être serait-elle retrouvée morte ou délirante un jour sans que l'on puisse en déterminer la raison... ?

Mon attention se détourna toutefois d'elle pour se poser sur un homme audacieux de proférer mon nom à voix haute comme on hèle un chien au loin pour le rappeler. Seishurama ne fut pas en reste dans la communication disgracieuse de notre comparse. Un regard en coin vers mon chef de clan teinté d'une esquisse de sourire lui intimidait de bien recevoir cet énergumène.

« Cela allait bien mieux avant votre arrivée bruyante et si peu conventionnelle. »

Répondis-je alors qu'il s'enquérait de notre état toujours en conservant ma faussement courtoisie en parfait décalage avec mes propos, ne faisant que les rendre plus incisifs.
Toutefois, je m'adoucis à sa proposition suivante.

« Dire que j'en serais honorée serait un mensonge bien trop évident mais j'accepte néanmoins. Après tout ces retrouvailles clanique ne sont-elles pas censées se dérouler sur une note festive ?! »

Je m'adressai dès lors à l'assemblée, l'invitant à en faire de même sur les airs joués par l'orchestre symphonique, et descendis les quelques marches me séparant de mon confrère à l’œil bandé pour lui tendre la main et nous retrouver sur la piste.

Mon éducation noble au sein de la lignée des Comtes avait fait de moi une excellente danseuse pour ce genre de banquet même si mes cours avaient été entrecoupés de part la guerre des clans régissant Kaze et celle m'engageant contre l'Empire.
Mon sang se suffisait toutefois à lui même pour avoir conscience de toute la grâce propre à la noblesse qui se dégageait de moi tout comme ma puissance qui n'était plus à prouver. Un corps gracile avec une âme guerrière, ou du moins une soif de domination.

Ce n'était donc pas sans méfiance que je m'aventurais dans cette danse. Rien ne le laissait paraître et pourtant... J'étais celle en tête d'affiche. Plus importante encore que notre chef de clan. Un sommet convoité par beaucoup des nôtres et possiblement obtenable en m'écartant du titre.
J'avais conscience de ce danger omniprésent autant qu'il galvanisait mon ego. Oui... j'étais jalousée par bon nombres et je m'en délectais assurément. Fortifiant peu à peu mes terres tout en les faisant fructifier et renforçant mes armées. Une partie d'échec si rondement menée, qu'ils n'étaient pas prêt d'espérer me mener au mat.

Une paume contre la sienne sans autre contact entre nos corps, nous tournions sur l'air de la musique pour échanger nos places initiales, répétant le même schéma avec l'autre paume jusqu'à finalement tendre les deux dans un dernier tour.
Nous nous rapprochions un peu plus seulement ensuite, posant une main sur son omoplate et gardant la seconde au creux de la sienne.

« De vous je ne connais que l'audace alors que vous connaissez évidemment mon nom. Comment vous prénommez vous ? »

L'interroger sur le pourquoi de cette danse aurait été bien inutile. La réponse était simple, bien sûr : par intérêt. C'était là le maître mot régissant les actes Ketsueki...


Le bal pourpre [Ketsueki] Signa210

We're all mad here... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Ketsueki Tôta
Ketsueki Tôta
Informations
Grade : Genin
Messages : 110
Rang : B

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyDim 21 Jan 2018 - 11:38

Dégoûtant, c’était le seul mot que j’avais à la bouche en voyant plusieurs de mes congénères s’assembler autour de la Seigneure du Vent et du chef de clan. N’étions-nous pas censés être un clan fier, mais regardez comment ces idiots s’abaissaient au rôle de chiot abandonné, prêt à tout pour leur maîtresse. Tout simplement aberrant. J’avais juste envie de vomir. Je n’en pouvais plus d’attendre de quitter les lieux. Avant que je ne finisse vraiment par régurgiter le contenu de mon estomac devant ce spectacle pathétique.

Détournant le regard, je m’apprêtai à me diriger vers le bar, il fallait bien que je sois un tantinet alcoolisé pour tenir, je fut interrompu par une voix masculine qui m’interpella. Merde. Je me retins bien d’énoncer ce juron à voix haute, laissant plutôt mon masque impassible prendre place sur mon visage, un léger haussement du coin de mes lèvres, bien que mon regard transmette un tout autre message que du plaisir à être interpellé de cette manière.

Je lui rendis l’examen qu’il me faisait subir de ses yeux, notant que comme toutes les personnes présentes, il s’était mis sur son trente-et-un. Son air enjoué ne me berna pas pour une seconde.

Je saisis la main qu’il posa une fraction de seconde sur mon épaule. Je me retins de lui écraser, la remettant juste aux côtés de son propriétaire avant de le relâcher. Je détestais tout contact physique. Et cet étranger venait de marquer un nouveau point dans la liste de ses défauts. Personne ne me touchait, et très certainement pas un hypocrite du clan. Je maintins cependant un ton doucereux, bien que détaché et hautain pour lui répondre, cherchant à me débarrasser de lui au plus vite.

Nous sommes tellement nombreux que vous auriez bien eu du mal. Et je ne suis pas venu ici depuis des années. J’ai une vie bien remplie à Suna. Dirigeant mon regard devenu venimeux vers la Seigneure qui dansait maintenant avec un des membres, je continuai. Et comment se fait-il que vous ne soyez pas aux pieds de notre dame, comme semblent l’être toutes ces autres personnes ? J’aurais cru que c’était le but de tout le monde ici. Peut-être que vous aurez de la chance comme ce jeune homme.

Allez, dégage, que je puisse enfin m’éclipser. Priai-je intérieurement en voyant que j’avais enfin été ici suffisamment longtemps pour que je puisse partir.
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Tsukuyo
Tsukuyo
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyMar 23 Jan 2018 - 8:18


Je l'observais avec le sourire béat, légèrement surpris de voir une telle réticence face à mon approche. Cette froideur à mon égard me donnait presque des frissons dans le dos. Pourtant, cette atmosphère si particulière qui se dégageait du jeune homme ne faisait qu'attiser d'avantage ma curiosité sans limite. Je m'avançai d'un pas avec petit rictus dessiné au coin de ma lèvre pour lui répondre d'un ton ironique.

« Eh bien, je ne suis pas particulièrement intéressé par les femmes.. Il se trouve que les hommes m'attirent d'avantage. Voyez-vous, vous me semblez bien plus intéressant. »

Basculant avec souplesse mon corps en avant pour approcher mon visage du sien, ne laissant que quelques centimètres d'écart, je plongeai mon regard envoûtant dans ses deux pupilles carmin avec un air très sérieux. Je laissai un temps de silence s'écouler, puis brusquement un élan de rires s'empara de moi. Je passais sans doute pour un fou à ses yeux. Imaginer son visage inerte déformé par la surprise d'une telle déclaration m'amusait tant que je fus obligé de me plier en deux pour me tenir le ventre.

Il ne montrait peut-être pas beaucoup d'émotions sur son masque facial, mais je devinais facilement qu'il n'était pas sans expressions intérieurement. C'étaient souvent les personnes les plus froides en apparence qui se révélaient être les plus intéressantes. En réalité, ces paroles que je venais de dévoiler comportaient une part de mensonge, mais elles pouvaient très bien devenir réalité s'il continuait à jouer sur ses grands airs glacials. Je repris un air sérieux.

« Enfin, il se trouve que je ne fais pas parti de ces fidèles admirateurs de la comtesse. Je lui accorde toute ma dévotion, mais mon amour envers elle ne dépasse pas la simple fidélité d'un habitant envers son seigneur.. Je pourrais te poser la même question, pourquoi ne vas-tu pas rejoindre ce troupeau aux pieds de cette femme ? Malgré ton cœur de glace, je suis sûr que ton joli petit minois saura la séduire. »

La douce mélodie transformait peu à peu la grande salle en une immense piste de danse pour les couples de nobles et d'aristocrates. C'était le début du bal qui partait sur un air de promenade. Tous se mirent à danser comme de vulgaires oisillons confinés dans une cage dorée que représentaient les limites dessinées par les murs et les tables de la pièce. Je n'aimais pas participer à ces évènements ridicules, alors que je pensais à m'éloigner, une idée me vint à l'esprit.

« Oh ! Pourquoi ne pas danser ensemble, très cher ? Ne sommes-nous pas venus pour nous amuser ? »

Affichant un doux sourire angélique à l'égard du jeune homme, je me glissai près de lui pour passer une main sur sa taille et saisir son poignet vers le haut pour l'entraîner dans des pas de danse en harmonie avec la musique. C'était une splendide idée pour me divertir avec ce jeune homme au cours de cette soirée.

« Nous pouvons presque passer pour la comtesse et son cavalier, dis-je amusé. Tu jouerais le seigneur et je jouerais le fidèle serviteur. Ne formons-nous pas un magnifique duo ? Pourquoi ne pas en profiter pour faire connaissance ? Vous disiez ne pas être venu à la Cité du Crépuscule depuis un bon moment, n'aimez-vous cette cité pleine de richesses ? Quel est votre nom cher étranger du clan ? »



Dernière édition par Ketsueki Tsubaki le Mar 23 Jan 2018 - 12:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Tsukuyo
Tsukuyo
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyMar 23 Jan 2018 - 8:26


À l'arrière des convives qui continuaient de déferler à l'intérieur de la salle de réception en petits cercles d'aristocrates, se trouvait un homme assis seul sur le rebord d'un balcon offrant une splendide vue sur la Cité du Crépuscule. Son regard se perdait dans l'admiration du paysage nocturne qui cachait derrière un sombre voile noir. Aucun bruit, aucune agitation, tout était calme autour de lui. Il semblait se plaire dans cette tranquillité comme une rupture avec le monde bruyant de la salle à côté.

En effet, il était possible de voir parmi la foule des visages hypocrites qui prenaient du plaisir dans cette soirée. Pourtant, elle était fade et ennuyeuse aux yeux de cet homme. Il venait faire acte de sa présence par simple respect pour son confrère qui était à la tête du clan et qui avait pris le soin de lui envoyer une invitation. Même les membres les plus rares du clan s'étaient donnés la peine de venir, il avait décidé de ne pas faire exception.

Après tout, il n'était pas fréquent d'organiser des réunions de famille au sein du clan et pour cause, les Ketsueki étaient des créatures orgueilleuses et fières. Il suffisait de pas grand chose pour faire diverger les avis et les retourner les uns contre les autres. C'était une forme de faiblesse dans l'image du clan, mais c'était une forme de puissance avant toute chose. Derrière son regard pourpre, l'homme trouvait toute une beauté à cette fierté orgueilleuse. N'étaient-ils pas des descendants de la Divinité de la Destruction ?

« Hypocrites. Menteurs. Manipulateurs. Leur caractère ne semble pas avoir changé même après plusieurs centaines d'années. Ce sont sans doute tes gènes qui leur sont transmis, père de la religion, fils de la destruction. »

Deux bras apparurent autour de sa taille et vinrent l'enlacer avec douceur. L'homme connaissant par cœur cette tendresse et se laissa faire sans répondre un seul mot. C'était son épouse vêtue d'une longue robe de bal, belle et charmante, qui venait lui offrir sa compagnie. Caressant le sombre manteau de son mari, elle se mit à observer le ciel à ses côtés, profitant du silence pour prolonger leur intimité.

« Que voyez-vous à travers votre regard si envoûtant ?

Laissant un temps s'écouler comme s'il était plongé dans une profonde réflexion, il finit part répondre d'une voix calme et sans tonalité.

- ..Ce que les yeux ne peuvent pas voir. »

Nul ne savait ce qui se passait dans sa tête. Nul ne connaissait les pensées qui occupaient cet homme. Nul n'arrivait à définir l'avis qu'il se faisait du clan. Il était ce personnage mystérieux qui trônait à la tête de cette famille aux côtés des nobles et des sang-purs, sans que personne ne puisse le comprendre. Il semblait à un ancien puissant guerrier devenu à présent spectateur de la guerre qui continuait, pourtant il ne semblait pas mort pour autant. Il afficha un léger sourire tout en levant son verre vers l'immensité du ciel à travers lequel il était possible de voir mille lumières scintillantes qui éclairaient la nuit noire.

« Portons un verre en l'honneur de notre clan, aussi prétentieux et imbu soit-il ! »
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Meïka A. Oniri
Meïka A. Oniri
Informations
Grade : Jônin - Assistante du Seigneur du Vent
Messages : 1877
Rang : S

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyMer 24 Jan 2018 - 23:09

Le bal pourpre [Ketsueki] 789424Seishurama


Quelle somptueuse soirée ! S'il existe bien des malédictions en ce monde être Ketsueki en fait partie aux yeux du nephilim. Néanmoins, rien n'est plus beau, touchant et distrayant que cette famille majoritairement composé d'individus avides de reconnaissances, de pouvoirs, de dominations, de meurtres et de sang ; le tout en étant avili par cet orgueil si cher à leur cœur. Oui, il n'y a rien de plus beau que les membres de cette bande de joyeux lurons rêvant de s'écharper mutuellement dans la bonne humeur. Tous les profils sont réunis ici ce soir à savoir les hypocrites et ceux qui critiquent les hypocrites. Puis il y a Seishurama qui s'estime au-delà de toutes ces frivolités et des exactions prévisibles de tout a chacun ; sa bien aimée seigneur n'y faisant pas exception. Se réjouissant de ce formidable spectacle tourné en manège qui délice ses pupilles écarlates le voici qui se complaît secrètement de cette douce farandole, suivant le gré du courant sans jamais laisser paraître de sorte à se fondre dans la masse. C'est à croire que tout ceci : la vie, la mort et ce qu'il y a entre les deux,n'est rien de plus qu'un jeu.

« Je ne pouvais décemment pas manquer une occasion de resserrer nos liens familiaux. » Répond-il avec courtoisie à sa demi-sœur en affichant un sourire qu'il l'est tout autant. « Et je sais que vous rêviez de voir chacun des nôtres vous jalouser en reluquant votre poitrine. Voyez cela comme mon cadeau en guise de félicitations pour votre accession au trône. »

Le pire dans tout ceci étant qu'il dit en partie vrai. Contrairement à ce que le Ketsueki laisse paraître aux premiers abords il n'est pas un homme fait de tant de facétie que cela pour peu que l'on se donne la peine de le connaître. Yami, par exemple, sait parfaitement qu'il désire lui arracher le cœur au moins autant que les autres. Il ne s'en est jamais caché auprès d'elle. Toutefois, il ne le fera sans doute jamais. Pourquoi ? Les raisons sont nombreuses et qu'il leur arrive parfois de partager des nuits ensemble n'en fait pas parti.

En attendant l'heure continue de tourner, tout comme les convives venu saluer le duo. C'est avec aisance que le nephilim mène le fil des conversations qui lui sont données, tantôt professionnel, tantôt complaisant, espiègle, joueur ou sournois. Mais ce qui sera sans doute la clé de voûte de cette soirée intervient d'une manière plutôt amusante. Tout du moins tel est ce que pense Seishurama car, oui, au sein du clan Ketsueki, il existe également ce genre de profil. Au final tous les moyens sont bons pour attirer l'attention et Hanzo l'a bien comprit en s'égosillant devant toute l'assemblée. Le chef de clan quant à lui ne semble pas touché outre mesure par un tel comportement, bien au contraire il donne l'impression de s'en amuser.

« Effectivement, tout l'honneur semble être pour vous. Toutefois, me voilà surpris, je n'avais pourtant pas commandité de bouffon pour animer la soirée ! »

Dit-il le sourire aux lèvres tout en balayant la foule de la main et du regard comme pour chercher un éventuel coupable. Quelques rires discrets ne tardent pas à se manifester au milieu des mondanités. Si Seishurama apprécie tout particulièrement le soin qu'apporte son homologue Ketsueki à sa mise en scène, il apprécie d'autant plus l'idée de lui briser les jambes en plein dans son élan. Au moins le concerné a-t-il le mérite d'en avoir amusé plus d'un. Et c'est avec élégance qu'il tend le bras vers Yami pour l'inviter à rejoindre son confrère.

« Faites comme bon vous semble. Je ne puis décemment monopoliser l'attention de notre bien aimée Seigneur toute la soirée. » Dit-il tout en adressant à cette dernière un regard qui en dit long. « Je vous laisse entre de bonne main Hanzo-san ». En guise de consolation.

Ce faisant, le nephilim dispose de ses invités afin de prendre un peu de recul et prendre fièrement place sur l'estrade où se tiennent les musiciens. C'est par le geste qu'il leur intime de cesser de jouer de leurs instruments. En lieu et place le tintement du verre qu'il tient dans la main se met à retentir dans la vaste et somptueuse salle. Une marée d'iris aussi luisants que des rubis convergent dans sa direction.

« Mes chers frères... Mes chères sœurs. Avant toute chose sachez que je souhaite vous faire part de ma satisfaction de voir notre famille après temps d'années, de guerre et de conflits ainsi réuni, plus puissante que jamais. Si je nous ai tous réuni ce soir, c'est non seulement pour renforcer les liens qui nous unissent, mais également pour fêter un glorieux événement avec un tantinet de retard je le conçois. A savoir l'accession au trône Ketsueki Yami, Fille d'Eien, Petite-fille d'Enma et à présent Seigneur de la nation du Vent faisant de nous les individus les plus craints et respecté parmi les anciens clans de Kaze. C'est pour cette raison que j'aimerais porter un toast. »

Ce faisant le voici qui lève et tend son verre de vin en direction de l'assemblée.
« Gloire à notre bien aimée Seigneur Ketsueki Yami ! Gloire au clan Ketsueki ! » Et dans une ultime tirade le voici qui s'éprend de ce genre de sourire dont lui seul a le secret : indéfinissable si ce n'est peut-être immortel.

« Et que notre nom soit sanctifié ! »

Dans les histoires communes c'est généralement à ce moment-là que les premiers individus succombent au poison, que les poignards s’exhibent au clair des bougies afin que débute l'orgie sanglante. Mais il n'est rien de tout ceci. A défaut du sang, le vin lui continue de couler à flot. A quoi bon vouloir gâcher une si belle soirée ?


Rikin
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Tsukuyo
Tsukuyo
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] EmptyDim 18 Fév 2018 - 19:37

Silencieuse en dessous des musiciens, tu observais la grande salle se transformer en une véritable piste de danse où les couples déambulaient à travers tout l'espace sur le rythme de la douce musique de fond. Une atmosphère toute particulière se dégageait de ce bal, tous s'étaient faits beau pour charmer le regard du public.

C'était de cette même façon qu'un cavalier inconnu vint te faire dérober ta proie. Elle venait de s'envoler tel un papillon de nuit insaisissable qui dansait désormais au milieu de la salle, attirant sur elle le regard de tous les convives. Bien que tu paraissais en apparence charmée par le spectacle, derrière ton sourire angélique, tu ressentais un léger amer qui te restait en bouche.

C'était comme si l'on venait de te couper l'herbe sous le pied, mais que pouvais-tu faire d'autre, si ce n'était qu'applaudir leur prestation comme tous les autres admirateurs de la salle ? Malheureusement, tu n'étais pas un homme. Faute de naissance, tu naquis en tant que charmante jeune femme avec des courbes voluptueuses octroyées par la nature.

« Tristesse.. Peut-être aurais-je dû changer mon sexe pour venir déguiser en homme pour cette soirée ? J'aurais également pu servir de cavalier pour la Comtesse Yami.. »

Laissant échapper un léger rire pour accompagner ces paroles ironiques, tu continuais à observer le spectacle avec un regard mielleux. Ce n'était pas si peu qui allait te décourager, tu étais fière de ta beauté en tant que femme, même si tu continuais à sentir ce léger sentiment d'irritation.

Poussant un soupire, tu pris un verre de vin pour te déshydrater la gorge. Cependant, la musique prit fin et ton attention vint se poser sur l'estrade qui surplombait la salle. C'était le chef de clan, Ketsueki Seishurama, qui récita un long discours en la gloire du clan. Étirant un sourire devant toute cette grandeur, tu levas ton verre comme tant d'autres convives en l'honneur de son ascension au titre de Seigneur.

« Gloire au Seigneur Ketsueki Yami ! Gloire au clan Ketsueki ! »

Après une harmonie d'applaudissement, la musique reprit de nouveau son cours. Lorsque le maître de soirée descendit de son estrade, disposée non loin de la scène, tu lui adressas une légère révérence de la tête accompagnée d'un simple sourire courtois.

« Vos paroles étaient splendides Seishurama-sama.. Non, c'était votre éloquence qui était admirable. Je prie avec vous pour voir un jour notre nom sanctifié à travers tout le continent du Yuukan, à commencer par les désert du Vent et le village du sable. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Le bal pourpre [Ketsueki] Empty
Message(#) Sujet: Re: Le bal pourpre [Ketsueki] Le bal pourpre [Ketsueki] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bal pourpre [Ketsueki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Cité du Crépuscule-