AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Ton plus beau cadeau

Aller en bas 
AuteurMessage
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyDim 9 Juil 2017 - 21:01

Nous étions mariés depuis deux semaines à présent. Autant dire, que ça faisait deux semaines que nous nagions dans le bonheur le plus total, car, outre le cadeau d'anniversaire de Mizuki que nous avions utilisé immédiatement pour profiter d'une lune de miel des plus sympathique, le retour à la réalité et surtout, notre retour à Konoha entraînait avec lui le retour à nos obligations envers notre pays.

Le dernier jour de nos vacances allait être l'occasion pour moi d'enfin offrir son cadeau de mariage à Ryokai, sauf qu'il ne le savait pas encore. J'avais organisé les choses de façon à ce qu'il ne se doute de rien. Bien entendu, le convaincre de m'accompagner à ce rendez-vous médical, prétextant que je devais être accompagné pour que l'on puisse me surveiller après ce dernier à cause d'une injection un peu invasive avait été un peu osée de ma part, mais au final, il ne se posait pas plus de questions que cela et surtout, j'étais convaincu qu'il n'avait pour l'instant, pas le moindre doute sur mon état. Je m'étais arrangée avec le docteur pour que la surprise soit la plus totale.
Dans la salle d'attente, je me voulais rassurante :

"C'est rien ne t'en fais pas ! C'est juste pour s'assurer que ma blessure cicatrice bien !"

Ma fameuse blessure. Cela faisait un moment qu'elle était rétablie, mais je gardais toujours bien le secret avec moi ci bien que lorsque le médecin nous reçut, nous pénétrions dans la salle comme ci de rien n'était pour passer immédiatement à l'examen physique.
Je me retrouvais donc seule pour quelques minutes avec le médecin qui me fit m'installer sur une table d'examen et procéda à quelques procédures qui ne nécessitaient pas la présence de Ryo, puis, après avoir placé l'échographe, sans l'avoir mis en marche alla finalement chercher Ryo :

"Monsieur, vous pouvez venir ?"

Elle le fit alors s'installer sur une chaise à mes côtés puis, s'installa derrière l'échographe. Mon époux pourrait immédiatement comprendre que ce n'était pas ma blessure à l'épaule que nous contrôlions, car un drap blanc était posé sur mes jambes et mon ventre pour cacher mon intimité et le médecin manipulait quelques choses sous le drap qui me fit un peu grimacer. Malgré tout, je pris la main de ce dernier lorsqu'elle mit en marche la machine dont une copie de l'écran se trouvait devant nous. Sur ce dernier, on pouvait très clairement voir, qu'il y avait deux barres de rythme cardiaque et que chacune d'elles s'élevaient à un rythme différent de l'autre. Mon regard se posa sur Ryokai et ma main serra doucement la sienne. Pas besoin d'être docteur pour savoir ce que ça signifiait. Je me raclais doucement la gorge avant de lui avouer :

"Je ne voulais pas te le dire de suite, car avec le mariage et tout ce que ça entraînait, j'avais peur que cela te stresse ou bien qu'on nous reproche cela ... Et puis je voulais te faire la surprise..."

Je déplaçais doucement sa main vers mon ventre :

"J'espère que tu ne m'en veux pas trop…"

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tatsuya
Konoha
Konoha
Hyûga Tatsuya

Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyMer 12 Juil 2017 - 16:39



Deux semaines s’étaient écoulées depuis notre mariage. Mizuki-sensei nous avait offerts en cadeau, deux semaines de vacances durant lesquelles nous n’aurions aucune obligation envers notre village, mais chaque chose devait avoir une fin. Notre lune de miel était arrivée à son terme, nous devions revenir à Konoha pour remplir nos obligations en tant que Shinobi du village. Je n’avais aucun regret, car nous avions su profiter de chaque instant de notre voyage en amoureux. Enfin, nous avions encore quelques jours pour nous en remettre avant de reprendre nos devoirs envers le pays. J’étais également heureux de retrouver ma demeure ainsi que de revoir la bouille de mon petit canidé préféré. Il avait passé ces deux semaines chez mes beaux-parents en compagnie de Mikan. Oui, malgré tout le bien que nous avaient fait ses vacances, cela faisait du bien de revenir enfin chez soi. Cependant, j’étais loin d’imaginer la surprise que m’avait préparée mon épouse.


Elle avait rendez-vous aujourd’hui chez le médecin à cause de sa blessure à l’épaule. Leika avait beaucoup insisté pour que je vienne à cause d’une injection bien particulière. C’était très étrange, sa blessure ne devrait-elle pas être guérie depuis longtemps ? Et puis cette histoire de piqûre… Enfin, je ne suis pas médecin donc je ne me suis pas posé davantage de question, mais je savais qu’il y avait quelque chose d’étrange avant même de découvrir le pot aux roses. J’acceptai de la suivre à l’hôpital, de toute façon ce n’est pas comme si j’avais prévu quelque chose pour aujourd’hui. Je n’avais jamais été un gros admirateur des hôpitaux. Tous ces gens malades et puis cette odeur particulière qui parcourt les couloirs. Nous avions rendez-vous chez un spécialiste, nous attentions donc notre tour bien sagement dans une salle d’attente prévue à cet effet.


- Hum, oui, je l’espère en tout cas.


J’avais de sérieux doutes. Si c’était vraiment le cas, pourquoi ma présence était-elle indispensable ? Je ne vois pas non plus pourquoi elle me mentirait là-dessus. Finalement, le médecin avait pris en charge mon épouse pendant que moi, je devais encore patienter dans la salle d’attente. C’est à se demander pourquoi je suis ici, si je ne peux même pas entrer ! Leika me cachait quelque chose, c’est certain. Je croisais les bras en faisant la moue tout en attendant qu’elle revienne pour avoir quelque explication. Après plusieurs minutes d’attente incessante, le médecin ouvrit la porte de son cabinet et m’invita à venir à l’intérieur. Curieux et indécis, je finis par venir. Je découvris alors ma compagne dans une position étrange sur une table d’opération. Plus de doute à avoir, cela n’avait rien à voir avec sa blessure à l’épaule. Je m’étais alors assis à ses côtés.


- Chérie, tu peux m’expliquer ce qui se passe ?


Elle avait posé ma main sur son ventre qui avait pris un peu de poids depuis quelques semaines. Ce n'était pas grand-chose, mais je l’avais assez vite remarqué. Cependant, la cause de cela n’était pas celle que j’avais imaginée. Je fus surpris dans un premier temps lorsque je compris que ma femme était enceinte. Comment était-ce possible ? Elle avait pourtant le sceau qui nous empêchait d’en avoir. Elle ne l’avait quand même pas désactivé à mon insu . Je l’espère pas en tout cas. Enfin, cela n’avait guère d’importance. Lorsque j’avais repris mes esprits, des larmes de joie coulèrent le long de mes joues. C’était une merveilleuse surprise !


- Bien sûr que non ! Pourquoi je t’en voudrais ? Certes, j’aurais aimé que tu m’en parles avant, mais au final, je suis juste heureux d’apprendre que nous avons un enfant ! Depuis combien de temps es-tu enceinte ? Je ne comprends pas, tu avais pourtant ton sceau… Bon sang.


J’avais des difficultés à contenir ma joie, ma respiration devenait instable. Je me levais de ma chaise et fis les cent pas dans la pièce pour essayer de reprendre mon calme.


- Mon Dieu, quand ma mère l’apprendra, elle sera folle de joie ! Prépares-toi à être cajolée ma chérie.


Puis me vint la raison de cette visite, toute de suite, je me rapprochai d’elle en lui attrapant la main.


- Mais, dans ce cas pourquoi sommes-nous ici ? Quelque chose ne va pas avec le bébé ?





Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyMer 12 Juil 2017 - 17:23

Pouvais-je avoir une meilleure réaction de sa part que celle qu'il me donna ? Je n'étais pas certaine, car le voir heureux me combler de joie. Je lui souriais, puis le voir stresser de la sorte, faire les cent pas me fit sourire :

"Je dirais que je suis tombée enceinte peu après notre retour d'Ame no Kuni. La créature dans la grotte… Elle m'a arraché un morceau de peau, tu te souviens ? Je n'ai pas réalisé de suite, mais elle m'a arraché mon sceau de contraception en même temps que ce bout de peau…"

C'était un manque de bol évident, mais au fond, était-ce une mauvaise chose.

"Je m'en suis rendue compte quand j'ai eu les premiers symptômes de grossesse, mais nous étions dans une période assez critique avec l'attaque de Rokubi, notre mariage et tous les problèmes liés à mon clan. Je ne voulais pas te mettre la pression…"

Je baissais le regard, légèrement désolé par la nouvelle alors que le médecin c'était éclipsé quelques secondes pour nous laisser un peu d'intimités. Mais Ryokai revint vite vers moi, légèrement inquiet et c'est le moment que choisi la jeune femme pour refaire son apparition et répondre à sa question :

"En fait, le bébé va très bien et votre femme aussi ! C'est la première échographie ! Vous voulez le voir ?"

Sans attendre trop longtemps, elle se replaça devant son moniteur et manipula l'échographe, me faisant légèrement grimacer, ce n'était pas très agréable forcément, mais bientôt les premières images de notre enfant nous apparurent. On ne voyait pas grand-chose, mais on distingué clairement la forme d'un bébé dans mon ventre :

"Le développement est plutôt bon, son cœur bat bien et il mesure environ 12 cm à présent, ce qui est une très bonne croissance, ne vous en faites pas."

J'avais quelques rudiments à ce niveau-là, mais je n'avais pas encore eut la chance de pratiquer des échographies de suivi de grossesse, je faisais donc entièrement confiance à la gynécologue lorsqu'elle nous donna toutes ses informations. Ma main tendrement serrée dans celle de Ryokai, elle nous demanda alors :

"Souhaitez-vous connaître son sexe ?"

Mes pupilles se tournèrent alors vers Ryokai. Est-ce que cela avait vraiment de l'importance au fond ?

"Je préférerais garder la surprise… Et toi ?"


Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tatsuya
Konoha
Konoha
Hyûga Tatsuya

Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyMer 12 Juil 2017 - 20:39




Le sceau avait donc disparu en même temps qu’elle avait reçu cette blessure à l’épaule. Cela explique bien des choses, notamment les raisons de notre présence ici dans le cabinet de ce médecin. Je comprenais cependant les raisons qui l’avaient poussé à ne pas me le révéler jusqu’à aujourd’hui. Nous avions donc un enfant en route. Ce n’était pas spécialement prévu au programme vu que sa conception était en quelque sorte un accident. Nous en voulions un bien sûr, mais cela n’était prévu qu’après notre mariage. Au final, cela n’avait pas une grande importance. Ce n’est pas comme si nous n’en voulions pas ou que nous nous n’étions pas préparés à en avoir. Cette nouvelle m’avait réellement mis de très bonnes humeurs. En moins d’un mois, Leika avait fait de moi l’homme le plus heureux de monde pour la deuxième fois ! Le rêve de ma mère était devenu une réalité, elle a toujours voulu avoir des petits enfants. Comme j’étais son unique enfant, tous ses espoirs reposaient entièrement sur moi.


À peine avoir encaissé cette merveilleuse nouvelle que l’inquiétude m’avait déjà atteinte ! Nous étions bien chez une spécialiste pour femme enceinte non ? Quelles étaient-les raisons ? J’espérais que ce n’était rien de très grave. Mes pupilles blanches fixèrent celle de mon épouse, ma main se resserrant dans la sienne. On dit souvent, qu’avant d’annoncer une mauvaise nouvelle, il est bien d’en annoncer une bonne avant pour que la mauvaise soit légèrement amoindrie. J’avais dans l’espoir que ce ne soit pas le cas ici. Le médecin avait tout de suite étouffé mes inquiétudes. Elle n’avait rien et notre enfant non plus, ce n’était juste qu’une visite de routine. Je fermais un instant les yeux et démontrais mon soulagement par une expulsion d’air par ma bouche. Ce n’était qu’une simple échographie. Nous avions aussi l’occasion de faire un peu connaissance avec notre progéniture.


- Oui, nous aimerions beaucoup le voir !


J’étais impatient de le voir, car contrairement à ma femme, cette visite n’avait rien de désagréable pour moi. Les avantages d’être un homme dira-t-on. Et encore, ce n’était rien à côté du travail qui l’attend d’ici plusieurs mois. Il paraît que beaucoup d’hommes s’évanouissent en voyant la scène, j’espère que j’aurais assez de courage pour que cela ne m’arrive pas. Nous avions droit à une image de notre enfant. Il était encore si petit, si fragile. Nous pouvions même déjà savoir le sexe. Leika voulait qu’on garde la surprise. Pour ma part, cela n’avait pas une grande importance. Une fille, un garçon, nous l’aimerions tout autant, qu’il soit l’un ou l’autre. Ce serait bien de savoir pour qu’on puisse préparer certains de ses affaires, mais si elle voulait avoir la surprise, c’était son droit. Après tout, c’est elle qui le porte pendant neuf mois.


- Le savoir nous aurait déjà permis de lui préparer quelque affaire, le genre de chose qui change en fonction du sexe, mais si tu préfères avoir la surprise, cela ne me dérange pas.


Ma main se posa alors une nouvelle fois sur son ventre. Ma prochaine question était destinée à notre médecin.


- Vous avez déjà une idée de la date pour l’heureux événement ?


J’avais également d’autres question en tête. Comment l’état de Leika allait-il évoluer d’ici les prochains mois de grossesse. Avais-je quelque chose de particulier à faire ? Est-ce que je pouvais l’aider d’une quelconque manière ?


- Il faut qu’on l’annonce à nos familles, il faut aussi que nous préparions la chambre pour l’accueillir ! Dites-moi docteur, nous avons des animaux à la maison, cela n’aura aucune incidence sur sa santé ? Rassurez-moi !





Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyJeu 13 Juil 2017 - 0:33

Pour la première fois, nous avions pu admirer notre bébé et je restais pensive malgré la gêne occasionnée par l'examen. Ryokai désormais au courant de ma condition, je me sentais comme soulagée d'un poids bien trop lourd à porter pour mes frêles épaules. Cela me faisait du bien, car je savais que désormais, je n'aurais plus à me cacher lorsque je serais prise de nausées matinales ou bien encore de fringales nocturnes. Je savais aussi qu'il serait là si jamais j'avais besoin d'un soutien. C'était rassurant et surtout, c'était plaisant. JE soupirais doucement en posant ma main par-dessus la sienne sur mon ventre tout en continuant d'observer la petite forme de vie qui prenait doucement place dans mon corps. Un sourire un peu bête se forma sur mon visage alors que Ryokai continuait de questionner le médecin :

"Je pense que votre compagne est plus au fait que moi de la date exacte de conception. Elle note tout dans un carnet d'après ce que j'ai cru comprendre. Mais normalement, il est prévu pour le prochain printemps…"

Un bébé des fleurs donc. Ça serait un beau bébé… Mon beau bébé. Je souriais à nouveau d'une façon idiote jusqu'à sortir de ma torpeur en entendant Ryo s'agiter une nouvelle fois. Dieu que je l'aimais lui et toutes ses petites manières agaçantes parfois. Je passais doucement ma main sur son visage, recalant une de ses longues mèches de cheveux derrière son oreille :

"Ça va aller mon amour ne t'en fais pas ! Nous avons le temps pour finir la chambre, elle est déjà bien avancée, je te rappelle… Et pour le reste, j'ai déjà tout vu avec le docteur. J'ai fait toutes les analyses nécessaires pour vérifier mon état de santé et celui du bébé et je fais attention à ce que je mange (ou presque), je n'ai juste pas le droit de consommer d'aliment cru, c'est voilà tout…"

Heureusement, j'avais encore droit à toutes les autres cochonneries sucrées qui existaient sur terre. Le docteur eut un sourire bienveillant à notre égard et retira la sonde avant de me laisser me rhabiller pour la rejoindre dans son bureau. Elle m'avait imprimé les résultats de l'échographie pour que je puisse les mettre dans le cahier où je gardais toutes les informations sur ma grossesse et ceux depuis le départ. Comme l'avait dis Ryokai, à présent qu'il était au courant, nous pouvions bien l'annoncer à nos familles, mais je ne voulais pas que cela fasse le tour du village. Alors que nous regagnions la maison, je l'informais donc de cela :

"Je veux bien que l'on en parle à tes parents et aux miens, mais je préférerais que cela reste entre nous pour l'instant. Cela se verra bien assez vite, mais… Pour l'instant, je ne veux pas qu'on le dise à d'autre personne d'accord…"


On ne savait jamais. Je n'avais pas envie d'affronter des regards compatissants à chaque coin de rue si jamais je venais à perdre notre enfant. Il était encore trop tôt pour le crier sur tous les toits, même si ce n'était pas l'envie qui en manquait. Je me rapprochais doucement de mon époux pour glisser son bras autour de mes épaules :

"Je suis vraiment contente que tu sois au courant. Ça me faisait un poids de garder cela pour moi, tu sais… Mais ça va mieux maintenant… Beaucoup mieux !"

Je le regardais amoureusement avant de lui sourire et de déclarer d'une petite voix timide :

"Tu sais que je mangerais bien des fraises là !"

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Tatsuya
Konoha
Konoha
Hyûga Tatsuya

Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyLun 17 Juil 2017 - 15:33




Au printemps ? Alors que nous sommes seulement à la saison du soleil ? Nous avons alors tout le temps nécessaire devant nous pour préparer joyeusement son arrivée dans notre nouvelle famille. J’avais tellement hâte d’annoncer cette nouvelle à ma mère. Ma mère qui souhaitait tellement devenir grand-mère depuis les premiers mois de ma relation avec Leika. Enfin, plutôt, depuis que son avis sur notre relation avait évolué lors des premiers mois. Je savais que je n’avais pas à m’en faire, mais c’était plus fort que moi, malgré mes efforts après toutes ces années, je reste le même au fond de moi. Toutes les choses qui provoquaient cette inquiétude chez moi, n’étaient au final pas grand-chose. Elle s’était déjà occupée de tout. Cette nouvelle m’avait tellement bouleversé que j’en avais oublié certaines choses. C’est vrai ! La chambre était déjà prête depuis des mois, même s'il avait encore certains détails à régler. Détails qui dépendront en grande partie du sexe de notre enfant.


- Oui, tu as raison pardonne-moi. C’est juste que je ne m'y attendais pas du tout ! Du coup, j’en perds presque tous mes moyens.


Je soupirais, essayant de reprendre rapidement mon calme. Même si elle faisait attention à ce qu’elle mange en général, il faudra tout de même que je garde un œil sur nos réserves de sucrerie ! Une simple petite précaution. C’est bien connu, les femmes enceintes ont un appétit assez dévorant. La cause étant qu’il fallait faire des réserves pour deux personnes. Je serais donc faire preuve d’indulgence tant qu’elle reste raisonnable. Cette visite arrivait à sa fin. Mon épouse prit alors ses résultats, puis nous quittions le cabinet du médecin. J’avais hâte de l’annoncer à nos familles, mais elle en revanche avait encore quelque réticence à le faire.


- Très bien, on attendra un peu avant de leur annoncer la nouvelle.


Cela ne change pas grand-chose de toute façon, nous avions bien attendu un moment avant d’annoncer notre mariage. Cependant, je doute qu’on puisse garder le secret bien longtemps. Elle avait subitement une petite envie. Elle voulait des fraises ! Un sourire amusé s’afficha sur mon visage. Pourquoi pas ! Nous pouvions très bien en acheter sur le chemin.


- Nous n’en avons plus à la maison, malheureusement, mais on peut en acheter sur notre route si c’est ce que tu souhaites.


Je déposais tendrement un chaste baiser sur ses douces et appétissantes lèvres, tenant son menton entre mes doigts. Je me devais d’être aux petits soins avec elle et satisfaire ses envies, tant quel reste raisonnable bien entendu. Nous nous étions ensuite arrêtés chez le marchand de légumes. Nous avions acheté une bonne quantité de fruits et légumes avec en prime un bon stock de fraise pour mademoiselle. Sur le chemin de retour, je pris l’une d’entre elles, j’en arrachais doucement la queue avant de l’approcher lentement vers ses lèvres.


- Tenez, mon adorable épouse ! Dis-je tout en la regardant avec amour.


Cela dit, moi aussi, j’ai une petite faim à présent ! Mais, j’avais envie d’une petite balade avant que nous revenions à la maison. Une petite balade en amoureux ce serait génial.


- Chérie, avant que nous rentions à la maison, ça te dérange si nous fessions un petit détour par le parc ? J’ai envie que nous faisions une petite promenade rien que tous les deux.


Avec mon autre main, je m’étais saisi de la sienne, attendant sa réponse.





Revenir en haut Aller en bas
Saibogu Yae
Suna
Suna
Saibogu Yae

Grade : genin
Messages : 978
Rang : C

Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau EmptyMer 19 Juil 2017 - 1:33

Aussi mignon cela pouvait-il être, je ne pus m'empêcher de sourire face à la réaction de Ryokai lorsque je lui demandais des fraises. J'avais voulu lui faire une petite blague et voilà qu'il prenait les choses au pied de la lettre. C'est donc de cette façon que nous nous retrouvions à faire quelques courses ensemble, nous procurant ainsi des denrées fraîches ainsi qu'un petit stock de fraise dont mon époux ne tarda pas à vouloir me faire déguster la saveur. J'avais toujours aimé les fruits et légumes, aussi, je la mangeais sans vraiment rechigner même si ce n'était pas une envie particulière pour moi. Je lui souriais cependant après ma dégustation avant de me rapprocher doucement de lui, ma main dans la sienne, et de l'embrasser délicatement sur la joue :

"Je t'aime !"

Des mots simples, mais que l'on ne disait visiblement pas assez souvent. Nous étions mariés depuis peu et désormais, nous avions un bébé en route. Tout se passait pour le mieux. Il restait encore à Ryokai à régler quelques problèmes désormais. Je savais qu'il avait pour ambition de prendre la tête du clan, mais aussi, que nous allions bientôt devoir voyager régulièrement et même nous trouver une petite résidence à Amashi pour nos missions sur le terrain. Cela serait plus pratique pour tout le monde même si nous ne comptions pas laisser Konoha en dehors de nos vies pour le moment. Je me serrais un peu plus contre lui lorsqu'il proposa la promenade, lui répondant doucement :

"Oui bien sûr ! Ça ne me dérange pas !"

Donc, une petite promenade. Nous pourrions pas exemple parler de l'annonce que nous devions faire à nos parents :

"Tu veux l'annoncer à tes parents en premier ? Cela n'a pas d'importance pour moi, mais je pense que ta mère doit être la plus impatiente de tous d'apprendre cette nouvelle. Une idée de la façon dont nous pourrions le faire ?"

Je n'avais pas vraiment réfléchi à la situation, la personne à mettre au courant en priorité étant mon chéri, mais désormais c'est vrai que nous devions compter avec nos familles proches. Je pensais alors à une chose toute bête :

"Il y a des tee shirt en ville assez comique. Ils sont blanc avec l'inscription : Bébé en préparation marqué au niveau du ventre … Je ne sais pas si elle apprécierait la blague, mais ça pourrait être une idée ? Qu'en penses tu ?"


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ton plus beau cadeau Empty
MessageSujet: Re: Ton plus beau cadeau   Ton plus beau cadeau Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ton plus beau cadeau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Hôpital-
Sauter vers: