AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 16 Nov 2016 - 0:12


Cela faisait quelques jours désormais que l’Hachidaime Hokage avait offert au plus hauts-gradés du village un spectacle morbide de l’exécution d’un prisonnier Sunajin ayant amplement mérité sa peine, en prenant pour cible des civils lors des attaques de son village caché sur Nami.
Une exécution très théâtrale mise en scène par un aigle et les petits compagnons vivants à l’intérieur du corps de l’Aburame.
Satochi lui ne s’était pas éternisé bien longtemps sur les lieux de la mise à mort. D’un part, il n’avait nullement du temps à perdre pour observer une pourriture se faire dévorer à l’infini et deuxièmement, il avait du pain sur la planche au sujet du partenariat qu’il souhaitait instaurer avec l’Académie de Konoha.

Cela faisait plusieurs semaines qu’il s’était entretenu avec Hayashi Kihran avec qui il était tombé d’accord sur plusieurs points concernant l’accord qui allait unir les deux institutions.
Le Chef de l’ANBU avait passé un certain temps à imaginer différents programmes abordant des thématique différente, mais ayant tous pour but de faire des jeunes pousses du village, un pépinière de shinobis de haute volée.

Le jour-J était finalement arrivé et Satochi était prêt à livrer au Directeur de l’Académie les plans finaux de leurs projets.
Il passa plusieurs heures dans le bureau du Directeur afin de valider ou corriger ce qui devait l’être et la journée passa à une allure folle sans que le Jônin s’en aperçoive.
Ce n’est qu’en milieu d’après-midi que le Chef de l’ANBU sortit enfin de son rendez-vous avec plein de nouvelles perspectives en tête. En particulier au sujet d’une discussion qu’il avait eu avec l’Hayashi concernant la personne qui serait chargée d’enseigner aux jeunes shinobis les différents programme issus du partenariat.
Le Chef des Hayashi avait alors proposé une personne de son cru puisqu’il s’agissait d’une Kunoichi en pleine phase d’apprentissage dans le but de devenir Instructrice à l’Académie. Les deux Konohajins étaient alors tombés d’accord sur un point. Elle pourrait faire l’affaire, mais ne la connaissant que très peu, voir pas du tout. Satochi devait se faire sa propre opinion au sujet de la Gogyou avant de clore ce débat.

Un point qu’il avait à cœur de traiter au plus vite et son jour fut son jour de chance puisqu’il aperçus la kunoichi aux cheveux bleus s’entraîner au Taijutsu dans la cours de récréation de l’Académie.
Décidant de ne pas y aller par quatre-chemins, il s’approcha d’elle tandis que le vent soulevait sa chevelure révélant ainsi ses pupilles dorées.
Une fois à hauteur de cette dernière, mais suffisamment loin pour ne pas recevoir un enchaînement dévastateur perdu, il s’adressa à elle.

- Riba Yell ? demanda-t-il tout en attendant que cette dernière confirme son identité.

En réalité, il n’en aurait pas eu besoin, il avait déjà eu l’occasion d’apercevoir la Kunoichi à Suna lors de l’examen Chûnin puisqu’elle y avait participé ainsi que dans les dossiers concernant le récent examen Jônin que Konoha avait organisé. Mais il avait également aperçu la Kunoichi lors de la fameuse exécution de Yamada Tetsui quelques jours auparavant, jour funeste lors duquel, le brun avait trouvé la Gogyou bien plus triste que la majorité de personne présente sur les lieux.

- Je suis Rakuzan Satochi, je viens de m’entretenir avec votre Directeur à votre sujet et ce dernier vous a fortement recommandé pour accéder à une demande un peu particulière…

C’était assez spécial comme entrée en matière, mais le brun n’avait pas vraiment eu le temps d’y réfléchir, et puis il ne pouvait pas révéler directement les raisons de sa présence à Yell. Il avait besoin de la savoir ignorante de ce qui allait bien pouvoir se passer.

- Voyez-vous, j’aurais besoin de vous afin que vous m’aidiez à retrouver les automatismes qui étaient les miens en matière de Taijutsu par le passé.
Kihran étant particulièrement satisfait de votre travail, il a songé que c’était un bon moyen pour vous de démontrer ce que vous avez appris lors de votre stage d’apprentissage. Pouvez-vous m’accorder votre après-midi ? Ou bien préféreriez vous fixer cela un autre jour ?

Yell avait les cartes en main, Satochi n’était pas à quelques jours près, l’important était qu’il puisse un jour prochain juger des facultés d’enseignements de la Riba. Pour l’instant, il se contenta d’attendre la réponse de la jeune femme.

Feat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 16 Nov 2016 - 16:39

Évacuer la pression. S'entraîner avec acharnement pour y parvenir et pour se perfectionner. C'était ce que je faisais depuis que j'étais rentrée de Suna mais cela avait redoublé depuis mon retour de Nami et désormais l'exécution de Tetsui.

Mes coups de poings et de pieds fendaient l'air depuis déjà une bonne heure. Ayant fini tôt mon travail au sein de l'Académie, j'avais le reste de l'après midi libre et je comptais bien le mettre à profit. J'aurais pu tout aussi bien choisir l'un des terrains d'entraînements pour ça mais cela me permettait également de partager une démonstration aux jeunes pousses curieuses qui m'observaient par la fenêtre de leur salle de cours ou bien depuis les terrains un peu plus loin.

Vêtue dans une tenue adéquat pour me laisse libre de tout mouvement, je travaillais mes enchaînements. Mon style de combat alliait en effet du ninjutsu au taijutsu et ma forme élémentaire n'était pas en reste dans mes combo pour me protéger des attaques adverses ou pour surprendre mes ennemis. Les gogyou n'étaient pas très répandus et je n'avais encore jamais croisé un adversaire restant impassible en me voyant me changer littéralement en vague pour venir le frapper de plein fouet sous cette forme...

Haletante, je frappais dans le vide en restant continuellement dynamique face a cet ennemi invisible dont j'esquivais les assauts. Je fus toutefois tirée de mon entraînement lorsque j'entendais une voix masculine m'appeler, me faisant me stopper pour mieux me tourner dans sa direction.

« Oui ? »

L'homme, que je reconnaissais pour avoir été chargé de la délégation de Konoha lors de l'examen de Suna, ne tarda pas à se présenter et à m'expliquer pourquoi il souhaitait s'entretenir avec moi.
Il avait parlé de moi avec Kihran et ce dernier m'avait recommandé ? La surprise dû se lire sur mon visage alors que je reprenais peu à peu une respiration normale jusqu'ici perturbée par l'effort.

Je l'écoutais pour obtenir plus de précisions sans vraiment y croire. Est-ce qu'il essayait de tester ma capacité d'apprentissage ? Je devais avouer avoir dû mal à voir un camarade de grade supérieur me solliciter pour une telle chose alors que j'imaginais qu'il avait dans son entourage plusieurs personnes aptes à l'aider pour une remise à niveau au taijutsu...
Je fixais ses pupilles dorées tout en esquissant un sourire gêné, me grattant même légèrement la joue :

« Vous savez, Satochi-senpai, je suis en formation à l'Académie et je suis pour l'instant bien plus affairée à l'observation pour apprendre de mes supérieurs que véritablement experte dans l'enseignement... »

Je marquais une pause et reprenais un instant après, la gêne passée :

« Néanmoins, je serais honorée de pouvoir vous être utile en faisant mon maximum. »

Esquissant un fin sourire venant appuyer ma sincérité, je regardais ensuite autour de nous avant de lui faire part de ma disponibilité.

« Cet après-midi m'est possible. En revanche... Nous devrions peut-être nous diriger vers les véritables terrains d'entraînements. Il va bientôt être l'heure du temps de pause des jeunes académiciens et à moins que vous ne vouliez donner du spectacle... »

Nous serions bien plus tranquilles sur les terrains et c'était même indispensable dans un réel échange de coups : un élève de l'Académie aurait très bien pu être blessé dans notre enchaînement.
Nous nous dirigions donc vers notre nouvelle destination après que j'eus ramassée ma bouteille d'eau pour en boire une bonne partie. Marchant tranquillement aux côtés du Rakuzan, me permettant de récupérer de mon entraînement intensif, je me montrais intriguée :

« Cela fait longtemps que vous n'avez pas pratiqué le taijutsu ? Que je sache un peu si je dois repasser avec vous sur les bases ou bien si vous pensez les avoir gardé en mémoire. »

Mon expression était devenue tout a fait sérieuse. En effet, je cherchais à évaluer son niveau pour me faire une idée de ce que je devais lui enseigner ou non, songeant déjà aux exercices que je pourrais lui faire faire.
Je l'écoutais finalement donner sa réponse avant de lancer une légère plaisanterie dans un sourire :

« On dirait bien que je serais votre senpai l'espace d'un après-midi. »

Je ne savais pas vraiment s'il était du genre à sourire sur les taquineries ou s'il ne les laissait au contraire pas passer : j'allais rapidement être fixée sur le genre du personne qu'il était.
Les terrains d'entraînements n'étaient plus très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 16 Nov 2016 - 22:35


Les capacités en matière de Taijutsu de la Kunoichi semblaient redoutables. Satochi pouvait parfaitement le voir à travers l'intensité qu'elle mettait dans chacun de ses enchaînements, dans chacune de ses frappes.
Pour rien au monde, le Rakuzan aurait souhaitait s'en recevoir un sur la figure.
Il se félicita en silence d'avoir opté pour l'approche discrète et calme plutôt que l'apparition soudaine dans un nuage de fumée comme pouvait le faire bon nombre de haut-gradés.
L'apparence de la jeune femme correspondait parfaitement aux différentes photos qu'il avait eu l'occasion d'observer à diverse occasion.
C'est pourquoi il ne fut pas surpris de l'attendre confirmer son identité tout en détournant son attention vers le Jônin.

Ce dernier pu remarquer une once de surprise lorsque le brun évoqua à la jeune femme sa discussion avec Kihran.
Le brun ne s'arrêta cependant pas en si bon chemin et se montra particulièrement franc avec Yell au sujet de cette interpellation. Il avait besoin d'elle pour lui apprendre ou plutôt réapprendre à utiliser ses facultés de combattant au corps-à-corps comme il l'avait pu l'être par le passé.
La Chûnin de Konoha eu du mal à dissimuler sa gêne dans son sourire. La différence de grade était-elle la cause de cette gêne ? Il était vrai que cela pouvait paraître étrange qu'un Jônin vienne demander assistance à un camarade moins gradé ou une camarade, dans ce cas présent. Pourtant, Satochi en avait la certitude, il n'y avait aucun mal à cela et pensait même le contraire. Les barrières qui se créaient automatiquement entre les grades étaient néfastes, les Genin craignaient les Jônin et ces derniers parfois osaient à peine calculer leurs semblables moins gradés.
Ce n'était pas comme cela que Satochi voyait l'esprit de camaraderie. Il voulut donc immédiatement rassurer la kunoichi en lui adressant d'abord un sourire franc et honnête et lui certifier qu'il lui faisait confiance et qu'elle n'avait aucun inquiétude à avoir même si pour l'instant, elle n'avait que très peu démontré ses nombreuses observations. Elle se montra néanmoins partante pour son exercice surprise et sembla laisser de côté sa gêne.

- Satochi suffira dit-il en agitant les mains.

Il n'y avait rien de mieux que ces foutues distinctions pour foutre le malaise entre deux personnes. Même si elle semblait être déjà passée à autre chose, Satochi tenait à ce que la Riba soit dans les meilleures conditions possibles pour lui enseigner le Taijutsu.
Il était Satochi, elle était Yell, ils appartenaient tout deux au village caché des Feuilles et c'était le seul constat important à noter.

- Ton apprentissage ne fait peut-être que débuter, il est vrai. Mais il me semble que tu es parvenu à démontrer en devenant Chûnin des qualités requises pour guider une équipe de jeune Genin. Et ta participation au dernier examen Jônin ne fait que le confirmer. Tu seras parfaite n'aie aucune crainte à ce sujet conclut-il d'une voix posée.

Il restait donc plus qu'à fixer le moment propice à cet entraînement et Satochi sembla particulièrement chanceux ce jour-là puisque la jeune femme était libre l'après-midi même. Elle proposa toutefois de trouver un autre lieu d'entraînement prétextant l'heure de la récréation comme motif.
Satochi y songea quelques instants puis se rangea de l'avis de sa camarade.
Assister à un entraînement pareil aurait sans doute était une bonne expérience pour les jeunes pousses du village, mais hélas. Le Raiton du Chef de l'ANBU se montrait particulièrement capricieux depuis que ce dernier l'avait réveillé d'un profond sommeil, le Dojo du clan Rakuzan pourrait sans doute l'attester. Un éclair perdu aurait pu s'avérer dramatique. C'est pourquoi il préféra opter pour la solution la plus sécurisée plutôt que la plus enrichissante pour les Aspirants.

Le Chef du clan Rakuzan accompagné de Yell se mirent donc en route pour l'un des nombreux terrains d'entraînement que comptait Konoha.
Sur le chemin, les situations du début de la conversation s'étaient inversées. Satochi n'avait absolument pas l'habitude de se promener en compagnie d'une personne de la gente féminine. Quand il y réfléchissait, Miko et Mizuki étaient les seules femmes qu'il côtoyait. Il ne savait pas vraiment quoi dire, mais tentait tant bien que mal de dissimuler sa nervosité.
Par chance, Yell était impliqué dans la tâche qui était la sienne, de ce fait, elle lançait elle-même la discussion en posant des questions au Rakuzan.
Elle n'en avait peut-être pas conscience, mais elle facilité diablement la tâche au Rakuzan.

- Hum... Cela doit faire depuis le temps où j'ai appris à maîtriser la Cendres... Je dirais environ quatre ans. Nara Natsuki était mon Sensei autrefois, il m'avait initié à une technique de Taijutsu que j'ai essayé de reproduire il y a plusieurs jours de ça ... Le résultat a été particulièrement lamentable pour ne pas dire affligeant... À un tel point que j'ai détruit à moi seule une salle entière du Dojo appartenant à mon clan.

Gêné, le brun passant sa main dans ses cheveux tout en essayant de dissimuler sa gêne derrière un sourire amusé.
Avec ce qu'il venait de dire, Yell pourrait certainement se faire une idée de la façon dont elle allait procéder.
Le Rakuzan possédait les bases, en théorique. Mais les longues années sans pratiques avaient eu raison de son corps et de ses habitudes.
Sur l'air de la plaisanterie, la Gogyou s'autorisa une plaisanterie sur sa condition exceptionnelle de Senpai lors de cette après-midi.

Satochi laissa échapper un ricanement tout en ne pouvant ignorer l'inévitable. Elle avait raison, et finalement, cela avait l'air de lui plaire.
Le brun lui préférait appeler cette attente d'une autre manière.

- C'est un peu ça, même si le terme "Compagne Pugilistique" serait sans doute le plus approprié. Conclut-il de bonne humeur et en rigolant.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyJeu 17 Nov 2016 - 12:35

Satochi donc... Puisque je ne le connaissais pas et que j'étais habituée a souligner la distinction dans ces circonstances cela serait un peu compliqué mais je devrais pouvoir m'en sortir.

J'avais finalement bien fait de lui poser ces questions sur son niveau actuel en taijutsu car j'apprenais par la même occasion qu'il était un manieur de cendre et que son sensei d'autrefois était désormais un puissant shinobi bras droit de la Hokage. Je ne pouvais cependant pas m'empêcher de rire brièvement en l'entendant dire que son dernier entraînement s'était avéré assez catastrophique au point tel où il avait pratiquement détruit une salle entière du Dojo de son clan.

« Je vois. On travaillera tout ça alors ! Histoire que votre clan ne voit pas leur facture de réparations gonfler. »

Sa réaction sur ma plaisanterie me laissait entendre qu'il était plutôt ouvert et que donc que je ne risquais pas trop de m'attirer ses foudres en usant d'un ton un peu moins formel : tant mieux.

Les mains posées derrière ma tête, je m'étirais les épaules tout en continuant la marche en l'entendant parler d'un autre terme qu'il préférait a celui de « senpai ». Je le regardais, penchant légèrement la tête sur le côté en y réfléchissant avant de lui adresser un nouveau sourire :

« A votre convenance ! »

Finalement arrivés sur les terrains globalement assez désert, je venais déposer ma bouteille d'eau et resserrais l'élastique qui maintenait mes cheveux avant de me tenir face à lui, prête a commencer. Je commençais a m'échauffer en m'étirant et l'invitais a faire de même, surtout si ça faisait longtemps qu'il n'avait pas pratiqué et engageais la discussion :

« Quel est le genre de technique auquel vous a initié votre ancien sensei ? »

Peut-être que nous pourrions voir pour l'y entraîner de nouveau un peu plus tard. Pour l'heure, et pour continuer l'échauffement, je lui demandais de se tenir face au mannequin :

« Frappez le avec des coups basiques sans utiliser de chakra. Coups de poings, de pieds, tout ce que vous voulez. Bougez tout autour comme vous en avez envie. Montrez moi ce qui vous reste en mémoire. »

J'allais pouvoir l'observer et ainsi voir ce qu'il restait de ses connaissances dans la discipline du taijutsu. Remarquer là où il avait des failles, ce qu'il devait faire pour s'améliorer dans son positionnement ou simplement dans la façon de porter son coup. Après une bonne minute intensive, nous ferions le point sur ce qu'il m'avait montré et je pourrais alors axer mon entraînement en fonction.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyJeu 17 Nov 2016 - 16:03


Yell eut parfaitement raison d'évoquer les factures de réparation et la nécessité que Satochi avait de retravailler sa Maîtrise du Taijutsu.
En tant que Chef du clan Rakuzan, l'une des nombreuses responsabilités de Satochi était de s'assurer que les caisses du clan restaient pleines ou disons plutôt pas vide. Conscient de son erreur, il avait décidé de payer lui-même les réparations précédentes avec son salaire de shinobis. Cela avait eu pour but d'éviter de creuser un trou dans les finances fleurissantes des Rakuzan mais sa porte-feuille en revanche en avait pris un sacré coup.
Afin d'éviter de se retrouver sans le moindre sous. Il était impératif pour lui que Yell arrive à solutionner ce petit sous de maîtrise.

Les deux shinobis de Konoha finirent par arriver au terrain d'entraînement de leur choix.
C'était un endroit sympa entouré d'arbre et de végétation alimenté par un léger cours d'eau qui ruisselait paisiblement entre les troncs des plus grands arbres.
Devant ce petit coin à la limite d'être paradisiaque, Satochi songea que ce n'était pas une bonne idée... Qu'il allait très probablement tout casser comme ça avait été le cas au Dojo Rakuzan.

Yell, elle était complètement concentrée dans sa tâche, resserrant l’élastique soutenant sa coiffure, elle invita le Rakuzan à la rejoindre pour une petite session d'échauffement.
Il s'exécuta tout en repensant aux conséquences qui pourraient avoir lieu si sa maîtrise faiblissait et ces conséquences pouvaient aller bien plus loin qu'un tronc d'arbre tailladé ou perforé. Et s'il venait à blesser sa camarade par inadvertance. Soudain, cette idée de vouloir passer pour le cobaye de service lui sembla bien stupide...
Mais le Jônin ne pouvait pas faire marche arrière et devait se contenter d'avancer avec sa peur au ventre qui l'étripait soudainement et répondre aux questions que son instructrice lui poseraient.

- C'était un enchaînement de trente coups en une fraction de seconde. Un enseignement plutôt basique que j'avais assimilé à mon chakra Raiton à l'époque répondit-il entre deux exercices d'échauffement.

Les muscles du brun étant désormais prêt à passer à la suite, Yell l'invita à poursuivre l'échauffement avec l'un des mannequins installés sur le terrain d'entraînement.
Se rapprochant de se dernier, le Rakuzan se concentra tout en essayant d'enfouir ses ressentiments.
Il débuta alors l'échange par un simple coup de poing du gauche auquel il ajouta un coup de poing du droit.
Depuis sa spécialisation avancée en Ninjutsu, il avait que peu de fois eu l'occasion de ressentir la sensation de ses poing entrer en contact avec leur cible.
Un léger sourire se dessina dans le coin de ses lèvres, tandis qu'il s'essaya à de nouvelles combinaisons. Double gauche supplée d'une triple droite, des uppercuts spontanés.

Au début, seul le haut de son corps travaillait, mais les minutes passèrent et le brun commença alors à bouger tout autour de la cible immobile feintant même parfois des esquives pourtant inutile.
Fin ensuite les coups de pieds simples et rotatifs.
Au bout de son enchaînement, il se trouva face au mannequin à qui il donna un nouveau coup de bien rotatif en pleine tête avant de disparaître apparaissant quelques fractions de seconde plus tard dans le dos de ce dernier pour réaliser une prise au niveau de la tête de ce dernier mimant la menace d'un kunai placé à sa gorge.
Il était peut-être allé un peu loin et ses instincts d'ANBU avaient finit par se manifester.

Satochi s'écarta alors du mannequin afin de souffler quelques instants tout en attendant la suite de ce que la Gogyou lui réservait.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyVen 18 Nov 2016 - 21:18

Les coups que portaient le Rakuzan au mannequin étaient basiques et il ne savait pas vraiment comment s'y prendre au début mais je savais qu'il finirait par être plus a l'aise. Après tout, cela faisait un moment qu'il ne s'était plus entraîné véritablement au taijutsu et la dernière session en date avait détruit une pièce entière : de quoi rajouter une certaine pression sur ses épaules.

Je l'observais donc en lui laissant le temps de retrouver ses marques sans aucun jugement et cela portait finalement ses fruits puisqu'il finissait par se mouvoir tout autour de sa cible et même a esquiver des coups invisibles. Ses mouvements étaient bon bien qu'ils manquaient encore de précision qui lui ferait économiser une certaine énergie nécessaire à une bonne endurance. Pour autant il me démontrait là qu'il n'avait pas tant perdu que ça ses réflexes, sa dernière action parvenant même à m'impressionner par sa vivacité.

« Vous n'allez pas mettre longtemps à retrouver votre automatisme d'avant ! »

Je m'approchais de lui, sourire aux lèvres tout en lui tendant ma bouteille d'eau pour qu'il se rafraîchisse après cet échauffement intense.

« Vous avez déjà pensé à rejoindre l'unité spéciale ? Je ne sais pas vraiment comment ils recrutent mais continuez de vous entraîner en extérieur et vous finirez sans doute par vous faire remarquer. »

Je m'amusais en le lui disant mais au fond j'étais tout a fait sérieuse.
Le laissant reprendre ses esprits, je lui expliquais dès lors la suite du programme.

« Pour l'enchaînement que l'on vous a appris et dont vous parliez plus tôt... c'est le raiton le soucis si je comprends bien ? C'est lui que vous n'avez pas réussi à canaliser suffisamment à travers vos coups qui a causé la destruction d'une partie de votre Dojo ? »

J'attendais qu'il me le confirme ou m'explique là où il y avait eu problème.

« Nous allons d'abord travailler cet aspect là seul avant de revoir l'enchaînement de cette technique. Ne vous en faites pas, vous allez y arriver ! »

Lui disais-je en le gratifiant d'un nouveau sourire.
J'avais en effet l'impression qu'il était quelque peu tendu avec cette histoire. A vrai dire je n'avais pas la moindre envie de me faire taser par inadvertance, ma condition de Gogyou d'eau faisait que je n'aimais pas le moins du monde me prendre une décharge mais je me gardais bien de le lui montrer car cela n'aurait fait que lui rajouter une pression qui n'aiderait pas du tout a la réussite de cet exercice et puis il m'avait prouvé qu'il avait de la ressource donc je lui faisais confiance pour y parvenir.

« Commencez par déployer votre raiton en aura tout autour de vous. Vous verrez que l'exercice est plus difficile qu'il n'y paraît car si manifester son affinité n'est rien, en garder la stabilité est tout autre chose. »

Comme je n'étais pas de ce genre d'enseignante qui donnait des consignes sans les appliquer elle même, je me reculais un peu et j'usais de mon chakra pour déployer tout autour de moi des filaments aqueux qui tournoyaient à haute pression.

« Lorsque vous aurez trouvé cet équilibre, concentrez votre chakra non plus de manière éparse tout autour de vous mais uniquement dans vos poings. »

Je réalisais la démonstration de ce que j'étais en train de dire, les filets aqueux se mouvaient sous le contrôle de mon chakra pour venir encercler mes poings.
Lorsqu'il aurait atteint cette phase, il ne lui resterait plus qu'a tenter de frapper tout en gardant cette stabilité pour ne pas laisser son raiton agir a sa guise.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptySam 19 Nov 2016 - 2:24


Satochi était parvenu à tenir la cadence lors de cet entraînement rythmé. Le début avait été particulièrement délicat, mais après des minutes à distribuer une véritable raclée à ce mannequin le résultat s'améliora. Il s'améliora jusqu'à devenir assez satisfaisant pour que les réflexes et les instincts du Rakuzan se manifestent et parlent à sa place.
Si le mannequin avait été un adversaire du camp adverse. Il aurait été peu probable que ce dernier parvienne à s'en sortir sans y laisser quelques cheveux ou bien la vie.

Il avait passé toutes ces longues minutes sous le regard attentif de la Gogyou qui avait sans doute grâce à cet exercice se faire une idée du travail qu'elle allait devoir mener avec le Rakuzan.
Contre toute attente, et à la surprise du Rakuzan, cette dernière fut agréablement surpris puisque la première phrase qu'elle dit fut un compliment encourageant.
D'après elle, Satochi ne tarderait pas retrouver ses capacités passées et ce constat combla de joie Satochi.
Yell s'approcha alors du brun souriante et lui tendit une bouteille d'eau. Ces quelques secondes suffirent pour que le Rakuzan remarque à quel point la kunoichi avait un joli sourire, et surtout sincère.
Mais l'objectif du jour pour le Rakuzan n'était pas de se perdre dans le bleu azuré des yeux de son Instructrice du jour. Non l'objectif était de retrouver ses automatismes et pour cela, il devait être en forme.

Après avoir pris le temps de s'hydrater, non sans avoir manqué de s'étouffer lorsque la Riba parla de l'Unité Spéciale, Satochi tenta de trouver une réponse à lui donner de manière la plus honnête qu'il soit.
Elle ne devait pas savoir pour l'instant. Cela pourrait compromettre sa position vis-à-vis de l'exercice qu'elle était en train de passer de manière inconsciente. Peu de personne à Konoha connaissaient sa réelle position dans la hiérarchie.
L'ANBU représentait l'élite du village, et le brun était à la tête de cette élite. Après Mizuki et Natsuki, il était la personne la plus haut-gradée à Konoha. Une distinction honorable qu'il avait en partit obtenue grâce aux informations qu'il avait obtenues en infiltrant le Chûmon et qui avaient donné la chance à Konoha de récupérer le Gêne du Hasard.
Pour l'instant, le mieux à faire pour lui était de jouer sur la carte de cette élite difficilement accessible, surtout pour un pratiquant si faible en Taijutsu.

- L'ANBU représente l'élite de notre village... et vu mes capacités actuelles en Taijutsu... Je crains ne pas avoir les compétences nécessaires en la matière pour me frotter à cette catégorie répondit-il en souriant.

Il n'aimait pas mentir, surtout que Yell avait l'air parfaitement sérieuse dans ses propos, mais pour l'instant, c'était la meilleure chose à faire. Non pas par manque de confiance, mais pour s'assurer que le test de la Gogyou ne serait pas faussé. L'avenir des jeunes pousses de Konoha en dépendait. Et puis dans un sens, il ne mentait pas vraiment, car ses compétences actuelles en Taijutsu ne lui permettaient pas de rejoindre les forces spéciales. C'était une évidence.
Par chance, elle était impliquée et annonça rapidement la suite du déroulement de l'entraînement en revenant sur la technique que le Nara tatoué avait enseigné au Rakuzan plusieurs années auparavant.

- Oui, c'est bien cela, du moins, j'en ai l'impression, je n'ai aucun souci à utiliser le Raiton dans le répertoire du Ninjutsu, mais dès que cela concerne le Taijutsu... Le constat est diamétralement opposé.

En réalité, le brun n'avait pas la moindre explication rationnelle pour expliquer cela. La réponse la plus logique serait le corps de brun qui avait perdu ses habitudes.
Et l'exercice qui allait suivre avait pour but de travailler cet aspect-là.
La Gogyou l'invita alors à s'entourer de chakra Raiton dans un premier temps puis de concentrer l'ensemble dans ses poings.
L'exercice promettait son lot de complexité d'autant plus que la Riba serait sans doute plutôt indisposé à recevoir une électrocution hasardeuse.
Presque d'instinct et lorsque cette dernière termina de lui donner ses dernière consignes par une petite démonstration aqueuse, Satochi s'éloigna de plusieurs mètres. Voilà qui devrait amoindrir les risques d'accident.

Le Chef de l'ANBU et des Rakuzan se concentra alors donc avec beaucoup d'attention, les bras le long de son corps et légèrement écartés de son buste.
En parfaite méditation, il emmagasinait de l'énergie et cherchait avec ses instincts le bon moment pour la relâcher.
Puis après plusieurs minutes d'immobilisme presque parfait, il sentit que ce fut le bon moment et libéra la concentration de chakra.
Son corps tout entier s'entoura de Raiton tandis que le crissement de l'élément perturbait le calme qui régnait alors. Les premières secondes furent correctes, mais il sentit soudainement son contrôle s'échapper. Cela se manifesta par des éclairs qui se détournèrent de leur source pour aller heurter le sol ou bien les arbres.
La réaction de Satochi fut immédiate, il cessa l'exercice et s'écroula à genoux tout en jetant un regard inquiet vers la position où se trouvait Yell.
Elle allait bien...

Poussant un profond soupir de soulagement, le brun trouva alors la force de se relever, le regard déterminé. Il allait dompter ce capricieux Raiton et pas qu'un peu. Il allait le faire plier.
Sans la moindre hésitation, il commença l'exercice exposant une nouvelle fois son corps à son affinité capricieuse.
Yell avait une manière d'enseigner bien à elle et cette dernière pouvait fonctionner à la perfection sur n'importe qui. Satochi en était persuadé, mais le brun devait ajouter à cette méthode, sa propre méthode. Celle qui consistait à ne pas se ménager. Celle qui consistait à s'exposer et à repousser le danger. La méthode qui avait fait de lui ce qu'il est aujourd'hui, mais pour y parvenir, il devait reculer encore plus.
Comme il pouvait s'y attendre, le Raiton t'enta à nouveau de faire sa loi. Mais le brun répondit avec encore plus de détermination en augmentant la concentration de chakra déployée montrant ce ce dernier qu'il ne le craignait pas.
Sa puissance dépassait ce qu'il avait pu connaître jusqu'à présent, au final, peut-être que ce changement soudain de quantité chakratique était la cause de toutes ses difficultés.

Toujours étant qu'après un combat fatiguant et particulièrement éprouvant physiologiquement, l'aura Raiton retrouva une forme normale et surtout constante. Il n'y avait plus d'éclairs aléatoires qui décidaient de se tirer à leurs guises. Le visage du brun ruisselait de gouttes d'eau démontrant la difficulté qu'il avait éprouvée pour franchir ce cap.
Mais au fond de lui, il savait que son calvaire venait de prendre fin. Il s'approcha donc à nouveau de Yell haletant de fatigue, mais dans sa marche, l'aura électrique devint de plus en plus petite libérant ainsi ses jambes, sa tête, ses épaules, son torse puis enfin ses bras.
De retour à une distance plus que correcte pour échanger une discussion, ses poings étaient entourés par la foudre et cette dernière ne demandait plus qu'à rugir.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptySam 19 Nov 2016 - 23:59

Satochi semblait étonné de ma question et manqua même de s'étouffer en buvant quelques gorgées d'eau. Je le regardais, interloquée par sa réaction et écoutais sa justification avant de lui adresser un nouveau sourire tout en lui donnant la mienne :

« Je doute que l'ANBU ne recherche que des pratiquants au taijutsu. J'imagine que leur faction est au contraire assez hétérogène et puis je vous l'ai dit : avec ce que vous m'avez montré je suis certaine que vous ne serez pas long a retrouver vos automatismes ! »

Et puis ce n'était pas vraiment ça qui me l'avait fait suggérer.

« Cet enchaînement qui vous a permis de maîtriser votre cible, la tenant en joug comme si vous la menaciez d'un kunai... Vous avez vraiment un déplacement vif pour quelqu'un n'ayant pas pratiqué depuis longtemps. »

Justement, malgré ses réticences il se débrouillait plutôt bien et j'imaginais la suite se dérouler sans trop de problème. Malheureusement, une fois son élément manifesté, il semblait éprouver une certaine difficulté à le stabiliser et des éclairs venaient frapper a proximité de lui. Le Rakuzan stoppa immédiatement sa technique pour ne pas faire plus de mal alors que j'aurais été d'avis qu'il cherche d'abord a en retrouver l'équilibre. Malgré tout, quand je le voyais subitement a genoux tout en vérifiant si j'allais bien, je m'avançais de quelques pas, prête a lui venir en aide si ça n'allait pas mais je ne voulais pas agir trop rapidement non plus car je souhaitais qu'il se reprenne et qu'il garde confiance en lui.

Satochi semblait déterminé, prêt a dominer cette affinité et non pas lui laisser faire l'inverse. L'exercice était difficile comme en témoignait son expression et l'effort qui s'y lisait mais il ne lâchait pas. Je me taisais pour ne pas le déconcentrer, observant cette recherche de stabilité qu'il finissait par trouver pour finalement réussir a condenser le raiton seulement autour de ses poings. Il semblait lui même bien plus confiant puisqu'il se rapprochait de moi sans visiblement craindre de voir des éclairs frapper une nouvelle fois la zone.

Fière des prouesses de mon élève du jour, je me prenais une nouvelle fois à sourire de satisfaction.

« Félicitations. »

Lui annonçais-je en toute sincérité.

« Vous venez de réussir le plus dur de l'exercice. Essayez donc de frapper trente coups dans le vide maintenant. Ce n'est pas grave si vous n'y parvenez pour l'instant pas en une fraction de seconde et ce n'est d'ailleurs pas l'important. Ce qu'il vous faut réussir désormais c'est de porter vos coups sans perdre cet équilibre que vous avez réussi a instaurer le tout en vous focalisant aussi sur votre adversaire et ses propres déplacements. »

Rien ne servait de vouloir prendre en compte tous ces paramètres en même temps : il fallait y aller par étape.

« Prenez votre temps, nous ne sommes pas pressés. »

Je lui adressais un nouveau sourire, d'encouragement cette fois. Il avait toute mon attention.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyDim 20 Nov 2016 - 2:48


Le moins que l'on pouvait dire, c'était que Riba Yell était une Kunoichi qui ne lâchait pas facilement l'affaire en témoigne son accrochement à l'Unité Spéciale dont elle qualifiait Satochi apte à rejoindre l'Élite du village de la Feuille. De surplus elle était intelligente et derrière son sourire angélique se cachait une faculté à réfléchir et à trouver les réponses justes de manière presque systématique.
Si Satochi ne faisait pas attention, il finirait par trahir son secret, alors il n'avait plus qu'une seule solution. Une solution que lui avait conseillé son défunt père déjà plus huit années auparavant. "Toujours paraître d'accord avec la gente féminine".

- Tu as sans doute raison. Merci pour tes encouragements ! Je vais te faire confiance répondit Satochi d'un air motivé.

En procédant ainsi, le Rakuzan espérait avoir sauvé les meubles afin de pouvoir porter toute son attention sur l'évaluation du jour.
L'exercice qui arriva ensuite fut extrêmement compliqué pour le Rakuzan qui dans un premier temps eut affaire avec son affinité plus que capricieuse.
Mais à force d'acharnement et de dépassement de soit, Satochi parvint enfin à canaliser tout ce pouvoir qui sommeillait au fond de lui et qui ne demandait qu'une chose, être maîtriser par la manière forte.

De retour auprès de sa Sensei du jour, le Rakuzan eu droit à de nouvelles félicitations tandis que lui se montrait désormais beaucoup plus détendu vis-à-vis de l'énergie qu'il avait entre ses mains.
Avec cette partie délicate achevée avec succès, la Gogyou proposa alors à Sato' de s'essayer une nouvelle à l'exercice des trente coups en prenant bien garde de ne pas perdre l'équilibre qu'il était parvenu à instaurer.
Regonflé à bloque par les récents événements le brun se décala donc un peu afin d'avoir son espace de mouvement et replongea dans sa concentration.
Ils se remémora les détails qu'il avait abordé à l'époque avec le tatoué et les expérimentations qui avaient plus ou moins aboutit ce jour-là il y avait de cela bien trois, quatre ans.
Dans ses souvenirs, il s'était servit du Raiton pour amplifier la tonicité et la capacité de ses muscles à réagir aux impulsions de son cerveau afin d'arriver au but de la technique.
Il y était parvenu à l'époque, mais rien de garantissait qu'il allait y parvenir aujourd'hui...

N'ayant guère le temps de se reposer, le Chef de l'ANBU se mit immédiatement en action. Il commença par donner quelques coups dans le vide afin de comprendre la réaction de se corps à chaque mouvement qu'il produisait.
Puis il progressa petit à petit pour obtenir un résultat sensible à celui de la fin de l'échauffement.
Hélas, malgré les séries qui s'enchaînèrent, le Rakuzan ne parvint jamais à distribuer l'ensemble de son enchaînement dans le temps désiré. Son chakra Raiton finit par faiblir allant même jusqu'à disparaître.
Mais il en fallait plus pour démoraliser le Jônin, le regard déterminé et perdu dans son objectif, tout portait même à croire qu'il n'avait même pas remarqué que son chakra Raiton s'était dissipé. Son corps agissait seul et ceci malgré la fatigue qui commençait à le gagner.
Il avait pratiquer pendant une journée et demi entière le Ninjutsu et devrait bien finir par admettre qu'il était incapable de reproduire le même schéma avec le Taijutsu.

C'est alors que ses capacités sensorielles l'alertèrent, un chakra était en approche, et Satochi savait parfaitement de qui il s'agissait.
Il espérait que ce n'était qu'une coïncidence, mais cette approche le fit s'arrêter dans ses mouvements.
Il retourna auprès de Yell tout en observant les alentours et profita de cet instant pour recevoir les conseils ou remarques de la jeune femme.
Il l'écouta attentivement, appliquant une réelle réflexion à ce qu'elle pouvait lui dire. Il buvait presque ses paroles (lol Kioshi humour). lorsqu'un sifflement fendant l'air l'alerta. Il eut tout juste le temps de rattraper en plein vol le projectif qui venait en direction des deux Konohajins. Un bref coup d’œil en direction de la main ayant servit pour la réception du colis suffit pour lui faire comprendre qu'il s'agissait de son Katana. L'Abruti.

- Sors de là cria-t-il avant de voir surgir un homme encapuchonné et masqué de derrière l'un des grands arbres siégeant autour d'eux.

L'homme masqué s'avança d'un pas direct et franc en direction du duo. Mais à quoi jouait cette imbécile.
Non seulement avec cette intervention, il y avait peu de chance que Satochi parvienne à conserver son secret devant Yell et en plus de ça ce numéro était parfaitement stupide.


Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Guy_ce10


]- T'es plus à l'aise avec ton sabre d'habitude, c'est pas comme ça que tu tues nos cibles ? dit le masqué d'un ton plat.

Le regard de Satochi laissait trahir sa colère et de mauvaises vibrations devait émaner de ça personne à cet instant précis. Il porta sa main à son visage démontrant ainsi tout sa stupéfaction et surtout son désarroi.

- Elle est plutôt jolie cette fille ? Tu t'es enfin décidé à draguer ? Qui c'est ?

Nodeshi était parfois un peu simple d'esprit, mais l'ANBU était un ami fidèle du Rakuzan qui ne manquerait cependant pas de lui faire payer pour avoir fait capoter à 100% l'entretien qu'il avait parfaitement scénarisé depuis le début. D'un autre côté, Satochi n'avait pas eu le temps d'informer son camarade des résultats de l'entretien avec le Directeur de l'Académie.
Qu'est ce qu'li pouvait bien lui vouloir ? Satochi s'interposa devant Nodeshi, lui lançant un regard meurtrier qui voulait absolument tout dire.

- Ohhhhh ... Relax, on a juste reçu plusieurs missions à traiter.

Non en faite, il n'avait pas comprit... Le regard que Sato' avait lancé précédemment voulait dire "Dégage d'ici"... Bon, et bien, le Rakuzan pouvait dire adieu à sa couverture.

- Retire ton masque ordonna-t-il à l'ANBU.

La présence de Yell ne changea rien à son ordre, perdu pour perdu, il n'avait plus qu'à avouer. De toute façon, il avait suffisamment évalué la kunoichi pour savoir que si elle acceptait, elle serait parfaite pour jouer le rôle que le Directeur de l'Académie et lui-même avait décidé de lui proposer un jour ou l'autre.
Gêné, il se tourna alors vers Yell.

- Voici, Tezuka, un membre de l'ANBU un peu simplet, veux-tu bien l'excuser pour son entrée peu convenable ?


Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Guy_ce10


- Bonjour ! Enchanté !

Le visage du dit ANBU était rayonnant tandis que celui du Rakuzan touchait les abysse de la gêne.
Comment allait-il pouvoir mener tout cela désormais...
Il ne voyait pas trente six milles solutions.

- En réalité... Je n'ai pas été totalement franc avec toi tout à l'heure, en réalité... Je suis bel et bien un Jônin de Konoha mais également le Chef de son Unité Spéciale... dit-il avec un léger sourire terriblement gêné Je te demande pardon pour cette grossière mise en scène concernant mon identité.

Habituellement, Satochi ne révélait jamais son secret, mais aujourd'hui, Tezuka alias Nodeshi ne lui avait pas laissé le choix. Yell rejoignait ainsi la liste des privilégiés connaissant cette information capitale.
Mais il avait une bonne raison de lui révéler ainsi son secret, la kunoichi ne tarderait pas à en connaître les raisons, mais pour l'heure, il préférait lui laisser le temps de digérer par rapport à toute cette histoire qui devait probablement plus l'embrouiller qu'autre chose. Peut-être qu'elle irait croire que Satochi lui jouait une blague allait savoir.
Mais le Chef de l'ANBU n'y comptait pas vraiment...


Dernière édition par Rakuzan Satochi le Lun 13 Fév 2017 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyDim 20 Nov 2016 - 13:22

L'exécution de la technique dans le temps imparti voulu n'était pas encore ça mais comme je le lui avais dit ce n'était pas l'important. Ce qui avait le plus mon attention c'était son aura raiton qui perdait en intensité avant de complètement disparaître... Bon au moins il avait réussi a en maintenir l'équilibre, le reste viendrait a force d'entraînement.

« C'est encourageant. A force de travail vous réussirez a réaliser l'enchaînement complet comme vous avez réussi a dompter votre affinité. »

Je lui avais enseigné la méthode, il ne lui restait plus qu'à la mettre en pratique pour obtenir le résultat qu'il souhaitait. Il n'avait pour ainsi dire, plus besoin de moi pour l'apprentissage de cette technique. Le Rakuzan m'écoutait mais il me semblait aussi concentré sur les alentours ce qui me faisait observer a mon tour sans pour autant cesser mon debriefing. Soudain, un sifflement fendit l'air, me faisant me retourner dans sa direction, prête a esquiver ce qui venait vers nous mais Satochi le rattrapait en vol : un katana...

J'observais la scène, surprise et sur mes gardes, prête a intervenir. Satochi semblait visiblement savoir a qui il avait a faire et son ton montrait par lui même qu'il n'était pas vraiment ravi de le voir. Un homme encapuchonné porteur d'un masque ressemblant à ceux que portaient les ANBU se révélait alors a nos yeux.

Ce qui se passait me rendait perplexe... Plus a l'aise avec sa lame ? Avec qu'ils tuaient leurs cibles... ? Mon regard se posait sur Satochi, cherchant des explications sur qui était cet homme et comment ils se connaissaient... Le brun appartenait-il lui même a l'unité spéciale ?

Les propos du masqué m’agaçaient : il se croyait où ? Ce n'était pas parce que c'était un membre de l'unité spéciale qu'il pouvait venir interrompre une session d'entraînement ni même d'envoyer des projectiles vers des camarades. Pourtant l'attitude du Rakuzan me laissait penser une chose : a lui donner des ordres comme il le faisait, il était le supérieur de l'homme masqué... Qui est-ce que je venais d'entraîner au juste ?

A la demande de mon « élève » du jour, l'homme retira son masque, me révélant ainsi son visage et me rendant encore plus perplexe. A quoi rimait tout cela ? Les identités des membres de l'ANBU n'étaient elles pas censées être secrètes ? Pourquoi il y en avait deux face a moi alors ?!

Ainsi donc, l'homme se nommait Tezuka ou en tout cas c'était cette identité que je devais retenir puisque je me doutais bien que ce n'était pas vraiment son vrai nom. Satochi me demandait de l'excuser pour son entrée alors que j'arquais les sourcils pendant que l'autre idiot me saluait en me faisant part de mon enchantement. Décontenancée par ce que je venais de voir et de comprendre tout en étant étant irritée par sa venue qui m'avait mise sur mes gardes, je venais croisée les bras sur mon buste pour m'adresser a lui :

« La réciproque n'est pas vraie. »

A quoi bon jouer les hypocrites ? Peut être qu'il aurait des salutations et une présentation convenable la prochaine fois que nous nous croiserions et qu'il ferait l'effort de ne pas se pointer comme un ennemi potentiel. Mon regard lui laisserait clairement comprendre mon agacement avant que je ne le repose sur Satochi, interrogateur. Mais... il passait rapidement a la surprise lorsque j'apprenais qu'il était le chef de l'unité spéciale... Pardon ? Pourquoi est-ce que je venais d'entraîner le chef de l'ANBU ? Et surtout... Satochi... sans aucune marque de distinction... Encore heureux que j'avais gardé le vouvoiement...
Étonnée et intriguée a la fois je lui demandais des explications :

« J'avoue ne pas comprendre... Pourquoi cette fausse demande d'entraînement ? Si vous êtes réellement le chef de l'unité spéciale je ne pense pas que vous ayez besoin de l'évaluation de vos capacités... »

Puisqu'il avait déjà fait ses preuves assurément, alors quoi ? Il devait avoir une bonne raison...
Devais-je désormais me montrer plus formelle maintenant que je connaissais la vérité sur lui ? Il m'avait dit ne pas vouloir de distinction mais ça aussi c'était peut-être un mensonge... allez savoir.

En tout cas, quand je voyais cet énergumène a ses côtés je me disais que je ne m'étais pas trompée quand j'affirmais que l'ANBU comptait dans ses rangs des personnes hétérogènes...
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyDim 20 Nov 2016 - 17:03


Satochi était extrêmement gêné par la façon dont les choses venaient de se dérouler. Jamais il n'aurait pu prévoir une intervention complètement dénuée de réflexion de la part de son Bras-Droit et le plus déroutant résidait dans le fait que ce dernier ne ressentait aucune gêne vis-à-vis de son récent exploit. Pire encore, Satochi était persuadé qu'il finirait même par s'en venter lors des prochains jours en tant que "Moment histoire, où Tezuka est parvenu à gâcher un rendez-vous du très imperturbable Rakuzan Satochi". L'Enfoiré...

Yell, quant à elle, ne se laissa pas vraiment faire, et le Rakuzan eu l'occasion de côtoyer le caractère de la jeune femme qui rembarra purement et simple le blondinet démasqué.
Intérieurement, Satochi en rigola jusqu'à en pleurer, extérieurement, il se montra impassible plongeant avec toujours autant de colère son regard de celui de son camarade d'Unité Spéciale.
Il l'avait bien mérité. Cela lui apprendrait à venir interrompre un entraînement tout en se montrant sous son jour le plus détestable.

Pire encore, il avait complètement anéantit la couverture de Satochi, le regard que Yell lui porta le signifiant très clairement, il allait prochainement être mené à se justifier et le brun avait horreur de ça lorsqu'il n'avait pas eu le temps d'y réfléchir à deux fois.
Réfléchir à deux fois ... Un concept que Nodeshi devrait assurément prendre en compte. Cela valait pour les actes, mais également pour les paroles. La suite n'en faisant pas exception.


Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Guy_ce10


- Ça, c'est pas qu'il comptait te d...
- Tezuka ! Coupa le Rakuzan d'une voix grave et autoritaire. Tu as interrompu notre séance d'entraînement et tu continues de la ramener ! Dégage d'ici.
- Dés... Désolé Satochi-sama, veuillez m'excuser tous les deux ... dit-il d'un air abattu. Je vous laisse vos affaires finit-il par conclure avant de renfiler son masque et disparaître.

Bon... Un premier problème venait d'être réglé... Mais un deuxième plus sérieux allait sans doute devoir être traité dans les prochaines minutes et il s'annonçait être de taille.
Le visage clairement gêné, Satochi cherchait la manière la plus adéquate d'aborder la situation, tandis que la Gogyou, elle, semblait décidée à recevoir les réponses qu'elle souhaitait.
Il fallait bien commencer par quelques choses et puisque leur séance semblait compromise, autant prendre le temps de discuter tranquillement.

Le Chef de l'ANBU invita le Kunoichi à marcher quelques mètres afin de s'installer au bord du petit ruisseau qui s'écoulait paisiblement à l'abri des arbres.
Il s'y installa et attendit que la Riba le rejoigne pour finalement débuter son explication...

- Ce n'était pas un entraînement fictif, j'ai réellement perdu l'ensemble de l'étendue de mes capacités en Taijutsu, sur ce point-là, j'avais réellement besoin de toi. Et ce fut d'ailleurs un plaisir de m'exercer aux côtés d'une personne aussi souriante et attentionnée que toi. Mais venons en aux faits, je pense que c'est dont tu as le plus besoin à ce moment précis dit-il avant de laisser quelques secondes en suspend. Comme je te l'ai dit tout à l'heure, j'ai eu un entretien avec ton Directeur et ami Kihran. Le sujet de cet entretien reposait sur un étroit partenariat entre l'Académie qu'il dirige et l'ANBU dont je suis le Chef.

Voilà pour les bases du sujet, cela n'apportait cependant pas les réponses que Yell attendaient, mais il était nécessaire que le Rakuzan arrivé à ce stade lui explique absolument tout. Elle allait donc devoir patienter quelques minutes encore avec d'obtenir ses réponses.

- Le but de cette collaboration étant de fournir à nos Aspirants une formation supplémentaire, mais surtout un formation ressemblant à ceux que reçoivent les jeunes recrues de l'ANBU. Une formation plus dure tant physiquement que moralement en somme afin d'une part repérer les éléments prometteurs ainsi que de leur assurer de plus grandes chances face à ce qu'il se passe à l’extérieur de nos murs. En quelques sortes, tu peux dire qu'en tant que Chef de l'Élite du village, je cherche à former cette dernière le plus tôt possible, afin que cette dernière puisse perpétrer la paix qui règne ici lorsque notre génération ne sera plus apte à le faire.

Il finit par en venir au point qui intéressait sans doute le plus sa Sensei du jour.

- En ce qui te concerne, tu te doutes bien que pour former des jeunes pousses avec les préceptes de l'ANBU, il faut inévitablement un Intervenant de l'ANBU capable d'enseigner à de jeunes enfants sans les terroriser. En étant donné que tu es actuellement en stage à l'Académie, Kihran et moi-même avons supposé que tu pourrais être cette personne.
Ma venue vers toi, aujourd'hui, avait donc un double but, retrouver mes capacités, mais également observer ta façon de procéder. Tu peux voir cela comme un évaluation si tu préfères... Je t'ai caché mon identité et la réalité derrière tout cela tout au début afin de t'éviter une pression supplémentaire, mais également, car j'avais besoin que tu sois la plus naturelle possible afin que tu puisses travailler sans la pensée de devoir absolument bien faire parce que tu étais face à la troisième figure d'autorité du village. Excuse moi pour cela
dit-il inclinant légèrement là tête vers la Gogyou.

Yell savait tout désormais et pouvait sans doute mettre de l'ordre dans son esprit intrigué. Par ailleurs, Satochi n'avait plus besoin de porter un masque (sans mauvais jeu de mots) et allait pouvoir à son tour être naturel et apprendre à connaître d'avantage celle qu'il prévoyait désormais de faire rejoindre les Forces Spéciales du village caché des Feuilles.
Mais avant cela, il lui restait encore une épreuve bien plus que délicate qu'une évaluation à faire passer à la Riba.
Cette dernière serait sans doute déstabilisée, peut-être énervée, c'est pourquoi c'était sans doute pas plus mal que Satochi œuvre à présent sous sa réelle identité.

- Je vais sans doute devoir aborder un sujet délicat avec toi... Mais je te promets qu'après cela, nous n'en parlerons plus. Je t'ai aperçu l'autre jour lors de l'exécution de celui qu'on appelait Yamada Tetsui... J'ai vu ce que tu t'apprêtais à faire, et je sais également qu'il était plus qu'un Sunajin croisé banalement sur un champ de bataille pour toi.

Yell ne verrait sans doute pas où Satochi voulait en venir et elle voudrait sans doute poser d'autre question. Elle irait peut-être même jusqu'à s'emporter. Le Rakuzan lui était prêt à lui répondre et à être présent si c'était nécessaire. Il n'avait pas pour but de la blesser. Mais il souhaitait obtenir d'elle deux réponses, claire et précise.
Il n'allait donc pas y aller par quatre-chemins.

- S'il t'était donné la possibilité aujourd'hui de faire ce que tu avais l'intention de faire. Est-ce que tu le ferrais ? Et si Tetsui était aujourd'hui face à toi, prêt à être exécuté comme l'autre fois pendant que tu es en train de donner la formation ANBU aux jeunes pousses. Qu'est-ce que tu ferrais ?

Avec les réponses à ces deux questions Satochi pourrait définitivement se faire une idée de ce qui devait être fait avec Riba Yell. Cette dernière était maîtresse de sa destinée et des opportunités qui lui seraient faites.
Arriverait-elle à se mettre dans la peau d'un ANBU ? Parviendrait-elle à faire la part des choses. Satochi le saurait très prochainement.


Dernière édition par Rakuzan Satochi le Lun 13 Fév 2017 - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyLun 21 Nov 2016 - 20:07

J'attendais des explications et quand j'entendais le phénomène de nouveau ouvrir la bouche pour commencer à m'en fournir je faillis lui dire que je m'étais adressée a Satochi, non a lui, et qu'il pouvait donc s'abstenir de parler mais le Rakuzan le faisait pour moi en lui demandant même en prime de décamper : une fois chose faite nous nous retrouvions de nouveau tous les deux, au calme.

Il semblait vraiment gêné de m'avoir menti et d'avoir orchestré tout cela. Pour ma part, je ne lui en voulais pas vraiment car je supposais qu'il avait ses raisons mais je voulais justement les entendre pour éclaircir ma lanterne car là j'étais complètement dépassée par les dernières minutes.

Satochi m'invitait donc a marcher pour nous installer près du ruisseau alors qu'il me tardait de savoir. Je m'asseyais donc au bord et retirais mes sandales pour venir plonger mes pieds nus dans l'eau fraîche : être en contact avec mon élément avait le don de me ressourcer et en cet instant d'incompréhension j'en avais bien besoin. Mon regard se posait dans le même temps sur le Rakuzan que j'écoutais attentivement.

J'apprenais ainsi que l'entraînement n'était pas fictif, ce qui me rassurait un peu car l'idée de m'impliquer véritablement pour quelque chose de mis en scène m'aurait sans doute blessée. Il me disait aussi que l'entretien qu'il avait eu un peu plus tôt avec Kihran reposait sur l'idée d'un partenariat entre l'Académie et l'ANBU : ce qui me surprenait mais qui finalement, apporterait des perspectives intéressantes de la façon dont je l'imaginais et qu'il me l'exposait.
La suite me faisait écarquillés les yeux de surprise : intervenante de l'ANBU a l'Académie ?!

« … Moi ? ... »

Mon étonnement se lisait facilement sur mon visage. En revanche, lorsqu'il s'excusa pour tout ce manège allant même jusqu'à incliner la tête, j'agitais les mains devant moi, gênée à mon tour de voir le chef de l'unité spéciale agir ainsi pour moi.

« Non, non ! Ne vous excusez pas ! Je comprend votre façon de procéder. »

Ce que je venais de vivre était donc une évaluation cachée mais ce que j'en retenais surtout c'était que Kihran m'avait recommandé et si j'étais stagiaire depuis quelques temps c'était justement parce que je ne voulais pas obtenir un poste grâce à ma relation avec l'Hayashi qui était le Directeur alors me faire remarquer par l'ANBU par sa sollicitation...

« Je remercie Kihran de m'avoir recommandé à vous mais sachez que je n'accepterais pas cette proposition sur ce seul critère. C'est pourquoi je vous le demande en toute honnêteté : qu'avez vous pensé de ma « performance » ? Je ne veux aucunement d'une place qui me serait pistonnée alors que je n'ai pas su faire mes preuves. »

J'étais tout a fait sérieuse à ce sujet et j'avais réellement besoin de savoir ce qu'il en pensait lui et non pas Kihran. Toutefois, la conversation prenait un tournant bien lourd lorsque le Rakuzan abordait un sujet qui m'était délicat. A peine avais-je entendu le nom de Tetsui que mon regard se rivait sur le sol en guise d'échappatoire. J'écoutais malgré tout ses questions et soupirais avant d'y répondre, mes yeux fixant de nouveau les pupilles dorées du chef de l'ANBU qui cherchait a m'évaluer sur un nouveau point.

« Je vais vous répondre en toute honnêteté. Si Kihran n'était pas intervenu : oui, j'aurais achevé les souffrances du prisonnier. »

Je pouvais même aller plus loin dans mon explication :

« Parce qu'il s'agissait de Tetsui. La torture d'un autre m'aurait aussi touché mais j'aurais su prendre sur moi pour aller en parler à Mizuki-sama et lui demander la permission d'y mettre un terme. »

C'était donc mes sentiments personnels qui m'avaient poussé a agir de la sorte. Voir une personne que l'on a aimé souffrir de cette façon... Je ne lui pardonnais pas ses actes, pas une seule seconde, mais je lui avais imaginé une mort rapide...

« Pour le reste... Je ne pense pas que confronter des aspirants a un tel « spectacle » soit vraiment la meilleure chose a faire mais si j'avais été présente sur place j'aurais sans doute également mis un terme à sa vie parce qu'en plus de m'être insupportable personnellement, je ne pourrais pas laisser mes jeunes apprentis ninja assister à ça plus longtemps.»

Si je comprenais pourquoi Mizuku-sama avait agit de la sorte ce n'était pas pour autant que je l'acceptais mais je ne l'accablais pas non plus : nous avions simplement deux façons différentes de voir les choses.

« Mais comme je vous l'ai dit, j'ai tenté de mettre fin à sa vie parce qu'il s'agissait de Tetsui. Face à un étranger, avec mes élèves, je serais restée à ma place surtout si l'ordre m'en avait été donné. »

Je lui apportais cette précision pour qu'il comprenne mon point de vue. Mes réponses n'étaient pas faites pour lui plaire mais bel et bien pour lui exprimer ma vision des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMar 22 Nov 2016 - 15:52


Yell fut particulièrement surprise lorsque Satochi la pointa comme étant LA personne susceptible de pouvoir, faire aboutir le projet de partenariat. Cette expression s'était facilement lue sur son visage cependant, elle sembla dans un premier lieu bien plus absorbée par les excuses du Rakuzan solennelles du Rakuzan que par ce qui était susceptible de lui tomber sur le visage si elle venait à accepter la future proposition de Satochi. Pourtant Satochi insistait. Et il tenait à ce que Yell le comprenne.

- Si, j'insiste. Les barrières entre gradés sont un fléau, nous sommes tous des camarades, cela ne vaut pas uniquement quand le danger nous guettes. Cela devrait l'être au quotidien, c'est pourquoi un gradé doit être capable de reconnaître ses torts lorsque ses actes peuvent être moralement méprisables. Les miens à ton égard auraient pu l'être et c'est pour cela que je m'excuse.

Drôle de façon de penser direz-vous. Pourtant, c'était la vision des choses du Rakuzan. Une fois ce point-là évoqué. Les deux shinobis purent se concentrer sur le sujet essentiel de ce rendez-vous.
Satochi fit alors face au caractère bien trempé (Non ! Kioshi sort de ce corps) de la Gogyou qui refusait pertinemment ce rôle sous la seule recommandation du Directeur de l'Académie et demanda donc à ce que Satochi lui donne avec honnêteté ses impressions sur les performances de la Riba. Elle n'avait pas envie d'être pistonnée et c'était tout à son honneur. Mais Satochi se devait de remettre certaines choses à leur place.

- Tout d'abord, après avoir passé l'examen Jônin, tu devais savoir que le piston ce n'est pas vraiment le genre de la maison, Kihran et toi, vous pouvez l'attester plus que personne, au contraire, on attend beaucoup plus des élèves des figures importantes du village. C'est pourquoi je t'aurais jamais proposé de rejoindre l'ANBU si je ne t'en avais pas jugé apte. Concernant tes performances... elles sont excellentes. Tu essayes de comprendre le problème afin de donner des exercices le solutionnant. Tu es souriante et tu encourages. C'est un très bon profil pour les jeunes enfants... conclu Satochi avant d'exposer de nouveau point fort. Tu es aussi forte et belle. Tu fascineras les jeunes garçons et les jeunes filles voudront sans doute te prendre comme modèle et progresser.

Bon, ce dernier point n'était que spéculation, mais les sentiments des enfants étaient importants, ils avaient ainsi souvent à cœur de bien faire et de progresser.
A contrario, Satochi qui avait des méthodes plus "strictes" et "dures" pour ses Genin ne pourraient pas susciter autant d'admiration et d'envie.
Par la suite, le Jônin semblait ne pas avoir loupé son coup. La blessure était encore fraîche à en juger par l'expression du visage de Yell lorsqu'elle entendit le prénom du condamné à mort.
Cela ne l'empêcha pas de répondre aux questions du Rakuzan.

Sans Kihran, elle aurait donc opté pour une mort rapide, mais si cela avait été un autre, elle aurait prise sur elle et serait allé demandé à Mizuki de pouvoir mettre un terme aux souffrances du torturé... C'était les réponses que Satochi espérait, à travers ses réponses, Yell montrait qu'elle était prête à faire le sale boulot. C'était un point crucial pour un ANBU. Néanmoins, Satochi s'autorisa une petite réplique supplémentaire.

- Ce n'est pas ce que tu as fait ? Aller, la voir et lui demander si tu pouvais mettre un terme aux souffrances du condamné.

Satochi n'avait plus vraiment envie de prononcer ce prénom, conscient du mal que cela faisait à la Riba.
Les deux réponses suivantes de cette dernière confirmèrent ce que Kihran et Satochi avaient pensé. Yell était la personne nécessaire à ce projet.
La raison était simple, elle était parvenue à mettre une barrière significative entre l'ANBU classique et l'ANBU instructeur à l'académie tout en avouant que les sentiments l'auraient sans doute poussés à tuer Tetsui malgré la présence d'enfant. Cela ne pouvait pas lui être blâmé et cette question avait plus été un moyen pour Satochi pour comprendre jusqu'où allait l'amour de Yell pour ce Sunajin.
Le brun n'avait rien à redire...

- L'amour nous pousse parfois à faire des choses qui dépassent notre capacité à raisonner... Cela prouve que tu as un cœur, et ce dernier finira par guérir. Crois-moi, j'en connais un rayon sur le sujet.

Le Rakuzan s'était en quelques sortes livré sur son passé tumultueux qui avait vu sa famille se faire décimer à travers les catastrophes de l'époque. Mais si lui était parvenu à remonter la pente, Yell y parviendrait également.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 23 Nov 2016 - 16:48

Satochi semblait vraiment attacher de l'importance à ne pas faire de distinction de grade, ce que je comprenais d'un côté mais de mon point de vue c'était aussi valorisant de gratifier son aîné d'un titre qui nous démarquaient, ne serait-ce que parce que cela signifiait qu'il restait encore à apprendre.

« Votre manière de procéder n'était pas méprisable pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas intentionnelle ou faite juste pour blesser, mais que cela faisait partie de l'évaluation et vous avez même eu raison d'agir de cette façon. Je ne me serais pas montrée si naturelle autrement avec cette pression a gérer subitement. »

Une façon de lui faire savoir que de mon point de vue il n'avait pas à s'excuser ou à avoir de remords sur sa façon d'agir.
La suite de son discours quant à elle, me décontenançait. Je ne savais pas sur quels critères il basait son jugement et je n'avais pas l'impression de mériter autant ses compliments. Des performances excellentes ? Je ne les jugeais pas sans fautes et je devais encore m'améliorer sur pas mal de choses. Malgré tout cela m'encourageait et me satisfaisait, heureuse de voir que j'étais à la hauteur dans l'enseignement, surtout du point de vue d'un membre de l'élite dirigeant l'unité spéciale.

Je ne pouvais cependant pas m'empêcher d'exprimer ma gêne et de me gratter légèrement la joue en plus de sentir le rouge y monter alors que mon regard semblait trouver soudainement le fond du ruisseau particulièrement intéressant lorsqu'il me qualifiait de forte et belle... Le silence s'installait alors soudainement avant qu'il ne se décide à le rompre en analysant ce que j'avais dit concernant ma façon d'agir le jour de la condamnation a mort.

« C'est vrai. Je suis allée trouver Mizuki-sama pour le lui demander puisque lorsque Kihran m'a empêché de le faire par moi même j'ai pris le temps de réfléchir et d'aller en demander l'ordre. »

Mais quelqu'un d'autre n'avait pas attendu pour le faire et Tetsui avait été finalement libéré assez rapidement de la torture qui s'annonçait pour lui.

Mon regard cherchait une nouvelle fois le sien lorsqu'il m'apportait sa compassion et me confiait dans le même temps qu'il avait lui aussi souffert mais qu'il avait su aller de l'avant. J'appréciais sa gentillesse. Cela avait été difficile depuis que nous nous étions séparés à Suna mais les raisons différaient de celles d'aujourd'hui et si l'éloignement m'avait fait souffrir, il m'avait aussi rendue plus forte puisque je m'étais entraînée comme une forcenée pour m'endurcir mais aussi pour me focaliser là dessus et éviter de le faire sur le reste. Ça avait pris du temps mais j'avais finalement réussi a m'y faire jusqu'à le voir à Nami et constater de sa trahison en s'en prenant aux miens... Depuis c'était une nouvelle fois la descente aux Enfers mais j'étais entourée et c'était ce qui me permettait de remonter doucement la pente.
Ma main venait se poser sur son épaule en guise de soutien silencieux tandis que je le regardais tout en lui adressant un fin sourire :

« Merci... »

Le temps me permettrait d'avancer même si jamais je ne pourrais oublier.

« Mon village, autrement dit ma famille, m'y aide déjà. Mon devoir est aussi de faire en sorte que jamais aucun de nous n'ait a traverser ce genre d'épreuve. Mais puisqu'il est impossible de tout prévoir ni même d'éviter eh bien ces expériences doivent servir a progresser, aussi douloureuses soient elles. »

C'était en tout cas comme ça que j'essayais de voir les choses.

« Je sais aussi à quel point ce n'est pas bon de tout garder pour soi et je juge qu'un instructeur doit être a même de savoir remarquer les problèmes et d'être a l'écoute de ses élèves. Puisque vous étiez en quelque sorte le mien aujourd'hui, n'hésitez pas a vous confier si vous en avez le besoin : maintenant, demain, dans un an, peu importe. Je serais là pour vous écouter. »

J'avais perçu sa propre détresse alors qu'il cherchait a m'épauler. Je voulais qu'il sache qu'il pouvait compter sur moi en cas de besoin puisque les distinctions par le grade n'avaient aucune importance et qu'avant d'être le chef de l'unité spéciale ou un Jonin du village, il était un frère Konohajin.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 23 Nov 2016 - 19:30


Satochi écouta Yell assurer avec détermination que la mise en situation du Rakuzan n'avait absolument rien de méprisable dans le sens où ce dernier n'avait jamais eu comme objectif de blesser la Gogyou à travers son évaluation surprise.
La Riba finit même par confier que sans cette ignorance, elle n'aurait probablement pas été capable de se montrer aussi naturelle. En connaissant ce fait, l'esprit de Sato' ne pouvait aboutir qu'à une seule chose. Sa mission était remplie et ce dernier avait parfaitement joué son rôle et fait son job.
Sans même répondre à ces paroles de Yell, ses lèvres affichèrent un sourire satisfait tandis que son regard dorée s'était perdu dans le paysage les entourant.
Était-il possible que le Chef de l'ANBU est trouvé la perle rare capable de porter sur ses épaules le poids d'un projet aussi important que le partenariat entre l'Académie et l'Unité Spéciale de Konoha ? Ce n'était pas encore certain à 100%, mais la clairvoyance de la Gogyou était étonnante pour une fille qui venait pourtant de perdre l'homme qu'elle aimait.

D'ailleurs, ce fut le sujet de discussion suivant, et ce dernier ne manqua pas de plomber l'ambiance. Personne n'avait vraiment envie de revivre ce jour noir. Yell sans doute encore plus que les autres.
Pourtant, le brun n'avait pas vraiment d'autre choix que d'aborder ce sujet épineux. Elle parvint malgré tout à franchir cet obstacle sans grande difficulté toujours à travers des réponses finement trouvées et exposées. Si elle était ainsi capable de raconter son point de vue sur cet événement particulièrement marquant et douloureux pour elle, alors cela serait du cadeau d'expliquer les exercices menant à la réussite d'une technique.
La dernière question de Satochi n'avait été qu'un piège sans vraiment l'être. Il avait surtout voulu confirmer ses conjectures suite à la mise à mort. Il y avait croisé un Yell particulièrement "énervée" ayant envie d'en finir avec la vie de Tetsui. Sa requête auprès de Mizuki ne faisait que confirmer ce que Satochi attendait de ses subordonnés à savoir une dévotion totale à la mise en pratique de la préservation du cœur pur de l'Hachidaime Hokage.

En se dévoilant ainsi, Yell marquait des points, mais le Rakuzan n'était pas forcément obligé de lui indiquer.
Il en avait terminé avec le sujet Yamada Tetsui, et à moins ce que ce sujet nécessite un jour d'être évoqué à nouveau, le brun rangeait ce sujet dans un recoin au fin fond de son cerveau et décidait de continuer à profiter de l'instant présent.
La présence de Yell lui était fort agréable lui qui avait passé des semaines enfermées dans son bureau, alors oui, il profitait de cet instant et de la vision qu'il avait de la jeune femme virant au rouge après que le Jônin eut admis qu'elle possédait une certaine beauté.

C'est alors qu'il sentit un poids se poser avec délicatesse sur son épaule tandis qu'il avait l'esprit ailleurs, repensant aux malheurs qu'il avait côtoyés dans sa vie.
C'était la main de Yell qui était venue de rassurer alors que son visage accordait un nouveau sourire au Rakuzan.
Elle exprimait sa gratitude envers le Jônin qui n'avait pas hésité un seul instant à se livrer afin de réconforter la Gogyou dans ses idées noires. (musique !)
Elle avoua alors parvenir déjà à entrevoir son avancement grâce notamment à sa famille dont l'ensemble des konohajins faisaient naturellement partie. Un nouveau point permettant à Satochi de mieux cerner la personnalité de Yell et son attachement pour Konoha, enfin, elle se proposa même pour être à l'écoute du Rakuzan comme le ferait un instructeur. Satochi l'ayant plus ou moins était... Il entrait dans cette catégorie.
Il n'y avait pas à dire... Cette fille était épatante. Mizuki en avait fait une réussite cela ne faisait aucun doute.

Le brun se prit alors d'un geste qu'il n'aurait jamais supposé réalisé tandis qu'à son tour la gêne faisait rougir ses jours. Il tenta de les dissimuler comme il le pu et se contenta de déposer sa propre main sur celle de la Gogyou. Les mains de la jeune femme avaient l'air si fraiches, était-ce un particularité de sa condition de Gogyou de l'eau ? Ou bien au contraire est-ce que c'était les mains du Chef de l'ANBU qui dans cette situation particulière étaient plus chaude que d'habitude ?
Ce n'était pas évident à savoir et la réplique "Tu as les mains froide" aurait pu le faire passer pour un abruti de service alors il se contenta de rester silencieux l'espace d'un instant.

- Tu es vraiment quelqu'un de formidable Yell, je suis persuadé maintenant que tu seras l’instructrice idéale pour notre projet. Je ne vais donc pas y aller par quatre chemins. Souhaites-tu intégrer les Forces Spéciales de Konoha et te consacrer au programme de partenariat actuellement mis en place ?

Il laissa un franc sourire s'afficher tandis qu'il retirait délicatement la main de la Gogyou tout en la gardant dans le creux de la sienne.
Satochi se releva et invita la kunoichi en à en faire autant.

- Tu m'as convaincu, maintenant dernier petit test purement amical. Affronte-moi. dit-il en reculant de plusieurs mètres. Et disons que ... Si tu parviens à me toucher une fois au visage. Je t'inviterai à manger au restaurant.

Tout ceci dans un but purement professionnel. Même si elle était déjà prête à intégrer l'ANBU. Yell devait encore apprendre pas mal de chose au sujet de l'Unité, un repas serait le moyen idéal pour qu'elle apprenne d'une part mieux à connaître son Chef, et inversement. Ainsi qu'un bon moyen pour en apprendre plus sur le fonctionnement de l'Unité en elle-même.
Les dés étaient à présent jetés et Satochi attendait sa camarade de pied et d'un air souriant et détendu.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 23 Nov 2016 - 23:09

Finalement, qu'importait s'il n'en avait pas besoin et même tant mieux, mais au moins il savait qu'il pouvait compter sur moi pour lui prêter une oreille attentive.

Peu après mes paroles, sa main venait se poser sur la mienne alors que j'avais cherché à le réconforter, révélant la gêne qu'il ressentait par ce geste à travers ses joues légèrement rougies. J'aurais pu l'être moi même de nouveau mais je me contentais d'un sourire sincère : au moins tout cela voulait dire qu'il acceptait mon soutien et me remerciait à son tour.

Cependant, l'entendre me faire tous ces compliments était décontenançant : comment ne pas être honorée d'être vue de cette façon par le chef de l'unité spéciale ? Outre, Kihran, la seule autre personne m'ayant toujours valorisé n'était autre que Mizuki-sensei.
J'avais longtemps vécu sans grande confiance en moi à cause de ma nature : insultée, menacée à cause de l'aberration que je représentais pour certains, je m'étais mise moi même en marge pour ne pas me faire remarquer et même éviter d'utiliser mes facultés pour ne pas causer du tord à mes parents sans le vouloir. Mais tout cela était une époque révolue et jamais je n'avais détesté ce que j'étais. Je n'en voulais même plus à ces personnes, comprenant leur point de vue et surtout de comparaison en pensant à Makka qui avait fait tant de mal. J'avais fait du chemin, il m'en restait beaucoup à parcourir mais aujourd'hui on me complimentait et on me proposait même d'intégrer l'unité spéciale : preuve ultime à mes yeux que le village et les personnes qui le constituaient, me faisaient confiance.

« J'en serais honorée. »

Prononçais-je tout en inclinant la tête.
Le Rakuzan se relevait ensuite tout en m'invitant a en faire de même, me proposant un affrontement amical pour voir mes performances. Il s'amusait même a corser l'exercice en me proposant une invitation a manger si je parvenais a le toucher au visage : ce qui animait une lueur de défi dans mon regard.

« Vous savez qu'en tant que Gogyou je n'ai pas vraiment besoin de manger... Alors n'ayez crainte, même si vous perdez vous n'aurez pas à vous demandez comment vous allez assurer les frais de la réparation du Dojo familial... »

Cette taquinerie faite, je me tenais à quelques mètres de lui et puisqu'il semblait me laisser l'initiative, je commençais, me focalisant sur ses moindres faits et gestes pour rester sur mes gardes malgré son sourire et cette ambiance détendue. Mon poing chargé de chakra percutait le sol faisant ainsi apparaître des geysers imposants en ligne devant moi jusqu'à ma cible. Je profitais alors de sa concentration sur cette technique pour créer une vague sous mes pieds, accélérant ma vitesse, pour me retrouver à sa hauteur et tenter de l'atteindre d'un coup de poing dans lequel j'avais concentré mon chakra.

J'aurais pu me rapprocher dès le lancement des hostilités mais j'ignorais tout de ses capacités et cette première attaque à distance était pour moi une façon de le jauger et d'adapter mes enchaînements en fonction : il n'était pas question d'agir tête baissée, j'analysais avant tout sa façon de combattre car la seule donnée que j'avais était qu'il avait laissé de côté un moment sa maîtrise du taijutsu...
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyJeu 24 Nov 2016 - 0:51


Satochi fut extrêmement satisfait que Yell accepte volontiers à rejoindre l'Unité Spéciale. Un nouveau monde fait d'opportunité s'offrait à elle en plus du rôle capital qu'elle allait occuper en tant que formatrice attitré du programme ANBU pour les jeunes pousses du village.
Elle allait pouvoir être au cœur des développements du village et s'impliquer dans la protection intensive du village caché des Feuilles.
Elle allait également pouvoir faire connaissance d'une communauté totalement impliquée pour le village comme elle pouvait déjà l'être de son côté.
Le Rakuzan ne se faisait aucun souci en songeant au fait qu'elle s'épanouirait très certainement dans cette grande famille qu'était l'ANBU.
Du moins, elle pouvait compter sur le Rakuzan pour que cela soit le cas.

Après une petite scène émouvante où les deux konohajins avaient exposés chacun leurs tours leurs joues rougeoyante. Satochi proposa un petit défi à sa nouvelle camarade.
Un défi mettant à l'épreuve la Gogyou et ses habiletés aux combats puisque pour gagner un repas offert par son nouveau Patron, Yell devait être en mesure de donner un coup au visage du Rakuzan.
Malgré ce lot de qualité, cette dernière ne sembla pas plus emballée que cela puisque sa condition de Gogyou ne lui procurait aucun réel besoin de nutrition. Ou alors c'était peut-être simplement de l'humour et dans ce cas Satochi était tombé dans le panneau tel un débutant. Quoi qu'il en soit, le Rakuzan n'avait aucun moyen de vérifier cela autrement qu'en mettant la Riba face à un plat succulent. Mais pour que cela arrive, il était nécessaire qu'elle gagne. Hélas, Satochi n'était pas du genre à aimer la défaite même si un rancard professionnel avec une jolie fille en était la conclusion. Cela ne l'empêchait cependant pas de répondre à l'humour évident de la jeune femme au sujet des réparations du Dojo par l'humour.

- C'est petit ... Prendre les réparations de mon Dojo comme motif de râteau ... C'est vraiment petit, surtout lorsque c'est un Chef de clan et le Chef de l'ANBU qui invite dit-il en affichant un large sourire.

Mais malgré ce sourire angélique, son visage exprimait cependant une concentration optimale qui démarra avant même le début du combat.
La nouvelle recrue se mit alors en mouvement. D'un coup-de-poing ravageur, elle fit surgir de multiples geysers en direction de Satochi.
C'était une entrée bien trop banale face à quelqu'un expérimenté comme l'était le brun du clan Rakuzan.
De plus, sa concentration optimale couplée à ses dons sensoriels lui permettait justement de faire abstraction des techniques ayant pour simple but de détourner son attention.
C'est pourquoi, il ne fut pas étonnamment étonné de voir foncer sur lui une Yell en mode hawaïenne surfant la vague comme personne.
Son approche était rapide, et elle menaçait déjà le doux visage de son supérieur hiérarchique.

Ce dernier la laissa s'approcher et lorsque le coup de son assaillante fut proche du but, il intercepta le poing de cette dernière dans le creux de sa main. La maintenant ainsi avec force tandis que son visage présentait un sourire amusé.
C'est d'ailleurs ce sourire que la Gogyou vu en dernier avant que le Jônin disparaisse complètement du champ de vision de sa camarade après qu'il aie relâché son étreinte.

Il en profita alors pour se faufiler derrière elle ne laissant que réapparaître que son visage dont il déposa le menton sur l'épaule droite tout en lui murmurant dans le cou avant de chatouiller la Gogyou au niveau des cotes dénudée de la jeune femme et totalement à la merci des doigts d'humeur taquine du Rakuzan.Que Dieu bénisse les brassières !

- Je suis ici ...

L'instant suivant un clone ayant l’apparence du Rakuzan fit son apparition tandis que l’orignal se recula pour mieux observer la scène. Le clone essaya alors de faire trébucher la Gogyou pourtant dans la manière dont il s'y prenait, on sentait bien que les compétences du Rakuzan en Taijutsu étaient loin d'avoir retrouvé leurs niveau d'antan. De ce fait, il était fort probable que le clone se fasse méchamment saucer la tronche lorsque Yell prendra la décision de répliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyJeu 24 Nov 2016 - 18:25

Satochi semblait jovial et même d'humeur joueur comme le montrait son large sourire. Je ne me déconcentrais pas pour autant, focalisée sur ce qui allait suivre. J'avais choisi de l'attaquer avec une première technique qui pourrait m'en dire un peu plus sur ses capacités et sa façon de combattre mais je me rendais vite compte qu'il ne souhaitait visiblement pas riposter et qu'il se contenterait d'esquiver mes assauts tout en veillant toujours à ne jamais se faire toucher au visage... Hum... Il n'avait donc pas plaisanté quand il parlait d'un affrontement amical mais j'aurais bien aimé voir de quoi mon nouveau supérieur était capable et le genre de capacités qu'il avait...

Malgré tout, je comprenais assez rapidement qu'il était doué de facultés sensorielles accrues ne serait-ce que par cette façon de ne pas se laisser prendre par ma déstabilisation et de visiblement parvenir a anticiper mes mouvements.
Arrivée à sa hauteur, j'armais mon poing qu'il bloqua au creux de sa paume, me maintenant fermement, tout en étirant un sourire amusé. Ma pensée qu'il était doté de sens accrus se confirmait lorsqu'il me relâchait pour finalement disparaître de mon champ de vision. Aux aguets, je m'apprêtais a déployer des filaments aqueux tout autour de moi dans le but de le débusquer mais il faisait déjà réapparaître sa tête dans mon dos, posée allègrement sur mon épaule tout en me murmurant un « je suis ici » qui se voulait farceur : comme si je ne l'avais pas remarqué.

Au même moment, alors qu'il cherchait a me déstabiliser par une technique bien petite et fourbe qui n'était autre que des chatouilles qui parvenaient a leur but une seconde, je venais frapper sa tête d'un coup poing. Du moins je le pensais jusqu'à me rendre compte qu'il avait une nouvelle fois disparu. Il s'amusait à me faire tourner en bourrique et j'étais certaine qu'il en prenait un malin plaisir tandis que je me jurais que j'allais réussir à lui faire ravaler son sourire : amicalement bien sûr.

Peu après, le Rakuzan apparaissait une nouvelle fois devant moi, essayant vainement de me faire trébucher alors que je me changeais littéralement en vague fonçant sur lui, le percutant de plein fouet avant de retrouver ma forme originelle dans son dos, lui assénant dès lors un coup de pied.
Haletante, je ne m'arrêtais pas en si bon chemin et composais des mudras pour faire surgir de dessous ses pieds un geyser qui le propulsait dans les airs pour mieux tenter de le déstabiliser une nouvelle fois, me faisant le rejoindre dans un saut pour lui porter un nouveau coup de poing.

Ce n'était peut-être qu'un match amical et je ne me risquais pas non plus a provoquer un tsunami sur le terrain mais je voulais tout de même lui montrer de quoi j'étais capable, qu'il sache que je disposais également de bonnes habilités en combat et pas seulement dans l'enseignement. S'il venait a m'attaquer je me dématérialiserais, s'il cherchait a venir au corps à corps je déploierais une aura suiton offensive à haute pression, s'il voulait que j'inonde la zone pour mieux écraser un ennemi sous la pression de l'eau, je le ferais aussi... 

Je voulais protéger Konoha et plus largement nos territoires : je m'entraînais dans ce but. J'étais bien loin d'avoir une technique de combat irréprochable et même le meilleur des shinobis pouvaient toujours encore se perfectionner sur ses lacunes. C'était ce que je voulais de la part de mon désormais chef mais aussi simplement en tant que mon aîné : qu'il me fasse part de ses conseils et recommandations pour m'améliorer. Les rôles avaient été inversé : c'était désormais lui mon instructeur...
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyJeu 24 Nov 2016 - 20:04


Ce petit combat amical avait le mérite de rendre le Rakuzan particulièrement jovial et taquin. Sa vile technique de chatouille sembla parfaitement faire son effet, ce qui eut pour effet de le faire beaucoup rire tandis qu'il était totalement dissimulé par son camouflage sensoriel.
Le fait que Yell ne parvienne pas à deviner sa position laissait certifier le fait qu'elle ne disposait pas de pouvoir Sensoriel plus développé que le commun des shinobis.
Satochi allait donc pouvoir lui jouer tous les tours qu'il souhaitait. Cela promettait d'être vraiment riche en émotion.

Pour commencer, il lança donc un clone à l'assaut, mais ce dernier bien loin d'avoir le niveau pour inquiéter et faire tomber Yell se retrouva traversé par une flaque d'eau mouvante qui se matérialisa à nouveau dans son dos pour lui flanquer un coup de pied.
Ce même clone fut ensuite gratifié de son premier baptême de l'air puisque de nouveaux geysers d'eau l'avaient projeté plusieurs mètres au-dessus du sol.
Loin d'avoir une habilité extrême dans les airs, le clone se laissa voltiger jusqu'à l'arbre le plus proche, il pourrait y alors y prendre appui pour foncer à nouveau sur la Gogyou. Cependant, la Riba avait bien calculé son coup puisqu'elle se trouvait déjà au contact prêt à distribuer un nouveau coup de poing.
Il n'avait pas le temps d'esquiver, il tenta alors une parade de la dernière chance, mais bien que sa main eût bien attrapée le poing de Yell la force de cette dernière alla même jusqu'à venir posé le revers de la main du Rakuzan contre son propre visage.

Le coup propulsa le clone vers le tronc d'arbre le plus proche et ce dernier eut tout juste le temps de croiser ses doigts pour faire appel à trois nouveaux copains avant de s'écraser contre l'arbre et disparaître dans une petite explosion de fumée.
Yell se retrouva alors encerclé par trois répliques de Satochi. Les trois exemplaires formèrent d'ailleurs un triangle équilatéral autour de leur cible.

La Gogyou ne plaisantait pas, malgré le manque d'enjeu dans ce combat, elle avait fait preuve de caractère et de détermination. Elle voulait très probablement montrer à son supérieur qu'elle en avait sous les pédales et qu'il avait bien fait de la recruter.
En guise de salut, le brun était disposé à lui montrer l'étendue de ce qu'il était capable de faire.
Le premier clone placé face à la Gogyou s’entoura alors d'une aura Raiton comme celle que le Rakuzan était parvenu à contrôler lors de la session d'entraînement ayant précédée leur longue discussion.
Le deuxième recouvrit sa peau de lave tandis qu'une sphère de près d'un mètre de diamètre se développa dans le creux de sa main qu'il vint ensuite placer au-dessus de sa tête à bout de bras, comme s'il était prêt à faire feu.
Enfin, le dernier se contenta lui de créer une sphère Fûton ayant l'aspect d'une shuriken géant et prêt à découper tout ce qui était susceptible d'entrer dans son champ d'action.

Yell pouvait donc voir face à elle, l'ensemble des pouvoirs maîtrisés par le Chef de l'ANBU. La situation se gâtait peut-être pour elle. Mais Satochi était curieux de voir comment elle allait se débarrasser de ces clones.
Tandis que de nombreuses questions allaient sans doute parcourir son esprit. Est-ce que c'était encore une mise en scène ? Satochi se trouvait-il parmi les assaillants et si oui lequel était-il ? Celui avec la technique la plus symbolique concernant Yell et Satochi ? Celui le plus banal ? Oui bien celui qui s'était assuré une protection.
Quoi que puissent être ses réflexions.
Le Chef de l'ANBU était sagement prêt à observer ce qui allait se passer ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyLun 28 Nov 2016 - 13:12

Mon petit enchaînement eut raison du clone mais ce dernier ne manqua pas d'appeler trois copains supplémentaires... J'étais désormais encerclée par des Satochi aux techniques toutes bien différentes.

Celui en face maîtrisait le raiton à travers l'aura que je lui avais enseigné plus tôt et il parvenait même a en garder la stabilité sans que l'affinité ne parte dans tous les sens ce qui me satisfaisait intérieurement.

Le deuxième, quant à lui, s'était recouvert de... lave ? Ce n'était pas un pouvoir propre aux Yogan ? Peut-être que l'un d'eux le lui avait enseigné ou que leurs familles étaient cousines ou quelque chose du genre... En tout cas j'étais bien surprise par cette faculté que je ne m'attendais pas à voir chez le Rakuzan et cela réduisait grandement mes chances de prendre le dessus couplé au raiton... J'arriverais au mieux a rester en vie au pire a ne laisser plus aucune trace de mon existence... Cette sphère qu'il tenait était suffisamment impressionnante pour réussir à me faire percevoir la chaleur incandescente qui en émanait depuis ma position : de quoi me donner des sueurs froides.

Le dernier utilisait le fûton et modelait un shuriken géant près a me broyer.
C'était donc là son arsenal ? On pouvait dire qu'il avait un style pour le moins offensif. Retrouver ses capacités au taijutsu ne ferait qu'accroître son potentiel de dégâts avec cette combinaison pour le moins bourrin.

Adoptant jusque là une posture de combat, j'étirais un sourire tout en me relâchant légèrement en avisant mes adversaires :

« Je dois choisir la façon dont je dois mourir, c'est ça ?! »

Malgré mon attitude relâchée, je me concentrais pour tâcher d'anticiper ses mouvements. Le seul moyen de m'en sortir était de faire en sorte qu'il soit perturbé pour ne pas lancer son offensive ou l'exécuter sans m'atteindre. Lui faire utiliser son fuuton d'une autre manière était par exemple un début... ça ne me sortirait pas de cette situation délicate mais me permettrait au moins de me replacer pour ne plus me retrouver encerclée.

Rapidement, je balançais un fumigène et utilisais mon chakra pour me replier en arrière en boostant ma vitesse pour me sortir de cette fumée. Finalement dégagée, je composais des mudras pour créer une orque aqueuse géante que j'envoyais sur mes trois adversaires probablement déjà débarrassés de ce nuage obstruant leur vision.
Il avait également des capacités sensorielles mais c'était bien le dernier de mes soucis : la seule chose que je voulais c'était de réussir à me repositionner correctement.
Avisant de la moindre riposte, je me tenais sur mes gardes, prête a réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyLun 28 Nov 2016 - 15:04


Riba Yell se retrouva dans une situation plus que délicate pour elle. Son engouement et la détermination qu'elle avait placés dans les premiers échanges du combat avaient poussé le Rakuzan à dévoiler son arsenal complet, enfin pas tout à fait à sa nouvelle recrue. Le brun ne pouvait pas certifier que la kunoichi était curieuse d'en apprendre plus sur son Chef, mais dans le doute, il préféra donc s'y donner à cœur joie.
Cela plaçait Yell dans une situation délicate certes, le Jônin plaidait coupable, mais au moins, la jeune femme pouvait faire en connaissant la majorité des atouts de Satochi. Sensorialité, Clonage, Ninjutsu avancé, Taijutsu revigoré. Il ne restait plus que la dernière pièce du puzzle.

De son côté, Yell sembla acculée et la jeune femme cherchait visiblement une solution pour s'en sortir.
La boutade qu'elle lâcha d'un air relâché était probablement un moyen de relativiser la situation. De toute façon, c'était une évidence qu'elle n'allait pas mourir de cette manière, pas ici, et surtout pas des mains du Chef de l'ANBU.

Elle essaya donc dans un premier temps de choisir un emplacement plus propice à sa survie. C'était une excellente manœuvre, car dans la position initiale où elle se trouvait, elle aurait probablement était incapable de se protéger de tous les assauts du Rakuzan qui aurait au passage pris un malin plaisir à orchestrer ses attaques pour rendre la tâche encore plus délicate.
Seule face à trois affinités capables de la balayer, l'évaporer et l'électriser, il paraissait évident qu'elle ne disposait pas d'une large marche de manœuvre.

La solution pour laquelle elle opta fut alors le fumigène. Satochi ne s'y attendait vraiment pas et se demanda même secrètement d'où elle avait bien pu le sortir... Il finit par conclure en riant intérieurement qu'il s'agissait probablement d'une brassière magique.
Une fois hors de la vue des clones grâce à une vitesse décuplée, elle composa rapidement une série de mudra et généra un orque aqueux qu'elle lança en direction des répliques de Satochi.

De leur côté, les clones se contentèrent dans un premier lieu de balayer le fumigène grâce notamment à celui au Shuriken géant qui déploya un simple bourrasque afin de rétablir leurs visibilités respectives.
Ils eurent la chance de pouvoir voir l'orque se précipiter sur eux.
Le même clone prit alors la décision d'utiliser sa technique Fûton pour découper en deux l'animal aqueux qui les menaçait.
Mais ce ne fut pas à cet endroit que la suite se déroula.

Souvenez-vous, quelques secondes auparavant, Yell s'était dégagée à toute vitesse et avait composé des mudra pour lancer l'orque.
Ce fut ce moment précis que le vrai Satochi entra finalement en scène en s'élançant toujours camouflé dans le dos de Yell. Il laissa d'ailleurs cette dernière entrer en contact avec son corps au moment où il annula son camouflage alors armé d'une nouvelle sphère, mais complètement différente des autres.
Elle était toute petite puisqu'elle tenait dans la pomme de sa main et aucune puissance destructrice semblait se dégager.
Mais il la fit grossir de manière significative en décuplant la quantité de chakra déployée.
Il attrapa alors Yell avec force au niveau du bassin tout en murmurant quelques mots à son oreille.

- Je suis persuadé que tu pensais que j'étais un bourrin sans cervelle... Tu as peut-être raison.

Satochi lança alors la sphère bizarre en direction de ses propres clones. Yell dus trouvé cela étrange. Mais Satochi ne pouvait se résoudre à essayer ce prototype de technique directement sur la Gogyou. Il souhaitait éviter de la voir s'éparpiller telle une flaque d'eau.
La technique du brun avança alors à toute vitesse vers ses cibles, mais lorsqu'elle arriva à hauteur, elle disparut sans laisser de traces. L'instant d'après et après dans un bruit sourd, les clones disparurent et plusieurs mètres du paysage autour d'eux furent ravagés.
Satochi se tourna alors dos à la scène, tout en apportant Yell dans sa rotation, Satochi fut alors parcouru intérieurement par une onde qui alla secouer ses organes. La Riba à travers son corps pu très certainement la ressentir aussi.
Puis le calme revint à nouveau. Le Rakuzan relâcha alors son étreinte protectrice et contempla les résultats.

- Elle n'est pas encore au point... Mais ça avance petit à petit.

Une chance que les deux shinobis furent placé loin du point d'explosion de la sphère. Il suffisait de regarder l'état des lieux pour se dire que quelques mètres plus prêts auraient sans doute pu être fatal. Et quand on regardait avec plus d'insistances les dégâts réalisés avec un orbe si petit. Le potentiel entier de l'attaque Onkyôton de Satochi éclatait au grand jour.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyLun 28 Nov 2016 - 19:46

L'orque ne perdait pas de temps pour se faire détruire et alors que je fixais la scène devant moi, le véritable Satochi se glissait dans mon dos, annulant sa technique de camouflage, pour mieux m'attraper par le bassin, une sphère bien étrange au creux de la main qui n'avait de cesse de voir sa taille augmenter.

J'écarquillais les yeux de surprise, ne m'étant pas attendu a le voir surgir derrière moi, ni même a me plaquer de la sorte contre lui. Il était pour le moins... tactile non ?

« Sans cervelle non, mais un bourrin oui. »

Il avait en effet de la suite dans les idées et il ne devait pas son statut à son manque de réflexion, bien au contraire.
Je m'apprêtais a me dégager d'un coup de coude bien placé dans les côtes mais étonnamment, il lançait son projectile en direction des clones pour mieux les détruire dans ce qui semblait être... une onde de choc ?

Satochi nous tournait alors dos a elle, encaissant par la même occasion le reste de sa technique pour le moins impressionnante de laquelle je percevais les vibrations traversant son corps. S'il n'avait pas fait barrage je n'aurais probablement pas aimé... Mais était-il obligé de me tenir contre lui pour autant ? Je ne le pensais pas... En profitait-il ? Il n'avait pourtant pas l'air d'être ce genre de personnes... Les apparences étaient-elles trompeuses ? Peut-être.

Finalement, il relâchait son étreinte tout en affirmant que cette technique n'était pas encore au point tandis que je profitais de son moment d'explication et de cette proximité pour venir poser mon index sur sa joue tout en affirmant dans un sourire :

« Touché. »

Défi relevé. Je n'avais pas perdu le nord ni même mon objectif et mon supérieur m'avait facilité la tâche en voulant rester près de moi.

« Je suis persuadée que vous pensiez que j'étais désemparée... Vous aviez visiblement tord. »

Me targuais-je, amusée en reprenant sa propre formulation.
Revenir en haut Aller en bas
Rakuzan Satochi
Konoha
Konoha
Rakuzan Satochi

Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMar 29 Nov 2016 - 15:38


Avec l'explosion de ses clones et sa tentative ratée d'Onkyôsengan. Le combat semblait bel et bien toucher à sa fin.
Satochi était satisfait de ce petit échange musclé entre la nouvelle recrue de l'ANBU et lui-même.
Le Kunoichi avait fait preuve de détermination et d'ingéniosité pour impressionner le Rakuzan.
Certes, le brun en avait probablement trop fait vers la fin, il aurait très bien pu laisser ses clones continuer à s'amuser un peu.
Mais son désir ardent d'essayer sa technique en cours d'élaboration fut plus fort que l'idée de contempler Yell se faire menacer de mort par les répliques du Jônin aux affinités plutôt létale pour la Gogyou.

Le Jônin étant songeur, réfléchissant à la technique qu'il venait d'utiliser. Yell en profita alors pour venir déposer son index pour la joue du Rakuzan ajoutant un "Touché" amusé.
Elle était rusée celle-là et n'avait pas perdu la moindre seconde pour profiter du manque d'attention du Chef de l'ANBU. Elle s'amusa alors d'avancer une hypothèse. Elle ? Désabusée ? Jamais Satochi avait songé un instant que cela puisse être le cas.
En réalité, la raison qui avait précipité l'absence d'attention du Satochi était toute autre que celle avancée par la Riba.

- En réalité pas tout à fait dit-il d'un air particulièrement amusé. Tu avais déjà gagné accorda-t-il en souriant honnêtement.

Voyant parfaitement l'étonnement de la Gogyou (Comme sur skype d'ailleurs) Satochi laissa éclater son rire.
Le brun aimait bien cette journée, et il commençait à s'assurer qu'il avait fait le bon choix de venir croiser le chemin de Riba Yell.
Cependant, il n'était pas correct de rire éternellement. La jeune femme attendait certainement une explication.
Le Jônin la lui fournit alors.

- En fait, tu m’avais déjà touché… Tout à l’heure, quand j’ai arrêté ton coup-de-poing. Le dos de ma main a touché mon visage… Et comme j’avais uniquement précisé devoir être touché au visage dès cet instant, tu avais gagné. Le reste était que du fun. Je me suis bien amusé.

Ah ! Il devait aussi mettre les choses au point au sujet d’un certain point.

- Désolé aussi de t’avoir attrapé comme ça… Cette technique est encore imprévisible, l’instinct protecteur a parlé à toute hâte lorsque j’ai mes clones se faire pulvériser conclu-t-il en se passant une main derrière le crâne d’un air gêné.

Ayant donc perdu son pari, Satochi dit à la Gogyou qu’elle était libre d’accepter la proposition qu’il avait fait plus tôt ou bien de trouver autre chose lui convenant mieux.
Pour l’heure, la journée avait pas mal avancé et d’après Nodeshi un paquet de paperasse attendait déjà le Rakuzan. Le moment était peut-être ainsi venu de retourner à la triste réalité du bureau privé de lumière extérieure.

- Quoi qu’il en soit c’était une belle session, j’ai été heureux de faire ta connaissance et je suis persuadé que l’on fera du beau boulot pour nos jeunes. En revanche comme mon idiot de Brad-Droit l’a dit tout à l’heure, une pile de papier à traiter m’attend. Je vais donc devoir te laisser.

Ne quittant pas des yeux sa camarade, il se dirigea vers les affaires qu’il avait déposé quelques parts pour en ressortir son masque d’ANBU avant de s’adresser à nouveau à la Gogyou.

- Encore merci pour le temps que tu m’as accordé cet après-midi. On ne tardera pas à se revoir, d’ici là, essaie de trouver un nom de code qui sera utilisé pour masquer ton identité comme c’est le cas pour tous les ANBU. Moi, c’est Engetsu dit-il en souriant.

Un courant d’air l'entoura puis le corps du brun s’éleva de quelques centimètres dans les airs.

- À bientôt Yell conclu-t-il avec un nouveau sourire avant d’enfiler son masque et s’envoler pour de bon à travers les branches des grands arbres.

Désormais, il ne lui tardait déjà de voir la kunoichi débarquer au QG de l’ANBU ou bien lui adresser un courrier pour organiser le fruit de son pari perdu. Mais quoi qu’il se passe en premier. Les perspectives de l’avenir annonçaient déjà de belles choses pour le village caché des Feuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Hayashi Yell
Konoha
Konoha
Hayashi Yell

Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] EmptyMer 30 Nov 2016 - 20:24

J'étais pour le coup assez surprise de l'entendre dire que j'avais déjà gagné... Ah ? J'essayais de me remémorer l'affrontement mais je ne voyais vraiment pas a quel moment je l'avais touché sur la joue...

Mon incompréhension le faisait en tout cas beaucoup rire, me désarmant encore plus face à la situation... Il finissait cependant finalement par arrêter de rire et par m'expliquer : le moment où mon poing avait fait retourner sa main contre lui... ah ça...

« Hum... Ce n'est pas vraiment moi qui vous ai touché au visage. Le contact a eu lieu par votre propre main et ce n'était même pas vraiment vous mais un clone... Je n'aurais pas considéré ça comme une victoire. »

Il affirmait s'être bien amusé et je devais dire que moi aussi. Ce petit combat m'avait permis d'en savoir plus sur les capacités de mon futur supérieur et j'étais plutôt satisfaite de ce que j'avais pu apprendre.

Il semblait également avoir presque lu dans ma tête en s'excusant de la manière dont il m'avait attrapé, expliquant qu'il avait agit par instinct protecteur alors même qu'il s'était approché de la sorte avant de lancer sa technique qui n'était pas encore au point. Malgré tout, je lui laissais le bénéfice du doute car peut-être savait-il d'avance que l'onde sonore ne serait pas forcément maîtrisable et qu'il avait anticipé cet échec.

Satochi me complimentait ensuite sur mes possibilités et sur cette rencontre qu'il avait apprécié. Étirant un sourire a mon tour je lui renvoyais les éloges :

« Merci a vous pour votre confiance. »

J'inclinais respectueusement le buste et me redressais sur une note plus légère :

« Même vous vous avouez qu'il est idiot. »

Un sourire plaisantin se dessinait sur mes lèvres alors que j'en voulais toujours a ce masqué pour son intrusion pour le moins dérangeante et hostile aux premiers abords. Tsss il avait intérêt a se rattraper la prochaine fois que je le croiserais sinon mon opinion sur sa personne pourrait bien restée figé sur cette première rencontre.

Je retrouvais toutefois mon sérieux lorsqu'il me parlait d'un nom de code a trouver... C'est vrai que j'allais devoir en trouver un... je n'avais pas la moindre idée... Engetsu était le sien... devrais-je l'appeler comme ça au sein de l'unité spéciale ? Je verrais bien...

Le brun enfilait son masque et commençait a léviter en usant de son chakra fuuton probablement. Une affinité bien pratique aussi mais hélas pour moi je ne serais jamais en mesure de voler... l'eau était mon élément et il resterait toujours le seul puisque c'était une partie de moi même. On ne pouvait pas tout avoir !

« A bientôt. »

C'était ainsi qu'il me laissait dans la promesse d'une nouvelle rencontre bientôt. Le sourire aux lèvres, j'attrapais ma bouteille d'eau et quittais les terrains d'entraînements pour rejoindre l'Académie : il fallait que je fasse part de cet entretien à Kihran !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty
MessageSujet: Re: Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]   Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour un nouvel Avenir [Ft. Yell]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-
Sauter vers: