AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Coucou les sabloneux !

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaguya Milly
Suna
Suna
Kaguya Milly

Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Coucou les sabloneux ! Empty
MessageSujet: Coucou les sabloneux !   Coucou les sabloneux ! EmptyJeu 20 Juil 2017 - 18:02

Bon, Konoha c’est fait. Une bonne chose de faite, et en plus je décroche un contrat de traque, c’est parfait. Le temps c’est de l’argent après tout, ne le faisons pas attendre. Maintenant direction Suna. Le rendez-vous avec Red a été d’ailleurs tout aussi intéressant. Une somme d’argent titanesque et des informations tout aussi riche en valeur. L’inconvénient c’est par contre l’indisponibilité de leurs membres. Aucun, personne, rien du tout. Je veux bien croire que le boulot ne manque pas, mais quand même il s’agit de quelque chose d’énorme ! D’imposant ! De mortel ! Étonnant qu’une femme aussi instable que Red ne saute pas sur l’occasion pour se défouler. Elle aurait été une très grande aide, mais tant pis.

Ah, avant de partir, faisons un petit inventaire parce qu’il ne faut pas oublier qu’il y a un désert à traverser avant d’arriver au village du sable. Ce village qui m’a arrachée mes parents, qui m’a transformé en cette adulte que je suis à présent. De toutes les cités ninja existantes c’est l’endroit qui me met le plus mal-à-l’aise. Bref, il faut une bouteille d’eau, un voile contre le soleil, un chapeau et heu, bah je crois que c’est tout. Les chaussures isolent correctement de l’intense température du sol, et puis le reste de la tenue est assez aérée pour laisser passer le vent.
Une fois perte, je quittai la mégalopole en direction de l’ouest, la Porte de la Nuit puis Kaze no Kuni. Ah mais c’est vrai, j’avais oubliée ça ! Il y a un train maintenant ! Une invention du clan Saibogu parait-il. C’est d’ailleurs le seul pays à posséder cette technologie, ce mode de transport disponible autant par les civils que pour l’armée. Peut-être que je trouverais là-bas d’autres techniques afin d’étoffer mon panel. Mais la priorité, ça reste Yami. Le fait qu’elle soit devenue Kazekage ne change rien à l’histoire. Si Red a refusée, peut-être qu’elle, elle acceptera.

« Merde comment ça marche ce truc ?
- Il faut le composter dans l’autre sens madame.
- Putain ça aurait été trop difficile de faire que ça fonctionne dans les quatre putains de sens ? Rah … Merci petit. »

Bah c’est quoi ! On dirait la SNCF, vous savez, ce groupe de transport dans un bouquin que je lisais étant gosse. A croire que les inventeurs de cette machine étaient de grands lecteurs de cette auteure sombrement appelée "Vie Réelle".
En tout cas c’est sympa comme endroit. Les Portes de la Nuit, pourquoi est-ce qu’ils ont voulu appeler ça comme ça ? Boh des fois il ne faut pas trop chercher, ça reste des sunajin, à force que le soleil leur tape sur le crâne il n’y a plus grand-chose qui fonctionne dedans. Ahah …

Accélérons la narration. Après tout, il n’y a rien à raconter à être assise dans un wagon, le coude posé sur le rebord de la fenêtre, en train de regarder les dunes défiler.
Me voici donc devant les portes du village. Enfin des portes, pas vraiment. Il s’agit plutôt d’un couloir long de quelques dizaines de mètres au sein d’un bâtiment encastré dans la montagne. Quelque chose de radicalement différent de Konoha en fait. Avec des sculptures félines de chaque côté, des gravures à même la roche, ça va rend pas trop mal. A la fois sobre et efficace.

« Salutation ! Masami Emi, responsable et représentante du Sikari, je souhaiterais m’entretenir avec votre kage je vous pris ! Ou à défaut, un responsable de la sécurité ! »
Revenir en haut Aller en bas
May Kenzoku
Suna
Suna
May Kenzoku

Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Coucou les sabloneux ! Empty
MessageSujet: Re: Coucou les sabloneux !   Coucou les sabloneux ! EmptyJeu 20 Juil 2017 - 21:34



Aujourd’hui, la Kazekage avait elle même préparé toute la paperasse et délégué une équipe pour venir cueillir la jeune fleur sauvage aux portes du village. À défaut de pouvoir l’attendre elle même, c’était la responsabilité de Ken et son équipe de s’en occuper. Dans tous les cas, rien ne devait mal tourner, en théorie… c’était tout ce qu’il y avait de plus facile comme mission.

