N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez
 

 Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
Hari Kenjin
Hari Kenjin
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyLun 30 Jan 2017 - 10:12

* Tout vient à point à qui sait attendre *


« La patience est une vertu du shinobis que l'on vous enseigne depuis le début, soyez attentifs à ce qui vous entoure, que ce soit vos camarades ou la nature elle-même. Bien souvent la mort arrive alors que l'on ne s'y attend pas, tout simplement car on se croit en sécurité. Une faille, un seul moment de détente mal choisit et votre adversaire n'hésitera pas. Un shinobis n'est pas quelqu'un de gentil ou de tendre, il fait sont travail pour le bien de la nation et sait prendre les bonnes décisions. Tout ce qu'on vous apprend, tous les exercices qu'on fait pratiquer sont là pour que des erreurs ne soient pas commises. Si aujourd'hui vous êtes vivants et à l'académie, sachez que demain vous pourriez être en mission à l'extérieur et mort. »

Le silence était total, un discours comme celui-ci, ça marque les esprits. Des dizaines de gamins sur un terrain d'entraînement écoutant leur supérieur parler de la vie et de la mort. Le destin des shinobis, des armes pour le compte du souverain qui ne se doute pas qu'une âme est à l'intérieur de chacun d'entre nous. La vie est belle là haut, quand on possède un rang aussi élevé que celui de Daimyô, on ne voit pas comment ça fonctionne en bas. On prend les décisions de son point de vue sans essayer de comprendre les conséquences à long terme. Gravir les échelons, apprendre et montrer qu'on est capable d'aider sa nation d'une façon ou d'une autre, je ne voyais que ce moyen là à cet instant.

Sans doute le plus expérimenté dans ce troupeau de mouton, les gradés voulaient que j'écoute ce discours pour me formaliser avec la vie d'un shinobis. Enrôler de force, ils avaient preuve que je prenne cela pour un jeu. Mon retard du début, ils me l'ont fait combler à l'aide d'exercice toujours plus difficiles les uns que les autres. Dans l'ombre du village, où rare sont les personnes qui posent des questions, on m'avait formé pour être un combattant. La jeune fille à côté de moi, sûrement plus jeune vu sa taille de guêpe, n'avait guère l'air rassurer par ce discours qui reprit de plus belle.

« Ayez confiance en vous et en vos capacités. Vous allez devenir des shinobis compétent et nul doute que la plupart d'entre vous seront promus dans les années à venir. Mais ne prenez pas une promotion pour ce qu'elle n'est pas. Si vous arrivez à grimper les échelons, cela deviendra de plus en plus dur et les responsabilités seront plus grandes. Je terminerais en vous donnant un conseil que l'on m'a confié un jour. On ne devient pas fort parce qu'on le sait, mais parce qu'on le croit. »

Des applaudissements ? Aucun, les jeunes pousses du village, si on pouvait les nommer ainsi, étaient soit terrifiés, soit apeurés ou bien complètement ailleurs. Il y avait de quoi, rien de ce qu'il avait dit n'était là pour nous rassurer, mais est-ce que j'étais le seul à le comprendre. Peut être que ne pas choisir complètement sa voie était pour moi un avantage. Je me devais de rassurer ce qui pouvait l'être, cette jeune fille semblait tenir le choc malgré sa jeunesse. Si jeune, si innocent et voué à accomplir des choses si atroces... Tout en lui tapotant la tête et ses cheveux, j'essayais de la maintenir vivante psychologiquement.


« T'inquiètes pas, tu vas avoir le temps de progresser, tu as quelques années devant toi pour devenir meilleure. Et puis, la vie n'est pas si affreuse dans la village non ? »

Un grand sourire comme je savais si bien le faire, la jeune fille rigola un peu, mais finit par sourire elle aussi. La méthode du village de Kiri n'était sans doute pas la bonne pour former des recrues dignes de ce nom. La peur est un sentiment qu'il faut savoir manier avec précaution, il peut paralyser quelqu'un, le rendre vulnérable et incapable de quoique ce soit. Personnellement je l'avais déjà apprivoisé lorsqu'on m'avait pris de force à ma famille, aujourd'hui je n'en ai plus, mais eux en ont une et c'est bien là leur plus grande force. Marchant vers la sortie du terrain d'entraînement, plusieurs personnes étaient présentes. Sûrement des parents venus récupérés de ce qu'il restait de la conscience de leur enfant, toujours à côté de moi cette jeune fille semblait heureuse. Un grand sourire s'afficha sur son visage quelques instants plus tard, comme ci elle venait de voir un ange...


Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Mamoru Kosuke
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyLun 30 Jan 2017 - 13:44

Comme promis, il était allé l'attendre à la sortie de l'académie ninja. Cet endroit, étrangement, lui faisait froid dans le dos, lui qu avait mené une existence si simple et rude à la fois. Le bâtiment était en effet dédié à une fonction qui l'avait dépassé pendant de nombreuses semaines, lors de son arrivée au village de Kiri, et même si aujourd'hui il appréhendait un peu mieux son fonctionnement et son utilité, ceux-ci lui inspiraient malgré tout un profond malaise. L'idée que des enfants, parfois encore moins âgés que ne l'était sa fille Nozomi, fréquentent cet endroit dans le but affiché, assumé et plébiscité d'en faire des soldats, des armes de guerre, ne finissait jamais de le faire suer d'angoisse. Ichirô s'était habitué à vivre le moment présent, à se satisfaire de ce qui pouvait être vécu plutôt que de trop anticiper les malheurs à venir, mais la vie lui avait tout de même appris à se méfier de ces états de grâce, parfois éphémères. Il ne savait pas encore ce qu'il pourrait faire pour assurer la sécurité de son enfant, si ce n'était s'améliorer lui-même dans plusieurs domaines, mais il y réfléchissait sans cesse.

Et ce, même lorsqu'il la voyait, comme aujourd'hui, qui se dirigeait en trottinant vers lui à la sortie du terrain d'entraînement qui bordait l'académie et le sourire aux lèvres. Son innocence ne faisait aucun doute, mais le Gembei savait également qu'à vivre ici, sa petite fille avait déjà commencé à développer des réflexes et réflexions qui n'avaient d'ordinaire pas lieu d'être chez un enfant. Il ne pouvait pas se permettre de déconstruire, une fois rentré avec elle à leur appartement, les apprentissages qui lui étaient dispensés, à plus forte raison car la plupart étaient encore tournés vers la survie, le déplacement et la défense. Mais Ichirô n'avait pas hésité depuis quelques semaines déjà à remettre en perspective ces apprentissages et ce qui allait les suivre, afin de mieux préparer Nozomi à l'avenir qui l'attendait. Loin d'être suffisant, mais il devait commencer par le début.

En dépit de ses linceuls autours des yeux, qui ne servaient qu'à filtrer le surplus de lumière qui l'agressait autrement, Ichirô distingua clairement le jeune garçon qui s'approchait en même temps que Nozomi. Un blondinet, que l'on aurait pur croire le grand frère de la petite fille, et qui s'approchait sans l'ombre d'une hésitation du père rejoint par son enfant.

« Coucou papa ! Lui c'est Tsuko ! Il nous a rejoint en classe depuis plusieurs jours, il est gentil. Mais il est très doué aussi, j'crois qu'il va pas rester longtemps en fait.

- Oh, c'est vrai ? Bien, bien... ! Tu es un peu plus âgé que ma Nozomi, ce n'est pas très surprenant. Où est-ce que tu as appris toutes ces choses de shinobi, hm ? Tes parents t'ont enseigné les bases ? Oh, pardonne-moi jeune homme, je ne me suis pas présenté : Ichirô, le père de Nozomi, dit-il en tendant sa main à Tsuko, épaisse et parsemée de callosités qui trahissaient son labeur passé. Si tu n'es pas attendu ailleurs, et puisque vous avez l'air de vous entendre... tu pourrais venir déjeuner avec nous ? Si ça te dit, bien sûr. »
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Hari Kenjin
Hari Kenjin
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyLun 30 Jan 2017 - 16:49

Comme ci elle venait de voir un ange, la réalité était tout autre évidemment. Quoique pour elle, sa raison de vivre était sans doute cet individu de grande taille, cheveux gris et portant un bandeau sur ses yeux. Sûrement son père vu la joie qui s'affichait sur son visage, vu rapidement comme un ami de la jeune fille je fus questionné à tord et à travers. Logique, c'était la première fois qu'il devait me croiser. Tout en me serrant la main, il se présenta sous le nom d'Ichirô et me proposa d'aller déjeuner avec eux, pour faire plus amples connaissances sûrement.

N'ayant rien de prévu et par politesse je ne pouvais guère refuser cette invitation. De plus mon ventre criait famine depuis le début de ce discours, notre supérieur avait été tellement long. La vie ne m'avait pas fait beaucoup de cadeaux et encore moins des amis dans ce village. Trop concentré dans mon entraînement pour faire mon retard sur les autres, au final je devais encore assister à ce genre de discours. Je me devais de me plier à leurs règles pour le moment, mon rang et mon expérience en tant que shinobis était bien trop mince pour survivre seul. Et puis, certaines rencontres sont parfois sources de bonheur, à croire que dans ce village tout le monde n'est pas pourrit jusqu'au os.

« Bonjour monsieur Ichirô, comme l'a dit votre fille je suis Tsuko, un genin du village. Pour ce qui est de mes aptitudes, je vous raconterais cela volontier en déjeunant avec vous. Je meurs de faim !!! »

Souriant comme d'habitude, voilà la première fois que quelqu'un m'invitait à manger avec lui. Je ne pouvais pas et ne devais pas faire mauvaise impression. Me faire des amis était une chose primordiale pour m'intégrer dans ce village et puis la vie était bien plus marrante à plusieurs que tout seul.

Marchant vers le nord, je ne savais pas encore s'il voulait aller dans un restaurant ou bien chez eux. Je ne faisais que les suivre, un peu gêné de faire partie de leur groupe, j'essayais de m'intégrer à ma manière.

« Vous avez l'air de très bien vous déplacer malgré ce problème à vos yeux monsieur Ichirô, j'imagine que cela a du prendre du temps pour réaliser une telle prouesse. Je me demande bien comment je m'en sortirais sans mes yeux... Ils ont beau être spécial, ils ne me permettent pas de voir dans la nuit haha !! »

En effet je parlais rarement de mes yeux et de leur pouvoir, après tout un don comme celui-ci ne devait pas être crié sur tous les toits. Malgré tout je restais persuadé que cet homme n'était pas méchant et n'avait pas de mauvaise intention. Mais comme l'avait dit notre supérieur, c'est quand on se relâche que les ennuis peuvent arriver, rester prudent à tout moment, voilà la devise d'un shinobis.

« Que faites-vous dans la vie monsieur Ichirô ? »


Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Cmi_de10


Dernière édition par Jisetsu Tsuko le Lun 30 Jan 2017 - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Mamoru Kosuke
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyLun 30 Jan 2017 - 20:11

Bien volontiers, le jeune Tsuko accepta l'invitation du Gembei. Le blondinet était apparemment mort de faim et plutôt enjoué à l'idée de partager un repas avec un inconnu et une camarade de classe, ce qui dénotait une certaine naïveté, une confiance facilement accordée ou bien un réel besoin de nouvelles fréquentations. Ichirô se fichait un peu de savoir réellement ce qui le motivait à les accompagner, du moins pour l'instant, car même si cela faisait déjà quelques mois qu'il s'était installé avec sa fille dans le centre ville du village, il n'en restait pas moins un « nouveau », une pièce rapportée qui avait du se vendre pour être accepté et avoir le droit d'utiliser ses talents pour la cause. Apprendre à connaître les personnes, aussi jeunes soient-elles, qui partageaient une bonne partie de la vie de Nozomi faisait donc figure de priorité pour Ichirô, qui menait les deux enfants en passe d'être militarisés vers le centre ville, justement, où se trouvai un restaurant bon marché qui servait malgré tout des plats de bonne qualité.

Et même si le jeune adolescent qui accompagnait Ichirô et sa fille n'avait pour l'heure pas vraiment répondu aux questions qu'il lui avait posé, il ne se fit pas prier pour faire la conversation le long du chemin qui menait audit restaurant. Et son focus, sans grande surprise, se focalisa d'abord sur les étranges linceuls qui enserraient les yeux du père de Nozomi.

« Ah, du temps oui, pour ainsi dire. Je suis hypersensible à la lumière depuis ma naissance, donc... j'ai du faire avec très vite ! Mais tu m'intrigues, Tsuko, qu'ont-ils de si spécial, tes yeux ?

Pour ma part et bien....Haha, c'est un peu honteux de le dire à un jeune homme comme toi mais, je suis Genin du village, depuis plusieurs mois. Je suis médecin de profession, donc j'aide le plus souvent les équipes sur le terrain pour les rendre plus autonomes. Ah, c'est là allons-y !
 
»

Le restaurant était en effet en vue et le Gembei eut tôt fait de guider les deux enfants à l'intérieur pour les installer à une table ronde, qui permettait à aucun membre du trio de se retrouver exclu dans un coin. La serveuse vint rapidement prendre leur commande.

« Un poisson mariné pour moi s'il vous plaît

- Deux m'dame !

- Prend ce que tu veux, Tsuko ! »

La commande passée, Ichirô ouvrit largement son manteau pour le poser sur le dossier de sa chaise et reporta son attention sur le jeune Tsuko.

« Alors dis-moi..! Ça te plait la vie au village ? J'ai une petite idée de ce à quoi ressemblent les cours à l'académie grâce à Nozomi mais j'avoue que je suis toujours intéressé par des points de vue différents. Apparemment tu seras bientôt Genin, comme moi... ça ne te stress pas trop de partir en mission ? »

Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Hari Kenjin
Hari Kenjin
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyMar 31 Jan 2017 - 9:40

Marchant à travers les rues, Tsuko en apprenait de plus en plus sur cet homme. On pourrait appeler cela un aveugle même si son hypersensibilité à la lumière n'avait pas l'air de le plonger dans le noir total. Dans tous les cas, il était temps pour eux de déjeuner, la discussion serait plus évidente le ventre plein. Rentrant dans le restaurant, il n'y avait pas influence au bar et une odeur de poisson frit sortait des cuisines. C'est d'ailleurs ce que commanda Ichirô et sa fille, d'un signe de la main je fis comprendre que j'en prendrais un aussi puis elle disparut aussi vite qu'elle était arrivée.
J'avais donc devant moi un adulte, à qui j'aurais donné une quarantaine d'année, genin du village. Sans doute avait-il accumulé beaucoup
d'expérience au front, en tant que médecin, la guerre devait être son domaine favoris. Des personnes de confiance qui sont prêtes à venir au combat dans le seul but de soigner leurs camarades. Le jeune Tsuko devrait-il y voir une peur d'affronter la mort ou bien une nécessité de protéger sa fille à n'importe quelle prix ? Dans tous les cas, cette profession ne donnait pas envie. Voir des gens mourir encore et encore sans pouvoir les sauver, rien de tel pour vous filer le cafard et finir seul dans sa chambre, buvant des briques de lait périmées. Heureusement pour eux, les poissons arrivèrent et eux, avaient l'air succulent.

« Vous savez, le village n'ai rien d'exceptionnel. J'essaye de me faire à l'idée que je dois le protéger, lui et tous les habitants qui le peuplent, mais parfois je me demande bien pourquoi... Je vous rassure je ne suis pas un traître, mais depuis ma venue ici, j'entends sans cesse parler de combat et de guerre. Jamais le mot paix n'est arrivé à mes oreilles. La guerre entretient la guerre, à trop vouloir sortir du trou, on finit par le creuser encore plus. »

Rien de tel pour déprimer l'ambiance à table, par chance sa fille semblait plus intéressé par son déjeuner que par notre conversation. Ce n'était pas plus mal au vu de la phrase qui venait de sortir de sa bouche. Lui même ne s'était pas rendu compte de ce qu'il disait, relevant la tête quelques secondes après, il repris ces esprits.

« Pardon, on n'est pas ici pour parler de choses comme cela, veuillez m'excuser. »

Dégustant son poisson comme s'il n'avait pas mangé depuis 8 jours, l'odeur de poisson frit était à présent dans sa bouche et qu'est-ce que c'était bon. Un point pour Ichirô de l'avoir emmené dans un restaurant comme celui-ci. Cela méritait bien une petite information sur Tsuko, après tout il était là pour faire connaissance.

« Pour en revenir à mes yeux... disons... que je suis capable de savoir qui a mangé à votre place hier soir. Haha, très utile n'est-ce pas ? Loin de moi l'idée de jouer avec vos nerfs, mais les murs ont des oreilles, même chez nous, nous ne sommes pas en sécurité. Par ailleurs, même si je suis à l'académie depuis quelques jours, c'est seulement par principe de précaution pour mes supérieurs. J'ai déjà le rang de genin depuis quelques semaines, sans être passé par l'académie, mais ça, je ne peux malheureusement pas vous le raconter dans l'immédiat... »

Des secrets devaient être gardés quand à ces origines, de plus son supérieur lui avait bien dit de ne rien révéler sur son passé et sa formation dans l'ombre. Comme dans tout grand pays qui se respecte, il y a une part cachée dont on n'est pas fière et une part de soleil qu'on partage à toute la population. L'ombre se crée seulement grâce à la lumière, plus celle-ci est forte, plus l'ombre grandira. Les soubassements de ce village repose sur des pratiques que beaucoup rejette mais que tout le monde entretient, ironique n'est-ce pas ?


Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Mamoru Kosuke
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyMar 31 Jan 2017 - 13:44

Les commandes du petit groupe, qui s'était entendu sur le même produit de la mer, arrivèrent rapidement sur la table pour le plaisir de chacun. Il s'agissait en réalité du plat du jour, qui avait donc été préparé en bonnes quantités en amont par les cuisiniers du restaurant pour simplifier le service. Ichirô, qui avait longtemps exercé le métier de pêcheur avec sa famille à l'époque où elle était encore unie, et vivante, savait apprécier à sa juste valeur un bon poisson cuisiné correctement. Ceux qui étaient servis ici étaient toujours frais du jour -ce qui était après tout un minimum dans un pays insulaire- et assaisonnés et agrémentés juste comme il le fallait. Plongeant sa fourchette dans la chaire tendre de son plat, le Gembei fut rapidement imité par sa fille et tout deux écoutèrent attentivement les réflexions du jeune Tsuko, attablé avec eux. Le moins que l'on pouvait dire, c'était que ce dernier avait un point de vue atypique pour un jeune de son âge, un point de vue qui était après tout, songez Ichirô, forgé par le contexte militaire de cette cité nichée dans les montagnes.

Patiemment, le père et la fille écoutèrent le jeune garçon, tantôt en penchant leurs yeux sur leur assiette respective pour y former une bouchée exhaustive, tantôt en fixant ceux de Tsuko. Ce dernier tenait apparemment à tenir quelques secret à l'écart de ses nouveaux amis, qu'il venait après tout de rencontrer. Il était logique de ne pas vouloir déballer toute sa vie à quelqu'un que l'on avait rencontré un quart d'heure à peine auparavant, cela Ichirô le comprenait très bien.

« Haha, tu m'intrigues petit, vraiment... ! Toute cette histoire avec tes yeux... Quoi, tu es capable de... voir dans le passé ? J'ai entendu parler d'un paquet de choses assez étranges depuis que je suis arrivé au village, donc quelque part.. ça ne m'étonnerait pas trop qu'un jeune comme toi ait de telles capacités. Enfin, si tu ne veux pas en parler plus, je ne te forcerai pas la main ne t'en fais pas ! »

Reprenant une bouchée de poisson agrémenté de légumes, le père de Nozomi arrêta presque de mâcher pendant un bref instant, faisant couler le flot de sa réflexion pour arriver à mettre dans l'ordre dans ses idées. Il ne voulait pas paraître bête aux yeux de Tsuko, trois fois moins âgé que lui, en énonçant une ânerie qu'il pouvait regretter, car malgré toutes les souffrances et les épreuves qu'il avait du traverser, il devait admettre connaître bien peu de choses sur certains sujets, encore. Déglutissant finalement, il reprit, observé par Nozomi qui suivait de près la conversation pour ne pas louper une miette de quoi que ce soit.

« Pour ce qui est de la guerre... Je ne sais pas trop quoi te dire du haut de ma trentaine d'années, honnêtement. Je menais une vie très simple avant tu sais, j'étais pêcheur, et j'ai appris à soigner les gens un peu sur le tas, par nécessité. Depuis que j'ai intégré Kir, j'ai commencé à comprendre un peu mieux... certaines choses, qui m'étaient arrivées quand je vivais encore à Awaji. Il y a un vieux dicton qui dit.. que celui qui veut la paix, doit en réalité préparer la guerre. J'ai beau avoir du mal avec cette logique personnellement, elle n'en reste pas moins... réaliste.

Tuer..ne devrait jamais être une nécessité, surtout... pour de jeunes gens comme vous. Mais rester à ne rien faire, je le sais maintenant, est pire que tout en réalité. J'aimerais apaiser les maux de la guerre, protéger ces gens, et aussi avant tout ma famille
, dit-il en fixant tout à coup Nozomi dans les yeux, elle qui la regardait avec des yeux bien trop matures à son goût. Mais plus j'y pense et... plus je me dis que sitôt que nous avons quelque chose à défendre, nous devenons aussi capables du pire pour la préserver, cette chose.

Que ce soit une famille, une patrie, sa propre vie,... Nous avons tous une faiblesse, une limite, au delà de laquelle.... nous nous muons en simples guerriers.
 
»
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Hari Kenjin
Hari Kenjin
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyMar 31 Jan 2017 - 17:21

Rare était les occasions pour le jeune Tsuko de livrer ce qu'il pensait de ce village et des hommes qui le peuplaient. Parfois mieux valait garder sa langue dans sa bouche et ne faire que penser au lieu de parler à tout va et de se faire emprisonner pour trahison. Quiconque remettait en cause les directives de son village étaient privé de vie ou bien tué de façon barbare. Ichirô semblait plutôt d'accord avec moi, ou en tout cas avait un avis semblable. Au vu de son âge, il était déjà mâture et même si son expérience en tant que shinobis n'était pas si grande, ses paroles étaient juste. Un ancien pêcheur qui devenait shinobis, qu'est-ce qui l'avait poussé à choisir cette voie là ? Peut-être l'envie d'action ou bien pour l'éducation de sa fille, toujours est-il que maintenant son destin était lié à ce lui du village et qu'en échapper était difficile.

« Il est vrai que ne rien faire signifie accepter ce qu'il se passe alors qu'agir permet de rendre les choses telles que nous les voulons. Bien entendu les choses sont tellement complexes que seul nous n'y arriverons pas, mais un village, une puissance comme celle-ci pourrait réussir à influencer les autres nations. Je ne connais pas l'objectif de Kiri voir s'ils en ont un et pour répondre à ta question, partir en mission ne m'effraie pas. Pour dire vrai je n'attends que ça ! »

Cette petite exclamation fut suivie d'un large sourire sur le visage du jeune garçon. Vivre sa vie, sortir des frontières et voir autre chose que son propre nombril, son propre village, voilà ce qu'il désirait aujourd'hui. Devenir un shinobis était le seul moyen d'y parvenir, tuer n'était pas dans sa nature et il n'était pas prêt pour un tel acte. On lui avait appris bien des choses, tenté de lui faire comprendre que la pitié était pour les faibles. Vivre c'est aider les autres à atteindre leurs objectifs et à toujours garder la foi en son propre désir. Beaucoup vivent, se lèvent le matin sans vraiment avoir de but dans la vie. Dégustant ce qu'il restait de mon déjeuner, je repris la parole.

« Voir le passé... c'est fou quand on y pense non ? Et je me dis que si des personnes en sont capables, pourquoi d'autres ne pourraient ils pas contrôler la foudre ou bien se déplacer instantanément. La vie d'un shinobis n'est pas faites pour durer, je le sais. Alors j'essaye de profiter de chaque instant pour être sûr qu'une fois la mort devant moi, je n'aurais aucun regret et je la regarderais avec un large sourire. »

Repensant rapidement à ses parents, il baissa la tête, imaginant leur visage, les grands champs qu'il occupait durant son enfance, sa maison, sa chambre et ses amis... On lui avait enlevé tout ça étant jeune, la raison lui était inconnue mais la guerre ne pouvait être la conclusion d'un esprit comme le sien. Il y avait autre chose, une raison pour que cela se déroule de cette manière, qu'il ai ce pouvoir en lui. La rencontre avec Ichirô ne devait pas non plus être du au hasard.

« Pourquoi avoir choisie cette voie là Ichirô ? La pêche n'était pas assez bonnes ? Haha ! »

Rien de tel qu'une blague pour détendre un peu l'atmosphère, en espérant que celui-ci ne le prenne pas mal. Mais on sentait qu'il avait le sens de l'humour et puis avec une fille comme la sienne, il devait être assez heureux pour ne pas démarrer au quart de tour.


Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
Suna
Mamoru Kosuke
Mamoru Kosuke
Informations
Grade : Genin
Messages : 138
Rang : B

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyMer 1 Fév 2017 - 9:33

En entendant la question du jeune Tsuko, Ichirô sembla pâlir un instant, dragué dans ses douloureux souvenirs. La pêche. Pendant longtemps, cette activité n'avait été que synonyme de joie et de prospérité pour lui, mais cela avait bien changé avec les années. Bien sûr, savoir pêcher était malgré tout un don du ciel lorsque vous viviez dans un archipel à l'environnement marin riche et varié, mais l'idée de la pêche, de façon indélébile, était désormais associée dans l'esprit du Gembei à la souffrance et au chagrin. Il eut d'ailleurs de la peine à le cacher, et heureusement que sa fille Nozomi savait, dans les très grandes lignes, le passé qui était le sien, ce qui lui permettait de comprendre ce genre de réaction de la part de son paternel. Sans toutefois se décomposer sur place, Ichirô tâcha de garder la tête droite.

« Plus assez bonne, non, surtout à partir du moment où ma famille s'était fait voler notre bateau de pêche à vrai dire. Pendant longtemps après ça, j'ai comblé le vide du mieux que j'ai pu avec mes maigres compétences en médecine, mais ça n'a pas suffit. Si je suis venu ici, avec ma fille, c'est justement pour améliorer ces compétences là, et pouvoir en tirer notre subsistance, ce qui... et bien, ne marche pas trop mal depuis notre arrivée. »

Ichirô marqua une pause en terminant de rassembler les derniers légumes de son assiette et en portant le tout à sa bouche. Servant dans la foulée un peu d'eau dans le verre de chacun, il reprit.

« Et puis, cela me permet de me rendre vraiment utile. Toi, par exemple : tu es encore un enfant, ne t'en déplaise, et tu parles déjà comme si ta mort pouvait survenir demain... Je sais... que nous vivons dans un village militaire, et que si on simplifie les choses nous ne sommes que des pièces sacrifiables. Mais mon travail, justement, consiste à éviter la mort de ces pièces. On ne se connaît encore que très peu, Tsuko, mais je peux te dire que si tu venais à mourir demain pendant une mission je le vivrais comme une tragédie. Toute vie est précieuse, dit-il en ébouriffant les cheveux blonds de sa fille, qui l'observait avec un sourire.

A notre niveau, la vie est ce qui importe le plus : je ne sais pas non plus quels grands plans poursuivent le Pays de l'Eau et son village caché, mais ce qui est sûr c'est que nous ne serons plus là pour y faire quoi que ce soit si nous n'y faisons pas attention. Ne te résous donc pas trop à un destin funeste si tu peux l'éviter, car moi, et d'autres shinobis aux qualités similaires, nous sommes là pour vous aider. Ne l'oublie jamais.

- C'est vrai, Tsuko-kun ! Ne pense pas tout noir comme ça ! Mon papa il te protégera, tu verras !
 »

Nozomi venait elle aussi de terminer son assiette, avant de lancer cette phrase presque anodine mais aux ramifications assez profondes. Il y avait des centaines d'autres enfants au village, autant de vies à protéger, mais... et si Tsuko se liait d'une vraie amitié avec Nozomi ? Si celle-ci s'attachait à lui et le comptait, plus tard, dans ses proches amis ? Le jeune homme rentrerait alors, d'une certaine façon, dans la sphère familiale... Et Ichirô, en effet, se sentirait bien plus responsable de la vie du jeune garçon que de tous les autres enfants qui partageaient le sort de Nozomi. Par ricochet, une idée germa alors dans l'esprit du Gembei, alors que la serveuse amenait l'addition à la table.




@Jisetsu Tsuko
Revenir en haut Aller en bas
Iwa
Hari Kenjin
Hari Kenjin
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 360
Rang : B+

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] EmptyMer 1 Fév 2017 - 10:47

La vie n'avait pas été tendre avec Ichirô, ce n'est que par défaut qu'il était ici et non par envie. Sa vie de pêcheur il l'aurait bien gardé comme moi j'aurais bien gardé ma vie dans les champs. Le destin en a décidé autrement et nous voilà, aujourd'hui, tous les deux, faisant partie des rouages complexes du village de Kiri. Qui sait ce que nous réservait l'avenir, de manière très bienveillante, Ichirô se disait prêt à le protéger en cas de blessure. La conviction d'être médecin, cette envie de protéger les autres, tout cela l'amenait à ne pas pouvoir accepter la douleur chez autrui. Sa vie de famille ne devait pas arranger cela, sa fille restait sûrement l'être le plus cher à ses yeux, voilà une belle motivation pour ne pas tomber sur-le-champ de bataille.

Comme tout avait une fin, la serveuse apporta l'addition sur la table. La fin du déjeuner annonçait leur futur départ mais si la vie les avait fait se rencontrer aujourd'hui, peut-être continuera t'elle sur la même voie.

« Pardon d'être aussi négatif quant à mon futur, je préfère simplement me dire que la vie peut s'arrêter du jour au lendemain pour en profiter un maximum aujourd'hui. Heureusement que des personnes comme toi existe pour nous sauver du danger. Je trouve même cela illogique que ça ne soit pas obligatoire mais bon, les décisions ne viennent pas de moi, sinon le monde serait bien différent. »

M'essuyant la bouche avec ma serviette, je regardais rapidement par la fenêtre, espérant voir un rayon de soleil traverser cette foutue brume. Et dire qu'il y au-delà de ces frontières des pays bien plus grand et bien plus ensoleillé. Voilà la seule raison pour s'entraîner dur tous les jours, qu'on l'intègre dans une équipe pour pouvoir sortir d'ici. Regardant la jolie Nozomi, je ne pouvais m'empêcher de vouloir protéger un sourire comme le sien.

« Tu as raison Nozomi, ton papa sera là pour me protéger et moi je serais là pour le protéger aussi, pour que jamais tu ne sois seule. Je t'en fais la promesse. »

Un grand sourire sur une tête blonde, que demander de plus à une jeune fille qui ne désire qu'être heureuse. Se levant de chaise, il était temps de partir du restaurant pour digérer et essayer de se cultiver davantage. Franchissant la porte en premier, il fut suivie quelques secondes après par Ichirô et sa fille. En les regardant ensemble, je ne pouvais croire qu'ils avaient vécu des choses aussi difficiles. La vie de famille donne vraiment des ailes, je ne me souviens pas avoir été malheureux quand j'étais dans les champs. Même si la vie n'était pas facile, j'étais toujours aidé par mes parents ou par mes amis, j'imagine que la vie ne pouvait être comme ça jusqu'à là fin. Est-ce que j'avais déjà dépensé tous mes points dans ce domaine-là et que maintenant je devais payer pour avoir été si heureux ? Pas question de se laisser guider de cette façon, le bonheur est toujours là autour de nous, il faut simplement avoir envie de le laisser venir.

« Merci beaucoup pour ce repas Ichirô, je suis content que Nozomi est un père comme toi, nul doute qu'elle va vouloir devenir comme son papa plus tard. En espérant te croiser de nouveau, de toute façon tu sais où me trouver si jamais, je dois encore rester une semaine à l'académie. On se voit là-bas Nozomi !! »

Serrant la main d'Ichirô et tapant dans celle de Nozomi, je partie vers ce qui me servait d'appartement pour le moment. Heureux d'avoir rencontré cet homme au grand cœur, je savais que Nozomi était entre de bonnes mains.


Spoiler:
 


Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty
Message(#) Sujet: Re: Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout vient à point à qui sait attendre [pv Ichirô]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Terrain d'Entraînement-