Fraichement sorti de la douche, le punk avait déjeuné, puis s’était dirigé vers le lieu du rendez-vous ou l’attendaient les deux autres Shinobi qui l’accompagneraient dans l’ordre du jour. Un bref bonjour de la main à la jeune fille de son âge fut tout se qu’il pue orchestrer, elle le fit cependant rougir d’un simple regard qu’il tentât tant bien que mal d’éviter en sifflotant doucement, mais le vieux Yao, expert senseur se permit de ramener tout le monde à l’ordre en tendant une copie du dossier à chaque Genin.

Yao – Jônin – Senseur
Coucou les sabloneux ! Xzsmqbifkbinlssn

- Prenez conscience des informations à remplir sur les Shinobis d'importance en lisant le papier, ils s’identifieront à nous en arrivant au village. Mon rôle est principalement de camoufler nos chakra, ils ne pourront donc pas savoir quelle est notre puissance et se laissera porter au jeu. Je garderais également un œil sur vous tout au long de la journée.

Le vieux venait de faire son briefing au duo, il commença ensuite à enfiler sa veste et en lança une à chacun des Genin, aujourd’hui, il arborerait un style plus… Mature, du moins s’était le but des vestes de chûnin.

En recevant la sienne, Ken alluma l’une de ses paumes et brula doucement les extrémités de sa veste avant de la laisser refroidir avec une poignée de sable. Yao lui lança d’abord un coup d’œil intrigué, mais un petit signe de la tête sembla donné son approbation. Ok, pour lui ce n’était qu’une question de style, mais l’autre avait peut-être vu l’action comme un camouflage pour la veste qui sortait définitivement de l’usine de fabrication, ça rajouterait un peu de vécu à la chose.

Lui-même ne comprenait pas pourquoi on les avait choisit, peut-être que l’ombre du vent voulait voir de quoi ils étaient capables ? Ce n’était pas la première fois que lui et la belle aux cheveux blancs se retrouvaient sur des missions bien spécifiques, comme surveiller l'entrée du village en cette belle journée chaude. Il repensait à la fortification de la voie illusionnée… Non, définitivement, quelque chose de plus grand que lui œuvrait à l’envoyer au bon endroit au bon moment et le Genin n’osait pas en parler, il jouait le jeu en espérant être à la hauteur de se qu’on espérait de lui.

La fiche en main, Kenzoku se mit à lire en silence.

- Vous êtes prêt ? Descendons, il fait trop chaud pour rester à l'intérieur, mais nous reviendront si gros poisson il y a.

Dans les marches qui menaient au niveau de la rue, Ken se retrouva seul un instant avec l’élue de son cœur, ne pouvait tolérer un silence mortel, il effleura son Iroquoise en ajoutant en riant.

- Tu veux fait le bon ou le mauvais policier ?...

Dans la ruelle, une jeune femme se présenta à eux, ils étaient là pour filtrer tout shinobis après tout.

« Salutation ! Masami Emi, responsable et représentant du Sikari, je souhaiterais m’entretenir avec votre Kage je vous pris ! Ou à défaut, un responsable de la sécurité ! »

Le Punk regarda son mentor qui s’avançait déjà pour lui serrer la main, probablement une action afin d'établir un lien avec la jeune femme, histoire de sonder le plus profond de son âme...

- Enchanté Mademoiselle Masami, vous pouvez m’appeler Yao, voici Yuna et Kenzoku, nous allons vous escorter si vous le voulez bien, nous avons quelques questions à vous poser, d'autant plus qu'il n'est pas facile de rencontrer directement le dirigeant des lieux.

D’un air désintéressé, le punk courba légèrement la tête en ne quittant pas la cible des yeux. Il pouvait jouer les durs autant qu’il le voulait, Yao empêcherait quiconque de percevoir une once de chakra après tout.


Dernière édition par May Kenzoku le Ven 21 Juil 2017 - 20:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kawaguchi Yuna
Suna
Suna
Kawaguchi Yuna

Grade : Genin
Messages : 129
Rang : C

Coucou les sabloneux ! Empty
MessageSujet: Re: Coucou les sabloneux !   Coucou les sabloneux ! EmptyVen 21 Juil 2017 - 15:04



Ses poings frappaient le pantin de bois sans aucune retenue alors que le soleil commençait enfin à se lever sur le village du sable. La jeune sunajin s’était levée de bonne heure pour effectuer son entraînement matinal et quotidien. Des exercices pratiques qui l’aidaient à bien commencer sa journée dans le calme. Peut-être était-ce sa nature électrique, qui faisait cela, mais Yuna avait besoin de se dépenser régulièrement pour ne pas devenir détraquée.

Quelque temps plus tard, alors que la Kawaguchi s’accorda une pause, ses yeux se relevèrent sur le ciel. Un volatile tournait au-dessus de sa tête. Son corps n’étant pas encore en décomposition, cela ne pouvait signaler qu’une seule chose : un message. Elle soupira et releva sa main pour que l’oiseau puisse délivrer une convocation. Apparemment, elle était attendue à la Voie Illusionnée.

Non sans un soupir, Yuna mit rapidement fin à ses occupations. Elle déchira le bout de papier, reprit ses affaires et se rendit à son domicile. Elle n’allait tout de même pas faire le service d’accueil totalement transpirante, si ? Elle retira la sueur de son corps rapidement avant de rejoindre le lieu de rendez-vous. Très vite, son supérieur vint l’accueillir tout en la mettant en garde. Apparemment, elle allait devoir se montrer sociale. Quelle idée ? Pourquoi se prendre ainsi la tête avec de faux semblants ? Tout cela la dépassait.

M’enfin bref, ce n’était pas comme si elle avait le choix. De plus, elle n’allait pas être seule à poser les questions, son partenaire venait d’arriver. Elle jeta un regard sur lui sans un mot. Elle l’avait déjà croisé plusieurs fois, mais jamais elle ne s’était donné la peine de lui parler, jamais elle n’en avait eu l’intérêt jusqu’à aujourd’hui. Après avoir détaillé les réactions de ce dernier, elle posa son attention sur le document transmis. La veste ? Elle trouva vraiment cela ridicule, mais fit l’effort de la nouer autour de ses hanches.

Une fois cela fait, le trio se rendit à la rencontre de la fameuse visiteuse. La question de Kenzoku la surprit. Bon ou mauvais policier ? En fallait-il nécessairement un bon ? Et dans tous les cas, cela ne serait certainement pas son rôle, hors de question.

« Aucun. »

Trancha-t-elle finalement avant de continuer sa route jusqu’à apercevoir l’étrangère. Ses yeux l’observèrent attentivement. Elle était plus grande qu’elle, mais sans doute la même tranche d’âge, plus ou moins. Et elle souhaitait s’entretenir avec leur Kazekage, mh ? Curieux. Yao s’occupa des présentations de manière tellement trop amicale…

« Suis-nous. »

Coupa finalement la Kawaguchi pour faire avancer les choses. Elle lui accorda cependant un signe de tête pour accompagner ses paroles. Choses faîtes, tout ce petit monde se retrouva un bureau où les dernières paperasses allèrent devoir se remplir. Leur gradé et senseur alla se placer en fond, gardant un œil sur l’étrangère tandis que cette dernière était invitée à prendre place à une chaise. Yuna força son partenaire à s’armer d’un papier et d’un stylo avant de s’avancer vers l’inconnue.

« Bien, Masami Emi, responsable et représentante de…de quoi déjà ? »»

Fit-elle dans un sourire forcé avant de se pencher sur elle pour lui déposer un verre d’eau et lui couper la parole.

« Que nous vaut l’honneur de votre présence dans notre humble village ? Je veux dire, mise à part rendre visite à notre Kazekage… D’ailleurs, quel intérêt aurait-elle d’accepter de vous rencontrer ? »

Elle se redressa, l’observa et s’assit alors face à elle les bras et jambes croisées.




Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Milly
Suna
Suna
Kaguya Milly

Grade : Genin
Messages : 1600
Rang : A+

Coucou les sabloneux ! Empty
MessageSujet: Re: Coucou les sabloneux !   Coucou les sabloneux ! EmptyLun 24 Juil 2017 - 19:31

Trois personnes ne tardèrent pas à venir à ma rencontre. Voilà une différence notable avec Konoha, où un seul de leur membre s’était approché. Est-ce là l’expression d’une méfiance ? Dans l’ordre nous avions donc un jeune homme à la peau claire, le crane rasé partout sauf en une ligne centrale d’où s’élevait des mèches rousses. Une crête, voilà qui est original. A sa droite, un homme nettement plus âgé. Quand l’un devait à peine avoir la vingtaine, l’autre dépassait très probablement les six décennies. Peau blanche également, moustache, sourcils et cheveux en pics. Le tout accompagné d’un air sinistre traduisant d’une certaine expérience. Bien et la dernière personne. Une jeune fille, aussi âgé que son compagnon, même teint mais cheveux blancs taillés aux épaules. Tous trois arboraient la même veste. Je ne sais pas si c’est voulu, ou bien si c’est vraiment le cas, mais on dirait une sortie en famille avec le papa et ses deux rejetons.
Le plus ridé de la troupe fit un pas de plus et me tendis la main. Main qui resta seule dans les airs, d’ailleurs. Il proposa de l’appeler Yao, la demoiselle Yuna et le piquant Kenzoku. Je les saluai chacun leur tour d’un petit mouvement de tête. Tout naturellement un questionnaire aura lieu, mais pour le moment je préférai les laisser remplir leur rôle.
La dénommée Yuna coupa son supérieur de naissance et ordonna de les suivre. Bien, plusieurs détails à noter là encore. La diplomatie ne semble pas être le point fort de celle-ci. Le garçon a l’air de s’aimer plus que de raison. Et le vieux ne connait pas les bases les plus simples d’un interrogatoire. Ça promet.

Nous arrivons peu après dans un bureau, avec une table en bois au centre, des papiers partiellement vierges, et une chaise de chaque côté. Comme à Konoha je fis visuellement le tour des lieux, cherchant de potentiels caméras ou micros, mais de visible il n’y en avait point. Je m’installai donc à ma place assignée, joignant les mains sur la table. Le vieil homme se mit au fond, laissant les deux jeunots guider la situation.

« Bien, Masami Emi, responsable et représentante de … de quoi déjà ? » Demanda Yu avec une désinvolture évidente. « Que nous vaut l’honneur de votre présence dans notre humble village ? Je veux dire, mise à part rendre visite à notre Kazekage ... D’ailleurs, quel intérêt aurait-elle d’accepter de vous rencontrer ?

- Le Sikari, mademoiselle. Le Sikari. » Répondis-je en articulant bien. « Nous sommes une entreprise de chasseurs de primes, basé dans les quartiers sud de la Mégalopole, à Kawa no Kuni. Voici notre carte. »

Je lui sortis un petit bout de papier cartonné, sur lequel était inscrit l’adresse de l’entreprise, ainsi que tous les moyens nécessaires pour nous contacter. De couleur globalement sombre, au recto il pouvait y lire les diverses informations, et au dos voir le logo. Ce même logo que je lui présentai sous forme d’un insigne, cousu à même ma veste, sur l’épaule droite.

« La raison de ma présence ici concerne à la fois mon business, votre village et les entités qui sont apparues dernièrement. Vous êtes très probablement au courant que les bijuu ont fait surface, et d’ailleurs que votre pays en a subit les foudres. La raison de ma présence ici est celle-ci. Hélas je ne pourrais entrer dans les détails sans la présence de votre nouvelle Kage. L’information c’est le nerf de la guerre, et une chose bien trop précieuse comme dangereuse pour être divulguée à deux débutants qui ont encore tout à prouver. Sans vouloir vous manquer de respect, évidemment. »

Je leur souris poliment, sans bouger d’un pouce, attendant la suite potentiellement explosive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Coucou les sabloneux ! Empty
MessageSujet: Re: Coucou les sabloneux !   Coucou les sabloneux ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Coucou les sabloneux !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Voie Illusionnée-
Sauter vers: